Sentiment d'abandon et besoin de solitude / les sms

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Dehlynah
Passionné
Messages : 444
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Sentiment d'abandon et besoin de solitude / les sms

#1 Message par Dehlynah » jeudi 16 juillet 2020 à 12:04

encore un paradoxe...
Je suis en plein dedans en ce moment- je me retrouve comme une petite fille abandonnée - c'est con, parce que je fais des efforts, je contacte des gens, pour organiser des trucs etc.
Et puis au final on me met des vents, soit pas de réponse, soit on me prévient à la dernière minute que " ah non j'ai mes cousins qui sont arrivés"
C'"est bizarre mais j'ai l'impression qu'il n'y a que moi qui suis seule?? Autour de moi tout le monde voit sa famille, des amis qui débarquent, leurs amoureux. L'été c'est encore pire.

Et d'un autre côté je me sens soulagée quand le RV est annulé.
Là depuis lundi je n'ai pas mes enfants, la semaine passée a été intense, très fatigante, j'ai besoin de repli sur moi, de me retrouver.
Et d'un autre côté je me sens seule de chez seule ( pourtant je sais très bien m'occuper seule, je dessine, fais de la musique, regarde des films mais il y a un petit arrière goût étrange, amer.)
J'en profite pour aborder 1 sujet dans la même veine - quand je n'ai pas de réponse, disons au bout de 10h (ça me semble raisonnable?) de quelqu'un avec qui on a prévu de se voir, je commence à flipper : la personne ne veut pas me voir, il lui est arrivé quelque chose.
J'ai beaucoup de mal à gérer ça, ou bien ce sont les gens qui sont des goujats?
Je vais arrêter Whatsapp aussi , c'est une torture ce truc.
TSA (prédiagnostic : printemps 2018 - confirmation par psychiatre spécialisé : été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Avatar du membre
mathieu frank
Adepte
Messages : 260
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

Re: Sentiment d'abandon et besoin de solitude / les sms

#2 Message par mathieu frank » jeudi 16 juillet 2020 à 13:01

tu décris un peu ma vie
sauf que je suis encore plus seul pas d enfants ect
tout comme toi j ai fait des efforts mais obtenu le meme résultat donc j ai arrêté ...
je comprends tout a fait le paradoxe dont tu parles se sentir seul mais en meme temps en avoir besoin ...
la seule conclusion a laquelle je suis arrivé(en ce qui me concerne ) c est que mes besoins en socialisation sont trop faible pour les autres donc impossible de maintenir des relations
donc oui je me sent un peu abandonné et mon travail c est d accepter cette incompatibilité d attente sans le prendre négativement
sur l attente de réponse je suis aussi pareil ,si pas de réponse rapide ca me prend la tete et aussi le sentiment de soulagement si c est annulé....
je comprends bien aussi ce que tu dis sur l ete (décidément :lol: ) l hiver ont reste chez soit et il y a moins d activités de groupe et ont doit se sentir "plus normal"
tsa confirmé psychiatre libéral et comorbidités

Ogam
Habitué
Messages : 82
Enregistré le : lundi 11 mars 2019 à 11:15

Re: Sentiment d'abandon et besoin de solitude / les sms

#3 Message par Ogam » jeudi 16 juillet 2020 à 13:52

Bonjour Dehlynah,
j'imagine parfaitement parfaitement la souffrance que tu rencontres actuellement car j'ai pu la vivre ces derniers temps.
Quand moi-même, je suis arrivé à saturation, j'ai besoin de me recentrer sur moi et m'isoler, être sur mon ordinateur à écrire des messages.
Mais surtout, quand je suis dans cette situation, je me recentre sur ce qui me paraît essentiel (et pour moi, c'est notamment la musique) et profiter de chaque instant.

Un exemple d'instant : j'ai demandé à la fille et au fils d'une amie (autiste diagnostiquée pour la fille et en cours pour le fils), de me faire visiter une ville médiévale vendredi dernier. C'était simple, sans fioriture mais j'ai pris un plaisir immense. Cet évènement, j'ai voulu le faire (en accord avec la mère des enfants) car je trouvais que c'était intéressant que la jeune fille puisse me voir en dehors du soutien scolaire (c'est-à-dire, dans un cadre beaucoup moins formel) et cet évènement, je ne le regrette pour rien au monde.

