Autisme et Intolérance aux anti-dépresseurs ?

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
Prélude
Occasionnel
Messages : 19
Enregistré le : dimanche 14 février 2021 à 14:13

Re: Autisme et Intolérance aux anti-dépresseurs ?

#16 Message par Prélude » lundi 22 février 2021 à 11:26

Athéna a écrit :
lundi 22 février 2021 à 11:08
@prelude: est ce que tu as aussi des troubles de l'attention ? du fait que j'en ai + humeur dépressive on m'avait parlé de ritaline mais je n'ai jamais essayé la molécule. En revanche j'ai essayé pas mal de choses en médecine naturelle (par conviction et intérêt personnel). Ce qui aide un peu: le sport, la nature (je faisais des randonnées en montagne à une époque et ça aidait bien mais là je ne peux plus). Eviter le gluten (je ne l'ai pas supprimé mais diminué), supprimer les produits laitiers. Ces choses là aident mais ne sont pas une solution pour le moment malheureusement, et elles demandent une certaine implication personnelle qu'on n'a pas forcément quand ça va pas.
Mon diagnostique TSA est très récent... Je ne sais s'il y a des choses en parallèle. Je ne sais si ce sont des choses liées à l'autisme ou à d'autres troubles / problèmes de santé. Mais il est évidant qu'il m'est difficile de me concentrer quand je ne suis pas attirée par le sujet, sourire.

Oui j'utilise la soupape nature et sport. Je faisais aussi de la danse et du yoga, qui m'aidaient beaucoup, mais cela a arrêté avec la crise sanitaire.
Je redécouvre aussi la lecture.
Mais même ces soupapes me sont impossible quand je suis en bug. Je n'arrive pas à commencer l'action.

Je limite le gluten et les produits laitiers. Sans les évincer totalement, autrement je réagis très fortement si j'en reprends. Et cela peut également me frustrer et entraîner des crises alimentaires. Mais j'essaie de limiter oui.

Merci pour ta réponse.
Diagnostiquée TSA en Janvier 2021.

Avatar du membre
Athéna
Forcené
Messages : 1582
Enregistré le : samedi 29 novembre 2014 à 20:17
Localisation : Toulouse

Re: Autisme et Intolérance aux anti-dépresseurs ?

#17 Message par Athéna » lundi 22 février 2021 à 13:44

OK oui tu as raison de ne pas te frustrer sur le plan alimentaire, chaque fois que j'ai fait trop de restrictions derrière je compensais.
Pareil pour la lecture c'est compliqué de mon côté. Pour l'activité physique j'arrive à me motiver chez moi depuis peu et ça a fortement diminué mes crises de colopathie. c'est déjà ça. Tu peux peut être essayer de te trouver des petits cours de yoga en ligne pour continuer à pratiquer si tu en as envie.
Aspie diagnostiquée au CRA de Toulouse

Corarêva
Fidèle
Messages : 153
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 9:33
Contact :

Re: Autisme et Intolérance aux anti-dépresseurs ?

#18 Message par Corarêva » lundi 22 février 2021 à 17:15

C'est pas facile non plus de redonner du sens à sa vie quand on a eu un diagnostic tardif et erré, détruit tous ses potentiels en étant hyper mal aussi les années d'avant ...et même avec le diagnostic ça ne soigne pas le reste ...
Le corps garde aussi des mécanismes de défense énorme, et quand ce n'est pas une décompensation ça fait comme un " blanc", sorte de rien qui s'étire et qui fait aussi super culpabiliser et perdre confiance ...
Je ne sais pas si tu travailles @Prélude ?
Des troubles alimentaires aussi ?
En tout cas là moi j'aime bien le " tryptocalm" l'association B3 ,B6 avec une dose claire de trypto à 500 mg, je trouve que ça me va bien quand je le prends autour de 17 h.
Pour l'alimentation chacun fait ce qu'il peut, ça doit être décidé de l'intérieur parce que les réglementations extérieures ne peuvent qu'échouer, on peut conseiller ... mais perso même si c'est pour des raisons éthiques que j'ai supprimé tous les produits animaux donc laitiers forcément, j'ai autant d'inflammations qu'avant ... je ne mange quasi jamais de gluten et mon ventre est en feu.
Je prends des probiotiques mais bon ... je valide le fait que ça ne soigne pas l'autisme :mryellow: ....
Pour ma part j'ai peur de ce qui est chimique, alors rien que le nom d'un médoc avec toutes les merdes qui accompagnent la molécule ça me fait le rejeter psychologiquement du coup c'est compliqué de faire la part des choses entre le médicament lui-même et la construction mentale et donc physique que j'en fais.
Moi aussi je fais un peu de yoga et étirements tous les jours, 10 min-15 min mais vraiment je n'oublie pas de le faire.
Puis pas de son chez moi, tout est vraiment au plus calme.
Je reste aussi super longtemps sous ma douche, je bug également et je dois un peu me "déclipser" pour passer à la phase suivante mais la première raison est que je suis totalement apaisée sous une douche forte et chaude ...du coup j'ai pas envie de bouger ... l'argent me fait bouger parce que bon c'est quand même cher à terme ..mais moins que se payer un jacuzzi où tout le monde a pataugé ...
TSA+ TCA+TAG

