Relations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Jub
Occasionnel
Messages : 10
Enregistré le : mercredi 19 août 2020 à 19:46

Re: Retations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#31 Message par Jub » vendredi 21 août 2020 à 9:59

Merci beaucoup pour votre réponse.
Je me suis mal exprimée, ce que je voulais dire par "peur" c'est difficulté à gérer ses sentiments. Mais cela me rassure si on n'est pas forcément obligé de "s'interdire" d'exprimer les nôtres, nous les neurotypiques. Après comme dans toute relation, cela peut faire fuir mais je pense que je prendrai ce risque en écrivant une lettre.
Merci à vous.
Proche neurotypique

Lol05
Occasionnel
Messages : 13
Enregistré le : vendredi 10 juillet 2020 à 22:25

Re: Retations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#32 Message par Lol05 » samedi 22 août 2020 à 10:47

Bonjour à tous, j'ai encore pleins de questions !! Au delà de mon histoire d'amour, je ne sais pas pourquoi mais le fonctionnement autistique m'intéresse de plus en plus.
Dans vos relations, comment ça fonctionne le manque ? Ressentez-vous le manque d'une personne ? Ou est-ce que ça passe seulement par des envies (j'ai envie de le voir/j'ai pas envie). Qu'est ce qui déclenche l'envie de voir une personne ?
Proche neurotypique

Arcane
Adepte
Messages : 254
Enregistré le : jeudi 13 juin 2019 à 19:33

Re: Retations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#33 Message par Arcane » samedi 22 août 2020 à 16:14

Euuuh pourquoi on ne pourrait pas ressentir le manque d'une personne ?
TSA
HPI

Jub
Occasionnel
Messages : 10
Enregistré le : mercredi 19 août 2020 à 19:46

Re: Retations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#34 Message par Jub » samedi 22 août 2020 à 19:39

Lorsqu'une personne vous manque pourtant, on observe que vous n'allez souvent pas le lui dire. Est-ce par peur de livrer ses sentiments? Ou parce que vous n'y parvenez pas/n'en ressentez pas le besoin?
Ce sont juste des questions naïves car nous souhaitons en apprendre davantage sur votre fonctionnement émotionnel. :)
Proche neurotypique

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10951
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Retations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#35 Message par Lilette » samedi 22 août 2020 à 20:36

Est-ce possible d'arrêter avec ce "vous" qui est agaçant au possible ?
Les personnes autistes ne sont pas une entité pleine & entière.
TSA.

EnHans
Forcené
Messages : 1902
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: Retations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#36 Message par EnHans » samedi 22 août 2020 à 20:47

Lilette a écrit :
samedi 22 août 2020 à 20:36
Est-ce possible d'arrêter avec ce "vous" qui est agaçant au possible ?
Les personnes autistes ne sont pas une entité pleine & entière.
:lol: C'est clair !

Pour en revenir à la question, je dirais que c'est parce qu'il y a autre chose (activité, pensée...) plus intéressante/importante à faire ! Donc, par manque de disponibilité...
début d'une démarche diag pour moi
un enfant diag en 2012

Avatar du membre
mathieu frank
Passionné
Messages : 391
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

Re: Retations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#37 Message par mathieu frank » samedi 22 août 2020 à 20:55

Jub a écrit :
samedi 22 août 2020 à 19:39
Lorsqu'une personne vous manque pourtant, on observe que vous n'allez souvent pas le lui dire. Est-ce par peur de livrer ses sentiments? Ou parce que vous n'y parvenez pas/n'en ressentez pas le besoin?
Ce sont juste des questions naïves car nous souhaitons en apprendre davantage sur votre fonctionnement émotionnel. :)

je ne serais pas dire c est tres ambivalent
de nature je ne vais pas vers les autres ,surement car je n ai pas de ressenti positif avec eux
pour la plupart des gens ça veut dire que je ne les aime pas , alors que pas du tout , je pense a eux
tout simplement que les voir cela me demande un effort , donc ils se disent : on ne compte pas assez pour que tu le fasse
et non encore , quand le quotidien est déjà épuisant c est compliqué d en rajouter , du coup les "fenêtres" ou je peux un minimum apprécier une interaction sont rares , donc ça passe pour du jemenfoutisme
pour ce qui est du manque oui ,quand je suis seul une personne peut me manquer mais passer a l action est très dur
on va dire ou j ai l impression qu il faut m imposer les choses , si la personne compte vraiment pour moi et que cela reste raisonnable ca m aide a mettre quelque chose en route

je ne sais pas si c est clair :crazy:
tsa confirmé psychiatre libéral et comorbidités

