vos "bugs" sociaux !

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Aby
Forcené
Messages : 2566
Enregistré le : vendredi 16 janvier 2015 à 9:51
Localisation : Pays de la Loire

Re: vos "bugs" sociaux !

#826 Message par Aby » jeudi 8 février 2018 à 9:40

Manichéenne et Pimpoline : pour moi et j'ose espérer pour bien d'autres personnes non autistes, vos réflexions ne sont absolument pas des bugs sociaux.
" Etre différent, c'est normal ! "

Maman de Tom, 12 ans, diagnostiqué TSA (AHN) en janvier 2016,
avec dysgraphie - TDA confirmé par les tests en mars 2017
Egalement épouse d'un homme au fonctionnement "atypique".

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4557
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: vos "bugs" sociaux !

#827 Message par Manichéenne » jeudi 8 février 2018 à 12:54

La manière dont je m'exprime doit pourtant être inappropriée, vues les réactions des gens. Parfois je vois qu'il y a un problème, un gros blanc ou du rejet, mais je ne sais pas ce que j'ai pu dire ou faire qui l'a provoqué.
Je ne sais plus les mots que j'ai employé exactement, mais dire à quelqu'un qui vient de bavarder pendant un moment qu'en fait je préfère l'écrit à l'oral et que les bavardages sont une perte de temps désagréable, j'ai eu l'impression qu'elle l'avait mal pris.
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

Aby
Forcené
Messages : 2566
Enregistré le : vendredi 16 janvier 2015 à 9:51
Localisation : Pays de la Loire

Re: vos "bugs" sociaux !

#828 Message par Aby » vendredi 9 février 2018 à 23:18

Manichéenne a écrit :Je ne sais plus les mots que j'ai employé exactement, mais dire à quelqu'un qui vient de bavarder pendant un moment qu'en fait je préfère l'écrit à l'oral et que les bavardages sont une perte de temps désagréable, j'ai eu l'impression qu'elle l'avait mal pris.
C'est fort possible, les gens, pour la plupart, n'aiment pas du tout que l'on ne fasse pas la même chose qu'eux, pas plus qu'ils n'aiment que l'on ne pense pas la même chose qu'eux.
Spoiler :  : 
Je me souviens d'une entreprise dans laquelle j'avais fait un remplacement où la pause café durait plus d'une bonne heure et où je m'esquivais (pff, en m'excusant en plus) pour avancer sur mes 60 cms de pile de dossiers à traiter : en moins d'une semaine j'avais été qualifiée de "remplaçante qui faisait des excès de zèle". Agggr...
" Etre différent, c'est normal ! "

Maman de Tom, 12 ans, diagnostiqué TSA (AHN) en janvier 2016,
avec dysgraphie - TDA confirmé par les tests en mars 2017
Egalement épouse d'un homme au fonctionnement "atypique".

julien-asse-42
Régulier
Messages : 43
Enregistré le : lundi 18 septembre 2017 à 17:35

Re: vos "bugs" sociaux !

#829 Message par julien-asse-42 » samedi 10 février 2018 à 19:22

Comment faire pour passer les pauses dans son coin et éviter les obligation sociales du boulot sans que l'on soit médisant a notre égard ?
24 ans, non diagnostiqué. En attente du premier rdv avec le centre REHACOOR 42, lieu d'évaluation et d'accompagnement autisme haut niveau le 31 Janvier.

Avatar du membre
Anahata
Forcené
Messages : 1386
Enregistré le : mercredi 26 juillet 2017 à 17:51

Re: vos "bugs" sociaux !

#830 Message par Anahata » samedi 10 février 2018 à 20:12

Ah aha sacrée question.......... Je cherche encore
C'est ce qu'ils pensent. S'ils l'ont déjà pensé, voilà qui est déjà fichu.
Mais au fait, pourquoi vouloir leur faire changer d'avis ? Tu te sens comme ça toi ? Un sujet digne de médisances ?
:arrow: Diagnostiquée sur le Spectre de l'Autisme :shock: :D :? :cry: :innocent: :wink: :geek: :arrow:

julien-asse-42
Régulier
Messages : 43
Enregistré le : lundi 18 septembre 2017 à 17:35

Re: vos "bugs" sociaux !

