Coming out Aspie

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Nausicaä
Fidèle
Messages : 132
Enregistré le : lundi 27 février 2017 à 19:02
Localisation : Suisse

Re: Coming out Aspie

#16 Message par Nausicaä » lundi 24 avril 2017 à 20:52

Merci pour les liens Lepton! :)

Je pense faire mon coming out à quelques uns de mes proches (même si ce n'est pas pour tout de suite) et je retiens certains points de ta liste qui peuvent être aussi applicables pour la famille/amis!
diag TSA en avril 2017

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 25864
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Coming out Aspie

#17 Message par freeshost » lundi 24 avril 2017 à 21:22

Au cas où, tu as toujours plusieurs pdf et autres ouvrages à leur partager. :mrgreen:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Nausicaä
Fidèle
Messages : 132
Enregistré le : lundi 27 février 2017 à 19:02
Localisation : Suisse

Re: Coming out Aspie

#18 Message par Nausicaä » mardi 25 avril 2017 à 10:12

Oui c'est vrai! :) Mais je pense le faire seulement dans un deuxième temps.
Je préfère d'abord leur expliquer comment je vis mon autisme à titre personnel, puis ensuite leur montrer des livres et de la documentation sur l'autisme et le SA ( et pour ça je suis bien parée maintenant avec tous tes pdf freeshost! :mryellow: ) si ils souhaitent approfondir leurs connaissances sur le sujet. Si je fais l'inverse, je crains que ça complique encore plus les choses et les embrouille encore plus, car l'autisme en plus d'être invisible, est un spectre très hétérogène. On est tous différents et de ce fait, chaque chaque personne vit différemment son autisme. Et ce dernier point, même si il semble très logique à la base, peut être particulièrement difficile à comprendre pour celles/ceux qui ne connaissent pas bien l'autisme.
diag TSA en avril 2017

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2245
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Coming out Aspie

#19 Message par olivierfh » mardi 25 avril 2017 à 10:55

freeshost a écrit :Au cas où, tu as toujours plusieurs pdf et autres ouvrages à leur partager. :mrgreen:
Où ça? tu parles d'un autre fil du forum avec une liste de liens utiles au coming out aspie?
Sinon oui, le danger avec les "aidants" institutionnels mal informés de la diversité c'est "je connais les Asperger, j'en ai aidé un et ça s'est mal passé". :?
Ma présentation - HQI (11/2016), TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, aucun diagnostic lancé.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 25864
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Coming out Aspie

#20 Message par freeshost » mercredi 26 avril 2017 à 12:08

Je parlais à Nausicaä de fichiers pdf sur les troubles du spectre autistique, le syndrome d'Asperger, fichiers auxquels je lui avais donné accès par message privé. :mrgreen: (maudits droits d'auteur...)
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
axurit66
Passionné
Messages : 435
Enregistré le : lundi 16 février 2015 à 23:47

Re: Coming out Aspie

#21 Message par axurit66 » vendredi 28 avril 2017 à 11:26

Mon coming-out devant le patron de la boite est prévu pour début juin.

ça va être un coming out d'aspie, ou de tout autre chose. je n'en sais rien pour le moment. Ma psy travaille sur l'interprétation des résultats. Mon avenir est entre ses mains si je puis dire :crazy:
En tout cas, je suis prêt et ça a fait l'objet d'insomnies atroces à réfléchir ! Je pense que tous les scénarios possibles ont été imaginés, et aucune surprise n'est envisageable :lol:

Ensuite, je ne souhaite pas en parler à mon entourage (sauf ma compagne). Plutôt mourir que d'en parler à mes parents...

StuPanda
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : mardi 16 mai 2017 à 15:36

Re: Coming out Aspie

#22 Message par StuPanda » jeudi 18 mai 2017 à 16:47

Bonjour,
Je n'en parle plus qu'à certains proches car les réactions que j'ai pu voir ont été relativement négatives (du moins ressenties comme telles). Vu que j'ai rien de concret encore j'ai eu plus souvent droit à des réponses du genre "mais non, t'es juste un peu tête en l'aire/associable/anxieux/etc".
De plus j'ai remarqué que les gens ne connaissent/comprennent pas vraiment le SA (même l'HPI). Je ne suis pas sûr que ça aiderait la relation à mes collègues qu'ils sachent (certains sont au courant de mes démarches quand même).
Bon j'ai également des réactions de soutien, mais je trouve ça compliqué d'en parler avec la plupart des gens, même si je pense que ça m'aiderait (toute mon ambivalence xD).
Après, si d'autres ont eu des expériences bénéfiques ça m’intéresse ^^.
HPI dysharmonique confirmé.
Probable Syndrome d'Asperger en cours de pré-diagnostic.
Sur liste d'attente au CEAA (RDV probable fin 2017).
"All work and no play makes Jack a dull boy"

