Dépersonnalisation & déréalisation

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
Ixy
Forcené
Messages : 4603
Enregistré le : jeudi 20 mars 2014 à 20:59
Localisation : 92

Re: Dépersonnalisation & déréalisation

#31 Message par Ixy » jeudi 2 août 2018 à 12:18

FinementCiselé a écrit :
Ixy a écrit :Les expériences et leurs ressentis varient d'une personne à l'autre, je ne jugerais pas aussi vite de ce que c'est ou n'est pas.
Ok, je vais dire que je vois des licornes partout, et que je me vois comme si mon esprit dirigeait un sims et je vais appeler ça la réalité. (illustration absurde du raisonnement) Dangereux ton raisonnement.

:roll:
Ce n'est pas mon raisonnement, je dis juste que je n'aime pas les jugements hatifs "ça n'a rien à voir avec...", je ne me permets pas d'arrêter que ceci relève ou non du shutdown, d'ailleurs j'en sais rien je n'ai même pas lu la discussion complète, mais il ne me semble pas que Lilette non plus, dans la mesure où ce qui était décrit par Liloe ce n'est pas non plus en aberration avec ce qu'on entend par "shutdown" (qui n'est même pas un terme médical à ma connaissance).
Je n'ai pas de diagnostic /!\
Ce que tu as la force d'être, tu as aussi le droit de l'être - Max Stirner

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10705
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Dépersonnalisation & déréalisation

#32 Message par Lilette » jeudi 2 août 2018 à 12:30

& moi je n'aime pas que les personnes sans diagnostics se permettent de donner leur avis sur tout & rien sans même avoir un soupçon de confirmation, sur quelque chose qui, si ça se trouve, ne connaissent/vivent même pas.
C'est valable pour tout le monde, nouveaux comme anciens.
TSA.

Avatar du membre
dcaius
Habitué
Messages : 87
Enregistré le : vendredi 13 avril 2018 à 20:29
Localisation : Auvergne-Rhône-Alpes
Contact :

Re: Dépersonnalisation & déréalisation

#33 Message par dcaius » jeudi 2 août 2018 à 15:41

Hello,

J'ai souvent fait l'expérience de la dépersonnalisation et de la déréalisation. J'ai souvent tendance à décorporaliser quand je suis hyperconcentré-e aussi, et des discussions que j'ai pu avoir avec d'autres personnes autistes ça semble courant ? Une fois je me suis fait une entorse en m'asseyant sur le pied pendant trop longtemps, j'avais rien senti, c'est seulement en me levant que j'ai vu que je boîtais...

J'avais écrit un article qui évoque la dépersonnalisation et la déréalisation pour un exemple de différence entre rémission symptomatique et rémission fonctionnelle, si ça vous intéresse, c'est ici : https://dcaius.fr/blog/2018/07/10/remis ... tionnelle/

Je ne vois pas ça comme uniquement négatif, parfois c'est agréable (nager et avoir l'impression d'être une vague, par exemple). Parfois c'est terrifiant et angoissant, ça dépend. J'ai observé que ça arrivait plus souvent quand j'étais épuisé-e, quand je ne variais pas suffisamment mes activités (nager régulièrement m'aide à avoir mieux conscience de mon corps et à ne pas me faire mal, je vois vraiment la différence).

Et vous, avez-vous développé des stratégies spécifiques pour mieux vivre ça ?
Je suis une personne autiste de 26 ans.

http://dcaius.fr/blog

FinementCiselé
Forcené
Messages : 1218
Enregistré le : mercredi 28 août 2013 à 13:26

Re: Dépersonnalisation & déréalisation

#34 Message par FinementCiselé » jeudi 2 août 2018 à 17:26

dcaius a écrit :Hello,

J'ai souvent fait l'expérience de la dépersonnalisation et de la déréalisation. J'ai souvent tendance à décorporaliser quand je suis hyperconcentré-e aussi, et des discussions que j'ai pu avoir avec d'autres personnes autistes ça semble courant ? Une fois je me suis fait une entorse en m'asseyant sur le pied pendant trop longtemps, j'avais rien senti, c'est seulement en me levant que j'ai vu que je boîtais...