#831 Message par julien-asse-42 » dimanche 11 février 2018 à 12:34

Je pense que malheureusement tout est sujet a médisance, meme des comportements "normaux". A chaque fois que j'allais a la machine a café la réputation d'un collegue de boulot était refaite " il fait ci ", "il fait ça", " il se prend pour qui" etc

De plus j'ai l'impression qu'on est moins reconnu par sa hierarchie et ses collegues pour notre travail que pour notre relationnel...
J'ai aussi ressenti de la part de collegues comme un rejet, ou des attentions dans le cadre du boulot qu'on accordait a d'autres mais pas a moi. Ceci dit en voulant rester seul c'est un peu normal d'etre "écarté" par ses paires...

Il y a aussi le fait de dire bonjour. Dans une boite j'arrivais a une heure ou tout le monde avait deja commencé. Cela insinuait que je devais faire le tour de tout l'atelier pour dire bonjour aux 20 salariés ce que je ne faisais pas... Je ne disais bonjour a quelqu'un que quand je passais devant, et a la fin de la journée, du a la mobilité de mon poste j'avais vu tout le monde. Sauf que je me suis pris des remarques de plusieurs personnes " tu dois venir faire le tour de l'atelier et dire bjr a ton arrivée a tout le monde ". Dire bonjour est pénible, mais ce n'est pas contre les autres; j'étais le premier a les aider dans le cadre du travail. Pourtant j'ai bien ressenti de la méfiance de leur part.

Le relationnel est trop important de le travail. Personnellement je bossais en tant que cariste ou préparateur de commande.
24 ans, non diagnostiqué. En attente du premier rdv avec le centre REHACOOR 42, lieu d'évaluation et d'accompagnement autisme haut niveau le 31 Janvier.

Avatar du membre
RedMacbeth
Fidèle
Messages : 141
Enregistré le : jeudi 8 février 2018 à 21:42

Re: vos "bugs" sociaux !

#832 Message par RedMacbeth » dimanche 11 février 2018 à 15:14

Tiens, j'en ai parfois des petits bugs sociaux... Au moment de terminer la conversation souvent.
La semaine dernière, j'ai eu une crise d'angoisse et l'infirmière et la prof sont venues, et on a décidé que je devais aller au prochain cours... S'en est suivi un moment très embarassant où elles partaient d'un côté et moi de l'autre et où je devais dire au revoir sans savoir ou me placer dans la conversation et quoi dire...
Résultat je suis resté.e deux bonnes minutes à hésiter, les suivre... "Bon ben... Euh... Au revoir... Euh... Au revoir... Et merci... A vendredi ?" Je ne sais jamais comment mettre fin à une conversation, où quoi répondre quand elle paraît terminer, en guise de salutation^^
julien-asse-42 a écrit : De plus j'ai l'impression qu'on est moins reconnu par sa hierarchie et ses collegues pour notre travail que pour notre relationnel...
C'est encore pire aux Etats-Unis, mais oui, quelqu'un de pas très relationnel en Europe se verra sujet à des réflexions et des remarques. Et ce, même dès la primaire/le collège.

La machine à café (ou les pauses cafés) et effectivement un coin où les gens parlent de tout et de rien... Et où c'est difficile de se positionner. Est-ce que ça vous fait ça à vous aussi, lorsque vous essayez de parler et que soit vous tombez à côté (occasionnant un blanc très embarassant) soit vous n'arrivez pas à parler ?
En conséquence, j'ai tendance à prendre un livre ou mon téléphone pendant les pauses, et j'ai l'impression que c'est aussi ce qui fait que je ne suis pas proche de mes camarades... mais soit je n'arrive pas à me positionner dans une conversation, soit c'est du "chitchat" inutile et un peu ennuyeux.
julien-asse-42 a écrit : Je pense que malheureusement tout est sujet a médisance, meme des comportements "normaux"
Je suis tout à fait d'accord. La plupart des humains aiment cracher dans le dos des autres, les médires. Il y a toujours quelque chose à redire chez quelqu'un. Personnellement, je préfère qu'on m'en parle en face, mais bon.
Personne en questionnement : asperger, HPI, les deux, aucun ? Et non diagnostiqué.e

Avatar du membre
MrsJack
Forcené
Messages : 1124
Enregistré le : samedi 15 juillet 2017 à 21:17
Localisation : Nord (mais pas au nord du mur)

Re: vos "bugs" sociaux !

