Inaptitude à une formation et orientation

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Morgane26
Habitué
Messages : 77
Enregistré le : vendredi 24 avril 2020 à 11:28
Localisation : Nouvelle aquitaine

Inaptitude à une formation et orientation

#1 Message par Morgane26 » dimanche 10 janvier 2021 à 16:38

Bonsoir,
Je vous rejoins en ce jour où mon moral malheureusement est au plus bas. Je n'ai envie qu'une chose: avoir JUSTICE et mourir.
En effet, j'ai eu rdv avec le médecin du travail afin de statuer sur mon avenir en formation d'aide soignante. A un moment donné, j'ai été impulsive envers mes camarades et me suis excusée.

Après lui avoir expliqué mes aptitudes, difficultés et ce que j'étais prête à faire pour compenser mes difficultés et réussir, le médecin a décidé de me déclarer Inapte à la formation d'aide soignante. Je suis donc depuis 3 jours en arrêt maladie pour syndrome anxio dépressif consécutif à ce résultat et harcèlement moral de ce que m'eus dit la formatrice..
Je suis donc déscolarisée et très inquiète de mon avenir, stupéfaite .
Motif d'arrêt de formation: TED(TRoub;les envahissants du développement) et trouble relationnel rendant incompatible le métier d'as. :lol: :lol:

J'ai donc écris une lettre au directeur adjoint de l'hôpital pour lui expliquer ce qui s'est passé et le fait que on ne m'ait même pas laissé de chance de réaliser mon stage. Je contacte des associations de défense pour les autistes asperger.

Il me reste donc 3 choix possibles: - soit poursuivre cette formation dans un centre de rééducation professionnelle(où je serai encadrée, évaluer et accompagnée)
- soit changer de voie en allant vers un BTS SP3S ou ESF à caractère administratif
- soit demander un reclassement professionnel dans l'hôpital.
ou... mourir.
C'est dégueulasse d'autant plus que le médecin m'a dit que " je pourrais travailler comme ASHQ dans les soins" alors que c'est exactement le MEME boulot sans avoir le diplôme. Il m'a également dit "nous n'avons pas les moyens humains et organisationnels de vous accompagner, il faudrait une formation "sur mesure". chose qu'il est impossible ici à l'IFAS de Brive!" "orientez vous vers un établissement adapté où ils auront le temps de vous prendre en charge". Non mais sérieux, c quoi ce délire? :naugty: :cry: :evil: :oops:
l'Institut était au courant depuis le début de mon syndrome asperger, ils auraient pas pu me le dire avant? Du coup, je me retrouve dans la merde, seule face à ces angoisses d'incertitude.
J'ai l'impression de décevoir toute ma famille car ce choix d'être aide soignante était un choix du coeur. Visiblement, j'aurais donné raison à certains profs de l'an dernier qui me disaient "AS, c'est impossible pour vous! il vous faut un travail de bureau point barre".
Les gens ne me laissent même pas la chance de faire les efforts et mettre en oeuvre des actions.
C comme si je prenais un exemple tel que: "un élève autiste, dyslexique orienté en ULIS collège à qui on dit finalement qu'il aurait mieux fait d'aller en IME ou ITEP". C abérrant ce système!!!!!!
:hotcry: :hotcry: :hotcry: :hotcry: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted:

Bref, vraiment déçue des mentalités dans le secteur du soin.
J'aurai voulu savoir quel recours ais-je et quelles solutions s'offrent à moi...
Diagnostiquée:- Autiste Asperger- en Juillet 2019 + HPI, par le CRA de Limoges.
-Epileptique

Poursuite d'études: BTS SP3S en attente de place en CRP

Avatar du membre
Athéna
Forcené
Messages : 1582
Enregistré le : samedi 29 novembre 2014 à 20:17
Localisation : Toulouse

