Coming out Aspie

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Lilas
Modératrice
Messages : 3572
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: Coming out Aspie

#106 Message par Lilas » mardi 21 mai 2019 à 7:45

Oui, j'etais un peu dans la même situation, face à une tâche supplémentaire que je ne parvenais pas à gérer.
C'est le seul de mes arguments qui a finalement été entendu.
Vu que tu pars dans quelques mois, je pense que ça vaut le coup de tenter : tu auras peut-être une bonne surprise, sans le risque d'impacts à long terme.
Lilas - TSA (AHN)

"Si un homme ne marche pas au pas de ses camarades, c'est qu'il entend le son d'un autre tambour." - Henry David Thoreau

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3524
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Coming out Aspie

#107 Message par hazufel » mardi 21 mai 2019 à 8:12

Je suis de l’avis de Lilas, tu n’y seras plus pour longtemps, ça ne portera pas à conséquences négatives j’imagine. Si tu sens ta responsable à l'écoute, bien qu’on ne sache jamais comment les gens vont réagir...
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

chill out
Fidèle
Messages : 144
Enregistré le : dimanche 9 septembre 2018 à 17:23
Contact :

Re: Coming out Aspie

#108 Message par chill out » mardi 21 mai 2019 à 8:36

Ton message me parle un peu...

Pour ma part, lorsque j'ai annoncé mon état, les difficultés que je rencontrais avec ma N+1 se sont accentués.
Ma démarche de diag était d'ailleurs justement le fait de difficultés que je rencontrais avec cette dernière...
Je m'entendais régulièrement dire que depuis l'annonce de mon diag, j'avais changé de comportement, que je devais en parler à ma psy et que je devenais ce que je lisais (en résumé, tu deviens autiste parce que tu lis des livres sur l'autisme)
J'ai simplement expliqué que j'arrêtais peu à peu de me forcer à être ce que je n'étais pas et que ma nature reprenait le dessus mais rien n'y à fait...
Même si mes conditions de travail ne se sont amélioré qu'un tout petit, c'est une bonne chose que d'expliciter ce que l'on est...
Ne serait-ce que pour les relations entre collègues qui peuvent se montrer un peu plus conciliant...

Flower a écrit :
lundi 20 mai 2019 à 19:32
Aujourd'hui, j'ai eu très envie de dire à ma chef que si je dis que je ne sais pas faire une certaine chose, c'est parce que je suis autiste, et qu'elle ne demanderait pas non plus à un aveugle de lire le journal papier...
En fait, cela devient de plus en plus difficile en ce moment de ne rien dire. Je suis complètement à bout de mes forces et si j'ai essayé d'évoquer ça - même en mentionnant l'existence d'un handicap - le seul résultat était qu'on m'a proposé de prendre quelques jours de congé. Ce qui n'était évidemment pas suffisant. Comme je change de poste dans 3 mois, ce n'est plus vraiment la peine de chercher des aménagements, mais je gère à peine le boulot normal, quelque chose certes d'exceptionnel mais d'aussi difficile que ce qu'on me suggère, ça risque de me mettre complètement à terre.
Y en a-t-il parmi vous qui ont fait ce genre d'expérience - ne plus vraiment trouver d'autre moyen de gérer à part le dire - et comment ça s'est passé pour vous?
Diagnostiqué.

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4463
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: Coming out Aspie

#109 Message par Flower » mardi 21 mai 2019 à 9:33

Merci pour vos retours!

Je n'ai pas vraiment de difficultés avec ma responsable, elle est très sympa, heureusement. Il s'agit d'une tâche ponctuelle que je pourrais être amenée à faire mais qui me paraît totalement au-dessus de mes capacités, surtout vu à quel point je suis déjà fatiguée. En principe je lui avais expliqué que j'avais un handicap et que certaines choses étaient très difficiles pour moi, mais j'ai l'impression qu'elle a oublié. :innocent:
La difficulté est que même si je change de poste, il n'est pas totalement exclu que je sois amenée à travailler de nouveau avec elle plus tard. :? En même temps, si elle oublie les choses, peut-être qu'elle ne se souviendra même plus...
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
Lilas
Modératrice
Messages : 3572
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: Coming out Aspie

