Les metiers pour aspies

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
lucius
Fidèle
Messages : 154
Enregistré le : lundi 27 mars 2017 à 17:14

Re: Les metiers pour aspies

#76 Message par lucius » jeudi 28 juin 2018 à 18:27

Manichéenne a écrit :En plus, un autiste peut parfaitement s'épanouir dans un poste, alors qu'un autre dans un autre service y sera très mal.
Oui, tout à fait!
Manichéenne a écrit :Je trouve bizarre de dire que telle ou telle société est bien ou pas, alors que c'est toujours une question d'environnement, surtout humain.
Moi je m'intéresse plutôt à l'organisation et sa nature d'une boîte qui a un rôle bien plus compliqué mais aussi décisif.
Si on travaille dans une usine, une banque, une start-up ou une SSII, un autiste peut avoir plus de facilités ou de complications.
Je vois des gens (pas autistes) qui ont dû mal à supporter le cadre de fonctionnement et d'organisation d'une PME ou d'une SSII et qui s'en sortent mieux dans une grande entreprise (hors SSII) où des fois ils ont moins de pression et une cadence moins forte. Même en même temps, cela dépend du métier de départ.

Par exemple, un aspie peut-il faire des missions pour un cabinet de conseil ou une SSII et passer des mois/des années chez un client? Je le crois parfaitement et j'ai pu le constater. Cela nécessite néanmoins de s'interroger sur sa capacité à s'adapter et son autonomie face à un client. Ce genre de mission a pour effet de casser la routine d'un TSA.
Manichéenne a écrit :Il suffit parfois d'un chef compréhensif et bienveillant, ou son contraire, pour tout changer, et à mon avis on ne peut pas imputer ça à l'entreprise comme si c'était général et immuable.
C'est l'évidence même!
Ayant une maladie et des soucis en plus, on m'a pré-diagnostiqué Asperger et j'ai eu une confirmation assez incertaine depuis. Résultat, je continue de douter.

bézèdach44
Forcené
Messages : 1263
Enregistré le : mercredi 9 décembre 2015 à 21:17
Localisation : Breizh

Re: Les metiers pour aspies

#77 Message par bézèdach44 » jeudi 28 juin 2018 à 19:22

Manichéenne a écrit : Il suffit parfois d'un chef compréhensif et bienveillant, ou son contraire, pour tout changer, et à mon avis on ne peut pas imputer ça à l'entreprise comme si c'était général et immuable.
Voilà donc dire que les entreprises ne sont pas autistes friendly, c'est totalement un non-sens, c'est de la généralité et ça ne sert personne. Ca contribue juste à entretenir des amalgames comme quoi les patrons (directement visés quand on parle des entreprises) sont des cons sans coeur qui ne veulent pas aider et accueillir les personnes plus vulnérables..
Autiste.

Avatar du membre
Benoit
Forcené
Messages : 8888
Enregistré le : lundi 28 septembre 2009 à 13:55
Localisation : オルセー
Contact :

Re: Les metiers pour aspies

#78 Message par Benoit » jeudi 28 juin 2018 à 20:21

On ne peut pas imputer aux entreprises de ne pas être friendly avec les personnes handicapées.

Bien sûr que si. C'est même la loi. En tout cas pour le moment.
Identifié Aspie (広島, 08/10/31) Diagnostiqué (CRA MP 2009/12/18)

話したい誰かがいるってしあわせだ

Être Aspie, c'est soit une mauvaise herbe à éradiquer, soit une plante médicinale à qui il faut permettre de fleurir et essaimer.

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4914
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: Les metiers pour aspies

#79 Message par Manichéenne » jeudi 28 juin 2018 à 21:16

bézèdach44 a écrit :Voilà donc dire que les entreprises ne sont pas autistes friendly, c'est totalement un non-sens, c'est de la généralité et ça ne sert personne. Ca contribue juste à entretenir des amalgames comme quoi les patrons (directement visés quand on parle des entreprises) sont des cons sans coeur qui ne veulent pas aider et accueillir les personnes plus vulnérables..
Bah non... Les entreprises ne sont pas autistes-friendly, la plupart ne savent pas ce qu'est un autiste, n'ont pas de raison de s'y intéresser.
Si un poste est adapté à un autiste, on ne peut pas pour autant dire que ce soit le cas de l'entreprise. Les entreprises, sauf rares exceptions, sont indifférentes vis à vis de l'autisme.

