orientation sexuelle

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
Asriel
Modérateur
Messages : 1519
Enregistré le : lundi 21 décembre 2015 à 18:54
Localisation : WEST, GMT+0 (heure de Londres).

Re: orientation sexuelle

#496 Message par Asriel » lundi 14 août 2017 à 22:44

C'est bien dommage : sans ces luttes ta famille t'aurait peut-être poussé au suicide ou dénoncé pour que tu ailles en prison. Sauf s'il y avaient des rumeurs, auquel cas tes voisins t'auraient plus prosaïquement lapidé.
Je ne fonde pas les argumentations sur de pareilles uchronies.
Il y a plein de raisons sociologiques, anthropologiques, personnelles, pour lesquelles ma famille aurait pu faire cela, ou aurait pu ne pas le faire. Ce n'est pas la question.

Je n'ai jamais écrit que je ne soutenais pas les luttes militantes comme trois de vous me le reprochent aujourd'hui.
J'ai écrit que je ne me sentais pas concerné et que je n'y participais pas parce que leurs problématiques me semblaient différentes.

Très proprement, les transsexuels ont besoin de faire accepter un changement d'identité sexuelle.
Un homosexuel/bisexuel a besoin de faire accepter une orientation sexuelle qu'il a eu dès la naissance. Le fondement du combat est différent, et si je ne défends pas les droits des transsexuels, c'est parce que je ne peux pas m'occuper de tout à la fois et que je ne suis pas le mieux placé pour en parler.
Mon aide serait donc marginale et inutile.

C'était le sens et l'objet de mon propos. LGBTIQA+ ça ne veut rien dire pour moi. Je me sens proche des LGB parce qu'on partage un ciment similaire ; celui du rejet de notre orientation sexuelle. Je peux aider, interagir à ce propos parce que je connais le sujet et je le vis moi-même.
Qu'est-ce que je peux dire sur la transsexualité ? Nos opinions divergent, mon contact avec est plus que maladroit, et je ne me sens pas concerné. Il s'agit d'une coalition, tu as raison thiloup, mais je ne m'en sens pas proche. Cela ne va pas plus loin. :) .
Il n'y a qu'une seule vérité !
Aspie de 19 ans. 1型糖尿病。
Je suis un Dahu, étudiant en 2A à Sciences-Po.

Lien vers le serveur Discord Asperansa : https://discord.gg/Up8x9nU.
J'étais anciennement Castiel.

Avatar du membre
Mizton
Forcené
Messages : 909
Enregistré le : vendredi 13 janvier 2012 à 14:18
Localisation : Nantes

Re: orientation sexuelle

#497 Message par Mizton » mercredi 23 août 2017 à 14:16

Si on pouvait parler des personnes trans en tant que personnes transgenres (ou trans) et non "transsexuelles" ce serait apprécié.
Les personnes trans ne sont pas en si "faible nombre" que vous semblez le suggérer d'ailleurs... Et si les luttes sont différentes, certaines sont très proches, et bénéficient les unes aux autres. Le mariage pour toustes par exemple a bénéficié aussi aux personnes trans, ces dernières n'étant plus désormais obligé de divorcer pour changer d'état civil...
Castiel a écrit :Très proprement, les transsexuels ont besoin de faire accepter un changement d'identité sexuelle.
Un homosexuel/bisexuel a besoin de faire accepter une orientation sexuelle qu'il a eu dès la naissance
Les personnes trans n'ont pas à "faire accepter un changement d'identité sexuelle". Elles ne changent pas de sexe ou de genre. Le besoin est que la société reconnaisse et respecte que leur genre soit différent de celui qui leur a été assigné à la naissance. Une personne trans l'est aussi depuis sa naissance hein... Tout le monde n'agit pas dessus dés sa plus tendre enfance, mais pour l'orientation sexuelle c'est pareil : certaines personnes homo/bi se découvrent homo/bi sur le tard, parfois après avoir vécu des relations hétéros, fondées des familles etc, sans que ça ait été forcément subi hein...)

