Travailler dans le social en étant Asperger ?

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Petit Foxi
Régulier
Messages : 46
Enregistré le : samedi 23 mai 2020 à 21:57

Travailler dans le social en étant Asperger ?

#1 Message par Petit Foxi » mercredi 27 mai 2020 à 15:34

Bonjour,
Pour ceux qui n'aurait pas lu ma présentation, pour faire court, je n'ai encore aucun diagnostic, aucune démarche de commencer concernant l'autisme et je suis mineur (15 ans)
Je vous écrit car, depuis quelques temps, je pense qu'il y a des possibilités que je sois autiste Asperger. J'ai des jours où je suis persuadé de l'être, et d'autre jour où je me dis que c'est tout simplement impossible, du coup cest un peu la catastrophe dans ma tête en ce moment 😅(Enfin tout le temps en faite mais bref passons !)
La ou j'ai d'énormes doutes, cest que j'ai effectivement des problèmes dans le social à partir du moment où je ne connais pas super bien la personne (qu'il soit mon amie en gros ), c'est à dire que je ne sais pas vers qui me tourner quand il y a plusieurs personnes, je ne sais pas me concentrer quand il y a plusieurs conversations, j'ai parfois du mal à saisir le sens de la conversation quand cest platonique et sans intérêt à mes yeux etc.....
Mais je voudrais malgré tout travailler dans le social, ce qui peut paraître paradoxal d'où le fait que je demande votre aide. Je voudrais aider les autres qui ont des difficultés (autisme plus important que le mien, handicapée physique etc.....), pour servir à quelques chose finalement.....
Bref qu'en pensez vous ? Est il possible que des autistes travaillent dans le social ?
Et j'avais une autre question qui a un peu rien à voir, mais il y a t'il sur ce forum une catégorie pour expliquer comment on perçoit la vie et voir qui la perçoit comme nous ?(si vous m'avez compris félicitations 😂)
Bonne fin d'après midi !
Suspecté d'autisme asperger, j'ai un rendez vous avec une psychologue le 31 août pour en parler et éventuellement poser un diagnostic.

Ogam
Habitué
Messages : 70
Enregistré le : lundi 11 mars 2019 à 11:15

Re: Travailler dans le social en étant Asperger ?

#2 Message par Ogam » mercredi 27 mai 2020 à 16:13

Bonjour Petit Foxi, je t'ai compris (comme l'aurait dit un ancien grand général).
Je me pose la même question que toi car je me dis qu'aider les gens et les familles à connaître leurs droits
ainsi que les aides dont ils pourraient bénéficier pour qu'ils aillent mieux, je me dis que ce serait intéressant et
épanouissant. Il existe une travailleuse sociale assez célèbre au Québec et qui s'appelle Brigitte Harrisson (elle est autiste)
https://saccade.ca/a-propos-fondatrices.php

Pour ce qui est de l'espace pour exprimer sa perception de la vie et avoir des échanges là-dessus avec d'autres gens du forum, tu peux très bien créer des sujets là-dessus dans les forums dans les sections À propos de l'autisme et du S.A et Espace TSA.

Bonne journée.
En cours de diagnostique au CRA depuis l'envoi du dossier en décembre 2018 et suspicion d'autisme asperger grâce à des psychologues spécialisés.

Avatar du membre
Lilas
Modératrice
Messages : 3714
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: Travailler dans le social en étant Asperger ?

#3 Message par Lilas » mercredi 27 mai 2020 à 20:10

Petit Foxi a écrit :
mercredi 27 mai 2020 à 15:34
Et j'avais une autre question qui a un peu rien à voir, mais il y a t'il sur ce forum une catégorie pour expliquer comment on perçoit la vie et voir qui la perçoit comme nous ?
Si c'est pour recevoir le témoignage de personnes diagnostiquées avec TSA, il y a l'espace TSA pour ça.
Si c'est avoir le ressenti de tout un chacun, ce sera plutôt dans De tout et de rien.
Sinon, ton sujet de présentation peut aussi se prêter à ce type de questionnement, surtout si tu y exposes des choses personnelles.
Lilas - TSA (AHN)

"Si un homme ne marche pas au pas de ses camarades, c'est qu'il entend le son d'un autre tambour." - Henry David Thoreau

Avatar du membre
Loner
Forcené
Messages : 928
Enregistré le : jeudi 20 octobre 2011 à 21:03

Re: Travailler dans le social en étant Asperger ?

