Empathie : suis-je un robot ?

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Blackram
Occasionnel
Messages : 11
Enregistré le : jeudi 14 septembre 2017 à 15:21
Localisation : Bourgogne/Franche-Comté

Empathie : suis-je un robot ?

#1 Message par Blackram » samedi 29 août 2020 à 14:50

Bonjour à toutes et tous,

Je viens jeter une bouteille à la mer, ayant besoin de vos retours sur la manière dont chacun(e) gère sa manière d'être côté empathie.
Je me suis toujours vue comme quelqu'un d'hypersensible ; j'ai d'ailleurs une facilité déconcertante pour me mettre à pleurer lorsque je n'arrive pas à contenir un "trop-plein" d'émotions, que ce soit de la joie ou de la colère. J'ai souvent l'impression de ressentir les choses de façon intense. C'est puissant, ça s'empare de moi et ça me transporte. Comme ressentir toute la beauté d'un paysage, l'amour très puissant que l'on peut avoir pour quelqu'un mais aussi une haine profonde face à un acte injuste. Mais en parallèle de cette impression, il y a le contact réel avec les gens qui, eux, considèrent que je n'ai aucune empathie. Je suis vue comme un robot qui est détaché de tout et ne ressent rien. Ces propos, qui reviennent souvent, me blessent énormément. J'ai le sentiment d'être maintenue sous une cascade d'eau glacée, sans pouvoir exprimer cette douleur. Et je ne comprends pas. D'où ce post ! Je ne comprends pas comment l'on peut me voir froide et pas du tout empathique quand j'ai l'impression d'être trop empathique justement, et de devoir constamment me contrôler pour ne pas me laisser déborder par ce que je ressens. Car cette impression de froideur a l'air de blesser autant les autres qu'elle me blesse aussi, et je ne sais pas ce que je dois faire pour arranger ça. Je me sens un peu perdue :?

Vous a-t-on déjà fait cette réflexion ? Comment vous situez-vous par rapport à ça ? Y-a-t-il quelque chose à faire pour améliorer la façon dont les autres nous perçoivent ?
06/2019 : Diagnostiquée TSA par le CRA de ma région
En couple, 2 enfants

EnHans
Forcené
Messages : 1904
Enregistré le : lundi 19 septembre 2016 à 9:43

Re: Empathie : suis-je un robot ?

#2 Message par EnHans » samedi 29 août 2020 à 20:05

L'idée de ce que les autres ont de toi est certainement très différente de la réalité. Vouloir changer cela, ne serait-ce pas déjà le début d'un changement de ce que tu es ? Après, c'est normal de vouloir changer la perception qu'ont les autres mais ça restera superficiel, selon moi. D'ailleurs, on arrive à le faire en buvant de l'alcool par exemple.

De toute façon, pour bien connaitre quelqu'un, il faut s'intéresser bcp à lui et j'ai constaté que ce n'est pas une priorité pour beaucoup de gens (en dehors des couples). Ils vont juste s'intéresser au travail, aux loisirs... ça ne va pas très loin...

Il y a une phrase que j'aime bien, je ne sais si elle est "à propos" mais je la mets quand même : Ne vous méprenez pas entre ma personnalité et mon attitude. Ma personnalité reflète qui JE SUIS mais mon attitude dépend de qui VOUS ETES !!
début d'une démarche diag pour moi
un enfant diag en 2012

Avatar du membre
Blackram
Occasionnel
Messages : 11
Enregistré le : jeudi 14 septembre 2017 à 15:21
Localisation : Bourgogne/Franche-Comté

Re: Empathie : suis-je un robot ?