Les luttes trans contre les stéréotypes de genre sont des luttes féministes, qui bénéficient également aux personnes LGB... Bref il y a des ponts. Et surtout beaucoup d'éducation à faire, y compris dans les milieux LGB... d'où l'importance pour certaines personnes trans de militer au sein d'associations LGBTQIAP, pour justement éduquer aussi les LGB cisgenres...

ps : ceci n'est en rien un jugement sur le fait de ne pas spécialement participer aux luttes LGBTQIAP+ (pouvons-nous dire MOGAI pour que ce soit + court...? = Marginalized Orientations, Genders and Intersex) hein, on peut être sensible à des causes sans pour autant avoir l'énergie, le temps et la motivation pour être sur tous les fronts... Après on peut se poser en allié-e, et faire selon ses propres moyens, à son échelle, en restant à sa place d'allié-e, c'est à dire en se cantonnant à relayer la parole des personnes concernées, sans les invisibiliser, en dénonçant les discriminations dont on est témoin, etc. C'est loin d'être anecdotique : on est toustes potentiellement allié-e-s de luttes qui ne nous concernent pas directement.
Commencer par parler de "personnes trans/transgenres" et se renseigner afin de ne pas tenir de propos irrespectueux ou incorrect est un bon début par exemple ^_~ Comme le fait de corriger quand quelqu'un-e utilise des termes ou des affirmations irrespectueu-x-ses, inadapté-e-s etc.
Compagnon NPTT (neuro-pas-très-typique) d'aspicot :)
Et Annihilator assumé :p

arius
Passionné
Messages : 360
Enregistré le : jeudi 29 juin 2017 à 13:32
Localisation : Alsace

Re: orientation sexuelle

#498 Message par arius » mercredi 23 août 2017 à 20:25

J'ai juste une question :

L'homo/hetero/bisexualité est elle vraiment de naissance? Ne peut elle pas être due également a la culture/société?
CRA 02/10/2017 -> pas Asperger

06/06/2018 -> TDAH


Hqi

Avatar du membre
Mizton
Forcené
Messages : 909
Enregistré le : vendredi 13 janvier 2012 à 14:18
Localisation : Nantes

Re: orientation sexuelle

#499 Message par Mizton » mercredi 23 août 2017 à 21:59

Les orientations sexuelles peuvent évoluer avec le temps, c'est un spectre potentiellement fluide. Je pense que l'impact de la société/culture etc dans laquelle on se trouve à un instant T n'a trait qu'à la façon dont on gère cela. Si c'est quelque chose de tabou là où on vit ou dans le milieu dans lequel on évolue, j'imagine qu'on peut d'autant plus intérioriser une forme de rejet pour une orientation sexuelle qui serait en dehors du modèle établi (voire qui consisterait en un crime, serait perçue comme une pathologie, une perversion etc...). Alors par conformisme certains individus (dont c'est aussi le trait de caractère parce que là encore ça dépend de chacun-e, indépendamment du contexte culturel, sociétal, religieux, moral, éducatif etc) auront tendance à se voiler la face ou mettre de côté leurs éventuels doutes et questionnements... d'où des découvertes plus tardives pour certain-e-s que pour d'autres...

Après ça reste de l'autodétermination, donc ya toute une zone floue à mon avis qui recouvre une immensité de façon différentes à nommer ou vivre une situation "similaire" (je veux dire par là que certaines personnes se diront homo parce que "jusqu'à preuve du contraire" elles sont attirées par des personnes de même genre de soi), là où d'autres dans la même situation se diront bi ou pan parce qu'iels considèrent qu'apriori iels conçoivent pouvoir un jour peut-être être attiré-e-s par tout type de personne indépendamment de leur genre.. (et ça se trouve, la première personne aussi, sauf qu'elle ne le verbalise pas, n'y a jamais réfléchi ou se base sur la majorité de ses attirances plutôt que sur du "potentiel")

Ce qui est sûr c'est que ce n'est jamais un choix, c'est quelque chose qu'on vit en soi et qui - et là je dis : je pense - est présent d'une façon ou d'une autre en nous depuis toujours, que ça nécessite ou non un (long) temps de réflexion/questionnement ou pas.

Perso je me suis jamais posé la moindre question sur mon orientation sexuelle (qui n'est pas hétéro), et j'ai évolué dans un environnement où, bien que relativement ouvert à la différence, on ne parlait jamais ni de sexualité ni d'orientation sexuelle, où il était présupposé que tout le monde était hétéro, que c'était "contre-nature" d'être non-hétéro etc...