Autre exemple : hier soir (prévenu la veille), j'ai été dans un camping pour faire une prestation musicale avec un bagad (orchestre breton) et j'ai eu l'occasion de jouer un morceau devant des touristes : moi au biniou-kozh, un copain à la bombarde et un jeune ami avec le syndrome de Williams associé avec un TSA (présentant une déficience intellectuelle) et jouant de la caisse claire. J'ai mis ce jeune homme en confiance (premiè en balisant sa route (lui laisser de la liberté sur certains points et des fois, au contraire, lui mettre des contraintes). Ca a marché du feu de Dieu et cela me met d'excellente humeur pour le reste de la semaine.

Enfin, les rituels ont une place importante car ils régissent un peu ma semaine. Je vois un copain 3-4 fois par semaine pour faire de la musique, discuter, boire un café ... . Et pour moi, c'est une soupape de sécurité pour mon bien-être mental.

Après, je suis comme toi quand on me dit à demain et qu'on ne me confirme pas le rendez-vous : cela me rend très anxieux. Cela m'est arrivé dimanche après-midi : je devais répéter avec un copain (il m'avait dit la veille qu'on se voyait le dimanche) sauf qu'il ne m'a pas confirmé l'heure et le lieu de rendez-vous. J'ai attendu 18 h et je me suis dit que c'était annulé. Après, avec le recul, je me dis que cet ami ne pensait pas que j'allais être anxieux et surtout, je me dis qu'il n'a pas fait exprès.

J'espère que tu vas réussir à te ressourcer et à te libérer l'esprit en faisant des activités que tu aimes, en voyant les personnes qui te sont proches et remonter ainsi la pente petit à petit
Rendez-vous effectué avec un psychiatre (chef de service psychiatrie) du centre hospitalier de centre-Bretagne avec confirmation du pré-diagnostic TSA + HPI. Bilans médical et neuro-psychologique dans le même service en septembre 2020.

Dehlynah
Passionné
Messages : 444
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: Sentiment d'abandon et besoin de solitude / les sms

#4 Message par Dehlynah » jeudi 16 juillet 2020 à 15:36

la seule conclusion a laquelle je suis arrivé(en ce qui me concerne ) c est que mes besoins en socialisation sont trop faible pour les autres donc impossible de maintenir des relations
donc oui je me sent un peu abandonné et mon travail c est d accepter cette incompatibilité d attente sans le prendre négativement
sur l attente de réponse je suis aussi pareil ,si pas de réponse rapide ca me prend la tete et aussi le sentiment de soulagement si c est annulé....
je comprends bien aussi ce que tu dis sur l ete (décidément :lol: ) l hiver ont reste chez soit et il y a moins d activités de groupe et ont doit se sentir "plus normal"
oui voilà...Y a comme une incompatibilité physiologique, Ogam : 3, 4 fois aller boire un café !! Voir quelqu'un, je ne peux pas, c'est saturation obligée, ma meilleure amie heureusement habite près de chez moi maintenant, mais elle est très occupée par sa famille, sa santé...Mais on se croise régulièrement, 20 mn parfois, ça suffit à me réchauffer le coeur.
La savoir proche c'est déjà inestimable ( on échange beaucoup de messages, écrits, vocaux, des dessins qu'on fait aussi), quand je compare à l'année dernière où j'étais le mois d'août vraiment seule, je m'étais lancée dans l'apprentissage d'un instrument, je prenais des cours 3 fois par semaine, mais justement ça a été trop lourd, la prof était très exigeante (entre temps on s'est brouillé d'ailleurs, j'ai réalisé qu'elle me rudoyait) certains jours je me suis baladée, j'ai voulu m'épuiser physiquement, beaucoup marcher, nager, pour ne pas cogiter, mais le soir quand je rentrais je croisais des familles (je suis séparée depuis un an, et ne pas voir mes enfants un mois, c'est énorme, surtout la petite qui est encore mon bébé), des groupes d'amis, et là un gros coup de cafard me prenait, sans compter que j'avais un traitement médicamenteux pourri qui me mettait en vrac.
Non cette année devrait être mieux ,
mais quand même, ma marraine devait me confirmer un RV deux jours avant, pas de nouvelle, je lui envoie un sms pour savoir hier, pas de réponse, je l'appelle, elle me rappelle et elle me dit que " ah non je dois garder mon petit neveu" alors oui ça m'a arrangée d'un certain côté, mais le fait qu'elle me tienne pas au courant m'a agacée, idem un ex collègue m'a dit qu'il était dispo cette semaine, on s'est pas vu depuis un an hein...Je lui ai envoyé un sms mardi matin, toujours pas de réponse...
Alors ok les gens sont occupés, je me dis qu'il faut que j'arrête d'être auto centrée, mais ça coûte quoi de me dire oui ou merde? A ce compte là je préfère pas de relation,parce que oui dans ce cas ce sont des sources de stress.
TSA (prédiagnostic : printemps 2018 - confirmation par psychiatre spécialisé : été 2019) - troubles anxio-dépressifs

