Coming out Aspie

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
StuPanda
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : mardi 16 mai 2017 à 15:36

Re: Coming out Aspie

#31 Message par StuPanda » jeudi 25 mai 2017 à 11:22

Nausicaä a écrit :
A force d'observation j'étais parvenue à me comporter à peu près comme les autres, mais de l'extérieur mes souffrances n'étaient évidemment pas visibles et je paraissais juste bizarre, bien assez pour être harcelée plus tard à l'école car je n'arrivais pas à m'intégrer socialement mais pas assez pour être prise au sérieux.

Pour mes parents c'était comme si j'avais progressé très vite et qu'à présent je n'ai plus de problèmes. Je ne leur en veut pas en disant ça mais je pense que par contraste, mes "bizarreries" passent juste pour de l'excentricité...
Le harcèlement scolaire... (je cherchais une phrase intelligente à dire, puis rien ne m'est venu alors juste je compatis (j'y ai eu droit aussi) ça ne devrait pas exister)
Je pense comprendre le côté souffrance intérieure (vu que le SA est invisible), on m'a souvent dit que j'étais bizarre sans trop préciser pourquoi, mais à l'époque je n'avais jamais entendu parler du SA. Maintenant j'ai l'impression d'être d'autant plus bizarre. Avec une étrange impression de me "redécouvrir" du genre à voir des comportements que j'ai et que je ne remarquais pas avant. D'ailleurs j'ai pas encore trouvé de post sur le ressenti en période de pré diagnostic (si quelqu'un à un lien, sinon j'en ouvrirai un)
Mais la question se pose : "si j'avais un diag à l'époque est ce que ça aurait été plus simple dans ma relation aux autres ?" "et maintenant même question"
Dire ou ne pas dire :mryellow:

Pour tes parents, c'est vrai que c'est étonnant. Je pense qu'un "diagnostic officiel" doit aider à faire son coming out (au moins un peu).
C'est vrai que je n'en parle plus qu'aux personnes déjà au courant (et encore) tant que les démarches ne seront pas plus avancées. Je ne vois pas comment (genre vraiment pas) parler de mes doutes à quelqu'un qui n'y connais rien sans avoir rien d'un peu concret/légitime.

Ça m'arrive aussi de ne pas répondre à force de trop réfléchir :roll: (mais j'ai écrit ma réponse du premier coup :bravo:). Avec une tendance à me poser des questions que personne ne se pose :mrgreen:
HPI dysharmonique confirmé.
Probable Syndrome d'Asperger en cours de pré-diagnostic.
Sur liste d'attente au CEAA (RDV probable fin 2017).
"All work and no play makes Jack a dull boy"

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2249
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Coming out Aspie

#32 Message par olivierfh » jeudi 25 mai 2017 à 11:55

StuPanda a écrit :Avec une étrange impression de me "redécouvrir" du genre à voir des comportements que j'ai et que je ne remarquais pas avant.
C'est peut-être parce que mon diagnostic a été rapide, mais moi post-diagnostic j'en suis toujours là. :mryellow:
Ma présentation - HQI (11/2016), TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, aucun diagnostic lancé.

StuPanda
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : mardi 16 mai 2017 à 15:36

Re: Coming out Aspie

#33 Message par StuPanda » jeudi 25 mai 2017 à 12:13

Ca doit le faire à la plupart (je suppose), là ou c'est gênant c'est que des fois j'ai l'impression de me "créer " des symptomes, j'arrive pas a determiner si j'avais déjà ces comportements avant (bon certain je les ai toujours eu avec certitude :mryellow: )
"L'œuf ou la poule? " :crazy:
HPI dysharmonique confirmé.
Probable Syndrome d'Asperger en cours de pré-diagnostic.
Sur liste d'attente au CEAA (RDV probable fin 2017).
"All work and no play makes Jack a dull boy"

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2249
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: Coming out Aspie

#34 Message par olivierfh » jeudi 25 mai 2017 à 12:20

Il y a des choses pour lesquelles j'avais ce doute et j'ai demandé à ma femme si je faisais déjà ça il y a quelques années, à chaque fois la réponse a été très clairement "oui" alors c'est rassurant - ou d'une certaine façon inquiétant. :?
Ma présentation - HQI (11/2016), TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, aucun diagnostic lancé.

