La gestion du stress

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Alpha
Passionné
Messages : 361
Enregistré le : mardi 14 mai 2019 à 8:35

La gestion du stress

#1 Message par Alpha » jeudi 22 octobre 2020 à 8:39

Bonjour,

Je m'interroge sur les ressentis physiques liés au stress. Jusqu'à maintenant, je ne savais pas que tel ou tel symptômes physiques pouvaient être liés à du stress : mal au ventre, souvent envie d'uriner, mal à la gorge (sensation de gorge serrée), etc.
Maintenant que l'on m'a expliqué ceci, je sais en reconnaitre un certain nombre. Chez moi, ces signes sont présents au moins plusieurs heures par jour, tous les jours. Du coup, lorsque j'ai mal au ventre par exemple, je ne m'inquiète pas plus que ça, c'est l'angoisse. Sauf que la dernière fois, ce n'était pas le cas, et ça m'a valu une pyélonéphrite dont je me serai bien passée. La semaine d'antibio plus tard, toujours les symptômes, sauf la douleur, qui était bien moindre. J'appelle donc mon médecin traitant, expliquant, un peu gênée, que je ne sais pas si c'est le stress ou si il s'agit d'autres choses. Donc elle me fait passer une batterie d'examens qui bien sûr, ce sont révélés normaux.
Je suis gênée car je ne sais pas faire la différence entre des symptômes classiques d'angoisse et des symptômes de réels problèmes physiques. Je n'ai pas envie de passer pour une hypochondriaque auprès de mon médecin traitant, mais en même temps, je n'ai pas envie de me faire "gronder" si ce genre d'incident arrive de nouveau.
Comment faites vous la différence ?

NB : je ne sais pas définir exactement pourquoi je suis stressée, donc je ne peux pas me dire "je suis stressée pour telle ou telle raison, donc si j'ai mal au ventre, c'est dû à ça".

Merci

Alpha
Diag TSA

Clovis
Forcené
Messages : 897
Enregistré le : samedi 2 mai 2009 à 20:36
Localisation : Ouest

Re: La gestion du stress

#2 Message par Clovis » jeudi 22 octobre 2020 à 12:06

C'est un sujet par lequel je me sens très concerné.

Aujourd'hui, par exemple, je me sens extrêmement nerveux, épuisé et sensoriellement sensible depuis ce matin (c'est à dire au-delà de mon niveau habituel de tension qui est élevé), c'est pourtant une journée banale pendant laquelle rien de sortant de l'ordinaire n'est prévu et au terme de laquelle je serai en week-end.

J'ai un fond de mal de tête et une forte tension musculaire sur le haut du corps (c'es habituel, certes). Est-ce que mes maux de têtes sont provoqués par mon hypersensibilité ou bien est-ce l'inverse ?! Est-ce que ces deux éléments sont causés par mon extrême nervosité ou bien est-ce l'inverse ?! Est-ce que mon état de nervosité a une origine concrète que je n'arrive pas à identifier ? :innocent:
Diagnostiqué TSA.

Mélisse
Nouveau
Messages : 7
Enregistré le : samedi 17 octobre 2020 à 10:03

Re: La gestion du stress

#3 Message par Mélisse » vendredi 30 octobre 2020 à 7:54

Bonjour à vous :)

Ce sujet m'intéresse également car cela fait plusieurs mois que je découvre aussi mes symptômes liés au stress pourtant présents depuis des années et auxquels je m'étais finalement habituée ... !
Pour ma part j'essaie de tenir un "journal de bord" de mes symptômes afin de les analyser, grâce à ça, j'ai découvert que je somatisais beaucoup. Je fais souvent des crises d'urticaire, en ce moment, c'est au niveau des oreilles; sûrement quelque chose que je ne veux pas entendre/accepter ?
Je vous joins le site sur lequel je me rends régulièrement pour mieux décortiquer quelques causes :
Modération (Tugdual) : Pas de publicité pour des soins non reconnus..
Quand je suis incapable de savoir si un symptôme provient d'un problème que je n'ai pas cerné & qui cause mon stress, je cherche au niveau de mon alimentation. Comme je suis hypersensible, je réagis très vite au sucre qui me rend nerveuse, irritable, augmente ma fatigabilité etc...
Lorsque je fumais, c'était encore pire, j'étais doublement nerveuse et angoissée, et pourtant j'avais l'illusion que ces fameuses pause cigarette me calmait.
D'autres fois, lorsqu'un événement survient dans ma vie et qu'un symptôme disparait, je comprends après coup quel était le problème qui causait mon stress, et que j'avais intériorisé.

