Le téléphone...

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 28447
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Le téléphone...

#91 Message par freeshost » lundi 17 juillet 2017 à 23:23

On parle d'instruments de musique ici ? Non, mais allo quoi ! :lol:

J'avoue, cette blague, c'était téléphoné ! :mrgreen:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Itaya
Adepte
Messages : 249
Enregistré le : dimanche 11 juin 2017 à 19:29

Re: Le téléphone...

#92 Message par Itaya » mardi 18 juillet 2017 à 7:58

bézèdach44 a écrit :
Es-tu gaucher ?
Car à moins d'être droitier, là je ne comprends plus.
Je suis gauchère, dans un monde de droitier, sur certains points je peux être droitier.
Mais pas tous les gauchers.
freeshost a écrit :On parle d'instruments de musique ici ? Non, mais allo quoi ! :lol:

J'avoue, cette blague, c'était téléphoné ! :mrgreen:
:lol: et l'oreille dominante : gauche ou droite.
Du coup, le pot de terre contre le pot de fer.

Donc, j'ai pas d'oreilles dominante, juste plus à l'aise avec la gauche. Mais je m'en sors avec les 2.
Par contre la théorie de l'oreille droite avec le dialogue, du coup la majorité des gauchers auraient ce même problème ??? :?:
Probablement HP sans tests officiels.
Non diagnostiquée, je pense être aspie et les differents tests internet tendent de ce côté. (En attente CRA pour ~2020)
Ps : dyslexique fâchée avec l'orthogrape et la grammaire (les efforts me demandent beaucoup)

bézèdach44
Forcené
Messages : 1349
Enregistré le : mercredi 9 décembre 2015 à 21:17
Localisation : Breizh

Re: Le téléphone...

#93 Message par bézèdach44 » dimanche 13 août 2017 à 13:10

Itaya a écrit :
bézèdach44 a écrit :
là je ne comprends plus.
Tout ce que je dis est résumé dans cet article de la philarmonie de Paris : Y a t-il un gaucher dans la salle ?
Autiste.

Avatar du membre
Itaya
Adepte
Messages : 249
Enregistré le : dimanche 11 juin 2017 à 19:29

Re: Le téléphone...

#94 Message par Itaya » dimanche 13 août 2017 à 18:42

bézèdach44 a écrit :
Itaya a écrit :
bézèdach44 a écrit :
là je ne comprends plus.
Tout ce que je dis est résumé dans cet article de la philarmonie de Paris : Y a t-il un gaucher dans la salle ?
T'as pas du lire le même article, vu qu'ils disent bien :

- le problème comme j'ai appris, on m'a collé la guitare comme une droitière sans me demander. J'ai vu beaucoup de gaucher prendre instinctivement l'instrument en mode gaucher.
Là où de nombreux musiciens rock ont appris en autodidactes et attrapé l’instrument comme il leur venait, la plupart des musiciens classiques ont débuté la musique avec un professeur qui leur a enseigné à tenir leur instrument comme tout le monde.
- celà démontre plus une facilité d'adaptation dans un monde droitier. Les objets pour gaucher, sont majoritairement récent. J'ai commencé à en voir dans les années 90, encore trop cher au départ (dû au coût de production plus élevé). L'autre jour au magasin ils vendaient au même prix ciseaux droitiers et gaucher, il y a 20-30, ça n'aurait pas été le cas.
Ce qui ne perturbe visiblement pas plus que ça les gauchers : leur charmante singularité n’a pas empêché Anne Sophie Mutter ou Pablo Casals de plutôt bien se débrouiller en jouant comme des droitiers.
- C'est ce dont je parlais l'autre fois, le souhait de vouloir tout de même jouer en mode gaucher demande une adaptation. Un violon professionnel pourra être adapté par un luthier. Un instrument de monsieur et madame tout le monde ne sera pas forcément possible. La guitare premier prix par exemple sont montés en général par un système de collage et pas d'emboitement.
Un autre problème rencontré par les gauchers est celui des instruments. Adapter un violon à un gaucher qui souhaiterait jouer comme un gaucher requiert l’intervention d’un luthier qui effectuera sur l’instrument des modifications structurelles.
Probablement HP sans tests officiels.
Non diagnostiquée, je pense être aspie et les differents tests internet tendent de ce côté. (En attente CRA pour ~2020)
Ps : dyslexique fâchée avec l'orthogrape et la grammaire (les efforts me demandent beaucoup)

Avatar du membre
Itaya
Adepte
Messages : 249
Enregistré le : dimanche 11 juin 2017 à 19:29

Re: Le téléphone...

