Situation d'urgence

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Sarili
Occasionnel
Messages : 23
Enregistré le : jeudi 24 janvier 2019 à 17:55

Re: Situation d'urgence

#16 Message par Sarili » samedi 1 août 2020 à 20:41

Cardamome a écrit :
samedi 1 août 2020 à 17:38
Bonjour

Même si c'est très compliqué, je pense que ce serait bien que ta mère et toi puissiez discuter en présence d'une tierce personne soit l'assistante sociale soit pourquoi pas la maman de ce copain autiste, si ta mère accepte.

Ta mère a peut être peur de ce pré diagnostic. (Je ne cherche pas à la défendre, je réfléchis par rapport à ce que tu nous décris. Elle est moins en colère mais tant qu'elle n acceptera pas ton pré diagnostic, ça risque de se reproduire. Il y a des gens qui sont incapables de "supporter" ou d'imaginer ce que le TSA peut induire. Ils n'y croient pas. Un mélange de colère de ne pas s'en être aperçu avant, de l incrédulité "Oui mais quand même c'est trop facile", un refus, du déni... Ils s'accrochent par rapport à leur propre éducation, au regard des autres... Ils ne peuvent pas franchir cette étape. Ça peut prendre du temps ou parfois certains n'y arrivent jamais.)
Bref.
Elle dit qu'elle ne veut plus payer... Est ce juste un chantage ? Ou bien peut être ne peut elle plus/pas ?
Il existe des aides... Je pense que si vous arriviez à parler de tout ça ensemble avec l'assistante sociale, ta mère pourrait être délestée du problème d argent. Ça peut être une façon de l'amener à accepter la discussion ?
Si l'assistante sociale trouve une solution pour t'aider, indirectement ta mère sera "soulagée" de ne plus avoir à débourser... Et toi tu serais plus avancée.
Il faudrait contacter une asso locale de familles concernées par les TSA. Ils pourraient te donner des noms en libéral pour un diagnostic.
Ou peut être faire accélérer le diagnostic, devant l urgence de la situation, par le CRA local, si l'assistante sociale appuie.
S'il y a un pré diagnostic peut être déposer un dossier à la MDPH ? Via un courrier de ceux/celui qui a évoqué le TSA comme plausible ?
Je ne sais pas, ce sont des hypothèses, des idées qui me viennent.

Courage.
Elle a déjà discuté avec la mère de mon copain par téléphone, cette dernière a essayé de lui faire comprendre que mon comportement vient de mon TSA. Ma mère m'a dit lors de mon pré-diagnostic qu'elle avait le pressentiment que j'étais autiste depuis un moment, pourtant elle a quand même l'air dans le déni parce que mon hypersensibilité aux bruits l'énerve parfois (j'ai un frère de trois ans très agité et bruyant, j'ai énormément de mal à m'occuper de lui, d'ailleurs l'année dernière à cause de ma dépression j'ai arrêté les cours pendant des mois et comme il n'avait plus de nounou j'ai du m'en occuper parce que ma mère travaille. Mais j'avais énormément de mal à me gérer et à gérer un bébé, ça me demande trop d'énergie. D'ailleurs au moment où je vous écris mon frère de 15 ans et moi nous occupons de lui et je suis obligée d'écouter de la musique fort dans mon casque parce que là je peux plus, je n'arrive plus à réfléchir ça me crispé j'ai besoin de prendre mon temps. D'ailleurs pour elle ne prend jamais au sérieux mes crises d'angoisse, je lui dis que je ne fais pas exprès, elle me dit qu'elle le sait et pourtant à chaque fois qu'elle me voit en faire elle me dit "arrete ton cinéma, ça ne fonctionne pas avec moi ce genre de choses :/).
D'ailleurs la psychiatre qui m'à posé le pré-diagnostic est injoignable, elle ne travaille plus à l'hôpital dans lequel je faisais mes séances avec elle :/. En tout cas j'ai essayé d'expliquer à mon père aujourd'hui (on se voit pas souvent ,mes parents sont divorcés), parce que je n'ai vraiment pris le temps de lui expliquer, il a l'air d'avoir compris en tout cas. A mon avis, elle ne voudra pas parler avec une assistante sociale, elle déteste parler de sa vie à des inconnus. Dès que j'ai eu des rendez vous avec des thérapeutes ou autre, elle se mettait sur la défensive concernant les questions sur la situation familiale ou des choses du genre.
J'ai eu rendez vous avec ma psy et quand je lui ai dit qu'on se revoyait le 14, elle a dit "je ne t'avais pas dit que c'était la dernière fois que tu la voyais ?", elle trouve qu'elle ne me sert à rien parce qu'apparemment elle n'apporte aucune solution selon elle, qu'elle a été fainéante en quelques sortes. Quand je lui ai dit que je paierai de ma poche, et qu'elle me fait un devis pour toute les séances faites afin que je sois remboursée par la MDPH plus tard, elle m'a dit que de toute façon même si j'utilise l'argent de la bourse pour la payer je serai forcément remboursée. Il faudra déjà que je puisse avancer vite aussi concernant mon dossier et mon numéro de sécu qui est très important (je n'en reviens toujours pas qu'elle ne veuille pas me laisser utiliser les factures d'eau comme justificatif de domicile parce qu'il y a marqué qu'elle doit de l'argent, mais la conseillère là bas a dit qu'ils en ont rien à faire de ça, je suis obligée d'attendre qu'elle demande les acquittances de loyer 😔)
On n'est pas en situation de précarité, ça l'arrange juste de ne plus payer 30€ toutes les deux semaines (par contre payer un scooter de 450€ à mon frère ou passer son temps à commander des trucs sur internet l'arrange bien, elle est conseillère clientèle en banque et gagne quand même plutôt bien). C'est clair et net, elle ne paye plus et ça me répugne.
Je dirais que mon diagnostic est en cours, une pedo psychiatre m'a diagnostiqué, cependant je n'ai toujours pas fait de tests

