Le Temps et le Syndrome d'Asperger

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
Luna
Forcené
Messages : 4509
Enregistré le : vendredi 17 octobre 2008 à 21:39
Localisation : Dijon
Contact :

#16 Message par Luna » vendredi 12 décembre 2008 à 17:52

Petite question:
Et si vous regardez des photos de vous lorsque vous étiez jeunes, ça vous fait quoi? A ce moment-là, vous "voyez" que vous avez vieilli ou toujours pas?
Moi, je vois une personne mais pas moi :lol: Je sais que c'est moi, mais ça pourait aussi fort bien être quelqu'un d'autre dont je vois la photo.
Luna TMG
http://www.flickr.com/photos/lunatmg/?details=1 / détails
https://www.flickr.com/photos/lunatmg// vue d'ensemble
"Dans la photographie, il y a une réalité si subtile qu'elle devient plus vraie que la réalité" - Alfred Stieglitz

Avatar du membre
Olivier
Forcené
Messages : 1309
Enregistré le : lundi 17 novembre 2008 à 16:49

#17 Message par Olivier » vendredi 12 décembre 2008 à 18:23

J'ai tres peu de photos de moi. Quand j'en vois, je reconnais la photo, le contexte, le jour, etc... mais je ne me reconnais pas. Pour celles d'aujourd'hui, c'est la même chose. Je vois que c'est moi, par la force des choses sans me reconnaitre. Un peu comme lorsque l'on s'écoute au magnétophone.

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

#18 Message par bernard » vendredi 12 décembre 2008 à 23:27

Quand je vois une photo de moi quand j'étais petit, si on m'a dit que c'est moi, j'ai la mémoire photographique de ce moment-là donc je me remets juste à ce moment-là avec mes pensées de ce moment-là. Mais je ne me reconnais pas vraiment. Ca pourrait être effectivement quelqu'un d'autre, sauf que je ne retrouverai pas la mémoire de cet instant.
Je vais retrouver des photos de quand j'étais jeune à 10, 15 et 20 ans.
Je vous mets tous au défi de me reconnaitre. Je le fais parce que j'ai déjà fait le test avec les NT. Ca marche à tous les coups. Par contre, pour ceux qui aiment les détails, on retrouve des traits, surtout je vous dis que c'est moi. Mais sans indice, bof, peu de chance de me reconnaitre.

Petite blague : ma femme plus jeune était en promenade avec son grand-père et la seconde femme de son grand-père (elle n'avait jamais eu d'enfant cette seconde épouse). Une connaissance les croise et dit à la belle-grand-mère : "oh que votre petite fille vous ressemble".
Il n'y avait aucun lien de parenté bien sur. Comme quoi, des ressemblances, on en voit partout.
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

#19 Message par bernard » mardi 16 décembre 2008 à 17:05

Lundi dans le tramway du matin, j'ai assisté à une conversation plus ou moins curieuse. Enfin pas tant que ça.
Un jeune de 13 ans accompagné de sa mère, lui a posé des questions sur le temps.
Ce jeune parlait une fois précédente de son éducateur (au lieu de son professeur) et avait une élocution bizarre.
Il a passé 10 minutes à questionner sa mère sur le temps.
J'ai 13 ans, tu as x ans, on a y ans de différence. Quand j'aurai 20 ans, est-ce que je serai différent de maintenant. Si j'ai des enfants, seront-ils comme moi ? Quand j'aurai 40 ans, est-ce que je me rappelerai aussi bien de mes 13 ans qu'aujourd'hui de mes 6 ans ?
Et la discussion a duré 10 minutes à baton-rompu.
La mère chichotait les réponses, mais lui, il parlait fort.
J'ai repensé à ce thème discuté ici.
Je ne sais pas de quelle différence est touchée cet enfant, et dans quelle institution il est, mais nous ne sommes pas seuls à parler du ressenti du temps.
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
Olivier
Forcené
Messages : 1309
Enregistré le : lundi 17 novembre 2008 à 16:49

#20 Message par Olivier » jeudi 12 mars 2009 à 13:19

Je souhaiterais relancer cette discussion.
Il y a quelques jours, je suis allé à un entretien d'embauche pour un hypothétique emploi. Entretien à plus d'une heure de voiture de chez moi, et contrairement à mon habtiude, je traine un peu sur la route, si bien que contrairement à mon habitude, je n'arrive sur les lieux que quelques minutes avant l'heure du rendez-vous.
Quelques péripéties de dernière minute font que, lors d'une manoeuvre dans un endroit un peu exigu pour stationner mon véhicule, j'emboutisse mon pare-chocs arriere contre une arête d'un mur un peu trop voisin. J'étais pressé.
Mon rapport avec le temps et les échéances est toujours limite. Je ne peux pas être en retard. Ce n'est pas possible.
J'ai prendant presque dix ans été dans un emploi avec horaires postés et modifiables quasiment d'un jour l"autre. Je pouvais commencer au plus tôt à 4h, jusqu'a 8h du matin, ou de midi à 13h 30. Les horaires changeaient d'un jour l'autre.
Pendant cette période, je n'ai JAMAIS été une SEULE fois en retard.
Pourtant malgré ces contraintes rigoureuses, je n'ai pas été plus de 5 fois réveillé par mon réveil. Je le programmais chaque soir, mais me réveillais systématiquement 1/4 d'heure avant la fatidique sonnerie. Et ce peu importent les ccontraintes personnelles.
Une échéance, un horaire, m'obligent.
Parrallèllement, je ne supporte pas les rendez-vous des professionnels qui sont honorés avec des retards. Je les considère comme de l'impolitesse, s'ils ne sont au minimum accompagnés d'excuses, sinon pour de la goujateries.
Quelle est votre position par rapport à cet aspect de la notion temps ?

