Le téléphone...

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28306
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Le téléphone...

#46 Message par freeshost » mardi 7 juillet 2015 à 17:48

La sonnerie du téléphone ne me dérange pas. On peut la choisir sur pas mal de téléphones où l'on peut déplacer des mp3.

Elle m'est même indispensable pour me réveiller. :lol:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Rudy
Forcené
Messages : 1126
Enregistré le : samedi 28 mars 2015 à 18:52

Re: Le téléphone...

#47 Message par Rudy » mardi 7 juillet 2015 à 23:15

Ah le téléphone... C'est vraiment quelque chose de compliqué, mais, je ne saurais pas expliquer pourquoi. Je sais juste que ça fait monter mon anxiété d'un coup rien que d'imaginer téléphoner. Pareil avec les amis d'ailleurs. Je trouve que c'est même plus difficile que d'être en face, pour la simple raison que, lorsqu'on est au téléphone avec des amis, on suppose qu'il faut le moins de blanc possible (ça fait con de rester au téléphone sans rien dire avec des bruits de fond). Au téléphone, si on parle pas pendant plus de 2 minutes, ça pose problème. En face, si on met des gros blancs, ça passe un peu mieux.

Et encore plus de préparation psychologique pour l'administratif ou les recherches d'emploi/stage. Mais l'avantage, c'est qu'on peut écrire ce qu'on va dire sur un petit papier, on a plus qu'à lire après (parfois avec des cartes heuristiques et tout!). Moins possible de faire ça avec des amis (bien qu'il m'est déjà arrivé de mettre une liste de question et de choses à parler au cas où il y a ces fameux blancs...). Mais je peux reporter l'appel à quelques jours voir semaines. Et puis, c'est assez l'horreur pour entendre aussi. Deuxième astuce c'est: Je prends une grande inspiration, je compte 1...2...3 pour éviter de penser, et pendant que je compte, je prends le téléphone et je compose le numéro.

Et puis sinon, évidemment, je privilégie le mail/sms.

C'est quoi qui vous stresse le plus dans le fait de téléphoner? Prendre l'initiative? Parler? Ne pas savoir quoi dire? Ne pas en éprouver l'intérêt ni l'envie?
Diagnostiquée Asperger

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Le téléphone...

#48 Message par Benoit » mardi 7 juillet 2015 à 23:20

Rudy a écrit : C'est quoi qui vous stresse le plus dans le fait de téléphoner? Prendre l'initiative? Parler? Ne pas savoir quoi dire? Ne pas en éprouver l'intérêt ni l'envie?
Je crois que mon résumé c'est :
"Ne pas arriver à me représenter mon interlocuteur."

Ça démarre la machine à angoisses et là c'est foutu.

Par contre, si je connais bien la personne (et que le courant passe bien), ça va tout seul, surtout si je l'ai rencontrée IRL et que je peux "plaquer" ses comportements physiques sur la conversation.
En fait dans ces conditions là ça va mieux qu'en physique, grâce à l'absence de règles à observer.
Modifié en dernier par Benoit le mardi 7 juillet 2015 à 23:20, modifié 1 fois.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28306
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Le téléphone...

#49 Message par freeshost » mardi 7 juillet 2015 à 23:20

Rudy a écrit :C'est quoi qui vous stresse le plus dans le fait de téléphoner? Prendre l'initiative? Parler? Ne pas savoir quoi dire? Ne pas en éprouver l'intérêt ni l'envie?
Le prix. :lol:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Cathy
Forcené
Messages : 1864
Enregistré le : lundi 18 mai 2009 à 13:57
Localisation : finistère

Re: Le téléphone...

#50 Message par Cathy » mardi 7 juillet 2015 à 23:29

Benoit a écrit : Je crois que mon résumé c'est :
"Ne pas arriver à me représenter mon interlocuteur."
Je vais t'envoyer ma photo :mrgreen:
Parent d'un garçon de 21 ans, diagnostiqué autiste à 3 ans, diagnostiqué SA à 13 ans

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10931
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Le téléphone...

#51 Message par Lilette » mardi 7 juillet 2015 à 23:39

haha oui ça fonctionne bien ça :lol:
TSA.

Avatar du membre
Mr.Spleen
Forcené
Messages : 632
Enregistré le : mercredi 5 mars 2014 à 2:25
Localisation : Vosges

Re: Le téléphone...