Mylie
Adepte
Messages : 281
Enregistré le : lundi 20 avril 2020 à 13:12

Re: Situation d'urgence

#17 Message par Mylie » samedi 1 août 2020 à 20:52

Mis à part la facture d'eau, il n'y a pas une facture d’électricité ou de téléphone (fixe ou portable) à jour que tu pourrais avoir ? Ça fonctionne aussi comme justificatif de domicile.
En questionnement - début de parcours au CRA
(J'ai une maladie pulmonaire depuis toujours)

Sarili
Occasionnel
Messages : 23
Enregistré le : jeudi 24 janvier 2019 à 17:55

Re: Situation d'urgence

#18 Message par Sarili » samedi 1 août 2020 à 21:09

Mylie a écrit :
samedi 1 août 2020 à 20:52
Mis à part la facture d'eau, il n'y a pas une facture d’électricité ou de téléphone (fixe ou portable) à jour que tu pourrais avoir ? Ça fonctionne aussi comme justificatif de domicile.
Comme je suis hébergée par ma mère,les factures de téléphone ou internet ne fonctionne pas comme justificatif de domicile. Concernant les factures d'électricité, elle en reçoit des annuelles. Elle vient de me le dire. Ça fait à peine un an qu'on habite dans le Val de Marne du coup il faut que j'attende les quittances de loyer
Je dirais que mon diagnostic est en cours, une pedo psychiatre m'a diagnostiqué, cependant je n'ai toujours pas fait de tests

Cardamome
Forcené
Messages : 1004
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: Situation d'urgence

#19 Message par Cardamome » samedi 1 août 2020 à 21:11

Sarili a écrit :
samedi 1 août 2020 à 21:09
Comme je suis hébergée par ma mère,les factures de téléphone ou internet ne fonctionne pas comme justificatif de domicile. Concernant les factures d'électricité, elle en reçoit des annuelles. Elle vient de me le dire. Ça fait à peine un an qu'on habite dans le Val de Marne du coup il faut que j'attende les quittances de loyer
Si le fournisseur d'électricité est EDF, il y a sur l'espace client internet un endroit où télécharger un justificatif de domicile.
Je suppose que les fournisseurs concurrents offrent également cette possibilité.
C'est distinct de la facture. C'est clairement indiqué dans l'espace client "obtenir un justificatif de domicile".
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Sarili
Occasionnel
Messages : 23
Enregistré le : jeudi 24 janvier 2019 à 17:55