Avatar du membre
Prélude
Occasionnel
Messages : 19
Enregistré le : dimanche 14 février 2021 à 14:13

Re: Autisme et Intolérance aux anti-dépresseurs ?

#19 Message par Prélude » lundi 22 février 2021 à 18:02

Corarêva a écrit :
lundi 22 février 2021 à 17:15
C'est pas facile non plus de redonner du sens à sa vie quand on a eu un diagnostic tardif et erré, détruit tous ses potentiels en étant hyper mal aussi les années d'avant ...et même avec le diagnostic ça ne soigne pas le reste ...
Le corps garde aussi des mécanismes de défense énorme, et quand ce n'est pas une décompensation ça fait comme un " blanc", sorte de rien qui s'étire et qui fait aussi super culpabiliser et perdre confiance ...
Je ne sais pas si tu travailles @Prélude ?
Des troubles alimentaires aussi ?
En tout cas là moi j'aime bien le " tryptocalm" l'association B3 ,B6 avec une dose claire de trypto à 500 mg, je trouve que ça me va bien quand je le prends autour de 17 h.
Pour l'alimentation chacun fait ce qu'il peut, ça doit être décidé de l'intérieur parce que les réglementations extérieures ne peuvent qu'échouer, on peut conseiller ... mais perso même si c'est pour des raisons éthiques que j'ai supprimé tous les produits animaux donc laitiers forcément, j'ai autant d'inflammations qu'avant ... je ne mange quasi jamais de gluten et mon ventre est en feu.
Je prends des probiotiques mais bon ... je valide le fait que ça ne soigne pas l'autisme :mryellow: ....
Pour ma part j'ai peur de ce qui est chimique, alors rien que le nom d'un médoc avec toutes les merdes qui accompagnent la molécule ça me fait le rejeter psychologiquement du coup c'est compliqué de faire la part des choses entre le médicament lui-même et la construction mentale et donc physique que j'en fais.
Moi aussi je fais un peu de yoga et étirements tous les jours, 10 min-15 min mais vraiment je n'oublie pas de le faire.
Puis pas de son chez moi, tout est vraiment au plus calme.
Je reste aussi super longtemps sous ma douche, je bug également et je dois un peu me "déclipser" pour passer à la phase suivante mais la première raison est que je suis totalement apaisée sous une douche forte et chaude ...du coup j'ai pas envie de bouger ... l'argent me fait bouger parce que bon c'est quand même cher à terme ..mais moins que se payer un jacuzzi où tout le monde a pataugé ...
Je suis bien d'accord avec toi pour le diagnostic tardif... Et des histoires de vie difficiles.

J'accompagnais des personnes en situation de handicap (dont autisme, sans savoir encore pour moi). Pour divers raisons, je ne peux plus faire ce travail. Le psychologue m'a conseillé de me réorienter dans un travail avec le moins d'interactions sociales possibles mais que faire ?! L'informatique et l'administratif sont des choses qui m'angoissent terriblement.

Oui une alternance anorexie- boulimie. Mais je sais maintenant que la boulimie es vraiment liée à mes difficultés autistiques.

Je ne mange plus de viande, mais continue un peu les produits laitiers.

Je comprends pour la douche... Après le bug commence bien souvent aussi avant pour moi. Aller à la salle de bain, me déshabiller... En fait je peux bugger à chaque étape quand je ne vais pas bien.