#95 Message par Itaya » dimanche 13 août 2017 à 18:47

Pour en revenir au sujet d'origine, j'ai récemment discuté avec une collègue.
Je l'ai vu prendre le combiné avec la main gauche.
Je lui ai parlé de l'oreille dominante, de l'étude sur la communication avec l'oreille droite.
Elle m'a dit avoir toujours pris le téléphone de la main gauche, et qu'il lui été impossible de le faire de la main droite.
Pourtant elle est bien droitière, complètement NT et elle est secrétaire.
Probablement HP sans tests officiels.
Non diagnostiquée, je pense être aspie et les differents tests internet tendent de ce côté. (En attente CRA pour ~2020)
Ps : dyslexique fâchée avec l'orthogrape et la grammaire (les efforts me demandent beaucoup)

Diego1111
Régulier
Messages : 55
Enregistré le : mardi 24 décembre 2019 à 12:17

Plus à l'aise au téléphone ou en face-à-face ?

#96 Message par Diego1111 » mercredi 17 juin 2020 à 18:16

Modération (Lepton) : Fusion des sujets.

Bonjour,

je ne sais pas si je suis autiste et ne suis engagé dans aucune démarche diagnostique mais j'aimerais poser la question suivante aux personnes diagnostiquées : êtes-vous plus à l'aise quand vous conversez par téléphone ou en face-à-face (je ne parle pas de l'écrit) ?

Personnellement, je préfère de loin avoir une conversation de visu et j'ai l'impression, d'après certains messages, que c'est le cas aussi de personnes diagnostiquées (mais je ne suis pas sûr de bien interpréter, peut-être ces personnes sont-elles aussi peu à l'aise au téléphone qu'en face-à-face). La question m'intrigue car le TSA implique notamment "un déficit des comportements de communication non verbaux". Donc, comme le téléphone limite ces comportements non verbaux, j'aurais tendance à en déduire - mais peut-être à tort - que les autistes devraient plutôt préférer le téléphone, puisqu'on peut penser que leurs interlocuteurs, en général, font plus d'efforts pour être explicites au téléphone qu'en face-en-face, ayant moins la possibilité de communiquer de manière non verbale.

Dans mon cas, je pense qu'en face-à-face, il m'arrive de compenser par de la communication non verbale des difficultés de communication verbale, ce qui serait plutôt un élément en défaveur de l'hypothèse d'autisme. Mais peut-être que j'interprète mal (et évidemment, je suis bien conscient qu'il est de toute façon impossible de conclure quoi que ce soit sur la base de ce seul élément).

J'espère que mon message est à peu près clair. Merci d'avance aux personnes qui voudront bien me répondre.
Je m'interroge sur moi et, dans une moindre mesure, sur huit milliards d'autres êtres humains.

"Nous sommes tous des farceurs : nous survivons à nos problèmes." Emil Cioran

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 4134
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Plus à l'aise au téléphone ou en face-à-face ?

#97 Message par lulamae » mercredi 17 juin 2020 à 18:49

Il y a selon moi deux cas de figure : soit l'échange concerne des proches, soit des inconnus pour une démarche (médicale, administrative, travail).

Avec les proches, je n'ai pas de mal avec le face-à-face, mais si j'écoutais certaines personnes de ma famille, je les verrais tout le temps. Je préfère prendre des nouvelles de temps en temps au téléphone, mais je sature si ça dure au-delà de 20 mn. je préfère un échange de textos.

