l'art de l'autosabotage

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
Corarêva
Fidèle
Messages : 153
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 9:33
Contact :

l'art de l'autosabotage

#1 Message par Corarêva » samedi 23 janvier 2021 à 14:07

Bonjour, est-ce que ce titre vous parle ? J'ai l'impression pour ma part que dès que quelque chose même de positif commence à me faire peur, à me hanter, dès que je me sous-estime, dès que je ne visualise pas où un projet surtout ( pas seule) va me mener, je commence insidieusement à m'autosaboter : pensées, corps, évitement, mutisme, rejet, refus, isolement ...
Je n'arrive pas à trouver de solutions dans le temps...

et vous est-ce qu'il vous est arrivé d'autosaboter des situations ? Pourquoi ? Le faites-vous encore et comment pensez-vous que l'on peut progresser pour moins le faire et avancer malgré ses doutes, peurs, déprimes même ?
TSA+ TCA+TAG

Veilleur
Régulier
Messages : 37
Enregistré le : mercredi 24 octobre 2018 à 22:58
Localisation : Île-de-France

Re: l'art de l'autosabotage

#2 Message par Veilleur » samedi 23 janvier 2021 à 22:39

Bonjour,
Cela dépend peut-être du genre de situation, des cadres, etc ? Parles-tu de travail, projets persos ou extérieurs, de relations, ou quoi ?
Quand il m'arrive quelque chose de bon, au contraire il m'arrive d'être confiant et serein, mais il arrive que je ne vois pas tous les tenants y compris les négatifs, et que par excès d'optimisme, cela me retombe après dessus... :D :lol:
Sinon quand une situation ne m'inspire pas, il m'arrive aussi de me retirer si je sens que ça ne me va pas, ou que je sais que j'aurai trop de choses à gérer que je ne veux pas.
J'ai déjà à faire à des personnes ayant des tendances à s'autosaboter, et même en leur apportant un peu de soutien ou une présence, ou quelques conseils (simples) dans la limite de ce que je peux, il arrive qu'elles vont quand même à l'échec. C'est dû à une manque de maîtrise de soi, de visée optimiste, de trop de peur de l'échec je suppose. :innocent:
Mais du coup, de quoi as-tu peur ?
ça dépend aussi de l'ampleur ou de l'enjeu des situations, je pense. :?:
HPI (testé en 2017)
TSA (diagnostiqué en 2019)

Corarêva
Fidèle
Messages : 153
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 9:33
Contact :

Re: l'art de l'autosabotage

#3 Message par Corarêva » jeudi 28 janvier 2021 à 21:03

Me concernant c'est un manque terrible de confiance en moi, d'anxiété de performance, de peur de créer du lien aussi trop fort avec les gens. J'aime bien me retirer dans ma bulle même si j'avais commencé à construire quelque chose, car quand je me sens trop engagée avec les autres l'anxiété prend une place énorme, je me sens prisonnière, j'étouffe ... ça passe par les troubles alimentaires en premiers signaux et dans le fait d'avoir l'impression de me perdre dans un flux que je ne contrôle plus ...
Si je fais quelque chose juste pour moi-même, je continue, mais dès que quelqu'un me met la pression qu'il en soit conscient ou pas, et bien je prends la tangente.
Je ne travaille plus donc déjà je n'ai plus le problème du travail.
Mais dans mon lien aux autres je n'arrive pas à construire, j'ai trop de difficulté à comprendre et à m'intégrer dans les attentes des autres, ayant déjà du mal à comprendre mes propres attentes dans une quelconque relation...

Bon mais ce n'est pas très intéressant ... merci cependant d'avoir apporté une petite réponse, mais comme tu le dis, quand on essaye de m'aider, je fuis encore plus :(
TSA+ TCA+TAG

