La dépression

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
Anahata
Forcené
Messages : 1386
Enregistré le : mercredi 26 juillet 2017 à 17:51

Re: depression

#226 Message par Anahata » mardi 1 août 2017 à 17:19

Moi je l expliquerais comme ça. C'est peut être une manière (maladroite) de t'expliquer qu'il ne veut pas. Qu'il ne se sent pas. Ça lui faciliterait peut être la tâche si tu lui demandais ouvertement s'il apprécie ces sorties, tout en lui expliquant que toi tu peux passer ce moment sans lui. Le hic c'est qu'une fille est plus portée à s'exprimer.. alors faut aller à la pêche aux informations avec les garçons. Mais ça vaut le coup! :) de toute manière, je viens de réaliser qu'il faut être honnête dès le départ sur les besoins de chacun. Il n'y a que comme ça qu'on peut créer quelque chose.
En fait en te disant : 'vous partez..' ben il a déjà décidé... ce qui est dommage c'est la brutalité du truc où tu n'apparais plus dans ses décisions. Je te conseille de le lui exprimer ça, en disant que tu aimerais trouver un compromis avec lui
:arrow: Diagnostiquée sur le Spectre de l'Autisme :shock: :D :? :cry: :innocent: :wink: :geek: :arrow:

violetta
Adepte
Messages : 222
Enregistré le : samedi 11 mars 2017 à 22:07

Re: depression

#227 Message par violetta » mardi 1 août 2017 à 17:33

hmm
seva tu penses que c est une maniere detournee de me larguer?
mais en etant 3 ans avec moi il doit en retirer qqchose qd meme?
et la derniere fois qu on s est vus c etait tres bien, aucune dispute
mais toujours ce ton neutre tous les jours: toi tu fais ton truc moi je fais le mien
bon on verra
pour ces vacances il sait que c est en famille et que je ne l invite clairement pas
sauf qu en general il aime bien s incruster qd c est gratuit pour lui
non ce que je voulais (pas veux) c est qq jours avec lui seul
on verra...
Diag THQI . En couple avec homme asperger diagnostiqué juillet 2017.

Avatar du membre
Anahata
Forcené
Messages : 1386
Enregistré le : mercredi 26 juillet 2017 à 17:51

Re: depression

#228 Message par Anahata » mardi 1 août 2017 à 17:37

Larguer? Oula non pas du tout. En tout cas j'y ai jamais pensé! Il t'écrit, il a l'air de tenir à toi d'après ce que tu dis.
:arrow: Diagnostiquée sur le Spectre de l'Autisme :shock: :D :? :cry: :innocent: :wink: :geek: :arrow:

violetta
Adepte
Messages : 222
Enregistré le : samedi 11 mars 2017 à 22:07

Re: depression

#229 Message par violetta » mardi 1 août 2017 à 17:39

donc pour vous asperger, tenir a distance n a rien a voir avec du desamour?
Diag THQI . En couple avec homme asperger diagnostiqué juillet 2017.

Avatar du membre
Anahata
Forcené
Messages : 1386
Enregistré le : mercredi 26 juillet 2017 à 17:51

Re: depression

#230 Message par Anahata » mardi 1 août 2017 à 17:43

Ah mais c'est clair!!! Merci de poser la question. Pour moi en tout cas, c'est une condition de réussite
:arrow: Diagnostiquée sur le Spectre de l'Autisme :shock: :D :? :cry: :innocent: :wink: :geek: :arrow:

violetta
Adepte
Messages : 222
Enregistré le : samedi 11 mars 2017 à 22:07

Re: depression

#231 Message par violetta » mardi 1 août 2017 à 17:50

ben oui on parle deux langues differentes :D
en fait il faudrait un petit dico aspie NT
Diag THQI . En couple avec homme asperger diagnostiqué juillet 2017.