Pour le pas de bruit... Compliqué dans mon contexte de vie. Et encore davantage avec cette crise sanitaire.

Merci pour ton retour...
Diagnostiquée TSA en Janvier 2021.

Corarêva
Fidèle
Messages : 153
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 9:33
Contact :

Re: Autisme et Intolérance aux anti-dépresseurs ?

#20 Message par Corarêva » lundi 22 février 2021 à 18:14

Moi aussi quand j'étais enseignante spécialisée j'ai travaillé avec des autistes mais type kanner et surtout avec des troubles associés également. Je ne sais pas quel âge tu as mais tu peux aussi faire des bilans de compétences avec la sameth ( cap emploi) voir les sites où il y a une aide pour le travail des autistes.
Mais tu as le droit aussi de prendre le temps de te reconstruire : tu as un dossier handicap j'imagine ?
On est un paquet à avoir eu des TCA à plus ou moins grande "échelle", mais ça reste un gros trouble associé quand on le vit chroniquement, la plupart ne se rendent pas compte de cet enfer .. et psychologiquement ce que cela fait. Intellectuellement et côté concentration aussi :innocent:
N'hésite pas à écrire :kiss:
TSA+ TCA+TAG

Avatar du membre
Curiouser
Modératrice
Messages : 1422
Enregistré le : mardi 3 septembre 2019 à 9:43
Localisation : Île-de-France

Re: Autisme et Intolérance aux anti-dépresseurs ?

#21 Message par Curiouser » mardi 23 février 2021 à 13:47

Modération (Curiouser) : Des messages ont été déplacés ici
Diagnostiquée TSA en janvier 2021.
Conjoint diagnostiqué TSA en octobre 2020.

Romulus
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : samedi 27 avril 2019 à 22:06

Re: Autisme et Intolérance aux anti-dépresseurs ?

#22 Message par Romulus » mercredi 24 février 2021 à 11:53

Prélude a écrit :
jeudi 18 février 2021 à 15:52


Mon nouveau psychiatre m'a conseillé du Griffonia, pour avoir un coup de pouce mais sans chimie. Après 15 jours de prise, la descente revient. Me lever est un exploit. Je me sens de nouveau comme aspirée par un trou noir. Incapable de faire quoi que ce soit d'autres que ramper entre mon lit et mon canapé...
Cette plante agit normalement également contre la boulimie, et alors que j'allais mieux de ce côté là (avant le commencement de cette plante), les crises me submergent de nouveau.

J'ai vraiment l'impression que les anti-dépresseurs, et actuellement le Griffonia, agissent à l'inverse sur moi.

Avez-vous déjà ressenti cela ?
L'autisme peut-il "jouer" sur les effets d'un médicament ?
Nous avons déjà divisé la dose de Griffonia par trois avec le psychiatre car j'y étais hyper-sensible (migraine, nausées, troubles digestifs...). Mais là je ressens vraiment un effet dévastateur sur mon moral...

Merci d'avance pour vos retours.
Franchement, merci d'avoir posté ce message, je ne pensais qu'il n'y avait que moi!

J'ai pris du Griffonia pendant six mois pour "m'aider" à me concentrer et ne pas avoir de bad, de juillet à janvier; Si cela m'a un peu aidé au début à être plus en forme, j'ai eu des effets secondaires dont je n'ai pas réalisé qu'ils venaient de la griffonia: troubles digestifs. Avec le temps, c'est devenu un véritable calvaire et il a fallu que j'oublie d'en prendre pendant trois jours pour que je me rende compte que mes troubles digestifs avec des symptômes dépressifs venaient de cette pilule.
TSA diagnostiqué neuropsy + médecin ; trouble bipolaire diagnostiqué.

Avatar du membre
Prélude
Occasionnel
Messages : 19
Enregistré le : dimanche 14 février 2021 à 14:13

Re: Autisme et Intolérance aux anti-dépresseurs ?

#23 Message par Prélude » mercredi 24 février 2021 à 14:23

Romulus a écrit :
mercredi 24 février 2021 à 11:53
Franchement, merci d'avoir posté ce message, je ne pensais qu'il n'y avait que moi!

