orientation sexuelle

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
stéphane
Occasionnel
Messages : 23
Enregistré le : dimanche 26 janvier 2014 à 21:40

orientation sexuelle

#1 Message par stéphane » dimanche 23 mars 2014 à 22:32

Bonsoir

présentez vous des difficultés dans votre orientation sexuelle?

Je présente des caractéristiques aspie et je présente des difficultés à trouver mon orientation.

En fait je me trouve super bizarre.

Il m'est arrivé quelquechose de bizarre enfin je suis "tombée amoureuse" d'un mec, et ça a vraiment tourné à l'obsession pendant deux ans voire plus et puis il m'a dit non. Mais en plus je ne sais pas pourquoi de lui parce que avec du recul je me dis qu'il est vraiment moche. Mais je ne sais pas pourquoi et ce garçon je lui parle toujours. Et je ne comprends pas. j'ai l'impression que c'est comme si je me forçais à être amoureuse. franchement je trouve que c'est quelquechose qui est très étrange chez moi.

Je me suis toujours posé la question de mon homosexualité(de mon lesbianisme) depuis vraiment longtemps parce que aussi j'éprouve beaucoup plus de facilité à dire (mais je ne le dis pas!) si une fille est jolie que ne l'est un garçon (pour moi les garçons sont un peu tous pareils même si je distingue les musclés, des gringalets etc. et les filles yen a des jolies).
J'ai déjà trouvé un garçon homosexuel beau (sans en tomber amoureuse ni rien) juste comme ça, et je me demande si ce n'est pas parce qu'il avait quelquechose de féminin (on dirait "d'effeminé").

Donc voilà. Présentez-vous des difficultés /confusions similaires aux miennes. Pensez-vous être lesbienne/bi/hétéro/homo ou même LGBT?
Si vous êtes contre ce genre de sexualité vous n'êtes pas obligé de répondre.

Suriciole
Adepte
Messages : 278
Enregistré le : vendredi 14 février 2014 à 15:58
Localisation : Provence

Re: orientation sexuelle

#2 Message par Suriciole » dimanche 23 mars 2014 à 23:16

Je ne sais pas pour les hommes aspis.

Concernant les femmes aspies, j'ai lu fréquemment qu'elles se considéraient souvent comme étant moitié femelle et moitié mâle. Dit autrement, elles auraient peu de préférences et seraient donc ouvertes à diverses sexualités (de la pansexualité, attirance envers n'importe quel sexe ou genre). Statistiquement, il semble qu'on ait plus de couples hétérosexuels, mais il est probable que ce soit une simple conséquence mathématique (les hétérosexuels étant plus nombreux, si on choisit sans regarder on a plus de chances de tomber sur un hétéro). Je ne fais que rapporter ce que j'ai lu, je ne prétends pas que tous les aspies soient ainsi.

Quant à mon expérience personnelle, adolescente je ne comprenais rien à l'amour, à la séduction et à ce qui faisait la beauté de quelqu'un. Je vois et voyais indistinctement filles et garçons, avec peut-être une préférence pour les androgynes. Je n'ai jamais trouvé une fille ou un garçon particulièrement beau, si attirance il y avait ce n'était que psychique (vivacité d'esprit, tolérance, principes de vie, etc). Je suis en couple depuis un an avec un garçon que j'ai connu par écrit (via un forum où on participait tous les deux, puis par msn). Je suis aujourd'hui sincèrement attirée par son corps, qui objectivement est quelconque (voire un peu en dessous de la moyenne). Mais je l'associe à cette personne, c'est l'enveloppe de son esprit.
Et étrangement, depuis que nous vivons ensemble, j'éprouve une répulsion parfois jusqu'à l’écœurement pour les autres corps humains. Autrefois je voyais les corps comme des objets, aujourd'hui ils sont automatiquement mis en comparaison avec le seul corps que j'aime regarder. Je préfère me dire que ça a un côté mignon.

Si ça t'intéresse, ce blog a discuté de ce sujet sur les deux notes précédant le dernier billet (semaine 45 et 46).

Avatar du membre
evolution650HBn°2
Forcené
Messages : 4322
Enregistré le : dimanche 1 décembre 2013 à 17:58

Re: orientation sexuelle

#3 Message par evolution650HBn°2 » lundi 24 mars 2014 à 10:17

Pour ma part, j'ai l'impression de n'avoir aucune orientation.. je n'ai jamais ressenti de désir physique.
Je peux trouver un homme ou une femme beau/belle, mais à la manière d'une peinture, sans aucun ressenti derrière.
*ils sont parmi nous* lol
Non-diag.
"Just another brick in the wall."

