Les détails

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

Les détails

#1 Message par bernard » lundi 14 avril 2008 à 0:15

Je voudrais parler ici du sujet des détails chez les aspies.

En fait, quand je rentre dans une explication, je rentre trop dans les détails, et j'agace mon auditoire, qui finit par se perdre dans tes ces détails et oublie le thème général.
Au boulot, j'ai même un collègue qui finit par bailler quand je parle trop longtemps. Quand je le vois faire ça, je comprends maintenant que cela vient de moi. Avant 2003, et que je découvre le syndrome, quand il faisait cela, je le lui faisais remarquer "si le réponse ne t'intéresse pas, ne me pose pas la question" que je lui disais, persuadé que cela venait de lui. Il se ravisait et s'excusait.

Autre cas avec Lucie cette fois.
Samedi matin vers 11h, je ramène Lucie à la maison après sa matinée d'équitation. Je lui demande quelles activités ils ont fait, et elle commence à me raconter. Au bout d'une minute, elle rentrait tellement dans les détails qu'elle finit par perdre le fil de son discours. Je souris en reconnaissant le symptôme et elle s'énerve croyant que je me moque d'elle.
Je change de sujet pour ne pas la mettre dans l'embarras, mais en rentrant à la maison, j'en parle à ma femme, qui me dit "toi aussi tu as remarqué que depuis quelques temps, elle s'embrouille dans ses explications et qu'on finit par ne plus comprendre de quoi elle parle ?". Je lui explique alors que cela vient des détails, et en y réfléchissant, elle me dit "effectivement, elle veut donner trop de détails et on finit par ne plus savoir de quoi elle veut parler". Ce soir, on en a encore reparler et je lui ai demandé de repérer la prochaine fois que cela arrive pour bien vérifier que :
- le début de la phrase va bien
- puis confiante, rapidement elle rentre dans des détails à ne plus en finir,
- le reste devient difficile à suivre (même pour moi) :D

Je ne sais pas comment faire pour ne pas tomber dans ce piège des détails. Des avis ?
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
Murielle
Forcené
Messages : 11099
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 11:05
Localisation : Plougastel-Daoulas

#2 Message par Murielle » lundi 14 avril 2008 à 15:41

C'est amusant ces histoires de détails car je crois que c'est assez récurent chez nos aspies.!!!
Je ne me rappelle plus qui disait (un asperger) que c'est comme la chanson des "3 petits chats, chapeau d'paille, paillasson, somnambule...etc" un mot, un objet fait penser à une autre chose et comme ça de fil en aiguille on s'éloigne du sujet initial.!!!!
Quant à avoir une solution....Aïe.!!! :wink: :wink: :wink:
Chez nous, quand Léo fait ce genre de truc, on lui rappelle la question afin qu'il "revienne" au début.! :lol:
Je ne suis pas Asperger, mais j'ai une fâcheuse tendance aussi à m'attarder sur des "détails" ce qui agace mon mari qui a lui ,l'habitude d'aller à l'essentiel.!
A nous tous, cela nous permet d'avoir une belle vision d'ensemble, non? :D
Murielle,
Maman de Pauline 21 ans,Léo (asperger) 17 ans et demi .
Savoir profiter du moment présent ,
Savoir vivre pleinement chaque instant et ne pas uniquement penser aux jours à venir, voilà un défi à relever maintenant.

Avatar du membre
Mars
Modératrice
Messages : 8315
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 15:02
Localisation : finistère

#3 Message par Mars » mardi 15 avril 2008 à 13:59

Cette question des détails me semble typique des centres d'intérêt (restreints ou non). Celui qui est passionné (et très qualifié) suppose que son interlocuteur l'est aussi (ce qui est rarement le cas, surtout au même niveau).
Ca rejoint un autre de tes sujets Bernard : Savoir quand s'arrêter !
Atypique sans être aspie. Maman de 2 jeunes filles dont une aspie.

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

#4 Message par maho » mercredi 16 avril 2008 à 22:25

:D Je me regale!!!
Alors que mon mari commence a se croire aussi Aspie, il a une tendance a parler et perdre le fil. Nous (tout le monde!!!) on lui dit "abrege!!!" Ca ne marche pas topujours!!
C'est drole Murielle, le chanson, je l'ai appris par ma fille et sa cousine, c'est un chanson qui nous a accompagné pendant les 1600km pour aller en Espagne chaque année!!
Chris je ne sais pas si ca rejoint les interets restreints, car il m'arrive aussi de "devier" et perdre le fil, car j'ai des souvenirs ou des examples qui remonte a la surface, et je me perds dans mes pensées!!
C'est peut etre Alzheimer qui frappe a ma porte!! :lol:
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

Avatar du membre
Murielle
Forcené
Messages : 11099
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 11:05
Localisation : Plougastel-Daoulas

#5 Message par Murielle » mercredi 21 mai 2008 à 15:59

Mon fils vient de faire une séance d'ergothérapie où on lui a demandé (entre autre) de reproduire le dessin simplifié d'un chateau... :D
C'est amusant de voir par quoi il a commencé.!Normalement, on commence par le "gros" de la structure et lui a débuté par les tours, les fenêtres, la porte (avec la poignée)....Ahhhhh, les détails....c'est bien révélateur de son mode de fonctionnement.!
Finalement, le résultat n'était pas si mauvais.! :lol:
Murielle,
Maman de Pauline 21 ans,Léo (asperger) 17 ans et demi .
Savoir profiter du moment présent ,
Savoir vivre pleinement chaque instant et ne pas uniquement penser aux jours à venir, voilà un défi à relever maintenant.

