Retations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
Lol05
Nouveau
Messages : 3
Enregistré le : vendredi 10 juillet 2020 à 22:25

Retations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#1 Message par Lol05 » lundi 13 juillet 2020 à 18:45

Bonjour à tous,
Je suis neurotypique et éperdument amoureuse d'un homme aspi (mais il ne le sait pas).
Pouvez-vous me dire comment un aspi montre ses sentiments, comment savoir s'il éprouve des sentiments amoureux envers moi.
Nous parlons de beaucoup de choses mais je sens que l'aspect émotions et sentiments, c'est complètement bloqué chez lui.
Peut-être que ma question vous paraîtra naïve. Mais je commence tout juste à faire des recherches sur l'autisme asperger et j'aimerai pouvoir connaitre cet univers afin de mieux comprendre cet homme.
Merci d'avance pour vos réponse.
Lol05
Proche neurotypique

Avatar du membre
WinstonWolfe
Modérateur
Messages : 4198
Enregistré le : dimanche 8 décembre 2013 à 17:40
Localisation : Deuxième étage
Contact :

Re: Retations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#2 Message par WinstonWolfe » lundi 13 juillet 2020 à 18:51

Bienvenue sur le forum.

Peux-tu mettre à jour ta signature, en précisant ton statut vis-à-vis du diagnostic (voir la charte, chapitre 1.2) ?
Spoiler : Pour modifier la signature : 
  • cliquer (en haut à droite) sur ton pseudo ;
  • dans le menu qui apparaît, cliquer sur "Panneau de l'utilisateur" ;
  • cliquer sur l'onglet "Profil" ;
  • cliquer (à gauche) sur "Modifier la signature" ;
  • préciser ton statut dans la zone d'édition
    (exemples : suspicion de TSA, TSA diagnostiqué, parent...) ;
  • cliquer (en bas) sur "Envoyer".
Une présentation dans la section du même nom serait aussi bienvenue pour mieux te connaître.
Par avance, merci...
(Diagnostiqué autiste en 2013, à 40 ans)

Je sème des cailloux, ils m'échappent des doigts,
Mais je prends bien garde qu'ils ne mènent à moi.

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10939
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Retations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#3 Message par Lilette » lundi 13 juillet 2020 à 19:31

Il ne sait pas qu'il est autiste c'est ça ?
Je ne comprends pas.
S'il ne le sait pas, comment peux-tu le savoir toi ?
TSA.

Avatar du membre
Loner
Forcené
Messages : 1026
Enregistré le : jeudi 20 octobre 2011 à 21:03

Re: Retations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#4 Message par Loner » lundi 13 juillet 2020 à 19:33

Lilette a écrit :
lundi 13 juillet 2020 à 19:31
Il ne sait pas qu'il est autiste c'est ça ?
Je ne comprends pas.
S'il ne le sait pas, comment peux-tu le savoir toi ?
Je pense qu il ne sait pas qu elle est amoureuse de lui.:)
HQI, Dyspraxique.
Autiste Asperger
Épileptique

Lol05
Nouveau
Messages : 3
Enregistré le : vendredi 10 juillet 2020 à 22:25

Re: Retations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#5 Message par Lol05 » lundi 13 juillet 2020 à 20:52

Oui c'est ça ! Il ne sais pas que je suis amoureuse de lui.
Proche neurotypique

Lol05
Nouveau
Messages : 3
Enregistré le : vendredi 10 juillet 2020 à 22:25

Re: Retations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#6 Message par Lol05 » lundi 13 juillet 2020 à 20:55

J'aimerai savoir comment un aspi montre ses sentiments...
Proche neurotypique

Avatar du membre
mathieu frank
Adepte
Messages : 270
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

Re: Retations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#7 Message par mathieu frank » lundi 13 juillet 2020 à 21:49

c est compliqué ....
et encore plus de faire des généralités
tsa confirmé psychiatre libéral et comorbidités

margotton91
Habitué
Messages : 87
Enregistré le : mercredi 17 juillet 2019 à 16:14
Localisation : Essonne (91)

margotton91

#8 Message par margotton91 » mardi 14 juillet 2020 à 17:57

Comme dit ci-dessus, c'est très compliqué car un/une aspie peut, naturellement, ne pas être démonstratif(ve) du tout, d'où la sensation de "distant", "froid". Cela ne signifie pas qu'il/qu'elle n'en a pas mais plutôt qu'il/elle ne les exprime pas.

Sans compter que chaque aspie est différent donc, il est presque impossible de répondre autrement à cette question.

Chez les aspies, certes, il y a des points communs mais, ensuite, chacun a sa personnalité propre.
Lol05 a écrit :
lundi 13 juillet 2020 à 20:55
J'aimerai savoir comment un aspi montre ses sentiments...
Pré-diagnostic TSA asperger, de niveau faible à modéré, par psychologue clinicien en 03/2019
Confirmation par psychiatre en 04/2019, à 51 ans
Juin 2020 : tests du bilan diagnostic réalisés dans le privé - QI hétérogène

Avatar du membre
Controleur
Passionné
Messages : 438
Enregistré le : samedi 27 août 2016 à 18:09
Localisation : France(mobile)

Re: Retations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#9 Message par Controleur » vendredi 17 juillet 2020 à 7:34

