Etat des discriminations que vous avez subit

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Controleur
Passionné
Messages : 444
Enregistré le : samedi 27 août 2016 à 18:09
Localisation : France(mobile)

Etat des discriminations que vous avez subit

#1 Message par Controleur » mardi 2 juin 2020 à 23:12

Bonsoir,

Avant que je me couche, je souhaiterais qu'on ai un sujet spécéfique pour recenser parmis les membres toutes les anecdoctes sur la façon dont le patronat français contourne les dispositifs censés empêcher les discriminations et aussi que ça remonte aux oreilles.

:arrow: C'est pour ça que suite à l'info de jean, je me suis inscrit à la réunion ou sophie cluzel est présente avec lvmh,josef schovanec. Vous le savez que j'ai déclenché une sorte de guerilla juridique contre un cabinet anglo saxon parisien qui s'était retranché derrière le fait qu'ayant plus d'un an d'experience ma candidature n'avait pas à être traité alors pourtant que deux cv identiques mais dont l'un mentionnait le fait que j'étais autiste et pas l'autre.

Qu'à celà ne tienne, je vais pas lâcher sophie cluzel parce que je veux que mon microcosme qui m'a former paye son tribut. Il a empêché des autistes brillants de percer dans la profession, il n'a pas voulu se désolidariser de ces considérations rétrogrades donc un moment les bonnes pratiques ca suffit quand tu joue pas le jeu c'est la repression qu'il faut pour te forcer à rentrer dans le rang.

Mon microcosme a cru faire bloc derrière le silence mais les preuves restent sur compta online. Le président de l'ordre des experts comptables sait pertinement que ce qui m'es arrivé va continuer d'arriver et même si il y'a peu d'exceptions.

Donc je vous pose la question: vous êtes prêt à faire quoi pour que ça change?

Pour commencer ca me semblerait que vous disiez à ceux et à celles qui ne se rendait pas compte de la persistance de ces phénomènes, biais de perception effacés de ce que vous avez vécu.
Diagnostique autiste par le CRA en mars 2009

Si vi pacem, para bellum

Traduction Latine: Si tu veux la paix, prépare la guerre

Contrôleur des finances publiques 2ème classe en trésorerie municipale.

Adepte de la médecine chinoise.

Mylie
Passionné
Messages : 348
Enregistré le : lundi 20 avril 2020 à 13:12

Re: Etat des discriminations que vous avez subit

#2 Message par Mylie » mercredi 3 juin 2020 à 7:51

Ce n'est pas une discrimination en lien avec le TSA, mais j'ai eu des difficultés à mon travail en lien avec le handicap. Ce n'était pas le fait de l'administration où je bosse, plus d'une seule personne (mon n+2).

J'ai une RQTH, et la fatigue s'accentuant, le médecin du travail avait préconisé deux jours de télétravail. Jusqu'à là, tout allait bien, ma hiérarchie avait validé et le directeur aussi. Puis j'ai changé de service, et mon directeur m'a demandé si j'acceptais de mettre ce télétravail entre parenthèse au moment de postuler au poste, car pour lui c'était un sacré obstacle à la formation, qui devait être réalisé par une collègue avant son départ en retraite. Comme je sentais bien que ça jouerait négativement pour obtenir le poste convoité, que la demande me semblait "logique" et comme ça n'allait plus du tout dans mon ancien service (je ne supportais plus du tout les usagers, donc j'ai cherché à changer), j'ai accepté.
Sauf que.. une fois la formation terminée, je bossais sans qu'on ne me dise quoi que ce soit, pas de directives rien. J'ai donc naturellement demandé à récupérer le télétravail, comme ce qui était annoncé au départ. Mon n+2 a bloqué en disant que je n'étais pas autonome et donc ce n'était pas possible.. J'ai fini par céder et prendre 1 jour de temps partiel parce que je n'en pouvais plus. J'ai bataillé plusieurs mois, posé plusieurs demandes, puis j'ai fini par manger ostensiblement avec un collègue syndicaliste bien connu (à la base c'était pour savoir s'il pensait que je pouvais retourner voir le médecin du travail pour forcer ou s'il valait mieux attendre pour éviter de me mettre mal avec ma hiérarchie). Finalement, au bout de 6 longs mois, j'ai récupéré d'abord 1 jour, puis deux mois plus tard (après les congés d'été) le second.
Maintenant ça va mieux mais.. pff !! J'avais plusieurs options pour forcer: contacter mon pôle handicap, forcer avec le syndicat, retourner voir le médecin du travail pour reformaliser une obligation (voire faire remonter les bretelles à tout ce petit monde). J'ai tenté la voie diplomatique parce que je ne voulais pas me griller, mais c'était compliqué..