J'espère avoir pu vous donner quelques clés, en tout cas, c'est un travail de tous les jours et de longue haleine cette gestion du stress quand l'on est hypersensible... ! Courage à vous et très belle journée :kiss:
Diagnostiquée par un psychiatre en septembre 2019.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 29441
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: La gestion du stress

#4 Message par Tugdual » vendredi 30 octobre 2020 à 8:48

Note : la politique du forum en matière de contenu est de mettre en avant des données scientifiques, donc raisonnablement prouvées, principalement bien sûr concernant l'autisme (voir la charte).
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Mélisse
Nouveau
Messages : 7
Enregistré le : samedi 17 octobre 2020 à 10:03

Re: La gestion du stress

#5 Message par Mélisse » vendredi 30 octobre 2020 à 10:11

Mille excuses, il s'agissait d'une psychothérapeute, je vais tâcher d'en savoir plus sur les sources de sa thérapie donc.
Diagnostiquée par un psychiatre en septembre 2019.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 29441
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: La gestion du stress

#6 Message par Tugdual » vendredi 30 octobre 2020 à 10:28

Attention : "psychothérapeute" est un titre réglementé, et cette personne se semble pas l'être (elle n'en fait d'ailleurs pas mention sur son site).
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Mélisse
Nouveau
Messages : 7
Enregistré le : samedi 17 octobre 2020 à 10:03

Re: La gestion du stress

#7 Message par Mélisse » vendredi 30 octobre 2020 à 10:37

Tugdual a écrit :
vendredi 30 octobre 2020 à 10:28
Attention : "psychothérapeute" est un titre réglementé, et cette personne se semble pas l'être (elle n'en fait d'ailleurs pas mention sur son site).
Elle se présente comme étant psychothérapeute mais en effet il n'est pas indiqué qu'elle relève du registre national des psychothérapeutes. Je vous remercie pour ces éléments qui m'apprendront à être plus vigilante. :bravo:
Diagnostiquée par un psychiatre en septembre 2019.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 29441
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: La gestion du stress

#8 Message par Tugdual » vendredi 30 octobre 2020 à 11:23

C'est hélas assez fréquent de voir des personnes sans formation sérieuse et reconnue usurper le titre de "psychothérapeute", ou de plus en plus, utiliser le terme "psychopraticien" qui, non réglementé, peut être utilisé par n'importe qui.


Modifications :
  • 30/10/2020 : Orthographe.
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

apache
Fidèle
Messages : 101
Enregistré le : jeudi 30 novembre 2017 à 15:12

Re: La gestion du stress

#9 Message par apache » vendredi 30 octobre 2020 à 19:49

Je crois que c'est commun à beaucoup de personnes, donc ne te sens pas gênée vis-à-vis de ton médecin. Les douleurs liées au stress peuvent être aussi intense qu'une "vraie" maladie, et c'est important de lui en parler pour qu'il t'aide au mieux !
TSA de type syndrome Asperger

Avatar du membre
Alpha
Passionné
Messages : 361
Enregistré le : mardi 14 mai 2019 à 8:35

Re: La gestion du stress

#10 Message par Alpha » lundi 2 novembre 2020 à 17:19

Merci pour ces quelques pistes. Je me sens également un peu moins seule de voir que ça ne touche pas que moi.
J'ai en effet entamé un journal de bord :
- Jour
- Période de la journée
- Symptôme(s) physique
- Emotions (cette colonne est pratiquement vide puisque je ne suis que très peu capable de les discerner)
- Contexte
- Pensées automatiques

Je constate que tous les jours, sur au moins deux périodes de la journée, que j'ai un symptôme physique. Le problème, c'est que maintenant que je m'en rends compte, et que je sais que c'est à cause du stress, je trouve ça encore moins acceptable/gérable/tolérable/mettre tous les synonymes adéquats.
Ensuite on essaie de les décortiquer en séance, mais j'avoue avoir encore du mal à voir ce qu'on va en faire. D'autant que je ne comprends toujours pas quand est-ce que je saurai que ce n'est pas le stress et que je dois aller chez le médecin.

La situation sanitaire et les récents événements n'aident pas à apaiser tout ceci. Je ne sais pas comment je tiens, comment je parviens à peu près à laisser transparaitre aux autres que je suis juste "un peu stressée" alors que je suis dans un état de panique casi constant.
Diag TSA

Spring
Occasionnel
Messages : 10
Enregistré le : dimanche 7 mai 2017 à 19:39

Re: La gestion du stress

#11 Message par Spring » dimanche 8 novembre 2020 à 13:38

Alpha a écrit :
jeudi 22 octobre 2020 à 8:39
Bonjour,

Je m'interroge sur les ressentis physiques liés au stress. Jusqu'à maintenant, je ne savais pas que tel ou tel symptômes physiques pouvaient être liés à du stress : mal au ventre, souvent envie d'uriner, mal à la gorge (sensation de gorge serrée), etc.
Maintenant que l'on m'a expliqué ceci, je sais en reconnaitre un certain nombre. Chez moi, ces signes sont présents au moins plusieurs heures par jour, tous les jours. Du coup, lorsque j'ai mal au ventre par exemple, je ne m'inquiète pas plus que ça, c'est l'angoisse. Sauf que la dernière fois, ce n'était pas le cas, et ça m'a valu une pyélonéphrite dont je me serai bien passée. La semaine d'antibio plus tard, toujours les symptômes, sauf la douleur, qui était bien moindre. J'appelle donc mon médecin traitant, expliquant, un peu gênée, que je ne sais pas si c'est le stress ou si il s'agit d'autres choses. Donc elle me fait passer une batterie d'examens qui bien sûr, ce sont révélés normaux.
Je suis gênée car je ne sais pas faire la différence entre des symptômes classiques d'angoisse et des symptômes de réels problèmes physiques. Je n'ai pas envie de passer pour une hypochondriaque auprès de mon médecin traitant, mais en même temps, je n'ai pas envie de me faire "gronder" si ce genre d'incident arrive de nouveau.
Comment faites vous la différence ?