Re: Situation d'urgence

#20 Message par Sarili » samedi 1 août 2020 à 21:25

Cardamome a écrit :
samedi 1 août 2020 à 21:11
Sarili a écrit :
samedi 1 août 2020 à 21:09
Comme je suis hébergée par ma mère,les factures de téléphone ou internet ne fonctionne pas comme justificatif de domicile. Concernant les factures d'électricité, elle en reçoit des annuelles. Elle vient de me le dire. Ça fait à peine un an qu'on habite dans le Val de Marne du coup il faut que j'attende les quittances de loyer
Si le fournisseur d'électricité est EDF, il y a sur l'espace client internet un endroit où télécharger un justificatif de domicile.
Je suppose que les fournisseurs concurrents offrent également cette possibilité.
C'est distinct de la facture. C'est clairement indiqué dans l'espace client "obtenir un justificatif de domicile".
Elle vient de me passer un document qui justifie qu'un contrat a été établi le 1 er mai 2020 et que la facture d'énergie concernée date d'aujourd'hui et un autre document avec un détail d'échéance de mars 2020 à janvier 2021 concernant l'électricité, j'espère que ça va être bon. J'ai besoin d'activer mon numéro de sécu (le fournisseur est engie)
Je dirais que mon diagnostic est en cours, une pedo psychiatre m'a diagnostiqué, cependant je n'ai toujours pas fait de tests

Cardamome
Forcené
Messages : 1004
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: Situation d'urgence

#21 Message par Cardamome » samedi 1 août 2020 à 21:45

J'espère que ça va suffire.
Sinon
https://particuliers.engie.fr/decouvrir ... icile.html


On peut y lire notamment
l’Attestation de titulaire de contrat : vous pouvez la télécharger à tout moment sur votre Espace client. Sa date est automatiquement mise à jour à chaque téléchargement. Ainsi ce document peut être daté du jour en un clic. Il faudra bien sûr penser à le télécharger à chaque nouvelle utilisation pour avoir un justificatif toujours récent.
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Sarili
Occasionnel
Messages : 23
Enregistré le : jeudi 24 janvier 2019 à 17:55

Re: Situation d'urgence

#22 Message par Sarili » samedi 1 août 2020 à 22:01

Cardamome a écrit :
samedi 1 août 2020 à 21:45
J'espère que ça va suffire.
Sinon
https://particuliers.engie.fr/decouvrir ... icile.html


On peut y lire notamment
l’Attestation de titulaire de contrat : vous pouvez la télécharger à tout moment sur votre Espace client. Sa date est automatiquement mise à jour à chaque téléchargement. Ainsi ce document peut être daté du jour en un clic. Il faudra bien sûr penser à le télécharger à chaque nouvelle utilisation pour avoir un justificatif toujours récent.
C'est exactement ce qu'elle m'a envoyé
EDIT: Je pensais que nos relations s'étaient améliorées mais elle m'a dit qu'elle n'oublie pas (moi aussi je n'oublie pas mais au moins je m'excuse contrairement à elle)
Je dirais que mon diagnostic est en cours, une pedo psychiatre m'a diagnostiqué, cependant je n'ai toujours pas fait de tests

Sarili
Occasionnel
Messages : 23
Enregistré le : jeudi 24 janvier 2019 à 17:55

Re: Situation d'urgence

#23 Message par Sarili » lundi 3 août 2020 à 21:23

J'espère vraiment que j'aurai rendez vous avec une assistante sociale, parce que ma mère rigole avec moi et tout du coup je crois que nos relations s'améliorent et quand je parle de choses qui ne lui plaisent pas elle dit que ce ne sera plus jamais comme avant entre nous, que j'ai tout cassé (j'ai juste enfin pu dire tout ce que je pensais de son comportement, elle ne se remet jamais en question. j'avais déjà essayé de lui dire avant qu'elle me faisait souffrir, elle n'en avait rien à faire, elle dit que c'est un truc de famille 😔,j'ai honte de devoir aller chez la psy alors que ma mère ne veut plus la payer, elle ne mérite pas ça). Si j'avais les moyens financiers je me serais déjà trouvé un endroit loin de chez moi. J'ai peur de ne jamais trouver d'assistante sociale, on était censé me rappeler pourtant 😢. Je dors de plus en plus mal mais j'essaye de rester positive, mais j'ai souvent envie de pleurer, je déteste ma vie je ne tiens plus...
Je dirais que mon diagnostic est en cours, une pedo psychiatre m'a diagnostiqué, cependant je n'ai toujours pas fait de tests

Ogam
Habitué
Messages : 84
Enregistré le : lundi 11 mars 2019 à 11:15

Re: Situation d'urgence

#24 Message par Ogam » lundi 3 août 2020 à 23:16

Bonsoir Sarili,
je viens de lire ton dernier message qui me touche beaucoup car je reconnais à travers la description de ta mère, une tante du côté maternel
que je ne vois plus depuis des années et je sais combien il est dur de devoir faire des études sans avoir de supports financiers derrière soi quand on doit faire des études.