#52 Message par Mr.Spleen » mercredi 8 juillet 2015 à 0:03

Je pouvais procrastiner jusqu'à une semaine après le début de la période de stage avant de me mettre à en chercher un par téléphone chez moi avec de bonnes grosses les crises d'angoisses. Je sais même pas pourquoi. Mon prof me donnait l'annuaire et me faisait téléphoner toute la journée avec un bon pétage de câble à la fin et un petit tour chez le directeur à la barbichette si longue et si laide que je louchais dessus inévitablement. Image

Mon père m'a demandé pourquoi je ne téléphonais pas. Je ne sais même pas si c'est un reproche.
Je n'ai aucune bonne raison de téléphoner alors je ne téléphone pas. Sauf quand je dois savoir un truc.
Lorsque je suis au téléphone pour rien après avoir usé ma réserve de sujets d’intérêt, c'est le gros blanc.
Un petit SMS demain pour l'anniversaire de mon père et c'est largement suffisant.
Je lui ai déjà parlé de Star Trek hier, donc je n'ai plus grand chose à lui dire pour le moment... Image

De nombreuses fois, on m'a dit que je parlais bizarrement.
Bref, il va passer à la poubelle le machin.

Avatar du membre
Allan
Forcené
Messages : 1298
Enregistré le : mardi 23 juin 2015 à 23:14

Re: Le téléphone...

#53 Message par Allan » jeudi 9 juillet 2015 à 9:45

Rien que d'essayer de parler de ce sujet, ça m'angoisse. :sick:
ted/asperger/dysexécutif sévère

Avatar du membre
Eli
Régulier
Messages : 42
Enregistré le : jeudi 12 septembre 2013 à 17:32
Localisation : Dijon
Contact :

Re: Le téléphone...

#54 Message par Eli » mardi 14 juillet 2015 à 16:52

Ah, le téléphone.
- On peut pas prévoir quand on nous appelera
- Quand on arrive à prévoir les gens appellent jamais à l'heure qu'ils ont dit ?? (ou appellent pas du tout, ça m'est arrivé. Une journée en anxiété +++ à essayer de me préparer pour l'appel pour finalement rien...)
- Du coup comme on peut pas prévoir on peut pas se préparer pour l'interaction !
- La sonnerie qui arrive d'un coup, surprend, on est pas près, et des fois on sait pas qui sait, et puis pourquoi, et de quoi ça va parler, et si, et si, etc ,etc etc
- ON NE VOIT PAS LA PERSONNE
- On sait pas quand il faut parler
- Si on doit appeler on sait pas si c'est la bonne heure, si on dérange, si c'est approprié, comment on fait pour dire bonjour, est ce qu'on doit dire ce qu'on a à dire tout de suite, etc
- Des fois j'entend mal ce qu'on me dit et du coup c'est encore pire
- Je suis tellement angoissé.e à essayer de faire les choses bien que ce qu'on me dit passe par une oreille et ressort par l'autre...
- Vive les textos

Je commence à arriver à répondre maintenant quand je sais qui c'est et que j'ai une idée du motif de l'appel, mais bon... Sinon j'écris tout ce que j'ai à dire et je lis le papier mais souvent les gens suivent pas mon script :cry:
crédits avatar : http://elia-illustration.deviantart.com/

Diagnostic Juillet 2015

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 26916
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Le téléphone...

#55 Message par Tugdual » dimanche 26 mars 2017 à 9:34

TCS = trouble de la communication sociale (24/09/2014).

Avatar du membre
lepton
Modérateur
Messages : 3216
Enregistré le : samedi 17 décembre 2016 à 19:19

Re: Le téléphone...

#56 Message par lepton » dimanche 26 mars 2017 à 9:44

Page 5 a écrit :"You don't have to shout. Speak as though the other person were in the same room."
Je devrais présenter ce mode d'emploi à certains collègues! :lol:
Diagnostiqué TSA/Asperger.

Lia
Forcené
Messages : 755
Enregistré le : samedi 29 octobre 2016 à 9:22

Re: Le téléphone...

#57 Message par Lia » dimanche 26 mars 2017 à 9:48

Pour des conversation précise ça va avec les amis dont je connais les discutions qu'ils aiment ça va je bug souvent mais bon je passe souvent pour une rustre mal polie donc bon.....

Les téléphones pour des demandes d informations précises ça va.

Les téléphones administratifs c est hyper dur.

Penser à prendre un message complet ( nom prénom numéro motif...) encore maintenant c est pas facile.