On devient pas gay/hétéro/bi par culture. On peut se cacher par "culture", se voiler la face, occulter ce qu'on vit, se conformer, etc mais pas être de telle ou telle orientation "par la culture". Sinon ça donnerait raison à ciels qui disent qu'il n'y a pas de personnes homo en Russie car ce n'est pas "dans leur culture"... ! ^^" Et c'est le summum de l'absurdité (et du déni lol)
Compagnon NPTT (neuro-pas-très-typique) d'aspicot :)
Et Annihilator assumé :p

arius
Passionné
Messages : 360
Enregistré le : jeudi 29 juin 2017 à 13:32
Localisation : Alsace

Re: orientation sexuelle

#500 Message par arius » mercredi 23 août 2017 à 22:04

Mizton a écrit : On devient pas gay/hétéro/bi par culture. On peut se cacher par "culture", se voiler la face, occulter ce qu'on vit, se conformer, etc mais pas être de telle ou telle orientation "par la culture". Sinon ça donnerait raison à ciels qui disent qu'il n'y a pas de personnes homo en Russie car ce n'est pas "dans leur culture"... ! ^^" Et c'est le summum de l'absurdité (et du déni lol)
Mais (désolé si ça heurte certaines personnes), c'est comme toute chose non? On peut aimer, puis ne plus aimer, et inversement?
CRA 02/10/2017 -> pas Asperger

06/06/2018 -> TDAH


Hqi

Mister K
Habitué
Messages : 67
Enregistré le : dimanche 20 août 2017 à 15:10
Localisation : Saint-Brieuc, un peu à l'ouest :)

Re: orientation sexuelle

#501 Message par Mister K » mercredi 23 août 2017 à 22:21

arius a écrit :J'ai juste une question :

L'homo/hetero/bisexualité est elle vraiment de naissance? Ne peut elle pas être due également a la culture/société?
Hello Arius et tout le monde, mâles et femelles et vice versa lol
Ah un sujet qui m'intéresse, mais pas en mode pervers hein, ce mode je ne connais pas, sauf avec consentement hi hi (nan sérieux je m'en défends)

Alors j'ai bien l'intention de lire les 34 pages de ce sujet, je n'ai lu que la première réponse pour l'instant que j'ai trouvé vraiment intéressante, profonde (non mince arrêtez ! ), intelligente......
Et je suis venu page 34 parce qu'il va être l'heure d'aller au lit pour moi ( mais non mince, arrêtez mdr :)

Et donc je suis tombé sur ta question, et honnêtement je ne sais comment y répondre. J'ai envie de te dire qu'en général souvent quand on pose une question un peu pointue (nan mais vraiment vous êtes obsédés lol, arrêtez !) c'est souvent qu'on a la réponse.

Allez j'imagine ce qui te "pousse" à poser cette question : tu es bi, voire plutôt homo (je me trompe peut-être), ou en tout cas tu te poses de sérieuses questions à ce sujet, et tu te demandes si c'est bien ou mal.
Je me trompe ?
J'ai envie de te dire que c'est mal lol, mais que ça fait du bien.
Moi même je me pose cette question (mais est-ce bien celle là que tu poses ?)

Au niveau de la "société" en tout cas, il semblerait que nos élites essayent de favoriser cette diversité au départ naturelle. J'ai peur que ce qui était naturel à la base ne soit désormais plus rien d'autre que pervers chez ces gens. Je pense à l'histoire fameuse du gamin noyé la tête dans un seau le reste à l'air.... Bon je me trompe peut-être sur ces gens-là, à toi et à chacun de se faire son idée là-dessus (voir par exemple l'affaire Patrice Allègre, ou celle d'un ministre de l'éducation nationale etc....)

Maintenant en ce qui me concerne je pense qu'on naît tel qu'on est, une Lapalissade en quelque sorte, et que l'homosexualité/bisexualité est vieille comme le monde, quasi originelle. Pourquoi ? j'en sais rien, ou alors je sais mais bon on va rentrer dans une discussion plus longue que mon bras de grue (actuellement je suis grutier lol).
Ce qui est important à mes yeux c'est de distinguer des pratiques "normales" "naturelles" "ontologiques" de pratiques purement perverses de domination, possession, asservissement etc ...

