Relations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Jub
Occasionnel
Messages : 10
Enregistré le : mercredi 19 août 2020 à 19:46

Re: Relations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#46 Message par Jub » lundi 24 août 2020 à 22:35

Merci pour ces liens c'est super. :bravo:
Proche neurotypique

Lol05
Occasionnel
Messages : 13
Enregistré le : vendredi 10 juillet 2020 à 22:25

Re: Relations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#47 Message par Lol05 » mardi 25 août 2020 à 10:01

Ah oui, c'est super, merci beaucoup :D
Proche neurotypique

Avatar du membre
Curiouser
Forcené
Messages : 784
Enregistré le : mardi 3 septembre 2019 à 9:43
Localisation : Île-de-France

Re: Relations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#48 Message par Curiouser » mardi 25 août 2020 à 14:16

De rien ! :bravo:
Non diagnostiquée
Début du parcours diagnostic en mars 2020. Ne reste plus qu'à poursuivre...

Zia .
Régulier
Messages : 51
Enregistré le : vendredi 24 juillet 2020 à 22:19

Re: Relations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#49 Message par Zia . » vendredi 28 août 2020 à 1:02

Curiouser n'est jamais avare de liens utiles!

Avertissement :
Spoiler : 
Je m'exprime en la qualité de personne neurotypique (jusqu'à preuve du contraire), dans le but de partager des astuces tirées de mon expérience (12 ans de vie de couple) que j'ai tenté d'élargir pour qu'elles soient accessible au plus grand nombre. Il se peut néanmoins que ça ne fasse pas sens pour vous. N'hésitez pas à me le signaler.
Il est toujours bon de se questionner sur les sentiments et les motivations à l'origine des réactions qu'on peut avoir, se demander quel est le besoin qui sous-tend l'interaction (si je dit "on" c'est que ça peux concerner tout le monde).
Ex: "je suis déçue, je pensais passer plus de temps a Decathlon parce que j'adore regarder les articles de camping sans raison" plutôt que de se murer dans le silence et refuser tout autre activité (est-ce que je parle d'expérience ?).

Pour les personnes neurotypiques, cet exercice permet de faire preuve de plus de clarté dans la communication (de ne plus être dans la situation d'attendre que l'autre "devine" vos intentions, vos sentiments, vos besoins ce qui ne marche jamais de toute façon).
Pour les personnes souffrant d'alexithymie, cet exercice permet de prendre le temps de renouer le contact avec ses émotions en douceur.
Ça demande parfois de différer l'échange, le temps de se creuser un peu la tête, mais ça évite beaucoup de conflit, de mal entendus, de moments d'anxiété à se demander ce que l'autre pense réellement, et permet de se concentrer sur ses besoins réels.

Poser clairement la question en cas de comportement difficile à interpréter permet d'écarter pas mal de doutes aussi. Ex: "j'ai eu l'impression que tu me faisais les gros yeux; est-ce que je me trompe?".
Au moins vous êtes rapidement fixé, et vous évitez le piège des erreurs d'interprétation.

Faire des débriefing après un épisode de surcharge émotionnelle aide aussi beaucoup. Ex: "j'ai éclaté parce que je me suis senti ... J'ai cru que ... il y avait trop de ... Etc".
Là encore il faut le temps de la réflexion, d'une part pour retrouver son calme, et d'autre part pour mettre en mots le tourbillon émotionnel qui viens d'avoir lieux.
Ça permet de mieux anticiper les surcharges, de les sentir venir avant l'explosion, de prévenir l'autre qu'il est temps de relâcher la pression.

Quel que soit le profil des participants, la vie de couple est un apprentissage de l'autre et de soi. Chaques personnes a ses propres modalités de communication (induite par l'histoire de vie, la culture au sens large ou familiale, son organisation psychique, neurologique). C'est le rôle de chacun de donner à l'autre les cartes pour mieux le comprendre. Sans compter qu'il est parfois nécessaire de rappeler son mode d'emploi plusieurs fois, de le mettre à jour.
Donc ça passe par bien se comprendre soi même et le mettre en mots.
Et ce qu'il y a de cool avec tout ça, c'est qu'on peux le faire par écrit, et donc bien prendre le temps sans pression.

