orientation sexuelle

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
philippe1100
Forcené
Messages : 821
Enregistré le : dimanche 4 août 2013 à 3:41

Re: orientation sexuelle

#571 Message par philippe1100 » dimanche 28 avril 2019 à 21:51

Bubu a écrit :
dimanche 28 avril 2019 à 21:45
C'était une plaisanterie.

Tu ne remplacera jamais du latex par une vraie femme.
humm , asperger et plaisanterie ...........

m'enfin quand tu n'as pas de femme qui veulent de toi .
tu ne remplaces pas une femme , tu combles un besoin .
philippe diagnostiqué syndrome asperger .
vivant au Québec

Babù
Occasionnel
Messages : 18
Enregistré le : lundi 1 avril 2019 à 15:39
Localisation : Toulouse

Re: orientation sexuelle

#572 Message par Babù » vendredi 3 mai 2019 à 16:39

philippe1100 a écrit :
dimanche 28 avril 2019 à 0:36
hey ,ça me rappelle beaucoup mon cheminement .
quoi que j'ai découvert un mouvement dernièrement appeler MGTOW - en anglais cela veux dire Men Going Their Own Way - ( les hommes qui vont dans leur propre chemin ). je sais pas si il a des postes sur youtube en Français , mais il en plusieurs en Anglais .
de plus j'ai découvert que les sexes robot s'en viennent . je pense moi-même m'en acheter une version d'ici 1 ans . étant incapable de me trouver une amoureuse . et avec le mouvement MGTOW , je vois bien que c'est pas près d'arriver ayant passé la 40 aine .
As-tu trouvé ton orientation sexuelle suite à ton cheminement similaire au mien?

Ensuite, je ne vois pas quel est le rapport entre ton cheminement et le MGTOW? D'ailleurs ce terme ne désigne pas un groupe d'hommes misogyne? Je dis cela parce que j'ai déjà vu ce terme sur internet, et il est représenté aussi par un site internet dont le contenu me fait beaucoup pensé à la haine envers les femmes. Peut-être que je me trompe, mais je souhaite savoir ce qu'il en est vraiment de cela.
Trouble du Spectre Autistique de type Asperger diagnostiqué par mon psychiatre à 32 ans en Décembre 2018.

Mfifi
Fidèle
Messages : 146
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2018 à 22:21

Re: orientation sexuelle

#573 Message par Mfifi » vendredi 3 mai 2019 à 23:07

Spoiler : dans le commentaire qui suit je me suis exprimée sincèrement. Pour les mineurs vous avez vu pire avec Netflix et pour les puritains je suis désolée pour vous.

Je trouve le sujet intéressant. J'ai découvert à 10ans (1996) dans un magazine une couple lesbienne qui parlait de leur couple. Il y avait une belle photo et là j'ai compris que j'étais sexuellement attirée par les filles. J'ai ressenti mes premier émois physiques. J'ai eu quelques caresses avec des filles après. Je suis par contre attirée "romantiquement" par les garçons, le fantasme du prince charmant. Cela vient il de mon éducation religieuse ou autre je ne sais pas. Mais tout au long de ma scolarité je voulais coucher avec des filles que je n'ai jamais touché et je sortais avec des gars que je détestais embrasser et qu'ils me touchent. À 16ans j'avais vraiment le sentiment de ne pas être du bon genre dans mon corps. Au cours d'un voyage en Roumanie j'ai passé de longues nuits à discuter avec un ami prêtre de ce problème d'identité. Il était très sensible et je pense qu'il est homo. Ce qui a permis une discussion très franche. J'avais souvent ce rêve d'être dans un harem et d'être le sultan. J'ai fini par me marier très jeune, enceinte. Mon mari est mon meilleur ami, j'ai été très attirée par une collègue au point de vouloir tout plaquer. J'ai préféré démissionner. Je suis honnête avec mon mari il connaît mon histoire. Les gars ne m'ont jamais satisfaite sexuellement. Je prends soin de moi seule. J'en ai besoin. Mais je n'imagine pas vivre avec une femme. Quand j'ai commencé à devoir peut être considérer asperger comme la solution à l'énigme extraterrestre que je suis, j'ai découvert cette histoire d'ambivalance j'ai compris ce que je n'arrivais pas à exprimer. Mon mari dit que je suis bi je lui dis non ni lesbienne ni bi ni homo. C'est un tout qui ne peut être categorisé. Lui a vu une porte ouverte au libertine car il me voit bi alors que moi c'est une histoire de ressenti et pas de pouvoir coucher avec n'importe qui.
Diagnostiquée HQI en 2005 et Asperger le 28.05.2019

