TSA vs TDA/H, trouble de l'attention

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Betta splendens
Forcené
Messages : 514
Enregistré le : dimanche 19 septembre 2010 à 21:42
Localisation : Dans les nuages

TSA vs TDA/H, trouble de l'attention

#1 Message par Betta splendens » jeudi 22 mars 2012 à 10:57

Bonjour

depuis longtemps j'ai des doutes sur un problème de TDA pour moi, j'a'i même longtemps hésité entre TDA et autisme.
j'ai aujour d'hui un diag de SA se quie ne rejette pas le TDA au contraire la comorbidité de ses deux trouble est très élevé.

je vient de lire ça et ça renforce encore mes doutes
Critères diagnostiques du DSM-IV (1994)
CRITERES DIAGNOSTIQUES DU TROUBLE : DEFICIT DE L’ATTENTION/HYPERACTIVITE

A) Présence de (1) ou de (2) :

(1)Six des symptômes suivants d’inattention (ou plus) ont persisté pendant au moins 6 mois, à un degré qui est inadapté et ne correspond pas au niveau de développement de l’enfant :

a) Souvent ne parvient pas à prêter attention aux détails ou fait des fautes d’étourderie dans les devoirs scolaires, le travail ou d’autres activités ;
b) A souvent du mal à soutenir son attention au travail ou dans les jeux ;
c) Semble souvent ne pas écouter quand on lui parle personnellement ;
d) Souvent, ne se conforme pas aux consignes et ne parvient pas à mener à terme ses devoirs scolaires, ses tâches domestiques ou ses obligations professionnelles (non dû à un comportement d’opposition ni à une incapacité à comprendre les consignes) ;
e) A souvent du mal à organiser ses travaux ou ses activités ;
f) Souvent évite, a en aversion, ou fait à contrecoeur les tâches qui nécessitent un effort mental soutenu (comme le travail scolaire ou les devoirs à la maison) ;
g) Perd souvent les objets nécessaires à son travail ou à ses activités (jouets, cahiers, crayons, livres, outils) ;
h) Souvent se laisse facilement distraire par des stimuli externes ;
i) A des oublis fréquents dans la vie quotidienne.
(2) Six des symptômes suivants d’hyperactivité/impulsivité (ou plus) ont persisté pendant au moins 6 mois, à un degré qui est inadapté et ne correspond pas au niveau de développement de l’enfant :

Hyperactivité

a) Remue souvent les mains ou les pieds ou se tortille sur son siège ;
b) Se lève souvent en classe ou dans d’autres situations où il est supposé rester assis ;
c) Souvent, court ou grimpe partout, dans les situations où cela est inapproprié ;
d) A souvent du mal à se tenir tranquille dans les jeux ou les activités de loisir ;
e) Est souvent "sur la brèche" ou agit souvent comme s’il était "monté sur ressorts" ;
f) Parle trop souvent ;
Impulsivité

g) Laisse souvent échapper la réponse à une question qui n’est pas encore entièrement posée ;
h) A souvent du mal à attendre son tour
i) Interrompt souvent les autres ou impose sa présence (par exemple fait irruption dans les conversations ou dans les jeux).
B) Certains des symptômes d’hyperactivité/impulsivité ou d’inattention ayant provoqué une gêne fonctionnelle étaient présents avant l’âge de 7 ans.

C) Présence d’un certain degré de gêne fonctionnelle liée aux symptômes dans deux ou plus de deux types d’environnement différents (par exemple école, travail, maison).

D) On doit mettre clairement en évidence une altération cliniquement significative du fonctionnement social, scolaire ou professionnel.

E) Les symptômes ne surviennent pas exclusivement au cours du trouble envahissant du développement, d’une schizophrénie, ou d’un autre trouble psychotique, et ils ne sont pas mieux expliqués par un autre trouble mental (trouble thymique, trouble anxieux, trouble dissociatif ou trouble de la personnalité).

Sous-types cliniques

Déficit de type mixte ou combiné : les critères Al et A2 sont satisfaits pour les 6 derniers mois.