Avatar du membre
Anahata
Forcené
Messages : 1386
Enregistré le : mercredi 26 juillet 2017 à 17:51

Re: depression

#232 Message par Anahata » mardi 1 août 2017 à 18:09

Et voui ! :)
:arrow: Diagnostiquée sur le Spectre de l'Autisme :shock: :D :? :cry: :innocent: :wink: :geek: :arrow:

Avatar du membre
MrsJack
Forcené
Messages : 1124
Enregistré le : samedi 15 juillet 2017 à 21:17
Localisation : Nord (mais pas au nord du mur)

Re: depression

#233 Message par MrsJack » mardi 1 août 2017 à 19:37

violetta a écrit :donc pour vous asperger, tenir a distance n a rien a voir avec du desamour?
C'est l'une des rares choses que j'ai compris il y a un moment déjà.
:lol:
Inversement, vouloir se rapprocher trop et trop vite peut provoquer du désamour (en tout cas moi je le vois comme ça avec mon ami).
Seva a écrit :. Le hic c'est qu'une fille est plus portée à s'exprimer.. alors faut aller à la pêche aux informations avec les garçons. Mais ça vaut le coup
C'est rigolo ça, voilà une chose qui est bien identique chez les NT comme chez les NAT ! :roll:
HPI (28/12/2017) à QI hétérogène. Phobies sociales.
RDV pris avec le CRA (18 mois d'attente => été 2019).
INFJ dans la classification Myers-Briggs.
Amie avec un Aspie.
---
"Aimez ce que jamais on ne verra deux fois." - Alfred de Vigny

violetta
Adepte
Messages : 222
Enregistré le : samedi 11 mars 2017 à 22:07

Re: depression

#234 Message par violetta » mardi 1 août 2017 à 21:07

Seva a écrit:
. Le hic c'est qu'une fille est plus portée à s'exprimer.. alors faut aller à la pêche aux informations avec les garçons. Mais ça vaut le coup
pas sur si je le questionne trop il est capable de me dire des trucs negatifs comme: tu es folle de moi tu me mets sur piedestal, je ne peux te rendre la pareille
ou le classique: je ne veux pas de relation, j ai assez a faire avec moi meme
le seul moment ou ca marche c est qd c est tranquillement ds la discussion, par exemple je dis: je t ai manqué? il dit: oui
ou: qu est ce que tu trouves bien chez moi? il repond : tu es ...., tu es... etc (que des choses super)
donc inutile de le coincer pour avoir des avis sur la relation, j ai l impression qu il se sent mieux ds l idee qu il n y a pas de sentiments, mais la continuité ne le dérange pas, c'est paradoxe.
moi je trouve ça compliqué mais en général je gere sauf que cette fois ci avec sa depression +ascetisme il fait fort
ca fait un mois (d'été ou on pourrait faire des trucs sympas) que j attends qu il se calme :(
Diag THQI . En couple avec homme asperger diagnostiqué juillet 2017.

Avatar du membre
MrsJack
Forcené
Messages : 1124
Enregistré le : samedi 15 juillet 2017 à 21:17
Localisation : Nord (mais pas au nord du mur)

Re: depression

#235 Message par MrsJack » mardi 1 août 2017 à 21:56

pas sur si je le questionne trop il est capable de me dire des trucs negatifs comme: tu es folle de moi tu me mets sur piedestal, je ne peux te rendre la pareille
ou le classique: je ne veux pas de relation, j ai assez a faire avec moi meme
J'en ai déjà parlé avec Violetta en mp mais ça aussi ce sont des phrases que je connais.
:roll:
HPI (28/12/2017) à QI hétérogène. Phobies sociales.
RDV pris avec le CRA (18 mois d'attente => été 2019).
INFJ dans la classification Myers-Briggs.
Amie avec un Aspie.
---
"Aimez ce que jamais on ne verra deux fois." - Alfred de Vigny

Avatar du membre
Anahata
Forcené
Messages : 1386
Enregistré le : mercredi 26 juillet 2017 à 17:51

