Célibataire ou pas ?

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

#31 Message par maho » lundi 21 avril 2008 à 15:33

:lol: :lol: J'aimais bien le chanson deja, mais le clip est vraiment super!!! Merci Jakesbian!!
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

mysterio
Adepte
Messages : 213
Enregistré le : mardi 8 juillet 2008 à 11:10

#32 Message par mysterio » jeudi 31 juillet 2008 à 15:51

bonjour à tous.

Je poste dans ce topic car moi je vis mal mon célibat et je me dis que j'aurai jamais de copine.
J'en ai déja eu mais c'était quand j'était à l'hôpital ou a l'IME mais ça a duré une semaine. Sinon à chaque fois que je demande à une fille de sortir avec moi ce qui est trés dur, soit elle dit " tu n'es pas mon style ou tu es moche ou c**". Voilà.

Il y a même une ancienne amie de lycée qui a dit a sa mére que j'étais handicapé et elle m'a dit de ne plus appeller chez elle le dimanche car ça fait des histoires et blabla...... Donc, je peux vous dire que j'ai beaucoup de mal avec les filles.


Moi ce que je voudrais c'est avoir une petite copine asperger ou qui accepte mon handicap et là j'ai vraiment du mal. Donc je laisse tomber. J'attends que ça soit les filles qui fassent le premier pas mais ça n'arrive pas souvent, sauf une fois dans mon ancien lycée, il y avait une fille handicapée qui était amoureuse de moi mais moi non, donc voilà.

Si vous pouviez me donner des conseils pour réussir a me rapprocher des filles ça serait sympa.

Avatar du membre
papa fredoc
Adepte
Messages : 235
Enregistré le : mercredi 5 mars 2008 à 21:11

#33 Message par papa fredoc » jeudi 31 juillet 2008 à 17:18

Florent a écrit :bonjour à tous.

Je poste dans ce topic car moi je vis mal mon célibat et je me dis que j'aurai jamais de copine.
J'en ai déja eu mais c'était quand j'était à l'hôpital ou a l'IME mais ça a duré une semaine. Sinon à chaque fois que je demande à une fille de sortir avec moi ce qui est trés dur, soit elle dit " tu n'es pas mon style ou tu es moche ou c**". Voilà.

Il y a même une ancienne amie de lycée qui a dit a sa mére que j'étais handicapé et elle m'a dit de ne plus appeller chez elle le dimanche car ça fait des histoires et blabla...... Donc, je peux vous dire que j'ai beaucoup de mal avec les filles.


Moi ce que je voudrais c'est avoir une petite copine asperger ou qui accepte mon handicap et là j'ai vraiment du mal. Donc je laisse tomber. J'attends que ça soit les filles qui fassent le premier pas mais ça n'arrive pas souvent, sauf une fois dans mon ancien lycée, il y avait une fille handicapée qui était amoureuse de moi mais moi non, donc voilà.

Si vous pouviez me donner des conseils pour réussir a me rapprocher des filles ça serait sympa.
j'aimerai te rassurer mais dis toi que ca ne va pas s'arranger en vieillissant bien au contraire alors essaye de te lacher tant que t'es jeunes et puis le jour ou tu sens que tu tiens l'AMOUR de ta vie essaye de ne pas faire comme moi, ne laisse pas ton syndrome tout gacher, garde la :wink:


bienvenue au club :wink:

Avatar du membre
jakesbian
Forcené
Messages : 2933
Enregistré le : vendredi 17 août 2007 à 17:33
Localisation : plounéventer
Contact :

#34 Message par jakesbian » jeudi 31 juillet 2008 à 23:29

fred,

tu as un pb avec la touche Ctrl V :roll:

florent,

moi, je te conseillerais de vivre en montrant le meilleur de toi même, sans se préoccuper de ce qu'ils pensent... et ceci pour une raison trés simple: "par définition", l'autiste est maladroit socialement ( et tu as pu le vérifier); il faut donc laisser les autres faire le premier pas; si tu interresses une fille, elle viendra à toi ( comme l'handicapée), elle engagera la conversation... et tu ne commettras pas de maladresse.

