Figures géométriques

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

Figures géométriques

#1 Message par bernard » mardi 4 mars 2008 à 20:43

Quand j'étais plus jeune, dans les salles d'attente des docteurs ou des dentistes, si le mur était couvert de tapisserie avec des motifs géométriques, je m'amusais à compter les nombres d'objets identiques, différents, les pas d'espacement, les défauts et décalages apportés par les raccords. Si le sol était recouvert de dalles elles-mêmes avec des lignes géométriques, mon regard repartait sur ces interminables décomptes.
Cela me faisait passer le temps. En grandissant, cela s'est un peu estompé. C'est devenu moins obsessionnel, mais cela n'a pas complètement disparu. Il me fallait compter absolument avant que ce fut mon tour. D'autres ont-ils eu ce genre de manies ?
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

#2 Message par maho » mercredi 5 mars 2008 à 0:25

:D Tu va nous crever Bernard!!! Deja il faut beaucoup reflechir, se souvenir...
Ok!! Vu mon age je vois exactement de quel papier peint tu parle!!!
Mais moi, au lieu de compter(et encore en reflechissant, je ne comptais pas mais verifié la symetri!!!) je cherchais sans cesse des dessins differents de celui qui se voyait tout de suite!!! (un peu comme les dessins ou il ya une jeune femme ou une vieille sorciere, ca depends comment on regarde!!)
Mais heureusement pour nos enfants, le plupart des salles d'attentes sont tapissés "toile de verre, dessin chevrons..... "aie on va commencer a chercher les dessins dans les chevrons!!!
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

#3 Message par bernard » mercredi 5 mars 2008 à 19:16

J'allais te le dire quand tu as parlé de chevrons ! :lol:
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

#4 Message par bernard » dimanche 9 mars 2008 à 23:05

Je viens de terminer le livre de Tony Attwood et je viens de comprendre en lisant la dernière page qui contient des émoticons comme les Smiles disponibles sur ce forum que l'on peut exprimer des sentiments.
Je savais déjà qu'on pouvait mettre des rires en fin de phrase mais pour le reste je n'en abusais pas dans mes notes postées.
Je l'ai fait par mimétisme plus que par compréhension.
C'est pas gagné, faut encore comprendre ce qu'ils signifient.
A part celui qui rit et celui qui fait la tête, dur pour comprendre toutes les nuances des autres. Celui qui roule les yeux par exemple, ça veut dire quoi ? C'est juste pour faire beau ou cela signifie quelque chose ?
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 20099
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

#5 Message par Jean » dimanche 9 mars 2008 à 23:58

bernard a écrit :celui qui roule les yeux par exemple, ça veut dire quoi ? C'est juste pour faire beau ou cela signifie quelque chose ?
celui-là : :shock: ?

Ben, pour savoir, moi j'attends que l'explication apparaisse : là, c'est mis "shocked". Je mets quand je veux faire semblant d'être choqué. Est-ce une bonne :idea: (idea) ?

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

#6 Message par maho » lundi 10 mars 2008 à 6:44

:roll: Je crois que c'est celui la Jean! Bernard les smilies sont surtout pour montrer le ton de voix qu'on ne peut pas faire en ecrivant. Dés fois une de nos phrases peut sembler assez agressive mais si on mets un smiley qui rit, les autres comprennent que c'est pour rigoler et non pas pour etre agressive.
Si on mets :evil: ca veut dire qu'on est vraiment faché (a utiliser souvent avec les admins :lol: )
C'est vrai que en reflechissant, on devient tous monocorde avec une langage "plat" sur un forum.
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

#7 Message par bernard » lundi 10 mars 2008 à 18:46

Merci Jean et Sue.
C'est le smile de Sue dont je parlais.
Que signifie-t-il ?
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

#8 Message par maho » lundi 10 mars 2008 à 19:38

J'aurais du mal a t'expliquer Bernard. Alors supposant qu'une personne t'explique l'astronomie en disant "d'abord il ya l'etoile de Berger... " toi tu va penser "il me prends pour un debutant celui la" et donc tu roule les yeux!! Ca a une coté agacé ou comme si on nous prends pour un idiot.
Si toi tu me traduisait une texte anglais, je metterais ce smile pour te dire "eh oui je m'y connais en anglmais quand meme!!"
Je ne sais pas si je t'aide!! :? (ca c'est confus!!!)
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

