Ruminations, rancœur, ressentiment, pensées envahissantes ...

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
Crépuscule
Passionné
Messages : 440
Enregistré le : vendredi 5 décembre 2014 à 0:16
Localisation : Ailleurs

Ruminations, rancœur, ressentiment, pensées envahissantes ...

#1 Message par Crépuscule » samedi 16 mai 2015 à 11:12

Sentiment d'injustice, rancune, aigreurs (d'estomac ?) etc... :?

Sincèrement : cela vous est-il arrivé de garder en vous des choses (injustes, méchantes) qu'on vous a fait, que vous avez vécu, de les avoir gardées éventuellement pendant très longtemps, sans jamais être en paix avec cela, sachant comme ce genre de sentiment peut être destructeur pour soi ?
Même le sachant, avez-vous du mal à vous en débarrasser, avec une tendance à ruminer ?

Ou au contraire êtes-vous particulièrement détaché(e)s malgré des épreuves parfois difficiles ? Si oui, savez-vous pourquoi, comment vous faites ? Éventuellement c'est venu avec l'âge ?

Pensez-vous que cela dépende du vécu de chacun en plus de sa sensibilité propre ? Jugez-vous les autres sur ce point ? Considérez-vous que chacun fait comme il peut avec les moyens qu'il possède ?
« La vie, c’est très drôle, si on prend le temps de regarder. »
Jacques Tati>>>>>
Non diagnostiqué et a abandonné ce genre de démarches, être humain quand même :D Présentation

bidouille
Forcené
Messages : 3052
Enregistré le : lundi 16 janvier 2012 à 7:15
Localisation : region parisienne
Contact :

Re: Ruminations, rancœur, ressentiment, ...

#2 Message par bidouille » samedi 16 mai 2015 à 11:26

Je suis completement la dedans
Maman bizarroïde d'un grand boud de 11 ans (EIP TDA) et d'un ptit bouyou de 10 ans Asperger TDAH.
En cours de diagnostic pour une myasthenie grave
Tous différents , tous humains!

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26739
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Ruminations, rancœur, ressentiment, ...

#3 Message par freeshost » samedi 16 mai 2015 à 11:30

J'ai plutôt tendance à me détacher, surtout me disant que :

- la rancune, c'est pas bon pour la santé mentale, c'est pas bon pour le repos, c'est pas bon pour le sommeil,
- la rancune, ça peut évoluer vers des sentiments destructeurs (la haine, la vengeance, etc.), c'est pô l'but !,
- la rancune concerne souvent des futilités de pacotille ; en fait, c'est pas si grave ;
- kossé la meilleure attitude que je peux avoir ? la rancune ? le pardon ? le détachement ? le lâcher-prise ? l'indifférence ? l'insulte ? l'humour ?

Donc, je respire un bon coup, me reposant dans ma calme solitude, respire lentement plusieurs fois de suite, lentement, il est urgent de respirer lentement, de ne penser à rien. :)

Ça ne veut pas dire qu'il faut se laisser piler dessus et se taire. Mais on peut réagir plus tard, quand on sera plus calme, quand on aura pris le temps de réfléchir à des solutions constructives.

Bon, j'ai la chance de ne pas avoir vécu d'événements traumatisants, de ne pas être persécuté. :) Ça doit être plus difficile, je me dis de prime abord, pour une personne ayant vécu des événements traumatisants et/ou qui est persécutée (intimidée, frappée, insultée, humiliée, violée, menacée, espionnée, torturée, etc.), et qui peut alors développer une "carapace" pour se défendre.
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Crépuscule
Passionné
Messages : 440
Enregistré le : vendredi 5 décembre 2014 à 0:16
Localisation : Ailleurs

Re: Ruminations, rancœur, ressentiment, ...

#4 Message par Crépuscule » samedi 16 mai 2015 à 13:07

bidouille a écrit :Je suis completement la dedans
Si cela peut encourager, il est possible de sortir de ça... j'en suis la preuve vivante, même si ça revient parfois :(
Je crois qu'il faut le temps même s'il y a des blessures qui ne ne guérissent pas vraiment.
« La vie, c’est très drôle, si on prend le temps de regarder. »
Jacques Tati>>>>>
Non diagnostiqué et a abandonné ce genre de démarches, être humain quand même :D Présentation

Avatar du membre
Crépuscule
Passionné
Messages : 440
Enregistré le : vendredi 5 décembre 2014 à 0:16
Localisation : Ailleurs

Re: Ruminations, rancœur, ressentiment, ...

#5 Message par Crépuscule » samedi 16 mai 2015 à 13:10

freeshost a écrit : Bon, j'ai la chance de ne pas avoir vécu d'événements traumatisants, de ne pas être persécuté. :) .
Je crois que ça aide effectivement à être plus en paix avec soi-même et plus détaché, c'est bien d'en être conscient à mon avis :bravo:
« La vie, c’est très drôle, si on prend le temps de regarder. »
Jacques Tati>>>>>
Non diagnostiqué et a abandonné ce genre de démarches, être humain quand même :D Présentation

Daenerys
Fidèle
Messages : 103
Enregistré le : samedi 28 mars 2015 à 19:18

Re: Ruminations, rancœur, ressentiment, ...

