formation paramédical et syndrome d'asperger

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Morgane26
Régulier
Messages : 46
Enregistré le : vendredi 24 avril 2020 à 11:28
Localisation : Nouvelle aquitaine

formation paramédical et syndrome d'asperger

#1 Message par Morgane26 » dimanche 5 juillet 2020 à 11:39

Bonjour,
Actuellement comme vous le savez, je suis en terminale bac pro Accompagnement soins et services à la personne et attends mardi les résultats du baccalauréat.
N'ayant pas été prise en BTS dans ma ville, j'ai été accepté en BTS ESF et formation d'aide soignante à Limoges.
Mon choix a été très difficile et angoissant mais mon souhait d'accompagner les personnes dans leur quotidien, les soulager et m'insérer rapidement dans le marché du travail a été plus fort. Je vais donc entrer normalement en institut de formation d'aide soignant à Limoges.
Je souhaiterai savoir si une formation d'aide soignant est compatible avec les difficultés que je rencontre en tant qu'asperger(dyspraxie, lenteur..) .
Si oui, puis je bénéficier d'aménagements de la formation d'aide soignant en étalant la formation sur 2 ans au lieu d'un an, renforcement dans la matière des TP et aménagements d'épreuves type tiers temps comme en bac pro?
Y en a t-il parmi vous qui ont fait une formation dans le sanitaire et social avec leur TSA?
Mes professeurs du lycée m'ont dit "aide soignant? ce n'est pas pour vous vu votre handicap soyez réaliste" "vous n'y arriverez pas", vous, il vous faut un travail de bureau, sur un poste administratif point barre".
J'en ai marre que l'on discrimine quelqu'un parce que il est différent.
Diagnostiquée Autiste Asperger- en Juillet 2019 + HPI, par le CRA de Limoges.
Epileptique
Dyspraxique(trouble développemental coordination)
Poursuite d'études: IFAS(institut de formation d'aide soignant)

Avatar du membre
Loner
Forcené
Messages : 1009
Enregistré le : jeudi 20 octobre 2011 à 21:03

Re: formation paramédical et syndrome d'asperger

#2 Message par Loner » dimanche 5 juillet 2020 à 12:11

Bonjour, je ne connais pas tes difficultés mais j'ai fait une formation social (ES).
Il y a un sujet de Petit Foxi en ce sens.

viewtopic.php?f=4&t=15397&p=474624&hili ... al#p474624
HQI, Dyspraxique.
Autiste Asperger
Épileptique

bonjourparis
Occasionnel
Messages : 24
Enregistré le : mardi 21 juillet 2020 à 22:24

Re: formation paramédical et syndrome d'asperger

#3 Message par bonjourparis » mardi 21 juillet 2020 à 22:47

Personnellement je ne suis pas du tout l'avis de tes professeurs.
Écoute toi et ne lâche rien.
L'autisme tel qu'il est décrit dans le dsm5 ne nous définit pas à 100% .
Nous ne sommes pas des clônes humanoïdes fabriqués à partir de ce manuel, nous avons tous une personnalité différente , des goûts et capacités personnelles.

Ils ne peuvent pas prétendre mieux savoir que toi.

Si jamais ce travail venait à ne pas te convenir, il sera toujours temps de te diriger vers autre chose, et au passage les neurotypiques changent parfois de carrière aussi et ce n'est jamais un échec.

Et au passage j'ai une amie autiste qui a travaillé dans le social (institution) et elle y était très heureuse et épanouie.

A bientôt.
Diagnostic TSA 2008

Zia .
Occasionnel
Messages : 10
Enregistré le : vendredi 24 juillet 2020 à 22:19

Re: formation paramédical et syndrome d'asperger

#4 Message par Zia . » vendredi 24 juillet 2020 à 23:22

Je me suis inscrite juste pour pouvoir te répondre. Je suis infirmière en psychiatrie et mon expérience pourrait t'aider.

Pour répondre à ta question:
- Il ne faut pas négliger l'impacte de ta motivation. On peu dépasser beaucoup de choses quand l'objectif nous tiens à cœur. (J'arrive à prendre le bus, parler en public et être ultra organisée, alors tous les miracles sont possible).

- Le travail d'aide soignante ou d'infirmière repose sur des pratiques protocolisées, ce qui les rends plus facile à appréhender. Tout est basé sur un système "situation = mise en pratique du protocole associé". (Du coup au boulot je suis devenue plutôt rapide -enfin autant que les autres- alors qu'il me faut des heures pour faire le moindre petit truc à la maison)

- L'aspect répétitif de l'activité peux te permettre d'améliorer ta praxie.