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

#21 Message par bernard » jeudi 12 mars 2009 à 13:24

Je me réveille systématiquement 5 minutes avant que le réveil s'allume.
Chose plus "marrante", quand je dois me révéeiller à une heure inhabituelle, comme 4h ou 5h du matin, c'est pareil alors que je n'ai pas l'habitude de cette heure-là. Bizarre.
Faut que je passe un IRM pour voir si une horloge n'est pas intégrée dans le cerveau :lol:
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
Luna
Forcené
Messages : 4509
Enregistré le : vendredi 17 octobre 2008 à 21:39
Localisation : Dijon
Contact :

#22 Message par Luna » jeudi 12 mars 2009 à 15:06

Notions de temps très fantaisistes mais avec quelques trucs on arrive à se débrouiller. je me suis rendue compte que ma mère avait aussi des repères temporels assez zarbis et qu'elle est obligé de tout noter dans son agenda...quand je vous dis qu'au niveau des gènes, y'a de l'aspie dans l'air.... :lol:
j'ai absolument besoin de mon réveil, si je me lève sans j'ai un mal fou à organiser ma journée.
Je n'aime pas que les gens soient en retard, ça m'énerve, je ne trouve pas ça correct. Je fais mon possible pour arriver à l'heure ou en avance à un RV (dans 95 % des cas) mais quand je n'y arrive pas, ça m'affole...quoique ces derniers temps, j'arrive plutôt à relativiser.
Luna TMG
http://www.flickr.com/photos/lunatmg/?details=1 / détails
https://www.flickr.com/photos/lunatmg// vue d'ensemble
"Dans la photographie, il y a une réalité si subtile qu'elle devient plus vraie que la réalité" - Alfred Stieglitz

Avatar du membre
Olivier
Forcené
Messages : 1309
Enregistré le : lundi 17 novembre 2008 à 16:49

#23 Message par Olivier » jeudi 12 mars 2009 à 15:17

Luna a écrit : Je n'aime pas que les gens soient en retard, ça m'énerve, je ne trouve pas ça correct.
.
Je ne peux que difficilement supporter les personnes en retard. Particulièrement si elles ne s'excusent, pas dès le début de la rencontre. C'est pour moi de la goujaterie.

laura
Passionné
Messages : 332
Enregistré le : mercredi 28 janvier 2009 à 5:53
Localisation : Paris
Contact :

#24 Message par laura » jeudi 12 mars 2009 à 17:04

Moi j'arrive très souvent en retard. D'ailleurs j'arrive plus souvent en retard qu'à l'heure à un rendez vous. La notion du temps est clairement une chose qui m'échappe.

Avec le temps on trouve des astuces ;) par exemple on ne fixe pas d'heure précise à un rendez vous, on ne dit pas : à 14 heures mais "entre 13 et 15 heures" les bons jours voir même "dans l'après midi" les jours où c'est particulièrement difficile. Aussi on ne s'échine pas à partir à une heure précise puisque c'est de l'ordre de l'impossible mais on dit : pas après une certaine heure.

J'ai été en retard toute ma scolarité et d'ailleurs c'est je pense la seule chose que j'ai fait de travers pendant toutes ces années. J'arrivai presque exclusivement en retard à un cours, le matin j'arrivai en moyenne 5 minutes en retard, le soir je partais en moyenne quinze minutes en retard. Même entre les cours je trouvai le moyen d'arriver en retard.

Pour diverses raisons :

Le fait que je n'ai pas une horloge dans la tête, je suis constamment obligée de deviner combien de temps est passé. Je suis perdue dans le temps.

Le stress de la foule qui se presse aux portes d'un endroit. Tout le monde est à l'heure... arriver en retard me permet d'arriver après la foule, c'est un plus non négligeable pour éviter une partie du stress.