Avatar du membre
meï
Forcené
Messages : 4891
Enregistré le : lundi 9 août 2010 à 22:08
Localisation : Bretagne

Re: orientation sexuelle

#4 Message par meï » lundi 24 mars 2014 à 11:59

j'ai aussi été un peu paumée.
j'ai eu les 2...(j'ai des experiences filles (enfin une vraiment, et courte)et garçons.Surtout post ado.)puis finalement j'ai pris ce qui etait là, au fil de mon histoire.
mais ça aurait pu être une femme sans doute.
j'ai été très amoureuse ( l'epoque je ne mettais pas ce mot à sur on ressenti mais avec le recul c'etait ça -edit et de toute façon je ressntais les choses très differemment de mes camarades cad je n'ai pas bcp "gloussé" , j'ai observé .et j'ai eu des personnes qui m'ont touchées disont ais je ne savais pas à l'époque ce que c'était...)) dune fille au collège.
et ce qui est assez dingue, c'est que j'ai appris qu'elle etait décédée recemment, (via le net totalement par hasard, et..elle avait "une" compagne.)
puis de garçons.(rares et surtout, jamais les "beaux" ou les prisés, tjrs des atypiques, avec un "charme" mais que toutes els autres disaient "moches"...puis en fait ces mecs là, (un peu comme mon homme aujourdhui :mryellow: ) ben quand les autres filles les connaissent elles disent que "ah tu as de la chance! il est super...".. :wink:
edit je suis assez sidérée de voir à quel point parmi les filles aujourd'hui, donc certaines que je connais, sont accrochées à des "critères physiques" impressionnants...et elles sont seules!! si elles trouvent ca ne dure pas, ce sont des goujats immatures ou des mecs pas supers..et elles se plaignent d etre seules.Mais je ne comprends pas les critères qu'elles se fixent!! la "beauté", ..elles se mettent des barrières stupides! (à mon sens.)
Modifié en dernier par meï le lundi 24 mars 2014 à 15:02, modifié 1 fois.
Maman 44 ( Aspie, hpi, diag CRA 2012) de 3 garçons (20, 18( [trans hpi ) ,16 ans( hpi, TSA aspie diag cra 2016)) et d'une puce 4 ans ( hpi[) .
http://folensemble.fr
https://cieharmonieautiste.jimdo.com/

Avatar du membre
Betta splendens
Forcené
Messages : 514
Enregistré le : dimanche 19 septembre 2010 à 21:42
Localisation : Dans les nuages

Re: orientation sexuelle

#5 Message par Betta splendens » lundi 24 mars 2014 à 13:22

Pour ma part ,je me suis poser des questions à adolescente (mais je croit que c'est normale) mais maintenant la réponse est claire, je suis attirée par les hommes et c'est tout.
Neuro-atypique (TSA) diagnostiquée à 21 ans, plusieurs soupçon de TSA dans la familles, un cousin diagnostiqué et 2 cousines en attentes de diagnostique.

Avatar du membre
Lilas
Forcené
Messages : 2692
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: orientation sexuelle

#6 Message par Lilas » lundi 24 mars 2014 à 14:14

En ce qui me cocerne, les questions sont venues plus tard.

Ado, je n’y accordais tout simplement pas la moindre attention. Ou plutôt, je n’arrivais pas à comprendre ce changement d’attitude de mes pairs et leur attirance naissante pour ceux du sexe opposé. Tout cela me laissait de marbre, et jamais je n’ai envisagé former couple, avec qui que ce soit.

Plus tard, je suis sortie avec un garçon, parce qu’il me l’avait demandé et qu’il me semblait gentil, et j’ai commencé à me poser des questions. Si je ne ressentais rien pour lui, c’était peut-être que j’étais lesbienne.

Encore plus tard, j’ai rencontré un autre garçon dont je suis tombée amoureuse. C’est du moins le seul terme que je jugeais adapté à l’intérêt exclusif et obsessionnel que j’éprouvais pour lui, bien que dénué d’attirance sexuelle. Mais la complicité de nos âmes était absolue (et perdure encore aujourd’hui).

A nouveau, j’ai pensé à une possible homosexualité, et j’ai exploré le milieu LGBT pendant quelques années, sans rien concrétiser, et sans parvenir à m’étiqueter, ce qui semble socialement inconvenant. Alors j’ai laissé les gens se faire leur propre opinion, dans le sens qui m’arrangeait.

Enfin, j’ai découvert l’autisme, et je me suis dit que, finalement, c’était peut-être là l’étiquette que je cherchais depuis si longtemps et qui m’échappait, et j’ai arrêté de me poser ces questions.