Re: Inaptitude à une formation et orientation

#2 Message par Athéna » dimanche 10 janvier 2021 à 18:54

Bonsoir Morgane,

j'ai lu avec attention ton histoire et tes déboires dans cette formation d'aide soignante.
Je sais ce que tu dois ressentir, c'est terrible de s'investir à ce point, de donner autant d'efforts pour au final voir tout s'effondrer. Cependant je pense que tu ne dois pas baisser les bras et prendre un peu de temps pour savoir ce que tu veux faire.
Il faut te poser déjà la question de savoir si c'est vraiment le métier que tu veux faire: aide soignante c'est beaucoup de relationnel et si ça te parait génial sur le papier, est ce que tu penses que tu seras épanouie dans ces fonctions qui demandent adaptabilité, relationnel, devoir exécuter des ordres hiérarchiques souvent illogiques dans rien dire ? (je te dis ça car personnellement j'en serais incapable).
Au final si c'est vraiment ce que tu veux faire, peut être que tu pourrais essayer de le faire via un autre centre de formation, il y a même des régions où c'est financé en reprise d'études par le pôle emploi. Donc même si ce n'est pas cette année rien n'est perdu.
Mais avant, je t'encourage vraiment à y réfléchir car s'il faut c'est l'opportunité pour toi de redéfinir ton projet professionnel pour en trouver un plus en adéquation avec la personne que tu es et où tu seras plus épanouie.
Je crois avoir lu ailleurs aussi que la pression familiale est très forte chez toi, mais il ne faut pas que tu le fasses pour faire plaisir à tes parents ou pour avoir enfin leur estime mais vraiment pour toi, parce que ça te plait, c'est ta vie à toi.
Courage et ne baisse pas les bras surtout.
Aspie diagnostiquée au CRA de Toulouse

Ogam
Fidèle
Messages : 150
Enregistré le : lundi 11 mars 2019 à 11:15

Re: Inaptitude à une formation et orientation

#3 Message par Ogam » dimanche 10 janvier 2021 à 20:35

Bonsoir Morgane, je comprends exactement ce que tu ressens car je suis exactement dans la même situation que toi mais au niveau de l'Education Nationale. 3 ans de galère pour me retrouver licencié pour inaptitude médicale comme professeur stagiaire (et je ne te parle même pas des autres stages).

Le problème majeur concerne l'écart abyssal entre le discours officiel et les faits réels. D'un côté, on veut bien (ou plutôt on se sent dans l'obligation de permettre) l'inclusion des personnes en situation de handicap et de l'autre, on observe comment ces mêmes personnes handicapées sont acceptées dans la société, au travail, auprès des patrons, des collègues et dans ton cas, des patients.

J'en suis certain Morgane que tu t'es donnée corps et âme pour valider ce stage et beaucoup de personnes ne s'imaginent pas les efforts demandés (et l'énergie dépensée) pour pouvoir réussir à faire ce qu'on attend de toi. Malheureusement, beaucoup de personnes sont égoïstes, ne chercheront pas à te comprendre ni à t'aider (mais plutôt à t'enfoncer). Et souvent, ce sont les personnes les moins compétentes (et les moins psychologues) qui se retrouvent à occuper des postes à responsabilité. C'est profondément injuste, triste et cela fait énormément souffrir et culpabiliser, d'autant plus quand on ne cherche pas à t'écouter, te guider, t'accompagner et te permettre de te retrouver dans des conditions de travail (théoriquement) aménagées qui peuvent te permettre de montrer ce que tu vaux réellement.

C'est une souffrance terrible et un sentiment d'énorme injustice. Cela t'oblige à te remettre énormément en question (en général, ce ne seront jamais les responsables de la formation ni les encadrant qui feront cette démarche (ou ne serait-ce faire un mea culpa).

Comme dit Athéna, c'est le moment de t'entourer de professionnels qui peuvent t'aider à t'orienter en fonction de tes envies, de tes compétences et de ton cursus afin de permettre la mise en place d'un projet professionnel que tu as choisi (et qu'on n'a pas choisi à ta place) et qui te permettra de te sentir épanouie et intégrée à la société.

Courage, ne baisse pas les bras et surtout, dis-toi que tu peux t'en sortir (même si sur le moment, c'est une grande gifle dans la figure et ça pique un peu ...).
Diagnostic TSA + HPI (obtenu à l'âge de 34 ans) posé en septembre 2020 par un chef de service en psychiatrie.

