Théorie de l'esprit

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

Théorie de l'esprit

#1 Message par bernard » jeudi 16 octobre 2008 à 21:45

Concernant ce thème, et l'impossibilité des aspies de se projeter dans l'esprit de l'autre :
Clément a eu un devoir de philo cette semaine.
Un texte du philosophe Alain à commenter.
Puis une question où il faut se mettre à la place du personnage virtuel décrit par Alain pour disserter.
Ni Clément, ni moi n'ayant pu faire la seconde partie, Clément en a parlé à son prof qui lui a laissé jusqu'à lundi pour faire son devoir de philo. Mais sans aide, il n'est pas plus avancé. Me femme va essayer de l'aider mais la philo n'est pas son truc.

Question: n'y-a-t-il pas des cas où l'élève ne peut exécuter les consignes ?
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
Mars
Modératrice
Messages : 8315
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 15:02
Localisation : finistère

#2 Message par Mars » jeudi 16 octobre 2008 à 22:14

Aïe, je viens de rencontrer une inspectice de l'EN qui suggèrerait sans nul doute, non pas de supprimer cette question mais de la remplacer par une autre.
Ceci dit, il semble bien que l'EN ait prévu un certain nombre de cas où les exercices proposés à l'école sont impossibles à réaliser tels quels par par les élèves handicapés. Cependant toutes les dispenses sont prévues pour des handicaps physiques : cécité, surdité, paralysie...
Le problème de Clément me rappelle la méthode miracle du maître de Lila en CM2 : faire écrire à partir d'une photo d'une personne en proie à un sentiment quelconque (joie, frayeur etc...). Lila a toujours été bonne en rédaction mais avec cette méthode elle s'est mise à rendre des feuilles blanches ! Bien sûr pour la philo du bac c'est plus embêtant, heureusement que ce n'est pas le sujet à l'examen !
Atypique sans être aspie. Maman de 2 jeunes filles dont une aspie.

Avatar du membre
Emma
Forcené
Messages : 516
Enregistré le : mercredi 28 septembre 2005 à 22:25
Localisation : Landerneau
Contact :

#3 Message par Emma » jeudi 16 octobre 2008 à 22:15

Oh que si Bernard! J'ai une foultitudes d'exemples avec mon fils aîné! Il connaît ses leçons, mais ne comprend pas ce qu'on attend de lui, alors il n'écrit rien, voire au pire un gros point d'interrogation sur sa copie!!!
Maman d'Elouan (asperger), 13 ans, Maël (autiste de haut niveau) 11 ans et Pierre-Marie, 9 ans.

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

#4 Message par maho » jeudi 16 octobre 2008 à 22:56

Ah que c'est dur Bernard!!!
Se mettre a la place d'un autre..... en etant litteraire (mais pas philosophe, ca n'existe qu'en France!!!) je dirais qu'il faut inventer, mais ca suppose qu'on a de l'imagination :shock:

Je souhaite du courage a ta femme, j'en ai fait des devoirs Philo avec ma fille, et je comprends toujours pas!!!
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

#5 Message par bernard » jeudi 16 octobre 2008 à 23:20

J'ai toujours eu de bonnes notes en rédaction et en philo.
Mais là j'avoue que je cale.
J'ai même eu du mal à comprendre ce qu'on demande.
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
Emma
Forcené
Messages : 516
Enregistré le : mercredi 28 septembre 2005 à 22:25
Localisation : Landerneau
Contact :

#6 Message par Emma » vendredi 17 octobre 2008 à 9:45

En ce qui concerne mon fils, les matières les plus difficiles à appréhender sont les matières littéraires. Il ne voit pas comment par exemple, "broder", construire un paragraphe alors que la seule chose pour lui qui compte est de "transmettre de l'information". Ceci étant associé à de réelles difficultés de graphisme (soit il est lent et écrit très bien, presque sans faute, soit il va au même rythme que les autres et écrit très mal et presque en phonétique...je pense que c'est lié au traitement séquentiel de l'info -pas plusieurs choses à la fois!- ainsi qu'à la lenteur du traitement de l'information...)

En ce sens, cela rejoint la question de départ de Bernard, c'est à dire qu'il ne peut pas exécuter la consigne car il ne comprend vraiment pas ce que l'on attend de lui- cela étant majoré par les difficultés expliquées dans la paragraphe ci-dessus- (ce qu'on peut facilement prendre pour de la "mauvaise volonté", d'autant qu'il s'exprime très bien, argumente tout le temps et qu'il est très "bavard").