#110 Message par Lilas » mardi 21 mai 2019 à 10:25

J'avais tenté d'expliquer que la tâche en question était difficile pour moi.
J'avais de très bons arguments, mais ils n'ont eu aucun effet.
Ce n'est que quand j'ai prononcé le mot autisme que mon responsable a compris que ce n'était pas juste une plainte parmi les nombreuses que tout le monde apparemment émet de partout pour ne pas faire ceci ou cela, et qu'il devait réellement en tenir compte.
Lilas - TSA (AHN)

"Si un homme ne marche pas au pas de ses camarades, c'est qu'il entend le son d'un autre tambour." - Henry David Thoreau

Clovis
Forcené
Messages : 510
Enregistré le : samedi 2 mai 2009 à 20:36
Localisation : Ouest

Re: Coming out Aspie

#111 Message par Clovis » lundi 27 mai 2019 à 22:34

Si mon diagnostic progresse j'aimerais pouvoir aborder le sujet avec ma femme... Je commence à me faire à cette idée mais ce qui me bloque le plus c'est qu'au fil de mes lectures sur le TSA je me pose beaucoup de questions sur son cas à elle...

Seulement, pour autant que je sâche, même si elle a conscience de multiples difficultés qu'elle peut avoir elle ne semble pas du tout vouloir trouver d'explication à celles-ci.

Du coup, si je parle de mon propre cas, je risque de déclencher des questionnements sur elle dont elle n'a pas forcément envie/besoin. Ne serait-ce pas égoïste de ma part de déclencher ça pour me soulager ?

Mais ne pas lui en parler, ne serait-ce pas un mensonge proche d'une double vie ?
Pré-diagnostic va dans le sens du TSA, en attente restitution bilan psychomoteur et sensoriel, rendez-vous psychiatre en janvier 2020.

Mars07
Habitué
Messages : 80
Enregistré le : jeudi 23 novembre 2017 à 21:31

Re: Coming out Aspie

#112 Message par Mars07 » lundi 27 mai 2019 à 22:43

Clovis a écrit :
lundi 27 mai 2019 à 22:34
Si mon diagnostic progresse j'aimerais pouvoir aborder le sujet avec ma femme... Je commence à me faire à cette idée mais ce qui me bloque le plus c'est qu'au fil de mes lectures sur le TSA je me pose beaucoup de questions sur son cas à elle...

Seulement, pour autant que je sâche, même si elle a conscience de multiples difficultés qu'elle peut avoir elle ne semble pas du tout vouloir trouver d'explication à celles-ci.

Du coup, si je parle de mon propre cas, je risque de déclencher des questionnements sur elle dont elle n'a pas forcément envie/besoin. Ne serait-ce pas égoïste de ma part de déclencher ça pour me soulager ?

Mais ne pas lui en parler, ne serait-ce pas un mensonge proche d'une double vie ?
C'est normal de ressentir ça je pense, maintenant si c'est important d'en parler pour toi, il faut le faire parce que comme tu le dis, tu vas avoir l'impression de vivre dans le mensonge et ça aussi, ça peut altérer votre relation (et donc elle). Si tu décide d'en parler, tu pourrais voir avec ton psy pour savoir comment aborder les choses sans trop la brusquer.
En attente de diagnostic

Avatar du membre
isra
Forcené
Messages : 2237
Enregistré le : dimanche 9 février 2014 à 22:04
Localisation : Suisse

Re: Coming out Aspie

#113 Message par isra » mardi 28 mai 2019 à 10:16

Clovis a écrit :
lundi 27 mai 2019 à 22:34
Du coup, si je parle de mon propre cas, je risque de déclencher des questionnements sur elle dont elle n'a pas forcément envie/besoin. Ne serait-ce pas égoïste de ma part de déclencher ça pour me soulager ?
Je pense que si elle n’y’est pas prête, elle ne ramènera pas de questionnements sur son propre cas (expérience faite avec certaines personnes de mon entourage).

Il n’y a donc pas lieu de considérer cela comme égoïste, elle ne se posera des questions que si elle est prête à en savoir davantage sur elle-même.

Par-contre ce qui peut se produire c’est qu’elle ne considère pas que tu as de problème en répliquant qu’elle aussi présente telles particularités sans pour autant être autiste :?