#4 Message par Loner » jeudi 28 mai 2020 à 16:17

Bonjour petit Foxi.

Je pense être à même de te répondre puisque je suis Educateur Spécialisé depuis presque 20 ans et TSA depuis plus longtemps...
Et je suis également formateur en école de travail social.. bingo
Je forme donc des neurotypiques à accompagner des populations atypiques... Quelle ironie et revers magiques.:)

Donc à ta question, je réponds que ce n'est absolument pas incompatible (je ne suis d'ailleurs pas le seul spécimens cumulant les deux options) même si...j'ai mon style à moi. Je m'accorde parfaitement à une vie institutionnelle tout en étant reconnu comme...à part.
Je me sens beaucoup plus "social" quand il s'agit de mon boulot que dans la vie personnelle. Peut-être que cela me coûte en énergie.. Sauf dans les temps non formels par contre que j'évite soigneusement. J'ai peu de lien avec mes collègues mais ceux avec qui j'en ai ouvre sur une relation beaucoup plus affectivée.

Je pense que le plein épanouissement tient pour beaucoup au cadre et à l ambiance de l'équipe.. J ai pu me retrouver dans des contextes très compliqués avec des collegues..(harcèlement réel ou ressenti de mon côté ?)..il y avait des non-dits, des stratégies, des insinuations..c'était douloureux.

J'ai pas mal travaillé auprès de populations marginales (sdf) mais m'épanouis depuis une dizaine d annees auprès d enfants, nottamment ...autistes ;)

Et c'est beaucoup plus facile d accompagner la compréhension ou la nécessité des codes sociaux aupres des enfants quand ce n est pas naturel pour toi à la base..Enfin je trouve.
On prend le temps de décomposer, de les penser , contrairement à ceux pour qui ça va de soi. A défaut de bon sens, on travaille le sens et pour un autiste, c'est plutôt confortable.
C'est un métier demandant une observation fine du détail puisque les progrès des enfants sont parfois minimes ou difficilement perceptible. Ben moi, je sais les voir plus facilement.

Du reste, je reconnais ne pas souffrir de contagion émotionnelle face aux situations difficiles dans le cadre de mes missions. Ce qui implique des décisions raisonnées, des actions distanciées face à la pression de l'urgence qui rend parfois aveugle..une collègue psychologue me dit souvent que j'ai une manière singulière d'être empathique :)
Et comme c'est un métier demandant beaucoup d'écrits professionnels impliquant recul et contextualisation, ça me convient bien.

Le soucis tient surtout pour moi sur le travail en équipe et le bruit.. mais bon..

Seuls les collegues qui me connaissent bien savent mes petits rituels et mes difficultés (4 sur 35). Ma binôme fait très attention d ailleurs et c'est appréciable. D'ailleurs elle me fait des plannings en picto et en couleur ^^ et me prévient de tout changement. C'est rigolo.

Les autres sentent un truc chez moi , le soulignent mais il n y a pas lieu de développer sur mon fonctionnement. On a pu toutefois me demander si j etais autiste.. A travailler entouré de psychiatres et de psychologues qui plus est spécialisés on ne fait pas longtemps illusion..^^

Mais ça n enleve pas les compétences. Ca en fait même émerger d'autres, que l on ne retrouvera pas chez les autres. Par exemple face aux parents, je mets pas vraiment les formes ou de pincettes. Je dis les choses comme elles sont. Et mes collègues de temporiser si nécessaires. Mais il n est pas rare qu'on me demande d intervenir lorsque des collègues se sentent englués dans une relation face à certains parents. Lesquels parents qui m aiment bien d ailleurs d'après les retours que j'ai pu glaner.
Mes chefs dénotent chez moi un niveau de conscience professionnelle supérieure à la moyenne.