J'avais écrit un article qui évoque la dépersonnalisation et la déréalisation pour un exemple de différence entre rémission symptomatique et rémission fonctionnelle, si ça vous intéresse, c'est ici : https://dcaius.fr/blog/2018/07/10/remis ... tionnelle/

Je ne vois pas ça comme uniquement négatif, parfois c'est agréable (nager et avoir l'impression d'être une vague, par exemple). Parfois c'est terrifiant et angoissant, ça dépend. J'ai observé que ça arrivait plus souvent quand j'étais épuisé-e, quand je ne variais pas suffisamment mes activités (nager régulièrement m'aide à avoir mieux conscience de mon corps et à ne pas me faire mal, je vois vraiment la différence).

Et vous, avez-vous développé des stratégies spécifiques pour mieux vivre ça ?
Mais ouai, mais non, un autiste à haut niveau de fonctionnement (HN ou asperger) n'est sujet ni a DP, ni a DR. Tout du moins, ce n'est pas lié à l'autisme. Il va vraiment falloir arrêter de tout coller dans l'autisme, c'est pas un grand fourre tout diagnostic.
T'as plus de chances d'avoir des discussions positives sur le sujet sur un forum d'épileptiques, ou encore de drogués, ou de médiqués sous benzo au long court qu'ici.
Aspie "cru 2014".

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4917
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: Dépersonnalisation & déréalisation

#35 Message par Manichéenne » vendredi 3 août 2018 à 0:25

Lilette a écrit :& moi je n'aime pas que les personnes sans diagnostics se permettent de donner leur avis sur tout & rien sans même avoir un soupçon de confirmation, sur quelque chose qui, si ça se trouve, ne connaissent/vivent même pas.
C'est valable pour tout le monde, nouveaux comme anciens.
Gros coup de gueule parce que j'en ai MARRE.

Ce qui est valable pour tout le monde, c'est la charte. Et si tu la relis, il y est écrit que des efforts de communication doivent être faits, et que la franchise autistique ne doit pas être une excuse systématique. Tu suscites de très nombreux conflits depuis longtemps, alors que tu n'avais pas ce mode de communication à ton arrivée.
Essaie vraiment de te remettre en cause parce que c'est lourd pour plein de monde. Il y a des gens qui n'osent pas poster, d'autres qui partent, et en ce moment des modérateurs ont des vies persos bien chargées et aimeraient bien que ça se calme un peu ici.

Je te rappelle que les personnes non diagnostiquées ont le droit de venir sur le forum, que c'est même un des grands intérêts du forum que de permettre à des personnes en questionnement de trouver des informations et un support vers le processus de diagnostic.
La parole des gens sans diagnostic peut être très intéressante aussi. Si le contenu d'un message est faux, alors contre sur des faits, pas par des attaques personnelles. Et si c'est seulement un avis qui ne te va pas, il peut être exprimé tout de même, de toute façon il y a la signature pour remettre en contexte le statut de la personne et c'est souvent bien suffisant. Ou alors tu peux donner ton avis.
On peut être diagnostiqué autiste et ne rien connaitre à l'autisme, ou ne pas savoir faire la distinction entre ce qui relève d'un TSA ou non dans son fonctionnement (ce sujet en est un bel exemple...), comme on peut être autiste sans en avoir eu la confirmation (c'est de naissance, ça n'apparait pas le jour du diagnostic).

Tu n'as pas à agir en super justicière. Je comprends que tu le fasses, j'ai fait pareil et ça m'arrive encore, sur des sujets qui me tiennent à coeur. Seulement dis-toi que si c'était aussi grave et flagrant que tu sembles le penser, d'autres réagiraient aussi.
Et puis, il y a la manière de le faire. En postant presque exclusivement pour reprendre les gens sur ce qu'ils disent, on peut se demander ce que tu viens chercher sur le forum, dans quel but tu vas lire les présentations... Je n'ai pas souvenir d'avoir lu des remarques sur le diagnostic de ta part sur un ton de conseil bienveillant.

Dernier point : tu dis que c'est valable pour les anciens comme les nouveaux... Non, cette chasse aux non-diagnostiqués n'existaient pas avant, en tout cas pas sous cette forme et avec cette violence. Je me demande d'ailleurs comment tu réagirais si tu te rappelais de ce que tu écrivais avant ton diagnostic...
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10705
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Dépersonnalisation & déréalisation

#36 Message par Lilette » vendredi 3 août 2018 à 0:44

Peut-être que si justement il yen a d'autres mais qu'ils ne le disent pas ?
C'est facile de penser que je suis là seule à penser ça que j'suis la seule à le dire, sans avoir si d'autres pensent pareil ou non car ils ne le disent pas foecemenr sur le.forum.
TSA.