#3 Message par Blackram » dimanche 30 août 2020 à 11:35

Oui, c'est joliment résumé avec cette phrase. Je vais la garder de côté. Je te remercie pour ton retour ; souvent quand ça ne va pas on perd toute objectivité et donc tout recul sur soi-même.
Je n'ai pas l'intention de me changer, comme on dit "chassez le naturel, il revient au galop", toutefois j'essaie de rester "à portée" des autres pour être entendue et comprise, même si ça reste laborieux. L'image que l'on peut avoir de moi, s'il s'agit de quelqu'un que je ne connais pas, ne m'intéresse pas du tout. Par contre quand le manque d'empathie est reproché dans le couple ou via les amis, c'est plus difficile à gérer car je conçois que les autres ont aussi envie d'attention. Or je suis tout à fait incapable de déceler s'ils sont tristes, heureux ou en colère, d'où cette image de robot que j'ai du mal à assumer.
06/2019 : Diagnostiquée TSA par le CRA de ma région
En couple, 2 enfants

Zia .
Régulier
Messages : 51
Enregistré le : vendredi 24 juillet 2020 à 22:19

Re: Empathie : suis-je un robot ?

#4 Message par Zia . » mardi 1 septembre 2020 à 11:52

Est-ce que tu aurais plus de facilité à identifier les émotions des autres et à t'y adapter s'ils étaient plus verbaux? (Ex: dire "ça me rends triste" ou "j'ai besoins d'être rassuré" plutôt que d'attendre que tu devines).
C'est une demande que tu peux faire au près des tiens si c'est le cas: l'exercice n'est pas super intuitif, mais une fois que l'habitude est prise ça facilite les choses, sans imposer de changer à qui que ce soit.
HQI + troubles du comportement détecté dans l'enfance
Se questionne sur les TSA

Avatar du membre
mathieu frank
Passionné
Messages : 391
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

Re: Empathie : suis-je un robot ?

#5 Message par mathieu frank » mardi 1 septembre 2020 à 12:18

j ai de plus en plus l impression que je me rends compte des émotions mais ne sais pas quoi faire ...
je me dis que ca va "sonner faux" :innocent:
et je suis comme paralysé du coup j élude
tsa confirmé psychiatre libéral et comorbidités

Clovis
Forcené
Messages : 776
Enregistré le : samedi 2 mai 2009 à 20:36
Localisation : Ouest

Re: Empathie : suis-je un robot ?

#6 Message par Clovis » mardi 1 septembre 2020 à 14:14

mathieu frank a écrit :
mardi 1 septembre 2020 à 12:18
j ai de plus en plus l impression que je me rends compte des émotions mais ne sais pas quoi faire ...
je me dis que ca va "sonner faux" :innocent:
et je suis comme paralysé du coup j élude
Je ne sais pas si je me rends toujours compte des émotions des autres mais c'est clair que j'ai des difficultés à y répondre.

Un de mes soucis c'est par ailleurs d'être assez égocentré dans mon interprétation des émotions d'autrui si le contexte n'est pas suffisamment explicite.

Ce matin, par exemple, je me suis bien rendu compte que quelque chose n'allait pas avec ma femme mais, même si elle ne s'en est pas directement prise à moi, je me demandais ce qu'elle pouvait bien avoir à me reprocher pour être aussi irritable... En réalité je n'avais rien fait de mal, elle ne m'en voulait pas, mais était simplement tendue pour une autre raison. Rétrospectivement je me dis que j'avais à ma disposition tous les éléments pour comprendre ce qui causait son malaise... Mais voilà, si on ne me dit pas clairement ce qui ne va pas je ne devine le plus souvent même pas l'évidence.

Une fois que j'ai compris ce qui ne va pas reste à savoir comment réagir et ça effectivement c'est pas facile non plus. C'est d'autant plus difficile qu'étant le plus souvent intérieurement très tendu moi même j'ai du mal à ne pas être débordé par le stress des autres qui est du coup perçu par moi comme une sorte d'agression - toujours une forme d'égocentrisme.
Diagnostiqué TSA en 2020.

Avatar du membre
mathieu frank
Passionné
Messages : 391
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

Re: Empathie : suis-je un robot ?

#7 Message par mathieu frank » mardi 1 septembre 2020 à 21:08

oui ca me parle tres bien
comme tu dis si quelqu un parait tendu je vais tout de suite me dire que c est a cause de moi
le fameux " qu est ce qui a ? j ai fait quoi ? tu dis que c est pas moi mais je le vois bien ....
et la pour le coup c est a moi qu on en veut :lol:
tsa confirmé psychiatre libéral et comorbidités

Avatar du membre
Blackram
Occasionnel
Messages : 11
Enregistré le : jeudi 14 septembre 2017 à 15:21
Localisation : Bourgogne/Franche-Comté

Re: Empathie : suis-je un robot ?