#9 Message par bernard » lundi 10 mars 2008 à 19:52

Mais alors on fait comment si on ne peut pas expliquer ?
Faut deviner ?
Je crois comprendre ton explication.
Mais est-ce que c'est à classer du bon ou du mauvais côté ?
Je suis indécis et je ne peux pas le choisir ce smile.
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

#10 Message par bernard » lundi 10 mars 2008 à 19:56

C'est quand même plus simple d'expliquer la fusion thermonucléaire ou les lois de Képler.
Que là c'est ambigü.
Képler ou la fusion, y a rien d'ambigü. C'est peut-être un peu compliqué au début et après ça va tout seul.
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

#11 Message par maho » lundi 10 mars 2008 à 20:23

:lol:
Bon j'ai un sujet (trés eloigné des figures geometriques) pour toi Bernard.
Je reconnais certains aspects Asperger chez moi (ca ne m'inquiete pas plus que ca, a 50 ans passé, je me suis bien debrouillé dans la vie) mais a 18 ans j'ai quitté ma famille (par choix) pour barouder en Europe, seule bien sur!!
Alors aprés l'allemagne, l'Espagne la France (4 langues en poche!!) et des petits sejours chez moi pour gagner de l'argent, je me suis posé ici. Donc il fallait apprendre la langue, la culture, les us, la politesse, et j'en passe. Mais je ne traduis pas, je parle, lis, ecris et reve en francais comme si c'etait une vie separé de celle d'avant. Et donc j'ai appris ce que j'ai vue entendue, lue, appris, et je le mets en pratique comme tel. Je me dis souvent que si on envoyé nos Aspergers dans un pays totalement etranger, ils seront beaucoup moins Asperger!! Car en plus on m'excuse beaucoup de faux pas (sauf l'admin!!!!!) vu que je ne suis pas francaise!
Alors pour revenir a ton smiley, je sais exactement ce que ca veut dire, et quand l'utiliser, mais je suis totalement incapable d'expliquer. Un peu comme un Asperger qui serre la main a un inconnu, il le fait parce qu'il sait que c'est le chose a faire, aussi ambigu que Keppler en fait!!!
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

#12 Message par bernard » lundi 10 mars 2008 à 20:45

Je pense qu'avec le temps, le syndrome d'Asperger bien que toujours là, est parfois moins visible de l'extérieur. On apprend avec l'âge, et par exemple avec le comportement envers les autres, beaucoup de choses changent. Même si certaines n'ont pas bougé d'un iota.
Là où je coince, c'est sur une situation nouvelle. Je prends 2 exemples :
- la première année que les oreillettes pour les téléphones portables sont apparues, j'ai eu du mal à m'y faire. Quand je voyais une personne qui me regardait et qui parlait, je lui répondais avant de comprendre que c'était au micro qu'elle s'adressait. Cela m'a mis mal à l'aise pendant un certain temps, mais maintenant, c'est passé, je ne fais plus d'erreur. C'est donc que j'ai pu apprendre.
- quand je fais les courses au supermarché avec mon chariot (c'est moi qui fait les courses car j'adore cela), si je tombe nez à nez au détour d'un rayon avec une autre personne qui m'arrive droit devant, une fois sur deux on assiste à un ballet. Par mimétisme je pars du même côté d'elle, puis dans l'autre, puis j'arrête car j'ai peur que l'autre personne croit que je me moque d'elle. A ce moment-là, elle trouve la bonne solution, et si je vois qu'elle sourit, j'ai une petite phrase toute faite que je dis pour déstresser en souriant car je sais que cela passe mieux.
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
jakesbian
Forcené
Messages : 2933
Enregistré le : vendredi 17 août 2007 à 17:33
Localisation : plounéventer
Contact :