En effet, quand j'ai passé mes études pour devenir professeur des écoles à l'âge de 27 ans, ma famille (j'ai une mère handicapée à 80 % et mon père ne gagne que 1 900 euros/mois alors qu'on est 4 à la maison avec mon petit frère) était dans une telle situation financière que je faisais une heure de marche matin et soir pour aller et revenir de mon lieu d'études (ESPE devenu INSPE) et je me cachais le midi (de peur que mes collègues voient que je ne mangeais pas le midi car je n'en avais pas les moyens financiers).

Après ce bref aparté, je voudrai te parler d'une association appelée Adapei (Association départementale de parents et d'amis des personnes handicapées mentales) dont l'association de tutelle est l'Unapei (Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis). Si tu veux avoir plus d'informations, voici la page Wikipedia (https://fr.wikipedia.org/wiki/Unapei).

L'année dernière, une psychologue détachée du CRA de ma région m'avait parlé de l'association Adapei : j'y ai rencontré des conseillers en insertion professionnelle et des assistant(e)s-sociales qui ont été d'une aide énorme et de plus c'est gratuit (si ce n'est le déplacement). Avec ta situation personnelle (et familiale) et vu que tu as été diagnostiquée par un neuro-psychiatre, tu peux expliquer ta situation ainsi que la détresse dans laquelle tu te situes actuellement.

A cette adresse (https://www.unapei.org/actions/qui-somm ... chez-vous/), tu vas trouver l'index "Chercher une association" qui te permets d'arriver à la page suivante (http://carto.unapei.org/recherche) où on te demande de choisir le type d'association à savoir : Association de protection juridique (je ne sais pas ce que c'est mais peut-être que quelqu'un sur le forum en sait plus sur ce type d'association), Association locale (je peux retrouver grâce à cet onglet, l'Adapei de la ville où j'ai l'habitude d'aller) et l'association au niveau régionale (l'Unapei). Tu peux également trouver dans la partie "Chercher un Etablissement", l'onglet structure d'hébergement ... . Je suis sûr et certain que tout cela pourrait t'être utile.

Garde courage et puis tu n'es pas isolée (tu as au moins ta belle-famille).
Rendez-vous effectué avec un psychiatre (chef de service psychiatrie) du centre hospitalier de centre-Bretagne avec confirmation du pré-diagnostic TSA + HPI. Bilans médical et neuro-psychologique dans le même service en septembre 2020.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28355
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Situation d'urgence

#25 Message par freeshost » mardi 4 août 2020 à 22:22

Ton autisme n'est la faute de personne, ni de toi, ni de ta mère, ni d'autrui. Ta mère ne doit pas chercher des coupables qu'il faudrait, selon elle, punir (dévaloriser, défavoriser, stigmatiser, etc.).

Le déni de réalité (de l'autisme, entre autres) ne me semble pas une solution. Accepter l'autisme et s'y intéresser me semble la clé pour alors s'y adapter, accepter les personnes autistes telles qu'elles sont au lieu de chercher un moule universel dans lequel mouler toutes les personnes.

Et ainsi ne plus diaboliser l'autisme, mais apprendre à en tâter les nuances, la diversité.

Lui proposer des ressources sur le spectre autistique (livres, vidéos, psychologues et psychiatres s'y connaissant, échanges avec des personnes spectro*-autistes, etc.).

* Pour rappeler qu'il s'agit d'un spectre, d'une neurodiversité, d'une hétérogénéité, d'une infinité de nuances, que beaucoup de choses peuvent varier d'une personne spectro-autiste à l'autre.
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Sarili
Occasionnel
Messages : 23
Enregistré le : jeudi 24 janvier 2019 à 17:55

Re: Situation d'urgence

#26 Message par Sarili » mercredi 5 août 2020 à 22:27

J'ai essayé de me renseigner sur les associations d'autistes dans mon département et j'en ai trouvé une qui a attiré mon attention mais elle est fermée pour l'instant et ouvre à nouveau en septembre.