FinementCiselé
Forcené
Messages : 1218
Enregistré le : mercredi 28 août 2013 à 13:26

Re: Dépersonnalisation & déréalisation

#37 Message par FinementCiselé » vendredi 3 août 2018 à 4:14

Manichéenne a écrit :
Lilette a écrit :& moi je n'aime pas que les personnes sans diagnostics se permettent de donner leur avis sur tout & rien sans même avoir un soupçon de confirmation, sur quelque chose qui, si ça se trouve, ne connaissent/vivent même pas.
C'est valable pour tout le monde, nouveaux comme anciens.
Gros coup de gueule parce que j'en ai MARRE.

Ce qui est valable pour tout le monde, c'est la charte. Et si tu la relis, il y est écrit que des efforts de communication doivent être faits, et que la franchise autistique ne doit pas être une excuse systématique. Tu suscites de très nombreux conflits depuis longtemps, alors que tu n'avais pas ce mode de communication à ton arrivée.
Essaie vraiment de te remettre en cause parce que c'est lourd pour plein de monde. Il y a des gens qui n'osent pas poster, d'autres qui partent, et en ce moment des modérateurs ont des vies persos bien chargées et aimeraient bien que ça se calme un peu ici.

Je te rappelle que les personnes non diagnostiquées ont le droit de venir sur le forum, que c'est même un des grands intérêts du forum que de permettre à des personnes en questionnement de trouver des informations et un support vers le processus de diagnostic.
La parole des gens sans diagnostic peut être très intéressante aussi. Si le contenu d'un message est faux, alors contre sur des faits, pas par des attaques personnelles. Et si c'est seulement un avis qui ne te va pas, il peut être exprimé tout de même, de toute façon il y a la signature pour remettre en contexte le statut de la personne et c'est souvent bien suffisant. Ou alors tu peux donner ton avis.
On peut être diagnostiqué autiste et ne rien connaitre à l'autisme, ou ne pas savoir faire la distinction entre ce qui relève d'un TSA ou non dans son fonctionnement (ce sujet en est un bel exemple...), comme on peut être autiste sans en avoir eu la confirmation (c'est de naissance, ça n'apparait pas le jour du diagnostic).

Tu n'as pas à agir en super justicière. Je comprends que tu le fasses, j'ai fait pareil et ça m'arrive encore, sur des sujets qui me tiennent à coeur. Seulement dis-toi que si c'était aussi grave et flagrant que tu sembles le penser, d'autres réagiraient aussi.
Et puis, il y a la manière de le faire. En postant presque exclusivement pour reprendre les gens sur ce qu'ils disent, on peut se demander ce que tu viens chercher sur le forum, dans quel but tu vas lire les présentations... Je n'ai pas souvenir d'avoir lu des remarques sur le diagnostic de ta part sur un ton de conseil bienveillant.

Dernier point : tu dis que c'est valable pour les anciens comme les nouveaux... Non, cette chasse aux non-diagnostiqués n'existaient pas avant, en tout cas pas sous cette forme et avec cette violence. Je me demande d'ailleurs comment tu réagirais si tu te rappelais de ce que tu écrivais avant ton diagnostic...
L'intitulé du forum est quand même pour informer les gens et discuter entre et avec des autistes, pas qu'il y ait des diagnostiqués douteux, ou des non diagnostiqués qui donnent leurs avis. Et le soucis c'est quand même que pour un certain noyau, nous nous sommes tous vus à Morlaix, diagnostics avérés en poches, ou pas, mais nous savions tous à quoi nous en tenir. Mais sachant que vous, l'équipe de modérateurs, et le CA d'Asperansa (nous) avez demandés d'être plus consensuels -et dois je te rappeler le pourquoi du débarquement de Had au moins partiellement ?- forcément que ça nous amène à douter du bien fondé de certaines actions.
Nonobstant que, faire du self advocacy c'est bien, mais le faire avec les bonnes personnes, c'est encore mieux. Parce qu'à ce moment là, et si on va dans le sens de ton argumentaire, autant continuer à glorifier Hugo Horiot et associer tout et n'importe quoi (coucou l'inclusion de la meta catégorie troubles neurodev du "4e plan autisme" et le fourre tout immonde construit autour de bisounours land).