Comme je l'ai écrit dans mon fil de présentation, sur lequel je n'ai pas encore fini d'écrire d'ailleurs enfin je l'espère lol, et comme c'est écrit dans ma signature, je ne suis pas encore diagnostiqué Aspie et je ne le serai peut-être pas, mais en tout cas les Aspies semble avoir quelques prédispositions pour la bisexualité et c'est mon cas :)
Je serais même priapique lol

Bon allez bonne nuit et fais de beaux rêves :)
Je cause je cause, faut croire que j'en ai besoin, faut que j'aille voir quelqu'un, mais qui lol ?

En attente de diagnostic, mais je me demande ce que j'en attends en fait...

Un peu HPI par ailleurs, mais non élitiste :)

arius
Passionné
Messages : 360
Enregistré le : jeudi 29 juin 2017 à 13:32
Localisation : Alsace

Re: orientation sexuelle

#502 Message par arius » mercredi 23 août 2017 à 22:35

Eh bien, je dois dire que tu te trompe. Fortement :)

Si je pose ces questions, c'est que je n'ai pas la réponse...

Ensuite, concernant mon orientation, elle est assez claire je crois. (en tout cas pour moi.). Et non, je ne suis pas un homosexuel qui se cache ou qui s'ignore, tout comme je ne suis pas un hétéro qui s'assume en le criant haut et fort.

Bien ou mal? je ne me pose plus de question depuis que j'ai vu des animaux avoir des relations homosexuelles. Ou alors depuis que Christine Boutin est contre? Je ne sais plus :(
Je ne comprends juste pas comment une telle orientation peut être innée, statique.

Et je vais sortir une phrase qui va faire hurler tout le monde : "Comment pouvez vous savoir, sans avoir essayé?", désolé... Mais pour moi ça reste une vrai question...

Et ceci dans les deux cas (hetero -> gay, gay -> hetero). J'ai un ami qui a essayé avec des filles persuadé d'etre heteor, ou il se voilait la face je ne sais pas. Depuis, plus jamais!
Alors pourquoi pas dans l'autre sens?

N'avez vous jamais eu un truc qui vous rebutait, jusqu'a ce que vous essayez, et vous vous rendez compte que c'est cool?


(Allez envoyez moi vos légumes pourri!)


Pour ton Priapisme, tant que tu n'es pas avec des enfants, ça va :p
CRA 02/10/2017 -> pas Asperger

06/06/2018 -> TDAH


Hqi

Avatar du membre
Calme
Fidèle
Messages : 170
Enregistré le : samedi 5 août 2017 à 14:08

Re: orientation sexuelle

#503 Message par Calme » mercredi 23 août 2017 à 22:48

Les êtres vivants ne sont pas des trucs qu'on essaye, c'est tout.
Mâle adulte de 30 ans Diag. en cours — Pistes évoquées : SED, TSA, HPI

« Là où la modération est une erreur, l'indifférence est un crime. »
G.C. Lichtenberg, in Le miroir de l'âme

arius
Passionné
Messages : 360
Enregistré le : jeudi 29 juin 2017 à 13:32
Localisation : Alsace

Re: orientation sexuelle

#504 Message par arius » mercredi 23 août 2017 à 22:53

Calme a écrit :Les êtres vivants ne sont pas des trucs qu'on essaye, c'est tout.
Euh... Si tu le dis... J'ai pléthore d'exemple où on essaye des êtres vivants...

Mais sinon, cette façon de dire "on essaye pas puis c'est tout". Pourquoi ?
CRA 02/10/2017 -> pas Asperger

06/06/2018 -> TDAH


Hqi

Avatar du membre
Calme
Fidèle
Messages : 170
Enregistré le : samedi 5 août 2017 à 14:08

Re: orientation sexuelle

#505 Message par Calme » mercredi 23 août 2017 à 23:08

arius a écrit :Mais sinon, cette façon de dire "on essaye pas puis c'est tout". Pourquoi ?
Parce qu'en 2017, quand quelqu'un ayant vraisemblablement accès à internet et la chance d'avoir une cognition fonctionnelle pose une question sur laquelle il pourrait méditer cinq minutes avant de se lancer dans ses propres recherches ou d'aller se renseigner au meilleur endroit, on peut le soupçonner d'être très naïf et maladroit, ou bien de chercher à faire le rigolo.
Parce que lorsque cette même personne reçoit une réponse précise et nuancée avec laquelle elle peut certes n'être pas d'accord, qui peut lui sembler incomplète ou à côté de ce qu'elle attendait et qu'elle commence à vouloir débattre sans avoir fait l'effort d'intégrer ce qu'elle vient d'apprendre, on élimine la première hypothèse de la naïveté.