Avatar du membre
Curiouser
Modératrice
Messages : 1422
Enregistré le : mardi 3 septembre 2019 à 9:43
Localisation : Île-de-France

Re: Inaptitude à une formation et orientation

#4 Message par Curiouser » dimanche 10 janvier 2021 à 20:49

Je n'ai malheureusement pas de pistes à proposer (sauf à voir éventuellement avec Jean, vis-à-vis d'un soutien juridique qu'il connaîtrait, le cas échéant), mais je te souhaite bon courage, Morgane. La situation dans laquelle tu te trouves est désolante, mais tu peux déjà être fière du parcours déjà accompli ; des solutions pourront être trouvées, à l'avenir, même si cela va demander une nouvelle fois de l'énergie... Bref, tiens bon :kiss:
(et si tu as besoin de "vider ton sac", n'hésite pas à le faire ici, ça peut parfois aider un peu)
Diagnostiquée TSA en janvier 2021.
Conjoint diagnostiqué TSA en octobre 2020.

Avatar du membre
Morgane26
Habitué
Messages : 77
Enregistré le : vendredi 24 avril 2020 à 11:28
Localisation : Nouvelle aquitaine

Re: Inaptitude à une formation et orientation

#5 Message par Morgane26 » jeudi 14 janvier 2021 à 12:33

Bonjour,
Que j'en ai besoin de vider mon sac ici!!
Il n'y a que là où je peux m'exprimer sans être jugée.
Et le plus honteux est d'entendre de la part du médecin du travail que "l'IFAS de brive n'a pas les moyens humains et organisationnels d'accompagner et de faire une formation sur mesure". :twisted: :twisted: :twisted:
C degueulasse car ils étaient au courant depuis le début de ma situation et si je voulais au début faire un cursus complet, ce n'est pas pour rien.
la secrétaire m'a dit que "compte tenu de mon dossier et notes excellentes au bac, un cursus partiel avec seulement 3 modules à passer était suffisant".
ce dit médecin m'a exprimé que mon état de santé ne constituait pas une contre-indication totale et définitive au métier d'as
non mais sérieux!! il faut qu'ils se mettent en accord
Cela veut dire que si un élève est en difficulté pour x raisons et que l'ifas a peu de moyens, il va être systématiquement déclaré inapte?!
Ou est ce seulement du à mon SA?
Je suis FURIEUSE!!!!!
Diagnostiquée:- Autiste Asperger- en Juillet 2019 + HPI, par le CRA de Limoges.
-Epileptique

Poursuite d'études: BTS SP3S en attente de place en CRP

margotton91
Fidèle
Messages : 136
Enregistré le : mercredi 17 juillet 2019 à 16:14
Localisation : Essonne (91)

Re: Inaptitude à une formation et orientation

#6 Message par margotton91 » jeudi 14 janvier 2021 à 14:49

Bonjour Morgane26,
Je comprends votre grande colère et votre profond désarroi.
Oui, vous aviez prévenu et informé l'IFAS de votre condition de TSA. Vos interlocuteurs, à l'époque, ont très certainement entendu l'information. Mais l'ont-ils comprise ?
Je me rends compte désormais qu'entre avoir une notion de ce qu'est le TSA (la personne vous dira qu'elle sait, qu'elle connait) et y être réellement sensibilisé, il y a une immense différence. Même pour les médecins et le personnel soignant, hormis ceux qui soignent et suivent des personnes TSA. Il semblerait que les personnes dont vous parlez n'aient pas été sensibilisées et, de ce fait, méconnaissent le sujet. En réalité, non, elles ne savaient pas et ont vraisemblablement réalisé avec vous. Malheureusement, elles ne le diront jamais, trop difficile à reconnaître.
Pourquoi je vous explique cela. Parce que, j'ai été et suis encore confrontée à quelque chose de comparable bien que le contexte soit différent. Ne serait-ce qu'avec ma job-coach, non spécialisée. J'en fais d'ailleurs les frais en ce moment.
D'où la nécessité de s'entourer de personnes réellement sensibilisées donc compétentes dans le domaine.
Pré-diagnostic TSA asperger, de niveau faible à modéré, par psychologue clinicien en 03/2019
Confirmation par psychiatre en 04/2019, à 51 ans
Juin 2020 : tests du bilan diagnostic réalisés dans le privé - QI hétérogène