Avatar du membre
Mars
Modératrice
Messages : 8315
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 15:02
Localisation : finistère

#6 Message par Mars » mercredi 21 mai 2008 à 19:39

Chacun sa méthode, l'essentiel c'est le résultat. Le gros problème à l'école c'est qu'il y a souvent une seule méthode enseignée et qu'il faut s'y plier même si on réussit moins bien.
Atypique sans être aspie. Maman de 2 jeunes filles dont une aspie.

Avatar du membre
jakesbian
Forcené
Messages : 2933
Enregistré le : vendredi 17 août 2007 à 17:33
Localisation : plounéventer
Contact :

#7 Message par jakesbian » mercredi 21 mai 2008 à 20:40

bonjour à tous et toutes,

- lorsque bernard a parlé de lucie, çà m'a rappellé nicolas au même âge; étant petit, il parlait distinctement, construisait bien ses phrases... puis il a commencé à avoir du mal à faire tout çà, même que si il réussissait du premier coup, c'était bon, sinon il se mettait à pleurer; et çà c'est dégradé... et les gens comprenant mal ce qu'il disait avaient tendance à lui dire de se taire... et il a perdu confiance... et tout çà faisait boule de neige;

- pour ce qui est des détails, au milieu de son histoire, on a souvent oublié le début...
... ce que j'ai constaté est que la meilleure solution est d'engager la conversation; si il le faut de couper son discours par une question ou une réflexion pertinante; enfin, c'est ce qui marche dans une conversation entre moi et nicolas...
... car, le problème est, que je suis la seul à le savoir ou le comprendre... donc, dés qu'il parle à quelqu'un d'autre, çà ne marche que si c'est l'autre qui engage la conversation.

j'en ai plusieurs fois parlé avec nicolas... mais l'envie de parler, il ne la controle pas toujours.
"petits bouts par petits bouts... les bouts étant mis bout à bout."
"en chacun de nous sommeille un dragon... il faut y croire." (devise "bat-toi florent")

marilyngeaud
Régulier
Messages : 43
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:17
Localisation : LA BOUEXIERE

#8 Message par marilyngeaud » mercredi 4 juin 2008 à 21:34

clément détaille également ses plannings de questions : est ce qu'on pourra s'asseoir ds le rer ? sur la route que va t-on manger ? y aura t-il du monde dans le métro?
des questions que je me pose peut- être mais inconsciemment sont pour lui verbalisées et répétées

est ce qu'avec le temps les aspies apprennent à consciemment intérioriser ces questions ?
maman de clément 7 ans(asperger), maxence 5 ans et justine 3 ans

Avatar du membre
Emma
Forcené
Messages : 516
Enregistré le : mercredi 28 septembre 2005 à 22:25
Localisation : Landerneau
Contact :

#9 Message par Emma » vendredi 6 juin 2008 à 10:13

Je pense que cette façon de voir le monde en détails est directement associé au monde de fonctionnement privilégié de la pensée des personnes autistes, c'est à dire séquentiel (ou voir le monde par le "petit bout de la lorgnette", en "détails").

J'ai bien écrit privilégié car dans cette certaine situations, les personnes avec autisme savent très bien mobiliser le mode de pensée simultané (davantage "global"). Il semblerait simplement que le mode séquentiel soit plus simple d'utilisation.

Emma.
Maman d'Elouan (asperger), 13 ans, Maël (autiste de haut niveau) 11 ans et Pierre-Marie, 9 ans.

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

#10 Message par bernard » dimanche 8 juin 2008 à 0:05

marilyngeaud a écrit :est ce qu'avec le temps les aspies apprennent à consciemment intérioriser ces questions ?
Dans mon cas la réponse est OUI.
Je me pose toujours autant de questions.
Je le fais intérieurement.
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10811
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

#11 Message par Jonquille57 » dimanche 27 juillet 2008 à 0:53

Parler et poser des questions... on y est tellement habitué avec Florent qu'on finit par ne plus y faire attention... Mais j'ai rigolé quand l'animatrice qui a accompagné Florent à sa semaine à Dinan nous a dit que les premiers jours, il leur avait posé mille milliards de questions... :D

Avatar du membre
jakesbian
Forcené
Messages : 2933
Enregistré le : vendredi 17 août 2007 à 17:33
Localisation : plounéventer
Contact :

#12 Message par jakesbian » dimanche 27 juillet 2008 à 10:52

bonjour brigitte,

c'est bien que florent pose des questions; nicolas, c'est ce genre d'attitude qui l'a sauvé, car çà montrait qu'il était interressé, motivé...
... alors, tout le monde s'est occupé de lui, malgré ses difficultés et ses notes pas mirobolantes 8).
"petits bouts par petits bouts... les bouts étant mis bout à bout."
"en chacun de nous sommeille un dragon... il faut y croire." (devise "bat-toi florent")

Répondre