#833 Message par MrsJack » dimanche 11 février 2018 à 18:09

RedMacBeth a écrit :s'en est suivi un moment très embarassant où elles partaient d'un côté et moi de l'autre et où je devais dire au revoir sans savoir ou me placer dans la conversation et quoi dire... 
Résultat je suis resté.e deux bonnes minutes à hésiter, les suivre... "Bon ben... Euh... Au revoir... Euh... Au revoir... Et merci... A vendredi ?" Je ne sais jamais comment mettre fin à une conversation, où quoi répondre quand elle paraît terminer, en guise de salutation
Il peut m'arriver de partir sans dire au revoir pour cette raison.
La machine à café (ou les pauses cafés) et effectivement un coin où les gens parlent de tout et de rien... Et où c'est difficile de se positionner. Est-ce que ça vous fait ça à vous aussi, lorsque vous essayez de parler et que soit vous tombez à côté (occasionnant un blanc très embarassant) soit vous n'arrivez pas à parler ? 
En conséquence, j'ai tendance à prendre un livre ou mon téléphone pendant les pauses, et j'ai l'impression que c'est aussi ce qui fait que je ne suis pas proche de mes camarades... mais soit je n'arrive pas à me positionner dans une conversation, soit c'est du "chitchat" inutile et un peu ennuyeux. 
Je ne parle à la pause que quand le sujet m'intéresse vraiment ou quand j'ai un truc "drôle" (enfin que je juges drôle) à raconter. La plupart du temps ça va mais il m'arrive de faire un bide et de générer un blanc, m'enfin les gens repartent sur une autre conversation comme si de rien n'était.
Parfois il suffit d'écouter les autres pour qu'ils nous apprécient, on passe pour quelqu'un de calme et d'attentif mais timide. Ça ne marche pas avec tout le monde mais pour ceux qui ont l'esprit ouvert c'est bon.
Le livre ou le téléphone ça fait malpoli car c'est une façon de dire "ce que tu dis m'emmerde grave", donc j'évite pourtant c'est pas l'envie qui m'en manque...
Je suis tout à fait d'accord. La plupart des humains aiment cracher dans le dos des autres, les médires. Il y a toujours quelque chose à redire chez quelqu'un. Personnellement, je préfère qu'on m'en parle en face, mais bon.
La médisance n'est pas la critique, on ne peut pas la dire "en face".
La critique est constructive : c'est un désir d'améliorer les choses et donc elle nécessite d'être exposée aux oreilles de tous. Tant pis si ce n'est pas gentil.
La médisance est un éxutoire, un moyen d'évacuer en privé, mais avec des partenaires, une frustration quelconque.
Dans la médisance, il y a le plaisir de critiquer une personne qu'on n'aime pas, juste dire du mal et ainsi se valoriser, sympathiser avec d'autres qui pensent la même chose ou évacuer les sentiments négatifs qui peuvent polluer sa pensée, mais la personne qui médis ne veut pas que les choses changent.
Dans la critique il n'y a pas forcément de plaisir, il y a surtout un besoin : il faut que les choses changent sinon on coure à la catastrophe, c'est davantage un problème à résoudre, et la critique devient une étape essentielle, mais ça s'inscrit dans un processus plus long et plus complexe.
(Du moins c'est comme ça que je le vois... :roll: )
HPI (28/12/2017) à QI hétérogène. Phobies sociales.
RDV pris avec le CRA (18 mois d'attente => été 2019).
INFJ dans la classification Myers-Briggs.
Amie avec un Aspie.
---
"Aimez ce que jamais on ne verra deux fois." - Alfred de Vigny

Avatar du membre
Flower
Forcené
Messages : 3683
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: vos "bugs" sociaux !

#834 Message par Flower » lundi 12 février 2018 à 11:48

Travailler dans un endroit où les pauses se prennent à tour de rôle? Quand on est le seul à partir en pause, pas besoin de socialiser...
Sinon j'avoue qu'avec mes collègues, il n'y a pas de coutume particulière à passer les pauses déjeuner ensemble et il n'y a pas de "pause café" collective. On a bien trop de travail pour ça! J'ai connu une seule fois une équipe où les gens allaient prendre un café ensemble le matin, mais 1) ça durait maximum 15 minutes, 2) ça faisait plutôt une mini-réunion de travail et 3) ça ne posait de problèmes à personne quand on ne venait pas à chaque fois. En plus à l'époque je n'étais que stagiaire donc c'était moins important. Après, j'y suis quand même allée assez régulièrement parce qu'ils faisaient du bon jus d'orange. :)
Détectée HQI à 7 ans, diagnostiquée aspie le 07/07/2015.

Avatar du membre
RedMacbeth
Fidèle
Messages : 141
Enregistré le : jeudi 8 février 2018 à 21:42

Re: vos "bugs" sociaux !