Avatar du membre
Jolteon
Fidèle
Messages : 121
Enregistré le : mardi 19 septembre 2017 à 20:13

Re: Inaptitude à une formation et orientation

#7 Message par Jolteon » jeudi 14 janvier 2021 à 16:38

J’ai l’impression (corrige-moi si je me trompe) que malgré l’annonce de ton handicap tu n’as eu droit à aucun aménagement, aucune prise en compte de ton handicap et que l’on t’a demandé d’être capable de tout faire et de performer comme les autres. Et que c’est même possible que tu ais subis une discrimination (c’est-à-dire que si tu n’avais pas divulgué ton autisme, peut-être qu’on t’aurait trouvé bizarre, pas sociable ou autre et que ton bilan de stage aurait été mauvais/moyen mais que tu n’aurais pas été déclaré inapte).

Si c’est le cas et si tu penses être capable de tenir une formation d’aide-soignante sans aide, une possibilité serait de recommencer à zéro dans une autre ville ou personne ne te connait et de cacher ton handicap.
Morgane26 a écrit :
jeudi 14 janvier 2021 à 12:33
l'IFAS de brive n'a pas les moyens humains et organisationnels d'accompagner et de faire une formation sur mesure.
J’imagine que (comme beaucoup) ils n’ont juste pas envie de s’embêter, il y a aussi un problème de mentalité par rapport aux handicaps. Ce n’est pas seulement dans le milieu du soin, c’est comme ça un peu partout…Quels sont tes besoins particuliers ?

Il y a des personnes autistes qui parviennent à être aide-soignante ou d’autre métiers a priori pas adapté pour les autistes. (Laura Soares, auteur de ‘On vit mieux quand on sait’ a été aide-soignante par exemple). Le spectre de l’autisme est vaste. Si tu es vraiment motivée pour aide-soignante, tu peux t’accrocher à ce projet car ça me parait compliqué d’être sûr d’être inapte après seulement un seul stage, dans le meilleur des cas tu réussiras et si après plusieurs stages ratés tu te rends compte qu’effectivement ce métier n’est pas fait pour toi, ce sera plus facile à accepter d’en faire le deuil.
Diagnostiquée TSA.

Avatar du membre
Morgane26
Habitué
Messages : 77
Enregistré le : vendredi 24 avril 2020 à 11:28
Localisation : Nouvelle aquitaine

Re: Inaptitude à une formation et orientation

#8 Message par Morgane26 » jeudi 14 janvier 2021 à 19:43

Bonsoir,
Mes besoins particuliers sont lié à ma fatigabilité, ma lenteur d'exécution et relationnels liés à l'autisme.
Il aurait fallu: - que je fasse la formation en parcours complet(mes notes du bac suffisaient soit disant à un parcours partiel)
- que je sois mieux encadrée(ex: que l'on me mette sur une fiche mémo, le nom de chaque aide soignante ou ASH avec laquelle je suis afin de mieux m"organiser)
- augmenter la durée de formation(sur 2 ans au lieu d'un)
- bénéficier d'une AVS dans certains cours
- que on me montre chaque geste dans le cas d'une aide a la toilette au lit par exemple, en m'expliquant pourquoi et ensuite que je le fasse toute seule pour m'auto évaluer et progresser plus rapidement
Hors, l'ifas n'a pas les moyens organisationnels soit disant mais c leur excuse bidon pour virer quelqu'un........ Déclarer quelqu'un inapte, c'est l'empêcher de poursuivre et lui barrer toute possibilité d'avancer.
c deguelasse alors que moi, j'étais prête à faire des progrès et prendre des rdv avec une psychologue pour travailler mon côté impulsif et émotions.
Bref, je me retrouve comme une merde à mon appartement couchée au lit tte la journée, déscolarisée et obligée d'attendre que mes éducs fassent mon dossier mdph pour demander un CRP. ca peut prendre 2 mois, 6 mois comme un an.
C génial comme vie??????? :hotcry: :hotcry: :hotcry: :hotcry: :hotcry: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted:
Diagnostiquée:- Autiste Asperger- en Juillet 2019 + HPI, par le CRA de Limoges.
-Epileptique

