Le téléphone...

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Curiouser
Forcené
Messages : 703
Enregistré le : mardi 3 septembre 2019 à 9:43
Localisation : Île-de-France

Re: Plus à l'aise au téléphone ou en face-à-face ?

#106 Message par Curiouser » jeudi 18 juin 2020 à 14:01

Merci pour ce fil, en tout cas.
Je ne témoigne pas, n'étant pas diagnostiquée, mais c'est très intéressant à lire :bravo:
Non diagnostiquée
Début du parcours diagnostic en mars 2020. Ne reste plus qu'à poursuivre...

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 4114
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Plus à l'aise au téléphone ou en face-à-face ?

#107 Message par lulamae » jeudi 18 juin 2020 à 17:58

Je rejoins ce que vous dites, @Loner et @Clovis, sur les avantages de l'écrit par rapport à l'oral, notamment téléphonique. D'autant plus que dans un mail ou un courrier administratif/professionnel, on indique l'objet (ça, c'est bien :bravo: ) et on est sensé exposer les faits concisément.

En face-à-face en plus j'ai un défaut, qui est de vouloir tout dire tout de suite, de peur d'oublier quelque chose, ou encore, de partir dans tous les sens, parce que mon cerveau fait des liens très vite. Je dois me réfréner quand c'est mon supérieur hiérarchique, et le laisser parler d'abord. J'arrive mieux à me contenir au téléphone, parce que je peux préparer davantage dans ma tête, et encore mieux à l'écrit.

@Cardamone, le problème aussi, c'est que si on m'interrompt dès le départ alors que je n'ai même pas dit ce que j'ai à demander, après je suis perdue, et je ne sais plus où reprendre. Je crois vraiment qu'il y a des gens qui ont 30 secondes de batterie pour la concentration, c'est l'effet que ça me fait !
Et encore, à l'écrit, tu n'as pas le ton pète-sec qui va avec ! :lol:
Diagnostic d'autisme juillet 2019.

Avatar du membre
Loner
Forcené
Messages : 1025
Enregistré le : jeudi 20 octobre 2011 à 21:03

Re: Plus à l'aise au téléphone ou en face-à-face ?

#108 Message par Loner » jeudi 18 juin 2020 à 18:42

Je pense qu'un des nœuds autistiques sur ce sujet tient dans le paramètre spontanéité dans l'échange.
Etre spontané suppose une adaptation permanente et en relation, il y a trop de paramètres, de parasites et autres stimuli.

Si je suis à l'aise à l 'écrit, je remarque que je ne le suis pas du tout sur un tchat.

L'échange direct est un imprévu permanent...
Et si en plus, il faut faire attention à ce que l'on dit et ce que l'autre vit....ça devient du contorsionnisme intellectuel, une injonction paradoxale de chaque instant.
HQI, Dyspraxique.
Autiste Asperger
Épileptique

Arcane
Adepte
Messages : 214
Enregistré le : jeudi 13 juin 2019 à 19:33

Re: Le téléphone...

#109 Message par Arcane » vendredi 19 juin 2020 à 6:51

Allé, j'y vais de ma petite contribution
Pour ma part, il n'y a pas de règle.
Avec les proches, je préfère des échanges par SMS.
Je n'appelle jamais mes amis pour prendre de leur nouvelle.
J'imagine trop la conversation :
- coucou ça va ?
- coucou ça va et toi ?
Blanc...
- bon sinon quoi de neuf ?
- ben rien de spécial et toi ?
- rien de spécial non plus...
Blanc blanc blanc 😱😱😱
Bref
Quelque fois, j'aime appeler ma mère pour discuter de tout et de rien (enfin non, mais je discute de banalités qui se sont passées dans ma vie : je suis trop contente, j'ai trouvé un chemin sans voiture pour aller au parc... Je suis trop contente, je me suis inscrite dans plein d'école de musique pour changer de prof etc...)
Sauf que lorsque j'ai une demande spécifique à faire à quelqu'un (proche ou pas), mais que je n'arrive pas à la formuler par écrit je préfère décrocher mon téléphone et demander directement.

