Etes-vous syllogomane ?

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
Baobab
Forcené
Messages : 1898
Enregistré le : dimanche 10 août 2014 à 9:32

Re: Etes-vous syllogomane ?

#31 Message par Baobab » samedi 23 août 2014 à 14:04

courageux et touchant témoignage Loup ... en tant que maman je ne sais pas trop quoi en dire, je suis très mal placée, d'autant plus que je ne sais pas vraiment comment "motiver" ma propre fille pour que sa chambre ne se transforme en véritable dépotoir .. et à la fin de sa 2ème année d'étudiante sa studio a donné du boulot pour le rendre en état ... sinon je voulais vous signaler un livre très intéressant en plein dans le sujet (c'est un roman mais je pense qu'il part d'un vrai fait divers) le tître : Les frères Holt" de Marcia Davenport vous pouvez trouver un résumé sur le site CritiquesLibres.com ... en plus il est passionnant à lire

:D
Mère d'une jeune adulte aspie et hp

Pupuce
Forcené
Messages : 5331
Enregistré le : vendredi 3 janvier 2014 à 3:44

Re: Etes-vous syllogomane ?

#32 Message par Pupuce » samedi 23 août 2014 à 14:15

Loup a écrit :Et je savais que j'avais une tendance à ça, même chez mes parents, la différence étant qu'ils pouvaient contrôler
Ce que tu as raconté, ça m'est aussi arrivé avec la honte qui va avec. Maintenant, j'arrive à gérer à peu près(très à peu près) mais maintenant, c'est pour ma fille cadette que le problème se pose. J'ai l'impression qu'elle est pire que moi et j'ai peur pour elle, quand elle sera indépendante. Elle serait à coup sûr dans le même cas de figure que ce que tu as raconté. Donc je lui explique dès maintenant. D'ailleurs, je lui ai fait lire ce fil. Mais ce n'est pas d'en être conscient qui peut vraiment changer les choses. C'est juste un premier pas. De toute façon, je me dis que je ne la lâcherai pas même quand elle commencera à être dans un studio. Je l'appellerai pour lui demander si elle a bien fait ci ou ça sur le plan ménager + quelques visites régulières pour l'aider. On verra :?
Officiellement non-autiste

"J'aurais pas été besoin" Nikos Aliagas, philosophe grec des Lumières

tulipetulipe
Adepte
Messages : 223
Enregistré le : lundi 18 février 2013 à 23:01
Localisation : Var

Re: Etes-vous syllogomane ?

#33 Message par tulipetulipe » samedi 23 août 2014 à 16:29

Moi, c'est mon compagnon qui est syllogomane, mot que je ne connaissais pas. Au départ, je n'avais pas compris, je me suis laissée envahir par toutes sortes d'accumulations alors que je déteste cela. Moi, qui ne garde rien d'inutile ou de cassé, c'est difficile. Il ne jette, ne vend, ne donne rien, il conserve tout sans rien ranger, donc il ne retrouve rien. Quand je l'ai connu, il conservait toutes les pubs, tout les programmes télévisions, une multitude de cassettes vidéo de tout ce qu'il enregistrait à la télé, les vêtements et chaussures usées, les étiquettes des achats, les vieux médicaments, les appareils hors d'usage .... Il ne gagne pas beaucoup d'argent cela limite les achats, sinon il entasserait un tas de choses inutiles. Maintenant, je réfléchis beaucoup avant d'acheter quelque chose parce qu'une fois achetée, je n'ai pas le droit de m'en séparer même si c'est cassé ou usé. Evidemment, je triches, je jette ce qui me concerne et ce que je peux, qui n'est pas trop visible quand il n'est pas là. Pour le reste, je passe beaucoup de temps à négocier. Quand je suis avec lui au moment d'un achat, je négocie dés l'achat :" tu veux acheter ce nouveau tee shirt ? Tu en a bien 4 ou 5 d'usés dans le placard ?" Réponse :" Oui, mes je les garde pour les travaux sales." Moi : "C'est plutôt rare, que tu en mettre un vieux pour faire quelque chose, 2 suffiraient certainement" et je finis par obtenir gain de cause mais je dois les jeter moi mêmes. Je dois constamment être vigilante, c'est dans le domaine du bricolage et de l'informatique, que je ne peux que laisser faire, je n'y connais pas grand chose, et il trouve une raison de tout garder : des multitudes de fils, d'adaptateurs, des ordinateurs récupérés au cas où les nôtres tombent en panne, pour les pièces etc... Avant, il récupérait aussi plein de choses pour les "réparer", ce qui n'était jamais fait, maintenant, je dis "non, répare d'abord telle ou telle chose". J'espère que je ne tomberais jamais sérieusement malade car j'ai peur de me retrouver enfouie sous une multitude de choses. Après, oui je me dit que les choses accumulées doivent le rassurer, le protéger.