- On ne travail jamais seul, et la présence des coéquipiers est d'une grande aide pour apprendre à gérer efficacement les situations nouvelles. (Moi j'ai arrêté de stresser face aux situations incongrues. Maintenant je me tourne vers les collègues en toute confiance car je sais qu'ils m'aideront).

- Comme l'a dit bonjourparis, il n'y a rien de mal à se lancer sur une voie, découvrir que ça ne te conviens pas, et en changer. Dans tous les cas tu apprendras des choses (sur toi, sur les autres) qui te serviront toute ta vie.

Conclusion: pour moi il n'y a pas d'incompatibilité formelle. N'écoute pas tes profs, tente le coup et fais toi ta propre idée.
Fais part de tes difficultés sur tes lieux de stage, l'équipe pourra renforcer l'encadrement et l'adapter à tes besoins (ne fais pas comme moi qui, à force de me cacher, suis souvent passer pour une cruche ^^ ).

Si tu as d'autres questions sur le métier, j'y répondrais avec plaisir.
HQI + troubles du comportement détecté dans l'enfance
Se questionne sur les TSA

Avatar du membre
Morgane26
Régulier
Messages : 46
Enregistré le : vendredi 24 avril 2020 à 11:28
Localisation : Nouvelle aquitaine

Re: formation paramédical et syndrome d'asperger

#5 Message par Morgane26 » dimanche 26 juillet 2020 à 20:56

Bonsoir à tous
Je vous remercie pour vos réponses qui m'ont aidé à mieux comprendre ce que je ressens.

j'ai une très bonne nouvelle à vous annoncer qui va en faire chavirer plus d'un: Il y a 6 ans, j'ai été durant 3 ans en MECSS pour épileptiques et y ait obtenu un bep administratif. Malheureusement, ils n'ont pas voulu m orienter pour la dernière année de bac pro et voulaient m'orienter en HDJ psy.
Ce que j'ai refusé! Ils m'ont dit que je n'aurai Jamais le bac, c'est trop dur pour moi etc etc...
Finalement, après m'être prise en charge et soignée pour les troubles alimentaires durant 2 ans, j'ai repris mes études en première puis terminale bac pro ASSP dont une année à distance.

Je viens d'avoir les résultats du bac...... Je l'AI EU! Avec en plus, Mention Assez Bien. Je suis la seule autiste asperger de ma classe à avoir eu son bac pro dans mon lycée. Trop fière de moi. Tant d'éfforts, de travail acharné jusqu'à 23 h le soir, week end, révisions. Comme quoi, il n'est jamais trop tard. A 26 ans, je suis titulaire du bac. et là, j'entre en formation d'aide soignante. J'ai envie de dire à tous ces c*** qui disaient que je n y arriverai pas: "ah ha! comme quoi, vous disiez que je l'aurai pas! finalement, avec des efforts et du travail, j'ai persévéré dans la voie que j'ai choisi. J'ai eu mon bac.
:o :o :o :o :o :D :D :bravo: :bravo:

Je vais demander au formateur référent de l'ifas qui me suivra, de me prendre en suivi individualisé à ma demande pour renforcer mes compétences dans la pratique, avoir les bons réflexes communication avec les patients et construire mon projet professionnel.

C'est pour cela que j'ai choisi de travailler en milieu hospitalier: pour son aspect protocolaire, précis et strict, encadré. en 1: je fais ça, en 2 ça etc. oui, c'est pareil chez moi que toi zia. Parler en public, je n'ai aucun problème là dessus car c'est une sorte de mise en scène que je me prépare pour les oraux ou conférences. Je suis d'ailleurs membre du conseil municipal des jeunes de ma ville donc active avec les gens et les élus qui nous encadrent m'apprennent les bons comportements. si besoin, ils me le refont travailler.

A Zia: Tu es infirmière dans quel secteur de psychiatrie? ouvert, fermé? psychiatrie addictologie, anxio dépression, psychotiques, UMD, SSIP? Et le secteur de la psychiatrie n'est il pas trop difficile à vivre au quotidien? je veux dire face aux agressions, aux diverses pathologies.. Les collègues qui sont avec toi sont ils sensibilisés au SA ou au courant? Je m'interroge car en formation as, on doit faire un stage en psychiatrie et étant une jeune femme, je voudrais pas me retrouver seule en UMD par exemple avec des populations difficiles. J'ai un peu peur et appréhende ce stage.
Diagnostiquée Autiste Asperger- en Juillet 2019 + HPI, par le CRA de Limoges.
Epileptique
Dyspraxique(trouble développemental coordination)
Poursuite d'études: IFAS(institut de formation d'aide soignant)