Par contre, depuis petite, je déteste quand il y a quelqu'un d'autre la pièce et qui m'écoute.
Je m'isole.
Et puis, quand j'appelle certaines administrations, je suis sûre que parfois je bafouille et je ne suis pas du tout clair.. Mais en fait je m'en contrefiche !! Je n'aurai sûrement plus jamais aucun contact avec ces gens... Et ils m'oublieront + vite que moi si jamais je gaffe :lol:
TSA
HPI

Avatar du membre
pikaia
Habitué
Messages : 86
Enregistré le : dimanche 13 janvier 2019 à 23:52

Re: Plus à l'aise au téléphone ou en face-à-face ?

#110 Message par pikaia » samedi 20 juin 2020 à 11:21

Diego1111 a écrit :
mercredi 17 juin 2020 à 18:16
La question m'intrigue car le TSA implique notamment "un déficit des comportements de communication non verbaux". Donc, comme le téléphone limite ces comportements non verbaux, j'aurais tendance à en déduire - mais peut-être à tort - que les autistes devraient plutôt préférer le téléphone
Merci d'avoir posé cette question, cet aspect-là m'intéresse aussi et j'ai hâte de lire les réponses là-dessus car moi aussi je trouve ça un peu paradoxal...

Je trouve qu'il y a des avantages au téléphone : ne pas se soucier de la gestuelle, de regarder l'autre correctement (j'ai énormément de mal avec ça) et surtout rester «caché» et ne pas être observée (au moins la personne ne peut pas lire tout et n'importe quoi sur mon visage et faire des déductions - parfois erronées - à partir de ça. D'autant plus qu'on me dit souvent que je fais des têtes bizarres...). Et c'est vrai que là dessus, j'entends très peu d'autistes en parler...

Cependant comme d'autres l'ont souligné, il y a d'autres paramètres qui rentrent en compte.
Dans mon cas déjà je déteste être appelée par surprise (ça m'angoisse beaucoup) en plus d'avoir horreur d'être interrompue dans mes activités (je le vis comme une intrusion), d'autant que l'oral impose un rythme de parole auquel je ne peux me soustraire quand j'en ai besoin (tandis que les SMS & mails me permettent justement de me poser et de prendre mon temps).
Vous me direz «ben le face-à-face c'est aussi de l'oral» :mrgreen: Certes. Mais l'avantage du face-à-face, c'est que 1) on peut faire autre chose que parler 2) les discussions peuvent se baser sur du concret, directement en lien avec ce qu'on fait ou perçoit... Perso quand je vois mes amis, on fait souvent des activités ensemble, on se balade, on observe des trucs, on s'amuse... bref on a un cadre favorable qui nous ajoute de la matière, donc le «bavardage» est finalement moins prégnant, moins codifié & moins contraignant qu'au téléphone je trouve ^^


Je pense que ça dépend de «pourquoi» et «à qui» on téléphone aussi :

Plus jeune, je téléphonais littéralement tous les jours (et pendant des heures) à un cousin qui partageait l'un de mes intérêts spécifiques.

Mais téléphoner à des inconnus sur des sujets déjà stressants en soi (boulot, administratif...), ou encore à des gens proches mais avec qui je ne m'entends pas plus que ça et qui posent des questions trop vagues auxquelles je ne sais jamais quoi dire (les fameux «ça va ?» «quelles sont tes nouvelles ?» & cie :? ), m'est compliqué. Sauf que là dessus je me demande si c'est vraiment une question de téléphone ou si c'est pas tout simplement le contexte, le seul fait de «parler à l'oral avec eux» qui entre en jeu...

(Bon, il y a aussi mes amis à qui je déteste téléphoner et que je préfère largement voir en face-à-face, en partie pour les raisons évoquées plus haut ^^)

(J'ai essayé d'apporter quelques pistes mais j'espère que mon message n'est pas trop brouillon...)
Modifié en dernier par pikaia le vendredi 3 juillet 2020 à 21:48, modifié 1 fois.
TSA (diagnostiquée au CRA de ma région)

Avatar du membre
Loner
Forcené
Messages : 1025
Enregistré le : jeudi 20 octobre 2011 à 21:03

Re: Plus à l'aise au téléphone ou en face-à-face ?