Quant-à l'amalgame, c'est toi qui le fait. Passer de l'entreprise au patron, c'est un glissement que tu fais.
Je déplore qu'une structure ne soit pas humaine, alors que les gens qui la composent peuvent l'être.
Ce n'est pas la première fois que tu réagis assez vivement quand il te semble que les patrons sont attaqués. Ici, ce n'était pas le cas, et je comprends mal ta réaction.

Pour prendre mon exemple : ma société est totalement inadaptée pour les autistes. Taux très très bas de salariés en situation de handicap, très peu d'actions dans ce sens, un boulot qui exige de savoir se vendre et d'être adaptable (placement en clientèle avec donc des entretiens et des changements fréquents).
Ce qui ne signifie ni qu'un autiste ne peut pas y trouver sa place, ni que le patron est un con sans coeur. Au contraire, le directeur de mon entité est sensibilisé à l'autisme, et c'est une personne qui a volontiers agit pour mon insertion et mes conditions de travail.
J'insiste encore sur le fait que pour moi c'est l'environnement immédiat qui compte. Si le PDG d'une multinationale est sympa, ça ne va pas vraiment aider l'employé tout en bas. Et que l'entreprise ait une bonne politique handicap me semble important, mais insuffisant.
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

Avatar du membre
misty
Forcené
Messages : 4327
Enregistré le : vendredi 23 janvier 2015 à 18:16

Re: Les metiers pour aspies

#80 Message par misty » vendredi 29 juin 2018 à 12:04

Flower a écrit :L'exemple de l'artisan d'art dans une zone très touristique a été mentionnée, mais on peut être artisan d'art et vivre dans un endroit calme.
Pas trop calme quand même parce que si personne ne vient c'est dur de vendre...et du coup de gagner un minimum de sous :mrgreen:

Pour le reste, le problème que je vois dans "les sociétés qui s'engagent pour le handicap", c'est que concrètement c'est devenu de la com' et que ceux qui en parlent le plus sont souvent ceux qui en font le moins (ils ont toujours de bonnes raisons, évidemment).
Il y a un truc pas génial pour les autistes aussi, dont je suis en train de prendre la mesure, c'est que les gens qui t'"acceptent" voire t'"aident" le font avant tout pour l'image que ça va donner d'eux. J'ai un peu de mal avec ça perso, et pas seulement parce que ça implique d'"accepter" subir avec pertes et fracas une mise en avant de toi et de tes difficultés.
*Diag TSA*

“Some lose all mind and become soul, insane.
Some lose all soul and become mind, intellectual.
Some lose both and become accepted.”

lucius
Fidèle
Messages : 154
Enregistré le : lundi 27 mars 2017 à 17:14

Re: Les metiers pour aspies

#81 Message par lucius » vendredi 29 juin 2018 à 14:29

misty a écrit :Il y a un truc pas génial pour les autistes aussi, dont je suis en train de prendre la mesure, c'est que les gens qui t'"acceptent" voire t'"aident" le font avant tout pour l'image que ça va donner d'eux. J'ai un peu de mal avec ça perso, et pas seulement parce que ça implique d'"accepter" subir avec pertes et fracas une mise en avant de toi et de tes difficultés.
C'est vrai mais j'irais un peu plus loin dans le côté pessimiste. J'y perçois assez souvent la sensation "on t'accepte et on t'aide mais tu es un boulet pour nous" c'est très dur à ressentir car cela est très injuste car on traine une étiquette sans arrêt sur le dos même lorsque l'on est compétent et performant. On le porte comme le sparadrap du capitaine Haddock.
Ayant une maladie et des soucis en plus, on m'a pré-diagnostiqué Asperger et j'ai eu une confirmation assez incertaine depuis. Résultat, je continue de douter.