Lol05 a écrit :
lundi 13 juillet 2020 à 18:45
Bonjour à tous,
Je suis neurotypique et éperdument amoureuse d'un homme aspi (mais il ne le sait pas).
Pouvez-vous me dire comment un aspi montre ses sentiments, comment savoir s'il éprouve des sentiments amoureux envers moi.
Nous parlons de beaucoup de choses mais je sens que l'aspect émotions et sentiments, c'est complètement bloqué chez lui.
Peut-être que ma question vous paraîtra naïve. Mais je commence tout juste à faire des recherches sur l'autisme asperger et j'aimerai pouvoir connaitre cet univers afin de mieux comprendre cet homme.
Merci d'avance pour vos réponse.
Lol05
:arrow: Mes sentiments je suis hyper hyper demonstratif. Si j'étais à la place de l'homme dont tu t'entichais t'aurais eut droit à un bisou sur tes cheveux et un bisou sur ta bouche. ( :mrgreen: L'odeur des cheveux c'est un truc super important depuis que je suis petit et faut que ça sente bon). Emotionellement y'a des mots que j'utilise et je bannit tout ce qui est infantilisant (petit coeur, chouchoute, bb) je préfère d'autres termes ( ma bien aimée, ma grande,ect...).

Il faut savoir que paradoxalement chez moi c'est hyper compliqué de décrypter mes propres émotions tant est si bien qiu'en présence d'une femme, je zappe cela pour décrypter que les siennes :arrow: pour ça que mes histoires durent jamais d'ailleurs parce que je pourvois que les besoins de l'autre jamais les miens. Or quelqu'un qui ne les exprime jamais ne peux pas se plaindre en couple de voir l'autre ne pas les prendre en compte.
Diagnostique autiste par le CRA en mars 2009

Si vi pacem, para bellum

Traduction Latine: Si tu veux la paix, prépare la guerre

Contrôleur des finances publiques 2ème classe en trésorerie municipale.

Adepte de la médecine chinoise.

alibob
Occasionnel
Messages : 15
Enregistré le : jeudi 10 octobre 2019 à 8:24

Re: Retations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#10 Message par alibob » mardi 4 août 2020 à 15:26

Bonjour,

Je ne sais pas trop dire car déjà, je suis en phase de pré-diagnostic donc pas forcément Aspi, et ensuite, aucune femme ne m'a jamais montré qu'elle était amoureuse de moi.
Mon problème, et tu ne le décris pas comme ça est de savoir lire les sentiments sur le visage de qqun. Sait-il que tu es amoureuse de lui? Si tu lui dis (= si on me le disait) alors je pense que je pourrai montrer des choses qui sont enfouies au fond de moi.

Je suis très peu démonstratif, anormalement timide et ne ressens pas d'amour très fort pour autrui, sauf mes enfants. Pour moi, ce ne peut être qu'inconditionnel et si une personne me disait qu'elle m'aime alors je fondrai très certainement. Blanc ou noir, pas de demi mesure. Amour total ou rine.

Conclusion personnelle: rien, car il aurait fallu que je rencontrasse qqun qui partage cette inconditionnalité.

Bises

PS: il a de la chance
Pré-diagnostic TSA Asperger(vu psychiatre et adressage CRA en cours)

Avatar du membre
mathieu frank
Adepte
Messages : 270
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

Re: Retations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#11 Message par mathieu frank » mardi 4 août 2020 à 16:55



I parce que je pourvois que les besoins de l'autre jamais les miens.

c est pas la base de fonction d un homme dans une relation hétérosexuelle ? :lol: :mrgreen:
tsa confirmé psychiatre libéral et comorbidités

Clovis
Forcené
Messages : 706
Enregistré le : samedi 2 mai 2009 à 20:36
Localisation : Ouest

Re: Retations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#12 Message par Clovis » mardi 4 août 2020 à 18:03

Controleur a écrit :
vendredi 17 juillet 2020 à 7:34
Il faut savoir que paradoxalement chez moi c'est hyper compliqué de décrypter mes propres émotions tant est si bien qiu'en présence d'une femme, je zappe cela pour décrypter que les siennes :arrow: pour ça que mes histoires durent jamais d'ailleurs parce que je pourvois que les besoins de l'autre jamais les miens. Or quelqu'un qui ne les exprime jamais ne peux pas se plaindre en couple de voir l'autre ne pas les prendre en compte.
Je me retrouve totalement dans cette partie de ton message (même si je pense avoir fait des progrès).

Surtout au début de ma vie sentimentale, je passais mon temps à étudier tous les signes qui auraient pu me renseigner sur ce qu'elle ressentait. Mais comme je ne suis pas doué pour les signes classiques j'allais dans une analyse excessive : si ma partenaire me tournait le dos dans le lit par exemple je ne pouvais m'empêcher de supposer qu'il devait y avoir un problème... Alors que j'ai fini par comprendre que ce n'était qu'une question de confort et que probablement qu'elle dormait et ne se rendait même pas compte qu'elle me tournait le dos. :crazy:

D'un autre côté ma compagne peut essayer de me passer subtilement un message pendant très longtemps : je tomberai des nues le jour où elle se décidera à me dire clairement qu'il y a un problème...

Je me retrouve assez dans la première partie de ton message mais pas totalement : j'ai tendance à être très démonstratif en terme de marques d'affections mais uniquement une fois que la relation a été clairement définie comme amoureuse : au tout début de ma relation avec ma femme j'avais bien compris qu'elle s'intéressait à moi mais lors de notre premier rendez-vous - à son initiative - il a fallu qu'elle me saute littéralement dans les bras. Si elle n'avait pas pris l'initiative elle serait repartie en pensant probablement qu'elle ne m'intéressait pas et moi je me serais torturé le cerveau à me demander : est-ce que ça s'est bien passé ? Est-ce qu'elle est intéressée par toi ? Que faire maintenant ? :lol:
Diagnostiqué TSA en 2020.

Répondre