Nausicaä
Fidèle
Messages : 132
Enregistré le : lundi 27 février 2017 à 19:02
Localisation : Suisse

Re: Coming out Aspie

#35 Message par Nausicaä » jeudi 25 mai 2017 à 12:48

Oui se redécouvrir c'est tout à fait ça!
Je sais que ça peut paraitre bête mais m'aime de savoir que d'une façon matérielle uniquement ce diagnostic n'a rien changé dans ma vie (en tout ça professionnellement ça ne bouge pas beaucoup, c'est le moins que l'on puisse dire :roll: ) mais par contre je me pardonne mieux de mes erreurs présentes (mais aussi passées) et peux désormais mettre un noms sur toutes ces incompréhensions qui ont jalonnées le cours de mon existence et en ce sens, d'un point de vue psychologique je me sens beaucoup mieux! :)

Quant au coming out je ne vois pas non plus comment c'est envisageable d'en faire un sans preuve concrète où il est écrit noir sur blanc qu'on est autiste! :shock: Comment peut-on prétendre être ce que l'on est pas? Tant que j'en avais pas encore la confirmation je faisais part de mes doutes à deux personnes qui sont actuellement aussi courant pour mon autisme. Je leur disais que l'étais peut-être parce que je me sentais concernée par les signes X ou Y mais je n'affirmais rien ça restait juste une hypothèse et déjà là je ne me sentais pas légitime. J'avais l'impression de voler la place aux autres, car je pensais qu'ils avaient des difficultés bien plus graves que les miennes.
StuPanda a écrit : D'ailleurs j'ai pas encore trouvé de post sur le ressenti en période de pré diagnostic (si quelqu'un à un lien, sinon j'en ouvrirai un)
Mais la question se pose : "si j'avais un diag à l'époque est ce que ça aurait été plus simple dans ma relation aux autres ?" "et maintenant même question"
Dire ou ne pas dire :mryellow:
Je ne sais pas si il existe un post la-dessus, mais je pense que ça vaudrait la peine d'en ouvrir un si ce n'est pas le cas! Même si c'est impossible de savoir comment on aurait été si on avait été diagnostiqués plus tôt notre environnement aussi aurait été par extension bien différent.
diag TSA en avril 2017

StuPanda
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : mardi 16 mai 2017 à 15:36

Re: Coming out Aspie

#36 Message par StuPanda » jeudi 25 mai 2017 à 19:15

Nausicaä a écrit :
Quant au coming out je ne vois pas non plus comment c'est envisageable d'en faire un sans preuve concrète où il est écrit noir sur blanc qu'on est autiste! :shock: Comment peut-on prétendre être ce que l'on est pas? Tant que j'en avais pas encore la confirmation je faisais part de mes doutes à deux personnes qui sont actuellement aussi courant pour mon autisme. Je leur disais que l'étais peut-être parce que je me sentais concernée par les signes X ou Y mais je n'affirmais rien ça restait juste une hypothèse et déjà là je ne me sentais pas légitime.
Oui je suis d'accord qu'il faut un diagnostic (sinon on invente effectivement), je me suis mal exprimé. :|

Ce que je voulais dire, c'est qu'il est compliqué pour moi de parler de mes doutes avec mes proches vu qu'ils ne comprennent pas et que hormis des doutes j'ai quasi rien de concret . Et pourtant l'envie d'en parler est présente.
HPI dysharmonique confirmé.
Probable Syndrome d'Asperger en cours de pré-diagnostic.
Sur liste d'attente au CEAA (RDV probable fin 2017).
"All work and no play makes Jack a dull boy"

Nausicaä
Fidèle
Messages : 132
Enregistré le : lundi 27 février 2017 à 19:02
Localisation : Suisse

Re: Coming out Aspie

#37 Message par Nausicaä » jeudi 25 mai 2017 à 20:14

Oh non, y pas de mal c'est peut-être moi qui ne m'étais pas clairement exprimée! :)

Dans mon cas les deux personnes que j'avais mises au courant ont très bien réagi et m'ont même beaucoup soutenue et encouragée aussi dans les moments difficiles lorsque j'étais dans mes démarches et même avant, lorsque j'avais vécu mes mauvaises expériences dans le cadre du chômage et avec mon autre psy.
Et il se trouve que l'une de ces personnes qui sait que je suis Asperger se pose aussi des questions sur son fonctionnement qui semble aussi assez proche de l'autisme par certains aspects...J'ai eu beaucoup de chance, alors je comprend que la situation doit être difficile à vivre pour toi, de ne pas pouvoir en parler en dehors de ce forum (en tout cas pour le moment) donc je compatis! :kiss:
diag TSA en avril 2017