J'imagine que pour une personne qui présentent une alexithymie prononcée, cet exercice d'introspection demandera probablement d'avantage d'efforts, d'étaler les échanges dans le temps, d'adapter les médias de communication, mais il y a gros à gagner en contrepartie: mieux comprendre ce qui se passe en soi, mieux communiquer en amour.
Spoiler : 
A titre personnel, c'est il y a 12 ans, en débutant ma relation avec mon compagnon, que j'ai décidé de m'atteler à ce travail. Ça n'a pas été facile, mais je pense que c'est de là que vient notre longévité.
HQI + troubles du comportement détecté dans l'enfance
Se questionne sur les TSA

jrecasens
Nouveau
Messages : 6
Enregistré le : jeudi 27 août 2020 à 17:53
Localisation : Montpellier (34)

Re: Relations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#50 Message par jrecasens » vendredi 28 août 2020 à 11:11

Peut-être une simple observation répondrait à ta question, sans même savoir quel comportement traduirait un sentiment amoureux. Peu importe l'attitude, juste voir s’il se comporte avec toi comme avec les autres ?
THQI Diagnostiqué WAIS IV
Parent enfant THQI, TDAH, et enfant HQI TDAH et Dys
Asperger ? Signalé comme hypothèse dans le WAIS IV, j'entame la démarche.

Avatar du membre
mathieu frank
Passionné
Messages : 391
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

Re: Relations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#51 Message par mathieu frank » vendredi 28 août 2020 à 11:11

Zia . a écrit :
vendredi 28 août 2020 à 1:02


Il est toujours bon de se questionner sur les sentiments et les motivations à l'origine des réactions qu'on peut avoir, se demander quel est le besoin qui sous-tend l'interaction (si je dit "on" c'est que ça peux concerner tout le monde).

en effet ,j ai fait un sujet sur les besoins humain mais ca n intéresse personne
tsa confirmé psychiatre libéral et comorbidités

Avatar du membre
Controleur
Passionné
Messages : 444
Enregistré le : samedi 27 août 2016 à 18:09
Localisation : France(mobile)

Re: Retations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#52 Message par Controleur » mercredi 2 septembre 2020 à 9:18

Lol05 a écrit :
mardi 18 août 2020 à 22:26
Bonjour à tous et merci de me faire partager vos expériences amoureuses. Cependant, ce n'est pas encore clair pour moi. Vous dites tous que vous ressentez des émotions, des sentiments. Alors pourquoi ne pas les exprimer ? Surtout qu'une fois que la relation est établie, vous êtes démonstratifs !
Qu'est ce qui vous empêche de faire le premier pas ? Nous, neurotypique, nous analysons aussi beaucoup les moindres gestes ou comportements de notre partenaire.
Comment peut on passer beaucoup de temps à décrypter notre partenaire et ne pas comprendre le message qu'il veut faire passer (sentiments amoureux, probleme dans le couple...)?
Ce ne sont que des questionnements, aucune jugement de ma part, j'ai juste besoin de comprendre...
Merci
Laurence
Théorie personnelle:Même si la relation comme tu dit est établie, pourquoi ne pas exprimer mes émotions, mes sentiments?

1er début de réponse: parce que moi même je ne peux pas savoir exactement ce que je ressends. Et aussi parce que l'homme en France n'est pas connu pour être démonstratif,c'est un truc comme on dit pour les "tapettes"

2ème début de réponse plus spécifique à mon cas: Même quand la relation est établie mon cerveau garde en mémoire le fait d'avoir été manipulé floué. Il scrute tout et quand il se send en danger: blocage faut partir. Il interprete même les longs silences de l'autre de sexe féminin comme des moments ou faut lui lâcher la grappe ne pas la solliciter. Il sait aussi qu'en présence d'une autre, sommeil impossible plus dégradée, donc limiter les papouilles et les calins sous la couette.

3ème début de piste: peux être parce que même avec quelqu'un qui se send bien je finis par sentir que je suis de trop et que faut que je m'en aille....

Ca me l'as fait avec des femmes manifestant très vite ,trop vite un besoin de se mettre avec moi et au bout d'un moment mes besoins à moi sont ignorés, inexistants,ma lassitude et le fait que je manifeste de temps à autre mon désaccord se transforme en désintérêt pour cette femme ( bah hônnetement, elle s'en fous de mes besoins,pourquoi je me soucierais toujours des siens?) et ensuite bah le clasch. L'éternel reproche que je sois egoïste et que soi disant que le fait d'avoir toujours vécu tout seul m'empêcherait de savoir le minimum vital pour être en couple( en même temps c'est comme le boulot: si personne te laisse ta chance même quand tu donne le meilleur de toi, à force tu finis par te rabattre sur ce que tu trouve).