Je ne sais pas si c est lié mais tous mes stagiaires étudiants éducateurs sont ravis de mes accompagnements et soulignent que je leur apportent des trucs jamais ressentis ailleurs...C est sympa. Ca fait plaisir même si je n en ai pas la mesure ni la pleine conscience.

Je pourrais développer peut-être plus tard et échanger avec toi si tu le souhaites.
A te lire.
HQI, Dyspraxique.
Autiste Asperger
Épileptique

Avatar du membre
Alpha
Passionné
Messages : 316
Enregistré le : mardi 14 mai 2019 à 8:35

Re: Travailler dans le social en étant Asperger ?

#5 Message par Alpha » vendredi 29 mai 2020 à 15:55

Spoiler : 
Loner a écrit :
jeudi 28 mai 2020 à 16:17
Les autres sentent un truc chez moi , le soulignent mais il n y a pas lieu de développer sur mon fonctionnement. On a pu toutefois me demander si j etais autiste.. A travailler entouré de psychiatres et de psychologues qui plus est spécialisés on ne fait pas longtemps illusion..^^
Par curiosité, que leur as-tu répondu ? J'imagine qu'on me pose la question au travail, je pense que je m’évanouirai de stress devant cette question...
Diag TSA

Avatar du membre
Loner
Forcené
Messages : 928
Enregistré le : jeudi 20 octobre 2011 à 21:03

Re: Travailler dans le social en étant Asperger ?

#6 Message par Loner » vendredi 29 mai 2020 à 17:23

Alpha a écrit :
vendredi 29 mai 2020 à 15:55
Spoiler : 
Loner a écrit :
jeudi 28 mai 2020 à 16:17
Les autres sentent un truc chez moi , le soulignent mais il n y a pas lieu de développer sur mon fonctionnement. On a pu toutefois me demander si j etais autiste.. A travailler entouré de psychiatres et de psychologues qui plus est spécialisés on ne fait pas longtemps illusion..^^
Par curiosité, que leur as-tu répondu ? J'imagine qu'on me pose la question au travail, je pense que je m’évanouirai de stress devant cette question...

Ca dépend peut-être de ton secteur d activité.
Je baigne dans le champ de l'autisme, des troubles psy, des fonctionnements atypiques..

Donc d'emblée, il y a déjà une sensibilisation qui est là. De tous mes collègues au courant , je n ai jamais reçu d'accueil négatif.
Après je n en fais absolument pas une carte d'identité, ni une excuse etc.. Ce qui fait que personne ne peut me reprocher de me cacher derrière mon diagnostic pour échapper à des contraintes par exemple. Je fais les choses. A ma façon.

Alors pour te répondre, je peux établir 3 catégories de collègues.

- ceux qui me connaissent bien et dont l autisme est un réel sujet d'echange. Ma binôme qui avait deviné avant que je l en informe et qui est plein d'attention à mon endroit.
Mon autre binôme qui me disait depuis des années que j'étais perché et qui m'a dit une fois "allez tu peux nous dire, t'es une sorte d asperger.

- ceux avec qui je peux donner des éléments de mon fonctionnement sans nommer clairement. Je les laisse faire le travail de déduction si ça leur fait écho, mais je n'insiste pas. A certains j'ai déjà pu dire que j'etais autiste mais sans rentrer en profondeur. C'est à dire que je survole et n'expose pas les difficultés ou souffrance sous-jacente.

- ceux avec qui je ne parle jamais. Et qui pour beaucoup me voient comme distant ou froid.
Ceux là ne me poseront jamais de questions.

Donc lorsque l on me pose la question , je ne dirais jamais non mais minimiserais ou eluderais en fonction de la relation avec la personne et de mon contexte du moment.