Poursuite d'études: BTS SP3S en attente de place en CRP

Ogam
Fidèle
Messages : 150
Enregistré le : lundi 11 mars 2019 à 11:15

Re: Inaptitude à une formation et orientation

#9 Message par Ogam » jeudi 14 janvier 2021 à 21:30

Bonsoir Morgane,
on voit à travers ton message, un sentiment mêlant à la fois de la tristesse, du dégoût, de la colère et surtout, le sentiment d'avoir été trahie; alors que tu t'es énormément donnée pour cette formation et pour le stage.
Il aurait fallu: - que je fasse la formation en parcours complet(mes notes du bac suffisaient soit disant à un parcours partiel)
- que je sois mieux encadrée(ex: que l'on me mette sur une fiche mémo, le nom de chaque aide soignante ou ASH avec laquelle je suis afin de mieux m"organiser)
- augmenter la durée de formation(sur 2 ans au lieu d'un)
- bénéficier d'une AVS dans certains cours
- que on me montre chaque geste dans le cas d'une aide a la toilette au lit par exemple, en m'expliquant pourquoi et ensuite que je le fasse toute seule pour m'auto évaluer et progresser plus rapidement
Je pense que tu as parfaitement cerné tes difficultés et des remédiations qui soient adaptées afin de réussir ta formation. Cette différenciation qui s'applique actuellement en primaire et dans le secondaire, disparaît dans le supérieur, ce qui laisse sur le carreau des étudiant(e)s.

La formation sait que tu as un handicap (tu ne l'as pas caché), tu essaies de faire preuve d'énormément de volonté mais cela ne suffit malheureusement pas. Ce qui t'aurait fallu : c'est un tuteur ou une tutrice qui t'épaule pour t'apprendre les gestes professionnels (et qui a l'occasion, aurait pu aussi te rassurer). Et c'est là où je trouve qu'on est dans une société hypocrite car on dit que l'insertion professionnelle des personnes handicapées est une priorité mais en revanche, le fait qu'un(e) étudiant(e) sort du moule, on l'exclut (ou plutôt ici, on fait tout pour qu'on le (la) considère inadapté(e) à ce métier).

Je te comprends Morgane car j'ai vécu exactement cela : la colère, le sentiment d'incompréhension et de déception. Heureusement, tu es entourée.
Ce qui est important aussi, c'est de prendre du recul et du temps pour voir ce que tu souhaites faire et ce qu'on peut te proposer (continuer dans cette voie professionnelle ou non, aller vers un autre corps de métier en adéquation avec tes compétences et tes envies ...).

C'est un moment terriblement difficile à passer mais je suis sûr que tu peux (et vas) t'en sortir.
Diagnostic TSA + HPI (obtenu à l'âge de 34 ans) posé en septembre 2020 par un chef de service en psychiatrie.

Avatar du membre
Jolteon
Fidèle
Messages : 121
Enregistré le : mardi 19 septembre 2017 à 20:13

Re: Inaptitude à une formation et orientation

#10 Message par Jolteon » jeudi 14 janvier 2021 à 23:43

Je comprends tes besoins qui me paraissent adaptés à la situation et ne demander que peu d'efforts "de moyens" de la part de ta formation.

Petite anecdote: pour un stage à l'université il y a quelques années des lieux de stage étaient attribués par l'administration et j'avais demandé un lieu de stage proche de mon domicile étant très fatigable (avec justificatif du médecin de l'université demandant cet aménagement pour cause de handicap à l'appui). Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j'ai vu sur le listing que l'on m'avait attribué un lieu éloigné alors que des camarades sans besoins particuliers avaient obtenus des lieux très proches. Ce n'était pourtant pas un aménagement qui demandait beaucoup d'efforts...