NB : je ne sais pas définir exactement pourquoi je suis stressée, donc je ne peux pas me dire "je suis stressée pour telle ou telle raison, donc si j'ai mal au ventre, c'est dû à ça".

Merci

Alpha
Bonjour,

je comprend tout à fait ta situation, j'ai moi même beaucoup de mal à distinguer les symptômes de stress et d'angoisse avec d'autres sensations.

Par exemple, je n'arrive pas à distinguer l'angoisse de la fin ou de la soif. Pour les distinguer, je mange un peu ou je bois un peu, si ça interagit avec la sensation, je me dis que ça n'est pas de l'angoisse.
C'est quelque chose de plutôt handicapant lorsqu'on est vraiment malade et qu'on arrive pas à mettre vraiment un terme sur la sensation.

Je me souviens à mes 11 ans, j'ai eu des douleurs aux ventres que j'ai attribué aux stress alors que j'avais l'appendicite. Le temps de comprendre que ça n'était pas une douleur normale, ça a évolué en péritonite et j'ai failli y rester.

Je pense que dans ton cas, tu ne dois en aucun cas te sentir coupable, ton médecin, il est là pour dresser un diagnostique, si tu lui explique bien que tu n'est pas capable de distinguer les sensations, c'est de son ressort de les interpréter pour toi. C'est comme si tu étais daltonien et qu'on te disais de couper le fil rouge, si personne n'est à côté pour t'aider, tu ne peux en aucun cas être tenu pour responsable de te tromper. Comme on dit, il vaut mieux prévenir que guérir :)
soupçonné à 12 ans
diagnostiqué TSA à 29 ans au CRA de Montpellier

Avatar du membre
Alpha
Passionné
Messages : 361
Enregistré le : mardi 14 mai 2019 à 8:35

Re: La gestion du stress

#12 Message par Alpha » mercredi 11 novembre 2020 à 22:38

Spring a écrit :
dimanche 8 novembre 2020 à 13:38
C'est comme si tu étais daltonien et qu'on te disais de couper le fil rouge, si personne n'est à côté pour t'aider, tu ne peux en aucun cas être tenu pour responsable de te tromper. Comme on dit, il vaut mieux prévenir que guérir :)
J'ai adoré la comparaison, merci :lol:

Je vais demander à mon psychiatre de faire un courrier à ma generaliste pour lui expliquer tout ceci parce que je ne me sens pas de le faire. Je risquerai d'oublier ce que je devais dire (même si je fais une liste ou un texte) ou de me perdre tellement qu'on y passerait des heures et c'est pas viable non plus pour elle je ne suis pas sa seule patiente !

Merci pour vos messages en tout cas :)
Diag TSA

Mélisse
Nouveau
Messages : 7
Enregistré le : samedi 17 octobre 2020 à 10:03

Re: La gestion du stress

#13 Message par Mélisse » samedi 21 novembre 2020 à 12:14

Oui c'est une très bonne idée de demander ce courrier à ta psychiatre :D
Ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule à réagir de cette manière, dès que je vais chez ma généraliste, j'ai toujours ma petite liste du coup ça nous fait rire toutes les deux maintenant :lol:
En tout cas il ne faut pas avoir peur de déranger, c'est son métier de t'écouter afin de trouver le problème et te soulager, même si ça prend du temps, elle est là pour ça :)

& concernant ton journal de bord, est-ce que tu arrives à distinguer une différence lorsque tu es absorbée par une activité qui te plaît et lorsque tu es dans une situation inconfortable socialement ou autre ?
C'est un process qui m'aide à décortiquer les choses, je te le partage si jamais ça peut t'aider : )
Diagnostiquée par un psychiatre en septembre 2019.

Avatar du membre
Alpha
Passionné
Messages : 361
Enregistré le : mardi 14 mai 2019 à 8:35

Re: La gestion du stress

#14 Message par Alpha » jeudi 26 novembre 2020 à 20:15

Mélisse a écrit :
samedi 21 novembre 2020 à 12:14
& concernant ton journal de bord, est-ce que tu arrives à distinguer une différence lorsque tu es absorbée par une activité qui te plaît et lorsque tu es dans une situation inconfortable socialement ou autre ?
C'est un process qui m'aide à décortiquer les choses, je te le partage si jamais ça peut t'aider : )
Je ne suis pas sure de bien avoir saisi la question mais lorsque je m'adonne à une activité qui me plaît je suis généralement absorbée et complètement insensible à mes ressentis physiques ou émotionnels. De même, pour mes émotions au-delà de peur colère ou à la limite grosse grosse joie, je ne sais pas aller au-delà. Quand je ne suis ni en colère ni angoissée ni contente je ne sais pas, c'est neutre :innocent:
Diag TSA

Répondre