Re: depression

#236 Message par Anahata » mercredi 2 août 2017 à 1:05

Dites donc, je vous trouve super fortes pour supporter ces paroles. C est.. heu j'ai même pas les mots, sans égards, leur manière de vous parler. Et vous vous arrivez à le supporter. J'aimerais bien savoir gérer la chose comme vous. J't'enverrai tout ça, en groupe pour apprendre à parler, moi, vite fait bien fait !! Il a bon dos le tsa!!!
Un jour, à cet amour de ma vie, là, je lui fais vivre la situation inverse, par la pensée : imaginez que vous faites ça et que vous m'entendez dire... Et oh miracle! Ça a fait tilt.
Vous comprenez pourquoi ça bug avec les Aspergers. Ils ont le don de me mettre dans des états qu'ils n'avaient pas prévu eux-mêmes...
Il m'en faut un capable de se rendre compte de son in délicatesse. Au moins après coup!
:arrow: Diagnostiquée sur le Spectre de l'Autisme :shock: :D :? :cry: :innocent: :wink: :geek: :arrow:

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4914
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: depression

#237 Message par Manichéenne » mercredi 2 août 2017 à 10:16

Seva a écrit :J't'enverrai tout ça, en groupe pour apprendre à parler, moi, vite fait bien fait !! Il a bon dos le tsa!!!
Un jour, à cet amour de ma vie, là, je lui fais vivre la situation inverse, par la pensée : imaginez que vous faites ça et que vous m'entendez dire... Et oh miracle! Ça a fait tilt.
La capacité à imaginer ce que ça fait d'être dans la situation inverse, elle est rendue difficile ou impossible par le TSA.
Avant de dire qu'il a "bon dos" le TSA, tu t'es imaginé qu'il y a justement des gens dans la situation inverse qui te lisent ? Je veux bien apprendre à "parler", si possible pas en groupe, mais tu crois vraiment que c'est si simple ? Tu crois que je fais exprès et que j'ai le choix quand je n'arrive pas à savoir quoi faire face à une personne en larmes, que je vexe mon conjoint par une critique directe, que je réponds par une analyse logique à une situation qui demandait du soutien émotionnel, etc ?
Moi quand je lis le sujet, je me dis qu'ils ont bien du courage de l'autre côté à supporter ces questions, ces demandes de changement, ces interprétations constantes de leurs comportements et de leurs mots.

Entre deux façons de fonctionner différentes, pourquoi la plus fréquente serait la meilleure ?

Demander à quelqu'un ce qu'il trouve de bien chez soi, ça me semble complètement surréaliste. Pourquoi faire ça, un besoin d'être rassuré, un problème d'ego ?
Demander si on a manqué à l'autre, pour moi ça veut dire : si ta réponse n'est pas celle que j'attends, soit tu me mens peu importe à quel point c'est difficile pour toi, soit je me vexe et ça va nous faire du mal à tous les deux. En plus, si je ne lui ai pas manqué c'est plutôt positif, je ne vois pas comment on peut souhaiter que quelqu'un soit triste de notre absence...
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

violetta
Adepte
Messages : 222
Enregistré le : samedi 11 mars 2017 à 22:07

Re: depression

#238 Message par violetta » mercredi 2 août 2017 à 10:43

Manicheene je te comprends bien.
C'est juste que parfois j'ai besoin d'etre rassuree de son affection qui est tellement invisible pour moi. La plupart du temps je presuppose que s'il est avec moi c'est bon. Et je ne prends pas contre moi ses critiques. Les besoins des deux cotes sont tellement differents. Je lui laisse son espace et sa liberte et j'apprecie qu'il me laisse mon espace et ma liberte.
Je comprends bien que vous n'avez pas besoin qu'on vous dise qu'on vous aime mais nous NT on en a besoin.
C'est pour nous l'intérêt d'une relation d'etre aime.
Et mes sentiments s'emoussent a force de me retrouver en face d' une personne d'apparence froide et rigide. Je vois bien qu'en dessous il y a des sentiments mais c'est desesperant a force pour moi qu'il n'y ait aucun projet commun aucune reprocite.
Comme pour vous cela doit etre agacant nos epanchements de sentiments et d'emotions.
Et une fois de plus je ne suis pas ici pour critiquer mais pour comprendre.
Et desolee si je vexe ou fais preuve d'indelicatesse
Diag THQI . En couple avec homme asperger diagnostiqué juillet 2017.

violetta
Adepte
Messages : 222
Enregistré le : samedi 11 mars 2017 à 22:07

Re: depression

#239 Message par violetta » mercredi 2 août 2017 à 10:52

En fait je me sens demunie, impuissante.
Ne serait il pas mieux seul? Il ne comprend pas mon fonctionnement non plus, mais moi je ne lui envoies pas de critiques dans la figure, parfois j'ai l' impression d'etre sa maman. Et d'oublier tous mes besoins a moi...
Diag THQI . En couple avec homme asperger diagnostiqué juillet 2017.

