distance ou autisme, questions

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
daphnée
Forcené
Messages : 702
Enregistré le : lundi 28 octobre 2019 à 20:29

Re: distance ou autisme, questions

#16 Message par daphnée » lundi 22 juin 2020 à 12:56

Merci... Peut-être. Pas sûr. Mais ça me touche ce que tu dis.
TSA suspecté par neuropsychologue et psychiatre.
Avis contraire d'un centre autisme adulte (diagnostic dont la forme et le contenu ne m'ont pas du tout convaincue). Témoignage sur la petite enfance ayant pu aussi induire en erreur...

Avatar du membre
mathieu frank
Adepte
Messages : 202
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

Re: distance ou autisme, questions

#17 Message par mathieu frank » lundi 22 juin 2020 à 13:03

moi je vis les choses comme ca
j ai un détachement qui fait penser a du je menfoutisme alors que non
les gens pour qui j ai du respect ou que j apprécie (je ne dit pas amour car je ne suis pas sur de vraiment savoir a quoi correspond ce sentiment )sont présent chaque jours dans ma tete meme si je ne les ai pas vu depuis longtemps
j ai l impression que ma relation avec eux se poursuit meme sans les voir
et pour les femmes c est pareil et si les ponts sont coupés je suis perdu et malheureux alors que la personne se dira que c est n importe quoi vu que l on se voyait tres peu
diagnostiqué aspi

Avatar du membre
daphnée
Forcené
Messages : 702
Enregistré le : lundi 28 octobre 2019 à 20:29

Re: distance ou autisme, questions

#18 Message par daphnée » lundi 22 juin 2020 à 15:08

c'est triste :cry:
TSA suspecté par neuropsychologue et psychiatre.
Avis contraire d'un centre autisme adulte (diagnostic dont la forme et le contenu ne m'ont pas du tout convaincue). Témoignage sur la petite enfance ayant pu aussi induire en erreur...

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 4103
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: distance ou autisme, questions

#19 Message par lulamae » lundi 22 juin 2020 à 15:15

mathieu frank a écrit :
lundi 22 juin 2020 à 13:03
les gens pour qui j ai du respect ou que j apprécie (je ne dit pas amour car je ne suis pas sur de vraiment savoir a quoi correspond ce sentiment )sont présent chaque jours dans ma tete meme si je ne les ai pas vu depuis longtemps
j ai l impression que ma relation avec eux se poursuit meme sans les voir
Pour moi c'est exactement pareil ! Je n'arrive à contacter les gens que quand il y a une forme de rituel, d'habitude, par exemple on se voit une fois par semaine, sinon je me dis que je vais faire défaut à la personne, et je n'aime pas ça.
Pour le couple, je ne peux même pas dire ce qu'on pense de moi dans ces cas-là, parce que je ne sais pas, on ne me l'a pas dit.
Modifié en dernier par lulamae le lundi 22 juin 2020 à 17:22, modifié 1 fois.
Diagnostic d'autisme juillet 2019.

Avatar du membre
mathieu frank
Adepte
Messages : 202
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

Re: distance ou autisme, questions

#20 Message par mathieu frank » lundi 22 juin 2020 à 17:17

lulamae a écrit :
lundi 22 juin 2020 à 15:15
mathieu frank a écrit :
lundi 22 juin 2020 à 13:03
les gens pour qui j ai du respect ou que j apprécie (je ne dit pas amour car je ne suis pas sur de vraiment savoir a quoi correspond ce sentiment )sont présent chaque jours dans ma tete meme si je ne les ai pas vu depuis longtemps
j ai l impression que ma relation avec eux se poursuit meme sans les voir
Pour moi c'est exactement pareil ! Je n'arrive à contacter les gens que quand il y a une forme de rituel, d'habitude, par exemple on se voir une fois par semaine, sinon je me dis que je vais faire défaut à la personne, et je n'aime pas ça.
Pour le couple, je ne peux même pas dire ce qu'on pense de moi dans ces cas-là, parce que je ne sais pas, on ne me l'a pas dit.

tout a fait
je vais manger chez ma mére tout les soirs donc ca va mais si c est pas tout les soirs ca devient compliqué d y aller
diagnostiqué aspi

margotton91
Habitué
Messages : 76
Enregistré le : mercredi 17 juillet 2019 à 16:14
Localisation : Essonne (91)

Re: distance ou autisme, questions

#21 Message par margotton91 » lundi 22 juin 2020 à 18:48

Bien avant de connaître ma condition, il m'est arrivé, alors que la relation était trop douloureuse pour moi et que je ne parvenais pas à me faire comprendre, ni entendre, ni respecter de partir "en claquant la porte", pour ne jamais revenir.