Par contre vu que je suis amené à changer de collègues en fonction des années, je sais désormais que je n attendrais pas les premières observations pour expliquer. J ai tendance à vouloir créer du nouveau mais très vite des couacs relationnels ou de communications s'installent...Déjà parceque je déprime de changer de collègues et aussi car il faut en général du temps pour ...me pratiquer...
Je pense que maintenant, je poserais direct sur la table. " vu qu on va bosser ensemble, il faut que tu saches que je peux parfois être déstabilisant.. "

Bref je suis plutôt content de travailler là ou je travaille avec les collègues que j'ai.
HQI, Dyspraxique.
Autiste Asperger
Épileptique

Avatar du membre
Alpha
Passionné
Messages : 316
Enregistré le : mardi 14 mai 2019 à 8:35

Re: Travailler dans le social en étant Asperger ?

#7 Message par Alpha » vendredi 5 juin 2020 à 9:07

Merci pour tes explications. L'important est que tu sois bien là où tu es.
J'imagine que travailler dans ce milieu doit un peu aider à la sensibilisation en effet.
Diag TSA

Petit Foxi
Régulier
Messages : 46
Enregistré le : samedi 23 mai 2020 à 21:57

Re: Travailler dans le social en étant Asperger ?

#8 Message par Petit Foxi » samedi 6 juin 2020 à 7:04

Bonjour Loner, et merci de ta réponse !
Je suis désolée d'avoir mis autant de temps à te répondre, je n'ai pas reçu de notification et j'avais un peu mis ce sujet de côté pour le moment donc ça m'est sorti de la tête je m'en excuse !

Ton témoignage m'intéresse beaucoup, car tu réalises un métier que je souhaiterais éventuellement exercé ! Je pars l'année prochaine pour une seconde général pour ensuite embrayer une première et terminale technologique ST2S, j'ai vraiment hâte même si je stresse énormément (Nouveau lycée, nouveaux camarades....)

Je pense qu'on peut être plus social dans certains moments que d'autre, surtout en fonction du contexte ! Si on est à l'aise la ou on travaille, et qu'on a nos repères et qu'on sait ce qu'on doit faire, je pense (ce n'est que mon avis), qu'on sera forcément plus à l'aise socialement parlant.
Je suis désolée pour tes passes compliqué avec tes collègues...Ça ne devait pas être évident et j'espère qu'aujourd'hui tu n'as plus de problème !

Ce que tu me dis me rassure d'autant plus, car je voudrais justement travailler avec des enfants ou adultes autistes, car j'ai vraiment l'impression de comprendre tout leur ressenti, et leur fonctionnement (je rappel que je ne sais pas encore si je suis réellement autiste asperger ou non ). Ça doit être plus simple pour toi que pour les autres forcément, vous parler le même "language", et vous avez les mêmes codes sociaux !

Contrairement à toi (juste j'espère que tu ne m'en voudras pas de te tutoyé, je ne sais jamais quand vouvoyez et tutoyé 😅 hésite pas à me rectifier !), j'ai énormément de mal à faire face aux émotions des autres. J'ai une très grande empathie envers les autres, et je ressens tout ce que eux ressentent. Si une amie est triste, je serais triste et je serais pas faire autrement, du coup si je veux exercer dans ce domaine la va falloir apprendre à me mettre des barrières pour me protéger !
En tout cas cest une bonne chose pour toi que tu saches faire ça !
Oui le travail d'équipe personnellement en cours à part avec mes amies proches (Et encore...), je déteste ça et je ne sais jamais qui écouter ou quand parler 😅 encore un point qu'il va falloir travailler chez moi !
C'est bien pour toi si t'as collègue fais attention à toi, personnellement si on me diagnostic autiste asperger, je ne pense pas que je le dirais à tout le monde même si on me le demanderait. C'est quelques chose de personnel qui ne regarde que moi et mes proches à mes yeux 😁