Concernant mon dossier MDPH ma psychologue m'a envoyé un bilan de mon parcours depuis la toute première séance, un devis et une facture pour un éventuel remboursement (c'est la mère de mon copain qui m'a conseillé de lui demander cela). Maintenant il me faudrait un diagnostic officiel, j'espère que ma mère acceptera de payer si c'est en libéral (la mère de mon copain a dit qu'elle connait des personnes pouvant me faire passer des tests pour 250€).


Par contre j'ai l'impression que ma mère n'est aimable avec moi seulement quand elle me demande de m'occuper de la maison de faire les courses ou m'occuper de mon frère de 3 ans. Demain je dois l'emmener à la garderie et je devais ensuite aller voir mon copain pour son anniversaire (il le fête chez son père à 1h30 de transports de chez moi). Je devais d'abord y être pour 11h, finalement il est retourné près de chez lui pour aller voir sa grand mère qui vit à côté. Il est ensuite allé rendre visite à un ami et va finalement dormir chez lui, du coup je dois finalement être là pour 14h30-15h.
Ma mère lui en voulait et elle a commencé à passer ses nerfs sur moi en me disant qu'il y a des limites à ne pas franchir et que je dois rentrer à une heure raisonnable (j'ai jusqu'à minuit pour être à la maison, mais je vais être sûre d'être rentrée pour 22h30. Elle doit sortir demain et il se peut qu'elle ne rentre pas pour la nuit alors je vais sûrement devoir emmener mon frère à la garderie vendredi. D'ailleurs elle a aussi demandé à mon frère de 15 ans de surveiller l'heure à laquelle je rentre). On devait sortir s'acheter à manger lui et moi avec 20€, et quand elle a su pour le changement d'heure pour l'anniversaire elle a décidé que tout l'argent sera pour mon frère et m'a dit qu'on ne peut pas tout avoir dans la vie (du coup il a 30€,car il avait déjà un billet de 10. Depuis cette histoire elle lui donne souvent de l'argent. Je n'ai pratiquement plus rien sur mon compte du coup quand je sors avec mon copain c'est lui qui me paye tout et j'ai honte, j'ai l'impression d'être une profiteuse.)
Elle m'a dit que certains parents m'auraient privée de sortie pour avoir osé dormir ailleurs qu'à la maison (par rapport au jour où j'ai dormi avec mon copain chez son meilleur ami car j'ai fait une crise d'angoisse dans le métro et qu'il m'a emmenée avec lui). Je commence à peine à avoir une vie sociale, je n'ai jamais vraiment eu d'amis et en plus elle ne paye plus la psy. Si elle me prive de sortie je vais être détruite. Ça fait plus de deux heures que je suis en train de pleurer, ça m'angoisse du coup ça me donne mal au ventre et à la tête. J'ai l'impression d'être une fille ingrate mais elle passe son temps à me faire souffrir et culpabiliser. Elle n'a jamais rencontré mon copain mais j'ai bien senti qu'elle ne l'aime pas et qu'elle pense qu'il me manipule. Tout le monde dit que je suis plus confiante et elle me dit que je change trop.
Pendant le confinement j'ai vécu un enfer avec elle. J'ai remz que depuis cette période là mes cheveux blanchissent énormément, cela m'angoisse aussi car je n'ai que 19 ans. Honnêtement j'en ai marre de la vie, je ne fais que souffrir. Je serai beaucoup plus en paix si j'étais morte (je n'arrive même plus à me rappeler d'un seul souvenir heureux durant mon enfance, il yen a eu je le sais mais mon cerveau a fait un blocage. Mes parents m'ont rendue fragile psychologiquement)
Je dirais que mon diagnostic est en cours, une pedo psychiatre m'a diagnostiqué, cependant je n'ai toujours pas fait de tests

Mylie
Adepte
Messages : 281
Enregistré le : lundi 20 avril 2020 à 13:12

Re: Situation d'urgence

#27 Message par Mylie » jeudi 6 août 2020 à 8:50

Tu es majeure.. Ta mère n a pas à te "priver de sortie" ou à continuer de te traiter comme une enfant.