Il aime ce qui est "formel".
Il ne lit pas de romans, mais des articles concernant les sciences.
Maman d'Elouan (asperger), 13 ans, Maël (autiste de haut niveau) 11 ans et Pierre-Marie, 9 ans.

Avatar du membre
Anne-Marie
Habitué
Messages : 91
Enregistré le : samedi 4 octobre 2008 à 21:25
Localisation : 44

#7 Message par Anne-Marie » vendredi 17 octobre 2008 à 11:13

Petite anecdote :

Mon fils a eu son bac S avec 6 en philo (l'ensemble profs et élèves qui le connaissaient n'ont pas compris qu'il ait pu tripler sa note habituelle - "j'ai mis 6 lignes, 1 point par ligne" dit-il) mais 18 en math coef 9.

Pour toutes les matières que j'appelle littéraires ce fut catastrophique, j'ai eu du mal à empêcher les redoublements. Pompon en langues 1 ou 2, quelque soit la classe. Je viens ces jours-ci de savoir le pourquoi du blocage "on a eu anglais en maternelle et CP, les autres ils disaient que je trichait ; parce que je retenais instantanément du coup j'ai arrêté" qu'on se le dise nos grands muets cachent de grandes blessures.

Question : comment arriver à leur faire dire, ce qu'ils subissent, et la façon dont ils le ressentent.

@+
Anne-Marie

Avatar du membre
Murielle
Forcené
Messages : 11099
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 11:05
Localisation : Plougastel-Daoulas

#8 Message par Murielle » vendredi 17 octobre 2008 à 11:16

Bonjour Bernard,

Peux-tu nous donner la question exacte du sujet de Philo, afin qu'éventuellement, on puisse trouver une piste qui pourrait l'aider?

Comme nous en avons parlé déjà en MP, c'est évident qu'il NE PEUT PAS se mettre à "La place de..."...
Il faut donc l'aider à trouver un autre moyen qui lui permettrait d'arriver à ce résultat.
Bon courage
Murielle,
Maman de Pauline 21 ans,Léo (asperger) 17 ans et demi .
Savoir profiter du moment présent ,
Savoir vivre pleinement chaque instant et ne pas uniquement penser aux jours à venir, voilà un défi à relever maintenant.

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

#9 Message par bernard » vendredi 17 octobre 2008 à 18:31

Clément, épaulé par son meilleur copain, est allé voir le prof de philo.
Il avait mal compris la consigne.
Mais c'est encore pire : imaginer une question liée au texte de l'auteur et développer une réponse adaptée. C'est moins compliqué (faisable) mais c'est quand même tordu.
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

#10 Message par maho » vendredi 17 octobre 2008 à 23:12

Je suis une grande litteraire, mais c'est trop tordu pour moi!!!
Nous n'avons pas ce truc "philo" en Angleterre, tant mieux!!!!

Emma j'ai connue ce probleme avec Loic, le tiers temps l'a aidé aux examens, mais une scolarité difficile!!
Mais comme Mael, Loic ne lit plus de livres (il en avalé des centaines a un epoque) mais que des journaux. Il ne regarde pas non plus des films, que des series courtes en zappant tout le temps.

Trouble d'attention? Manque de concentration? Ennui? Ca me manque quand meme les livres qu'on partagait, qu'on discutait.
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

Avatar du membre
Emma
Forcené
Messages : 516
Enregistré le : mercredi 28 septembre 2005 à 22:25
Localisation : Landerneau
Contact :

#11 Message par Emma » samedi 18 octobre 2008 à 11:22

Bonjour Sue, je ne parlais pas de Maël mais d'Elouan, mon ainé asperger.

Curieusement mon fils autiste est beaucoup plus "souple" que son grand frère, et lit davantage!!! (en ce moment l'ainé c'est mécanique et voile -il pratique le catamaran toutes les semaines- et voile et mécanique). J'ai l'impression que Mael a moins de mal a comprendre les consignes, mais il faut dire qu'il est accompagné d'une AVS à mi-temps alors qu'Elouan s'est toujours débrouillé seul.

