La dépression

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 24407
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: La dépression

#301 Message par Tugdual » samedi 2 novembre 2019 à 18:51

Pour rappel : la dépression...
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Dehlynah
Adepte
Messages : 289
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: La dépression

#302 Message par Dehlynah » samedi 2 novembre 2019 à 19:54

daphnée a écrit :
samedi 2 novembre 2019 à 18:33
FloretteRanou a écrit :
jeudi 14 août 2014 à 14:39
J'ai l'impression que la dépression est l'impossibilité de donner du sens à la vie, au monde et l'emprisonnement dans ce sentiment.

Sortir de la dépression consisterait-il à accepter que la vie en tant que telle n'a pas de sens mais que c'est à nous de lui en donner ?

En gros passer de l'état de celui qui subit sa vie à celui d'acteur / créateur dans sa vie.

La sortie d'une période dépression pourrait être corrélée au fait de trouver une idée créatrice qui pousse vers l'action.

On entrerait en dépression quand on arrive pas à se faire une représentation mentale cohérente et fonctionnelle du monde, comme l'impossibilité de résoudre un puzzle.
On ne trouve pas d'idée pour résoudre le puzzle et on est en panne d'inspiration.
Le manque d'inspiration serait initialement la cause et non la conséquence de la dépression ?

Ensuite cet état de confusion épuiserait l'énergie des personnes et diminuerait leurs capacités de créativité qui pourraient justement les aider à en sortir, comme un cercle vicieux.

C'était quelques idées personnelles. Je suis curieuse de savoir ce que vous en pensez.
J'approuve. Encore faut-il trouver cette inspiration :lol:
Non absolument pas - si j'en déduis le lien qui suit (je vais regarder), c'est pour certainement (encore et toujours) arrêter d'essayer de trouver des causes (uniquement) psys à la dépression - pour ma part ce n'est que suite à une médication adaptée que je sors d'un état qui devenait usant - pleurs à tous les moments de la journée et de la nuit, des pleurs de simple émotion même, idées noires ( "je vais jamais y arriver", "mais comment je vais faire...") et suicidaires, maux de ventre le matin au réveil, épuisement, inflammations du corps, et j'en passe - MAIS avec ça plein d'intérêts, de la créativité (dessins, musique, écriture), de la marche, de l'énergie - des moments de joie pure et intense, d'émerveillement devant la beauté de la nature, de mes enfants, et même la foi en Dieu - alors franchement dans le genre trouver un sens à sa vie et inspiration on peut pas faire mieux (enfin si, mais je veux dire que ce n'est pas le problème en vrai et au fond) - j'étais moi-même perplexe et ne pensais pas être " en dépression", et en plus confrontée à des montagnes russes émotionnelles terribles, pensant sortir du creux de la vague et me retrouvant asphyxiée l'instant d'après, au moindre soubresaut.
J'en ai déduit avec le psychiatre qui m'a diagnostiquée il y a peu, que mon cerveau était tout simplement saturé : par le stress, les traumas, les épreuves - un trop plein auquel je ne pouvais plus faire face seule, ni même avec un très bon psychologue qui a ses limites, ni même avec toutes les béquilles que j'ai cherchées, trouvées depuis des années (yoga, arts etc.)
TSA (prédiagnostic : printemps 2018 - confirmation par psychiatre spécialisé : été 2019) - troubles anxio-dépressifs

Avatar du membre
daphnée
Passionné
Messages : 345
Enregistré le : lundi 28 octobre 2019 à 20:29

Re: La dépression

#303 Message par daphnée » samedi 2 novembre 2019 à 21:12

Tugdual a écrit :
samedi 2 novembre 2019 à 18:51
Pour rappel : la dépression...
Merci, je vais regarder ça.
Dehlynah a écrit :
samedi 2 novembre 2019 à 19:54
daphnée a écrit :
samedi 2 novembre 2019 à 18:33
FloretteRanou a écrit :
jeudi 14 août 2014 à 14:39
J'ai l'impression que la dépression est l'impossibilité de donner du sens à la vie, au monde et l'emprisonnement dans ce sentiment.

Sortir de la dépression consisterait-il à accepter que la vie en tant que telle n'a pas de sens mais que c'est à nous de lui en donner ?

En gros passer de l'état de celui qui subit sa vie à celui d'acteur / créateur dans sa vie.

La sortie d'une période dépression pourrait être corrélée au fait de trouver une idée créatrice qui pousse vers l'action.

On entrerait en dépression quand on arrive pas à se faire une représentation mentale cohérente et fonctionnelle du monde, comme l'impossibilité de résoudre un puzzle.
On ne trouve pas d'idée pour résoudre le puzzle et on est en panne d'inspiration.
Le manque d'inspiration serait initialement la cause et non la conséquence de la dépression ?

Ensuite cet état de confusion épuiserait l'énergie des personnes et diminuerait leurs capacités de créativité qui pourraient justement les aider à en sortir, comme un cercle vicieux.

