Les metiers pour aspies

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Les metiers pour aspies

#46 Message par Benoit » mardi 26 juin 2018 à 17:44

C'est valable partout hein, si tu restes dans ton coin en attendant qu'on te remarque, quelque soit le métier même technique, personne ne va venir te voir, même si tu fais un super boulot, sauf miracle façon lotterie.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

bézèdach44
Forcené
Messages : 1241
Enregistré le : mercredi 9 décembre 2015 à 21:17
Localisation : Breizh

Re: Les metiers pour aspies

#47 Message par bézèdach44 » mardi 26 juin 2018 à 19:05

Benoit a écrit :C'est valable partout hein, si tu restes dans ton coin en attendant qu'on te remarque, quelque soit le métier même technique, personne ne va venir te voir, même si tu fais un super boulot, sauf miracle façon lotterie.
Y'a une énorme différence avec les métiers artistiques. Car là je ne parle pas de rester dans son coin bien sûr et d'attendre que ça tombe du ciel hein. Mais si tu n'as pas un groupe de personne qui porte ton projet (de manière simple hein, liker les publications facebook, aller au concert par exemple...), c'est extrêmement compliqué de pouvoir réussir. Car les métiers artistiques dépendant à 100% du public, contrairement à beaucoup d'autres métiers.
Autiste.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4102
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Les metiers pour aspies

#48 Message par misty » mardi 26 juin 2018 à 19:59

Le souci principal, avec le "public potentiel", c'est je pense qu'il faut communiquer de manière très particulière, et ce sont des relations intéressées (au moins un peu) qui ne me paraissent pas très compatibles avec la problématique autistique. Je regarde parfois les pages de quelques artistes sur les réseaux sociaux, et il me semble qu'ils font un truc que je serais incapable de faire dans ce domaine. C'est même enseigné dans les écoles d'art maintenant, tout le volet marketing, réseaux et cie.

Après, je travaille dans le domaine de la culture aussi et je parle de livres, art, musique, films pendant 99% des interactions sociales dûes à ce métier, mais il n'est pas question de ce que je produis moi. Je discute des oeuvres d'autres personnes (même si je ne les vends pas, non plus). Quand il s'agit de ses créations à soi, il y a une composante émotionnelle très envahissante, à mon avis.
*Diag TSA*

"Aucun arbre ne peut pousser jusqu'au paradis sans que ses racines n'atteignent l'enfer."

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 21786
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: Les metiers pour aspies

#49 Message par Tugdual » mardi 26 juin 2018 à 20:14

Je ne connais pas du tout ce milieu, d'où une question : est-ce qu'il
existe des "agents" artistiques, comme il en existe pour les acteurs ?
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

bézèdach44
Forcené
Messages : 1241
Enregistré le : mercredi 9 décembre 2015 à 21:17
Localisation : Breizh

Re: Les metiers pour aspies

#50 Message par bézèdach44 » mardi 26 juin 2018 à 21:27

Tugdual a écrit :Je ne connais pas du tout ce milieu, d'où une question : est-ce qu'il
existe des "agents" artistiques, comme il en existe pour les acteurs ?
Pour la musique : oui.
Après c'est comme partout, il y a beaucoup de requin qui veulent uniquement profiter de toi, qui ne te veulent pas de bien, certains qui sont totalement incompétents etc. C'est très dur de trouver un bon manager.
Autiste.

Avatar du membre
hazufel
Modérateur
Messages : 2760
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Les metiers pour aspies

#51 Message par hazufel » mardi 26 juin 2018 à 23:10

Les agents d’artiste s’occupent de trouver des contrats, des partenariats, de la promo d’un artiste, de la gestion commerciale mais effectivement ce n’est pas toujours évident de trouver celui qui convient...
Diagnostiquée TSA Asperger.
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA de type Asperger.

Avatar du membre
TiZ
Forcené
Messages : 2845
Enregistré le : dimanche 16 septembre 2012 à 11:31

Re: Les metiers pour aspies

#52 Message par TiZ » mercredi 27 juin 2018 à 7:14

Tugdual a écrit :Je ne connais pas du tout ce milieu, d'où une question : est-ce qu'il
existe des "agents" artistiques, comme il en existe pour les acteurs ?
Oui, il y a des "agents" pour divers métiers artistiques, mais comme a dit bézédach44, c'est compliqué d'en trouver un "bon".
Aujourd'hui, cela s'étend même à tout ce qui tourne autour des réseaux sociaux : Un certain nombre de "grands" Youtubers travaillent avec des networks, qui se chargent de leur trouver des partenariats (et se servent grassement au passage), et il existe aussi des agences pour les influenceurs d'Instagram.
Diagnostiquée Aspie en février 2015 (psychiatre libéral) puis confirmation au CRA en novembre 2016

Avatar du membre
hazufel
Modérateur
Messages : 2760
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Les metiers pour aspies