Bref, ce genre de témoignages puants sur DP/DR associés à l'autisme ... HAHEM. Et ce n'est pas le seul sujet passablement limite traînant dans la cat'. D'ailleurs, les utilisateurs détournent à présent volontairement la cat' pour faire croire à beaucoup d'autres que c'est normal en postant ici : pas besoin de faits scientifiques et avérés. Mais l'insistance des témoignages ne laisse pas grand doutes sur l'action prosélyte.
Aspie "cru 2014".

Avatar du membre
WinstonWolfe
Modérateur
Messages : 4052
Enregistré le : dimanche 8 décembre 2013 à 17:40
Localisation : Deuxième étage
Contact :

Re: Dépersonnalisation & déréalisation

#38 Message par WinstonWolfe » vendredi 3 août 2018 à 5:40

Lilette a écrit :Peut-être que si justement il yen a d'autres mais qu'ils ne le disent pas ?
C'est facile de penser que je suis là seule à penser ça que j'suis la seule à le dire, sans avoir si d'autres pensent pareil ou non car ils ne le disent pas foecemenr sur le.forum.
Pour ceux qui ne sont pas contents, les "autres mais qui ne le disent pas", bon sang, mais allez faire votre site internet, votre forum, tout ce que vous voulez. Vous êtes pas contents de la tournure de ce forum ? Mais barrez vous ! Je n'ai aucun respect pour les gens qui ne font pas d'efforts, et malgré tout le temps qu'on a passé à expliciter, à accompagner, je ne vois aucun effort de ta part pour rendre ton discours plus acceptable dans la forme. On va quand même pas continuer à passer 75% de notre travail de modération juste sur deux personnes, non ? C'est ridicule.
Il n'a jamais été écrit que c'était un forum pour discuter entre autistes. D'ailleurs, à l'origine, c'était un forum de parents, essentiellement. Alors lâchez nous avec votre vision du forum, on a la nôtre, elle a été partagée par le CA de l'association, on continuera dans ce sens là.
(Diagnostiqué autiste en 2013, à 40 ans)

Je sème des cailloux, ils m'échappent des doigts,
Mais je prends bien garde qu'ils ne mènent à moi.

FinementCiselé
Forcené
Messages : 1218
Enregistré le : mercredi 28 août 2013 à 13:26

Re: Dépersonnalisation & déréalisation

#39 Message par FinementCiselé » vendredi 3 août 2018 à 15:39

WinstonWolfe a écrit :
Lilette a écrit :Peut-être que si justement il yen a d'autres mais qu'ils ne le disent pas ?
C'est facile de penser que je suis là seule à penser ça que j'suis la seule à le dire, sans avoir si d'autres pensent pareil ou non car ils ne le disent pas foecemenr sur le.forum.
Pour ceux qui ne sont pas contents, les "autres mais qui ne le disent pas", bon sang, mais allez faire votre site internet, votre forum, tout ce que vous voulez. Vous êtes pas contents de la tournure de ce forum ? Mais barrez vous ! Je n'ai aucun respect pour les gens qui ne font pas d'efforts, et malgré tout le temps qu'on a passé à expliciter, à accompagner, je ne vois aucun effort de ta part pour rendre ton discours plus acceptable dans la forme. On va quand même pas continuer à passer 75% de notre travail de modération juste sur deux personnes, non ? C'est ridicule.
Il n'a jamais été écrit que c'était un forum pour discuter entre autistes. D'ailleurs, à l'origine, c'était un forum de parents, essentiellement. Alors lâchez nous avec votre vision du forum, on a la nôtre, elle a été partagée par le CA de l'association, on continuera dans ce sens là.
Descend de ton nuage Winston, il y en a bien d'autres. Avec, entre autres la réponse assez risible et la tentative de division de la part de Manichéenne lorsque je répond à cette question en MP :
Dernier point : tu dis que c'est valable pour les anciens comme les nouveaux... Non, cette chasse aux non-diagnostiqués n'existaient pas avant, en tout cas pas sous cette forme et avec cette violence. Je me demande d'ailleurs comment tu réagirais si tu te rappelais de ce que tu écrivais avant ton diagnostic...
Si il y a bien d'autres personnes, et ce n'est pas à Lilette de répondre à cette question mais bien aux autres personnes qui ne sont pas juste "2" qui représentent 75% des interventions de l'équipe de modération.
Plus grave encore :
On va quand même pas continuer à passer 75% de notre travail de modération juste sur deux personnes, non ? C'est ridicule.
Ce qui est ridicule c'est que si tu ne fais pas ce "travail" tu fait quoi ? En fait faut comprendre quoi dans le fond, que tu veuille faire autre chose, et quand cet autre chose représentera 75% de ton travail de modération tu le dénigrera et le traitera de ridicule même si ta charge de travail global sera plus basse et ainsi de suite ? Et que donc dans le fond t'as envie d'en glander pas une ? Phrase pathos par excellence mais l'argument est foireux : si ça doit être une règle tu voudrais que ta charge de travail atteigne 0, ce qui ne peux être.
Aspie "cru 2014".