Rose88
Occasionnel
Messages : 10
Enregistré le : lundi 1 février 2021 à 10:10

Re: l'art de l'autosabotage

#4 Message par Rose88 » lundi 1 février 2021 à 20:58

Tout pareil Corareva, et dès que quelqu'un en sait trop sur moi, j'ai l'impression d'être trop vulnérable, alors je fuis... Peut-être que l'amitié entre filles c'est comme ça, je n'en sait rien, mais ces dernières années, j'ai reçu deux fois des marques d'amour de la part de copines. Autant dire que l'amitié s'est vite terminée car non seulement je n'assumais pas du tout, et en plus je me sentais vraiment coupable de ne pas avoir envie de répondre la même chose... Je fuis je fuis...
Au travail c'est pareil: j'ai un poste de professeur des écoles, du coup je change régulièrement... Je n'ai jamais réussi à tenir plus de deux ans dans une même école... Alors que parfois j'avais trouvé des personnes formidables.
Diagnostic TSA de haut niveau janvier 2021
Enseignante Ulis TSA

Avatar du membre
Athéna
Forcené
Messages : 1586
Enregistré le : samedi 29 novembre 2014 à 20:17
Localisation : Toulouse

Re: l'art de l'autosabotage

#5 Message par Athéna » mardi 2 février 2021 à 16:44

je pense que c'est une façon maladroite de se protéger peut être. Dans les relations avec les autres, il faut pouvoir faire confiance et ce n'est pas toujours possible: quand on a été trahi ou bien qu'on a perdu des gens auxquels on tenait, on n'a pas envie que ça recommence alors on essaie de s'en protéger en ne créant pas de lien trop fort...

Rien à voir mais comment va ta santé @corarêva ? je pensais à toi justement il y a qq jours.
Aspie diagnostiquée au CRA de Toulouse

Corarêva
Fidèle
Messages : 153
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 9:33
Contact :

Re: l'art de l'autosabotage

#6 Message par Corarêva » mercredi 3 février 2021 à 11:37

Rose88 a écrit :
lundi 1 février 2021 à 20:58
Tout pareil Corareva, et dès que quelqu'un en sait trop sur moi, j'ai l'impression d'être trop vulnérable, alors je fuis... Peut-être que l'amitié entre filles c'est comme ça, je n'en sait rien, mais ces dernières années, j'ai reçu deux fois des marques d'amour de la part de copines. Autant dire que l'amitié s'est vite terminée car non seulement je n'assumais pas du tout, et en plus je me sentais vraiment coupable de ne pas avoir envie de répondre la même chose... Je fuis je fuis...
Au travail c'est pareil: j'ai un poste de professeur des écoles, du coup je change régulièrement... Je n'ai jamais réussi à tenir plus de deux ans dans une même école... Alors que parfois j'avais trouvé des personnes formidables.
Je pourrais dire les mêmes mots, j'étais aussi prof des écoles ...
J'ai super peur de la vie, le lien crée aussi une obligation de répondre à l'autre, autre que je ne comprends que très rarement, et souvent je ne me sens pas en empathie au moment où l'autre aussi en aurait besoin.... je ne me sens pas capable d'être convenablement là pour l'autre, mes besoins sonnent comme une urgence ...
Est-ce que ton diagnostic qui semble récent t'a amené quelque chose de plus ? Moi au final je pensais que oui mais je me rends compte que face à la vie et aux autres je n'ai pas de solutions encore à part parfois me laisser amener là où je pilerais des deux pieds, mais se laisser aller à la confiance est vraiment difficile ... :innocent: puis est-ce que cela m'intéresse parfois de me laisser aller où souvent je veux pas ? Disons ... là où je perds le contrôle ?

@Athena, oui c'est maladroit de se protéger comme cela, là je suis vraiment dans un énorme contrôle, je n'ai pas perdu plus de poids, - j'aimerais mais je ne peux pas diminuer plus avec mes douleurs et activités que je tente de maintenir comme je peux.
J'ai tellement peur d'avancer ...

Tu en es où toi ?
TSA+ TCA+TAG

Rose88
Occasionnel
Messages : 10
Enregistré le : lundi 1 février 2021 à 10:10

Re: l'art de l'autosabotage

#7 Message par Rose88 » mercredi 3 février 2021 à 13:26

Mon diagnostic est très récent, je n'ai encore rien changé, je n'ai pas encore eu le courage.
Mais au moins je comprends mieux mon épuisement, mes difficultés à comprendre les autres, mon perfectionnisme... Et je culpabilise moins.
Maintenant je suis dans un milieu très peu ouvert au handicap ( j'ai une Ulis TSA) , j'entends mes collègues avoir des propos très durs envers mes élèves, les rejeter, alors je ne dis rien pour moi...
Je rêve de trouver un travail où je puisse rester seule chez moi... Mais le CNED n'est pas accessible apparemment, trop peu de place.
Et du coup, tu dis que tu étais professeur des écoles, tu as arrêté ? Fais une reconversion ?
Diagnostic TSA de haut niveau janvier 2021
Enseignante Ulis TSA