Je ne suis rien. Je suis moi. Et tant pis si ça ne rentre dans aucune case.
Lilas - TSA (AHN) - Quiet as a mouse

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 25513
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: orientation sexuelle

#7 Message par freeshost » lundi 24 mars 2014 à 23:39

Plutôt hétérosexuel dans l'attirance (quand je me masturbe [pas besoin de le faire tous les jours, quand même, je ne cherche pas à être "addicted" comme certaines personnes], je rêve de jeunes femmes, pas d'hommes), mais plutôt célibataire dans mes choix de vie. :)

Vive la liberté d'orientation sexuelle. A bas l'"homogénéisme" (rêve d'une société homogène ! ; "humanité homogène" me paraît être un oxymore).

Déjà que certaines réalités sont parfois peu acceptées car "hors norme". Bientôt, est-ce que des personnes voudront criminaliser la réalité (être tel que nous sommes) ? No matter what they think ! [On s'en fout de ce qu'ils pensent.] C'est bien un problème chez certaines personnes : il n'y a pas de problème pratique (pas de conflit patent), mais juste un problème psychologique ["cette personne est différente/bizarre"].

De toute façon, nous sommes toutes et tous situés quelque part sur ce continuum "masculinité-féminité", en admettant qu'il existe - ça me semble déjà être un biais que de donner un genre à une activité ou à une qualité.

Pour les relations amoureuses, je ne peux pas parler en connaissance de cause, ayant toujours préféré me plonger dans mes activités pas restreintes (mathématique, musique, langues, éthique de la liberté et du libre partage, sciences, échecs). Je trouve que n'aimer qu'une personne est "un intérêt restreint" (tout comme la spécialisation). Je ne cherche pas à être séduit (encore moins la publicité, qui montre toujours des femmes-objet). Je tiens à garder ma lucidité et ma liberté. De plus, je préfère mettre chaque être vivant sur un même pied d'égalité. Aucun être vivant n'est le centre du monde. Oui, c'est cru dit, té !

Mais bon, vous ne savez toujours pas si je suis Asperger ou non (et moi non plus ; je passe quelques premiers tests lundi prochain). Suspense !
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Bubu
Forcené
Messages : 4914
Enregistré le : dimanche 19 mai 2013 à 12:03
Localisation : En haut à gauche

Re: orientation sexuelle

#8 Message par Bubu » mardi 25 mars 2014 à 18:43

Ça va être vite fait pour moi (Le plus chiant pour moi aura été de faire ce c cédille majuscule)
Je n'ai aucun problème d’ambiguïté à ce sujet car 100% homo. Je n'ai aucune attirance pour les femmes. Je suis attiré par les hommes. Ce n'est pas un choix et j'en ai largement souffert.
Mais c'est comme ça, je ne regarde instinctivement que les mecs dans la rue. C'est comme ça, c'est instinctif et non choisi.
Hormis ces détails plus que personnels, cela n'a rien à voir avec le syndrome d'Asperger. Enfin je crois :roll:

[EDIT]
Je me souviens en avoir parlé à mon père des heures durant. Il avait conclu par "C'est ton choix". J'ai crû que j'allais le tuer sur place parce qu'il me disait en fait "Je ne te comprends pas". Je n'ai jamais choisi d'être homo, cela c'est imposé à moi. Mal gré, car il m'a fallu beaucoup de temps pour l'accepter. Pour m'accepter aussi, ainsi. Dans notre société (ouvertement) homophobe, on ne choisit pas d'être homo; on le subit. Mais espérons que nos générations à suivre seront plus ouvertes à l'accepter.
Diagnostiqué autiste asperger, diagnostic établi à mes 33 ans par le CRA de ma région.
"Ce syndrome est caractérisé chez ce patient par l’absence de détérioration intellectuelle, un syndrome dysexécutif, un déficit d'attention"

Avatar du membre
Anty28
Passionné
Messages : 363
Enregistré le : dimanche 23 septembre 2012 à 19:27
Localisation : Paris, France
Contact :

Re: orientation sexuelle

#9 Message par Anty28 » mardi 25 mars 2014 à 19:34

Et être Asperger, c'est un choix aussi, peut-être ? :roll:

Avatar du membre
Bubu
Forcené
Messages : 4914
Enregistré le : dimanche 19 mai 2013 à 12:03
Localisation : En haut à gauche