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4917
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: Dépersonnalisation & déréalisation

#40 Message par Manichéenne » vendredi 3 août 2018 à 20:54

FinementCiselé a écrit :Descend de ton nuage Winston, il y en a bien d'autres.
De l'autre côté, je sais.
On peut tous se sentir légitimes parce ce que les gens qui pensent comme nous le disent en privé, ça reste un argument inutile et invérifiable.
Avec, entre autres la réponse assez risible et la tentative de division de la part de Manichéenne lorsque je répond à cette question en MP
Non, tu ne réponds pas à cette question puisqu'elle ne t'était pas adressée et tu ne fais que montrer que tu n'as pas compris le sens de mon message d'origine ni de ma réponse.

Ce qui est ridicule c'est que si tu ne fais pas ce "travail" tu fait quoi ? En fait faut comprendre quoi dans le fond, que tu veuille faire autre chose, et quand cet autre chose représentera 75% de ton travail de modération tu le dénigrera et le traitera de ridicule même si ta charge de travail global sera plus basse et ainsi de suite ? Et que donc dans le fond t'as envie d'en glander pas une ? Phrase pathos par excellence mais l'argument est foireux : si ça doit être une règle tu voudrais que ta charge de travail atteigne 0, ce qui ne peux être.
Ah mais ouais, si tout ce passe bien sur le forum ce sera une catastrophe... :roll:
On doit vous remercier, Lilette et toi, pour l'ambiance pourrie, les rapports par dizaines, les départs du forum, et tout le reste ?
Sous un verni de fausse logique tu es totalement à côté de la plaque, une fois de plus.
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

FinementCiselé
Forcené
Messages : 1218
Enregistré le : mercredi 28 août 2013 à 13:26

Re: Dépersonnalisation & déréalisation

#41 Message par FinementCiselé » vendredi 3 août 2018 à 21:21

Wabon ? Fiesta pour inclure de l'offtopic ?

Ok.

Donc en gros :
On peut tous se sentir légitimes parce ce que les gens qui pensent comme nous le disent en privé, ça reste un argument inutile et invérifiable.
Mais d'un autre coté :
Ah mais ouais, si tout ce passe bien sur le forum ce sera une catastrophe... :roll:
On doit vous remercier, Lilette et toi, pour l'ambiance pourrie, les rapports par dizaines, les départs du forum, et tout le reste ?
Sous un verni de fausse logique tu es totalement à côté de la plaque, une fois de plus.
Je te retourne la réponse :
ça reste un argument inutile et invérifiable.
Il n'y a pas de rapport entre la cause et l'effet, à savoir notre présence, ou nos actions éventuelles, et le départ présumé de personnes. Et ça, c'est invérifiable.
En revanche, une chose est certaine, même sans notre présence, des éléments seront toujours le centre de votre attention et accapareront toujours la majorité de votre temps disponible. Alors que ça soit nous qui représentions "peut être" 75% de vos interventions (hormis que dans mon cas perso, vous aurez du mal mais alors vraiment du mal à le justifier), ou d'autres, c'est exactement la même chose, et vous ne gueuleriez pas à cause de nous, mais d'autre chose.

Ma logique reste fausse ? Évalue qui de nous deux à la logique la plus fausse. Et la remarque n'est pas rhétorique.
Aspie "cru 2014".