Déficit de type inattention prédominante : le critère Al est satisfait pour les 6 derniers mois mais pas le critère A2.

Déficit de type hyperactivité/impulsivité prédominante : le critère A2 est satisfait pour les 6 derniers mois mais pas le critère Al.
Je remplie largement les critères A1 mais pas les Aé ce qui fait un TDA sans H
Mais je m’interroge

la ou me gène le plus c'est surtout pour mon travail "scolaire" (Etudiante), je perd beaucoup de temps et d’efficacité au travail à cause de mon manque d'attention, sans oublier les nombreuse étourderie à l'écrit qui s'ajoute a mon écriture franchement moyenne.

mais concrètement est ce que poser un diag va m'apporté quelque chose, ou juste confirmé que j'ai ce trouble

c'est pourquoi j'aimerais avoir l'avis de personne adulte qui se sont fait diagnostiqué.

Est ce que cela vous a apporté quelque chose , comment ce passe votre prise en charge si il y en a une ?

et comment c'est passer le diagnostique pour vous ?
Neuro-atypique (TSA) diagnostiquée à 21 ans, plusieurs soupçon de TSA dans la familles, un cousin diagnostiqué et 2 cousines en attentes de diagnostique.

Avatar du membre
meï
Forcené
Messages : 4891
Enregistré le : lundi 9 août 2010 à 22:08
Localisation : Bretagne

Re: diagnostique TDA chez l'adulte

#2 Message par meï » jeudi 22 mars 2012 à 13:30

je lirai les reponses avec attention j'ai pas mal de signes aussi.
d'aileurs je suis surtou "tda", si on lis cela. (et j'y ai bien retrouvé mes 2 derniers loulous, le second en tda (avec impulsivité de langage), et le dernier en hyperactivité;...avec un peu des 2 partout...)
mais moi je ne pense pas que 'jaurai de diag un jour, je ne sais pas.(ni a quoi ca me servirai mais ej 'nai pas ton age.)
deja sur mon wais, il y avait un profil tda flagrant (chute a l'item representatif).et ca a aidé la psy a relever le possible TDA.
ensuite j'ai fais la relation avec le quotidien et surtou le travail. Et ca semble asez juste.
je n'ai pas de diag, mais une piste très probable selon les 2 psys rencontrées. mais je ne ferai ps de demarche pour ça en totu cas pour l'instant, pas de besoins.

bonne chance pour la suite.
Maman 44 ( Aspie, hpi, diag CRA 2012) de 3 garçons (20, 18( [trans hpi ) ,16 ans( hpi, TSA aspie diag cra 2016)) et d'une puce 4 ans ( hpi[) .
http://folensemble.fr
https://cieharmonieautiste.jimdo.com/

Avatar du membre
manu
Forcené
Messages : 1794
Enregistré le : mercredi 27 janvier 2010 à 13:44
Localisation : montceau les mines

Re: diagnostique TDA chez l'adulte

#3 Message par manu » lundi 26 mars 2012 à 21:22

+1, je peut mettre ++ devant chacune des question de la catégorie A1. :)

Je n'ai pas de diagnostique non plus mais je crois pouvoir répondre quant même que l'intérêt c'est qu'un psychiatre trouve le bon niveau de rééquilibrage chimique.


En pratique, si chaque neurone est un carrefour, les tiens, les nôtres, ceux des autistes en moyenne d'après des études, ne choisissent pas droite ou gauche, mais, souvent, envoient les messages sur les deux.

Chimiquement c'est un équilibre dans les synapses qui fait la sélection : la quantité de neurotransmetteur qui reste dans la synapse avant d'être capturée détermine si le message continue après le carrefour ou pas.
Différents état, de stress, de dépression, ont le même effets, mais normalement c'est momentané, ça sert a changer des voies de prédilection.

Pour les TDA c'est coincé en mode changement d'itinéraire.
Un médoc peut éventuellement rétablir l'équilibre, et permettre au choix de se faire.


En claire :
voile de chine a écrit :concrètement est ce que poser un diag va m'apporté quelque chose
C'est possible que ça puisse permettre de trouver un moyen de réduire ce trouble.