philippe1100
Forcené
Messages : 821
Enregistré le : dimanche 4 août 2013 à 3:41

Re: orientation sexuelle

#574 Message par philippe1100 » dimanche 12 mai 2019 à 0:04

Babù a écrit :
vendredi 3 mai 2019 à 16:39
philippe1100 a écrit :
dimanche 28 avril 2019 à 0:36
hey ,ça me rappelle beaucoup mon cheminement .
quoi que j'ai découvert un mouvement dernièrement appeler MGTOW - en anglais cela veux dire Men Going Their Own Way - ( les hommes qui vont dans leur propre chemin ). je sais pas si il a des postes sur youtube en Français , mais il en plusieurs en Anglais .
de plus j'ai découvert que les sexes robot s'en viennent . je pense moi-même m'en acheter une version d'ici 1 ans . étant incapable de me trouver une amoureuse . et avec le mouvement MGTOW , je vois bien que c'est pas près d'arriver ayant passé la 40 aine .
As-tu trouvé ton orientation sexuelle suite à ton cheminement similaire au mien?

Ensuite, je ne vois pas quel est le rapport entre ton cheminement et le MGTOW? D'ailleurs ce terme ne désigne pas un groupe d'hommes misogyne? Je dis cela parce que j'ai déjà vu ce terme sur internet, et il est représenté aussi par un site internet dont le contenu me fait beaucoup pensé à la haine envers les femmes. Peut-être que je me trompe, mais je souhaite savoir ce qu'il en est vraiment de cela.
si dire la vérité sur les femmes et leur comportement , c'est être misogyne . tu peux le voir ainsi . je trouve que cela libère et éduque les hommes face a gente féminine .

de dire que X % des mariages finissent en divorce et que les femmes ont le gros bout du bâton dans les tribunaux . c'est la norme et ce qui attend la plus part des hommes qui vont se marier .

que tu peux te faire insulter / accuser ( meetoo mouvement ) par une femme pour lui avoir ouvert la porte .

c'est ce genre de vidéo que je retrouve sur youtube en anglais . ce qui aide beaucoup d'homme a ce libérer des femmes et de faire leur propre affaire .
philippe diagnostiqué syndrome asperger .
vivant au Québec

Number7
Régulier
Messages : 34
Enregistré le : mercredi 6 mars 2019 à 10:29

Re: orientation sexuelle

#575 Message par Number7 » jeudi 16 mai 2019 à 7:51

Mon orientation sexuelle, ça a été une belle galère pour la déterminer. J'ai vécu dans un environnement homophobe et j'étais particulièrement influençable à l'époque : résultat, j'étais moi-même homophobe, à dire et penser des horreurs sans vraiment réaliser ce que je disais et ce à quoi je songeais.

J'ai commencé à changer d'avis en lisant des fanfictions (oui, je sais, c'est un peu cringy =>) et en m'attachant à des personnages que j'adorais dans des relations que je trouvais "mignonnes". J'ai cessé de diaboliser la chose et j'ai commencé à penser à moi-même, aux sentiments que j'avais toujours refoulé. Il m'a fallu du temps pour avoir ma première véritable réalisation, pour commencer à me dire que je pouvais être bi.

Mais Bi ne correspondait pas vraiment, j'ai commencé à m'identifier au label Pan, même si je ne rentrais pas encore tout à fait dedans. Je m'y retrouvais un peu plus, après tout, j'aimais sans aucune distinction de genre. J'étais amoureuse de ce que la personne dégageait, de sa personnalité, plus que de traits physiques ou genrées.

Puis j'ai découvert le label "asexualité" et ça a fait clic. Je savais que c'était le bon. Le sexe ne m'avait jamais spécifiquement attiré. Il m'arrive de regarder du porn de temps à autre, mais c'est généralement plus pour trouver le sommeil en épuisant mon corps que par réelle excitation. Les histoires d'amour qui me faisaient rêver étaient celles qui restaient PG-13.

Quand je m'imaginais avec quelqu'un, je nous imaginais à regarder des films ensemble, se blottir sous un plaid, ce genre de choses. Même songer à un baiser était hors de ma portée. Ca ne m'attirait pas.