#53 Message par hazufel » mercredi 27 juin 2018 à 7:43

Après pour arriver au « niveau d’avoir un agent », il faut déjà être un peu connu, ou au moins visible, la première motivation de l’agent étant de vendre un maximum et pas « d’aider » l’artiste...
Diagnostiquée TSA Asperger.
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA de type Asperger.

bézèdach44
Forcené
Messages : 1241
Enregistré le : mercredi 9 décembre 2015 à 21:17
Localisation : Breizh

Re: Les metiers pour aspies

#54 Message par bézèdach44 » mercredi 27 juin 2018 à 10:44

hazufel a écrit :Après pour arriver au « niveau d’avoir un agent », il faut déjà être un peu connu, ou au moins visible, la première motivation de l’agent étant de vendre un maximum et pas « d’aider » l’artiste...
Non pas forcément, le manager aide à avoir une visibilité et fait un pari sur l'avenir dans beaucoup de cas (et dans tous les cas le manager touche sa part, quels que soit le montant et le nombre de contrats : c'est à lui de bien bosser pour que l'artiste en décroche le plus aussi). En plus il y a "connu" et "connu" : il "suffit" de tourner localement, d'avoir des dates, pour que des managers puissent être intéressés, sans pour autant que les gens te reconnaissent dans la rue ou que les programmateurs t'appellent systematiquement pour jouer sur les festivals et évènements (après c'est sur que ça aide d'être le plus connus possible pour avoir un manager, mais à ce moment là il y a encore plus de charlatans qui se présentent au poste)
Autiste.

Avatar du membre
hazufel
Modérateur
Messages : 2760
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Les metiers pour aspies

#55 Message par hazufel » mercredi 27 juin 2018 à 11:08

J’entendais connu sous la même définition que toi, à savoir, déjà tourner localement.
Ce n’est pas forcément à la portée d’un autiste, le fait de « tourner ».
Il y a aussi beaucoup d’artistes (la majorité) qui ne vivent pas de leur art (j’entends par là payer son logement et manger grâce à ce qu’ils créent) et il est difficile pour ceux-là d’entrer dans le milieu des agents, vu que leurs gains potentiels seraient partagés. Comme des écrivains (très peu vivent de leur plume) qui peuvent aussi pour certains avoir des agents littéraires, même si c’est surtout développés dans les pays anglo-saxons.
Diagnostiquée TSA Asperger.
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA de type Asperger.

sira
Occasionnel
Messages : 11
Enregistré le : dimanche 24 juin 2018 à 22:02

Re: Les metiers pour aspies

#56 Message par sira » mercredi 27 juin 2018 à 11:20

Pour renchérir sur l'idée des agents, je suis à moitié écrivaine pro (l'autre moitié je fais un boulot dans la science) et en ce qui concerne les agents, ils sont très rares en France dans ce domaine. Il y en a peu et les éditeurs sont en général assez frileux pour traiter avec eux.
Sinon, pour avoir commencé ce métier depuis que j'ai 7 ans et "sérieusement" (en ayant des contrats) depuis mes 18 ans sans être particulièrement surdouée, j'ai dû gagner dans les 30 euros sur mes cinq-dix ans de métier. Pour le moment, je rêve d'en vivre mais c'est pas à l'ordre du jour hélas et je me rends bien compte que le manque d'amis proches et de gens qui me soutiennent tout court ne m'aide pas à vendre.
Suspicion d'asperger par une psychologue habituée à ce genre de profil (Juin 2018)

bézèdach44
Forcené
Messages : 1241
Enregistré le : mercredi 9 décembre 2015 à 21:17
Localisation : Breizh

Re: Les metiers pour aspies

#57 Message par bézèdach44 » mercredi 27 juin 2018 à 11:25

hazufel a écrit :J
Il y a aussi beaucoup d’artistes (la majorité) qui ne vivent pas de leur art (j’entends par là payer son logement et manger grâce à ce qu’ils créent) et il est difficile pour ceux-là d’entrer dans le milieu des agents, vu que leurs gains potentiels seraient partagés.
Oui c'est vrai mais pour ceux là l'utilité d'avoir un manager serait déjà limitée. Il n'est pas trop dur (même pour un autiste, à l'heure des email et des réseaux sociaux) de pouvoir se produire de manière amateure. Avoir un manager ne sert donc pas à grand chose quand on ne souhaite pas vivre de son art (la majorité des personnes).
Autiste.