margotton91
Habitué
Messages : 87
Enregistré le : mercredi 17 juillet 2019 à 16:14
Localisation : Essonne (91)

Re: Sentiment d'abandon et besoin de solitude / les sms

#5 Message par margotton91 » jeudi 16 juillet 2020 à 16:39

Bonjour,

Cela ne va pas vous consoler et je n'ai rien à vous proposer, hélas.

Je peux seulement vous dire que, moi aussi, je vis très mal le fait que l'on ne me réponde pas et que l'on ne tienne pas ses engagements. Là, j'en suis rendue à un tel point que je "lâche l'affaire" car j'en ai assez... Le souci, c'est que cela concerne plusieurs personnes à la même période et que, de ce fait, je m'isole. Comme, en plus, je vis une période difficile/compliquée, c'est mauvais mais tant pis... J'en ai marre, je sature.

2 cousins (une cousine du côté de mon père et un cousin du côté de ma mère) : ils se sont engagés à me rappeler, j'attends toujours. J'ai relancé par SMS. La réponse est soit je suis occupé, je n'ai pas la tête à cela ou si, je le fais pas tout de suite, je n'y pense plus...

La 3ème personne, c'est mon psychologue. Pour ce qui le concerne, je cesse de le relancer, j'en ai assez. Il y a un mois de cela, nous nous sommes expliqués à ce propos, il a reconnu ses "manques", ses "torts" et m'a alors assuré de son engagement me concernant mais, il recommence. J'abandonne...

Mais je pense sincèrement comme vous.

Dehlynah a écrit :
jeudi 16 juillet 2020 à 15:36

mais quand même, ma marraine devait me confirmer un RV deux jours avant, pas de nouvelle, je lui envoie un sms pour savoir hier, pas de réponse, je l'appelle, elle me rappelle et elle me dit que " ah non je dois garder mon petit neveu" alors oui ça m'a arrangée d'un certain côté, mais le fait qu'elle me tienne pas au courant m'a agacée, idem un ex collègue m'a dit qu'il était dispo cette semaine, on s'est pas vu depuis un an hein...Je lui ai envoyé un sms mardi matin, toujours pas de réponse...
Alors ok les gens sont occupés, je me dis qu'il faut que j'arrête d'être auto centrée, mais ça coûte quoi de me dire oui ou merde? A ce compte là je préfère pas de relation,parce que oui dans ce cas ce sont des sources de stress.
Pré-diagnostic TSA asperger, de niveau faible à modéré, par psychologue clinicien en 03/2019
Confirmation par psychiatre en 04/2019, à 51 ans
Juin 2020 : tests du bilan diagnostic réalisés dans le privé - QI hétérogène

Avatar du membre
PetitNuage
Forcené
Messages : 803
Enregistré le : samedi 28 avril 2018 à 16:37

Re: Sentiment d'abandon et besoin de solitude / les sms

#6 Message par PetitNuage » jeudi 16 juillet 2020 à 19:36

Oui ce n'est pas simple les relations ...

Il y a également de mon côté des copines à qui j'envoie des SMS et qui ne répondent pas, ou longtemps après avec des excuses bizarres.