Quand je te lis, ça me rappelle une période très difficile avec mes parents (petit disclaimer de début d anecdote: je ne suis pas diagnostiquée, mon prisme personnel peut ne pas coller avec le tiens). J étais plus vieille que toi (20 ans) mais ça a été un peu la même: mes parents et notamment ma mère n aimaient pas mon chéri (qui est devenu mon époux, mais ils ne s apprécient toujours pas). C était hyper tendu à la maison et je n ai plus supportés qu'ils continuent de me traiter comme une enfant. Je suis finie par partir et j ai pris le premier appart venu dans mon budget (un truc assez miteux dans un immeuble glauque.. Mais bon). Avec mes soucis de santé respiratoires, j avais l aah donc je n avais pas ta problématique au niveau du budget..

En tout cas, cette situation m avait amenée à aller consulter parce que je me sentais très mal. Ma mère m a fait beaucoup culpabiliser d être une "mauvaise fille, ingrate" etc.. Et cela m a aidé à réaliser que non, j étais juste une jeune adulte qui commençait sa vie d adulte, et qui s était émancipée de ses parents. Cela est normal, les parents sont là pour nous préparer à entrer dans le monde des adultes et à nous encourager, ils ne sont pas là pour nous retenir et pour nous garder pour eux.
Parfois, ce moment où l enfant part pour construire sa vie peut être difficile à vivre pour les parents parce qu'ils ne s y sont pas préparés ou que ça arrive plus tôt que ce qu'ils pensaient, mais dans tous les cas, toi, tu n y es absolument pour rien.
Tu as le droit de rencontrer quelqu'un, d être heureuse avec, d apprécier la famille de cette personne etc.. Tu as aussi le droit de dire non, de rappeler que tu es majeure (ça c est plus facile à dire qu à faire et ça peut entraîner des conflits).

Je sais que ce qui avait aidé à faire avancer tout cela du côté de ma mère c est la rencontre avec une petite jeune en contrat l été à son boulot, qui vivait une situation similaire et qui, en se confiant à ma mère, l a fait réaliser ce que moi je vivais.. Parce que ce qu elle était tellement butée qu elle n entendait pas ce que je disais.. (je crois que quoi que je fasse, elle serait restée bornée parce qu elle avait besoin de faire un bout de chemin dans sa tête de son côté).

Je te souhaite de tout cœur de pouvoir avancer dans tes démarches administratives !
En questionnement - début de parcours au CRA
(J'ai une maladie pulmonaire depuis toujours)

Dehlynah
Passionné
Messages : 446
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: Situation d'urgence

#28 Message par Dehlynah » vendredi 7 août 2020 à 12:19

Ma mère lui en voulait et elle a commencé à passer ses nerfs sur moi en me disant qu'il y a des limites à ne pas franchir et que je dois rentrer à une heure raisonnable (j'ai jusqu'à minuit pour être à la maison, mais je vais être sûre d'être rentrée pour 22h30. Elle doit sortir demain et il se peut qu'elle ne rentre pas pour la nuit alors je vais sûrement devoir emmener mon frère à la garderie vendredi. D'ailleurs elle a aussi demandé à mon frère de 15 ans de surveiller l'heure à laquelle je rentre). On devait sortir s'acheter à manger lui et moi avec 20€, et quand elle a su pour le changement d'heure pour l'anniversaire elle a décidé que tout l'argent sera pour mon frère et m'a dit qu'on ne peut pas tout avoir dans la vie (du coup il a 30€,car il avait déjà un billet de 10. Depuis cette histoire elle lui donne souvent de l'argent. Je n'ai pratiquement plus rien sur mon compte du coup quand je sors avec mon copain c'est lui qui me paye tout et j'ai honte, j'ai l'impression d'être une profiteuse.)
Je m'excuse je n'ai pas tout lu - je relève aussi le fait, que alors que tu étais en dépression, ta mère t'a demandé de t'occuper de ton petit frère de 3 ans !!! Je suis complètement choquée par tout ce que tu racontes, c'est de la maltraitance.
Je comprends que tu te sentes mal dans cet environnement toxique. :hotcry:
Comme dit Mylie, ta mère n'a pas à te priver de sortie à 19 ans ! Mais elle semble te tenir et vouloir t'asservir à son bon vouloir - non tu n'es pas une fille ingrate !! juste malheureuse. Elle demande en plus à ton frère de 15 ans de te surveiller, ça ne va pas du tout. Et Il accepte?
Tu ne peux pas rester comme ça.
Je n'ai pas tout suivi, si j'ai bien compris tu n'as pas encore d'AS? ça dépend de quoi? Concentre-toi dnas ces démarches, ne te laisse pas avoir quand ta mère "rigole " avec toi - elle a un double discours ( "oui je comprends" et en cas de crise elle t'humilie et nie tes problématiques - je connais ça par coeur, n'attends rien d'elle, elle ne veut pas comprendre - sa fuite devant les professionnels est symptomatique - je connais ça aussi)
Tu seras étudiante à la rentrée c'est ça? Tu peux aller en cité U?
Il y en a des très bien, dans tous les cas tu seras toujours mieux ailleurs.
:kiss:
TSA (prédiagnostic : printemps 2018 - confirmation par psychiatre spécialisé : été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Sarili
Occasionnel
Messages : 23
Enregistré le : jeudi 24 janvier 2019 à 17:55