Avatar du membre
Loup
Forcené
Messages : 7616
Enregistré le : jeudi 9 août 2012 à 21:11
Localisation : Entre les ombres de la pluie
Contact :

Re: Etes-vous syllogomane ?

#34 Message par Loup » samedi 23 août 2014 à 16:42

Baobab a écrit :courageux et touchant témoignage Loup ... en tant que maman je ne sais pas trop quoi en dire, je suis très mal placée, d'autant plus que je ne sais pas vraiment comment "motiver" ma propre fille pour que sa chambre ne se transforme en véritable dépotoir .. et à la fin de sa 2ème année d'étudiante sa studio a donné du boulot pour le rendre en état ...
Pupuce a écrit :J'ai l'impression qu'elle est pire que moi et j'ai peur pour elle, quand elle sera indépendante. Elle serait à coup sûr dans le même cas de figure que ce que tu as raconté. Donc je lui explique dès maintenant. D'ailleurs, je lui ai fait lire ce fil. Mais ce n'est pas d'en être conscient qui peut vraiment changer les choses. C'est juste un premier pas. De toute façon, je me dis que je ne la lâcherai pas même quand elle commencera à être dans un studio. Je l'appellerai pour lui demander si elle a bien fait ci ou ça sur le plan ménager + quelques visites régulières pour l'aider.
Motiver, c'est dur.
Un système de liste marche pas trop mal, décomposer toutes les tâches pour lesquelles elles ont du mal, même des choses qui paraissent anodines.
Un planning hebdomadaire, voir journalier si besoin: un jour pour les draps, passer la serpillère, coup de balai. À adapter au logement.
Mettre les listes et plannings en évidence (près de la porte).

Après, ça ne sert à rien que tout soit rangé, c'est plutôt angoissant. Il faut que ça soit un minimum propre (au moins un coup de balai, tout ce qui est WC, lavabos, un nettoyage régulier).
Ça ne sert pas à grand chose de pister, ça renforce l'idée qu'on est pas capable de se débrouiller seul, et on culpabilise.
Assurer que si ça arrive, qu'il ne faut avoir peur d'en parler, qu'il n'y aura pas de jugement dessus. Rester finalement une sorte de présence rassurante... Passer de temps en temps, donner des conseils, l'air de rien. Surtout expliquer pourquoi on fait les choses, et de telle manière, sinon, ça n'a pas de sens en fait... Montrer comment on fait, et encourager à le faire avec elles pour voir si elles ont bien compris.

Ça s'apprend petit à petit, et dans un rythme plus long pour le coup... :wink:
Voilà, après, je sais que ça m'aide, c'est comportemental en fait (mine de rien), les listes, les gestes. Vous pouvez mettre des couleurs pour les tâches aussi, ça fait des repères visuels sur les plannings et listes.

Faut tester...
30 ans, autiste cru 2013, trans (il/lui), Brest. Ex AVS, artiste, diplômé en Art. Propriétaire d'un Loup intérieur et dérapeur de réalité. ⚥
"Sire, sire, on en a gros!"