(désolé si la façon de présenter est lourde ou nœud-nœud, j'essaye de faire au plus claire y compris pour ceux qui n'y connaissent rien)
Reconnu humain à la naissance.
Aucun diagnostique plus pertinent depuis!


"L'homme qui sait ne parle pas, L'homme qui parle ne sait pas." (Lao Tseu) ... J'arrête pas d'le dire!

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19393
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: diagnostique TDA chez l'adulte

#4 Message par Jean » lundi 26 mars 2012 à 21:44

Pour moi, les critères d'inattention sont présents chez tous les aspies que je connais ... sauf, bien entendu, s'il s'agit de leurs intérêts spécifiques (ou "restreints").
père d'une fille SA de 35 ans

Avatar du membre
manu
Forcené
Messages : 1794
Enregistré le : mercredi 27 janvier 2010 à 13:44
Localisation : montceau les mines

Re: diagnostique TDA chez l'adulte

#5 Message par manu » mardi 27 mars 2012 à 12:16

Oui, puisque (d'après ce fil)
Les chercheurs constatent que les enfants atteints d'autisme avaient 67% plus de neurones dans le PFC
Les chemins en plus c'est des neurones en plus.
Reconnu humain à la naissance.
Aucun diagnostique plus pertinent depuis!


"L'homme qui sait ne parle pas, L'homme qui parle ne sait pas." (Lao Tseu) ... J'arrête pas d'le dire!

Avatar du membre
Betta splendens
Forcené
Messages : 514
Enregistré le : dimanche 19 septembre 2010 à 21:42
Localisation : Dans les nuages

Re: diagnostique TDA chez l'adulte

#6 Message par Betta splendens » jeudi 29 mars 2012 à 21:36

Merci pour vos réponse, je vais réfléchir.

Il y a beaucoup de cas de TDA chez les autistes typique ?
Neuro-atypique (TSA) diagnostiquée à 21 ans, plusieurs soupçon de TSA dans la familles, un cousin diagnostiqué et 2 cousines en attentes de diagnostique.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19393
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

Re: diagnostique TDA chez l'adulte

#7 Message par Jean » vendredi 30 mars 2012 à 18:50

Oui, la moitié (ou le tiers).
père d'une fille SA de 35 ans

Avatar du membre
Loup
Forcené
Messages : 7616
Enregistré le : jeudi 9 août 2012 à 21:11
Localisation : Entre les ombres de la pluie
Contact :

Troubles de l'attention associés/ TDA(H)

#8 Message par Loup » lundi 12 mai 2014 à 22:17

Modération (Tugdual) : Fusion de sujets (début).


Quelles sont les différences entre les troubles de l'attention associés à l'autisme (on relève souvent des problèmes d'attention chez les autistes) et les troubles de l'attention avec ou sans hyperactivité tout court?

Y a t-il une différence déjà?

J'exclus ici tout ce qui concerne les problèmes d'ordre sensoriels, et vise plutôt les problèmes d'attention, de concentration, les oublis (mémoire de travail faible), d'impulsivité, l'insatisfaction, la distraction ou à contrario l'hyper focalisation, procrastination, humeurs un peu volatiles, problème d'énergie, addictions, anxiété associée...

Je me pose des questions sur ce point, je suis plutôt dans le profil hypoactif mais avec des sautes d'humeur, d'impulsivité voire d'hyperactivité quand je n'arrive vraiment pas à me concentrer (je "saute" de tâches en tâches sans grande possibilité de me fixer). Et je voulais savoir ce qui était rattaché à l'autisme dans tout ça, parce que je m'y perds un peu...
(et ma concentration est très fluctuante en ce moment, voire absente par moment, et c'est très... Frustrant)
29 ans, autiste cru 2013, Brest. AVS, artiste, diplômé des Beaux-Arts de Lorient. Propriétaire d'un Loup intérieur et dérapeur de réalité. ⚥
"Sire, sire, on en a gros!"

