Meurtres d'autistes

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

Re: Meurtres d'autistes

#16 Message par bernard » mercredi 25 août 2010 à 0:05

Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

florence35
Passionné
Messages : 453
Enregistré le : vendredi 8 mai 2009 à 10:25

Re: Meurtres d'autistes

#17 Message par florence35 » mercredi 25 août 2010 à 2:07

:
Modifié en dernier par florence35 le mercredi 13 octobre 2010 à 16:59, modifié 1 fois.

Avatar du membre
omega
Forcené
Messages : 1669
Enregistré le : lundi 18 janvier 2010 à 17:22

Re: Meurtres d'autistes

#18 Message par omega » mercredi 25 août 2010 à 11:13

Triste histoire. :|
Ca risque d'être délicat à juger, en effet.
«Nous sommes tous des farceurs: nous survivons à nos problèmes.» (Cioran)

cend
Adepte
Messages : 204
Enregistré le : dimanche 29 juin 2008 à 17:58
Localisation : GAP
Contact :

Re: Meurtres d'autistes

#19 Message par cend » mercredi 25 août 2010 à 19:32

merci Bernard

Avatar du membre
Ole Ferme l'oeil
Forcené
Messages : 2083
Enregistré le : samedi 26 septembre 2009 à 22:48
Localisation : Genève (Suisse)
Contact :

Re: Meurtres d'autistes

#20 Message par Ole Ferme l'oeil » vendredi 8 octobre 2010 à 14:46

Je viens de finir la traduction de ce texte!
Contrairement à d'habitude ce double texte n'est pas écrit par des personnes dans le spectre autistique mais par un père (Mike Stanton) et surtout un grand-père (Mike McCarron)

Il ne me reste plus qu'à me remettre au boulot!

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10812
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

Re: Meurtres d'autistes

#21 Message par Jonquille57 » vendredi 8 octobre 2010 à 20:31

Olé, n'oublie pas de te reposer un peu ! :roll:

Avatar du membre
Ole Ferme l'oeil
Forcené
Messages : 2083
Enregistré le : samedi 26 septembre 2009 à 22:48
Localisation : Genève (Suisse)
Contact :

Re: Meurtres d'autistes

#22 Message par Ole Ferme l'oeil » vendredi 8 octobre 2010 à 22:01

Impossible je suis déjà en train de laisser de coté mon travail scolaire, c'est un travail qui doit être fait et comme il n'y a pas plus de gens pour m'aider

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10812
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

Re: Meurtres d'autistes

#23 Message par Jonquille57 » vendredi 8 octobre 2010 à 23:23

C'est bien ce que je craignais.... Bon, je ne vais pas te faire la moral, ce serait déplacé, mais je trouve malgré tout tellement dommage que tu délaisses ton travail scolaire... Tu adores ce que tu y fais... Les traductions, bien qu'importantes, peuvent attendre... Mais tes études... Enfin, Olé, je ne veux pas te dire des choses désagréables, mais je t'ai vu tellement enthousiaste en ce qui concerne le cinéma..... que là, je suis vraiment triste pour toi. Tu connais l'expression " Paris ne s'est pas fait en un jour " ?

Tout ce que tu fais à propos des textes que tu choisis de traduire est vraiment important, mais tes études le sont tout autant. Si tu réussis, tu seras un nouvel exemple qu'un aspie peut réussir dans sa vie professionnelle. C'est tellement important ! Mais si tu échoues par manque de temps.... Tu pourrais te donner comme mission de réussir dans ta voie pour montrer ta réussite en exemple. Et rien ne t'empêche de continuer tes traductions, mais de façon moins soutenue.

Hou là, voilà que je te fais un peu la moral, et franchement, ce n'est pas du tout ce que je voulais. Mais je te connais un peu, Olé, et je trouve tellement dommage que tu laisses de côté ta passion.

Tu as le droit de me haïr pour ce que je viens de t' écrire, mais réfléchis un peu...