En bordure du bout du monde + La manufacture des loups + BANG! + Ouroboros

Pupuce
Forcené
Messages : 5331
Enregistré le : vendredi 3 janvier 2014 à 3:44

Re: Etes-vous syllogomane ?

#35 Message par Pupuce » samedi 23 août 2014 à 16:51

Loup a écrit :Ça ne sert pas à grand chose de pister, ça renforce l'idée qu'on est pas capable de se débrouiller seul, et on culpabilise.
Oui et ce n'est pas dans mes intentions. Ce que je voulais dire, c'est qu'elle ne sera pas livrée à elle-même comme j'ai pu l'être. Je sais pertinemment qu'il ne sert à rien de mettre une quelconque pression(je suis la même :mryellow: ).
Récemment(grâce à ce forum, il faut le dire), on décompose les taches et je crois qu'elle commence à comprendre. Une seule chose à la fois. Par exemple, pour ramasser ce qu'il y a par terre, ne se focaliser uniquement que sur les détritus évidents à jeter. Ensuite les vêtements. Ensuite....De cette façon, elle se rend compte qu'elle y arrive beaucoup mieux. C'est déjà un gros progrès :D
Officiellement non-autiste

"J'aurais pas été besoin" Nikos Aliagas, philosophe grec des Lumières

Avatar du membre
Loup
Forcené
Messages : 7616
Enregistré le : jeudi 9 août 2012 à 21:11
Localisation : Entre les ombres de la pluie
Contact :

Re: Etes-vous syllogomane ?

#36 Message par Loup » samedi 23 août 2014 à 17:25

:bravo:
C'est cool!

Il y a ce fil: http://www.forum-depression.com/topic22392.html
Sur ce forum, il y a d'autres points de vue, vécus, que le mien... :wink:
30 ans, autiste cru 2013, trans (il/lui), Brest. Ex AVS, artiste, diplômé en Art. Propriétaire d'un Loup intérieur et dérapeur de réalité. ⚥
"Sire, sire, on en a gros!"

En bordure du bout du monde + La manufacture des loups + BANG! + Ouroboros

Avatar du membre
Liya
Forcené
Messages : 1254
Enregistré le : vendredi 25 juillet 2014 à 14:16
Localisation : vers Lyon
Contact :

Re: Etes-vous syllogomane ?

#37 Message par Liya » lundi 25 août 2014 à 11:56

j'accumule pas mal, et mon conjoint n'est guère enclin à jeter les choses... donc nous avons plein de trucs-qui-peuvent-servir, entassés dans les dépendances de la ferme.

On s'oblige juste à jeter ce qui est réellement cassé et parfaitement inutilisable (et là on a un vieux meuble cassé à balancer, on va quand même démonter les charnières et les poignées avant d'aller à la déchetterie :mrgreen: )

Pas rangé dans la maison, il y a des tas partout. Par contre je ne supporte pas que l'intérieur des placards ou les "lieux de travail" (atelier, chèvrerie) soient désorganisés.
Si c'est le cas, soit je deviens hystérique et je me mets à tout vider et re-ranger, soit je fais comme si l'endroit n'existait plus (ce qui est justement la cas en ce moment pour l'atelier que mon homme a mis en bordel) et je n'y vais pas (sinon je deviens hystérique, etc, etc...) :oops:
"Neuro-atypique en attente de définition"
Dyspraxique - QI très hétérogène - Diag SA en libéral (à approfondir / confirmer)
Ma présentation ici

Fanny cannelle
Nouveau
Messages : 2
Enregistré le : jeudi 13 juillet 2017 à 0:32

Re: Etes-vous syllogomane ?

