reflexion sur la contrainte

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
mathieu frank
Passionné
Messages : 391
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

reflexion sur la contrainte

#1 Message par mathieu frank » mardi 8 septembre 2020 à 12:55

je ne veux pas faire de généralité donc je vais parler de mon ressenti

toutes les relations sociales que j ai eu ont étés contraintes : scolarité,famille,travail, et tout ce a quoi je pensais c est etre tranquille
du coup j ai organisé ma vie en ce sens ou recherché cela
c est réussi mais je suis seul et pas envie d entreprendre des choses pour changer cela , trop dur ,trop le souvenir de ce que c est :un enfer
le problème c est que je ne fait rien , ne voit personne
donc je commence a me demander si il ne faut pas une partie de contrainte pour rester vivant
je vois en lisant des témoignages de séparation par exemple ce que je peux comprendre car c est tres dur le couple et je rêvais aussi d être libre ,mais du coup après c est le vide
donc cette contrainte car oui pour moi (et certains) le couple est une contrainte est peut être salutaire
j en vois pas mal qui ont fait des enfants jeune sans se connaitre je suppose, en pensant que c est ce qu il fallait faire et avec l énergie de la jeunesse aussi ....
a bientôt 40 ans je ne pense pas que je pourrais car paradoxalement je me connais mieux et sais ce que cela implique
bref plus la force de m imposer des contraintes
comme si cette quette de tranquillité impliquait un point de non retour

je ne sais pas si c est c est clair ou si ça parle a certains
tsa confirmé psychiatre libéral et comorbidités

Dehlynah
Passionné
Messages : 460
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: reflexion sur la contrainte

#2 Message par Dehlynah » mardi 8 septembre 2020 à 14:11

C'est drôle, car à l'instant je suis en train de m'organiser pour trouver une activité sportive qui me demande le moins de contrainte possible ( un truc à la carte quoi) - question d'énergie - car pour répondre à la contrainte ( extérieure), qui n'est pas en fonction de notre rythme, de notre énergie du moment, il faut avoir 1 réserve disponible d'énergie - or les contraintes multiples de la vie( l'administratif, les RV médicaux et j'en passe) sont bien là et peuvent déjà bouffer une part importante.
Je comprends cette idée -de "se forcer"en fait?
Je pense, je crois qu'il faut un petit peu se forcer, pour avancer -mais sans se faire violence non plus, sinon ça génère de la souffrance, de l'épuisement.
Perso, c'est pas le vide,seule, j'ai la musique, mes bouquins, le dessin, plein de choses qui me nourrissent, me remplissent sensoriellement, spirituellement même - après je peux me sentir seule, isolée, démunie, je dirais que c'est encore un autre problème - et puis on peut avoir une vie sentimentale et amoureuse épanouie sans forcément vivre en couple avec son lot de contraintes.
Et oui les enfants représentent sans doute la contrainte ultime, avec son lot de responsabilités énormes - sans doute que l'amour immense contrebalance tout cela, parfois non, et là on touche vite à l'ingérable ( par exemple pour le sommeil).
TSA (prédiagnostic : printemps 2018 - confirmation par psychiatre spécialisé : été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Avatar du membre
mathieu frank
Passionné
Messages : 391
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

Re: reflexion sur la contrainte

#3 Message par mathieu frank » mardi 8 septembre 2020 à 20:33

merci pour tes écrit
je ne sais pas si c est "forcer" que je veux exprimer ,mais plutôt un "pas le choix"
ou comme tu le dis avec l énergie , quand je suis tranquille du coup j aurais des envies "sociales" mais en fait elles sont plus intellectuelles qu autre choses car quand on passe au réel la c est le "vidage énergétique" :lol:
du coup une seule envie : etre seul :crazy:
tsa confirmé psychiatre libéral et comorbidités

Avatar du membre
Winona
Passionné
Messages : 370
Enregistré le : lundi 17 septembre 2018 à 0:07
Localisation : France

Re: reflexion sur la contrainte

#4 Message par Winona » vendredi 11 septembre 2020 à 19:53

mathieu frank a écrit :
mardi 8 septembre 2020 à 12:55
le problème c est que je ne fait rien , ne voit personne
Qu'as-tu envie de faire ? Aimerais-tu voir d'autres personnes ?
Je fuis aussi les relations sociales. Mais j'éprouve le besoin d'échanges ces derniers temps. Me connaissant, pas avec des NT (même si l'exception peut confirmer la règle), à voir si je me sens plus sur la même longueur d'onde avec d'autres Aspies. J'ai aussi cette impression de vide.
Tu peux très bien avoir une compagne sans vivre avec (chacun vit chez soi) et sans avoir d'enfant(s).
Je ne dirais pas qu'il faut des contraintes, je dirais qu'il faut le bon dosage. Pouvoir choisir les personnes avec qui tu es en relation, pas qu'elles te soient imposées. Pouvoir choisir des (une) activités qui te plaisent, au rythme et dans des conditions qui te conviennent.
Diagnostiquée autiste Asperger en 2019 dans un centre expert dépendant du CRA de ma région.
Diagnostic (enfin !) après 20 ans d'errance psychiatrique.