Jub
Occasionnel
Messages : 10
Enregistré le : mercredi 19 août 2020 à 19:46

Re: Retations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#38 Message par Jub » samedi 22 août 2020 à 23:24

mathieu frank a écrit :
samedi 22 août 2020 à 20:55
Jub a écrit :
samedi 22 août 2020 à 19:39
Lorsqu'une personne vous manque pourtant, on observe que vous n'allez souvent pas le lui dire. Est-ce par peur de livrer ses sentiments? Ou parce que vous n'y parvenez pas/n'en ressentez pas le besoin?
Ce sont juste des questions naïves car nous souhaitons en apprendre davantage sur votre fonctionnement émotionnel. :)

je ne serais pas dire c est tres ambivalent
de nature je ne vais pas vers les autres ,surement car je n ai pas de ressenti positif avec eux
pour la plupart des gens ça veut dire que je ne les aime pas , alors que pas du tout , je pense a eux
tout simplement que les voir cela me demande un effort , donc ils se disent : on ne compte pas assez pour que tu le fasse
et non encore , quand le quotidien est déjà épuisant c est compliqué d en rajouter , du coup les "fenêtres" ou je peux un minimum apprécier une interaction sont rares , donc ça passe pour du jemenfoutisme
pour ce qui est du manque oui ,quand je suis seul une personne peut me manquer mais passer a l action est très dur
on va dire ou j ai l impression qu il faut m imposer les choses , si la personne compte vraiment pour moi et que cela reste raisonnable ca m aide a mettre quelque chose en route

je ne sais pas si c est clair :crazy:
C'est très clair, merci de ta réponse. :)
Arrive-t-il parfois de regretter d'être passé "à côté" de certaines personnes du coup par difficulté à passer à l'action? Ou bien n'y a-t-il pas de regrets dans la mesure où s'isoler c'est aussi se préserver parfois (ce qui est important)?
Proche neurotypique

Arcane
Adepte
Messages : 254
Enregistré le : jeudi 13 juin 2019 à 19:33

Re: Retations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#39 Message par Arcane » dimanche 23 août 2020 à 8:06

Jub a écrit :
samedi 22 août 2020 à 19:39
Lorsqu'une personne vous manque pourtant, on observe que vous n'allez souvent pas le lui dire. Est-ce par peur de livrer ses sentiments? Ou parce que vous n'y parvenez pas/n'en ressentez pas le besoin?
Ce sont juste des questions naïves car nous souhaitons en apprendre davantage sur votre fonctionnement émotionnel. :)
Pour moi vous n'observez rien du tout !!

Quand quelqu'un me manque, je le dis plutôt 2 fois qu'une. Alors ne généralisez pas ce que vous avez observé.

Je rejoins Lilette avec le "vous"
Vous nous mettez dans le même panier.
Ca ne sert à rien de chercher à comprendre "les" autistes. Il y a autant d'autisme que d'autiste. L'autisme ne représente pas la personne. Si vous rencontrez une personne autiste, apprenez à la connaître elle d'abord.
TSA
HPI

Lol05
Occasionnel
Messages : 13
Enregistré le : vendredi 10 juillet 2020 à 22:25

Re: Retations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#40 Message par Lol05 » dimanche 23 août 2020 à 8:46

Désolée pour ces questions naïves et maladroites. Nous essayons simplement d'apprendre à mieux entrer en contact avec des personnes Autistes asperger car il y a des caractéristiques communes à ce fonctionnement. Bien sur que chaque personne est différente comme les neurotypiques d'ailleurs. Grâce à tous ces échanges, j'arrive mieux à communiquer avec la personne aspi et je remercie vivement les personnes qui répondent volontiers. Avant mes recherches sur l'autisme, je me suis aperçue que j'étais complètement passée à côté de mon ami. Et comme il est très secret et discret, j'ai du aller chercher les réponses ailleurs.
Proche neurotypique

Jub
Occasionnel
Messages : 10
Enregistré le : mercredi 19 août 2020 à 19:46

Re: Retations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#41 Message par Jub » dimanche 23 août 2020 à 10:27