(notamment une copine avec qui je partage le plaisir de la photo et que j'essaie de solliciter une fois par vacances depuis une paire d'années
et qui à chaque fois décline ma proposition sous différents prétextes. )
Spoiler : 
Ex de réponses:
Dommage aujourd'hui je ne suis pas disponible mais je l'étais hier... (ah dans ce cas, elle aurait pu me proposer quelque chose hier... pour une fois qu'elle était disponible...)
Dommage, je suis en stage de musique, décidément je n'ai pas de chance. (euh... j'aurais plutôt dit l'inverse puisqu'elle faisait une activité qu'elle aime
avec d'autres personnes qu'elle apprécie alors que moi j'attendais- une fois de plus - sa réponse...)
Mais il y a aussi ceux qui ont envie de me voir mais que je n'ai pas envie de voir.

Dans le premier cas, cela me demande beaucoup d'énergie pour me lancer à l'eau pour proposer quelque chose avant d'attendre la réponse.
(et comme je m'y prends toujours au dernier moment car si la météo est propice aux photos, je préfère être seule à faire des photos.)

Dans le deuxième cas, cela me demande aussi de l'énergie pour trouver comment refuser sans blesser.
S'y ajoute un soupçon de culpabilité à lui faire "subir" ce que d'autres me font subir...
Spoiler : 
(certes le second cas est bien plus rare que le premier cas. Il se limite en fait à une personne,
à qui je n'ai rien à reprocher sinon que nous n'avons aucun centre d'intérêt commun et que je me sens d'autant plus mal à l'aise avec lui
qu'il est très gentil et qu'il semble attendre bien plus de moi que moi de lui)

Ma psy pense, depuis qu'elle a découvert le syndrome d'Asperger, que je pourrais être Aspie.
Dossier envoyé au CRA. Délai d'attente annoncé 2 ans :roll: .

Avatar du membre
PetitNuage
Forcené
Messages : 803
Enregistré le : samedi 28 avril 2018 à 16:37

Re: Sentiment d'abandon et besoin de solitude / les sms

#7 Message par PetitNuage » jeudi 16 juillet 2020 à 20:09

Désolée je viens de voir que ce sujet était dans l'espace TSA. Je n'aurais donc pas dû y intervenir.
(je pars des sujets actifs et du coup n'y fais pas toujours attention,
surtout lorsque le sujet me parle comme celui-ci)

Ma psy pense, depuis qu'elle a découvert le syndrome d'Asperger, que je pourrais être Aspie.
Dossier envoyé au CRA. Délai d'attente annoncé 2 ans :roll: .

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 27005
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Sentiment d'abandon et besoin de solitude / les sms

#8 Message par Tugdual » jeudi 16 juillet 2020 à 21:10

PetitNuage a écrit :
jeudi 16 juillet 2020 à 20:09
Désolée je viens de voir que ce sujet était dans l'espace TSA. Je n'aurais donc pas dû y intervenir.
Bon, pour cette fois on ne dira rien...

:mryellow:
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Avatar du membre
mathieu frank
Adepte
Messages : 260
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

Re: Sentiment d'abandon et besoin de solitude / les sms

#9 Message par mathieu frank » jeudi 16 juillet 2020 à 21:15

Tugdual a écrit :
jeudi 16 juillet 2020 à 21:10
PetitNuage a écrit :
jeudi 16 juillet 2020 à 20:09
Désolée je viens de voir que ce sujet était dans l'espace TSA. Je n'aurais donc pas dû y intervenir.
Bon, pour cette fois on ne dira rien...

:mryellow:
j allais dire qu elle peut parfaitement le faire ou c une connerie de ma part
margotton91 a écrit :
jeudi 16 juillet 2020 à 16:39


Là, j'en suis rendue à un tel point que je "lâche l'affaire" car j'en ai assez... Le souci, c'est que cela concerne plusieurs personnes à la même période et que, de ce fait, je m'isole. Comme, en plus, je vis une période difficile/compliquée, c'est mauvais mais tant pis... J'en ai marre, je sature.




oui je fais ca depuis un moment .....c est surement mauvais mais bon
tsa confirmé psychiatre libéral et comorbidités

Avatar du membre
Controleur
Passionné
Messages : 438
Enregistré le : samedi 27 août 2016 à 18:09
Localisation : France(mobile)