Autre anecdote aussi liée au handicap: premier travail, je faisais 39h/sem. On m'a reproché de ne pas faire plus (non payé non rémunéré). Je n'avais pas parlé de mes soucis de santé car je ne le "sentais pas", face à ce reproche j'ai donc voulu le dire et.. on m'a coupé pour me dire sèchement "et bien allez chez le médecin et soignez vous, on a besoin de gens productifs ici !". Ils m'avaient fait un contrat d'un mois, normalement qui devait déboucher sur un second de 6 mois, mais suite à ce reproche en fin de premier contrat, le second devait être réduit à 1 mois de nouveau "pour essai". Je n'ai rien dit, je leur ai juste fait croire que je continuais pour un mois et je les ai plantés ! Non mais !

Sinon, j'ai une collègue autiste en CDD, mon chef:
- considère qu'elle est malade
- refuse qu'elle télétravaille (pendant le confinement, c'était la seule non dotée d'équipement - car CDD et pas de budget, mais elle a pu rester chez elle sans problèmes)
- subordonne sa reprise suite au déconfinement à la présence d'au moins une personne du service sur place, alors qu'elle est autonome (elle a déjà fait un contrat complet de 6 mois et connait parfaitement ce qu'elle doit faire): il considère qu'elle est "comme un stagiaire" avec un besoin d'encadrement.. :roll:
- refusait de l'isoler ou qu'elle ait des écouteurs jusqu'à ce que le directeur s'en mêle en la faveur de la collègue

Bref, sur le papier, et généralement, mon administration est assez inclusive sur le handicap, mais il suffit d'une seule personne pas très portée sur le sujet pour que ça se bloque.. et c'est bien malheureux..
Suspicions psychiatre spécialisé - Réorientation CRA pour tests plus poussés
(J'ai une maladie pulmonaire depuis toujours)

Avatar du membre
Controleur
Passionné
Messages : 444
Enregistré le : samedi 27 août 2016 à 18:09
Localisation : France(mobile)

Re: Etat des discriminations que vous avez subit

#3 Message par Controleur » mercredi 3 juin 2020 à 9:28

Mylie a écrit :
mercredi 3 juin 2020 à 7:51
Ce n'est pas une discrimination en lien avec le TSA, mais j'ai eu des difficultés à mon travail en lien avec le handicap. Ce n'était pas le fait de l'administration où je bosse, plus d'une seule personne (mon n+2).