En bordure du bout du monde + La manufacture des loups + BANG! + Ouroboros

Avatar du membre
Betta splendens
Forcené
Messages : 514
Enregistré le : dimanche 19 septembre 2010 à 21:42
Localisation : Dans les nuages

Re: Troubles de l'attention associés/ TDA(H)

#9 Message par Betta splendens » lundi 12 mai 2014 à 23:06

D'après ce que j'ai lut il y a des mécanismes commun au niveau neurologique (déficit au niveau des mêmes neurotransmetteur) entre l'autisme et les TDA, ce qui explique la commorbidité importante de ses deux trouble (50% des cas d'autisme).

Après je sais pas.
Neuro-atypique (TSA) diagnostiquée à 21 ans, plusieurs soupçon de TSA dans la familles, un cousin diagnostiqué et 2 cousines en attentes de diagnostique.

bidouille
Forcené
Messages : 3035
Enregistré le : lundi 16 janvier 2012 à 7:15
Localisation : region parisienne
Contact :

Re: Troubles de l'attention associés/ TDA(H)

#10 Message par bidouille » mardi 13 mai 2014 à 6:32

Alors de ce que j'ai compris la différence c'est que le TDAH qui n'est pas TED n'a pas de difficultés de communication. Mon fils qui ne serait pas TED, mais TDAH sans hyperactivité a des hypersensorialités.
Par contre dans le ressenti au niveau de la saturation des stimulis qui ne sont pas filtré et se mélange tous sans priorité dans la tête , je trouve que ce que raconte les personnes concernées est très proche.

j'ai trouvé ce lien
http://aqps.qc.ca/uploads/documents/bul ... -1-06.html
Maman bizarroïde d'un grand boud de 11 ans (EIP TDA) et d'un ptit bouyou de 9 ans Asperger TDAH.
En cours de diagnostic pour une myasthenie grave
Tous différents , tous humains!

Avatar du membre
Loup
Forcené
Messages : 7616
Enregistré le : jeudi 9 août 2012 à 21:11
Localisation : Entre les ombres de la pluie
Contact :

Re: Troubles de l'attention associés/ TDA(H)

#11 Message par Loup » mardi 13 mai 2014 à 10:29

Merci pour les infos.

J'ai du mal à voir en quoi on peut poser un diagnostic de TDA/H en plus du diagnostic d'autisme...
C'est pas trop la différence entre autisme et TDA/H, mais plutôt celle entre troubles de l'attention dans l'autisme, et ceux dans le TDA/H. Qu'est-ce qui pousse à rajouter le TDA/H en plus?
29 ans, autiste cru 2013, Brest. AVS, artiste, diplômé des Beaux-Arts de Lorient. Propriétaire d'un Loup intérieur et dérapeur de réalité. ⚥
"Sire, sire, on en a gros!"

En bordure du bout du monde + La manufacture des loups + BANG! + Ouroboros

bidouille
Forcené
Messages : 3035
Enregistré le : lundi 16 janvier 2012 à 7:15
Localisation : region parisienne
Contact :

Re: Troubles de l'attention associés/ TDA(H)

#12 Message par bidouille » mardi 13 mai 2014 à 13:00

je vais peut etre dire un betise, mais la psychologue qui a fais passé le bilan attentionnel de mon loulou m'a dit que le traitement metylphenildate, marche que pour le TDAH, si l'enfant est juste TED le médicament va accroitre le problème plutôt que l'améliorer. si on a un doute pour un enfant qui cumule les deux, avec le traitement si il reste des problèmes niveau socialisation alors on peux imaginer qu'il y'a un ted.
Maman bizarroïde d'un grand boud de 11 ans (EIP TDA) et d'un ptit bouyou de 9 ans Asperger TDAH.
En cours de diagnostic pour une myasthenie grave
Tous différents , tous humains!