Pour les démarches administratives, ou autres cas, je préfère d'abord l'écrit : mail, site comme Doctolib pour prendre RV... Ensuite, le face à face, si c'est par exemple les impôts. Il m'est plus facile pour demander quelque chose de compliqué de voir la personne. Dans ce cas, je peux prendre des repères pour savoir quand c'est le moment de parler ou non. Au téléphone, je me retrouve régulièrement avec une remarque comme "si vous voulez bien me laisser parler" (alors que la personne elle-même n'écoute pas ce que je lui demande), et ça m'arrive plus souvent aussi d'avoir un accrochage au téléphone que face à quelqu'un. Il m'arrive de parler vivement (selon moi) et que la personne me trouve agressive, alors que je suis à mille lieues de ça...
Au téléphone, quand je sens que la personne part sur autre chose, et n'a pas compris ce que j'explique, je me sens démunie.
Bref, le téléphone est pour moi source de quiproquos, ou d'ennui, vraiment je n'aime pas, et j'évite au maximum.
Diagnostic d'autisme juillet 2019.

Space
Fidèle
Messages : 145
Enregistré le : samedi 26 janvier 2019 à 10:54

Re: Plus à l'aise au téléphone ou en face-à-face ?

#98 Message par Space » mercredi 17 juin 2020 à 21:18

Je ne suis pas du tout à l’aise au téléphone surtout avec les personnes que je connais et déteste téléphoner au point de m’en rendre malade et/ou de faire une insomnie si je dois appeler quelqu’un (sauf mes parents avec qui je n’ai aucun soucis). Je ne réponds jamais au téléphone non plus ce qui fait parfois sourire mes amis.

J’en avais parlé à la psychologue qui m’a posé le pré-diagnostic parce que j’avais entendu dire que les autistes n’aimaient pas les téléphones et elle m’a confirmé que c’est un point commun à beaucoup de ses patients autistes et elle est spécialiste TSA. Pour ma part je bloque parce que je n’ai pas la personne en visuel alors que j’entends sa voix, puis parler à un objet c’est étrange...
Femme (T)HQI-Asperger

10/2019 : diagnostic TSA-Asperger (psychiatre)
09/2019 : pré-diagnoctic syndrome Asperger (psychologue)
12/2016 : diagnostic (T)HQI

Avatar du membre
Glaciell
Passionné
Messages : 318
Enregistré le : mercredi 8 janvier 2020 à 17:00

Re: Plus à l'aise au téléphone ou en face-à-face ?

#99 Message par Glaciell » mercredi 17 juin 2020 à 22:00

Bonjour,

Je suis contente que cette question ait été posée car il y aurait 1000 choses à dire sur le téléphone et moi (mais pas dans cette rubrique), et il y a une question en particulier qui m'intrigue, je pense qu'elle est dans le thème de ce sujet : je lis souvent que les mails voire les messages (SMS ou appli) sont une solution de secours bienvenue pour les personnes qui ont du mal avec le téléphone.

Mais (si vous êtes une personne qui bloque avec le téléphone) à quel point êtes-vous à l'aise avec les autres medias ?

Je pose la question car, personnellement, le téléphone est un gros problème, et les autres moyens sont une solution mais je ne peux pas dire que ça soit toujours simple pour autant. Je peux me torturer pour un e-mail que je dois adresser à quelqu'un, au point de faire traîner les choses et de me créer un grand stress. C'est peut-être le côté prise de contact qui pêche. Et je remarque que c'est quelque chose qui a évolué dans le mauvais sens : j'étais plutôt à l'aise avec les e-mails quand j'étais jeune et que peu de monde autour de moi avait internet et savait faire un mail. Puis, tout le monde est arrivé en ligne, j'ai eu l'impression que le monde de la vie réelle avait pris possession d'internet et c'est soudain devenu un mode de communication naturel pour tout le monde, dans lequel moi j'ai perdu mon aisance. Dans l'ensemble, pour pas mal d'échanges qui peuvent se faire de façon un peu automatique, ça reste moins stressant que le téléphone, mais il y a quand même des limites. Je ne suis pas diagnostiquée, je ne poste pas cela comme un témoignage mais pour expliciter ma question.

Est-ce que ça parle à quelqu'un ? Car je n'ai jamais lu aucun témoignage dans ce sens, et ça m'intrigue...

Et d'ailleurs, question annexe : y a-t-il un terme pour le fait d'avoir un problème avec le téléphone ? Je dis souvent en faisant semblant de rigoler que "non mais c'est que je suis un peu téléphonophobe haha désolée :mryellow: " mais je sais bien que ça n'est pas une phobie de l'appareil lui-même. :innocent:
Actuellement au début d'un parcours vers un diagnostic.
Des doutes également concernant ma fille de 11 ans, HPI et TAG.