Avatar du membre
Ole Ferme l'oeil
Forcené
Messages : 2083
Enregistré le : samedi 26 septembre 2009 à 22:48
Localisation : Genève (Suisse)
Contact :

Re: Meurtres d'autistes

#24 Message par Ole Ferme l'oeil » samedi 9 octobre 2010 à 1:12

Hé je suis quelqu'un d'occasionnellement colérique mais certainement pas quelqu'un d'haineux, et surtout pas pour si peu. (ma haine je la garde pour des concepts, genre le modèle médical du handicap, mais je vais surtout pas la gaspiller sur des gens.
Au fait la morale c'est avec un "e", sinon ça fait le moral.

Le truc c'est que nous sommes dans une époque charnière concernant l'autisme dans les pays francophones, les parents apprennent l'existence du spectre autistique et c'est une révélation, la libération, l'espoir, il y a autre-chose que les théories psykk culpabilisantes à la noix, alors les parents ils vont voir du côté de ce qui a été développé dans les pays anglophones où on cause de l'autisme depuis beaucoup plus longtemps, seulement voilà, dans les pays anglophones il y a le meilleur (la théorie du modèle social du handicap, la culture des mouvements de droits humains, le "mouvement de la neurodiversité, l'autreat) et il y a le pire (Le capitalisme sauvage et son renforcement évident du modèle médical du handicap, Autism Speaks, la théorie des vaccins et son summum dans le pire du pire: génération rescue et (hélas!) Age of Autism, les ultra-fanatiques de l'ABA-à-tout-prix-sinon-c'est-fichu, et encore toute une galerie des horreurs) et le problème c'est que le pire prend beaucoup de place (pour ainsi dire, toute la place!) et que c'est souvent la première chose sur laquelle les parents tombent quand ils cherchent... et c'est trop bête parce que les parents pour l'instant ils viennent de découvrir (pour la plupart) la largeur du spectre autistique et sont très à l'écoute de ceux qui pourront les renseigner d'avantage... Si nous parlons dès à présent autistes et défenseurs de la neurodiversité et du modèle social du handicap il y a encore de l'espoir... mais si je laisse passer un an nous risquons peut-être de nous retrouver dans une situation un peu de ce genre (voir aussi ici!)

J'ai pas encore laissé tomber mes études.. mais quand ma tête est prise par quelque-chose toutes mes pensées y vont, et dans le domaine du handicap tant que la situation stagnera j'en serai préoccupé.
Aussi je me fous de prouver que je peux m'en sortir selon les valeurs de la société en place, je me fous d'être considéré comme intelligent selon les sacro-saints tests de Q.I. et la conception acceptée de l'intelligence qui écrasent et méprisent tant d'autres personnes, je me fous d'atteindre l'idéal de réussite sociale d'une société pourrie et ultra-capitaliste!
Et je ne veux pas être une preuve de combien un aspie peut être brillant dans un schéma qui méprise le reste du spectre autistique.

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10812
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

Re: Meurtres d'autistes

#25 Message par Jonquille57 » samedi 9 octobre 2010 à 8:32

Si je comprends, bien, tu veux te sacrifier au nom du spectre autistique.... :?

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10812
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

Re: Meurtres d'autistes

#26 Message par Jonquille57 » samedi 9 octobre 2010 à 9:44

Tu sais, Olé, je pense à Georges Huard ou bien à Josef qui font tous les deux un boulot merveilleux pour faire connaître l'autisme. Ils ont malgré tout d'abord fait leurs études, travailler afin de s"assumer pour ensuite expliquer ce qu'est l'autisme. Et ils peuvent tous les deux décrire leur parcours pour montrer comment ils s'en sont sortis et comment ils s'en sortent au quotidien. Ils sont un exemple pour beaucoup.

Donc, se montrer en exemple est important, primordial, même. Lire des textes ne suffit pas si derrière, il n'y a rien de concret. Comme beaucoup de parents, j'ai eu un diagnostique tardif pour Mysterio, et je t'assure que j'en avais assez de lire des belles théories, ce que je voulais, c'était du concret, c'était que l'on me dise ce que je devais faire pour sortir Mysterio de la galère où on l'avait mis... Je cherchais aussi l'espoir que l'on peut s'en sortir. Quand j'ai rencontré Georges, c'était en novembre 2008, pas tellement longtemps finalement après le diagnostique, et il m'a vraiment marqué, il a été vraiment une source d'espoir. Il m'a fait voir l'autisme sous un nouveau jour. Et je pense qu'en rencontrant des parents, des professionnels, il assume la mission qu'il s'est imposée.