Avatar du membre
hazufel
Modérateur
Messages : 2760
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Les metiers pour aspies

#58 Message par hazufel » mercredi 27 juin 2018 à 11:53

sira a écrit :Pour renchérir sur l'idée des agents, je suis à moitié écrivaine pro (l'autre moitié je fais un boulot dans la science) et en ce qui concerne les agents, ils sont très rares en France dans ce domaine. Il y en a peu et les éditeurs sont en général assez frileux pour traiter avec eux.
Sinon, pour avoir commencé ce métier depuis que j'ai 7 ans et "sérieusement" (en ayant des contrats) depuis mes 18 ans sans être particulièrement surdouée, j'ai dû gagner dans les 30 euros sur mes cinq-dix ans de métier. Pour le moment, je rêve d'en vivre mais c'est pas à l'ordre du jour hélas et je me rends bien compte que le manque d'amis proches et de gens qui me soutiennent tout court ne m'aide pas à vendre.
Oui, c'est ce que je disais, c'est incontournable dans les pays anglo saxons mais peu développé en France. Certains grands vendeurs français seulement en ont. Pour ce qui est de la frilosité, les éditeurs n'ont pas le choix quand il s'agit de traductions, ils ne peuvent passer que par l'agent contractuellement.
Tu sais, il y a nombre de livres formidables qui ne se vendent pas (et rapportent donc beaucoup de droits d'auteur) et énormément de livres pas bons qui se vendent beaucoup... Continue d'écrire :wink:
bézèdach44 a écrit : Oui c'est vrai mais pour ceux là l'utilité d'avoir un manager serait déjà limitée. Il n'est pas trop dur (même pour un autiste, à l'heure des email et des réseaux sociaux) de pouvoir se produire de manière amateure. Avoir un manager ne sert donc pas à grand chose quand on ne souhaite pas vivre de son art (la majorité des personnes).
Oui mais je rejoins ce que disait Misty pour le besoin d'une personne autiste à faire le lien avec le public. Ce n'est pas forcément la personne la plus encline à être sans arrêt sur les réseaux sociaux ou à échanger par mail pour la promo, la mise en avant, etc.
Diagnostiquée TSA Asperger.
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA de type Asperger.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4102
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Les metiers pour aspies

#59 Message par misty » mercredi 27 juin 2018 à 12:33

Tugdual a écrit :Je ne connais pas du tout ce milieu, d'où une question : est-ce qu'il
existe des "agents" artistiques, comme il en existe pour les acteurs ?
Dans le domaine des arts visuels ça me semble très rare, au mieux tu es représenté par une galerie (mais faut déjà être côté et cie...). Même dans le cinéma, les gens qui font du concept art et autres, c'est tellement incertain qu'il est difficile d'avoir un agent puisque tu peux avoir un gros contrat avec Marvel pour un film par exemple, puis plus rien derrière...
*Diag TSA*

"Aucun arbre ne peut pousser jusqu'au paradis sans que ses racines n'atteignent l'enfer."

Avatar du membre
Plieur Fou
Passionné
Messages : 354
Enregistré le : lundi 4 juin 2018 à 10:17
Localisation : Planète Zorg/Repli interstellaire en Normandie
Contact :

Re: Les metiers pour aspies

#60 Message par Plieur Fou » mercredi 27 juin 2018 à 12:52

Spoiler :  : 
Toute cette discussion est toujours sous couvert du spectre : vous êtes tous (pas moi : je ne suis pas diagnostiqué) à un endroit différent sur le spectre et avec une histoire de vie différente donc il n'existe pas de métier type de mon point de vue .
Pour ma part j'ai été un bon caméléon (je crois) dans une grande entreprise durant 11 ans, car les 7 premières années j’étais quasi seul à gérer mon emploi : peu d'interactions. Les rares cas ou cela a eu lieu, c’était difficile par contre.
Puis le dernier emploi dans cette entreprise : 3 ans qui ont abouti au licenciement ( voir ma présentation)
Après ce licenciement, parce que j’étais connu mondialement dans mon intérêt spécifique , je ne me voyais pas faire autre chose ( "je ne pouvais pas" serait plus approprié) : Artiste Professionnel .
Et oui le métier d'artiste, quelque soit l'art est difficile c'est évident, mais avec nos particularités : c'est du sport ....
Avoir un agent ? oh que non , je ne supporterais pas de ne pas pouvoir gérer de A à Z .
Je dois maîtriser tout :!:
Mais évidemment je peux gérer les contacts que ce soit mail, voir téléphonique, même si ces derniers sont plus compliqués , c'est gérable. Alors au final je finis toujours par dire au client que je désire un mail explicatif de tout notre échange téléphonique.

Quand aux exhibitions/expositions , il n' y a que la présentation/vernissage à supporter, il n'est pas nécessaire d’être présent sur place chaque jour.
Les démonstrations : quand elles ont lieux au moment ou je pratique , il n' y a plus rien autour de moi , mon art est ma bulle, la concentration prend le pas sur les interactions.

Les ateliers : on est en position de maîtrise du sujet, tout va bien à condition que l' on est préparé la chose (gérer le discours , le temps ) , le plus rude : peut être les ateliers scolaires si l' instit/ prof ne gère pas ses élèves ...

L'aspect financier ? Ceci est une autre histoire
Ce commentaire ne rentre pas en ligne de compte puisque je n'ai pas été diagnostiqué officiellement !
Modifié en dernier par Plieur Fou le mercredi 27 juin 2018 à 18:07, modifié 2 fois.
Trouble du Spectre de l'Autisme sans déficit intellectuel ni altération du langage.

Répondre