J'ai une RQTH, et la fatigue s'accentuant, le médecin du travail avait préconisé deux jours de télétravail. Jusqu'à là, tout allait bien, ma hiérarchie avait validé et le directeur aussi. Puis j'ai changé de service, et mon directeur m'a demandé si j'acceptais de mettre ce télétravail entre parenthèse au moment de postuler au poste, car pour lui c'était un sacré obstacle à la formation, qui devait être réalisé par une collègue avant son départ en retraite. Comme je sentais bien que ça jouerait négativement pour obtenir le poste convoité, que la demande me semblait "logique" et comme ça n'allait plus du tout dans mon ancien service (je ne supportais plus du tout les usagers, donc j'ai cherché à changer), j'ai accepté.
Sauf que.. une fois la formation terminée, je bossais sans qu'on ne me dise quoi que ce soit, pas de directives rien. J'ai donc naturellement demandé à récupérer le télétravail, comme ce qui était annoncé au départ. Mon n+2 a bloqué en disant que je n'étais pas autonome et donc ce n'était pas possible.. J'ai fini par céder et prendre 1 jour de temps partiel parce que je n'en pouvais plus. J'ai bataillé plusieurs mois, posé plusieurs demandes, puis j'ai fini par manger ostensiblement avec un collègue syndicaliste bien connu (à la base c'était pour savoir s'il pensait que je pouvais retourner voir le médecin du travail pour forcer ou s'il valait mieux attendre pour éviter de me mettre mal avec ma hiérarchie). Finalement, au bout de 6 longs mois, j'ai récupéré d'abord 1 jour, puis deux mois plus tard (après les congés d'été) le second.
Maintenant ça va mieux mais.. pff !! J'avais plusieurs options pour forcer: contacter mon pôle handicap, forcer avec le syndicat, retourner voir le médecin du travail pour reformaliser une obligation (voire faire remonter les bretelles à tout ce petit monde). J'ai tenté la voie diplomatique parce que je ne voulais pas me griller, mais c'était compliqué..

Autre anecdote aussi liée au handicap: premier travail, je faisais 39h/sem. On m'a reproché de ne pas faire plus (non payé non rémunéré). Je n'avais pas parlé de mes soucis de santé car je ne le "sentais pas", face à ce reproche j'ai donc voulu le dire et.. on m'a coupé pour me dire sèchement "et bien allez chez le médecin et soignez vous, on a besoin de gens productifs ici !". Ils m'avaient fait un contrat d'un mois, normalement qui devait déboucher sur un second de 6 mois, mais suite à ce reproche en fin de premier contrat, le second devait être réduit à 1 mois de nouveau "pour essai". Je n'ai rien dit, je leur ai juste fait croire que je continuais pour un mois et je les ai plantés ! Non mais !

Sinon, j'ai une collègue autiste en CDD, mon chef:
- considère qu'elle est malade
- refuse qu'elle télétravaille (pendant le confinement, c'était la seule non dotée d'équipement - car CDD et pas de budget, mais elle a pu rester chez elle sans problèmes)
- subordonne sa reprise suite au déconfinement à la présence d'au moins une personne du service sur place, alors qu'elle est autonome (elle a déjà fait un contrat complet de 6 mois et connait parfaitement ce qu'elle doit faire): il considère qu'elle est "comme un stagiaire" avec un besoin d'encadrement.. :roll:
- refusait de l'isoler ou qu'elle ait des écouteurs jusqu'à ce que le directeur s'en mêle en la faveur de la collègue

Bref, sur le papier, et généralement, mon administration est assez inclusive sur le handicap, mais il suffit d'une seule personne pas très portée sur le sujet pour que ça se bloque.. et c'est bien malheureux..
:arrow: Ouais c'est monaie courrante de faire vivre un enfer aux contractuels mais là ton chef flirte avec plus que l'autoritarisme.

C'est bien la preuve vivante que dans le public et le privé, c'est se raconter des salades qu'un guide de bonnes pratiques et de recommandations va dissuader ce genre de comportements. Alors que si là ou tu bossais, les autres collègues vous vous soudiez tous avec l'appui d'un syndicat ,ce chef aurait été viré sec et vous pouviez l'allumer auprès du tribunal.