Quant le téléphone sonne c est toujours de toute façon une angoisse! Après je regarde qui c est et la si je connais la situation ça va....sinon je vais peu être pas forcément répondre au premier appel. Je prendrais contacte par sms ou mail ( Bonjour vous avez tenter de me joindre tel jour tel heure...)
Je suis sur l arc-en-ciel ( diagnostiquée le 06.03.2017)

helene-22
Fidèle
Messages : 174
Enregistré le : jeudi 24 septembre 2015 à 18:19

Re: Le téléphone...

#58 Message par helene-22 » dimanche 26 mars 2017 à 10:08

depuis toute petite, j'ai horreur du téléphone...
Je ne le décrochai jamais, ne répondais à personne.

Je n'ai vraiment commencé à l’utiliser que vers l'age de 18/20 ans... avec beaucoup d'angoisse et de difficultés :
- obligée de préparer à l'écrit mes premières phrases
- si je contactais des personnes inconnues, je suis vue boire un verre de porto pour y arriver...

En vingt ans, cela s'est amélioré. En grande partie grâce au boulot où j'étais bien obligée de le faire tous les jours.
Je prépare toujours plus ou moins mes appels mentalement même si les 1eres phrases sont devenues automatiques.
Je procrastine beaucoup cependant ( ça fait plusieurs semaines que je me dis que je dois appeler un tel tiens...)
Je décroche sans trop de problèmes si je connais la personne qui m'appelle. Mais surtout je n'appelle mes proches que quand j'ai vraiment quelque chose à leur dire, demander... Appeler juste pour demander des nouvelles, je n'y arrive pas. D'abord, ça m'ennuie, ensuite je me dis que ça va ennuyer la personne aussi logiquement ( en fait non, mais dans ma tête ça ne veut pas comprendre cela)
Mes proches le savent et donc ils m'appellent eux... et pas trop souvent ! Déjà une fois par semaine, ma mère, je trouve ça limite. Je n'ai souvent pas grand chose à dire ! Et gros blanc... Avec une amie, la plus proche, c'est à peu près une fois par mois et ça me convient bien. du coup, la discussion peut durer. Pareil avec mon père ( qui aime aussi peu le téléphone que moi ! )
Bref, j'ai eu mon 1er téléphone portable en 2010 à cause du boulot et là sur un forfait de 3 h, j'en utilise une demi-heure à tout casser.
Non diagnostiquée TSA. Démarche de diagnostic lancée avec mon MT, le 24/05/17. Dossier CRA Brest envoyé le 30 aout 2017.
HPI suspecté, non testé...
Diagnostic de phobie sociale

Mickou
Habitué
Messages : 88
Enregistré le : dimanche 15 mai 2016 à 18:28

Re: Le téléphone...

#59 Message par Mickou » dimanche 26 mars 2017 à 14:21

helene-22 a écrit :depuis toute petite, j'ai horreur du téléphone...
Je ne le décrochai jamais, ne répondais à personne.

Je n'ai vraiment commencé à l’utiliser que vers l'age de 18/20 ans... avec beaucoup d'angoisse et de difficultés :
- obligée de préparer à l'écrit mes premières phrases
- si je contactais des personnes inconnues, je suis vue boire un verre de porto pour y arriver...

En vingt ans, cela s'est amélioré. En grande partie grâce au boulot où j'étais bien obligée de le faire tous les jours.
Je prépare toujours plus ou moins mes appels mentalement même si les 1eres phrases sont devenues automatiques.
Je procrastine beaucoup cependant ( ça fait plusieurs semaines que je me dis que je dois appeler un tel tiens...)
Je décroche sans trop de problèmes si je connais la personne qui m'appelle. Mais surtout je n'appelle mes proches que quand j'ai vraiment quelque chose à leur dire, demander... Appeler juste pour demander des nouvelles, je n'y arrive pas. D'abord, ça m'ennuie, ensuite je me dis que ça va ennuyer la personne aussi logiquement ( en fait non, mais dans ma tête ça ne veut pas comprendre cela)
Mes proches le savent et donc ils m'appellent eux... et pas trop souvent ! Déjà une fois par semaine, ma mère, je trouve ça limite. Je n'ai souvent pas grand chose à dire ! Et gros blanc... Avec une amie, la plus proche, c'est à peu près une fois par mois et ça me convient bien. du coup, la discussion peut durer. Pareil avec mon père ( qui aime aussi peu le téléphone que moi ! )
Bref, j'ai eu mon 1er téléphone portable en 2010 à cause du boulot et là sur un forfait de 3 h, j'en utilise une demi-heure à tout casser.
Je me reconnais assez :lol:
Mon téléphone est toujours en silencieux et le moindre appel manqué m'angoisse beaucoup. Surtout si il y a un message sur le répondeur, ça veut dire que c'est important et que je vais devoir rappeler.
Je n'appelle aussi jamais pour rien. Je ne comprend pas pourquoi les gens appellent juste pour prendre des nouvelles.
Bon avec le peu d'amis (voir pas du tout) que j'ai, on m'appelle rarement pour se genre de futilités.
Puis J'ai l'impression que j'ai besoin de beaucoup plus réfléchir dans une conversation téléphonique qu'une conversation réel.
Même pour prendre rdv chez le coiffeur, ça me demande beaucoup de préparation et d'énergie