Peut être qu'un médecin pourrait te faire un document précisant les besoins que tu viens de citer et en appuyant ta demande pour que tu repostules dans une autre formation aide soignante (ils t'accepteraient en connaissance de cause que tu as besoin de faire la formation en 2ans, etc...) ou que tu te battes pour ne pas être déclaré inapte dans celle où tu te trouves (d'un point de vue juridique ça me semble abusif/de la discrimination, tes besoins ne sont pas si "lourds"...)?

L'AVS par contre ça doit être vraiment très rare en études supérieures, déjà qu'il y a plein d'enfants sans AVS ou avec peu d'heures...

Ça me parait une bonne idée un suivi psychologique pour t'aider à traverser cette période difficile. Et vu que tu sembles toujours motivée par aide soignante pourquoi pas continuer à étudier par toi même en attendant (au lieu de déprimer au lit)? Ou te renseigner pour un autre métier dans le domaine du soin mais qui te conviendrait mieux? (Les personnes dans le domaine du soin qui vont à domicile chez les patients peut-être? (moins/pas de relationnel avec des collègues)
Diagnostiquée TSA.

Demeter
Nouveau
Messages : 4
Enregistré le : vendredi 1 janvier 2021 à 17:20
Localisation : Terre

Re: Inaptitude à une formation et orientation

#11 Message par Demeter » dimanche 17 janvier 2021 à 19:12

Bonsoir!

Je comprends très bien ta colère, l'attitude de l'IFAS est inacceptable mais pas très surprenante.
Tu as les capacités d'exercer en tant qu'aide soignante, par contre ceux qui sont censés te former et t'accompagner dans ce parcours professionnel semblent avoir de sérieuses lacunes.
C'est tellement facile l'excuse de dire que tu n'arrives pas à t'adapter et te mettre en difficulté plutôt que justement t'aider à t'insérer dans cette voie en tenant compte de tes particularités.

Tu sais dans le monde du travail c'est souvent comme ça avec les personnes en situation de handicap. Étant dans la même filière je rencontre exactement la même chose...
Tu as ta place dans le soin, c'est juste que tu dois essayer de trouver dans quel domaine tu pourrais t'épanouir et tenir sur le long terme sans esquinter ta santé (pas facile dans le milieu du soin mais bon...).

Pour commencer as-tu droit à des aménagements? Tu as une RQTH ou un équivalent pour les étudiants? Si déjà ton médecin écrit noir sur blanc les aménagements dont tu as besoin ils seront obligés de les respecter (par exemple: pas de travail de nuit, pas de déplacements a plus de tant de km). Tu peux demander à avoir un stage en plus aussi si tu as besoin de plus de temps pour apprendre le métier. Ce sont des droits qu'on ne peut pas te refuser. On peut pas te demander de fonctionner comme monsieur ou madame tout le monde alors que tu es handicapée et que tes difficultés ne sont pas prises en compte.

Profite de ce moment pour faire le point sur ta situation, essaie de rebondir. Ce n'est pas un échec mais une occasion de remettre les choses en perspective. Cela te permettra de réfléchir à ce qu'il te faut faire afin de rééquilibrer ton avenir professionnel.
Par exemple, je sais que j'ai besoin de régularité dans mes horaires, que je supporte pas le travail de nuit, je préfère le relationnel aux soins techniques. Je cherche donc un poste en structure de jour, orientée psy de préférence, ou un poste de consultations.

Prudence concernant le métier d'aide soignant qui est franchement épuisant. Tu peux peut être bifurquer vers une branche similaire, tu peux soigner les gens de plein de manières possibles. Surtout ne fais pas ASH+, comme tu l'as dit tu seras exploitée dans un ehpad à faire le ménage et les toilettes des résidents mais avec le salaire d'une femme de ménage. C'est le genre d'emploi archi précaire et épuisant à fuir.