#111 Message par Loner » samedi 20 juin 2020 à 11:54

pikaia a écrit :
samedi 20 juin 2020 à 11:21
au moins la personne ne peut pas lire tout et n'importe quoi sur mon visage et faire des déductions - parfois erronées - à partir de ça. D'autant plus qu'on me dit souvent que je fais des têtes bizarres...). Et c'est vrai que là dessus, j'entends très peu d'autistes en parler...
C'est juste.
Souvent lors d'un échange direct. On peut me demander si je suis gêné ou si je me moque etc...alors que pas du tout.
Je peux sourire ou froncer des sourcils mais sans que ce soit en lien avec un ressenti particulier et l'autre de m'attribuer quelques etats émotionnels.
Parfois , j'ai même le droit à des mouvements de recul de la part de mes interlocuteurs.

J'ai parfois l'impression que mes mots ne sont ni synchro avec mes expressions faciales, ni la pensée. Comme 3 entités indépendantes qui ont du mal à s'accorder..
Elles prennent source dans la même intention, mais ne se matérialise pas de manière cohérente.
HQI, Dyspraxique.
Autiste Asperger
Épileptique

Avatar du membre
pikaia
Habitué
Messages : 86
Enregistré le : dimanche 13 janvier 2019 à 23:52

Re: Plus à l'aise au téléphone ou en face-à-face ?

#112 Message par pikaia » vendredi 3 juillet 2020 à 22:03

Loner a écrit :
samedi 20 juin 2020 à 11:54
Souvent lors d'un échange direct. On peut me demander si je suis gêné ou si je me moque etc...alors que pas du tout.
Je peux sourire ou froncer des sourcils mais sans que ce soit en lien avec un ressenti particulier et l'autre de m'attribuer quelques etats émotionnels.
Parfois , j'ai même le droit à des mouvements de recul de la part de mes interlocuteurs.
Oui, voilà ! Dans mon cas on m'attribue aussi souvent : la surprise, la perplexité (vu que je fais souvent "les yeux ronds", apparemment...Le pire c'était en cours, j'ai eu très régulièrement des profs qui s'arrêtaient de parler pour me demander si ça allait, à cause de mes drôles de têtes... la honte... je n'aime pas quand on interrompt un cours pour cela).
Ou alors on me dit simplement "ça va ? T'en fais une de ces têtes !" alors que je ne ressens rien de spécial... :shock:
TSA (diagnostiquée au CRA de ma région)

Avatar du membre
Loner
Forcené
Messages : 1025
Enregistré le : jeudi 20 octobre 2011 à 21:03

Re: Plus à l'aise au téléphone ou en face-à-face ?

#113 Message par Loner » samedi 4 juillet 2020 à 0:05

pikaia a écrit :
vendredi 3 juillet 2020 à 22:03
).
Ou alors on me dit simplement "ça va ? T'en fais une de ces têtes !" alors que je ne ressens rien de spécial... :shock:
Quelle horreur, quand je vis cela, je voudrais partir en courant. Parcequ evidemment tout le monde te regarde..
HQI, Dyspraxique.
Autiste Asperger
Épileptique

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28355
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Le téléphone...

#114 Message par freeshost » samedi 4 juillet 2020 à 10:01

Désormais, je ne réponds plus aux numéros inconnus, à cause des démarchages téléphoniques et autres manœuvres commerciales. Ceux-ci devraient interdits dans tous les pays, et fortement sanctionnés (à coup d'un pour mille de (chiffre d'affaires + bénéfice) par seconde d'appel :twisted: ).

Pour les cours, je préfère être à côté de la personne (quitte à porter un masque :mrgreen: ). Les appels vidéos, les conversations en webcams, en visioconférence, ne m'intéressent pas (même avec du logiciel libre :mrgreen: ).

Téléphoner pour prendre rendez-vous (chez le dentiste) ne me dérange pas car je sais ce que je veux dire et je sais les informations que je recherche. Et nous n'allons pas papoter. Pour la plupart des rendez-vous (administrations, cours), ceux-ci se concoctent par courriel, par SMS ou en face-à-face lors du rendez-vous précédent. Pour les administrations comme pour le dentiste, il m'arrive d'aller sur place à la réception / au guichet.

Avec la famille, c'est principalement par messages écrits (quoique des personnes m'envoient parfois des messages oraux).
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Loner
Forcené
Messages : 1025
Enregistré le : jeudi 20 octobre 2011 à 21:03

Re: Le téléphone...