Avatar du membre
Loner
Forcené
Messages : 1057
Enregistré le : jeudi 20 octobre 2011 à 21:03

Re: Plus à l'aise au téléphone ou en face-à-face ?

#100 Message par Loner » jeudi 18 juin 2020 à 0:03

Hehe je découvre ce fil...de téléphone.

Pour ma part, le téléphone est un prédateur, une menace.
L'entendre sonner me glace d'effroi surtout si je ne sais qui en est l'auteur. Par principe de survie , je ne réponds jamais.

Le deuxième effet : ce moment où je perçois la notification d'un message vocal. Qui me veut quoi ? C'est terrible de ressentir ce moment de l'écoute comme si la personne me parlait en direct.

En général, lorsqu'on me laisse un message, je réponds par sms ou mail. Certains s'en amusent. Parfois ça me pose des problèmes.

Sinon quand bien même je connaisse l'émetteur, je ne réponds pour ainsi dire jamais sauf si je sais de quoi il en retourne. Je me sens très démuni face à cet objet et laisse volontiers le quidam avoisinant répondre ou appeler à ma place si cela est possible.

Il va sans dire que cela me coute en énergie de trouver des stratégies de dingues pour éviter de téléphoner et surtout que ça puisse se remarquer. Meme si ceux qui me pratiquent le savent bien.

Bref il faut vraiment que je sache précisément l'objet de l'appel pour que je décroche ou compose sereinement. Et encore parfois, il me faut un temps de préparation en amont et de décompression. Pour donner une idée du désarroi, pour un appel de 5 min (mon record c'est 15), il me faut 3 heures (en amont et après coup).

Parfois je n'ai pas le choix. Alors je prépare mon discours avant d'appeler mais cela restera douloureux. Je m'isolerai (toujours seul quand je suis au téléphone) et ferais les cents pas pendant l'échange. Le summum du terrifiant, devoir appeler pour demander-negocier quelque chose..

Vous conviendrez donc qu'il m'est inimaginable d'envisager un échange téléphonique juste pour papoter. De quoi? ..non non merci.

Je ne dirais pas que je suis phobique du telephone puisque sous certaines conditions combinées (jeu de mot) à un état psychique ouvert à l'échange, je peux utiliser l'outil. Mais cela n'enlèvera pas que je ne l'aime pas.

Pour ce qui est du visu, ce n'est guère plus probant. J'ai tendance à me sentir mieux en rapport duel, qui plus est avec quelqu'un que je connais et avec qui un lien affectif structure la relation. Là je pourrais davantage fixer le regard et ne pas partir en cacahouète.

Mais comme dit lulamae plus haut, ça dépend des contextes aussi.

Concernant le langage non verbale, j'ai encore réussi à démontrer ce soir toute l'étendue de mon incompétence. Un échange avec mon beau-frère et ma belle sœur. Pour une histoire les concernant , je déduis par leurs regards et postures que l'un est plutôt pour et l'autre contre. Je me suis permis de le nommer..
Et ben ...c'était le contraire..Et d'autres personnes présentes de l'avoir à l'unanimité compris comme tel. Sauf moi. C'était amusant.
J'ai au moins compris qu'il étaient en désaccord. ^^

Bref pour répondre à ta question. J'ai envie de te rétorquer que l'idéal pour moi reste l'écrit, quelques soient les contextes et le lien avec mes interlocuteurs.
HQI, Dyspraxique.
Autiste Asperger
Épileptique

Skye45
Occasionnel
Messages : 10
Enregistré le : samedi 13 juin 2020 à 3:38

#101 Message par Skye45 » jeudi 18 juin 2020 à 2:31

Désoler d'avoir inscrit ici, je ne suis pas autorisé ici. Pardon..
Modifié en dernier par Skye45 le vendredi 19 juin 2020 à 3:04, modifié 1 fois.
Skye45 : Pré-diagnostic par psychologue
En cours de diagnostic officiel

Diego1111
Régulier
Messages : 55
Enregistré le : mardi 24 décembre 2019 à 12:17

Re: Plus à l'aise au téléphone ou en face-à-face ?