#38 Message par Fanny cannelle » jeudi 13 juillet 2017 à 0:38

Bonjour à tous,

Ma grand-mère est atteinte du syndrôme de Syllogomanie, un comportement consistant à accumuler dans des proportions hors normes des objets en tout genre, cela va de l'accumulation astronomique de simples coupures de journaux, à l'amoncellement de vêtements, tableaux, figurines, boites, sac en plastique... tout y passe. A ce jour ma grand-mère a même été jusqu'à condamner sa salle de bain et sa propre chambre à couché, remplies toutes deux jusqu'au plafond. Cette femme à l'allure digne et impeccable en rue ne laisserai présager à personne qu'elle se lave en réalité depuis des années au petit robinet situé face à son wc et qu'elle dort désormais sur son canapé enfermée à l'abri de ces tours d'objets qui viellent sur sont sommeil, jusqu'au jour, où je le crains, ces tours s'effondreront.
Ce rapport aux objets est évidemment fascinant bien qu'il couve, j'en suis certaine, un profond mal être qui se manifeste au niveau émotionnel par une nécessité vitale de combler les espaces et leurs moindres recoins.
Là dernière fois que j'ai eu l'occasion de rentrer dans sa maison, et nous sommes très peu à y être autorisés, j'ai eu la sensation d'assister au naufrage d'un grand navire dont ma grand-mère serait le capitaine ayant fait le choix héroïque de couler avec son vaisseau.

En faisant des recherches sur ce type de trouble comportemental, je constate qu'à l'heure actuelle, il est encore très mal connu et par conséquent très mal encadré. Les proches, d'une personne adoptant ce type de comportement, comme je le suis, sont largement démunis pour gérer ce type de situation débordante. Je n'ai par exemple trouvé aucune association en Belgique s'occupant d'encadrer ce type de troubles... C'est pourquoi je pense qu'il est important de parler de son existence, pour sa reconnaissance et sa prise en charge.

Réalisatrice de création radiophonique et sociologue je souhaite mettre mes compétences au service de la reconnaissance de ce type de trouble comportemental. Je cherche à réaliser un documentaire radiophonique, qui donne à entendre la réalité de ce type d'existence...souvent difficile à comprendre et difficile à montrer. Je suis donc à la recherche:
- de proches de personnes adoptant ce type de comportements
- de personnes pratiquant elles-même ce type d'accumulation compulsive et prêtes à me partager leur vécu et leur expérience de vie à ce sujet.
- de professionnels de la santé prêts à me parler de leur expérience personnelle de prise en charge de ce type de trouble comportemental.

Si vous êtes intéressés de participer à ce projet créatif et constructif en partageant votre témoignage n'hésitez pas à me contacter par email. Ce sont les petites gouttes d'eau qui finissent pas former des océans...

Bonne soirée à tous.

Fanny.

Fanny cannelle
Nouveau
Messages : 2
Enregistré le : jeudi 13 juillet 2017 à 0:32

Re: Etes-vous syllogomane ?

#39 Message par Fanny cannelle » jeudi 13 juillet 2017 à 0:39

Loup a écrit :Je l'ai été, pendant quelques temps (2/3 années, je pense), pas à un niveau extrême non plus, suffisant pour que ce soit maladif, ça ne montait pas jusqu'au plafond (en même temps, j'ai 19 m2, ça limite les dégâts, on va dire), mais c'était une sorte d'anarchitecture. Une construction amassée au fil du temps, un rempart contre le reste, une protection qui te bouffe de l'intérieur. Des tas qui défient les lois de la gravité, un chemin qui se taille sur un sol couvert, oubliée la couleur de la table.
Et la peur. La peur qu'on entre quand tu es là ou pas, la honte crasse, celle qui te colle à la peau. Pas d'invités, surtout pas. Nettoyage très difficile, sorte de slalom des quelques espaces vides. Surtout ne pas regarder sous le lit.
La saleté de ta tête qui se matérialise devant toi, tu te sens mal, tu veux y faire quelque chose, tu veux te bouger, t'arrive à descendre deux poubelles, et t'es content. T'es content alors que tu viens de balayer deux/trois grains de poussière.
Par où commencer? Tu te paumes dans ton propre labyrinthe, celui que tu t'es construit tout seul. Tu prends un truc, tu le reposes ailleurs. Ça oui, tu déplaces les choses. Tu les étales, tu fais semblant de faire un truc.
Tu dors là-dedans, à côté. Ça te prend la tête, tu rêves que quelqu'un débarque, t'en fais des cauchemars. T'as la trouille au ventre qu'on te découvre. Et tu es incapable de faire vraiment quelque chose. T'as peur de le faire, t'en es incapable. C'est sale, ça sent, et tu te sens comme le déchet qui stagne à côté.
Je rentrerai pas plus dans le détail, parce que j'ai encore honte.