Présentation Winona
CRA / Annuaire Autisme / Lexique / Livres sur le TSA

Avatar du membre
mathieu frank
Passionné
Messages : 391
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

Re: reflexion sur la contrainte

#5 Message par mathieu frank » vendredi 11 septembre 2020 à 21:18

comme tu dis c est tres ambivalent ,un sentiment de vide , échanger oui mais a des "doses" qui me sont tolérable et il est tres compliqué de trouver des personnes pour qui si peu d échanges a de l importance
pour le couple je suis d accord avec ce que tu dis mais dans la pratique c est encore plus difficile a trouver que le reste
pour moi c est un sujet "glissant" car on peut vite etre catalogué en diant cela mais je pense que c est du aux besoins de "construction" des femmes
alors oui pas toutes mais quand on cherche une "anomalie" et bien elle est dure a trouver
et je suis un peu fatiguer , on ma déjà fait le coup tellement de fois : c est super , tu es tellement honnête , intelligent , une belle personne, parler avec toi c est fantastique mais a la fin elle se barre en te disant qu elles ne veulent surtout pas te perdre :evil:

bref désolé pour les lamentations :yawn:
tsa confirmé psychiatre libéral et comorbidités

Avatar du membre
Winona
Passionné
Messages : 370
Enregistré le : lundi 17 septembre 2018 à 0:07
Localisation : France

Re: reflexion sur la contrainte

#6 Message par Winona » vendredi 11 septembre 2020 à 22:10

C'est quoi ton rythme ? Une fois par semaine, par mois, plus... ?
Les Aspies préfèrent vivre en couple ? Elles te disent ça ? Perso, je préfère chacun chez soi...
Je n'ai pas compris ce qu'était une "anomalie"...
Dans tous les domaines, je mets toujours du temps à trouver. Je sais que je suis très sélective et "spéciale", je ne m"entends pas avec 90% des gens (et c'est réciproque).
Après, j'ai beaucoup (trop) de périodes où j'avoue que je baisse les bras et je me dis "je n'y arriverais jamais", mais je ne devrais pas me dire ça.

Qui te dit "tu es super mais je ne veux pas te perdre", Aspie ou NT ?
Passer la pommade en disant "tu es super, tu as plein de qualités mais je ne veux pas te perdre", c'est encore une façon de fonctionner que je ne comprends pas. Quand ça va pas avec quelqu'un je lui dis qu''on n'est pas sur la même longueur d'onde. Il ne le prend pas bien du tout mais je ne me vois pas raconter des salades.
Diagnostiquée autiste Asperger en 2019 dans un centre expert dépendant du CRA de ma région.
Diagnostic (enfin !) après 20 ans d'errance psychiatrique.

Présentation Winona
CRA / Annuaire Autisme / Lexique / Livres sur le TSA

Avatar du membre
mathieu frank
Passionné
Messages : 391
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

Re: reflexion sur la contrainte

#7 Message par mathieu frank » vendredi 11 septembre 2020 à 22:24

a vrai dire je ne sais pas si j ai rencontré des aspie diagnostiquée mais je pense que beaucoup avaient des "bizarreries" si je peux dire :lol:
quand je dis "anomalie" ce n est pas du tout péjoratif , cela veut juste dire quelqu un qui ne cherche pas ce que voudrait la "norme sociale"
encore une fois et vraiment sans condescendance aucune j ai l impression que les hommes nt s accommodent plus facilement d une femme aspie car elle va plus passer pour réservée et que les femmes nt ne ont plus de mal avec les hommes aspi surement a cause des préjugés sociaux liés a la masculinité
pour mon rythme je peux voir une personne pendant deux heures par jour sans avoir besoin de récup particulière du moment que suis tranquille le reste de la journée
je peux faire plus mais avec le repos derrière
tsa confirmé psychiatre libéral et comorbidités

Avatar du membre
Winona
Passionné
Messages : 370
Enregistré le : lundi 17 septembre 2018 à 0:07
Localisation : France

Re: reflexion sur la contrainte

#8 Message par Winona » vendredi 11 septembre 2020 à 22:48

mathieu frank a écrit :
vendredi 11 septembre 2020 à 22:24
encore une fois et vraiment sans condescendance aucune j ai l impression que les hommes nt s accommodent plus facilement d une femme aspie car elle va plus passer pour réservée et que les femmes nt ne ont plus de mal avec les hommes aspi surement a cause des préjugés sociaux liés a la masculinité
Je pense aussi.
2 h par jour, c'est suffisant. :)
Diagnostiquée autiste Asperger en 2019 dans un centre expert dépendant du CRA de ma région.
Diagnostic (enfin !) après 20 ans d'errance psychiatrique.

