La dépression

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
Lilas
Forcené
Messages : 2692
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: La dépression

#286 Message par Lilas » vendredi 8 mars 2019 à 14:59

Spoiler : HS sur la méditation : 
Quelques idées reçues sur la méditation

On pense souvent que la méditation
est une réflexion approfondie et intelligente sur un sujet métaphysique comme la vie, la mort ou le cosmos.
En réalité, dans la méditation de pleine conscience, l’attention n’est pas portée sur la réflexion intellectuelle ou l’élaboration conceptuelle,mais sur le ressenti non verbal, corporel et sensoriel.

On pense souvent que la méditation consiste à faire le vide dans sa tête.
En réalité, dans la méditation de pleine conscience, les instants sans mentalisation sont assez rares, et l’essentiel du travail consiste non à faire taire le bavardage de l’esprit, mais à ne pas se laisser entraîner par lui, en l’observant au lieu de s’y identifier. L’objectif est de se rapprocher d’une « conscience sans objet », où l’esprit n’est engagé dans aucune activité mentale volontaire, mais tente de rester en position d’observateur. Ce n’est donc pas une absence de pensées, mais une absence d’engagement dans les pensées.

On pense souvent que la méditation est une démarche religieuse ou spirituelle.
En réalité, dans la méditation de pleine conscience, on cherche avant tout à développer et à tester au quotidien un outil de régulation attentionnelle et émotionnelle, au-delà de toute forme de croyance.

On pense souvent que la méditation est un peu comme la relaxation ou la sophrologie.
En réalité, dans la méditation de pleine conscience, on ne cherche pas à atteindre un état de détente ou de calme particulier (certaines séances peuvent au contraire être difficiles ou douloureuses), mais juste à intensifier sa conscience et son recul envers ses expériences intimes.Par exemple, plutôt que de chercher à ne pas être en colère ou triste,on tend à observer la nature de ces émotions, leur impact sur le corps,les comportements qu’elles déclenchent. Donner ainsi un « espace mental » à ses émotions négatives permet d’en reprendre le contrôle, en leur permettant d’exister et de s’exprimer sans être amplifiées par la répression (ne pas les autoriser) ou la fusion (ne pas s’en distancier)
Source : https://christopheandre.com/meditation_ ... o_2010.pdf
Lilas - TSA (AHN) - Quiet as a mouse

Inovo
Fidèle
Messages : 126
Enregistré le : jeudi 4 juillet 2013 à 12:27

Re: La dépression

#287 Message par Inovo » vendredi 8 mars 2019 à 15:37

Lilas a écrit :
vendredi 8 mars 2019 à 14:59
Donner ainsi un « espace mental » à ses émotions négatives permet d’en reprendre le contrôle, en leur permettant d’exister et de s’exprimer sans être amplifiées par la répression (ne pas les autoriser) ou la fusion (ne pas s’en distancier)
Oui, tout ça est correct, mais une limite existe bel et bien, qui apparaît en situation de dépression majeure ou d'épisode psychotique. Essayez donc d'être témoin distant et non engagé quand vous expérimentez une dépression sévère... j'ai testé et je ne le conseille pas.

Participants were recruited from general practices in urban and rural settings in four UK centres: Bristol, Exeter and east Devon, north and mid Devon, and south Devon. Inclusion criteria were a diagnosis of recurrent major depressive disorder in full or partial remission according to the Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders-IV (DSM-IV); three or more previous major depressive episodes; age 18 years or older; and on a therapeutic dose of maintenance antidepressant drugs in line with the British National Formulary (BNF)13
and NICE guidance. Exclusion criteria were a current major depressive episode, comorbid diagnoses of current substance misuse; organic brain damage; current or past psychosis, including bipolar disorder; persistent antisocial behaviour; persistent self-injury needing clinical management or therapy; and formal concurrent psychotherapy. All participants gave written informed consent.


https://www.thelancet.com/journals/lanc ... 4/fulltext
Diagnostiqué avec le syndrome d'Asperger en 2013 au CRA de l'hôpital Sainte-Marguerite à Marseille
Blog : https://adulte-asperger.blogspot.com/

Inovo
Fidèle
Messages : 126
Enregistré le : jeudi 4 juillet 2013 à 12:27

Re: La dépression

#288 Message par Inovo » vendredi 8 mars 2019 à 16:11

Un truc vraiment efficace pour contrer, au moins momentanément, les effets de la dépression : la musique. Ça ne fonctionne pas sur tout le monde, mais en ce qui me concerne c'est instantané et très intense. Mille fois mieux que l'effexor ou le seroplex.

J'en écoute dès que je sors de chez moi, ça isole, ça relie à ses rêves, à son univers intérieur.
Diagnostiqué avec le syndrome d'Asperger en 2013 au CRA de l'hôpital Sainte-Marguerite à Marseille
Blog : https://adulte-asperger.blogspot.com/

Répondre