Mais je pense qu’il y a moyen ensuite de communiquer à ce sujet et qu’il est important que tu ne lui cache pas cette situation. Même s’il peut en découler des tensions entre vous, sur le long terme, ne rien dire ne sera pas plus bénéfique à mon avis...
Diagnostiquée SA en janvier 2015

Clovis
Forcené
Messages : 510
Enregistré le : samedi 2 mai 2009 à 20:36
Localisation : Ouest

Re: Coming out Aspie

#114 Message par Clovis » mardi 28 mai 2019 à 13:09

Merci pour vos réponses !
isra a écrit :
mardi 28 mai 2019 à 10:16
Par-contre ce qui peut se produire c’est qu’elle ne considère pas que tu as de problème en répliquant qu’elle aussi présente telles particularités sans pour autant être autiste :?
Depuis que j'ai décidé de creuser la piste TSA je m'efforce d'exprimer certaines des difficultés que je cache/tais généralement... Et plusieurs fois elle m'a fait ce genre de réponses.
Pré-diagnostic va dans le sens du TSA, en attente restitution bilan psychomoteur et sensoriel, rendez-vous psychiatre en janvier 2020.

Avatar du membre
isra
Forcené
Messages : 2237
Enregistré le : dimanche 9 février 2014 à 22:04
Localisation : Suisse

Re: Coming out Aspie

#115 Message par isra » mardi 28 mai 2019 à 13:47

Ça me semble assez typique comme réponses.

Par-contre comme tu n’as pas mis de nom sur cet ensemble de particularités, il peut s’agir d’une forme de compassion ou de réponse pour te rassurer:- c’est normal, moi aussi je vis cela...

D’ailleurs moi-même en toute connaissance de mon autisme il m’est arrivé plusieurs fois de répondre ce genre de choses lorsque des personnes que je suspecte être potentiellement concernées aussi font allusion à certaines particularités 😳

Ce n’est pas dit qu’elle se positionne ainsi le jour où tu feras état du diagnostic mais si ça ne lui sert pas de perche pour se questionner sur elle-même, c’est possible...
Diagnostiquée SA en janvier 2015

pimpoline
Forcené
Messages : 513
Enregistré le : lundi 1 mai 2017 à 20:51

Re: Coming out Aspie

#116 Message par pimpoline » jeudi 29 août 2019 à 20:21

Beaucoup de questionnements... je n'ai pas tout lu, désolée pour les redites.
Je ne suis pas encore diagnostiquée, mais j'espère quand même avoir des éléments me permettant de mieux me comprendre et de justifier quand même un peu mes malaises et maladresses relationnelles.
J'aimerais beaucoup avoir le cas échéant faire un coming out, peut-être pas directement mais quand même prononcer le mot autiste et avoir l'occasion d'expliquer en quoi je suis concernée - comme vous je constate que les clichés et la minimisation ont encore de beaux jours devant eux et ça m'énerve.

J'ai ce questionnement : je vais certainement me retrouver un jour en présence de connaissances qui pour certaines seront au courant et d'autres non. ça risque de me mettre mal à l'aise, je ne suis pas sûre d'assumer de la même façon face à tout le monde, j'aurais peur qu'on s'en serve contre moi. Est-ce que c'est possible de faire autrement que "ne rien dire ou dire à tout le monde"?

Et autre chose encore: je me dis que je vais être forcée de voir d'un côté mes fréquentations Aspies et de l'autre mes fréquentations neurotypiques. Que ça sera séparé, sinon ça risque de gêner les Aspies que je dise qu'on s'est rencontré dans un café Aspie par exemple... bref je ne sais pas comment je vais gérer ça. Les gens demandent toujours "comment vous vous connaissez?" et je n'aime pas mentir, mais je me vois mal dire toute la vérité au risque de blesser quelqu'un involontairement. Or on ne peut pas toujours se mettre d'accord avant sur ce qu'on dit ou pas. Et en plus à force on risque de faire des gaffes.

Comment vous faites dans ces cas-là?
En attente du RDV au CRA pour fin 2019...
Finalement RDV décalé début 2020. :arrow:

Avatar du membre
isra
Forcené
Messages : 2237
Enregistré le : dimanche 9 février 2014 à 22:04
Localisation : Suisse

Re: Coming out Aspie

#117 Message par isra » jeudi 29 août 2019 à 20:50

pimpoline a écrit :
jeudi 29 août 2019 à 20:21
Est-ce que c'est possible de faire autrement que "ne rien dire ou dire à tout le monde"?
Pour ma part j’avais une liste de personnes à qui j’avais hâte de le dire, de l’expliquer. Au fait je l’ai dit à une seule personne de la liste ( mis à part certains dans ma famille) et comme cela ne m’a pas paru constructif dans le sens où je pouvais l’attendre, je ne l’ai jamais dit à personne d’autre ( mis à part des intervenants médico-sociaux et encore...).