Voilà je t'ai donné des éléments de réponses sachant qu'il faudrait que j'ouvre un post à part pour traiter des manipulatrices au féminin.
Diagnostique autiste par le CRA en mars 2009

Si vi pacem, para bellum

Traduction Latine: Si tu veux la paix, prépare la guerre

Contrôleur des finances publiques 2ème classe en trésorerie municipale.

Adepte de la médecine chinoise.

Zia .
Régulier
Messages : 51
Enregistré le : vendredi 24 juillet 2020 à 22:19

Re: Relations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#53 Message par Zia . » jeudi 3 septembre 2020 à 10:30

mathieu frank a écrit :
vendredi 28 août 2020 à 11:11
Zia . a écrit :
vendredi 28 août 2020 à 1:02


Il est toujours bon de se questionner sur les sentiments et les motivations à l'origine des réactions qu'on peut avoir, se demander quel est le besoin qui sous-tend l'interaction (si je dit "on" c'est que ça peux concerner tout le monde).

en effet ,j ai fait un sujet sur les besoins humain mais ca n intéresse personne
Moi ça m'intéresse ! Il est où ce sujet?
HQI + troubles du comportement détecté dans l'enfance
Se questionne sur les TSA

Avatar du membre
mathieu frank
Passionné
Messages : 391
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

Re: Relations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#54 Message par mathieu frank » jeudi 3 septembre 2020 à 11:13

Zia . a écrit :
jeudi 3 septembre 2020 à 10:30
mathieu frank a écrit :
vendredi 28 août 2020 à 11:11
Zia . a écrit :
vendredi 28 août 2020 à 1:02


Il est toujours bon de se questionner sur les sentiments et les motivations à l'origine des réactions qu'on peut avoir, se demander quel est le besoin qui sous-tend l'interaction (si je dit "on" c'est que ça peux concerner tout le monde).

en effet ,j ai fait un sujet sur les besoins humain mais ca n intéresse personne
Moi ça m'intéresse ! Il est où ce sujet?
le sujet a ete supprimé est fusionné :roll:
viewtopic.php?f=8&t=6659&start=480

vers la bas de page
tsa confirmé psychiatre libéral et comorbidités

Jub
Occasionnel
Messages : 10
Enregistré le : mercredi 19 août 2020 à 19:46

Re: Retations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#55 Message par Jub » jeudi 3 septembre 2020 à 16:58

Controleur a écrit :
mercredi 2 septembre 2020 à 9:18
Lol05 a écrit :
mardi 18 août 2020 à 22:26
Bonjour à tous et merci de me faire partager vos expériences amoureuses. Cependant, ce n'est pas encore clair pour moi. Vous dites tous que vous ressentez des émotions, des sentiments. Alors pourquoi ne pas les exprimer ? Surtout qu'une fois que la relation est établie, vous êtes démonstratifs !
Qu'est ce qui vous empêche de faire le premier pas ? Nous, neurotypique, nous analysons aussi beaucoup les moindres gestes ou comportements de notre partenaire.
Comment peut on passer beaucoup de temps à décrypter notre partenaire et ne pas comprendre le message qu'il veut faire passer (sentiments amoureux, probleme dans le couple...)?
Ce ne sont que des questionnements, aucune jugement de ma part, j'ai juste besoin de comprendre...
Merci
Laurence
Théorie personnelle:Même si la relation comme tu dit est établie, pourquoi ne pas exprimer mes émotions, mes sentiments?

1er début de réponse: parce que moi même je ne peux pas savoir exactement ce que je ressends. Et aussi parce que l'homme en France n'est pas connu pour être démonstratif,c'est un truc comme on dit pour les "tapettes"

2ème début de réponse plus spécifique à mon cas: Même quand la relation est établie mon cerveau garde en mémoire le fait d'avoir été manipulé floué. Il scrute tout et quand il se send en danger: blocage faut partir. Il interprete même les longs silences de l'autre de sexe féminin comme des moments ou faut lui lâcher la grappe ne pas la solliciter. Il sait aussi qu'en présence d'une autre, sommeil impossible plus dégradée, donc limiter les papouilles et les calins sous la couette.

3ème début de piste: peux être parce que même avec quelqu'un qui se send bien je finis par sentir que je suis de trop et que faut que je m'en aille....