Re: Situation d'urgence

#29 Message par Sarili » vendredi 7 août 2020 à 16:00

Dehlynah a écrit :
vendredi 7 août 2020 à 12:19
Ma mère lui en voulait et elle a commencé à passer ses nerfs sur moi en me disant qu'il y a des limites à ne pas franchir et que je dois rentrer à une heure raisonnable (j'ai jusqu'à minuit pour être à la maison, mais je vais être sûre d'être rentrée pour 22h30. Elle doit sortir demain et il se peut qu'elle ne rentre pas pour la nuit alors je vais sûrement devoir emmener mon frère à la garderie vendredi. D'ailleurs elle a aussi demandé à mon frère de 15 ans de surveiller l'heure à laquelle je rentre). On devait sortir s'acheter à manger lui et moi avec 20€, et quand elle a su pour le changement d'heure pour l'anniversaire elle a décidé que tout l'argent sera pour mon frère et m'a dit qu'on ne peut pas tout avoir dans la vie (du coup il a 30€,car il avait déjà un billet de 10. Depuis cette histoire elle lui donne souvent de l'argent. Je n'ai pratiquement plus rien sur mon compte du coup quand je sors avec mon copain c'est lui qui me paye tout et j'ai honte, j'ai l'impression d'être une profiteuse.)
Je m'excuse je n'ai pas tout lu - je relève aussi le fait, que alors que tu étais en dépression, ta mère t'a demandé de t'occuper de ton petit frère de 3 ans !!! Je suis complètement choquée par tout ce que tu racontes, c'est de la maltraitance.
Je comprends que tu te sentes mal dans cet environnement toxique. :hotcry:
Comme dit Mylie, ta mère n'a pas à te priver de sortie à 19 ans ! Mais elle semble te tenir et vouloir t'asservir à son bon vouloir - non tu n'es pas une fille ingrate !! juste malheureuse. Elle demande en plus à ton frère de 15 ans de te surveiller, ça ne va pas du tout. Et Il accepte?
Tu ne peux pas rester comme ça.
Je n'ai pas tout suivi, si j'ai bien compris tu n'as pas encore d'AS? ça dépend de quoi? Concentre-toi dnas ces démarches, ne te laisse pas avoir quand ta mère "rigole " avec toi - elle a un double discours ( "oui je comprends" et en cas de crise elle t'humilie et nie tes problématiques - je connais ça par coeur, n'attends rien d'elle, elle ne veut pas comprendre - sa fuite devant les professionnels est symptomatique - je connais ça aussi)
Tu seras étudiante à la rentrée c'est ça? Tu peux aller en cité U?
Il y en a des très bien, dans tous les cas tu seras toujours mieux ailleurs.
:kiss:
Ma psychologue n'a pas trouvé cela normal pour moi de m'occuper de mon frère en plus de devoir gérer ma dépression (il y a des fois où j'avais tellement peu de force que je ne faisais rien à manger, je m'en veux parce qu'il ne méritait pas cela. Quand ma ma mère a su ça je me suis fait crier dessus. Elle passait son temps à me dire de me bouger l'année dernière et quand j'ai pris du poids à cause des médicaments elle me rabaissait, elle a du mal avec les personnes en surpoids et plus, elle a d'ailleurs des problèmes de poids depuis son adolescence et depuis que j'ai perdu 20kg elle m'envie un peu. Il passait plus de temps à jouer avec moi dehors qu'avec ma maman, les gens de notre quartier pensaient que j'étais sa maman, c'était assez embarassant, son premier mot a d'ailleurs été mon prénom. Mon copain a dit que cela explique beaucoup de choses).