Est ce qu'il y aurait possibilité que l'on continue cette échange ? Et accepterais tu de parler avec moi de l'autisme en général et de comment toi tu le vis ? Je voudrais vraiment pas te déranger, n'hésite pas à me dire non je ne me vexerais pas ! C'est juste que si je peux avoir un "exemple", cela me permettrais de mieux me comprendre éventuellement et continuer mes recherches sur mes possibilités d'autisme !
Si tu acceptes On peut continuer à discuter sur cette discussion ou en privé, comme ça t'arrange !
A bientôt j'espère !
Suspecté d'autisme asperger, j'ai un rendez vous avec une psychologue le 31 août pour en parler et éventuellement poser un diagnostic.

Avatar du membre
Loner
Forcené
Messages : 928
Enregistré le : jeudi 20 octobre 2011 à 21:03

Re: Travailler dans le social en étant Asperger ?

#9 Message par Loner » samedi 6 juin 2020 à 12:43

Petit Foxi a écrit :
samedi 6 juin 2020 à 7:04
Est ce qu'il y aurait possibilité que l'on continue cette échange ? (....)
Si tu acceptes On peut continuer à discuter sur cette discussion ou en privé, comme ça t'arrange !
A bientôt j'espère !
Bonjour Foxi !
Avec plaisir pour continuer de papoter. Tu peux évidemment me tutoyer.

Par contre je préfère en public car je ne suis pas à l aise avec les MP et le côté privé (c est assez général pour moi)

En plus ...tu as 15 ans ^^ et je pense que si ma fille de ton âge échangeait avec un vieillard de 40 ans, je le prendrais très mal !!!

*Apres c'est pour toi que je dis ça. Tu sembles lucide comme je te l'ai dit mais fais attention quand meme avec internet. (Mode prévention vieux réac off).

Par contre sans soucis evidemment pour papoter avec toi sur ce fil ou d'autres. :)
HQI, Dyspraxique.
Autiste Asperger
Épileptique

Petit Foxi
Régulier
Messages : 46
Enregistré le : samedi 23 mai 2020 à 21:57

Re: Travailler dans le social en étant Asperger ?

#10 Message par Petit Foxi » samedi 6 juin 2020 à 13:29

Bon j'espère que tu ne m'en voudras pas si je dis pas bonjour à chaque fois, non pas que je ne sois pas polie mais je sais jamais trop comment commencer dans ses situations du coup ben voilà quoi 😂

Merci beaucoup ça me fait plaisir ! Ha ha oui pas de soucis, j'ai voulu te le proposer pour que ça soit éventuellement plus confortable, mais je fais attention à ce que je dis, si tu m'aurais dis quelques choses de louches je n'aurais pas répondu 😂
Du coup on continue sur ce lien alors !

Je me permet de te poser quelques questions, prend vraiment ton temps pour me répondre c'est déjà très gentil de répondre !

Déjà niveau de ton métier, tu as toujours voulu faire ça ? Ou est ce que ça à était suite à ton diagnostic ?
As quel âge as tu était diagnostiquer si ce n'est pas indiscret bien sur !
Et quels à était ta réaction suite à ton diagnostic ? Cela m'intéresse beaucoup de savoir car, si tu n'as pas lu ma présentation, je suis en pleine recherche du coup et je voudrais savoir comment ça se passe tout ça avant d'en parler à un adulte !
Si tu as des questions à me poser (même si je suis plus jeune et que je ne suis pas diagnostiquer), hésite pas si je peux servir à quelque chose cest tant mieux !

Je vais pas aller plus loin niveau questions pour commencer, je vais y aller étapes par étapes 😅
Et vraiment si parfois je dérange n'hésite pas à m'arrêter, j'ai toujours peur que l'on ne soit pas honnête avec moi (les gens en général ne sont jamais vraiment honnête je trouve et je n'ai jamais réellement compris pourquoi, la vie serait plus simple si on se disait tout clairement je pense. Enfin ce nest que mon avis évidemment 😊😂)
Suspecté d'autisme asperger, j'ai un rendez vous avec une psychologue le 31 août pour en parler et éventuellement poser un diagnostic.