Avatar du membre
Plieur Fou
Passionné
Messages : 360
Enregistré le : lundi 4 juin 2018 à 10:17
Localisation : Planète Zorg/Repli interstellaire en Normandie
Contact :

Re: Dépersonnalisation & déréalisation

#42 Message par Plieur Fou » samedi 4 août 2018 à 0:14

Bonsoir Finement ciselé :D

J’espère qu'en lisant ceci tu ne feras pas une expérience de la dépersonnalisation et de la déréalisation ( c'est pour pas faire dans le offtopic :wink: )

Tu écris :
FinementCiselé a écrit :Je te retourne la réponse :
ça reste un argument inutile et invérifiable.
Hors Manichéenne a écrit :
Lilette et toi, pour l'ambiance pourrie, les rapports par dizaines, les départs du forum, et tout le reste ?
Les dits rapports , c'est bien quand on clique et que c'est envoyé par écrit aux modos , y a trace , c'est archivé :?: DONC UN ARGUMENT VÉRIFIABLE.

Tu écris aussi :
FinementCiselé a écrit :L'intitulé du forum est quand même pour informer les gens et discuter entre et avec des autistes, pas qu'il y ait des diagnostiqués douteux, ou des non diagnostiqués qui donnent leurs avis. Et le soucis c'est quand même que pour un certain noyau, nous nous sommes tous vus à Morlaix, diagnostics avérés en poches
Là il y a 2 points intéressants :
les diagnostiqués douteux ... le mot diagnostiqués stipule que diagnostic a été rendu et que toi , grand connaisseur , tu mets en doute les compétences de ceux qui ont rendu ce jugement ( Tugdual , toi qui n'as pas cessé d'appuyer sur les compétences des dits médecins psy qui rendent ces jugements quand j'ai émis des doutes , étais tu aussi à Morlaix :?: :lol: parce que je te vois pas réagir là...)

2eme point : tu es capable de mettre en doute des diagnostics émis par des gens compétents mais quand il s'agit de vous autres à Morlaix tu précises bien haut et fort :
"diagnostics avérés en poches"
de ce fait je me demande ... enfin tu vois où je veux en venir ... es tu sur que les dits "diagnostics avérés en poches" n’étaient pas douteux ? Comment tu fais du coup pour t' y retrouver ?

Tien je vais te poser une question vu ton expérience :
Quand tu lis :
Lilette a écrit :& moi je n'aime pas que les personnes sans diagnostics se permettent de donner leur avis sur tout & rien sans même avoir un soupçon de confirmation, sur quelque chose qui, si ça se trouve, ne connaissent/vivent même pas.
C'est valable pour tout le monde, nouveaux comme anciens.
Et que tu lis aussitôt derrière :
Forum: À propos de l'autisme et du S.A.
Sujet du message: Re: TSA diags "fourre tout"? méthodes et autres doutes?
Posté: Jeudi 6 Octobre 2016 à 14:21
Com' de Misty à lilette :
"...comme la fois où j'ai cité directement de ton fil quelques "je suis aspie" parmi les nombreux proclamés bien avant ton diag, par exemple..."

Qui rejoint et explique :
Manichéenne a écrit :Je me demande d'ailleurs comment tu réagirais si tu te rappelais de ce que tu écrivais avant ton diagnostic...
Je suis curieux d'avoir ton avis...

Je sais que tu répondras avec tact et intelligence car :
FinementCiselé a écrit :Avant que je soit fâché, il faudrait déjà taper dans mes affects, et bonne chance pour taper dedans sur un forum et sans me connaitre. Je suis d'un détaché en fait. Serein comme qui dirait
Bonne soirée de la part du méchant non diagnostiqué qui embête les gentils autistes.
( j'ai piqué la formule récurrente, je la trouve bien aussi tourné à mon avantage).
Modifié en dernier par Plieur Fou le samedi 4 août 2018 à 11:07, modifié 2 fois.
Trouble du Spectre de l'Autisme sans déficit intellectuel ni altération du langage.

Avatar du membre
WinstonWolfe
Modérateur
Messages : 4052
Enregistré le : dimanche 8 décembre 2013 à 17:40
Localisation : Deuxième étage
Contact :

Re: Dépersonnalisation & déréalisation

#43 Message par WinstonWolfe » samedi 4 août 2018 à 7:03

Modération (Winston) : Don't feed the troll...