Re: Sentiment d'abandon et besoin de solitude / les sms

#10 Message par Controleur » vendredi 17 juillet 2020 à 7:40

Dehlynah a écrit :
jeudi 16 juillet 2020 à 12:04
encore un paradoxe...
Je suis en plein dedans en ce moment- je me retrouve comme une petite fille abandonnée - c'est con, parce que je fais des efforts, je contacte des gens, pour organiser des trucs etc.
Et puis au final on me met des vents, soit pas de réponse, soit on me prévient à la dernière minute que " ah non j'ai mes cousins qui sont arrivés"
C'"est bizarre mais j'ai l'impression qu'il n'y a que moi qui suis seule?? Autour de moi tout le monde voit sa famille, des amis qui débarquent, leurs amoureux. L'été c'est encore pire.

Et d'un autre côté je me sens soulagée quand le RV est annulé.
Là depuis lundi je n'ai pas mes enfants, la semaine passée a été intense, très fatigante, j'ai besoin de repli sur moi, de me retrouver.
Et d'un autre côté je me sens seule de chez seule ( pourtant je sais très bien m'occuper seule, je dessine, fais de la musique, regarde des films mais il y a un petit arrière goût étrange, amer.)
J'en profite pour aborder 1 sujet dans la même veine - quand je n'ai pas de réponse, disons au bout de 10h (ça me semble raisonnable?) de quelqu'un avec qui on a prévu de se voir, je commence à flipper : la personne ne veut pas me voir, il lui est arrivé quelque chose.
J'ai beaucoup de mal à gérer ça, ou bien ce sont les gens qui sont des goujats?
Je vais arrêter Whatsapp aussi , c'est une torture ce truc.
Je vis la même chose que toi dans une des villes les plus chères d'île de france, embourgeoisée comme pas possible ou je suis entouré de couples, de familles. J'en ai parlé à ma psychologue qui me dit que je ne suis pas fautif que les gens en ile de france sont plus individualistes que dans le reste de la france et n'ont pas cet esprit qui consiste à vouloir assimiler les nouvelles personnes. Les franciliens veulent rester en groupes, dans l'entre soi parce que l'étranger n'étant pas de leur même socle represente une trop grande divergence pour eux à gérer.

Dès fois j'aimerais juste prendre un mégaphone et scander à la populace des passants " c'est pas en restant ignorant et méprisant des gens comme moi que votre vie ne sera pas menacé hein..."
Diagnostique autiste par le CRA en mars 2009

Si vi pacem, para bellum

Traduction Latine: Si tu veux la paix, prépare la guerre

Contrôleur des finances publiques 2ème classe en trésorerie municipale.

Adepte de la médecine chinoise.

Dehlynah
Passionné
Messages : 444
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: Sentiment d'abandon et besoin de solitude / les sms

#11 Message par Dehlynah » vendredi 17 juillet 2020 à 8:30

T'habites à Neuilly?

Bah tu sais j'habite depuis 10 ans dans le Sud est, les gens n'ont pas trop bougé (on les comprend, la mer, le soleil...), ils ont leurs amis depuis l'école, lycée, fac leur famille (parents, cousins, neveux et j'en passe...)Donc ouais je suis toujours 1 peu la dernière roue du carosse, quand je suis 1 roue...
J'en suis venue aussi à l'amère conclusion (et troublante)que mon ex (étranger qui plus est, 0 famille en France, ses amis dans son pays) restera la personne la plus repérable dans mon environnement, nous sommes nos seuls relais et soutiens (malgré nos nombreux différents, conflits, malgré le fait qu'il a été violent avec moi)
TSA (prédiagnostic : printemps 2018 - confirmation par psychiatre spécialisé : été 2019) - troubles anxio-dépressifs

sira
Régulier
Messages : 39
Enregistré le : dimanche 24 juin 2018 à 22:02

Re: Sentiment d'abandon et besoin de solitude / les sms

#12 Message par sira » vendredi 17 juillet 2020 à 12:24

J'y crois pas vraiment, j'ai vécu en région parisienne et à Grenoble et honnêtement, j'ai pas eu plus d'amis à Grenoble, malgré tous les efforts que j'avais fait là bas à l'époque.
Diagnostic autiste Asperger, HPI, et troubles anxieux en janv 2020