Nausicaä
Fidèle
Messages : 132
Enregistré le : lundi 27 février 2017 à 19:02
Localisation : Suisse

Re: Coming out Aspie

#23 Message par Nausicaä » lundi 22 mai 2017 à 0:51

Pour ma part je comprend très bien ton ambivalence StuPanda! Car je pèse sans arrêt les pour et les contre et j'en ai même dressé une liste, c'est dire à quel point cela me tourne dans la tête, à savoir si il est préférable que je révèle mon SA à une partie de mes proches ou que je continue de garder ça pour moi, comme c'est le cas actuellement (sauf pour les 2 seules personnes qui sont au courant).

Vendredi j'avais essayé de tâter le terrain avec ma mère en lui faisant lire la BD "la Différence Invisible" et on a ensuite abordé le sujet de l'autisme.
Je ne lui ai pas directement dit que je suis autiste, car je n'ai pas osé par peur qu'elle nie tout en bloc. Mais je lui tout de même fais part de mes difficultés, similaires à celles de Marguerite, l'héroïne SA de ce livre, ainsi que d'autres qu'elle connaissait déjà.
Bon selon sa vision tout le monde est un peu autiste, mais peut-être qu'elle dit ça pour se rassurer? Je me pose la question car elle avait travaillée plus de 10 ans comme enseignante dans une école spécialisée et qu'elle avait aussi eu des élèves autistes. Et c'est une personne très sensible et qu'elle avait été sincèrement très touché par cette BD (et cherche aussi à présent à la faire connaitre à travers son réseau de connaissances). Alors ça ne me semble alors pas du tout logique qu'elle tienne ce genre de propos et aussi assez étonnant qu'elle n'ai pas directement fais le parallèle avec moi.

En tout cas le moins que long puisse dire c'est que non ce n'est pas facile d'en parler à ses parents! :?
Modifié en dernier par Nausicaä le lundi 22 mai 2017 à 1:09, modifié 1 fois.
diag TSA en avril 2017

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 25864
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Coming out Aspie

#24 Message par freeshost » lundi 22 mai 2017 à 1:06

Ouais, quant à faire sa sortie du placard, il faut peser au cas par cas. Car, en fait, il n'y a pas qu'une sortie de placard - la limite de la métaphore ! surtout à l'ère de la communication ! - il y en a plusieurs. Tu dis que tu es Asperger à au groupe G1, au groupe G3 et au groupe G6. Mais tu ne dis pas encore (voire ne diras jamais) que tu es Asperger au groupe G2, au groupe G4 et au groupe G5.

En fait, faire sa sortie du placard requiert, mobilise différentes habiletés sociales : théorie de l'esprit (Comment réagiront les membres de G1 ? Vont-ils le dire aux membres de G2 ? Se comporteront-ils différemment ? Liront-ils des livres sur le syndrome d'Asperger ? etc.), détermination (à montrer sa différence après avoir longtemps cherché à se fondre dans la masse en cherchant à faire comme les autres), etc.

Au début, ça ne paraît pas comme une sinécure, mais... à long terme, ça peut apporter du bien-être dans le vivre ensemble comme dans le vivre non ensemble. :) Bref, dans le vivre ensemble non ensemble.
Nausicaä a écrit :Bon selon sa vision tout le monde est un peu autiste
Aide-toi. Le ciel t'aidera.

Apporte-lui les nuances qui lui permettront de s'éloigner d'une pensée simpliste, manichéenne. Les pauvres ne sont pauvres que parce que les riches ne partagent pas (ou parce qu'on leur fait croire que des choses dont ils manquent sont nécessaires).