J'ai eu ma première relation il y a un an environ et ça a été compliqué. J'ai été claire dès le début sur mon asexualité et mon autisme, mais je crois qu'il a constamment eu l'espoir que je puisse "guérir" et qu'il pourrait profiter de moi. Je lui ai offert une relation libre, mais je crois qu'il n'a jamais trouvé quelqu'un en-dehors de notre relation pour lui offrir ça.

Il était toujours très insistant, très tactile, et je ne supportais pas cela aussi bien d'un point de vue autiste (j'étais constamment en train de me crisper sous ses doigts) que du point de vue de mon asexualité (je me sentais obligée de retirer sa main chaque fois qu'elle s'aventurait à un endroit sensible ou j'essayais fort de penser à autre chose sans y parvenir).

Finalement, j'ai mis fin à notre relation et je ne sais pas si je serais prête un jour à retenter l'expérience. Peut-être avec un autre ace ou, s'il ou si elle n'est pas ace, avec quelqu'un qui est ok pour une relation libre et a actuellement des manières pour trouver son plaisir ailleurs.
philippe1100 a écrit :
dimanche 12 mai 2019 à 0:04

si dire la vérité sur les femmes et leur comportement , c'est être misogyne . tu peux le voir ainsi . je trouve que cela libère et éduque les hommes face a gente féminine .

de dire que X % des mariages finissent en divorce et que les femmes ont le gros bout du bâton dans les tribunaux . c'est la norme et ce qui attend la plus part des hommes qui vont se marier .

que tu peux te faire insulter / accuser ( meetoo mouvement ) par une femme pour lui avoir ouvert la porte .

c'est ce genre de vidéo que je retrouve sur youtube en anglais . ce qui aide beaucoup d'homme a ce libérer des femmes et de faire leur propre affaire .
Tu commences à tomber dans le Hors-Sujet, mais je pense que je vais quand même te répondre.

Je pense que tu t'aventures sur une pente dangereuse et que, oui, tu développes et entretiens des pensées misogynistes. Je te suggère de lire ces articles pour avoir une meilleure idée du mouvement auquel tu t'identifies :

http://www.slate.fr/story/124103/mgtow- ... es-haineux

https://www.lexpress.fr/actualite/socie ... 17489.html

Voici aussi une compilation de citations et autres "memes" venant des communautés Incel et MGTOW :

https://www.reddit.com/r/IncelTears/

Je peux comprendre que tu puisses te sentir seul et perdu. Les relations amoureuses et/ou sexuelles sont difficiles à aborder et avec toutes les règles subtiles du dating, ça peut être compliqué pour une personne autiste de s'y retrouver là-dedans.

J'ai moi-même eu mes difficultés, bien qu'elles soient d'un autre ordre. Des hommes qui pensaient que, parce qu'ils ont été gentils avec moi, je leur devais quelque chose.

Des hommes qui étaient deux à trois fois plus âgés que moi et profitaient de mon innocence et de ma timidité pour me faire des propositions déplacées (mon prof de badminton de 57 ans qui utilise le numéro de téléphone que j'avais dû donner pour m'inscrire pour me harceler, essayer de se faire inviter chez moi et me proposant encore et encore des massages, par exemple), d'autres qui essayaient de se forcer sur moi, que ce soit de manière tactile ou en insistant encore et encore, malgré mes "Non" répétés...

Je me suis souvent demandée si je n'étais pas assez claire, pas assez stricte, mais la vérité, c'est que si je dis non ou que je cherche à partir, le message devrait passer et on devrait me laisser tranquille.

Est-ce que je démonise les hommes à cause du harcèlement que j'ai subi (je pourrais aussi évoquer le fait que j'ai failli être kidnappée quand j'étais gamine, mais voilà) ? Non. Mes mauvaises expériences ne peuvent pas définir l'entièreté d'un genre. Est-ce que j'ai un sentiment d'insécurité quand un homme s'asseoit à côté de moi dans les transports en commun, quand il y a des tonnes de places libres à côté ? Oui, définitivement.

Quand je suis dans la rue, je veux qu'on me laisse tranquille. Je porte généralement des écouteurs, j'ai un livre ou une console portable pour me couper du monde, je renvoie tous les messages qui disent "Laissez-moi tranquille, s'il vous plaît", mais ça n'empêche pas que des hommes me tapotent l'épaule ou essaient d'attirer mon attention de toutes sortes de façons malgré tout.