#835 Message par RedMacbeth » lundi 12 février 2018 à 16:16

MrsJack a écrit :Il peut m'arriver de partir sans dire au revoir pour cette raison.
Si je ne salue pas en fin de conversation, je passe les dix minutes suivantes à me fustiger pour ne pas avoir été poli.e...
MrsJack a écrit :Le livre ou le téléphone ça fait malpoli car c'est une façon de dire "ce que tu dis m'emmerde grave", donc j'évite pourtant c'est pas l'envie qui m'en manque..
Dans mon cas ce n'est pas très gênant, car il me suffit simplement de rester dans la salle de cours pendant que mes camarades sortent, si jamais je n'ai pas envie de parler.
D'un autre côté, il y a eu des occasions où j'ai dû être impoli.e parce que je préférais lire que de participer, ou regarder mon téléphone, mais j'ai une tolérance très, très faible à l'ennui... Donc si on conversation m'agace ou ne m'est pas productive, très rapidement, je passe à autre chose. Dont mon téléphone, mon carnet de notes ou mes livres. Ca ne doit pas être très sociable comme comportement^^
MrsJack a écrit :La médisance n'est pas la critique, on ne peut pas la dire "en face".
La critique est constructive : c'est un désir d'améliorer les choses et donc elle nécessite d'être exposée aux oreilles de tous. Tant pis si ce n'est pas gentil.
La médisance est un éxutoire, un moyen d'évacuer en privé, mais avec des partenaires, une frustration quelconque.
Dans la médisance, il y a le plaisir de critiquer une personne qu'on n'aime pas, juste dire du mal et ainsi se valoriser, sympathiser avec d'autres qui pensent la même chose ou évacuer les sentiments négatifs qui peuvent polluer sa pensée, mais la personne qui médis ne veut pas que les choses changent.
Mais alors, quel est l'intérêt de la médisance ? C'est très désagréable parce que ça revient souvent aux oreilles de la personne concernée. Des gens parlent parfois dans mon dos à trois mètres de moi et j'entend tout ce qu'ils disent. C'est très désagréable, ça me met mal pour les quelques heures qui suivent et en plus, je préfèrerais qu'il m'en parlent en face.
Il existe sans doute un côté très jouissif, très sadique, à médire. Ca peut faire du bien de cracher son venin sur quelqu'un qui l'a mérité, mais cette personne l'a mérité. Elle s'est montrée méchante, et on s'en plaint à ses amis, sa famille, son comapagnon... Mais ce que je dis dans ces cas là, je le pense vraiment, et je pourrais le répéter en face si la personne me le demandait.
Personne en questionnement : asperger, HPI, les deux, aucun ? Et non diagnostiqué.e

scorame
Forcené
Messages : 526
Enregistré le : lundi 16 janvier 2017 à 20:09

Re: vos "bugs" sociaux !

#836 Message par scorame » jeudi 15 février 2018 à 19:02

redmacbet dis
Je ne sais jamais comment mettre fin à une conversation, où quoi répondre quand elle paraît terminer, en guise de salutation^^
moi pareil j'ai souvent ce souci , savoir dire stop arrêter la conversation parfois (lorsque je perçois cher l'autre qu'il veux ce casser je culpabilise et me fais des noeuds dans la tête ) :innocent: , se retiré lorsqu'il le faut est pas facile à estimer..... ou je coupe la parole, bcp moins que autrefois cela dis , on me le disait donc j'ai modifié cela , pas entièrement régler cela dis ...
ou alors je dis d'un mec que je trouve bien de sa personne qu'ils est beau mec , la j'ai compris aprés coup que tu passes limite pour un homo un PD comme certains disent , je suis hétéro :mryellow: .... bref

ou encore j'ai dis à une femme que j'aime ces formes :mryellow: , j'ai appris qu'elles l’interprètent cela comme étant grosse, ben quoi ? :innocent: , donc j'apprend de mes gaffes :roll: :mrgreen: ..la c'était avant j'ai compensé nombres d'entre elles ces gaffes ,sauf savoir s'arrêter la j'ai encore du mal .
jnnjn

Avatar du membre
RedMacbeth
Fidèle
Messages : 141
Enregistré le : jeudi 8 février 2018 à 21:42

Re: vos "bugs" sociaux !