Encore une bonne occasion qui m'est offerte "d'enfoncer le clou" quant au rôle primordial des AVS! ( à condition qu'elles entravent quelque chose à la philo :wink: ! )

Je pense que le seul "genre littéraire" qui pourrait l'intéresser serait éventuellement la SF ( quelque chose d'un peu "trash", peut être plus fantastique que science fiction, ou les deux mêlés, façon Alien -il adore!-).

Moi qui suis littéraire j'aurais bien aimé partager cette intérêt avec mes trois enfants...Seul Pierre-Marie, le plus jeune, est un touche à tout.

En ce qui concerne ta question, je pense que tout est un peu mêlé.

Emma.
Maman d'Elouan (asperger), 13 ans, Maël (autiste de haut niveau) 11 ans et Pierre-Marie, 9 ans.

Avatar du membre
Murielle
Forcené
Messages : 11099
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 11:05
Localisation : Plougastel-Daoulas

#12 Message par Murielle » samedi 18 octobre 2008 à 13:23

Il faut dire que la Philo, n'est pas chose aisée pour n'importe qui.!!!NT ou NAT.... :wink: :lol:
C'est comme le dit Bernard avoir un esprit "tordu" qui peut éventuellement aider....Pffff.! :?
Murielle,
Maman de Pauline 21 ans,Léo (asperger) 17 ans et demi .
Savoir profiter du moment présent ,
Savoir vivre pleinement chaque instant et ne pas uniquement penser aux jours à venir, voilà un défi à relever maintenant.

Avatar du membre
jakesbian
Forcené
Messages : 2933
Enregistré le : vendredi 17 août 2007 à 17:33
Localisation : plounéventer
Contact :

#13 Message par jakesbian » samedi 18 octobre 2008 à 14:12

nicolas adorait la philo... tout le monde le savait d'avance... et le prof de philo l'adorait...

... il a eu 9/20 au bac :? ... pas grave 8)
"petits bouts par petits bouts... les bouts étant mis bout à bout."
"en chacun de nous sommeille un dragon... il faut y croire." (devise "bat-toi florent")

Avatar du membre
Murielle
Forcené
Messages : 11099
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 11:05
Localisation : Plougastel-Daoulas

#14 Message par Murielle » dimanche 19 octobre 2008 à 13:01

Un de mes frères NT a toujours eu au minimum 14/20 en philo et souvent des 16 ou 18/20....et il a eu.....1/20 au bac.! :?
Il a repris ça au rattrapage et l'a eu sans problème derrière...
Mais bon, tout cela pour dire....
D'ailleurs si je me rappelle bien,il a eu cette note catastrophique car il avait confondu "peut-on" et pouvez-vous"....Tout est dans la "nuance".!!!! :shock: :evil:
Il devait répondre par "Je"...Et il a répondu par "on".....Le correcteur l'a sanctionné pour cela car le reste de sa "démonstration" était bonne.!Pour ma part, je trouve que la sanction était un peu forte.! :cry:
Murielle,
Maman de Pauline 21 ans,Léo (asperger) 17 ans et demi .
Savoir profiter du moment présent ,
Savoir vivre pleinement chaque instant et ne pas uniquement penser aux jours à venir, voilà un défi à relever maintenant.

Avatar du membre
jakesbian
Forcené
Messages : 2933
Enregistré le : vendredi 17 août 2007 à 17:33
Localisation : plounéventer
Contact :

#15 Message par jakesbian » dimanche 19 octobre 2008 à 16:14

en fait, je pense que pour clément, la question est: quel est le coeff de la philo par rapport au reste... il fait un bac S me semble t'il?

si l'importance n'est pas trop grande, il faut peut-être relativiser... car les autres élèves peuvent avoir des problèmes à disserter sur des questions d'autre type; par exemple, imagine l'élève qui a 5/20 en philo parcequ'il ne comprend vraiment rien... il demanderait à être dispenser de la matière... encore faut-il qu'il ait matière à prouver qu'il est dans l'impossibilité neurologique de comprendre;

tu comprends... un bras cassé, une lenteur avérée, une mauvaise vue: c'est facile à montrer... l'impossibilité de traiter une question, beaucoup plus dûr à faire admettre.
"petits bouts par petits bouts... les bouts étant mis bout à bout."
"en chacun de nous sommeille un dragon... il faut y croire." (devise "bat-toi florent")

Répondre