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4442
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: Les metiers pour aspies

#82 Message par Flower » vendredi 29 juin 2018 à 14:45

misty a écrit :
Flower a écrit :L'exemple de l'artisan d'art dans une zone très touristique a été mentionnée, mais on peut être artisan d'art et vivre dans un endroit calme.
Pas trop calme quand même parce que si personne ne vient c'est dur de vendre...et du coup de gagner un minimum de sous :mrgreen:
Je crois que ça dépend. Une bibliothèque sur mesure, on ne l'achète pas parce qu'on l'a vue en vitrine après tout. :mryellow: A l'ère d'internet, je crois que beaucoup vendent et achètent par ce moyen plutôt qu'en boutique, particulièrement quand il s'agit de pièces uniques/produites en faibles quantités. En plus de tout ce qui ne peut être fait que sur commande (exemple de la bibliothèque), là aussi on va plutôt chercher un artisan sur internet que déambuler les rues au hasard.

En revanche il faut être habile de ses doigts...
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

ArthurDnt
Occasionnel
Messages : 25
Enregistré le : jeudi 9 mai 2019 à 15:43
Localisation : Toulouse

Re: Les metiers pour aspies

#83 Message par ArthurDnt » dimanche 12 mai 2019 à 19:57

Lol, moi je suis animateur et vendeur dans une boutique associative de jeux de société à Toulouse, WITOA.
Une boutique qui a pour but, l'insertion pro en proposant des accompagnements en semaines pour adultes autiste et autres troubles apparentés.
Mais plus tard, vu que j'ai un statut d'auto entrepreneur dans cette boutique, et bien je souhaiterais monter une entreprise d'elevage de grenouilles issu de forêts tropicales comme dendrobates, phyllobates, oophaga, ranitomeya et mantella, puis faire de la vente. Par contre pour ce qui est de la vente, je pourrais faire de la vente en ligne (donc la personne reserve sur le site que j'aurais créé la grenouille), je lui met de coté et elle vient chez moi la récupéré. Parce que la vente a domicile, cela necessite un CDC, ce qui necessite un véhicule adapté. Et elle me paiera en liquide.
Autiste TSA (diagnostiqué en 2010)

Kora80
Occasionnel
Messages : 24
Enregistré le : samedi 11 mai 2019 à 8:21

Re: Les metiers pour aspies

#84 Message par Kora80 » mardi 14 mai 2019 à 2:03

(Je m'incruste 😛 )
est-ce que vous avez su tôt ce que vous aimeriez faire comme métier ? Et est-ce que vous y êtes arrivés ?

Mon fils depuis ses trois ans il dit que plus tard il veut piloter un avion ou une fusée :mryellow: je lui souhaite de réaliser son rêve :love:

Et sinon, moi je voulais être sage-femme dès mon plus jeune âge aussi mais j'ai loupé le coche :lol: enfin j'ai plutôt été prise d'un très grand intérêt pour les chiffres entre temps et j'ai eu mon bac compta. Et finalement j'ai regretté j'aimerais tellement être sage-femme :lol: je précise que je ne suis pas autiste mais j'ai quand même des "intérêts restreints" si je peux dire ça .. :?: : science/médecine/corps humain, chiffres/compta et m'occuper des enfants en général (qu'est ce que j'ai collectionné comme statuettes de bébés quand j'étais jeune :lol: ) bref,

Il y a aussi un métier que, je trouve, qu'il peut être intéressant mais au quel on ne pense pas : manipulateur d'imagerie (radio, IRM etc) c'est un mélange de médecine/science et de manipulation d'outils informatiques. C'est pas mal mais il faut un certain niveau d'études il me semble. Ou sinon technicien en laboratoire de police scientifique c'est pas mal non plus. Quoique... :mrgreen: :lol:
Koko80, cyclothymique :crazy:
Maman d'un garçon de 6 ans diagnostiqué TSA sans déficience intellectuelle en novembre 2018 (5 ans à l'époque). Nous avons fait le parcours du combattant depuis ses 18 mois. Et maman d'un deuxième petit garçon de 3 ans.

Number7
Régulier
Messages : 34
Enregistré le : mercredi 6 mars 2019 à 10:29

Re: Les metiers pour aspies

#85 Message par Number7 » mercredi 15 mai 2019 à 11:42

J'ai vu plusieurs fois le métier de bibliothécaire considéré comme "idéal" pour les personnes autistes et j'aimerais nuancer ce propos.