La responsable du logement m'en a parlé, j'ai essayé. Très fort. Vraiment. De me fixer un objectif, un rythme. Un truc tellement insignifiant que ça en devient une montagne énorme.
La deuxième fois, elle a appelé mes parents. Elle avait failli me bloquer l'accès.
Puis, ils sont venus, mes parents, puis elle.
On a fait place nette, nettoyage à fond. Moi, j'étais défoncée au choc. Tous les repères basculaient. D'un coup. La honte, le soulagement, et le dégoût se mêlaient en même temps. Et c'est terrifiant, je peux vous l'assurer. Parce que c'est une entrée fracassante dans mon intimité, dans ce petit univers qui à la fois, me rassurait, parce que ça ne bougeait pas, c'était fiable. Et à la fois, me détruisait, parce que je ne me sentais pas bien du tout dedans. Pour le coup, je me sentais vraiment incapable, j'y arrivais pas, je ne pouvais pas toute seule le faire. Et c'est la matérialisation d'un déséquilibre dans la tête aussi, dans son rapport à soi. Et une logique tellement personnelle.
J'ai appris à la dure comment ne pas reproduire ça, visite 1 à 2 fois par semaine de la responsable, inspection pendant quelques semaines. Depuis, elle n'est plus là, alors, je gère tant bien que mal. Proportionnellement, c'est mieux. Certaines choses rentrent, comme descendre les poubelles, éviter l'accumulation au sol, le balcon est vide, draps changés... D'autres, c'est plus dur (parfois la vaisselle reste, et le sol sous le lit n'est pas toujours très propre, sans compter les trucs qui traînent, mais là, ça commence plus à être un problème de place pour le coup). La rechute peut survenir très rapidement, je le sens et le sais. Ça demande de la concentration. Et la sortie a été brutale, comme si on vous réveillait en ouvrant en grand les volets, la lumière du soleil qui vous brûle la rétine, une fanfare qui joue dans les oreilles avec un ampli...

Si vous subissez ça, restez pas tout seul, même si je sais que c'est très très difficile d'appeler à l'aide, de réaliser les dégâts. Ce serait bien d'avoir une asso comme ils ont en Allemagne.
J'en parle un tout petit plus aujourd'hui, mais c'est des souvenirs cuisants pour le coup, c'est la honte. Ça aurait pu être pire, j'ai vu des personnes qui accumulaient d'avantage de choses, j'essayais de réguler un minimum, c'était tout ce que je pouvais faire.
Enfin bon, si j'arrive à en parler ici, c'est déjà pas mal(j'ai du l'évoquer à deux amis, à tout casser).


Les données virtuelles, c'est autre chose, ce n'est pas matériel comme un objet, ça ne sent pas, ça ne prend pas une place physique quand vous évoluez dans un espace.
Spoiler :  : 
M'a fait trembler ce texte, je grelotte sur mon fauteuil.

Avatar du membre
Ome Etzli
Fidèle
Messages : 122
Enregistré le : lundi 17 juillet 2017 à 17:08

Re: Etes-vous syllogomane ?

