questionnements relation amoureuse conflictuelle

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 4103
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: questionnements relation amoureuse conflictuelle

#16 Message par lulamae » dimanche 21 juin 2020 à 20:55

Spoiler : 
LoonyKata a écrit :
dimanche 21 juin 2020 à 20:08
Je te comprends. J'ai fait ça quand j'ai découvert mon HPI : je mettais tout sur le dos du HPI, alors que ça n'avait pas forcément de rapport. Par exemple, j'avais un problème avec une amie toxique et je mettais ça sur le compte de la douance, car j'étais surdouée et elle non. (Comme quoi on se comprenait mal parce que ceci et cela, j'étudiais les neurosciences du HPI pour tout expliquer...) En réalité, la question c'était juste qu'elle était toxique et m'étouffait, et que je devais arrêter de la voir. HPI ou non, ça ne changeait pas le fond du souci - ça en exarbait juste éventuellement certains aspects. J'ai évité de refaire ça avec l'autisme (dont le diag est tombé quelques années plus tard). Ex : je suis anxieuse non pas parce que je suis autiste, mais parce que je vis dans un environnement anxiogène. Donc je m'extrais de cet environnement, et ça ira mieux, puis je vais voir un psy pour en parler, me soulager et me guérir des traumatismes. Si j'étais restée bloquée sur "je suis anxieuse à cause de mon autisme", je serais encore en train d'en souffrir. C'est normal de confondre une part de soi avec l'essence de soi sur le moment. Au bout d'un moment, on apprend à faire la différence :)
Merci pour cette expérience @Loony Kata. :bravo:
Diagnostic d'autisme juillet 2019.

Avatar du membre
daphnée
Forcené
Messages : 702
Enregistré le : lundi 28 octobre 2019 à 20:29

Re: questionnements relation amoureuse conflictuelle

#17 Message par daphnée » dimanche 21 juin 2020 à 23:02

LoonyKata a écrit :
dimanche 21 juin 2020 à 20:08
C'est normal de confondre une part de soi avec l'essence de soi sur le moment. Au bout d'un moment, on apprend à faire la différence :)
Merci, ça me fait vraiment du bien ce que tu dis là.

Intéressant aussi l'analyse des personnalités. J'ai du mal à me pencher sur des sujets qui ne sont pas ceux qui m'attirent le plus en fait...
TSA suspecté par neuropsychologue et psychiatre.
Avis contraire d'un centre autisme adulte (diagnostic dont la forme et le contenu ne m'ont pas du tout convaincue). Témoignage sur la petite enfance ayant pu aussi induire en erreur...

Répondre