Avatar du membre
Loner
Forcené
Messages : 928
Enregistré le : jeudi 20 octobre 2011 à 21:03

Re: Travailler dans le social en étant Asperger ?

#11 Message par Loner » dimanche 7 juin 2020 à 0:25

Bonsoir Foxi.
Bon j'essaie de reprendre tes questions.

Alors mon métier !

Non je n'ai pas toujours voulu faire ça. Au départ je voulais piloter des grues ! C'était un centre d'intérêt important quand j'étais enfant.
Plus tard, je me suis intéressé au métier de l'humain. Ado, je regardais des reportages sur les enfants placés en foyer etc...
Je me suis intéressé au métier de la police, je ne sais pas pourquoi..

Arrivé à la fac, j'ai eu des difficultés. Aucune organisation, c'etait pas assez cadré...alors mes.parents m ont imposé de travailler et de réfléchir à mon avenir. J'ai donc travailler deux ans en usine d'agroalimentaire..Routinier, j'aimais bien mais les bruits étaient insupportables...Et comme c'étaient de l'interim, je changeais souvent d'entreprise et sans GPS ni portable (ça n'existait pas :) ), je me perdais. C'etait insecurisant.

Et à 21 ans, je suis allé à un forum des métiers et j'ai échangé avec les personnes présentes sur le métier d'éducateur et je me suis souvenu que quelques années auparavant, j'étais sensible à ce métier.
Je suis rentré quasiment par hasard dans ce métier et ai adoré.J'aimais bien le fait de faire de la sociologie, du droit et de la psychologie
Et finalement, ça me correspondait bien. Accompagner des gens en marge...des atypiques...avec un interet pour le public autiste (de type Kanner), sans savoir pourquoi.

Mais finalement ce n'était pas tant que ça un hasard. J ai choisi le métier qui allait me mener vers le diagnostic..
Pourquoi ? Parceque dans ce secteur, on te demande de l'empathie, de la communication, du travail en équipe, de l'organisation, des prises d'initiatives..

Tout ce que je ne savais pas faire à priori. Et c'est apparu flagrant lorsque je suis rentré dans la vie active. On le reprochait de m'isoler , de parler comme dans un livre, de manquer d'empathie...
Si j'étais resté en usine à faire un boulot répétitif, si ça se trouve je ne serais pas là à te répondre aujourd'hui.

Avoir choisi un métier de relation m'a mis face à ce que je fuyais. Ce sentiment de ne pas être tout à fait à ma place, jamais dans le tempo.
Si les questionnements étaient présents depuis l'enfance, ils ont redoublé lorsque j'ai commencé à travailler et m'ont explosé à la figure lors de la naissance de la fille. C'est finalement là que j'ai entamé des démarches pour me connaitre.

J'ai vu beaucoup de psychiatres et psychologues et chacun m'a glissé des pistes mais rien de vraiment clair. Faut dire que j'allais consulter sous la pression de ma femme, sans vraiment y croire..

La découverte du HPI m'a fait du bien. Je pensais que tout se justifiait par ça. J 'ai donc été suivi par une psychologue quelques temps.
Et un jour (j'avais...28 ou 29 ans ) elle m'a dit que j'avais un fonctionnement rappelant l'autisme...je ne m'étais jamais posé la question. Pour moi autiste c'etait juste un surnom qu'on me donnait parceque j'étais décalé...
Alors cette parole de la psychologue n'etait pas un diagnostic mais c'était vraiment quelque chose dont je n etais pas préparé. J'ai fait des recherches , ai constaté que ca me correspondait, mais suis resté dans le déni. J 'ai mis presque 10 ans à aller vers un vrai diagnostic. Il a fallu tout ce temps ^^

Mais de toute façon, dans les années 80, lorsque j'étais enfant, l'autisme tel qu'on le connait aujourd'hui n'existait pas (l'autiste ne parlait pas, et se frappait la tête) je n'aurais pas pu être détecté plus tôt.