Les bibliothèques aujourd'hui sont extrêmement tournées vers le public et la communication. Il y a des animations, de l'événementiel etc. Selon les établissements, il y a aussi tout un microcosme de relations à prendre en compte qui n'est pas forcément évident (relations entre bibliothécaires, avec la hiérarchie, avec les bénévoles s'il y en a, avec les partenaires etc etc).

Les bibliothèques peuvent être extrêmement bruyantes, en particulier si elles accueillent un public très jeune. Pour ma part, j'ai été assaillie par les pleurs de bébés, les cris d'enfants et autres joyeuses perturbations qui me laissaient épuisée à la fin de la journée. De plus, j'étais dans un établissement qui n'était pas très "autisme-friendly" si j'ose dire et je n'avais donc pas le droit de manifester la moindre expression d'inconfort sans être recadrée ou que cela soit utilisé contre moi plus tard.

Les animations demandent beaucoup d'énergie, qu'il s'agisse de la préparation ou de la réalisation. J'étais moi-même dans l'obligation de participer à des anim' parfois jusqu'à 22 h ou 23 h, avec entre 80 et 100 personnes, de la musique, du vacarme, un buffet à gérer, des conversations à entretenir etc etc.

J'étais également forcée de réaliser une animation seule, sans la moindre aide (c'était une animation musicale, où je choisissais un thème ou un chanteur et j'explorais une facette en particulier grâce à un diaporama, des extraits musicaux et vidéos, un discours d'une trentaine de minutes etc etc) et ma demande de pouvoir me consacrer uniquement à cette animation et ne pas faire de permanence de prêt le jour de l'anim' a été particulièrement mal reçue (alors qu'on me demandait régulièrement de remplacer des collègues pour qu'elles terminent de préparer leur anim' et que je l'ai toujours fait sans protester :innocent: ). De même, que je pose un congé après cette animation pour me remettre du big meltdown qui a suivi (il m'a bien fallu trois jours de repos pour recommencer à parler normalement et à pouvoir utiliser mon corps sans difficulté) m'a été reproché...

Le public peut être particulièrement difficile à gérer également. J'ai notamment subi des moqueries en raison de ma démarche jugée "bizarre".

Je ne dis pas que c'est le cas dans toutes les bibliothèques, mais j'ai travaillé dans plusieurs établissements et, s'il y en avait un où les choses étaient vraiment compliquées, mes autres contrats m'ont laissée extrêmement fatiguée et en proie à des meltdowns et shutdowns très régulièrement.

J'ai travaillé majoritairement dans des bibliothèques de campagne, avec peu de personnel, alors les choses peuvent être différentes dans les bibliothèques municipales en ville, je suppose.
Diagnostiquée Autiste et Syndrome d'Asperger en 2018
Suspicion d'autisme depuis 2009

Avatar du membre
Siobhan
Forcené
Messages : 1591
Enregistré le : mardi 20 mars 2018 à 23:54

Re: Les metiers pour aspies

#86 Message par Siobhan » mercredi 15 mai 2019 à 18:43

Spoiler : 
lucius a écrit :
vendredi 29 juin 2018 à 14:29
misty a écrit :Il y a un truc pas génial pour les autistes aussi, dont je suis en train de prendre la mesure, c'est que les gens qui t'"acceptent" voire t'"aident" le font avant tout pour l'image que ça va donner d'eux. J'ai un peu de mal avec ça perso, et pas seulement parce que ça implique d'"accepter" subir avec pertes et fracas une mise en avant de toi et de tes difficultés.
C'est vrai mais j'irais un peu plus loin dans le côté pessimiste. J'y perçois assez souvent la sensation "on t'accepte et on t'aide mais tu es un boulet pour nous" c'est très dur à ressentir car cela est très injuste car on traine une étiquette sans arrêt sur le dos même lorsque l'on est compétent et performant. On le porte comme le sparadrap du capitaine Haddock.
Finalement, peut-être que le cliché du ou de la "génie" est moins un stéréotype qu'une injonction extrèment péremptoire.

En plus synthétique, ça se dit "Marche ou crève.", je crois. :mrgreen:


~"Autistes, le génie, ou l'usine Knacky, faites votre choix !~" :evil: :mrgreen: :sick:
(ex-MudBloodKnowItAll)

TSA

Répondre