Pour la soirée à laquelle j'ai été hier, oui il a du accepter de surveiller que je rentre bien pour minuit, c'est notre mère et il ne se voit pas lui désobéir,mais lui a du répondant quand il estime qu'elle lui manque de respect (il s'est pris beaucoup de gifles à cause de ça). Elle appelait régulièrement mon frère pour savoir ce qu'il se passait parce qu'elle n'est pas rentrée, elle revient plus tard (elle est partie rendre visite à un ami qui est dans une dépression sévère, j'aimerais bien que cela lui ouvre les yeux mais bon).
Par moments elle est gentille avec moi et je me dis que je vais rester à la maison et quand elle m'humilie et s'énerve contre moi de manière injuste je n'ai qu'une envie, c'est de partir.
Je serai normalement étudiante en septembre, j'ai fait une demande de bourse qui est bloquée (parce que ma mère m'a eu avec un homme qui ne s'est jamais occupé de moi, je ne le connais pas. Et comme elle a été divorcée,il lui demande les papiers du divorce. Elle a appelé le CROUS en leur disant qu'elle ne leur donnerait pas car il ne s'agit pas de mon père. Du coup ils l'ont redirigée vers un numéro surtaxé qui ne prend les appels qu'à partir du 16 août, la deuxième session d'inscription pour ma fac réouvre le 19 et la semaine de pré rentrée est le 7 septembre. Ça me fait stresser. Je me dis que je n'aurai pas ma bourse à temps pour être exonérée de la cvec et des frais d'inscription (92&170€).
La mère de mon copain m'a dit que les diagnostics faits en libéral s'approchent des 300€. Ma mère m'a dit qu'il faut qu'elle s'occupe de la rentrée d'abord (j'en ai pour minimum octobre si je l'attends😢).
J'ai eu un entretien téléphonique avec un assistant social, et depuis il est devenu mon assistant social référent. Il va se renseigner pour m'aider à me faire diagnostiquer, j'espère que cela va m'aider à avancer.
J'espère aussi que mon dossier de Sécu sera traité vite d'ailleurs, pour pouvoir avoir un moyen de contraception (ma mère a voulu contrôler la vie sexuelle en me disant qu'il était trop tôt pour coucher avec mon copain durant le premier mois de notre relation, je ne l'ai pas écoutée, elle voulait que je la prévienne lorsque ça arrive. À mon avis elle a du comprendre car elle se demande ce qu'on fait quand je vais le voir et me dit que je n'ai pas de moyen de contraception. Je sais que je ne suis pas enceinte mais je m'active beaucoup en ce moment, du coup ça me donne faim et elle trouve cela bizarre. J'ai compris tout de suite qu'elle se demandait si j'étais enceinte 😅, je lui ai implicitement fait remarquer que j'ai eu mes règles il y a quelques jours).
Malheureusement je vis sous son toit du coup si je suis privée de sortie je ne pourrai rien faire, elle dit qu'elle s'est battue pour que j'ai une vie sociale et elle me fait ce genre de menace. Je ne la comprends pas.
J'étais tellement stressée que je suis rentrée plus tôt de la soirée d'anniversaire de mon copain à cause d'elle. J'ai été vraiment méchante avec lui. Il m'a dit qu'il ne m'en veux pas. Je passerai ce weekend pour me rattraper. C'est un peu devenu le rayon de soleil de ma vie 😊
Je dirais que mon diagnostic est en cours, une pedo psychiatre m'a diagnostiqué, cependant je n'ai toujours pas fait de tests

Mylie
Adepte
Messages : 281
Enregistré le : lundi 20 avril 2020 à 13:12

Re: Situation d'urgence

#30 Message par Mylie » vendredi 7 août 2020 à 16:15

Pour la contraception, le planning familial pourrait peut être t aider ?
En questionnement - début de parcours au CRA
(J'ai une maladie pulmonaire depuis toujours)

Répondre