StuPanda
Habitué
Messages : 61
Enregistré le : mardi 16 mai 2017 à 15:36

Re: Coming out Aspie

#38 Message par StuPanda » vendredi 26 mai 2017 à 10:01

Merci de ta compassion :D
HPI dysharmonique confirmé.
Probable Syndrome d'Asperger en cours de pré-diagnostic.
Sur liste d'attente au CEAA (RDV probable fin 2017).
"All work and no play makes Jack a dull boy"

Avatar du membre
Lilas
Modérateur
Messages : 2954
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: Coming out Aspie

#39 Message par Lilas » mardi 5 septembre 2017 à 18:09

Petite question par rapport au coming out, pour celles/ceux qui en ont l'expérience : avez-vous le sentiment que les personnes face à qui vous vous êtes ainsi dévoilés ont été contentes d'en savoir plus sur vous, ou au contraire qu'elles auraient préféré continuer à ignorer cette partie de vous ?

La réponse m'intéresse surtout dans un contexte amical, mais tout autre témoignage reste le bienvenu.

Pour ma petite histoire, je dois déjeuner avec une amie demain et je ne sais pas si je devrais lui en parler ou non.
Lilas - TSA (AHN) - Quiet as a mouse

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4882
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: Coming out Aspie

#40 Message par Manichéenne » mardi 5 septembre 2017 à 21:05

Je crois que tous les gens à qui j'en ai parlé ont trouvé ça positif. Après, certains peuvent mal comprendre, minimiser, ne pas en tenir compte, mais ça n'empêche pas qu'ils pensent mieux me connaitre et qu'ils étaient contents que je me confie à eux.
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

Avatar du membre
Lilas
Modérateur
Messages : 2954
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: Coming out Aspie

#41 Message par Lilas » mardi 5 septembre 2017 à 21:14

Merci de ton témoignage Manichéenne.
Lilas - TSA (AHN) - Quiet as a mouse

Avatar du membre
lepton
Modérateur
Messages : 2256
Enregistré le : samedi 17 décembre 2016 à 19:19

Re: Coming out Aspie

#42 Message par lepton » mercredi 6 septembre 2017 à 9:43

Pas de témoignage, mais je te souhaite bon courage... :wink:
Diagnostiqué TSA/Asperger.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4100
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Coming out Aspie

#43 Message par misty » mercredi 6 septembre 2017 à 11:44

Lilas a écrit :avez-vous le sentiment que les personnes face à qui vous vous êtes ainsi dévoilés ont été contentes d'en savoir plus sur vous, ou au contraire qu'elles auraient préféré continuer à ignorer cette partie de vous ?
Je ne suis pas sûre d'avoir les compétences pour le dire... :mrgreen:

Des retombées factuelles et explicites que j'ai eues:

- une amie m'a dit que ça ne l'étonnait pas du tout, qu'elle avait noté depuis le début (soit il y a 8 ans) que j'avais de grosses difficultés mais ne savait pas comment m'aider. Elle était donc contente pour moi car selon elle ma situation se dégradait à vue d'oeil et elle ne me voyait pas tenir longtemps. Ce nouvel éclairage lui a visiblement été utile dans notre relation.

- l'autre amie à qui j'en ai parlé (la 3ème vient d'avoir 94 ans, je ne l'embête pas avec ça) a eu le même discours que la première. Elle a un peu plus insisté, ce que j'ai trouvé normal puisque la connaissant depuis presque 20 ans nous sommes un peu comme des soeurs. De plus, s'ajoutait une problématique différente puisque son fils a été détecté HPI, qu'elle était persuadée que je l'étais aussi (elle nous trouve des points communs genre hypersensibilité, (trop) grande bienveillance, facilités dans les domaines techniques...), que même si je lui évoquais régulièrement que nos problématiques étaient différentes (il n'a pas de soucis sociaux par exemple) et que j'étais sûre que mon QI était dans la norme, elle s'inquiétait.
Je la comprends en tant que mère, car tant qu'elle était persuadée que mes soucis venaient du HPI il y avait de quoi s'inquiéter puisqu'elle avait vu évoluer le "modèle adulte" (et pas de façon très brillante).
Sorti de ça, elle m'a beaucoup aidée à accepter le diag, et encore plus la RQTH qui a vraiment eu du mal à passer... Et ça l'aide à me comprendre aussi, ainsi que certaines choses que nous avons vécues ensemble.