Ca me l'as fait avec des femmes manifestant très vite ,trop vite un besoin de se mettre avec moi et au bout d'un moment mes besoins à moi sont ignorés, inexistants,ma lassitude et le fait que je manifeste de temps à autre mon désaccord se transforme en désintérêt pour cette femme ( bah hônnetement, elle s'en fous de mes besoins,pourquoi je me soucierais toujours des siens?) et ensuite bah le clasch. L'éternel reproche que je sois egoïste et que soi disant que le fait d'avoir toujours vécu tout seul m'empêcherait de savoir le minimum vital pour être en couple( en même temps c'est comme le boulot: si personne te laisse ta chance même quand tu donne le meilleur de toi, à force tu finis par te rabattre sur ce que tu trouve).

Voilà je t'ai donné des éléments de réponses sachant qu'il faudrait que j'ouvre un post à part pour traiter des manipulatrices au féminin.
Pour Controleur : quand tu dis que tu finis par sentir que tu es de trop, pour quels motifs? Parce que ta compagne te fait des remarques négatives?
Si une femme semble mal te comprendre mais qu'ensuite elle fait des efforts et s'en excuse, es-tu capable de revenir vers elle ou est-ce plutôt "non elle n'avait qu'à me comprendre dès le départ"? Je veux dire, est-ce que cela peut t'arriver de revenir vers une ex si tu vois qu'elle fait un pas vers toi?

Merci pour toutes tes explications :)
Proche neurotypique

Lol05
Occasionnel
Messages : 13
Enregistré le : vendredi 10 juillet 2020 à 22:25

Re: Relations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#56 Message par Lol05 » mardi 8 septembre 2020 à 11:43

Bonjour à tous,
Merci beaucoup Contrôleur pour ces explications. Je suis assez troublée parce ce que tu décris, je l'ai aussi parfois ressenti dans mes relations. Donc je me pose la question suivante : est-ce des particularités liées aux troubles autistiques ou un fonctionnement plus général lié au vécu de chacun et à nos propres freins et difficultés relationnelles ?
Par ailleurs, tu parles beaucoup de manipulation. Est-ce tu associes une femme qui montre qu'elle s'intéresse à toi à une femme manipulatrice ? Comment se comporter alors quand on veut séduire une personne aspi pour ne pas lui faire peur ?
Proche neurotypique

Avatar du membre
mathieu frank
Passionné
Messages : 391
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

Re: Relations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#57 Message par mathieu frank » mardi 8 septembre 2020 à 12:20

en effet controleur c est également mon ressenti
pour ce que est des femmes manipulatrice je pense aussi que cela provient d attentes tres différentes entre homme et femme
tsa confirmé psychiatre libéral et comorbidités

Avatar du membre
Controleur
Passionné
Messages : 444
Enregistré le : samedi 27 août 2016 à 18:09
Localisation : France(mobile)

Re: Retations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#58 Message par Controleur » lundi 14 septembre 2020 à 19:01

Jub a écrit :
jeudi 3 septembre 2020 à 16:58
Controleur a écrit :
mercredi 2 septembre 2020 à 9:18
Lol05 a écrit :
mardi 18 août 2020 à 22:26
Bonjour à tous et merci de me faire partager vos expériences amoureuses. Cependant, ce n'est pas encore clair pour moi. Vous dites tous que vous ressentez des émotions, des sentiments. Alors pourquoi ne pas les exprimer ? Surtout qu'une fois que la relation est établie, vous êtes démonstratifs !
Qu'est ce qui vous empêche de faire le premier pas ? Nous, neurotypique, nous analysons aussi beaucoup les moindres gestes ou comportements de notre partenaire.
Comment peut on passer beaucoup de temps à décrypter notre partenaire et ne pas comprendre le message qu'il veut faire passer (sentiments amoureux, probleme dans le couple...)?
Ce ne sont que des questionnements, aucune jugement de ma part, j'ai juste besoin de comprendre...
Merci
Laurence
Théorie personnelle:Même si la relation comme tu dit est établie, pourquoi ne pas exprimer mes émotions, mes sentiments?

1er début de réponse: parce que moi même je ne peux pas savoir exactement ce que je ressends. Et aussi parce que l'homme en France n'est pas connu pour être démonstratif,c'est un truc comme on dit pour les "tapettes"

2ème début de réponse plus spécifique à mon cas: Même quand la relation est établie mon cerveau garde en mémoire le fait d'avoir été manipulé floué. Il scrute tout et quand il se send en danger: blocage faut partir. Il interprete même les longs silences de l'autre de sexe féminin comme des moments ou faut lui lâcher la grappe ne pas la solliciter. Il sait aussi qu'en présence d'une autre, sommeil impossible plus dégradée, donc limiter les papouilles et les calins sous la couette.