Oui vraiment désolée si j’ai froissé quelqu’un avec ce « vous ». C’était maladroit.
Je rejoins Lol05 dans son propos, et vous remercie également pour ces conseils. Je regrette de ne pas avoir connu ce forum plus tôt, cela m’aurait évité bien des maladresses!
Proche neurotypique

Clovis
Forcené
Messages : 776
Enregistré le : samedi 2 mai 2009 à 20:36
Localisation : Ouest

Re: Retations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#42 Message par Clovis » lundi 24 août 2020 à 8:33

Nous sommes tous différents. D'ailleurs pour ma part je pense à avoir mis beaucoup de temps avant de réaliser que des gens pouvaient me manquer, ça reste en tous cas quelque chose que j'ai du mal à bien définir. :crazy:

Quand j'étais tout jeune par exemple je ne me souviens pas que mes parents me manquaient mais je sais que - peut-être à cause de la nature anxiogène de ma mère - je craignais fortement qu'il leur soit arrivé quelque chose de grave lorsqu'ils ne rentraient pas à l'heure (tout comme j'étais relativement persuadé que mon père qui était fumeur et bon vivant décéderait très jeune - et lui en voulait donc pour son mode de vie - heureusement pour le moment je me suis trompé :oops: ).
Diagnostiqué TSA en 2020.

IrwenRed
Fidèle
Messages : 163
Enregistré le : mardi 20 février 2018 à 13:55

Re: Retations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#43 Message par IrwenRed » lundi 24 août 2020 à 11:35

Jub a écrit :
samedi 22 août 2020 à 19:39
Lorsqu'une personne vous manque pourtant, on observe que vous n'allez souvent pas le lui dire. Est-ce par peur de livrer ses sentiments? Ou parce que vous n'y parvenez pas/n'en ressentez pas le besoin?
Ce sont juste des questions naïves car nous souhaitons en apprendre davantage sur votre fonctionnement émotionnel. :)
C'est qui se "on" de "on observe"?
Personnellement quand quelqu'un me manque je lui dit et lui redit à vrai dire je peux être un vrai pot de colle et dire "je t'aime" 20 fois par jour ou ne rien dire pendant des jours, ça dépends de l'humeur, de la personne en face etc...

Diagnostique par psychiatre : TSA avec HPI et trouble anxio-depressif chronique
Le 15/04/2019
Pré diagnostiquée TSA sans HPI le 24/05/2018

Lol05
Occasionnel
Messages : 13
Enregistré le : vendredi 10 juillet 2020 à 22:25

Re: Relations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#44 Message par Lol05 » lundi 24 août 2020 à 16:23

Je rejoins Lilette avec le "vous"
Vous nous mettez dans le même panier.
Ca ne sert à rien de chercher à comprendre "les" autistes. Il y a autant d'autisme que d'autiste. L'autisme ne représente pas la personne. Si vous rencontrez une personne autiste, apprenez à la connaître elle d'abord.
TSA

En fait, le "vous" c'est pour les personnes qui répondent et non pour stigmatiser les personnes atteintes d'autisme. Pour Arcane et Lilette, ma démarche est sincere, j'ai envie d'apprendre, de comprendre et de faciliter mes relations avec mon ami. Ça m'intéresse aussi de savoir comment vous fonctionnez, quelles sont vos " diffenrences" et "points communs" avec les neurotypiques.
Proche neurotypique

Avatar du membre
Curiouser
Forcené
Messages : 784
Enregistré le : mardi 3 septembre 2019 à 9:43
Localisation : Île-de-France

Re: Relations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#45 Message par Curiouser » lundi 24 août 2020 à 16:33

Quelques ressources - conseils et témoignages écrits par différentes personnes autistes - :

- Quelques conseils aux proches d’une personne autiste
Spoiler : 
Il s’agit en fait d’une liste non exhaustive mais qui comporte des points importants sur comment agir et surtout ce qu’il ne faut jamais faire ou dire face à une personne autiste, sous peine d’infliger à cette personne hypersensible de gros dégâts émotionnels qui peuvent parfois se révéler irréversibles.
- Diaporama de présentation du Guide de survie pour personne non autiste vivant avec une personne autiste (et vice versa)

- Autistes et non-autistes. Mêmes mots, autres réalités

- Autiste versus neurotypique – 10 trucs pour mieux se comprendre

- Un proche autiste Asperger ? Merci de lire attentivement la notice
Non diagnostiquée
Début du parcours diagnostic en mars 2020. Ne reste plus qu'à poursuivre...

Répondre