Dehlynah
Passionné
Messages : 444
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: Sentiment d'abandon et besoin de solitude / les sms

#13 Message par Dehlynah » vendredi 17 juillet 2020 à 13:53

La 3ème personne, c'est mon psychologue. Pour ce qui le concerne, je cesse de le relancer, j'en ai assez. Il y a un mois de cela, nous nous sommes expliqués à ce propos, il a reconnu ses "manques", ses "torts" et m'a alors assuré de son engagement me concernant mais, il recommence. J'abandonne...
euh là de la part d'un professionnel, c'est pas possible...D'ailleurs là je vais voir la secrétaire de mon dentiste ( et je vais lui dire ce que j'en pense - si elle peut pas me rappeler qu'elle ne me le dise pas !), qui plusieurs fois me dit qu'elle demande telle info à mon dentiste et qu'elle me rappelle, ce qu'elle ne fait pas, après est -ce que en tant que patient, ce n'est pas à nous d'appeler, de rappeler ? Par contre vu la difficulté de certains nombres de personnes autistes à prendre le tel :hotcry:
Quand je lance un message, quand j'appelle je me lance en pleine mer, quoi, alors une fois ok, mais deux...En plus moi ça me rassure de me dire qu'on va me rappeler, et du coup c'"est encore plus angoissant - quand c'est pas clair en fait.
Bon après moi je peux mettre du temps à répondre, mais je mets pas des vents, je note que je dois écrire tel mail, sms, pour ne pas oublier la personne car je sais combien ça peut être blessant
J'y crois pas vraiment, j'ai vécu en région parisienne et à Grenoble et honnêtement, j'ai pas eu plus d'amis à Grenoble, malgré tous les efforts que j'avais fait là bas à l'époque.
une copine de région parisienne me dit qu'elle fait plein de rencontres régulièrement parce que là les gens bougent, y a pas mal d'électrons libres, mais bon ça peut aussi être un problème, sur cette question mon frère m'a dit " tu sais il y a des gens qui à partir d'un certain âge ne veulent plus se faire d'amis, car ils ont déjà leur noyau, ça leur suffit", je n'ai pas de noyau, enfin à distance ( 2 amies de collège- lycée que je vois une fois par an grand max, on habite loin)
ou je dois aussi accepter la forme d'amitié intense que je vis avec une personne mais qui est très occupée. Savoir qu'elle existe, et qu'en plus maintenant elle est proche, change ma vie, je ne devrais donc pas trop me plaindre...
TSA (prédiagnostic : printemps 2018 - confirmation par psychiatre spécialisé : été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Avatar du membre
Controleur
Passionné
Messages : 438
Enregistré le : samedi 27 août 2016 à 18:09
Localisation : France(mobile)

Re: Sentiment d'abandon et besoin de solitude / les sms

#14 Message par Controleur » vendredi 17 juillet 2020 à 17:47

Dehlynah a écrit :
vendredi 17 juillet 2020 à 8:30
T'habites à Neuilly?