J'ai pris du Griffonia pendant six mois pour "m'aider" à me concentrer et ne pas avoir de bad, de juillet à janvier; Si cela m'a un peu aidé au début à être plus en forme, j'ai eu des effets secondaires dont je n'ai pas réalisé qu'ils venaient de la griffonia: troubles digestifs. Avec le temps, c'est devenu un véritable calvaire et il a fallu que j'oublie d'en prendre pendant trois jours pour que je me rende compte que mes troubles digestifs avec des symptômes dépressifs venaient de cette pilule.
Depuis que je prends une seule gélule, mes maux de tête et troubles digestifs ont diminué. Par contre le moral, c'est vraiment catastrophique... Alors est-ce que c'est la période particulièrement angoissante pour moi ? Est-ce que sans le Griffonia ce serait mieux ?
Je n'en sais rien... Je pense que je l'arrêterai à la fin du mois.

Sans avoir réussi le sevrage de l'anxiolytique du soir pour m'endormir...

Merci pour votre retour qui me fait moins me sentir seule !
Diagnostiquée TSA en Janvier 2021.

Avatar du membre
lepton
Modérateur
Messages : 3390
Enregistré le : samedi 17 décembre 2016 à 19:19

Re: Autisme et Intolérance aux anti-dépresseurs ?

#24 Message par lepton » mercredi 24 février 2021 à 16:30

Prélude a écrit :
mercredi 24 février 2021 à 14:23
Depuis que je prends une seule gélule, mes maux de tête et troubles digestifs ont diminué. Par contre le moral, c'est vraiment catastrophique... Alors est-ce que c'est la période particulièrement angoissante pour moi ? Est-ce que sans le Griffonia ce serait mieux ?
Le 5-HTP a un intérêt thérapeutique extrêmement limité dans le cadre de la dépression.
Ce n'est pas vraiment surprenant que les symptômes de la dépression augmentent lorsqu'on utilise le Griffonia comme traitement...
Diagnostiqué TSA/Asperger.

Avatar du membre
Prélude
Occasionnel
Messages : 19
Enregistré le : dimanche 14 février 2021 à 14:13

Re: Autisme et Intolérance aux anti-dépresseurs ?

#25 Message par Prélude » mercredi 24 février 2021 à 17:12

lepton a écrit :
mercredi 24 février 2021 à 16:30
Le 5-HTP a un intérêt thérapeutique extrêmement limité dans le cadre de la dépression.
Ce n'est pas vraiment surprenant que les symptômes de la dépression augmentent lorsqu'on utilise le Griffonia comme traitement...
Je n'étais plus sous anti-depresseurs. Ils n'ont jamais agi sur moi et ont même, au contraire, intensifié mes périodes dépressives.
Le psychiatre m'a demandé de prendre du Griffonia pour m'aider à l'endormissement et arrêter les anxios.
Bon autant dire qu'à part dépenser de l'argent inutilement, cela ne m'aura servi à rien.
Diagnostiquée TSA en Janvier 2021.

Corarêva
Fidèle
Messages : 153
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 9:33
Contact :

Re: Autisme et Intolérance aux anti-dépresseurs ?

#26 Message par Corarêva » mercredi 24 février 2021 à 20:56

Pour ma part la forme tryptophane à 500- 1000 mg m'aide.
A chacun son expérience, pour ma part je me fiche des études . L'homéopathie m'a aidée pour certaines choses, ça peut faire jaser beaucoup de monde mais je m'en fiche du moment que quelque chose à moi me fait du bien, ce qu'en disent les autres n'a pas d'importance . Certains réagiront plus ou moins bien à certaines molécules, les incrimineront aussi, ça dépend de beaucoup de choses , personne n'a le même organisme, la même façon d'assimiler les choses, d'accepter certains traitements .... donc personne ne peut généraliser sur un traitement ni finalement conseiller en étant sûr que ça marche, à chacun de tâtonner mais un médicament ne soigne que rarement, il est symptomatique, la cause est à soigner ... et ça ne passe pas par un médicament le plus souvent .
TSA+ TCA+TAG

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 29518
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Autisme et Intolérance aux anti-dépresseurs ?

#27 Message par Tugdual » mercredi 24 février 2021 à 21:19

On ne peut pas plus généraliser le « à chacun de tâtonner » en matière de santé, c'est dangereux pour les personnes en souffrance.