Avatar du membre
Astragale
Forcené
Messages : 2129
Enregistré le : samedi 31 août 2013 à 8:50
Localisation : 0

Re: Troubles de l'attention associés/ TDA(H)

#13 Message par Astragale » samedi 21 juin 2014 à 22:24

Loup a écrit :Je me pose des questions sur ce point, je suis plutôt dans le profil hypoactif mais avec des sautes d'humeur, d'impulsivité voire d'hyperactivité quand je n'arrive vraiment pas à me concentrer (je "saute" de tâches en tâches sans grande possibilité de me fixer). Et je voulais savoir ce qui était rattaché à l'autisme dans tout ça, parce que je m'y perds un peu...
(et ma concentration est très fluctuante en ce moment, voire absente par moment, et c'est très... Frustrant)
Je me retrouve dans ta description Loup. Je suis une version peut-être plus hyper que hypo, quoi que...

Mais si j'ai de gros problèmes d'attention (comme toi je saute de tâche en tâche), je suis également capable d'une énorme concentration, pourvu que le sujet m'intéresse. C'est assez étrange. J'ai lu un article qui expliquait que les TDAH sont incappable de lire par déficit de concentration. Ce n'est pas mon cas, il faut me forcer pour que j'arrête de lire. je suis capable de lire un livre en entier sans m'arrêter.

En revanche il m'est extrêmement difficile de me concentrer sur des tâches qui ne sont pas plus ou moins proche d'un intérêt spécifique.

J'aimerais vraiment savoir si il existe des thérapie pour améliorer cela... Je suis preneuse de toute piste ! :D
Aspie HPI

Mon blog de photo
http://isolde-h.wixsite.com/photographie

Avatar du membre
Loup
Forcené
Messages : 7616
Enregistré le : jeudi 9 août 2012 à 21:11
Localisation : Entre les ombres de la pluie
Contact :

Re: Troubles de l'attention associés/ TDA(H)

#14 Message par Loup » samedi 21 juin 2014 à 22:32

Je lis très difficilement un livre, j'ai été une très bonne lectrice à un moment.
Mais maintenant, c'est la cata. Alors que j'aime ça. :?

Par contre, si j'arrive un peu à faire fi de mes problèmes de fatigue, je peux me concentrer intensément sur quelque chose. Dans mes intérêts spécifiques.
Mais j'ai lu que les TDA pouvaient avoir une concentration paradoxale.

Un site sur le sujet:
http://www.tdah-adulte.org/
Hyper-focalisation

On a vu que ce symptôme est une anomalie du processus d'attention, il l consiste à se concentrer exclusivement sur une chose à l'exclusion de toutes les autres au point parfois d'en oublier de manger et dormir, en ignorant son entourage jusqu'à être agressif pour certains. C'est un problème si une personne fonctionne tout le temps dans ce mode là ou si elle alterne sans arrêt entre distraction et hyperfocalisation.
► Si elle est utilisé de temps en temps quand c'est nécessaire, c'est au contraire une force, car on peut avancer très vite grâce l'hyper-focalisation. Par exemple ce site internet s'est construit grâce à quelques périodes d'hyper-focalisation de quelques semaines, même s'il a fallu de la persévérance pour le consolider.
► Il est bon d'utiliser l'hyper focalisation sur des projets épanouissants ou rentables. On peut aller très loin avec l'hyper-focalisation, encore faut-il aller au delà des tâches plaisantes ou créatives. L'exemple classique d'hyper-focalisation négative est une étude de marché sans fin sur internet afin de comparer tout ce qui existe dans un domaine pour commencer une activité professionnelle indépendante, et qui finalement souvent ne commencera jamais .
(dans les symptômes positifs)
29 ans, autiste cru 2013, Brest. AVS, artiste, diplômé des Beaux-Arts de Lorient. Propriétaire d'un Loup intérieur et dérapeur de réalité. ⚥
"Sire, sire, on en a gros!"

En bordure du bout du monde + La manufacture des loups + BANG! + Ouroboros

Avatar du membre
Astragale
Forcené
Messages : 2129
Enregistré le : samedi 31 août 2013 à 8:50
Localisation : 0

Re: Troubles de l'attention associés/ TDA(H)

#15 Message par Astragale » samedi 21 juin 2014 à 22:39

Merci Loup tout s'éclaircit !
Je suis partie pour lire tout le site... :bravo: :kiss:
Aspie HPI

Mon blog de photo
http://isolde-h.wixsite.com/photographie

Répondre