Bah tu sais j'habite depuis 10 ans dans le Sud est, les gens n'ont pas trop bougé (on les comprend, la mer, le soleil...), ils ont leurs amis depuis l'école, lycée, fac leur famille (parents, cousins, neveux et j'en passe...)Donc ouais je suis toujours 1 peu la dernière roue du carosse, quand je suis 1 roue...
J'en suis venue aussi à l'amère conclusion (et troublante)que mon ex (étranger qui plus est, 0 famille en France, ses amis dans son pays) restera la personne la plus repérable dans mon environnement, nous sommes nos seuls relais et soutiens (malgré nos nombreux différents, conflits, malgré le fait qu'il a été violent avec moi)
J'habite à vincennes. Les connaissances que je noue c'est dans le milieu sportif. Mes amitiés du collège, lycée y'en a pas, je préfère pas rappeller que c'était les périodes les plus affreuses de ma vie ou plus de la moitié des gens me faisaient pas de cadeaux .
Dehlynah a écrit :
vendredi 17 juillet 2020 à 13:53
La 3ème personne, c'est mon psychologue. Pour ce qui le concerne, je cesse de le relancer, j'en ai assez. Il y a un mois de cela, nous nous sommes expliqués à ce propos, il a reconnu ses "manques", ses "torts" et m'a alors assuré de son engagement me concernant mais, il recommence. J'abandonne...
euh là de la part d'un professionnel, c'est pas possible...D'ailleurs là je vais voir la secrétaire de mon dentiste ( et je vais lui dire ce que j'en pense - si elle peut pas me rappeler qu'elle ne me le dise pas !), qui plusieurs fois me dit qu'elle demande telle info à mon dentiste et qu'elle me rappelle, ce qu'elle ne fait pas, après est -ce que en tant que patient, ce n'est pas à nous d'appeler, de rappeler ? Par contre vu la difficulté de certains nombres de personnes autistes à prendre le tel :hotcry:
Quand je lance un message, quand j'appelle je me lance en pleine mer, quoi, alors une fois ok, mais deux...En plus moi ça me rassure de me dire qu'on va me rappeler, et du coup c'"est encore plus angoissant - quand c'est pas clair en fait.
Bon après moi je peux mettre du temps à répondre, mais je mets pas des vents, je note que je dois écrire tel mail, sms, pour ne pas oublier la personne car je sais combien ça peut être blessant
J'y crois pas vraiment, j'ai vécu en région parisienne et à Grenoble et honnêtement, j'ai pas eu plus d'amis à Grenoble, malgré tous les efforts que j'avais fait là bas à l'époque.
une copine de région parisienne me dit qu'elle fait plein de rencontres régulièrement parce que là les gens bougent, y a pas mal d'électrons libres, mais bon ça peut aussi être un problème, sur cette question mon frère m'a dit " tu sais il y a des gens qui à partir d'un certain âge ne veulent plus se faire d'amis, car ils ont déjà leur noyau, ça leur suffit", je n'ai pas de noyau, enfin à distance ( 2 amies de collège- lycée que je vois une fois par an grand max, on habite loin)
ou je dois aussi accepter la forme d'amitié intense que je vis avec une personne mais qui est très occupée. Savoir qu'elle existe, et qu'en plus maintenant elle est proche, change ma vie, je ne devrais donc pas trop me plaindre...
:arrow: C'est à la secrétaire médicale de faire son boulot et la prochaine fois tu lui dira que si jamais un jour elle ne transmet pas une info importante et qu'il t'arrive quelque chose, tu te fera un plaisir de la balancer au procureur pour non assistance à personne en danger et vulnérable.

:arrow: Les gens bougent peux être plus mais encore faut il pouvoir y accéder. Or l'expérience m'as fait remarquer que si ta note de gueule est pas bonne, les gens veulent pas te revoir et ne cherchent pas à se justifier.

Ensuite il y'a l'affinité culturelle: quelqu'un qui a toutes ses racines à Limoges, aura plus de mal sur paris que si il revient sur Limoges.
Diagnostique autiste par le CRA en mars 2009

Si vi pacem, para bellum

Traduction Latine: Si tu veux la paix, prépare la guerre

Contrôleur des finances publiques 2ème classe en trésorerie municipale.

Adepte de la médecine chinoise.

Space
Fidèle
Messages : 136
Enregistré le : samedi 26 janvier 2019 à 10:54

Re: Sentiment d'abandon et besoin de solitude / les sms

#15 Message par Space » lundi 20 juillet 2020 à 10:11

Dehlynah a écrit :
jeudi 16 juillet 2020 à 12:04
Je vais arrêter Whatsapp aussi , c'est une torture ce truc.
Je suis bien d'accord ! J'ai arrêté depuis longtemps sauf quand j'estime que cela rentre directement dans un cadre d'intégration sociale. Par exemple quand j'ai intégré une formation les personnes de la promotion ont créé un groupe, je me suis forcée mais cela ne m'a pas empêché de le quitter suite au COVID : trop de messages inutiles et stressants, je me sentais encore plus agressée. J'ai supprimé toute les notifications aussi, quelle horreur ces trucs !
Femme (T)HQI-Asperger

10/2019 : diagnostic TSA-Asperger (psychiatre)
09/2019 : pré-diagnoctic syndrome Asperger (psychologue)
12/2016 : diagnostic (T)HQI

Répondre