Mon message : n'arrêtons jamais d'apprendre. Nos représentations sont faites pour évoluer, s'adapter, pas pour rester fixes. :)
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Nausicaä
Fidèle
Messages : 132
Enregistré le : lundi 27 février 2017 à 19:02
Localisation : Suisse

Re: Coming out Aspie

#25 Message par Nausicaä » lundi 22 mai 2017 à 1:29

Merci pour ces sages recommandations! :)

Ah ça c'est sûr, c'est un excellent entrainement pour la théorie de l'esprit! :lol: Et pour ce qui est du cas par cas je pense effectivement ne révéler mon TSA seulement dans les situations qui me semblent utiles où il est préférable que les autres personnes soient informées, afin d'éviter les malentendus et ou les incompréhensions (du moins le plus possible! ^^'). Autrement non je n'en vois pas l'intérêt!
Modifié en dernier par Nausicaä le lundi 22 mai 2017 à 1:39, modifié 1 fois.
diag TSA en avril 2017

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 25864
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Coming out Aspie

#26 Message par freeshost » lundi 22 mai 2017 à 1:38

Train your brain ! :mrgreen:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Nausicaä
Fidèle
Messages : 132
Enregistré le : lundi 27 février 2017 à 19:02
Localisation : Suisse

Re: Coming out Aspie

#27 Message par Nausicaä » lundi 22 mai 2017 à 1:42

:lol: pour le jeu de mots! Surtout connaissant ta passion pour le réseau ferroviaire! :)
diag TSA en avril 2017

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 25864
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Coming out Aspie

#28 Message par freeshost » lundi 22 mai 2017 à 1:49

Ouais, bon, tu prends le train ce samedi. Un brin, un crin, un drain, pas un frein ni un grain ! :mrgreen:

D'ailleurs, je vais essayer de coordonner la Suisse sud-orientale pour prendre le même train depuis Salvan, Monthey, Sion, Bex, Aigle. Here we kum. :lol:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

StuPanda
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : mardi 16 mai 2017 à 15:36

Re: Coming out Aspie

#29 Message par StuPanda » jeudi 25 mai 2017 à 9:07

Nausicaä a écrit :Pour ma part je comprend très bien ton ambivalence StuPanda! Car je pèse sans arrêt les pour et les contre et j'en ai même dressé une liste, c'est dire à quel point cela me tourne dans la tête, à savoir si il est préférable que je révèle mon SA à une partie de mes proches ou que je continue de garder ça pour moi, comme c'est le cas actuellement (sauf pour les 2 seules personnes qui sont au courant).

Vendredi j'avais essayé de tâter le terrain avec ma mère en lui faisant lire la BD "la Différence Invisible" et on a ensuite abordé le sujet de l'autisme.
Je ne lui ai pas directement dit que je suis autiste, car je n'ai pas osé par peur qu'elle nie tout en bloc. Mais je lui tout de même fais part de mes difficultés, similaires à celles de Marguerite, l'héroïne SA de ce livre, ainsi que d'autres qu'elle connaissait déjà.
Bon selon sa vision tout le monde est un peu autiste, mais peut-être qu'elle dit ça pour se rassurer? Je me pose la question car elle avait travaillée plus de 10 ans comme enseignante dans une école spécialisée et qu'elle avait aussi eu des élèves autistes. Et c'est une personne très sensible et qu'elle avait été sincèrement très touché par cette BD (et cherche aussi à présent à la faire connaitre à travers son réseau de connaissances). Alors ça ne me semble alors pas du tout logique qu'elle tienne ce genre de propos et aussi assez étonnant qu'elle n'ai pas directement fais le parallèle avec moi.

En tout cas le moins que long puisse dire c'est que non ce n'est pas facile d'en parler à ses parents! :?
Tout dépend de tes parents, j'ai une mère qui doute fortement d'être autiste (ou de ne pas l'être ça dépend des jours), donc quand je lui en parle elle comprend :D . Bon mon père ça sera autre chose xD.

C'est une super idée la BD (il faut que je me la procure) pour aborder le sujet de l'autisme, faut dire ça n'est pas un sujet simple (rien qu'à voir la/les définition(s)).

Je fais des listes (mentales) aussi, puis ça tourne et retourne dans ma tête jusqu'à ce que je me décide (je finis toujours par me décider). Par exemple il m'a fallut 3 tentatives pour écrire une réponse sur ce post :crazy:
Mais les listes c'est pratique pour peser le pour et le contre, c'est quand même grâce à ça que je prend des décisions.

"Tout le monde est un peu autistes"...
Ne connaissant pas ta maman, je ne saurais dire pourquoi elle pense ça alors qu'elle connais le sujet. Peut être que ses élèves autistes étaient plus en difficulté que tu ne l'as jamais été. Ma compagne m'a sortie ça au début ("non mais y avais un gamin autiste à mon boulot, il avait une AVS et tout, alors que toi non").
Ou peut être se rassure t'elle par rapport à toi (en gros elle se doute de quelque chose, mais elle ne veut pas trop voir).
Enfin, je te souhaite d'arriver à te faire comprendre de qui tu veux.