Selon la situation et le contexte, il m'est arrivé d'envoyer un dernier message d'explication, sans entrer dans les détails car c'était inutile vu le niveau auquel j'étais arrivée.

Généralement, j'en arrivais à cela après avoir épuisé toutes les ressources à ma disposition et parce que la souffrance devenait difficilement supportable ; le but étant alors de ne pas sombrer davantage.

Maintenant, connaissant ma condition de TSA asperger, j'ai compris que cela est dû à cela.
daphnée a écrit :
dimanche 21 juin 2020 à 14:54
(avis aux moderateurs : je peux supprimer mes questions si elles sont inappropriées)

arrow: Dans les relations en général, vous arrive-t-il de prendre des distances d'un coup avec beaucoup de personnes (conflits, couper les ponts), du fait d'un fort mal-être ? (incompréhensions, besoin d'être seule, de se sentir mieux, méfiance... je ne sais vraiment pas définir ça ni l'expliquer). Je l'ai lu dans un chapitre entier du livre de Rudy Simone (le syndrome d'asperger au féminin), mais d'autres témoignages diversifiés m'aideraient à saisir la notion...

Merci de vos éclaricissements :kiss:
Pré-diagnostic TSA asperger, de niveau faible à modéré, par psychologue clinicien en 03/2019
Confirmation par psychiatre en 04/2019, à 51 ans
Juin 2020 : tests du bilan diagnostic réalisés dans le privé - QI hétérogène

Avatar du membre
daphnée
Forcené
Messages : 702
Enregistré le : lundi 28 octobre 2019 à 20:29

Re: distance ou autisme, questions

#22 Message par daphnée » lundi 22 juin 2020 à 23:04

Ah oui d'accord. Vous avez souffert vous aussi :? ...

J'ai la même réaction sauf que j'ai un coeur d'artichaut et souvent après je reviens...

Je pourrais appliquer un instinct de "protection" comme vous, et ne pas revenir, mais ça m'est impossible en général.

Sauf situation extrêmement compromise.
TSA suspecté par neuropsychologue et psychiatre.
Avis contraire d'un centre autisme adulte (diagnostic dont la forme et le contenu ne m'ont pas du tout convaincue). Témoignage sur la petite enfance ayant pu aussi induire en erreur...

Dehlynah
Passionné
Messages : 413
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: distance ou autisme, questions

#23 Message par Dehlynah » mardi 23 juin 2020 à 8:24

J'ai souvent "disparu dans la nature", coupé les ponts avec des personnes tout en ayant par ailleurs beaucoup de mal à me séparer de personnes clairement toxiques .
Mais depuis ma grande séparation,( avec mon conjoint depuis 15 ans) j'expérimente le coupage de pont net et clair de ma part, avec message à la clef où j'explique que je me sens mal dans cette relation, que je refuse et qu'on arrête.
Je dirais que c'est beaucoup plus difficile de couper les ponts lorsque la relation est labile, distante, non stable et non ritualisée -car du coup on minimise les effets négatifs alors qu'ils sont tout aussi puissants, juste sous une forme plus sournoise.
TSA (prédiagnostic : printemps 2018 - confirmation par psychiatre spécialisé : été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Avatar du membre
daphnée
Forcené
Messages : 702
Enregistré le : lundi 28 octobre 2019 à 20:29

Re: distance ou autisme, questions

#24 Message par daphnée » mardi 23 juin 2020 à 12:31

Mmm... je comprends,
mais je ne trouve pas qu'il ait quoi que ce soit de toxique,
et notre relation était "ritualisée", et allait dans le bon sens.
C'est moi qui suis un peu contradictoire.
TSA suspecté par neuropsychologue et psychiatre.
Avis contraire d'un centre autisme adulte (diagnostic dont la forme et le contenu ne m'ont pas du tout convaincue). Témoignage sur la petite enfance ayant pu aussi induire en erreur...

Clovis
Forcené
Messages : 674
Enregistré le : samedi 2 mai 2009 à 20:36
Localisation : Ouest

Re: distance ou autisme, questions

#25 Message par Clovis » mardi 23 juin 2020 à 12:43

Dehlynah a écrit :
mardi 23 juin 2020 à 8:24
J'ai souvent "disparu dans la nature", coupé les ponts avec des personnes tout en ayant par ailleurs beaucoup de mal à me séparer de personnes clairement toxiques.
Je suis le roi de la "disparition dans la nature." Lorsque je n'ai plus l'occasion de rencontrer les autres dans un contexte précis j'ai un mal fou à faire ce qu'on appelle "donner des nouvelles." Ca peut m'arriver de penser le faire mais passer à l'acte est compliqué (et même lorsque ce sont les autres qui viennent vers moi pour "prendre des nouvelles" j'ai du mal).
Diagnostiqué TSA en 2020.