C'était quelques idées personnelles. Je suis curieuse de savoir ce que vous en pensez.
J'approuve. Encore faut-il trouver cette inspiration :lol:
Non absolument pas - si j'en déduis le lien qui suit (je vais regarder), c'est pour certainement (encore et toujours) arrêter d'essayer de trouver des causes (uniquement) psys à la dépression - pour ma part ce n'est que suite à une médication adaptée que je sors d'un état qui devenait usant - pleurs à tous les moments de la journée et de la nuit, des pleurs de simple émotion même, idées noires ( "je vais jamais y arriver", "mais comment je vais faire...") et suicidaires, maux de ventre le matin au réveil, épuisement, inflammations du corps, et j'en passe - MAIS avec ça plein d'intérêts, de la créativité (dessins, musique, écriture), de la marche, de l'énergie - des moments de joie pure et intense, d'émerveillement devant la beauté de la nature, de mes enfants, et même la foi en Dieu - alors franchement dans le genre trouver un sens à sa vie et inspiration on peut pas faire mieux (enfin si, mais je veux dire que ce n'est pas le problème en vrai et au fond) - j'étais moi-même perplexe et ne pensais pas être " en dépression", et en plus confrontée à des montagnes russes émotionnelles terribles, pensant sortir du creux de la vague et me retrouvant asphyxiée l'instant d'après, au moindre soubresaut.
J'en ai déduit avec le psychiatre qui m'a diagnostiquée il y a peu, que mon cerveau était tout simplement saturé : par le stress, les traumas, les épreuves - un trop plein auquel je ne pouvais plus faire face seule, ni même avec un très bon psychologue qui a ses limites, ni même avec toutes les béquilles que j'ai cherchées, trouvées depuis des années (yoga, arts etc.)
Merci pour ce point de vue.
Syndrome d'asperger suspecté par neuropsychologue et psychiatre
Aucun TSA d'après le CRA, uniquement dépression et anxiété sociale.
Toujours des doutes personnels.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 24407
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: La dépression

#304 Message par Tugdual » samedi 2 novembre 2019 à 21:31

Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
daphnée
Passionné
Messages : 345
Enregistré le : lundi 28 octobre 2019 à 20:29

Re: La dépression

#305 Message par daphnée » samedi 2 novembre 2019 à 21:35

Tugdual a écrit :
samedi 2 novembre 2019 à 21:31
Voir aussi sur le blog de Igor Thiriez :
Merci beaucoup.
Syndrome d'asperger suspecté par neuropsychologue et psychiatre
Aucun TSA d'après le CRA, uniquement dépression et anxiété sociale.
Toujours des doutes personnels.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 24407
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: La dépression

#306 Message par Tugdual » mardi 26 novembre 2019 à 18:36

Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 24407
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: La dépression

#307 Message par Tugdual » mercredi 18 décembre 2019 à 10:03

Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 24407
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: La dépression

#308 Message par Tugdual » mercredi 22 janvier 2020 à 13:25

Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
Naye
Régulier
Messages : 39
Enregistré le : mardi 12 mars 2019 à 19:00
Localisation : Toulouse

Re: La dépression

#309 Message par Naye » samedi 15 février 2020 à 19:59

Tugdual a écrit :
samedi 2 novembre 2019 à 21:31
Voir aussi sur le blog de Igor Thiriez :
Merci !
4 enfants hpi, parmi lesquels une jeune fille de 18 ans tsa non diagnostiquée, en phobie scolaire et sociale.
A la recherche d'un psychiatre vers Toulouse pour un diagnostic pour moi.

Ogam
Régulier
Messages : 55
Enregistré le : lundi 11 mars 2019 à 11:15

Re: La dépression

#310 Message par Ogam » mardi 25 février 2020 à 23:38

Bonsoir tout le monde, cela faisait longtemps que je n'avais pas écrit sur le forum.

Pour ce qui est de la dépression, j'en ai eu une grosse dépression carabinée l'année dernière à cause de mon travail. J'ai choisi de faire une psychothérapie par rapport à mon travail (professeur des écoles) et surtout voir ce qui n'allait pas chez moi.

J'avais également besoin d'une grosse soupape de décompression et pour moi, ça a été la musique. Comme l'a écrit Dumbo, la musique m'a permis de survivre et surtout je n'ai pas eu à prendre de traitement car j'avais peur des effets secondaires et d'avoir une forme de dépendance aux médicaments (cela ne veut absolument pas dire que je ne conseille pas la prise d'antidépresseurs pour ceux qui en ont vraiment besoin). La musique a été pour moi une vrai "drogue" dans le sens où il m'arrivait certaines semaines (pendant les vacances scolaires) de jouer 15 - 20 h par semaine et j'ai pu ainsi soulager ma conscience (en pensant littéralement à autre chose, à oublier mon mal-être) et à m'entourer d'amis qui ont été là pour m'épauler.

Si je n'avais qu'une seule phrase à dire c'est : Ne soyez pas seul(e) dans ce combat, soyez épaulés dans ce combat contre la dépression et faites-vous aider.
En cours de diagnostique au CRA depuis l'envoi du dossier en décembre 2018 et suspicion d'autisme asperger grâce à des psychologues spécialisés.

Répondre