Je ne dis pas que ce que tu fais ne sert à rien. Je dis simplement que tu dois aussi penser à toi, à ton avenir. Si tu veux pouvoir expliquer les choses aux gens, il faut que tu t'assumes. Et malheureusement, sans travail.... Je sais, il est possible que notre société soit pourrie, mais elle est comme elle est. Et sans argent, on ne va pas loin. Et si on est assisté, cela veut dire que l'on utilise l'argent des autres, et on n'est pas très crédible. :naugty:

Avatar du membre
Ole Ferme l'oeil
Forcené
Messages : 2083
Enregistré le : samedi 26 septembre 2009 à 22:48
Localisation : Genève (Suisse)
Contact :

Re: Meurtres d'autistes

#27 Message par Ole Ferme l'oeil » samedi 9 octobre 2010 à 11:35

Jonquille57 a écrit :Si je comprends, bien, tu veux te sacrifier au nom du spectre autistique.... :?
Non, au nom des personnes dans le spectre autistique, des personnes handicapées en général et des groupes opprimés quels qu'ils soient!

1.J'ai pas vraiment laissé tomber mes travaux, projets artistiques etc., j'essaie toujours d'avancer, et je suis trop accroché à la vie pour me laisser aller complètement.

2.Mais ma tête et mon cœur sont fortement habité par mes préoccupations du moment et agir est devenu un besoin vital.

3.Je veux pas être un énième exemple de l'aspie ou autiste dit "de haut niveau" qui réussit brillamment dans son domaine, si c'est pour que ça serve un schéma qui opprime tous les handicapés qui présentent moins bien.

4.L'idée selon laquelle quelqu'un qui a besoin d'être assisté au quotidien n'a pas une vie qui en vaut la peine, ne mérite pas les mêmes droits que quiconque et est une ponte à ressource financière et un fardeau pour la société, est exactement ce que je réfute et veux tuer, hors de question que je serve ce schéma assassin et esclavagiste, je ne serai jamais à la solde du modèle médical du handicap.

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10812
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

Re: Meurtres d'autistes

#28 Message par Jonquille57 » samedi 9 octobre 2010 à 12:31

Bon, je pense qu'il est inutile d'insister, car je te vois vraiment décidé à poursuivre la voie que tu t'es tracée. Je veux juste préciser que je n'ai pas dit qu'une personne assistée n'a pas une vie digne de ce nom.... :naugty: Et il n'est pas non plus important de toujours se comparer aux autres, handicapés ou non d'ailleurs, je ne mets pas le handicap en avant. Une personne est une personne. Je trouve simplement dommage que tu n'exploites pas à font la possibilité de poursuivre tes études dans un domaine pour lequel tu es passionné. C'est tout. Mais évidemment, je comprends aussi ta motivation. Et il n'est pas question d'écraser ceux qui ne peuvent pas suivre d'études, quelles qu’en soient les raisons d'ailleurs. Mais il y a des personnes qui auraient bien voulu en suivre justement, et qui n'en ont pas la possibilité.

Bon, j'arrête là. C'est ta vie. J'espère malgré tout de tout coeur que tu ne fais pas fausse route...

Je te fiche la paix...