Re: orientation sexuelle

#10 Message par Bubu » mardi 25 mars 2014 à 19:45

Anty28 a écrit :Et être Asperger, c'est un choix aussi, peut-être ? :roll:
Qui a prétendu que c'était un choix ? Ce que je disais c'est qu'être homo n'est pas plus un choix que celui d'être Aspie!!! ... :crazy:
On ne choisit ni l'un ni l'autre ! On peut être Aspie, homo, ou les deux !!
Diagnostiqué autiste asperger, diagnostic établi à mes 33 ans par le CRA de ma région.
"Ce syndrome est caractérisé chez ce patient par l’absence de détérioration intellectuelle, un syndrome dysexécutif, un déficit d'attention"

Avatar du membre
chawacee
Forcené
Messages : 996
Enregistré le : mercredi 15 mai 2013 à 16:05

Re: orientation sexuelle

#11 Message par chawacee » mardi 25 mars 2014 à 20:10

Bubu a écrit :
Anty28 a écrit :Et être Asperger, c'est un choix aussi, peut-être ? :roll:
Qui a prétendu que c'était un choix ? Ce que je disais c'est qu'être homo n'est pas plus un choix que celui d'être Aspie!!! ... :crazy:
On ne choisit ni l'un ni l'autre ! On peut être Aspie, homo, ou les deux !!
Anty28 faisait de l'ironie Bubu (je crois ?)
Maman d'un enfant TED diagnostiqué au CRA de Reims.
Je ne suis pas très typique, sans avoir pourtant creusé la question d'une façon ou d'une autre.

Avatar du membre
Anty28
Passionné
Messages : 363
Enregistré le : dimanche 23 septembre 2012 à 19:27
Localisation : Paris, France
Contact :

Re: orientation sexuelle

#12 Message par Anty28 » mardi 25 mars 2014 à 20:44

Oui, effectivement :wink: (c'est utile de le préciser, il m'arrive d'oublier par quel type de personne ce forum est généralement fréquenté) :mrgreen: :wink: :oops:

Remarque, il y a bien des psychanalystes qui prétendent que l'un et/ou l'autre serait un "choix du sujet", ma remarque n'est donc pas si HS...

Avatar du membre
Mizton
Forcené
Messages : 909
Enregistré le : vendredi 13 janvier 2012 à 14:18
Localisation : Nantes

Re: orientation sexuelle

#13 Message par Mizton » mercredi 26 mars 2014 à 11:02

Bubu, je crois que quelle que soit la société (homophobe ou non), on ne choisira jamais son orientation sexuelle, tout comme on ne choisit aucune ses attirances finalement... On est attiré par telle ou telle musique, et pas par d'autres, mais on ne choisit pas, on y est ou non plus sensible, on aime certains aliments et d'autres pas, et on n'y peut rien ! Après, comme tout, les "goûts" peuvent évoluer au cours de la vie, comme l'orientation sexuelle qui n'est pas figée mais qui se construit et évolue avec la vie (parfois plus chez certains que chez d'autres :p)....
Après, qu'on le "subisse" ou qu'on le vive activement (= sans s'en cacher ou sans honte/peur etc) dépend bcp de l'environnement extérieur autant que de la personnalité de chacun-e..

Ne jamais dire jamais :p

Pardon pour la parenthèse quelque peu HS
Compagnon NPTT (neuro-pas-très-typique) d'aspicot :)
Et Annihilator assumé :p

tulipetulipe
Adepte
Messages : 223
Enregistré le : lundi 18 février 2013 à 23:01
Localisation : Var

Re: orientation sexuelle

#14 Message par tulipetulipe » jeudi 27 mars 2014 à 23:16

Mon compagnon est un homme mais sans doute tout simplement parce qu'au quoditien ses sujets de conversations sont plus intéressantes que ce que j'appelle "les bla bla" de la majorités des filles. En ce qui concerne la beauté physique, je regarde quand je suis dehors comme de jolis tableaux les femmes autant que les hommes et on en parle ouvertement avec mon compagnon.(Mon compagnon lui ne regarde que les femmes).

Avatar du membre
evolution650HBn°2
Forcené
Messages : 4322
Enregistré le : dimanche 1 décembre 2013 à 17:58

Re: orientation sexuelle

#15 Message par evolution650HBn°2 » vendredi 28 mars 2014 à 9:42

Enfin, j’ai découvert l’autisme, et je me suis dit que, finalement, c’était peut-être là l’étiquette que je cherchais depuis si longtemps et qui m’échappait, et j’ai arrêté de me poser ces questions.

Je ne suis rien. Je suis moi. Et tant pis si ça ne rentre dans aucune case.
Lilas, entends-tu par là que tu n'es ni homo, ni hétéro ?
Non-diag.
"Just another brick in the wall."

Répondre