Corarêva
Fidèle
Messages : 153
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 9:33
Contact :

Re: l'art de l'autosabotage

#8 Message par Corarêva » mercredi 3 février 2021 à 20:25

Ma trajectoire dans l'EN a été compliquée, je vis avec des TCA sévères depuis mon enfance et cela s'est exacerbé pendant mes études etc, j'étais hospitalisée tous les ans, j'ai eu une rqth, des classes spé également avec des autistes parfois, hôp des enfants malades, impro ... Mais je ne tenais pas physiquement et moralement, ensuite j'ai eu des fonctions péda dites exceptionnelles en ressources sciences et maîtrise de la langue, mais dans un milieu très violent , j'ai complètement craqué, mon poids est descendu à 29 kg pour 1m68, et j'ai eu la trajectoire CLM CLD, pas de réadaptation possible vu mon état, et j'ai eu un grave accident de la circulation au moment où j'aurais pu en demander, et ça a tout annulé, donc j'ai été radiée et mise en invalidité à un taux très haut .. j'ai tenu dix ans, donc j'ai droit à une petite retraite ... je ne travaille plus. J'ai 45 ans, j'ai été dans l'EN de 2001 à 2011, après j'étais en alternance hospi complète et hop de jour et c'est là qu'un médecin remplaçant qui connaissait le diag a dit à l'équipe en ces mots " elle n'a rien à foutre là avec un diag de psychose sous ses TCA, elle a le syndrome d'asperger." Je ne connaissais pas, quand j'ai su que c'était de l'autisme, j'ai dit " n'importe quoi", je ne voyais de l'autisme que les élèves que j'avais eus, et j'ai claqué la porte en mode mutisme pendant 6 mois, je suis partie à l'étranger me perdre, penser, et en revenant j'ai pu en reparler, puis mise en contact avec une psy du CRA, je suis repartie en arrachant ma sonde, j'ai eu au retour l'argent du procès de l'accident et j'ai déménagé... j'étais en attente des tests mais j'ai changé de département donc j'ai dû refaire les démarches etc etc et ça a mis 3 ans pour être validé mais parfois je ne sais plus où j'en suis de tout cela, je sais que j'ai des troubles aussi de la personnalité je pense à force d'avoir vécu les TCA, les hospitalisations très violentes .. je ne me reconnais pas toujours dans les personnes autistes asperger que je lis, et je me disque tous ces diags à force sont " foireux", je doute de toute façon toujours de tout donc pas facile :innocent: mais cependant je reconnais comprendre certaines de mes problématiques... j'accepte sans accepter, je me sens un peu en dehors de toute case bien définie ... mais parfois je vois que d'autres quand même ont des points communs avec moi et ça me rassure un peu tout de même ...
:kiss:
TSA+ TCA+TAG

Rose88
Occasionnel
Messages : 10
Enregistré le : lundi 1 février 2021 à 10:10

Re: l'art de l'autosabotage

#9 Message par Rose88 » jeudi 4 février 2021 à 21:39

Mince... Et moi qui me plains parce que je rencontre quelques idiots sur mon chemin.... Que ton parcours a du être douloureux. J'espère qu'aujourd'hui tu as réussi à trouver un climat plus serein.
Moi j'ai été au contraire complètement écartée d'un parcours de soin " mais non tu n'as rien, arrête de te plaindre", et dressée pour faire comme si tout allait bien. Donc jamais le droit d'avoir mal ni le droit de déprimer... Aujourd'hui ça me retombe un peu dessus, mais avec deux jeunes enfants je n'ai toujours pas le droit de me laisser aller :|
Par rapport à l'EN je réfléchis sérieusement à tout laisser tomber. Je culpabilise pour ma retraite, mais arriverai je seulement jusqu'à là ...
J'ai envie d'être disponible pour les gens que j'aime, et pas épuisée et distante comme en ce moment.
Diagnostic TSA de haut niveau janvier 2021
Enseignante Ulis TSA

Répondre