#102 Message par Diego1111 » jeudi 18 juin 2020 à 8:58

Merci à tous pour vos réponses, c'est déjà éclairant (et me montre que mon raisonnement était sûrement trop simpliste).
Je m'interroge sur moi et, dans une moindre mesure, sur huit milliards d'autres êtres humains.

"Nous sommes tous des farceurs : nous survivons à nos problèmes." Emil Cioran

Cardamome
Forcené
Messages : 1011
Enregistré le : samedi 4 février 2017 à 20:07

Re: Plus à l'aise au téléphone ou en face-à-face ?

#103 Message par Cardamome » jeudi 18 juin 2020 à 10:35

lulamae a écrit :
mercredi 17 juin 2020 à 18:49
Au téléphone, je me retrouve régulièrement avec une remarque comme "si vous voulez bien me laisser parler" (alors que la personne elle-même n'écoute pas ce que je lui demande)
C'est d'autant plus pénible quand c'est toi qui demande... Style l'autre parle à côté de la plaque et en plus exige, péremptoire, qu'on l'écoute alors qu'elle ne répond pas à la demande...
:oops:
maman d'un ado diagnostiqué avec TSA.

"Caminante, no hay camino, se hace camino al andar."
Antonio Machado

Clovis
Forcené
Messages : 781
Enregistré le : samedi 2 mai 2009 à 20:36
Localisation : Ouest

Re: Plus à l'aise au téléphone ou en face-à-face ?

#104 Message par Clovis » jeudi 18 juin 2020 à 12:19

Cardamome a écrit :
jeudi 18 juin 2020 à 10:35
lulamae a écrit :
mercredi 17 juin 2020 à 18:49
Au téléphone, je me retrouve régulièrement avec une remarque comme "si vous voulez bien me laisser parler" (alors que la personne elle-même n'écoute pas ce que je lui demande)
C'est d'autant plus pénible quand c'est toi qui demande... Style l'autre parle à côté de la plaque et en plus exige, péremptoire, qu'on l'écoute alors qu'elle ne répond pas à la demande... :oops:
C'est justement l'une des choses très ennuyeuses au téléphone, que les autres ne comprennent pas et parlent beaucoup trop. Même en face à face d'ailleurs j'ai beaucoup de mal à supporter le superflu dans un échange : je veux les faits et rien d'autre.

Dans le cadre professionnel on m'a souvent félicité pour la qualité mes mails (j'ai eu des supérieurs directs qui faisaient appel à moi quand elles devaient en écrire des importants). Je m'efforce qu'ils soient parfaitement clairs afin de laisser le moins de marge d'erreur (ou de marge tout court) à mon interlocuteur. Je déteste la complexité, surtout quand elle est imprévue. L'idée que poser une question à quelqu'un débouche sur d'autres questions que je n'avais pas su prévoir me terrorise (d'où ma préférence pour l'écrit qui laisse le temps de digérer le retour que nous fait l'interlocuteur).

Dans les conversations en général je fais de gros efforts pour ne pas interrompre les autres mais le risque c'est de ne pas arriver à dire ce que je devais dire, à ne pas pouvoir corriger une affirmation fausse parce que je n'ai pas su le faire au bon moment.
Modifié en dernier par Clovis le jeudi 18 juin 2020 à 18:11, modifié 1 fois.
Diagnostiqué TSA en 2020.

Space
Fidèle
Messages : 145
Enregistré le : samedi 26 janvier 2019 à 10:54

Re: Plus à l'aise au téléphone ou en face-à-face ?

#105 Message par Space » jeudi 18 juin 2020 à 12:39

Loner, ton discours sur le téléphone est sublime !
Tu as tout résumé à la perfection. :lol: Je me sens moins seule d’un coup...

Diego1111 ton raisonnement n’est pas simpliste et je me suis fait la même réflexion mais je crois que d’autres paramètres rentrent en jeu.
Femme (T)HQI-Asperger

10/2019 : diagnostic TSA-Asperger (psychiatre)
09/2019 : pré-diagnoctic syndrome Asperger (psychologue)
12/2016 : diagnostic (T)HQI

Répondre