Avatar du membre
dcaius
Habitué
Messages : 87
Enregistré le : vendredi 13 avril 2018 à 20:29
Localisation : Auvergne-Rhône-Alpes
Contact :

Re: Dépersonnalisation & déréalisation

#44 Message par dcaius » dimanche 5 août 2018 à 23:39

FinementCiselé a écrit :
dcaius a écrit :Hello,

J'ai souvent fait l'expérience de la dépersonnalisation et de la déréalisation. J'ai souvent tendance à décorporaliser quand je suis hyperconcentré-e aussi, et des discussions que j'ai pu avoir avec d'autres personnes autistes ça semble courant ? Une fois je me suis fait une entorse en m'asseyant sur le pied pendant trop longtemps, j'avais rien senti, c'est seulement en me levant que j'ai vu que je boîtais...

J'avais écrit un article qui évoque la dépersonnalisation et la déréalisation pour un exemple de différence entre rémission symptomatique et rémission fonctionnelle, si ça vous intéresse, c'est ici : https://dcaius.fr/blog/2018/07/10/remis ... tionnelle/

Je ne vois pas ça comme uniquement négatif, parfois c'est agréable (nager et avoir l'impression d'être une vague, par exemple). Parfois c'est terrifiant et angoissant, ça dépend. J'ai observé que ça arrivait plus souvent quand j'étais épuisé-e, quand je ne variais pas suffisamment mes activités (nager régulièrement m'aide à avoir mieux conscience de mon corps et à ne pas me faire mal, je vois vraiment la différence).

Et vous, avez-vous développé des stratégies spécifiques pour mieux vivre ça ?
Mais ouai, mais non, un autiste à haut niveau de fonctionnement (HN ou asperger) n'est sujet ni a DP, ni a DR. Tout du moins, ce n'est pas lié à l'autisme. Il va vraiment falloir arrêter de tout coller dans l'autisme, c'est pas un grand fourre tout diagnostic.
T'as plus de chances d'avoir des discussions positives sur le sujet sur un forum d'épileptiques, ou encore de drogués, ou de médiqués sous benzo au long court qu'ici.
J'avais pas l'intention, avec mon message, de prétendre établir un lien de cause à effet entre DP et DR et autisme en fait... La formulation était ambiguë, je m'en rends compte en me relisant, mais ce que je voulais dire c'est : un certain nombre de personnes autistes que je connais, dont une grande partie ont un sacro-saint diagnostic officiel, expérimentent ce genre de trucs.

Je suis un peu atterrée de voir la virulence de tes propos. Les autistes ne peuvent donc jamais être épileptiques ? On croirait lire Kanner... Quand aux addictions et notamment les addictions aux benzos encouragées et entérinées par certains médecins, là aussi, pourquoi considérer qu'il est impossible d'être autiste ET addict ? C'est complètement absurde.

Donc admettons, la DP et la DR ça n'a rien à voir avec l'autisme comme tu l'affirmes avec tant de confiance, ok. Tout ce que j'ai dit c'est "ça me semble courant", comme co-morbidité donc. Pourquoi me sauter à la gorge comme ça ? ça ressemble plus à une attaque personnelle qu'à une véritable objection. Je suis même pas la personne qui a lancé le sujet... Je donne un lien et j'invite à en discuter parce que je trouverais cool que si qqun d'isolé avec ça passe par là, iel se sente de se joindre à la discussion sans crainte d'être jugé, et voilà ce que t'as à dire ? Waow. Franchement la prochaine toi abstiens-toi, à la rigueur envoie-moi un MP pour clarifier le malentendu ou me reprendre. Perso ce genre de discours psyvalidistes (le mépris pour les personnes "médiqués aux benzos" notamment) va pas m'intimider, mais c'est peut-être pas le cas de chacun-e. Mais je commence à me dire qu'en fait c'est peut-être justement ce que tu veux, que toutes les personnes, autistes ou non, qui ne correspondent pas à l'idée que tu te fais de ce qu'une personne autiste doit être, devraient dégager. C'est un peu navrant. J'ai des divergences de taille avec pas mal de gens ici, mais au final, j'ai surtout à cœur que d'autres personnes autistes se sentent pas complètement isolées et aient accès à des ressources, du soutien, des encouragements, un espace de discussion, c'est pour ça que je suis ici. Je comprends pas du tout les priorités de certaines personnes ici, vraiment.
Je suis une personne autiste de 26 ans.

http://dcaius.fr/blog

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10705
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Dépersonnalisation & déréalisation

#45 Message par Lilette » lundi 6 août 2018 à 1:12

Ah sisi, les autistes peuvent être épileptiques, bien sûr que oui !
D'ailleurs j'en croise pas mal dans ce cas au boulot ..
TSA.

Répondre