#8 Message par Blackram » mercredi 16 septembre 2020 à 17:47

Zia . a écrit :
mardi 1 septembre 2020 à 11:52
Est-ce que tu aurais plus de facilité à identifier les émotions des autres et à t'y adapter s'ils étaient plus verbaux? (Ex: dire "ça me rends triste" ou "j'ai besoins d'être rassuré" plutôt que d'attendre que tu devines).
C'est une demande que tu peux faire au près des tiens si c'est le cas: l'exercice n'est pas super intuitif, mais une fois que l'habitude est prise ça facilite les choses, sans imposer de changer à qui que ce soit.
C'est en effet quelque chose que j'ai mis en place avec mon conjoint, mais ça reste laborieux car pour pouvoir mettre un nom sur une émotion c'est toujours un peu compliqué, surtout à chaud. Et comme tu le dis, ce n'est pas intuitif. Mais ça vaut la peine d'être essayé !
Clovis a écrit :
mardi 1 septembre 2020 à 14:14
Je ne sais pas si je me rends toujours compte des émotions des autres mais c'est clair que j'ai des difficultés à y répondre.
Un de mes soucis c'est par ailleurs d'être assez égocentré dans mon interprétation des émotions d'autrui si le contexte n'est pas suffisamment explicite.

Ce matin, par exemple, je me suis bien rendu compte que quelque chose n'allait pas avec ma femme mais, même si elle ne s'en est pas directement prise à moi, je me demandais ce qu'elle pouvait bien avoir à me reprocher pour être aussi irritable... En réalité je n'avais rien fait de mal, elle ne m'en voulait pas, mais était simplement tendue pour une autre raison. Rétrospectivement je me dis que j'avais à ma disposition tous les éléments pour comprendre ce qui causait son malaise... Mais voilà, si on ne me dit pas clairement ce qui ne va pas je ne devine le plus souvent même pas l'évidence.

Une fois que j'ai compris ce qui ne va pas reste à savoir comment réagir et ça effectivement c'est pas facile non plus. C'est d'autant plus difficile qu'étant le plus souvent intérieurement très tendu moi même j'ai du mal à ne pas être débordé par le stress des autres qui est du coup perçu par moi comme une sorte d'agression - toujours une forme d'égocentrisme.
Je rencontre exactement le même souci. Si l'Autre ne me dit pas clairement ce qu'il pense, je suis dans l'incapacité de le deviner même si pour d'autres c'est évident. Et au quotidien c'est vraiment handicapant puisque les autres finissent par me considérer comme un automate. Je ne sais pas du tout si l'on peut sortir de cette incompréhension et apprendre à deviner les émotions des autres. Si ça peut s'apprendre :?
06/2019 : Diagnostiquée TSA par le CRA de ma région
En couple, 2 enfants

Clovis
Forcené
Messages : 776
Enregistré le : samedi 2 mai 2009 à 20:36
Localisation : Ouest

Re: Empathie : suis-je un robot ?

#9 Message par Clovis » jeudi 17 septembre 2020 à 8:06

Blackram a écrit :
mercredi 16 septembre 2020 à 17:47
Je rencontre exactement le même souci. Si l'Autre ne me dit pas clairement ce qu'il pense, je suis dans l'incapacité de le deviner même si pour d'autres c'est évident. Et au quotidien c'est vraiment handicapant puisque les autres finissent par me considérer comme un automate. Je ne sais pas du tout si l'on peut sortir de cette incompréhension et apprendre à deviner les émotions des autres. Si ça peut s'apprendre :?
La seule solution qui me semble réalisable c'est d'organiser ma vie afin de limiter au maximum mon niveau de tension ce qui laisse un peu plus de marge avant d'être émotionnellement et sensoriellement débordé. Plus reposé j'ai également plus de chances de comprendre intellectuellement pourquoi la personne en face ne va pas bien, puisqu'il y a en général des éléments de contexte qui doivent nous permettre de l'expliquer.
Diagnostiqué TSA en 2020.

Répondre