Avatar du membre
mathieu frank
Adepte
Messages : 202
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

Re: distance ou autisme, questions

#26 Message par mathieu frank » mercredi 24 juin 2020 à 10:17

Clovis a écrit :
mardi 23 juin 2020 à 12:43
Dehlynah a écrit :
mardi 23 juin 2020 à 8:24
J'ai souvent "disparu dans la nature", coupé les ponts avec des personnes tout en ayant par ailleurs beaucoup de mal à me séparer de personnes clairement toxiques.
Je suis le roi de la "disparition dans la nature." Lorsque je n'ai plus l'occasion de rencontrer les autres dans un contexte précis j'ai un mal fou à faire ce qu'on appelle "donner des nouvelles." Ca peut m'arriver de penser le faire mais passer à l'acte est compliqué (et même lorsque ce sont les autres qui viennent vers moi pour "prendre des nouvelles" j'ai du mal).
oui tout a fait :bravo:
diagnostiqué aspi

Avatar du membre
LoonyKata
Régulier
Messages : 35
Enregistré le : vendredi 30 décembre 2016 à 0:30

Re: distance ou autisme, questions

#27 Message par LoonyKata » mercredi 24 juin 2020 à 11:10

Je suis solitaire, il peut se passer des mois voire des années sans que je donne signe de vie à quelqu'un. Et ce n'est pas pour autant que je ne l'apprécie pas, j'investis juste mon énergie ailleurs pendant ce temps. Toutefois quand je suis vraiment intime avec quelqu'un, je ne vais jamais le "ghoster" sans explication. J'ai suffisamment d'empathie pour me dire "A sa place, je trouverais ça horrible qu'on me laisse seule avec mes questionnements sans réponse". En général l'explication est toute conne, genre j'ai juste envie de passer du temps seule, j'ai pas assez d'énergie en ce moment pour gérer plus d'interactions... Quand je coupe les ponts avec quelqu'un de mon cercle intime (au sens où je ne veux plus jamais lui parler), c'est qu'il a vraiment fait une connerie ou qu'on n'est plus compatibles. Un truc qui m'énerve énormément par exemple, ce sont les gens qui me réclament de faire des sorties plus souvent, en ignorant quand je leur dit que ce n'est pas possible.

Si quelqu'un disparait sans explication, j'interprète ça comme une absence d'intérêt (la personne n'a rien de perso contre moi, c'est juste qu'elle ne pense pas à moi, elle à autre chose à faire - comme moi quand je parle plus aux gens, en général) ou une émotion négative (la personne a été très blessée par moi et ne veux plus me parler). Personnellement, dans le second cas, soit je n'étais pas proche de la personne et je ne me sens pas obligée de lui fournir des explications, soit j'étais proche d'elle et alors je lui dit clairement pourquoi je ne veux plus lui parler.

Bref : dans tous les cas, si un autiste très proche de toi te lâche sans aucune explication ni raison apparente, il faut voir au-delà de l'autisme. C'est aussi une question de personnalité, d'éducation, de qualités humaines, de prendre ses responsabilités... Je trouve pas ça correct de ghoster un ami ou un compagnon sans lui donner le droit de comprendre ce qu'il se passe, TSA ou pas (à moins qu'il soit vraiment toxique et dangereux et qu'il faille s'en éloigner sur-le-champ, mais en général c'est pas ça l'explication). L'autisme ça explique des choses, mais ça ne les excuse pas forcément. A toi de voir ce que tu trouves normal ou pas dans une relation.
Modifié en dernier par LoonyKata le mercredi 24 juin 2020 à 15:52, modifié 2 fois.
- Septembre 2015 : Bilan psychologique révélant un haut potentiel intellectuel
- Mai 2018 : Diagnostic de TSA du type syndrome d'Asperger en clinique libérale (probablement avec dyspraxie)

Avatar du membre
daphnée
Forcené
Messages : 702
Enregistré le : lundi 28 octobre 2019 à 20:29

Re: distance ou autisme, questions

#28 Message par daphnée » mercredi 24 juin 2020 à 15:03

Merci pour vos réponses.

Je me retrouve vraiment dans ce que tu dis Loonykata...
TSA suspecté par neuropsychologue et psychiatre.
Avis contraire d'un centre autisme adulte (diagnostic dont la forme et le contenu ne m'ont pas du tout convaincue). Témoignage sur la petite enfance ayant pu aussi induire en erreur...

Répondre