- j'ai dû en parler à une autre personne, avec qui je suis hébergée 2 weekends par an et qui commençait à se et me poser des questions. Elle m'a remerciée de l'avoir prévenue, et je crois que ça nous a un peu rapprochées (les gens me disent souvent qu'ils ont du mal à me cerner et à trouver un angle d'approche, je pense que c'est un truc qui l'a mise un peu plus à l'aise).

- je sais que ma belle-famille est au courant mais je serais bien incapable de dire comment ils se positionnent rapport à ça (et je pense que je m'en fiche un peu, en fait :oops: ). Je note régulièrement des répliques style "ah mais ça tout le monde le fait/l'a fait", même quand je parle de quelque chose qui n'a rien à voir (simples partages d'expériences anodins et pas du tout orientés). Au début j'ai juste trouvé ça bizarre sans m'en formaliser mais comme ça continue je commence un peu à me demander ce que ça signifie... :geek:
*Diag TSA*

"Aucun arbre ne peut pousser jusqu'au paradis sans que ses racines n'atteignent l'enfer."

MyKingdomForAHorse
Occasionnel
Messages : 12
Enregistré le : mardi 5 septembre 2017 à 15:22
Localisation : Bretagne

Re: Coming out Aspie

#44 Message par MyKingdomForAHorse » mercredi 6 septembre 2017 à 12:42

C'est moi ou... je ne trouve quasi que du négatif de mon côté.

J'ai eu beaucoup de réactions de rejet pour ma part:

"Tout le monde l'est un peu, c'est bon!"

"D'accord je prends l'info mais que ça ne te serve pas de prétexte" (prétexte à quoi? Je n'ai jamais eu de réponse)

"Aspie ou pas, la politesse, c'est la politesse et ça n'a rien à voir" (quand je ne regarde pas dans les yeux ou rédige un sms rapide sans "Bonjour comment vas-tu?" au début)

"Ca se saurait depuis le temps qu'on se connaît si tu étais aspie"

"Ca ne se voit pas tu te fais des films" "Ca ne se voit pas tu dois ne l'être qu'un petit peu"(une psy)

"Tout le monde a appris donc toi tu apprendras aussi" (à 40 ans?)

"Ben si tu le sais pourquoi tu fais pas en sorte de guérir?"

"Pourquoi tu as pas entendu mes sous-entendus? Eté super enthousiaste de rencontrer mon ami? Pourquoi tu as pas su me rédiger un message sur messenger? Pourquoi tu regardes en l'air quand je te parle? Pourquoi tu réponds pas au bout de la 4e fois à te demander le même truc? (l'insistance me paralyse) Pourquoi tu vois pas les choses comme moi?"

"Il faut que tu t'excuses pour ce truc dit/fait de travers... Tu sais pas que ça se fait? Mon oeil, tu joues à l'idiote! Non mais tes excuses sont pas sincères je te crois pas... Non mais je veux plus te voir t'es insultante et hypocrite et tu veux pas le reconnaître"

"Si tu veux des bouchons d'oreille c'est pour nous snobber, si tu les mets tu dois faire qq chose en contrepartie vu que nous te l'accordons"

Et quelques personnes qui voient ce que ça implique ou qui se renseignent mais qui me font quand même des reproches assez souvent, malgré mes gros efforts, je sais plus si c'est moi qui ne m'accepte plus ou eux...

Et ça devient un cercle vicieux, je me rappelle des reproches du passé qui ne s'expliquent que par le TSA, des choses datant de plusieurs années en arrière et oubliées-classées me reviennent subitement à l'esprit et je me sens de plus en plus horrible et anormale...

Du coup j'ai conscience que certaines choses que je fais ou dis sont soit installées soit en train d'empirer, par exemple moins j'ai confiance en moi et moins je regarde dans les yeux. Je suis paralysée quand je connais de nouvelles têtes puisque d'autres m'ont jugée...

Etc etc etc
En attente d'évaluation par le CRA de ma région, en quête de clefs.

Lilette
Forcené
Messages : 10281
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Coming out Aspie

#45 Message par Lilette » mercredi 6 septembre 2017 à 13:03

Ah ça, il va falloir te blinder, tu n'as pas fini d'en entendre des choses comme ça malheureusement.
Bon courage.
TSA.

Répondre