3ème début de piste: peux être parce que même avec quelqu'un qui se send bien je finis par sentir que je suis de trop et que faut que je m'en aille....

Ca me l'as fait avec des femmes manifestant très vite ,trop vite un besoin de se mettre avec moi et au bout d'un moment mes besoins à moi sont ignorés, inexistants,ma lassitude et le fait que je manifeste de temps à autre mon désaccord se transforme en désintérêt pour cette femme ( bah hônnetement, elle s'en fous de mes besoins,pourquoi je me soucierais toujours des siens?) et ensuite bah le clasch. L'éternel reproche que je sois egoïste et que soi disant que le fait d'avoir toujours vécu tout seul m'empêcherait de savoir le minimum vital pour être en couple( en même temps c'est comme le boulot: si personne te laisse ta chance même quand tu donne le meilleur de toi, à force tu finis par te rabattre sur ce que tu trouve).

Voilà je t'ai donné des éléments de réponses sachant qu'il faudrait que j'ouvre un post à part pour traiter des manipulatrices au féminin.
Pour Controleur : quand tu dis que tu finis par sentir que tu es de trop, pour quels motifs? Parce que ta compagne te fait des remarques négatives?
Si une femme semble mal te comprendre mais qu'ensuite elle fait des efforts et s'en excuse, es-tu capable de revenir vers elle ou est-ce plutôt "non elle n'avait qu'à me comprendre dès le départ"? Je veux dire, est-ce que cela peut t'arriver de revenir vers une ex si tu vois qu'elle fait un pas vers toi?

Merci pour toutes tes explications :)
Bonsoir,

Les motifs quand je finis par me sentir de trop

:arrow: Une situation ou la soi disante amante n'as de cesse de me demander des tas de choses sans respecter mes limites et mes insuffisances alors que je lui signale

:arrow: Une situation ou mes besoins étant ignoré je me sends pas capable de gérer moi plus une autre personne

:arrow: Une situation ou l'autre ne donne pas pareil que ce qu'elle à reçu: vampirisme émotioneel,psychique et aussi financier

On est sur de la manipulation de couple avec de l'abus de faiblesse...

Ca dépends. Si c'est pas de la manipulation mais de l'ignorance, ça peux se pardonner mais faut que y'ai des actes. Si malgré ce pardon y'a plusieurs récidives et que je pleure, là on est pas dans l'incompréhension mais dans le registre maltraitance.

Malheureusement ca n'es jamais arrivé parce que les ex étaient toxiques et n'avaient pas envie de reconnaître leur part de responsabilité.

Et la dernière en date m'a escroqué de beaucoup d'argent, y'a une procédure civile et pénale contre elle.
Diagnostique autiste par le CRA en mars 2009

Si vi pacem, para bellum

Traduction Latine: Si tu veux la paix, prépare la guerre

Contrôleur des finances publiques 2ème classe en trésorerie municipale.

Adepte de la médecine chinoise.

Carly
Occasionnel
Messages : 18
Enregistré le : jeudi 20 août 2020 à 21:31

Re: Relations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#59 Message par Carly » lundi 14 septembre 2020 à 20:43

C’est terrible ton histoire d’amour qui se termine devant le juge. Mais ça ne m’étonne pas vraiment en fait. Je trouve qu’il y a trop de couple où l’un des deux se fait pigeonner par l’autre ou peut-être que je focalise trop dessus. En tout cas, ça ne risque pas de m’arriver, je ne suis plus moi-même en captivité, alors le mariage, je n’y pense même pas, sinon je ne prête jamais de fric, c’est ma limite...
Non diagnostiquée

Carly
Occasionnel
Messages : 18
Enregistré le : jeudi 20 août 2020 à 21:31

Re: Relations amoureuses entre un aspi et une neurotypique

#60 Message par Carly » mardi 15 septembre 2020 à 11:46

mathieu frank a écrit :
mardi 8 septembre 2020 à 12:20
en effet controleur c est également mon ressenti
pour ce que est des femmes manipulatrice je pense aussi que cela provient d attentes tres différentes entre homme et femme
Je ne comprends pas en quoi les attentes des femmes en la matière serait si différentes de celles des hommes. Je pense en tant que femme qu’on a juste envie de partager une belle histoire parce que la vie est si courte, non ;)?
Non diagnostiquée

Répondre