Bref, j'aime pas le téléphone :)
Mais les sms, mail etc... ça me convient
J'ai un médecin avec lequel je peux prendre rdv sur internet, ça m'a changé la vie.
Michaël, 30 ans, aspie soupçonné.

Avatar du membre
Ewä
Régulier
Messages : 36
Enregistré le : mercredi 16 septembre 2015 à 12:22

Re: Le téléphone...

#60 Message par Ewä » lundi 27 mars 2017 à 15:20

Relation amour-haine avec mon téléphone ahah.

J'en ai voulu un a tous prix quand j'étais ado, pour pouvoir parler à mes ami(e)s. Par contre j'ai toujours été infoutue d'appeler qui que ce soit avec. D'ailleurs à l'époque même aller à la petite épicerie du village pour acheter du crédit c'était pas possible, c'est ma mère qui y allait...

Du coup je crois que j'appelais jamais personne hormis les personnes que je connaissais très bien.

Ca s'est compliqué quand j'ai emménagé avec mon copain. Vu que là j'étais toute seule, qu'on avait un fixe en plus du portable, et qu'en plus, angoisse suprême, on avait maintenant une sonnette avec des gens susceptibles de l'utiliser et surtout j'étais la seule présente donc la seule à pouvoir répondre. :lol:

J'ai réglé le problème petit à petit. Je n'ouvre pas la porte quand ça sonne si je n'attend personne, des fois c'est pas pratique parce que j'ai oublié que j'ai commandé un truc donc je rate le colis (mais ça aussi c'est réglé, je fais livrer chez les beaux parents :mrgreen: ). Le fixe a fini par tomber en panne, et étant donné que les seules personnes qui appelaient dessus étaient ma mère (qui prend son portable maintenant) et de la pub, on ne l'a pas remplacé, comme ça, quand y'a un numéro à donner on donne le fixe, on sait qu'on sera tranquille. :mrgreen:

Quand je dois donner un numéro de portable (quand je commande sur un site par exemple), je donne celui de mon copain, ou le mien si c'est pour un truc perso, mais de toutes façons y'a de grandes chances pour que je ne décroche pas quand même. En général, j'attend un message vocal, j'écoute ce qu'on me veut, et j'attend que ça rappelle, ou je demande à mon copain de s'en occuper.

Les seules exceptions sont pour certains rdv médicaux, (genre la gynéco, ça fait quelques années que je me charge de l'appeler moi-même, parce que si je demande à mon copain, ça va faire bizarre :lol: , mon docteur parce que je la connais assez bien maintenant). Quand j'ai pas le choix de devoir appeler moi-même, ça peut traîner pendant un moment parce que j'angoisse, jusqu'à ce que j'arrive à débrancher momentanément mon cerveau pour ne plus flipper, mais c'est toujours compliqué.

Pour le reste c'est mon copain qui s'en charge.

La seule chose qui me peut me faire passer outre mon angoisse c'est d'avoir encore plus peur à propos d'autre chose, par exemple un potentiel problème de santé qui me fait angoisser plus fort que l'idée d'appeler.

Sinon avec ma mère, mes soeurs, mon copain et sa fille j'ai pas de mal à téléphoner.
Par contre j'ai tendance à moins flipper quand je dois utiliser skype par exemple, ou n'importe quel logiciel de discussion vocale, sûrement parce que le contexte est différent et qu'en général c'est quand je joue en ligne donc c'est plutôt détendu on va dire.
Ici pour ma soeur (diag SA 02/17)

Répondre