Voilà si tu as des questions sur mon métier, n'hésite pas.
HQI, Dyspraxique.
Autiste Asperger
Épileptique

Antigone
Adepte
Messages : 210
Enregistré le : samedi 26 octobre 2019 à 10:04

Re: Travailler dans le social en étant Asperger ?

#12 Message par Antigone » dimanche 7 juin 2020 à 19:05

Je ne travaille pas dans le social (quoique en creusant bien...) mais je suis professeur des écoles après avoir été agent d'accueil/médiatrice/chargé des publics/femme de ménage et autre (vive les postes polyvalents).
Je suis typiquement le genre de personne à qui les profs auraient dit : mais tu pourras jamais faire ce genre de métier plus tard (que ce soit guide, agent d'accueil ou même instit), tu ne parles pas, tu ne vas pas vers les autres, tu parles trop bas, tu es trop timide... (sans compter que j'étais assez nulle en classe).
Pourtant, quand j'ai commencé dans le secteur culturel un peu par hasard (il se trouve que je n'avais pas été reçu dans les formations de bibliothécaire où je voulais aller.. et on m'a découragé de faire du journalisme en raison de mes difficultés sociales), j'ai eu une sorte de déclic. J'étais bien dans un musée. J'aimais apprendre tout ce qu'il y a savoir (coucou les intérêts particuliers), jusqu'à devenir une sorte d'encyclopédie des artistes (même les plus méconnus) ou des sites et transmettre ça. Ca n'allait pas sans stress et difficulté, mais sans aucune vantardise je me débrouillais assez bien.
J'ai arrêté -entre autre- à cause des collègues : là ça ne passait pas du tout. Je n'arrivais pas trop à m'intégrer à l'exception d'une année magique avec des collègues géniales. Et à cause du côté trop saisonnier/instable. Ca en arrivé à un licenciement à cause d'une cheffe qui ne me supportait pas...Mais rien à voir avec le domaine culturel ; j'aurai pu tomber sur une pareille ailleurs.

Cela m'en a néanmoins dégoûtée et j'ai passé le CRPE pour devenir instit parce que je voulais un CDI. Je savais que ce serait difficile (pas tellement le concours mais les journées de classe); je n'avais pas imaginé que ce serait un tel enfer. La première année ça a failli tourner au drame. Puis je suis remontée en selle et j'ai essayé une seconde année. Et là...miracle, ça a fonctionné. J'ai analysé une partie des raisons de ces échecs, et de ses réussites : ce qui fait la différence c'est l'âge des enfants en ce qui me concerne (je suis vraiment très très handicapée socialement et je peine à réussir des échanges) et l'entourage. Cette année mes élèves étaient plus petits (donc pour moi très faciles à comprendre) et mes collègues plus compréhensives. Cette année j'ai aussi reçu mon diagnostic, j'ai appris à me connaître et à faire la part des choses.
Je crois que j'ai été une bonne enseignante... (bon le confinement ne m'aide pas à savoir vraiment) Je crois que je serai capable de faire de bonnes choses si j'obtiens les bonnes conditions...

Tout ça pour dire que être autiste ou non, ne définit pas les secteurs dans lesquels tu peux/doit travailler. certains semblent plus évident car les conditions y sont déjà réunies pour que tu t'y sentes mieux. Cela dit, une équipe toxique ça peut malheureusement arriver partout et c'est (pour moi) ce qui peut faire toute la différence. Je ne vois pas pourquoi tu te limiterais en raison du TSA : tu veux bosser dans le social ? Tu sens que tu pourras y faire du bon travail ? Alors vas-y. Essaie.
Je veux savoir comment je m'y prendrais, moi aussi, pour être heureuse. Vous dites que cest si beau, la vie. Je veux savoir comment je m'y prendrai pour vivre." Anhouil

TSA depuis octobre 2019 - QI hétérogène

Petit Foxi
Régulier
Messages : 46
Enregistré le : samedi 23 mai 2020 à 21:57

Re: Travailler dans le social en étant Asperger ?