#40 Message par Ome Etzli » mardi 18 juillet 2017 à 12:59

Lilette a écrit :
Atomheartdaughter a écrit :Idem, on dirait que c'est mort, que personne ne vit dans ces intérieurs minimalistes.
Mais bon, parfois ça devient oppressant aussi, trop de bidules. C'est difficile, l'équilibre...
AMEN !
Je ne peux pas vivre dans un endroit trop propre, sans odeur, sans pouals de chien, trop rangé, etc etc .. C'est le bordel dans ma tête, c'est le bordel chez moi, c'est comme ça :P
Personnellement, c'est l'inverse : comme c'est le bordel dans ma tête, j'ai besoin de rangement, voire de vide, autour de moi. Plus c'est vide chez moi, mieux je me sens (exception faite des livres et des disques, et encore j'épure souvent parmi ceux-là). Ça s'explique sûrement davantage par mon passé que par mes troubles. Sinon je me sens envahi, privé de liberté.
Asperger quarantenaire venant d'être diagnostiqué. Avec phobie sociale et sspt.

Avatar du membre
MrsJack
Forcené
Messages : 1124
Enregistré le : samedi 15 juillet 2017 à 21:17
Localisation : Nord (mais pas au nord du mur)

Re: Etes-vous syllogomane ?

#41 Message par MrsJack » mercredi 19 juillet 2017 à 0:31

Moi c'est l'inverse. J'ai peur du vide.

Autant j'ai une façon de faire le ménage qui est proche de ma manière de jouer au Tétris (qu'est ce que j'ai pu y jouer des heures et des heures étant gosse...). Je suis satisfaite et m'auto-félicite quand je vois tout nickel bien rangé, propre et ordonné. Mais ça ça arrive tous les trois mois, au nettoyages de saisons.
:roll:

De manière générale, mon lieu de vie doit refléter ce que j'ai dans la tête.
Je crois que je peux me revendiquer geek, et parfois fangirl, donc il me faut des posters, des goodies, des "nids à poussière" comme dirait mon père, je dois acheter les livres pas les emprunter et ne jamais les revendre ni les abimer.
Si c'est le bordel dans ma tête, ça doit être le bordel dehors !
Le jour où j'ai envie de faire le point, je dois tout ranger dans ma tête comme à l'extérieur.

Je cumule beaucoup, je suis matérialiste et comme mes parents, je suis un peu syllogomane.

Par exemple mon père garde les petits bouts de savonnettes dans une boîte. Il voudrait refaire un gros bloc de savon avec, mais ses collègues se sont moqués de lui quand il leur a demandé comment faire, alors il n'ose pas, mais il les garde encore quand même.
Moi je garde les sacs plastiques et les sacs crafts. Je m'en sers comme sac poubelle ou je les réutilisent au magasin jusqu'à ce qu'ils s'usent. Mais j'en ai un stock pas possible (certains sont vraiment biodégradables ils s'émiettent dans mon sac à sac).
Une fois je me suis absentée une semaine, quand je suis revenue mon compagnon avait rapporté à la librairie tous nos sachets de BD, absolument TOUS. J'ai gueulé. Qu'il en ramène quelques uns oui car on l'a toujours fait, mais là il n'en avait pas gardé un seul alors que ce sont les plus solides qu'on ait.
Cela dit, au moins il les a redonné au libraire, donc ils ont été réutilisés c'est bien, mais je le soupçonne de jeter des sacs direct à la poubelle quand j'ai le dos tourné.
HPI (28/12/2017) à QI hétérogène. Phobies sociales.
RDV pris avec le CRA (18 mois d'attente => été 2019).
INFJ dans la classification Myers-Briggs.
Amie avec un Aspie.
---
"Aimez ce que jamais on ne verra deux fois." - Alfred de Vigny

Avatar du membre
Jiheu
Fidèle
Messages : 131
Enregistré le : samedi 25 août 2018 à 9:02

Re: Etes-vous syllogomane ?

#42 Message par Jiheu » jeudi 3 décembre 2020 à 22:21

Je me reconnais bien dans cette situation, j'adore les appareils electroniques type Minitel, TV, VHS...
Fils de 14 ans dont le diagnostic est confirmé.

Répondre