#6 Message par Daenerys » samedi 16 mai 2015 à 13:27

:arrow: :arrow: :arrow:
Modifié en dernier par Daenerys le jeudi 8 octobre 2015 à 21:51, modifié 2 fois.

bidouille
Forcené
Messages : 3052
Enregistré le : lundi 16 janvier 2012 à 7:15
Localisation : region parisienne
Contact :

Re: Ruminations, rancœur, ressentiment, ...

#7 Message par bidouille » samedi 16 mai 2015 à 22:55

Alors en fait c'est pas sur de tels choses que je rumines, ca sera vraiment sur des Evénement anodin ou j'estime ne pas avoir réagit de manière adéquat. Je vais donc me repasser en boucle l'episode dans la tête en essayant d'imaginer comme j'aurai pu réagir et tenter de trouver la meilleure des réactions.
Maman bizarroïde d'un grand boud de 11 ans (EIP TDA) et d'un ptit bouyou de 10 ans Asperger TDAH.
En cours de diagnostic pour une myasthenie grave
Tous différents , tous humains!

Avatar du membre
zad
Forcené
Messages : 3896
Enregistré le : mercredi 6 juillet 2011 à 19:48
Localisation : br
Contact :

Re: Ruminations, rancœur, ressentiment, ...

#8 Message par zad » dimanche 17 mai 2015 à 14:26

bidouille a écrit :Alors en fait c'est pas sur de tels choses que je rumines, ca sera vraiment sur des Evénement anodin ou j'estime ne pas avoir réagit de manière adéquat. Je vais donc me repasser en boucle l'episode dans la tête en essayant d'imaginer comme j'aurai pu réagir et tenter de trouver la meilleure des réactions.
oui ça m'arrive aussi ^^ c'est chiant :)
et parfois il s'agit d’événements qui ont des années et des années

ça a qd meme un point positif : c'est un entrainement, ça prépare
à une situation similaire et d'y réagir mieux
TSA :mryellow:

Avatar du membre
Lilas
Modératrice
Messages : 3520
Enregistré le : dimanche 14 juillet 2013 à 12:17
Contact :

Re: Ruminations, rancœur, ressentiment, ...

#9 Message par Lilas » dimanche 17 mai 2015 à 14:56

Dans ce sens-là, je fais beaucoup aussi.

Surtout repasser en boucle les inreractions sociales.

Heureusement que j'en ai peu parce que quelques mots échangés peuvent me fournir matière à ruminer des jours, semaines, mois années... selon l'énormité de la bourde que j'ai pu dire.

La dernière date d'hier d'ailleurs et je suis mal depuis :?

Mais sinon, concernant le pardon, j'ai appris à cultiver volontairement une certaine rancoeur car naturellement j'ai plutôt tendance à chercher des excuses à l'autre et à pardonner, et de ce fait à retomber indéfiniment dans les mêmes pièges.
Lilas - TSA (AHN)

"Je suis sur la terre comme dans une planète étrangère où je serais tombé de celle que j’habitais" - Jean-Jacques Rousseau

Pupuce
Forcené
Messages : 5331
Enregistré le : vendredi 3 janvier 2014 à 3:44

Re: Ruminations, rancœur, ressentiment, ...

#10 Message par Pupuce » dimanche 17 mai 2015 à 15:31

Lilas a écrit :Mais sinon, concernant le pardon, j'ai appris à cultiver volontairement une certaine rancoeur car naturellement j'ai plutôt tendance à chercher des excuses à l'autre et à pardonner, et de ce fait à retomber indéfiniment dans les mêmes pièges.
Pareil :? J'en veux à mort à l'autre sur le coup mais ça passe aussi vite que c'est venu, j'ai toujours envie de croire que les gens peuvent s'améliorer(moi y compris)et donc j'oublie presque trop vite ce que la personne m'a fait jusqu'au jour où ça recommence :?

J'ai pris cette habitude de ne pas oublier ce qui m'a été fait depuis quelques années, je conserve parfois des correspondances ou autres que je relis juste pour me rafraîchir la mémoire de temps en temps, histoire de ne pas me faire encore avoir une fois de plus et de le regretter amèrement.

En même temps, je trouve dommage de nourrir cette rancoeur :innocent: mais c'est un mal pour un bien me concernant(savoir se protéger). Mais honnêtement, je ne suis pas en paix avec moi-même avec ce type de fonctionnement, je préfère le pardon. Il faudrait que j'arrive à concilier le concept de pardon mais sans l'oubli. D'ailleurs, comment peut-on pardonner sans oublier(et donc se protéger)? Est-il réellement possible de pardonner à une personne sans occulter ce qu'elle nous a fait? Si l'on garde une certaine distance, une certaine méfiance, a-t-on réellement pardonné?

freeshost a semé par ci par là des graines sur le forum, j'aimerais bien avoir sa vision du pardon(ce que cela suggère, ce que cela implique etc..) s'il passe par là :)