#13 Message par Petit Foxi » mardi 9 juin 2020 à 14:06

Bonjour Loner,

Ton parcours est intéressant, je te remercie de me le partager ! J'espère qu'aujourd'hui tu est heureux dans ta vie.
Du coup si j'ai bien compris cest grâce à ton métier que tu as était amené à la piste de l'autisme pour toi ?
Ça ne doit pas être évident effectivement qu'on nous donnes un diagnostic sur nous auxquels on ne s'attend pas, c'est compréhensible que tu est mis ce temps là !
Oui personnellement j'ai la chance de vivre à cette époque où même si l'autisme n'est pas encore bien reconnu on a déjà de gros efforts depuis les années 80 !

En tout cas cela me rassure de savoir que l'autisme n'est pas une barrière pour mes futurs projets ! Tu as d'autres projets de métiers ? Ou tu souhaites rester la dedans jusqu'au bout ?
C'est tour pour le moment mais je reviendrais avec plaisir si besoin 😊

Bonjour Antigone,
Ton témoignage m'aide beaucoup aussi ! C'est pareil pour moi, mis à part ma mère qui me connaît bien, ma professeur principal ne me voyait pas vraiment en social je pense ! Mais je sais que c'est ce que je veux faire !
Cela devait être agréable de travailler dans un domaine qui nous passionne, je suis désolée que tu étais licencié ! Le côté social n'est pas souvent simple malheureusement....

Tes paroles me rassures ! Oui je veux travailler dans le social et je le ferais quoi qu'on me dise !
J'espère que tu est heureuse la ou tu est !
Suspecté d'autisme asperger, j'ai un rendez vous avec une psychologue le 31 août pour en parler et éventuellement poser un diagnostic.

Avatar du membre
Loner
Forcené
Messages : 928
Enregistré le : jeudi 20 octobre 2011 à 21:03

Re: Travailler dans le social en étant Asperger ?

#14 Message par Loner » mardi 9 juin 2020 à 16:27

Bonjour petit Foxi.

Souvent quand j interroge mes étudiants, que je leur demande "pourquoi ont ils choisi ce metier", leurs réponses sont convenues et toutes faites.. "Parceque j aime les gens, j'ai envie de me sentir utile...blabla"

Et moi de les laisser circonspects quand je leur dis que pour ma part, le jour où je saurais, c'est qu il sera temps que j'arrête.

Parfois je me dis que ce n'était pas un choix. Que c'était une espèce d'attirance inconsciente vers le plus grand des murs.
Celui qui a mis en lumière mes travers, mes difficultés, mes forces..
En ce sens je suis persuadé que c'est lui qui m'a mené vers le diagnostic.
Et que si je l'ai choisi, c etait dans le simple objectif de me rencontrer moi-même.
Est ce à dire qu il faille passer à autre chose. Je ne sais pas. Pour le moment ,je m y sens bien mais ne projette pas forcement de ne faire que ça. Je verrai :)
HQI, Dyspraxique.
Autiste Asperger
Épileptique

Petit Foxi
Régulier
Messages : 46
Enregistré le : samedi 23 mai 2020 à 21:57

Re: Travailler dans le social en étant Asperger ?

#15 Message par Petit Foxi » mardi 9 juin 2020 à 18:23

Bonjour Loner,
J'aime beaucoup ta vision des choses ! J'osais pas le dire en réalité, de peur de passer pour une folle, mais c'est vrai, pour moi ça sonnait en réalité comme une évidence d'y travailler, sans réellement savoir pourquoi !

Je dis toujours qu'il n'y a pas de hasard dans la vie, si tu a découvert ton autisme via ton métier, C'est que ça devait se faire comme ça 😉

Merci pour tes réponses !
Suspecté d'autisme asperger, j'ai un rendez vous avec une psychologue le 31 août pour en parler et éventuellement poser un diagnostic.

Répondre