Encore une fois ce que tu vis là est un avant goût du monde du travail et du milieu professionnel dans lequel tu t'engages. J'ai un dégoût de ce milieu que je méprise profondément quand je vois comment les gens sont considérés. Même au niveau des collègues j'ai rarement vu autant de malveillance qu'à l'hôpital.
Suspicion TSA depuis de nombreuses années...
Diagnostic de TSA le 18.12.2020 au CRA
D'autres choses en cours de diagnostic (TDA, troubles dys)

oreo64
Fidèle
Messages : 129
Enregistré le : mardi 30 avril 2019 à 17:19

Re: Inaptitude à une formation et orientation

#12 Message par oreo64 » dimanche 17 janvier 2021 à 21:44

Tu peux demander de l'aide de l'emploi accompagné?
Tu peux te renseigner sur Internet sur ce que c'est comme dispositif.
L'avantage c 'est que si tu bosses dans le secteur médico-social,tu auras du boulot.
Mais est-ce que tu te sens assez forte pour continuer dans une filière où les conditions de travail sont difficiles?
Il n'y a que toi pour le savoir.
Diagnostiqué Asperger en 2010

Avatar du membre
Morgane26
Habitué
Messages : 77
Enregistré le : vendredi 24 avril 2020 à 11:28
Localisation : Nouvelle aquitaine

Re: Inaptitude à une formation et orientation

#13 Message par Morgane26 » lundi 18 janvier 2021 à 20:45

Bonsoir,
Oui, je bénéficie du dispositif emploi accompagné mais je sens bien que mon cas est à la limite de leurs compétences. D'autant plus que j'ai changé de conseillère insertion et elle ne fait pas trop avancer les choses. c moi qui fait tout quasiment. L'autre que j'avais avant était plus efficace et tenace.
Oui, je suis titulaire d'une RQTH et ai droit aux aménagements lors des examens notamment.
Mais si ils m'orientent vers un CRP, ce n'est guère pour rien. on veut savoir si je suis capable de travailler en milieu ordinaire ou pas, évaluer mes capacités professionnelles et trouver une voie en adéquation avec mon handicap. Si je ne peux pas faire aide soignante, à part travailler dans un bureau administratif, c tout ce qui me reste comme possibilités dans le secteur medico social.
Diagnostiquée:- Autiste Asperger- en Juillet 2019 + HPI, par le CRA de Limoges.
-Epileptique

Poursuite d'études: BTS SP3S en attente de place en CRP

oreo64
Fidèle
Messages : 129
Enregistré le : mardi 30 avril 2019 à 17:19

Re: Inaptitude à une formation et orientation

#14 Message par oreo64 » vendredi 19 février 2021 à 18:14

Bonsoir,

Pourrais-tu me dire ce qu'est un CRP?
Après l'avantage ,c'est que tu es très jeune et tu pourrais découvrir d'autres métiers qui te permettraient de t'épanouir.
Diagnostiqué Asperger en 2010

margotton91
Fidèle
Messages : 136
Enregistré le : mercredi 17 juillet 2019 à 16:14
Localisation : Essonne (91)

Re: Inaptitude à une formation et orientation

#15 Message par margotton91 » vendredi 19 février 2021 à 18:33

Bonsoir,

Un CRP est un Centre de Réadaptation Professionnelle. Il s'agit d'une structure médico-sociale dans laquelle des personnes, en capacité et âge de travailler, suivent une formation pour se reconvertir à la suite d'un "accident" de parcours : longue maladie, accident, handicap... qui a pour conséquence qu'elles ne peuvent plus exercer leur profession initiale.


oreo64 a écrit :
vendredi 19 février 2021 à 18:14
Bonsoir,

Pourrais-tu me dire ce qu'est un CRP?
Après l'avantage ,c'est que tu es très jeune et tu pourrais découvrir d'autres métiers qui te permettraient de t'épanouir.
Pré-diagnostic TSA asperger, de niveau faible à modéré, par psychologue clinicien en 03/2019
Confirmation par psychiatre en 04/2019, à 51 ans
Juin 2020 : tests du bilan diagnostic réalisés dans le privé - QI hétérogène

Répondre