Alors pour ma part, ça tombe bien parce que le 9 juin 2020, il y'a un ponte de la bdf qui sera très intéréssé surement que je lui explique les ressorts de la discrimination made à la banque de france par le cabinet de consultants right management. Je suis désolé mais quand tu recalle un candidat qui prends la peine de te prevenir que certaines particularités peuvent affecter la qualité de son expression, tu fais pas exprès de le descendre en lui demandant si il était pas perfectioniste et quand le candidat a fait un an de maison dans l'institution. Mon médeçin du travail de l'époque a écrit un courier rageur, les plus hautes instances de la banque n'ont pas voulu remettre en cause le jury parce que je cite il avait la souveraineté et qu'il n'avait pas à justifier des motifs pour lesquels il recalle le candidat. De me retrouver classé sixième sur 5 ,j'avais vraiment la rage parce que le concours de secrétaire comptable je l'avais bossé, idem pour l'oral ou j'avais tout fait pour ne pas parler du SA. Deuxième essai en 2014, alors là j'ai eut un jury pour le coup hypocryte qui m'a poser en rafale une question bateau sur mon parcours, une mise en situation avec un chef d'entreprise qui n'était pas content de sa cotation et quand j'ai abordé la question du handicap une m'a lâché "ah mais monsieur, pour nous votre handicap on fait comme si il n'existait pas" .Résultat 6/20 classé 7ème/10, six candidats retenus. Avant l'oral j'avais testé le degré de senisbilisation de right management en leur envoyant un questionnaire sur l'emploi des autistes. Et bien pas un seul des contacts n'a voulu répondre " votre expediteur à supprimé votre message sans le lire". je me suis même posé la question éventuelle d'avoir été blacklisté .

:arrow: Au minsitère d' l'action budgétaire, l'inclusion dépend evidement de la volonté des chefs de service et je dirais aussi de l'agent concerné.

J'ai d'ailleurs demandé à ma section syndicale au référent handicap qui siège au ministère de me donner un bilan sur l'application du plan autisme 4. On est en 2020, je n'ai vu aucun état des lieux fait parce que justement les remontés de terrain sont disparates voir absentes. et je pense que aucun membre issue de science po et de l'énarchie ne serait capable de me faire un état des lieux de ce point.
Fichiers joints
Questionnaire emploi aspie.doc
(38 Kio) Téléchargé 15 fois
Diagnostique autiste par le CRA en mars 2009

Si vi pacem, para bellum

Traduction Latine: Si tu veux la paix, prépare la guerre

Contrôleur des finances publiques 2ème classe en trésorerie municipale.

Adepte de la médecine chinoise.

Mylie
Passionné
Messages : 348
Enregistré le : lundi 20 avril 2020 à 13:12

Re: Etat des discriminations que vous avez subit

#4 Message par Mylie » mercredi 3 juin 2020 à 12:01

Je suis sincèrement désolée de ce qui t es arrivé.. Je pensais que sur ce concours ils étaient plutôt bienveillants vis à vis du handicap (je m étais renseignée à un moment donné), mais finalement c est peut être comme partout: bienveillant tant que ça ne se voit pas trop et qu'on a l'air assez "fonctionnel"/qu'on fait illusion le temps de l oral.. :/
Suspicions psychiatre spécialisé - Réorientation CRA pour tests plus poussés
(J'ai une maladie pulmonaire depuis toujours)

Avatar du membre
Controleur
Passionné
Messages : 444
Enregistré le : samedi 27 août 2016 à 18:09
Localisation : France(mobile)

Re: Etat des discriminations que vous avez subit

#5 Message par Controleur » mercredi 3 juin 2020 à 13:23

Mylie a écrit :
mercredi 3 juin 2020 à 12:01
Je suis sincèrement désolée de ce qui t es arrivé.. Je pensais que sur ce concours ils étaient plutôt bienveillants vis à vis du handicap (je m étais renseignée à un moment donné), mais finalement c est peut être comme partout: bienveillant tant que ça ne se voit pas trop et qu'on a l'air assez "fonctionnel"/qu'on fait illusion le temps de l oral.. :/
Et aussi longtemps que ce sera le cas mes as de la finance, de l'expertise comptable autistes seront obligé de rentrer dans ce jeu en sachant que faut que le degré de menssonge soit crédible et qu'on y croît ( appris ça dans far cry 3). Donc payer un coach ou une coach qui connaisse les codes le jour j et l'autisme + exigence et bienveillance avec une part de chance.