Présentation Winona
CRA / Annuaire Autisme / Lexique / Livres sur le TSA

Avatar du membre
mathieu frank
Passionné
Messages : 391
Enregistré le : samedi 29 septembre 2018 à 12:06
Localisation : landes

Re: reflexion sur la contrainte

#9 Message par mathieu frank » vendredi 11 septembre 2020 à 22:56

pour moi oui :lol: :mrgreen:
tsa confirmé psychiatre libéral et comorbidités

Avatar du membre
Controleur
Passionné
Messages : 444
Enregistré le : samedi 27 août 2016 à 18:09
Localisation : France(mobile)

Re: reflexion sur la contrainte

#10 Message par Controleur » mardi 15 septembre 2020 à 11:00

mathieu frank a écrit :
vendredi 11 septembre 2020 à 22:24
a vrai dire je ne sais pas si j ai rencontré des aspie diagnostiquée mais je pense que beaucoup avaient des "bizarreries" si je peux dire :lol:
quand je dis "anomalie" ce n est pas du tout péjoratif , cela veut juste dire quelqu un qui ne cherche pas ce que voudrait la "norme sociale"
encore une fois et vraiment sans condescendance aucune j ai l impression que les hommes nt s accommodent plus facilement d une femme aspie car elle va plus passer pour réservée et que les femmes nt ne ont plus de mal avec les hommes aspi surement a cause des préjugés sociaux liés a la masculinité
pour mon rythme je peux voir une personne pendant deux heures par jour sans avoir besoin de récup particulière du moment que suis tranquille le reste de la journée
je peux faire plus mais avec le repos derrière
Pour les femmes nts ayant du mal avec les hommes aspies c'est aussi tout simplement qu'elles même en tant que femmes n'ayant jamais eut affaire à un profil comme ça, ça boulverse leurs petites habitudes et aussi ce qu'on leur inculquent quand elles étaient petites. l'être humain n'étant pas programmé pour le déplaisir mais le plaisir, elles vont vouloir chercher à ne pas trop briser leur sphère de confort et puis bah si ça casse, ça casse.

Quand à des femmes aspies, je suis sortit et vécu avec des femmes aspies, ca va faire la deuxième qui se termine au tribunal....
Diagnostique autiste par le CRA en mars 2009

Si vi pacem, para bellum

Traduction Latine: Si tu veux la paix, prépare la guerre

Contrôleur des finances publiques 2ème classe en trésorerie municipale.

Adepte de la médecine chinoise.

Bisbille
Nouveau
Messages : 7
Enregistré le : samedi 12 septembre 2020 à 22:33

Re: reflexion sur la contrainte

#11 Message par Bisbille » jeudi 17 septembre 2020 à 21:36

La vie amoureuse, ce n'est pas forcément se rencontrer, se mettre en couple, habiter ensemble, se marier, avoir des enfants.

L'amour pour toujours existe pour certains, aujourd'hui on est plutôt tendance monogamie en série (des relations exclusives qui prennent fin et sont remplacées par la suivante).

Je n'ai aucun intérêt pour le mariage, pour la vie de couple et une potentielle progéniture. En tant que femme, j'ai mis du temps a le comprendre, je repoussait tout en me disant c'est pas le moment.

Pourtant j'adore les gosses. Mais j'aime aussi pouvoir les rendre a leurs parents. :D

Je ne supporte pas a long terme de vivre avec quelqu'un et de composer avec. Mes meilleurs souvenirs sont avec un homme avec qui je n'ai ni habité, ni fait de projet (ce qui ne lui convenait pas).

Je prends exemple sur nos aînés, qui veufs ou divorcés parle de leur "petite amie" ou "amis", chacun chez soi, sans rien construire, juste a s'aimer. Sans contraintes. Je comprends même pas comment on peut aimer dans la contrainte du quotidien.

Et s'il faut un jour "finir seule", je l'ai été très souvent et sans soucis. On profite mieux de ce qu'on a choisi. Je pense qu'il faut jamais se forcer sur les relations sociales. Un moment partagé sincèrement et volontairement vaut milles contacts forcés et faux. Je perds régulièrement le peu d'amis que je me fais a cause de ça, mais ce qui restent ne me forcent à rien et sont ravis quand on se contacte peu importe l'absence.

Le plus lourd c'est les personnes qui demandent des justifications et c'est souvent la que ça craqué. Je déteste devoir expliquer pourquoi j'ai pas envie. On m'a souvent reproché d'avoir des refus nets et impolis mais je comprends pas que "non, j'ai pas envie" ne soit pas un motif valable.

La solitude choisie est nettement supérieure à socialisation imposée a mon avis.
Pas neurotypique. Étiquetée pathologique psychiatrique par les médecins, avec traitement médicamenteux mais sans jamais avoir eu de diagnostic. Sevrée, je n'ai pas de problème majeur d'adaptation aujourd'hui. Heureuse et curieuse.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 27260
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: reflexion sur la contrainte

#12 Message par Tugdual » jeudi 17 septembre 2020 à 22:21

Modération (Tugdual) : 
Rappel : la section "Espace TSA", comme son sous-titre le précise, est dédiée aux témoignages des personnes diagnostiquées (voir les détails ici et la synthèse ).
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Répondre