Avatar du membre
MrsJack
Forcené
Messages : 1124
Enregistré le : samedi 15 juillet 2017 à 21:17
Localisation : Nord (mais pas au nord du mur)

Re: depression

#240 Message par MrsJack » mercredi 2 août 2017 à 12:11

Pour répondre à Seva, en fait personnellement j'apprécie cette façon de parler des aspie que j'associe à de la franchise.
La plupart des NT ont trop de codes sociaux et de "manières" qui font qu'il y a souvent des non dits et que parfois même pour un autre NT c'est dur de comprendre où l'on va et ce que l'autre veut dire en réalité.

Après, NAT ou pas, il y a aussi les humeurs qui jouent. Un NAT peut être vexant quand il est de bonne humeur (je l'ai déjà vécu avec mon ami aspie) mais il s'en rend compte assez vite et s'excuse aussi. Par contre un NAT en colère ne va pas être juste franc. Comme un NT en colère il peut dire des horreurs qui dépassent un peu sa pensée. Et là par contre c'est difficile de faire la part des choses.

Je crois que l'interrogation de Violetta part de là : qu'est ce qui est "naturel" chez son ami ou qu'est ce qui est lié à une possible dépression ou crise existentielle ?
Manichéenne a écrit :Demander à quelqu'un ce qu'il trouve de bien chez soi, ça me semble complètement surréaliste. Pourquoi faire ça, un besoin d'être rassuré, un problème d'ego ?
Demander si on a manqué à l'autre, pour moi ça veut dire : si ta réponse n'est pas celle que j'attends, soit tu me mens peu importe à quel point c'est difficile pour toi, soit je me vexe et ça va nous faire du mal à tous les deux. En plus, si je ne lui ai pas manqué c'est plutôt positif, je ne vois pas comment on peut souhaiter que quelqu'un soit triste de notre absence...
Pour prolonger ta réflexion, moi je n'attends pas de compliments. Je m'en fous complètement.
En revanche, j'ai tendance à en faire juste pour être gentille (même s'ils sont toujours sincères, je ne mens pas, mais je pourrais me taire plutôt que d'être flatteuse). Sauf que j'ai remarqué que mon ami ne comprend absolument pas pourquoi je fais ça. Je suppose que c'est la même logique : il doit trouver ça surréaliste et penser que j'attends quelque chose en échange, mais non. (Enfin si, je fais ça pour lui être agréable mais je n'attend pas un retour immédiat.)
C'est bizarre d'ailleurs parce qu'il s'est déjà plaint à moi en disant qu'il ne savait pas ce que les gens pensaient lui, il n'arrive pas à le savoir et ça le gêne. C'est de là que je me suis décidé à lui dire tout ce qui me passait par la tête mais c'est un grosse erreur.
Manichéenne a écrit :Demander si on a manqué à l'autre, pour moi ça veut dire : si ta réponse n'est pas celle que j'attends, soit tu me mens peu importe à quel point c'est difficile pour toi, soit je me vexe et ça va nous faire du mal à tous les deux. En plus, si je ne lui ai pas manqué c'est plutôt positif, je ne vois pas comment on peut souhaiter que quelqu'un soit triste de notre absence...
Intéressante remarque. Je comprends mieux maintenant pourquoi mon ami trouvait que j'avais un côté masochiste.
Il doit penser que j'aime le fait qu'il me manque, donc que j'aime avoir mal.
(C'est tordu quand même... :crazy: )
HPI (28/12/2017) à QI hétérogène. Phobies sociales.
RDV pris avec le CRA (18 mois d'attente => été 2019).
INFJ dans la classification Myers-Briggs.
Amie avec un Aspie.
---
"Aimez ce que jamais on ne verra deux fois." - Alfred de Vigny

Répondre