Zia .
Occasionnel
Messages : 10
Enregistré le : vendredi 24 juillet 2020 à 22:19

Re: formation paramédical et syndrome d'asperger

#6 Message par Zia . » mercredi 29 juillet 2020 à 21:44

FÉLICITATIONS ! :bravo:

Pour répondre à ta question, je travaille en psychiatrie du sujet âgé. On soigne les patients chronique en phase aiguë (dépression récidivante, trouble bipolaire, psychoses diverses, trouble de la personnalité) et on diagnostique les troubles cognitifs liés à l'âge (qui peuvent causer: premier épisode dépressif/anxio-dépressif, premier épisode délirant ou décompensation d'une pathologie préexistante sans qu'elle ne soit justifiée par un défaut d'observance du traitement).
Donc une patientèle plutôt facile à aborder, même si on peut avoir des surprises.
C'est un secteur semi-ouvert (certaines personnes ont le droit de sortir, d'autres non. C'est en fonction de leur état et de l'évaluation bénéficie/risque).
Je ne vais pas te cacher qu'il m'est déjà arrivé quelques mésaventures. J'ai en tête une fameuse scéance de kung-fu dans la neige avec un patient nu, en pleine furie maniaque, que j'avais essayé de rattraper (qui m'ont valu 4 jours d'arrêt, pas parce que j'avais été physiquement blessée, mais émotionnellement touchée). À mon retour j'en ai discuté avec mes collègues (impossible d'en parler à chaud), ce qui m'a bien aidé à digérer l'événement et à élaborer des stratégies pour mieux gérer si ça se reproduisait.
Cette anecdote est parfaite pour illustrer le fait que dans cette spécialité, les gens sont exercés à l'écoute et à la réassurance. Je ne me suis jamais sentie livrée à moi même : en cas de doute (sur le possible comportement d'un patient) il n'y a rien de mal venu à demander d'être accompagné par quelqu'un.
Mes collègues ne sont au courant de rien (d'ailleurs j'ai pas encore de diag donc je ne vais pas m'avancer) mais elles ont déjà remarqué mon côté décalé. Je ne me suis pour autant jamais sentie jugée.
Donc même en UMD (surtout en UMD en fait) aucune chance que tu ne te retrouve lâchée seule.

Après il m'est arrivé d'encadrer des étudiants qui avaient un passif avec la psychiatrie, et ne s'étaient pas laissé suffisamment de temps pour prendre du recul. Ça a été dur pour elles/eux. Mon conseil, dès lors que quelque-chose te met en difficulté ou te questionne, c'est d'en parler pour que la personne qui t'encadre puisse t'aider à dépasser les difficultés.

Moi c'est un taf qui me fascine. J'adore observer les gens (du moment qu'il n'y en a pas trop) et les animaux.
C'est fou ce qu'il peux se passer dans la tête des gens: c'est comme explorer une nouvelle planète, avec son climat, sa faune, sa flore.
HQI + troubles du comportement détecté dans l'enfance
Se questionne sur les TSA

Avatar du membre
Morgane26
Régulier
Messages : 46
Enregistré le : vendredi 24 avril 2020 à 11:28
Localisation : Nouvelle aquitaine

Re: formation paramédical et syndrome d'asperger

#7 Message par Morgane26 » samedi 1 août 2020 à 13:43

Salut,
A zia: je te remercie de ta réponse car je doute beaucoup de moi et ai peur de ne pas être à la hauteur.
En effet, après le DEAS, je souhaiterai me faire une solide expérience en travaillant pour ensuite tenter le concours IFSI ou me spécialiser dans un DU d'accompagnement en soins palliatifs et gestion de la douleur par les médecines alternatives(toucher massage thérapeutique, hypnoanalgésie..).
Mais je me demande: une personne atteinte de TSA peut-elle se former à l'hypnothérapie pour soulager des patients? ou notre cerveau est il "incompatible" avec ce genre de techniques?
J'ai déjà pratiqué l'hypnothérapie mais sur moi même avec une psychothérapeute. Malheureusement, n'ayant pas pu faire de formation spécialisée dans les TSA, elle n'a pas pu m'accompagner durant longtemps. Je suis un cas trop compliqué mais qui est capable d'être hypnotisée. Bizarre non? :lol:
Si y a des personnes parmi vous qui sont formé à cela, je suis toute ouie. :)
Diagnostiquée Autiste Asperger- en Juillet 2019 + HPI, par le CRA de Limoges.
Epileptique
Dyspraxique(trouble développemental coordination)
Poursuite d'études: IFAS(institut de formation d'aide soignant)

Répondre