enfin, je pars de l'hypothèse que tu es maladroit à démmarrer une conversation; nicolas, c'est son cas; maintenant, il a compris, alors il lui arrive moins de bricoles... bon!!! il n'a pas de copine, non plus, mais petit à petit, il arrive à se faire apprécier des autres, ce qui n'était pas le cas, il y a 2 ans;

maintenant, si tu as l'art de la tchatch, discutes comme si de rien était... tu verras bien, si tu plais à la demoiselle... avant de t'engager;

prends ton temps, tu es jeune... ne t'en rends pas malade, et apprends à être heureux sans copine, si tu veux vivre vraiment heureux avec;

enfin, avis personnel;
"petits bouts par petits bouts... les bouts étant mis bout à bout."
"en chacun de nous sommeille un dragon... il faut y croire." (devise "bat-toi florent")

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

#35 Message par bernard » jeudi 31 juillet 2008 à 23:56

Florent,
J'ai fait comme Jakesbian a dit.
Et c'est venu tout seul. C'est elle qui m'a trouvé.
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
pierre
Fidèle
Messages : 183
Enregistré le : dimanche 13 avril 2008 à 21:07
Localisation : grenoble

#36 Message par pierre » samedi 2 août 2008 à 17:21

Florent a écrit : J'attends que ça soit les filles qui fassent le premier pas
C'est quand on attend plus que les choses arrives. Je pense qu'il faut que tu arrêtes de focaliser sur la question, laisser faire les choses comme on te l'a déjà dit et quand ça va arriver, ça arrivera et tu te diras que tu t'es pris la tête pour rien du tout car tu seras... in love... jusqu'au jour où tu en auras mare et que tu regretteras le temps où tu étais célibataire :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: (j'rigole :wink: )
Courage, prend soin de toi et essaie de rencontrer le maximum de personne, la magie viendra après...
papa de Lena (Ted)
et expert en orthographe (mdr)...

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

#37 Message par bernard » samedi 2 août 2008 à 21:18

pierre a écrit :... et essaie de rencontrer le maximum de personne ...
Je n'ai rien fait. Je n'ai pas essayé de rencontrer un maximum de personnes. De toutes façons, je n'aurai pas eu le courage de le faire.
Juste ne pas les effrayer en se montrant excité ou violent.

Plus jeune, j'étais comme le décrit T.Attwood dans son livre. Pas excité et bruyant comme les autres garçons, et ça, certaines filles aimaient bien et je me retrouvais souvent avec des clins d'oeil ou des invits. Sauf que je ne savais pas répondre et donc il ne se passait rien. Je ne comprenais pas le langage des gestes.

Puis un jour, c'est elle qui a fait le premier pas, et j'ai tenté ma chance, et cela a marché. Comme quoi. Faut pas s'en faire un drame.
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
Mars
Modératrice
Messages : 8317
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 15:02
Localisation : finistère

#38 Message par Mars » dimanche 3 août 2008 à 22:27

Je comprends ton problème Florent car je connais pas mal de garçons (aspies ou non) qui ont le même, des filles aussi d'ailleurs. Et, en voulant aller vite, il leur arrive parfois de commettre des maladresses qui font tout rater.
Je partage donc l'avis des mes camarades du forum en te disant d'être patient. Cependant, nous sommes tous des adultes et nous avons à peu près tous trouvé, sinon l'âme soeur, au moins chaussure à notre pied (pour un temps plus ou moins long). Ca semble un peu trop facile de "donner des conseils" mais du moins chacun peut te faire part de son expérience.
Pour ma part, j'ai rencontré mon futur mari lors de réunions de groupes anti-nucléaires. Nous avions des convictions communes, ça a aidé à trouver des sujets de discussion.
Faire partie d'un groupe (avec des intérêts communs) peut aider à mieux connaître et apprécier certaines personnes. Ca peut être dans un cadre sportif, associatif (bénévole à la Croix Rouge par ex. , Nicolas et Lila y ont appris beaucoup) ou autour des animaux (SPA ou le cheval par ex.)
Voilà, juste quelques pistes pour agir sans se précipiter.
Bon courage
Atypique sans être aspie. Maman de 2 jeunes filles dont une aspie.

Répondre