"Brain your train" :mryellow:
HPI dysharmonique confirmé.
Probable Syndrome d'Asperger en cours de pré-diagnostic.
Sur liste d'attente au CEAA (RDV probable fin 2017).
"All work and no play makes Jack a dull boy"

Nausicaä
Fidèle
Messages : 132
Enregistré le : lundi 27 février 2017 à 19:02
Localisation : Suisse

Re: Coming out Aspie

#30 Message par Nausicaä » jeudi 25 mai 2017 à 10:46

StuPanda a écrit :Par exemple il m'a fallut 3 tentatives pour écrire une réponse sur ce post :crazy:
Ahaha moi c'est pareil et ça me rassure un peu de voir que je ne suis pas la seule à réfléchir beaucoup (trop?) quand j'écris une réponse sur un forum! ^^' ...Et souvent je n'ose même pas poster même si je trouve que le sujet est intéressant! :oops:

Pour le coming out effectivement ça dépend beaucoup des parents! Dans un cas comme le tien je pense que c'est effectivement plus facile car ta mère se pose des questions sur le fait qu'elle est elle aussi peut-être autiste.
Et non (et ça c'est encore plus étonnant), j'avais eu beaucoup de difficultés dans mon parcours surtout dans ma petite enfance. Car en plus des autres signes liés à l'autisme, j'avais beaucoup de peurs et des retards, notamment au niveau du langage. Mes parents étaient donc très inquiets et les premières années de ma scolarités je les aies faites dans une école spécialisée. J'ai aussi eu des psys, dont certains très axés psychanalyses rejetaient toute la faute sur ma mère (tiens donc!) est cela, comme si ce n'était pas suffisant n'a fait que rajouter une couche à leurs angoisse et mon père est par la suite très méfiant en ce qui concerne le psys.
Mais comme par la suite en grandissant j'ai réussi assez rapidement à rattraper tous mes retards, j'ai pu ainsi réintégrer le cursus scolaire normal. A force d'observation j'étais parvenue à me comporter à peu près comme les autres. Mais cette faculté de "caméléon" a un prix! De l'extérieur mes souffrances n'étaient évidemment pas visibles et je paraissais juste bizarre, bien assez pour être harcelée plus tard à l'école car je n'arrivais pas à m'intégrer socialement mais pas assez pour être prise au sérieux. Et maintenant professionnellement c'est le même schéma qui se répète, mes parents ne comprennent pas pourquoi je n'arrive pas à trouver un travail.

En fait pour mes parents c'est comme si j'avais progressé très vite et qu'à présent je n'ai plus de problèmes. Je ne leur en veut pas en disant ça mais je pense que par contraste par rapport à avant mes "bizarreries" passent juste pour de l'excentricité. Ou alors comme tu le dis si bien, ils cherchent surtout à se rassurer. Car même ma grand-mère m'avais dit une fois qu'elle avait peur de moi quand j'étais enfant et pourtant ce n'était pas une personne à dire ce genre de choses. Et quand j'avais dit à mon père que je me sentais différente il y a une année de cela avant que je fasse les démarches diagnostiques, il m'a répond que tout le monde est différent comme si il voulait éviter le sujet.
Pour l'instant je n'arrive pas à leur dire directement que je suis autiste car vu mon passé je crains des réactions extrêmes, du fait qu'ils étaient impliqués émotionnellement. Donc les risques sont:

- soit qu'ils nient (le plus probable)

- ou alors au contraire, qu'ils finissent par réaliser ce que ça implique réellement et me prennent en pitié, ce que je ne veux pas non plus!

Alors que la seule chose que je souhaite de leur part c'est de la compréhension, rien de plus! Mais très souvent je remarque que mes parents ont du mal à séparer la réflexion de leurs émotions et je trouve que ça complique les choses! :crazy:

Mais déjà cette BD m'a permise de faire une sorte de première "passerelle" entre moi et ma mère. Elle va certainement aussi en parler à mon père, car comme elle n'habite pas chez moi elle pense aussi la commander et...Enfin c'est déjà un premier pas! :)
Modifié en dernier par Nausicaä le jeudi 25 mai 2017 à 11:48, modifié 3 fois.
diag TSA en avril 2017

Répondre