#13 Message par jakesbian » lundi 10 mars 2008 à 20:58

bonjour tout le monde,
- pour les smiles, je lis ce qu'il y a écrit dessous et j'en fais ma propre interprétation... le même smile n'aura pas la même signification pour moi que pour quelqu'un d'autre; comme dans la vie, par exemple un enfant qui à les vêtements sales, pour l'un c'est un enfant qui joue donc qui est en bonne santé :) , pour l'autre ce sera un enfant dont on ne s'occupe pas bien donc succeptible d'attraper plein de maladies :? ...
... disons que pour les smiles, je m'en sert d'instinct;
:roll: incarne pour moi le mouvement, les choses qui vont très vite et qu'on ne contrôle pas toujours;
8) je l'aime bien, il est apaisant, et tout va bien.
- le sujet de départ c'est les figures géométriques... mais moi, je parlerais de compter pour nicolas: çà me rappelle la semoule :idea: ; je lui avais dit de remuer régulièrement mais pas forcément tout le temps; alors il remuait en comptant jusqu'à 10, et comptait jusqu'à 20 avant de recommencer :? .
"petits bouts par petits bouts... les bouts étant mis bout à bout."
"en chacun de nous sommeille un dragon... il faut y croire." (devise "bat-toi florent")

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

#14 Message par bernard » lundi 10 mars 2008 à 21:03

Pour les Aspergers en voyage :
- au début, quand j'ai voyagé à l'étranger, j'angoissais de partir seul. Je trouvais toujours une bonne raison pour que je parte avec un collègue du boulot ou en groupe. J'étais plus rassuré.
- comme je me suis trouvé toujours nul en langue étrangère, je me suis aperçu que petit à petit, les choses évoluaient. J'ai pris un peu plus confiance en moi. Lors d'un séjour de 3 semaines en 1999 aux USA, je me suis aperçu que je pouvais comprendre l'américain sans traduire, que le soir je pensais en anglais, et cela m'a réconforté.
- j'ai fait depuis plusieurs voyages aux USA, je n'ai plus peur.
- en 2002, je suis allé visité un centre de recherche et j'étais passionné par ce que me disaient les chercheurs de l'autre entreprise. On s'est mis à parler à toute vitesse entre eux et moi, avant d'être interrompus par mon collègue américain (de la filiale US de ma compagnie), qui nous a demandé de parler moins vite car il n'arrivait pas à nous suivre. On parlait entre passionné et mon collègue pourtant de la même langue que le chercheur avait décroché.
- en septembre 2005, je suis allé à Bangkok donner une conférence pour mon travail, et en novembre je suis allé seul à Shanghai. Le chauffeur de taxi chinois ne parlait que le chinois, et moi que l'anglais et il fallait faire 70 km de l'aéroport à ma destination dans Shanghai. J'avais plein de petits bouts de papier écrits en chinois pour l'hôtel et l'aéroport pour le retour. Il n'y a eu aucun problème. Je suis resté à Shanghai une semaine, j'ai pu créer des liens avec mon contact chinois qui m'a fait découvrir sur 2 soirs Shanghai. On m'aurait dit cela 10 ans auparavant que je ne l'aurais pas cru. Cela m'a demandé un très gros effort, mais cela m'a redonné confiance pour la suite.
- je vois pour les jeunes autour de moi, qu'ils n'ont pas confiance en eux et pensent qu'ils sont bons à rien. Pour les Aspies c'est encore pire comme ils se sentent mal. Mais comme tu dis, envoyés dans un pays inconnu, ça réveille des ressources insoupçonnées.
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

#15 Message par maho » lundi 10 mars 2008 à 21:08

:lol: J'ai toujours autant de mal avec les oreillettes, quand je voyais quelqu'un qui parlait dans la rue, je cherchais autour de moi pour voir a qui il s'adressait. Comme toi je comprends ce qui se passe, mais je trouve toujours cela assez destabilisant.
Pour les chariots, on fait tous le meme ballet, et surtout les chariots en generale ont au moins une roulette qui marche pas, donc ca n'aide pas!!
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

Répondre