Je suis open à la drague, mais dans des environnements où je me sens safe. C'est pour ça que ma première et seule relation amoureuse a trouvé son origine sur un site de rencontres. J'ai pu avoir le temps de connaître la personne avant de la rencontrer et de décider du lieu, de l'heure, me préparer mentalement etc.

Mais, bref, assez du hors-sujet. J'espère que tu réfléchiras à tes pensées envers la gente féminine et à ton identification aux MGTOW (et éventuellement aux Incels si c'est aussi le cas).
Diagnostiquée Autiste et Syndrome d'Asperger en 2018
Suspicion d'autisme depuis 2009

philippe1100
Forcené
Messages : 821
Enregistré le : dimanche 4 août 2013 à 3:41

Re: orientation sexuelle

#576 Message par philippe1100 » vendredi 17 mai 2019 à 2:44

ah bon , parce que me dire que si je suis encore célibataire c'est parce que j'ai des standart trop élevé , c'est normal .

mais si on dit la même chose a une femme , c'est être violent et misogynies.

remarque que je commence a avoir l'habitude , il semble incorrect de dire la vérité sur une femme . et ce même si elles agissent mal .

d'ailleurs tout ce mouvement féministes viens de sortir un film en ce sens .

trailers de pom vf
https://youtu.be/zd3w5FAr210

du même coup , si je suis aller tenter l'expérience du coté Bi , c'est bien parce que s'était plus facile d'avoir du sexe .faut croire que les hommes ont des standart beaucoup moins élevé que les femmes . quoi qu'en dise tout ce beau monde qui sont contre ces incel .

encore aujourd'hui , si j'allais dans le village gay a MTL . je n'aurais sans doute pas de mal a trouver quelqu'un . peux-être un peu moins pour une transsexuelle . mais ce genre de personne n'ont pas de mal a trouver du monde a cause de gens comme moi .

en bout de ligne , j'aime mieux tenir un seins qu'un penis dans mes mains ou dans ma bouche . et les sexrobots me semble une bonne alternative .
philippe diagnostiqué syndrome asperger .
vivant au Québec

Mfifi
Fidèle
Messages : 146
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2018 à 22:21

Re: orientation sexuelle

#577 Message par Mfifi » vendredi 17 mai 2019 à 6:18

Philippe je pense que la remarque sur la mysogynie est plus en rapport avec ton discours général sur les femmes. Tu mets toutes les femmes dans le même panier et tu en sors des généralités assez abjectes. Hier je suis allée sur un groupe fb qui reprend tes idées, il y a des cas réels où la paternité des mecs est biaisée et je soutien les mecs pour ça, mais honnêtement j'ai trouvé ce genre de groupe très triste, car les mecs qui y sont je ne sais pas dans quel monde ils vivent ou ce qu'ils ont vécu avant mais leurs commentaires sont vraiment horribles. Je vois que tu es à Québec, je ne sais pas quelle proportion prend ce genre de mouvement (quand je suis au Québec les gens sont très fun donc ça correspond pas à l'idée que beaucoup de mecs se regroupe sous incel), en France ça n'a pas l'air très important, ici chez moi en Allemagne c'est un concept dont je n'ai jms entendu. Mais il faut comprendre que ce genre de groupe c'est radical et que les propos sont souvent dégradants et que toutes les femmes de la terre ne sont pas comme ça et que si tu tiens ce genre de discours les gens ne vont pas t'accueillir les bras ouverts. J'ai appris que si les gens me reprochais tout le temps les mêmes choses c'était parce que mon comportement n'était pas adapté et je me suis fait une raison et j'ai presque pas d'ami mais ceux que j'ai supportent mes remarques "déplacées sans filtre" au pire ils me disent "écoute là tu peux pas dire ça". Mais j'ai depuis longtemps arrêté de me poser en victime. Oui tes propos sont limites et blessants et pour certains mysogynes. Mais ça ne veut pas dire que tu es mysogyne juste que tu as dû souffrir suffisamment avant pour penser ça aujourd'hui et que si tu t'enfonce dedans ça va pas t'aider. J'espère ne pas t'avoir offusqué.
Diagnostiquée HQI en 2005 et Asperger le 28.05.2019

Répondre