Avant le diagnostic on pense que les gens nous comprendront mieux mais la plupart du temps ça ne change rien et je suis plutôt mal à l’aise de l’avoir dit.

J’ai déjà été confrontée à des situations où des personnes qui sont au courant et d’autres qui ne le sont pas étaient rassemblées mais ça ne m’a pas posé de problème.

En faisant ton coming-out tu pourrais tout à fait leur préciser que tu souhaites que ça reste entre-vous

Pour les fréquentations autistes qui rencontrent mes fréquentations non-autistes, les rares fois où ça a eu lieu on ne m’a pas demandé d’ou l’on se connaît.

Par-contre ayant rencontré mon conjoint sur le forum, on avait préparé la version « on s’est rencontré sur un forum de jardinage » mais on n’a jamais eu à l’expliquer, pourtant on ne vit pas dans le même pays.

On fréquente peu de monde mais en principe lorsque la question est soulevée, juste de dire qu’on s’est rencontré sur un forum suffit.
Diagnostiquée SA en janvier 2015

Avatar du membre
Lilas
Modératrice
Messages : 3572
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: Coming out Aspie

#118 Message par Lilas » vendredi 30 août 2019 à 9:54

Je ne peux répondre que par rapport au travail (je n'ai quasiment pas de fréquentations en dehors, ce qui limite fort ce type de questionnement) : certaines personnes sont au courant, d'autres pas, et cela ne pose pas de problème particulier.
Les gens qui savent n'en parlent pas (ou en tout cas pas devant moi), sans même que j'ai eu besoin de le leur demander.
Lilas - TSA (AHN)

"Si un homme ne marche pas au pas de ses camarades, c'est qu'il entend le son d'un autre tambour." - Henry David Thoreau

lucius
Fidèle
Messages : 159
Enregistré le : lundi 27 mars 2017 à 17:14

Re: Coming out Aspie

#119 Message par lucius » vendredi 30 août 2019 à 13:04

Est-ce que vous avez dû mal à, des fois, le dire ou le faire accepter par votre entourage médical (médecin généraliste, spécialiste ou autres)?
Lorsque je dis que j'ai un TSA, des médecins (quelques uns mais pas tous) refusent de le croire en disant qu'ils savent ce que c'est l'autisme (et les TSA) et que pour eux je n'en ai pas. Certains n'y croient pas ou doute du diagnostic même avec le compte-rendu d'un CRA sous les yeux.
Ayant une maladie et des soucis en plus, on m'a pré-diagnostiqué Asperger et j'ai eu une confirmation assez incertaine depuis. Résultat, je continue de douter.

Avatar du membre
Siobhan
Forcené
Messages : 1665
Enregistré le : mardi 20 mars 2018 à 23:54

Re: Coming out Aspie

#120 Message par Siobhan » vendredi 30 août 2019 à 22:11

lucius a écrit :
vendredi 30 août 2019 à 13:04
Est-ce que vous avez dû mal à, des fois, le dire ou le faire accepter par votre entourage médical (médecin généraliste, spécialiste ou autres)?
Lorsque je dis que j'ai un TSA, des médecins (quelques uns mais pas tous) refusent de le croire en disant qu'ils savent ce que c'est l'autisme (et les TSA) et que pour eux je n'en ai pas. Certains n'y croient pas ou doute du diagnostic même avec le compte-rendu d'un CRA sous les yeux.
Oh que oui, c'est pour ça que je cherche actuellement une structure d'aide aux soins somatiques pour personnes adultes autistes, comme cela existait à Étampes au centre Barthelemy Durand (D'après le secrétariat, leur section adulte aurait fermé ses portes après le départ du Dr. Djéa Saravane).
(ex-MudBloodKnowItAll)

TSA

"(...)Please believe in gentle dreams
The sweetness of people
Whistling in their sleep(...)"

A Silver Mt. Zion - Mountains Made of Steam

Répondre