As-tu seulement remercié les personnes qui avaient pris le temps de te répondre alors qu'elles pouvaient tout aussi bien se moucher avec ta question ?

Tu as dix doigts, une cervelle et un ordinateur, autant d'attributs qui font de toi une personne apte à lancer les bonnes requêtes dans ton moteur de recherche. Parce que les autres ne sont pas à ton service et qu'il ne leur appartient pas de faire ton éducation à partir de zéro dès lors que tu en fais la demande.

À bon entendeur, salut.


P.S.: Je précise qu'il n'y a nulle animosité dans ce message et que les éléments utiles à sa compréhension sont contenus directement dans le texte et pas entre les lignes.
Mâle adulte de 30 ans Diag. en cours — Pistes évoquées : SED, TSA, HPI

« Là où la modération est une erreur, l'indifférence est un crime. »
G.C. Lichtenberg, in Le miroir de l'âme

Avatar du membre
Bloat
Forcené
Messages : 501
Enregistré le : vendredi 7 juillet 2017 à 16:38

Re: orientation sexuelle

#506 Message par Bloat » mercredi 23 août 2017 à 23:13

arius a écrit :L'homo/hetero/bisexualité est elle vraiment de naissance? Ne peut elle pas être due également a la culture/société?
Je demanderai aux dauphins, aux flamands roses, aux manchots, aux tigres, aux vaches, aux chiens, aux chats, aux moutons, aux girafes, aux colverts, aux perruches, aux cygnes, aux ibis, aux goélands, aux vautours, aux pigeons, aux bisons, aux éléphants, aux hyènes, aux singes, aux lions, aux putois, aux mouches, aux libellules et à toutes les autres espèces concernées. Et aussi à tous les humains rejetés à cause de leur sexualité s'ils n'auraient pas pu faire un petit effort d'intégration sociale ou culturelle.

D'ailleurs je vais commencer par me poser la question à moi-même :mrgreen:
diagnostiqué « trouble du spectre de l'autisme sans déficit intellectuel [...] associé à un profil cognitif haut potentiel »

Avatar du membre
Mizton
Forcené
Messages : 909
Enregistré le : vendredi 13 janvier 2012 à 14:18
Localisation : Nantes

Re: orientation sexuelle

#507 Message par Mizton » mercredi 23 août 2017 à 23:17

Pourquoi essayer quelque chose qui ne t'attire pas ? Personne n'a à "essayer pour savoir" en matière de sexualité. Tout simplement parce que ça risque + d'avoir un effet négatif que positif.... Si t'as aucune attirance sexuelle pour des personnes d'un genre donné, ben c'est comme ça.. Et j'aimerais préciser que ça ne tient d'autant pas que ça sous-entend qu'il faudrait aimer un certain type de rapports ? Je veux dire, imagine, t'es un mec hétéro, tu te dis : faut que j'essaye l'amour avec un mec pour savoir si je suis bien hétéro. Tu te retrouves à pratiquer la sodomie parce que tu te dis que "c'est la façon gay de faire l'amour", et t'aimes pas. Tu en déduirais que t'es bel et bien hétéro ?! Sauf que dans la vraie vie, pratiques sexuelles et orientation sexuelle n'ont aucun rapport (lol). Alors essayer ça veut dire quoi ?!
Essayer d'être amoureux ? Oui parce que quand on parle d'orientation sexuelle on mêle généralement "attirance sexuelle et romantique", alors que les 2 ne vont pas forcément de paire..
Sauf qu'être amoureu-x-se ça ne se commande pas plus que d'être sexuellement attiré-e par quelqu'un-e....