Le fait qu'avec le temps arriver en retard est devenu une habitude, et que dans un contexte de contact avec l'autre c'est plus facile d'arriver en retard parce qu'on sais ce qu'on est censé faire ou dire : quand j'arrivai en retard en cours j'avais une chose très précise à faire qui me permettais d'établir un contact plus simple avec l'autre, un rituel de contact : je devais aller chercher un billet de retard. C'était extrêmement bénéfique. Depuis que je ne suis plus en cours c'est pas si différent : je sais quoi dire en premier à mon interlocuteur : m'excuser de mon retard :wink:
"Sans la liberté de lier, il n’est point d’internet."

laura
Passionné
Messages : 332
Enregistré le : mercredi 28 janvier 2009 à 5:53
Localisation : Paris
Contact :

#25 Message par laura » jeudi 12 mars 2009 à 17:06

au final je n'en veux pas aux personnes en retard... il peux se passer plusieurs heures que je ne m'en rend même pas compte. La plupart du temps quand une personne arrive en retard à un rendez vous c'est plus une occasion d'échange que de dispute. :P
"Sans la liberté de lier, il n’est point d’internet."

Avatar du membre
Olivier
Forcené
Messages : 1309
Enregistré le : lundi 17 novembre 2008 à 16:49

#26 Message par Olivier » jeudi 12 mars 2009 à 17:21

Quand je suivais des cours, non seulement j'étais en avance et souvent le premier arrivé, mais c'était également le cas pour le départ et la fin du cours. Impossible de supporter la sonnerie de fin. 5 à 10 minutes avant, j'étais prêt.
Ca été un handicap lors des concours, examens, et autres devoirs surveillés. Ma gestion du temps était faussée. Quitte à bâcler une partie du travail, il fallait que je parte avant (et parfois bien avant) la fin du temps imposé
Modifié en dernier par Olivier le jeudi 12 mars 2009 à 17:37, modifié 1 fois.

laura
Passionné
Messages : 332
Enregistré le : mercredi 28 janvier 2009 à 5:53
Localisation : Paris
Contact :

#27 Message par laura » jeudi 12 mars 2009 à 17:31

moi j'étais fortement ralentie par mon attention aux détails et il était hors de question d'être prêt 5 minutes avant la sonnerie, les profs ne le voulaient pas, c'était pris pour de l'impolitesse. Au final, en plus, j'étais souvent absorbée par le cours et ce que disais le prof alors je restai jusqu'à la fin de la fin et quand ça avait sonné j'attendais que la plupart des autres élèves soient sortis dans la plus grande cohue pour commencer à me mettre à ranger mes affaires.... et je mettais un temps fou à ranger mes affaires... j'étais toujours la dernière à quitter la classe, que ce soit en sport : je mettais un temps fou à me changer, en classe, je mettais un temps fou à ranger soigneusement mes affaires, ou même à la cantine : je mettais non seulement un temps fou à manger mais aussi à débarrasser mon plateau :lol:
"Sans la liberté de lier, il n’est point d’internet."

Avatar du membre
Luna
Forcené
Messages : 4509
Enregistré le : vendredi 17 octobre 2008 à 21:39
Localisation : Dijon
Contact :

#28 Message par Luna » jeudi 12 mars 2009 à 19:12

Moi j'ai besoin d'un repère temporel. Pour un RV, je dois savoir l'heure exacte sinon ça m'angoisse. J'ai commencé à assouplir "cette loi" au fil des années, mais quand même, c'est un peu angoissant. Quand ma mère doit venir me chercher pour fare les courses ou du catistting, j'aime avoir une heure précise;.manque de pot, parfois elle est en retard. Je ne boue plus intérieurement, je respire, je trouve autre chose à faire en attendant.
Luna TMG
http://www.flickr.com/photos/lunatmg/?details=1 / détails
https://www.flickr.com/photos/lunatmg// vue d'ensemble
"Dans la photographie, il y a une réalité si subtile qu'elle devient plus vraie que la réalité" - Alfred Stieglitz

laura
Passionné
Messages : 332
Enregistré le : mercredi 28 janvier 2009 à 5:53
Localisation : Paris
Contact :

#29 Message par laura » jeudi 12 mars 2009 à 19:25

Alors que moi j'ai tellement peu de repères dans le temps qu'il est au final plus stressant, même pour moi même, de me donner des repères temporels (vu qu'ils m'échappent souvent) que de me laisser arriver à l'heure que je veux.

Je ne me fie pas à l'heure, je me fis à l'endroit. Je suis très stressée quand un endroit change sans que je le vois changer, surtout à l'éxterieur. Pour moi définitivement me repêrer dans le temps ce n'est pas une bonne idée :/
"Sans la liberté de lier, il n’est point d’internet."

Avatar du membre
Olivier
Forcené
Messages : 1309
Enregistré le : lundi 17 novembre 2008 à 16:49

#30 Message par Olivier » jeudi 12 mars 2009 à 19:37

Pour être à l'heure à un rendez-vous, je m'accorde des marges de sécurité tres confortables, si bien que je passe beaucoup de temps à attendre. Pour un rendez-vous à 14 h, avec une heure de route pour trajet, je pars à Midi. Plus il y a de distance, plus j'augmente le temps de sécurité. Si il arrive que je me crois être en retard (ou tout de moins un peu moins en avance),je peux à mon corps défendant, faire des imprudences, (Excès de vitesse, moi qui suis habituellement prudent).
C'est ce qui s'est passé l'autre jour, avec ma voiture en manoeuvrant dans un endroit un peu trop étroit...

Répondre