#837 Message par RedMacbeth » jeudi 15 février 2018 à 21:38

Arrêter une conversation est vraiment, vraiment dur, je trouve. Parfois, tu rajoutes un truc, et les gens te regardent encore plus bizarrement. Quoi dire ?
J'ai aussi beaucoup de mal à pouvoir parler dans des groupes de plein de personnes, parce que j'amorce une phrase, et quelqu'un d'autre me coupe sans s'en apercevoir... . Meh. Je préfère les dialogues avec une ou deux personne. C'est plus facile.
scorame a écrit :ou alors je dis d'un mec que je trouve bien de sa personne qu'ils est beau mec , la j'ai compris aprés coup que tu passes limite pour un homo un PD comme certains disent , je suis hétéro .... bref
J'ai jamais compris pourquoi les hommes hétéros ne pouvaient pas dire d'autres hommes qu'ils étaient beau... Tandis que les femmes entre elles, n'importe quelles femmes, disent d'une autre qu'elle est magnifique et ça passe très bien. Je veux dire, c'est simplement énoncer un fait esthétique.
A priori, c'est parce que les hommes ont peur de passer pour des homos qu'ils ne le disent pas. Passer pour un homo est dérangeant pour un homme hétéro car ça signifie manquer de virilité et être efféminé, et tout ce qui touche au féminin est honteux.
(Raisonnement issu de mon compagnon féministe).
Bon, ça n'explique pas pourquoi, si ? C'est esthétique. Mon chat est beau, mais je n'ai aucune attirance pour lui. Simplement, c'est une belle chose, avec ses poils argentés soyeux et son regard vert aux aguets !
Personne en questionnement : asperger, HPI, les deux, aucun ? Et non diagnostiqué.e

romain444
Régulier
Messages : 33
Enregistré le : vendredi 16 février 2018 à 3:16

Re: vos "bugs" sociaux !

#838 Message par romain444 » vendredi 16 février 2018 à 9:50

Un client quitte la salle hier soir, il me souhaite une bonne soirée et je lui répond "salut ça va et toi ?"

J'ai d'abord eu honte, puis j'ai fini par trouver ça drôle !
Non diagnostiqué SA, mais je me pense aspie

Aline26
Habitué
Messages : 73
Enregistré le : lundi 14 novembre 2016 à 1:21

Re: vos "bugs" sociaux !

#839 Message par Aline26 » vendredi 16 février 2018 à 14:55

J'ai fais un stage linguistique en Italie en 2015. Le premier jour, une fille de mon école m'a invité à manger avec elle pour faire connaissance. On n'a pas dit un mot de tout le repas, ce fut le moment le plus bizarre de toute ma vie. Après ce genre de moment, je ne peux pas m'empêcher d'avoir honte car c'est surréaliste.

Sinon, un jour quand j'étais au lycée, je me suis retrouvée seule avec un garçon de mon école que je ne connaissais pas bien dans les transports pour rentrer chez moi. Arrivés au moment de se séparer à la gare, il a tourné la tête vers quelqu'un. J'ai cru qu'il allait partir, alors j'ai tout simplement continué mon chemin sans lui dire au revoir. En me retournant un peu plus loin, j'ai vu qu'il me cherchait. Gros malaise quand je l'ai revu le lendemain à l'école. :lol:
Syndrigast

Les personnes les plus difficiles à aimer sont celles qui en ont le plus besoin

TOC / Cyclothymie / TSA

Avatar du membre
RedMacbeth
Fidèle
Messages : 141
Enregistré le : jeudi 8 février 2018 à 21:42

Re: vos "bugs" sociaux !

#840 Message par RedMacbeth » vendredi 16 février 2018 à 20:47

Tiens, je sais pas si ça rentre dans "bugs", mais j'ai paniqué un peu aujourd'hui quand on m'a mis au milieu de toute la classe pour critiquer mon projet artistique.
Y avait trop de monde, trop de jugement, et quand j'ai commencé à avoir les larmes aux yeux (personne disait rien de méchant, mais c'est toujours oppressant) et qu'on m'a frotté le dos pour me réconforter, j'ai un peu rejeté la main puis je suis parti.e

Sinon, après, j'ai eu une altercation avec un prof, et le responsable m'a proposé de m'excuser et de lui dire que je regrettais.
"Mais je regrette pas ! Et je suis pas désolé !"
(Mon compagnon, soutien indéfectible, a bien ri.) (En même temps, le prof en question l'avait cherché, il avait été injuste envers une camarade).
Personne en questionnement : asperger, HPI, les deux, aucun ? Et non diagnostiqué.e

Répondre