Les études existent pour évaluer les médicaments/thérapies (en donnant des probabilités de réussite), ce qui permet de hiérarchiser ces médicaments/thérapies pour un problème donné et dans un contexte donné.

Le rôle du médecin est alors de proposer au patient ce qui a le plus de chance de le soigner (ce qui ne peut se faire sans études sérieuses), et de s'adapter ensuite aux réactions (bonnes comme mauvaises) du patient.
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Corarêva
Fidèle
Messages : 153
Enregistré le : dimanche 14 avril 2019 à 9:33
Contact :

Re: Autisme et Intolérance aux anti-dépresseurs ?

#28 Message par Corarêva » jeudi 25 février 2021 à 9:23

Pas d'accord, si on regarde les études sur les côtés négatifs de pas mal d'antidépresseurs dont beaucoup ont été retirés d'ailleurs du marché on aurait aussi d'autres pensées.
Quand on a vécu l'enfer de la psychiatrie et plein de molécules qui auraient dû aider et qui ont au contraire entraîné des raptus et tentatives de suicide bien liées souvent à la prise de certaines molécules mal utilisées justement par les psy sur des patients qui ne répondent pas comme les autres et bien on réagit différemment. Pour ma part si je n'avais pas rencontré la naturopathie je serais clairement morte. C'est toujours un peu facile de dégainer contre les médecines naturelles, il y a moins d'études, ça rapporte moins.
Je ne suis pas une normo pensante à ce sujet parce que je connais aussi suffisamment d'exemples qui ont pourri la vie des gens en passant par les " vrais AD" ... j'ai suivi des protocoles naturopathiques pour me défaire de toutes ces molécules et j'en rends grâce au ciel ( même si je ne sais pas si je suis croyante ou pas en passant)...
En plus il y a une grande différence entre utiliser le totum griffonia, ou le 5-HTP ou le tryptophane, et beaucoup d'amalgames sont fait .. plus le choix galénique, plus la dose, plus les cofacteurs d'assimilation, les potentiels traitements intercurrents et la personne elle-même . ça serait bien aussi de s'ouvrir à tous les avis sans généraliser justement et désolée, le tâtonnement côté moléculaire est un outil du psychiatre en fonction de ce que lui dit le patient. Mon psychiatre note que je prendre ce tryptophane connaissant mes réactions aux autres, il sait que je prends telle mélatonine, et quelles molécules allopathiques également ponctuellement ou à moyen terme... Même dans les "plantes" la poudre de perlimpinpin pour certains il y a des effets secondaires .. et oui, il faut tâtonner, moi la forme EPS ne m'allait pas pour cela, j'ai trouvé une forme galénique qui m'apporte plus car plus précise avec les cofacteurs d'assimilation.
En médecin il y a les études et l'expérience, et l'individualisation . Pardon de ne pas lâcher cette certitude et je ne la lâcherai pas. Les études aiment beaucoup dénigrer ce qui les dérangent aussi ... quand il y a des sous derrière ...bon je lâche le sujet car je sens encore ne pas être dans les clous .
TSA+ TCA+TAG

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 29518
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Autisme et Intolérance aux anti-dépresseurs ?

#29 Message par Tugdual » jeudi 25 février 2021 à 10:00

Corarêva a écrit :
jeudi 25 février 2021 à 9:23
Pas d'accord, si on regarde les études sur les côtés négatifs de pas mal d'antidépresseurs dont beaucoup ont été retirés d'ailleurs du marché on aurait aussi d'autres pensées.
Ce sont justement des études et un suivi pharmacologique qui permettent de repérer les médicaments qui posent problème.

Malgré tous les défauts qu'on peut leur trouver, des études sérieuses et l'évolution du consensus scientifique au fil du temps reste ce qu'on a de plus digne de confiance à notre disposition, particulièrement en matière de santé.
TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Avatar du membre
Prélude
Occasionnel
Messages : 19
Enregistré le : dimanche 14 février 2021 à 14:13

Re: Autisme et Intolérance aux anti-dépresseurs ?

#30 Message par Prélude » jeudi 25 février 2021 à 14:14

Je ne voulais en aucun cas ouvrir une polémique...
Juste poser ma propre errance et un certain découragement (souffrance...)
Diagnostiquée TSA en Janvier 2021.

Répondre