C'est ce qu'on dut faire mes contacts policiers et gendarmes et doivent toujours faire pour survivre et avoir de la marge de manoeuvre.

D'ailleurs regarde dans le premier episode la défiance des collègues quand Astrid fait une boulette et se retrouve en pleine crise. J'ai faillis tomber dans les pommes à l'acte 5 des gillets jaunes face à des crs à qui je disait " Je sais pourquoi vous êtes déployés mais regardez attentivement: pas d'armes pas de gestes brusques, on est de la même trempe vous et moi. (lève les mains sur la tête). Quand vous ferez votre rapport à vos chefs, vous leur direz que j'ai fais le premier pas vers vous et que je ne vous ai pas été hostile. "

Et en pleine decompression comme astrid il a fallut que je rentre dans le rang et c'est un crs inconnue qui m'a sortit de là après présentation de mes papiers et de ma CMI. Depuis ce jour de novembre 2018, on m'as plus jamais vu manifester.
Diagnostique autiste par le CRA en mars 2009

Si vi pacem, para bellum

Traduction Latine: Si tu veux la paix, prépare la guerre

Contrôleur des finances publiques 2ème classe en trésorerie municipale.

Adepte de la médecine chinoise.

Pierre de lune
Régulier
Messages : 32
Enregistré le : samedi 30 mai 2020 à 21:39

Re: Etat des discriminations que vous avez subit

#6 Message par Pierre de lune » vendredi 5 juin 2020 à 22:53

J'en ai vécu quelques uns que j'essaie d'oublier parce qu'il vaut mieux laisser le passé derrière. Je vais vous en raconter un qui est arrivé
au cours de mes études. Dans mon programme de graphisme, il y avait un échange en France(je suis du Québec). Puis, ils ont refusé de me donner un formulaire d'inscription, car ils jugeaient que je n'avais pas les qualifications requises pour participer au projet. Alors qu'ils faisaient des entrevues de sélections pour effectuer ce stage, car il n'avait pas de place pour tous les étudiants du programme. Je précise ici que tous les étudiants pouvaient remplir un formulaire mis à part les nouveaux et certaines personnes handicapées. Puis, lorsque je parle de personnes handicapées, je parle de 2 autres autistes et moi-même. La fille qui avait une surdité pouvait participer. J'ai trouvé cela horrible et plusieurs membre de mon entourage m'ont suggéré de faire une plainte.

Donc, ce que je faisais, c'était le boycotte des levées de fonds, car je voulais pas soutenir un projet ou de la discrimination avait eu lieu. En raison, de mon boycott, j'ai passé pour jalouse, envieuse et mesquine.
Femme, diagnostiquée TSA :love:

Avatar du membre
Morgane26
Régulier
Messages : 56
Enregistré le : vendredi 24 avril 2020 à 11:28
Localisation : Nouvelle aquitaine

Re: Etat des discriminations que vous avez subit

#7 Message par Morgane26 » lundi 10 août 2020 à 9:06

Bonjour à tous,
Les discriminations, un vaste sujet pourtant si subtile peut nous affecter énormément lié à notre sensibilité si singulière.
Celles ci, je les aient vécu essentiellement enfant mais aussi durant ma scolarité et en particulier lors de périodes de stage en entreprise en lien avec ma formation.
En effet, enfant, c'était plutôt des moqueries ou humiliations de type "tu sers à rien l'handicapée, tu feras mieux de te suicider", " alors comment elle va la cotorep?" "elle est handicapée mentale, on peut rien lui dire tellement elle est déficiente dans ses relations".
Mais aussi, on pouvait aller jusqu'à me bousculer ou durant que j'allais au wc au collège, on regardait pendant que j'urinais sous la porte des wc. La pire des humiliations: entrer dans votre intimité!