#115 Message par Loner » samedi 4 juillet 2020 à 14:45

freeshost a écrit :
samedi 4 juillet 2020 à 10:01
Désormais, je ne réponds plus aux numéros inconnus, à cause des démarchages téléphoniques et autres manœuvres commerciales. Ceux-ci devraient interdits dans tous les pays, et fortement sanctionnés (à coup d'un pour mille de (chiffre d'affaires + bénéfice) par seconde d'appel :twisted: ).

Pour les cours, je préfère être à côté de la personne (quitte à porter un masque :mrgreen: ). Les appels vidéos, les conversations en webcams, en visioconférence, ne m'intéressent pas (même avec du logiciel libre :mrgreen: ).

Téléphoner pour prendre rendez-vous (chez le dentiste) ne me dérange pas car je sais ce que je veux dire et je sais les informations que je recherche. Et nous n'allons pas papoter. Pour la plupart des rendez-vous (administrations, cours), ceux-ci se concoctent par courriel, par SMS ou en face-à-face lors du rendez-vous précédent. Pour les administrations comme pour le dentiste, il m'arrive d'aller sur place à la réception / au guichet.

Avec la famille, c'est principalement par messages écrits (quoique des personnes m'envoient parfois des messages oraux).
Je fonctionne comme toi.
Si je sais l'objectif et que le cadre de l'appel téléphonique est clairement délimité, ça me va.

Par contre si ma compagne est à côté à me dire ce que je dois dire, si il ya de la négociation, qu'ils faut penser à poser des questions et rebondir dans l'échange, je pars en cacahouète..

Quand bien même je connaisse mon interlocuteur, je ne réponds pas à 90% des appels téléphoniques.
Ce dernier a plutôt intérêt à me laisser un message vocal pour que je rappelle.
Sinon j'envoie un sms à la personne pour lui répondre ou lui demander ce qu'elle me voulait.
HQI, Dyspraxique.
Autiste Asperger
Épileptique

Ninou2638
Nouveau
Messages : 4
Enregistré le : jeudi 28 novembre 2019 à 19:56

Re: Le téléphone...

#116 Message par Ninou2638 » mardi 21 juillet 2020 à 10:12

Bonjour

Je me retrouve totalement dans vos différents messages. Le téléphone a été une source de conflit avec mon entourage depuis ma tendre enfance... Je me souvient des appels que mon père passait, par exemple à ma tante pour lui souhaiter son anniversaire et ensuite le téléphone tournait dans toute les mains chacun son tour...l'horreur !!! J avais la boule au ventre... Ou bien plus tard adulte lorsque l on me reprochait que je n appelle jamais ma famille, ma belle-mère, mes amies pour demander des nouvelles. Mais prendre le téléphone pour parler de la pluie ou du beau temps ou denigrer son prochain quel intérêt... avec les moyens que l on a maintenant sms mail etc... pourquoi perdre son temps au téléphone. Un message c est tellement plus simple et rapide. Enfin bref...tout ça pour vous dire que je suis soulagée de voir que je ne suis pas toute seule dans ce cas là. Je vous comprend totalement et ça m'aide à reprendre confiance en moi.
Pre diag effectué autisme avec suspicion asperger haut niveau en attente de trouver un médecin compétent pour validation diagnostic :?

Clovis
Forcené
Messages : 705
Enregistré le : samedi 2 mai 2009 à 20:36
Localisation : Ouest

Re: Le téléphone...

#117 Message par Clovis » mardi 21 juillet 2020 à 13:02

Quelle plaie les appels d'anniversaire, j'appréhendais mes anniversaires rien que pour ça. :crazy:
Par contre si ma compagne est à côté à me dire ce que je dois dire, si il ya de la négociation, qu'ils faut penser à poser des questions et rebondir dans l'échange, je pars en cacahouète.
Idem. Même pour appeler ma famille je m'isole à l'autre bout de l'appartement avec deux portes fermées entre nous (alors que je n'ai évidemment rien à lui cacher !).

Mais ça va au-delà des appels téléphoniques : quand on va ensemble à un guichet, dans un magasin, etc. j'essaie depuis longtemps de bien définir les choses à l'avance (nos objectifs, les questions à poser, qui se charge de parler, qui va payer...). Si on est dans un environnement calme, que je suis assez détendu et que la personne en face s'exprime de façon claire et audible ça peut éventuellement se passer de manière fluide mais dès qu'il y a des interférences extérieures (bruits, mouvements...) je suis en totalement en détresse.
Diagnostiqué TSA en 2020.

Répondre