Donc... Non, ya pas à "essayer" quoi que que ce soit qui ne nous ferait pas envie pour avoir la moindre certitude de qui on est et ce qu'on vit. Après, qui dit "de naissance" veut pas dire "immuable". Comme je l'ai dit, l'orientation c'est avant tout de l'autodétermination et c'est un spectre potentiellement fluide. Donc fluide pour certain-e-s, fixe pour d'autres... that's life..
Si t'es jamais tenté-e par une relation romantique et/ou sexuelle avec telle "catégorie de personnes", ben libre à toi de définir ton orientation sexuelle telle qu'elle correspond au mieux à ce que tu ressens. ça ne veut pas dire que ça n'évoluera jamais : tu peux te définir d'une orientation x puis un jour tu rencontres quelqu'un-e, t'en tombes amoureu-x-se ou t'en es attiré-e sexuellement, et ça pourra te pousser à redéfinir ton orientation (ou à qualifier cette situation d'"exception qui confirme la règle"...)

Tester ça n'a rien de mal tant qu'il y a consentement mutuel, et c'est bien ça le point clef : si tu n'en as pas envie, alors la question ne se pose pas, car ton consentement à toi serait questionnable... Si tu en as envie pour voir ce que c'est (encore que ça peut sembler assez limité vu que hm, faire du sexe avec une personne ne sera jamais identique d'avec une autre personne, qd bien même les deux (ou 10 ou 1000) seraient de même genre ou de même anatomie...!), là tu es consentant-e, donc ça te regarde, si la personne (ou les personnes) en face est/sont consentante-s aussi... :innocent:
Compagnon NPTT (neuro-pas-très-typique) d'aspicot :)
Et Annihilator assumé :p

Avatar du membre
Bloat
Forcené
Messages : 501
Enregistré le : vendredi 7 juillet 2017 à 16:38

Re: orientation sexuelle

#508 Message par Bloat » mercredi 23 août 2017 à 23:31

Calme a écrit :Les êtres vivants ne sont pas des trucs qu'on essaye, c'est tout.
Les êtres vivants, non, les pratiques sexuelles entre adultes consentants, pourquoi pas. En l'occurrence je ne suis pas consentant pour essayer quelque chose qui ne m'attire absolument pas, donc je n'essaierais pas une relation sexuelle avec quelqu'un du genre opposé. Je ressentirais probablement cela comme un viol.

Je ne sais pas si l'orientation sexuelle change au cours de la vie ; la mienne est la même depuis aussi longtemps que je m'en souvienne et je n'ai pas essayé d'autres pratiques pour savoir : pas besoin. Pourtant j'ai longtemps lutté contre cette homosexualité avant de l'accepter et j'en ai sacrément bavé depuis.
Modifié en dernier par Bloat le mercredi 23 août 2017 à 23:39, modifié 2 fois.
diagnostiqué « trouble du spectre de l'autisme sans déficit intellectuel [...] associé à un profil cognitif haut potentiel »

arius
Passionné
Messages : 360
Enregistré le : jeudi 29 juin 2017 à 13:32
Localisation : Alsace

Re: orientation sexuelle

#509 Message par arius » mercredi 23 août 2017 à 23:35

Bloat, Mizton, je n'ai jamais dit que les gens devaient se forcer ou l'être...

@Mizton je comprends ta réponse :) (ça en soulève d'autre mais que je ne préfère pas poser,. C'est mal dit de ma part ou mal interprété par certains.)

@calme : si je voulais un avis de NT, je serais effectivement allé sur Google.
Puis non, je n'ai pas remercier les gens, effectivement. Je pense être sur un forum d'échange et non d'entraide. Je ne vais pas mettre merci a chaque début de message au quel je répond ?

Et désolé si mes questions sont maladroite, qu'elles ne se posent pas ou autre. Voilà :)
CRA 02/10/2017 -> pas Asperger

06/06/2018 -> TDAH


Hqi

Avatar du membre
Calme
Fidèle
Messages : 170
Enregistré le : samedi 5 août 2017 à 14:08

Re: orientation sexuelle

#510 Message par Calme » mercredi 23 août 2017 à 23:39

Bloat a écrit :
Calme a écrit :Les êtres vivants ne sont pas des trucs qu'on essaye, c'est tout.
Les êtres vivants, non, les pratiques sexuelles entre adultes consentants, pourquoi pas.
Pour sûr. J'avais tiqué sur l'emploi du mot « truc » pour illustrer le propos. J'ai eu confirmation qu'il ne s'agissait pas que d'une maladresse. Tout va bien.
Mâle adulte de 30 ans Diag. en cours — Pistes évoquées : SED, TSA, HPI

« Là où la modération est une erreur, l'indifférence est un crime. »
G.C. Lichtenberg, in Le miroir de l'âme

Répondre