Durant mes périodes de stage en particulier cette année, j'avais effectué pour ma terminale un stage en foyer de vie pour adultes handicapés vieillissants afin de découvrir le métier d'amp et acquérir mes compétences. Seulement, dès lors que j'ai annoncé mon SA, j'ai en premier lieu changer de tutrice car celle ci ne pouvait pas s'occuper de moi(je pensais que c'était normal) puis on m'a de moins en moins confié de tâches à faire jusqu'à faire QUE de l'observation alors que mon bac pro référence d acquérir certains enseignements en stage, je devais dire à chaque fois que je souhaitais faire avec tel résident "est ce que tu m'autorises à faire ça avec mr untel?" ou "puis je faire ça". Bref, je devais demander à chaque fois de faire une action jusqu'à la fin de mon stage. J'eus l'impression qu'on m'infantilisait. Pour couronner le tout, on a appuyé sur la corde sensible de mes difficultés liés à mon autisme dans mon rapport de stage et le jury du bac m'a noté plus sévèrement que mes camarades. Ils ont tout fait là bas pour que je sois "à l'écart" et considéré non pas comme une stagiaire mais comme une handicapée. C'est une honte.

Pour notamment un concours que j'ai passé en dordogne de as, on est censé récapituler tous les candidats présentés sur 2 listes en fonction de leur note soit la liste principale ou la liste complémentaire. Hors, après publication des résultats, je me suis rendue compte que je n'étais sur aucune liste. J'avais suivi leur protocole à savoir référer ma rqth pour aménagement des épreuves si j'entrais en formation... ILs s'en sont servi contre moi.

D'autre part, certains profs au lycée se sont basé sur mon stage 1 en foyer de vie pour dire que je devais trouver une formation dans un bureau ou une bibliothèque car "aide soignant n'est pas fait pour moi, mon handicap est trop là". alors que j'ai fait l'an dernier un stage en ehpad et à l'hopital qui se sont bien passés avec un rapport favorable et mon second stage cet année a été en médecine interne et je n'ai eu aucun problème particulier. si je rencontrais un problème ou difficulté, la cadre de santé et ma tutrice me réexpliquait pourquoi je ne pouvais pas dire ça ou autre. J'ai eu le sentiment d'être mieux à l'aise dans un service hospitalier où l'aspect protocolaire est mis en avant avec la relation aux patients, tout est cadré et précis que dans un milieu pourtant dans le handicap qui est censé être plus compatissant et compréhensif. Ils croient connaitre le syndrome d'asperger mais en réalité ils connaissent QUE l autisme sévère dit de kanner ou non verbal avec déficiences associées.
Sérieux, on vit dans quel monde pour discréminer comme ça? :hotcry: :evil: :evil:
C'est ainsi pour cette raison que j'ai fait mes propres choix en entrant en formation aide soignante, dans un cadre sécurisant et encadrée tout au long de la formation pour être plus efficace avec les patients en charge que j'aurai et l'aspect soignant que j'apprécie énormément pour apporter du bien être et confort aux patients.
Diagnostiquée Autiste Asperger- en Juillet 2019 + HPI, par le CRA de Limoges.
Epileptique
Dyspraxique(trouble développemental coordination)
Poursuite d'études: IFAS(institut de formation d'aide soignant)

EnHans
Forcené
Messages : 1904
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: Etat des discriminations que vous avez subit

#8 Message par EnHans » lundi 10 août 2020 à 11:35

Wouah, quand je lis tout ça, je me dis qu'il y a encore du plâtre à essuyer ! :roll: https://fr.wiktionary.org/wiki/essuyer_les_pl%C3%A2tres
début d'une démarche diag pour moi
un enfant diag en 2012

Répondre