Avatar du membre
Ole Ferme l'oeil
Forcené
Messages : 2083
Enregistré le : samedi 26 septembre 2009 à 22:48
Localisation : Genève (Suisse)
Contact :

Re: Meurtres d'autistes

#29 Message par Ole Ferme l'oeil » samedi 9 octobre 2010 à 17:08

Jonquille57 a écrit : Et si on est assisté, cela veut dire que l'on utilise l'argent des autres, et on n'est pas très crédible. :naugty:
L'ironie quand on parle de l'autisme en tant qu'autiste c'est que si l'on est assisté, les gens refusent de croire que l'on peut s'exprimer pour soi-même, ou semblent considérer que l'on ne devrait pas réclamer de droits car l'on est considéré comme un fardeau (justement cette idée qu'on utilise l'argent des autres... je n'arrive pas à trouver le temps et l'énergie pour décrire combien ce raisonnement est faux!) et si par contre on se montre compétent et qu'en plus on n'a pas besoin d'assistance, alors ceux parmi les parents qui considèrent leur enfant comme "de bas niveau" considèrent que tu n'es pas crédible et représentatif pour parler de l'autisme.

C'est peut-être pas encore tout-à-fait comme ça partout par ici pour le moment.

Aussi ce n'est pas qu'une question de choix pour moi: L'injustice cogne à ma tête et pèse sur mon cœur tous les jours, toutes les heures, je dois agir, au plus vite, c'est même du domaine du besoin physiologique!)

Et je répète, nous sommes dans une période charnière, dans un an il risque d'être trop tard et beaucoup de souffrances qui auraient pu être évitée seront survenue.

Et ça m'énerve d'avoir l'impression d'être le seul du forum à percevoir l'urgence de la situation, tant que je ne serai pas rassuré j'aurais l'impression qu'il faut mettre les bouchées double


Et d'ailleurs, quelqu'un l'a lue la traduction que je viens de finir ici? ou bien?
Je pense que c'est un sujet important!

Avatar du membre
manu
Forcené
Messages : 1794
Enregistré le : mercredi 27 janvier 2010 à 13:44
Localisation : montceau les mines

Re: Meurtres d'autistes

#30 Message par manu » samedi 9 octobre 2010 à 19:04

J'ai pas répondu a tes quelques interventions récente par ce qu'il n'y avait rien a dire, c'est clair net et précis.

Par contre là je pense à la fois que tu raison sur les enjeux, et à la fois qu'il est aussi important de se préparer a tenir sur la durée que de passer comme il faut les transitions.

C'est également sur des siècles entiers que ça se joue :
_En 1943 il y avait urgence quant Asperger a fait sa description en pleine période d'exécution systématique,
_En 1981 il y avait quant lorna wing a ressortis ces textes et imposé l'évidence d'un spectre avec des évolutions complexes dans un contexte ou on lobotomisait a tour de bras d'enfant déclaré HS par nature,
_Il y a eut urgence avant et après quant on a plombé le contexte en plus en accusant les mères,
_Il y a urgence quant on veux nettoyer l'autisme et faire place net,
_Il y a urgence quand des enfants son martyrisés dans la plus totale bienséance sociale,
_Il y a urgence quant tout le monde deviens fébrile dès qu'on touche a quoi que ce soit par ce que c'est tout ce qu'il ne veulent pas voir qui est en jeux.
....
Et oui il y a urgence a transposer ces textes et a ouvrir les yeux, a permettre la lucidité de chacun, c'est l'enjeu depuis toujours, ça déborde toutes les frontières.

Tu a probablement raison sur l'importance de cette transition là, et de mettre autant d'énergie dans ces traductions, mais certainement pas dans l'idée que si ça passe après c'est bon.
Les réticences viscérales n'ont pas moins d'énergie a fournir pour faire passer ça pour du n'importe quoi, a dénigrer, a créer de fausse images, du doute et des manigances, car c'est pas moins vitales pour eux de ne pas se trouver en face de ce que ça révèle.

Alors oui, je ne peut pas te donner tord, mais les chemins son multiples, les implications imprévisibles, et c'est bien aussi de laisser chacun travailler a sa façon dans d'autres voies ou leurs présence n'est pas forcément moins indispensable.
En défenseur de la diversité (et fan du seigneurs des anneaux :wink: ), tu ne peut que comprendre que ta voie n'est pas forcément celle des autres, y compris en vue d'un objectif commun.
Reconnu humain à la naissance.
Aucun diagnostique plus pertinent depuis!


"L'homme qui sait ne parle pas, L'homme qui parle ne sait pas." (Lao Tseu) ... J'arrête pas d'le dire!

Répondre