J'avoue être très binaire pour ça(comme pour beaucoup trop de choses d'ailleurs), soit j'occulte, soit je coupe les ponts. Ya du boulot :|

Edit : et j'ai remarqué avec le temps qu'occulter, ou pardonner en "oubliant", ou en essayant de prendre de la "hauteur" par rapport au litige, n'était pas forcément ce qu'il y a de mieux, car si cela se reproduit, alors la colère et le ressentiment sont démultipliés, les mécanismes étant réactivés, cela peut se muer en haine, voire en rage. Les choses ne font qu'empirer et ce n'est pas du tout confortable. Je n'ai pas encore trouver l'issue(mais peut-être que ça va viendre, mon psy TCC m'a dit la semaine dernière "la semaine prochaine, nous parlerons de votre frère..." --> :shock: :sick: :sick: :sick: "je ne peux pas le blairer" "et bien vous me parlerez de votre frère que vous ne pouvez pas blairer" :lol: (ça promet :| )
Officiellement non-autiste

"J'aurais pas été besoin" Nikos Aliagas, philosophe grec des Lumières

Avatar du membre
Idée
Forcené
Messages : 3995
Enregistré le : vendredi 13 juillet 2012 à 19:58

Re: Ruminations, rancœur, ressentiment, ...

#11 Message par Idée » dimanche 17 mai 2015 à 17:31

Pupuce a écrit :En même temps, je trouve dommage de nourrir cette rancoeur :innocent: mais c'est un mal pour un bien me concernant(savoir se protéger).
Ce que je trouve complexe, c'est le fait qu'avoir eu des difficultés par la passé à se protéger, lors de rencontres qui étaient nocives (ne pas avoir vu au moment où c'était vécu, ne pas avoir compris, ne pas avoir su décoder les signaux qui nous alertaient d'un danger et d'y avoir réagit en conséquence à temps), amène parfois ensuite un excès de protection qui fait aussi du mal en un sens. En tous les cas, cela rend plus difficile qu'avant les contacts subséquents. Cela laisse aussi l'organisme sur le qui-vive.
HP+SA

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10553
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Ruminations, rancœur, ressentiment, ...

#12 Message par Lilette » dimanche 17 mai 2015 à 17:57

had a écrit :
bidouille a écrit :Alors en fait c'est pas sur de tels choses que je rumines, ca sera vraiment sur des Evénement anodin ou j'estime ne pas avoir réagit de manière adéquat. Je vais donc me repasser en boucle l'episode dans la tête en essayant d'imaginer comme j'aurai pu réagir et tenter de trouver la meilleure des réactions.
oui ça m'arrive aussi ^^ c'est chiant :)
et parfois il s'agit d’événements qui ont des années et des années
Même chose ici il me semble.
TSA.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26739
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Ruminations, rancœur, ressentiment, ...

#13 Message par freeshost » dimanche 17 mai 2015 à 18:54

Pupuce a écrit :freeshost a semé par ci par là des graines sur le forum, j'aimerais bien avoir sa vision du pardon(ce que cela suggère, ce que cela implique etc..) s'il passe par là :)
Forgiven but not forgotten. :mrgreen: [Pardonné mais pas oublié. Distinguer l'oubli du pardon.]

Pourquoi pardonner :)

Ben, sérieux... la rancune, je la vois comme un fardeau.

En plus, si cette mauvaise graine se met à germer, elle peut devenir de la haine, de la vengeance, ... les sentiments destructeurs peuvent se développer, voire donner lieu à des actes destructeurs (insultes, frappes, etc.)...

Bon, cela dit, je peux couper les ponts sans être envahi sur la durée par les sentiments destructeurs. Et j'applique un certain type de proportionnalité. Que ma confiance en l'autre soit rompue ou non, j'évacue ces sentiments destructeurs, en réfléchissant à la meilleure possibilité.

Mes idées directrices :

- rester maître de mes pensées,
- ne pas ajouter de l'huile sur le feu (éviter l'escalade d'engagement, de violence),
- respirer lentement le grand air, :mrgreen:
- l'impartialité, ("Si j'étais une personne extérieure au conflit, que ferais-je pour intervenir tout en restant impartiale ?")
- ne pas mettre tout le monde dans le même paquet, [Ne pas "en vouloir à la terre entière". :P ]
- dire les choses calmement (quand l'autre personne est aussi calme).
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Crépuscule
Passionné
Messages : 440
Enregistré le : vendredi 5 décembre 2014 à 0:16
Localisation : Ailleurs

Re: Ruminations, rancœur, ressentiment, ...

#14 Message par Crépuscule » dimanche 17 mai 2015 à 21:36

Concernant le pardon, personnellement je trouve qu'il est une bonne chose pour soi-même, dans l'idée d'être en paix plutôt que ressasser des sentiments destructeurs, cela peut apaiser à défaut d'oublier,
mais que le mauvais coté de la chose est qu'il peut déresponsabiliser, un peu par exemple comme le catholique qui se sent pardonné le dimanche parce qu'il va faire des génuflexions pour les turpitudes qu'il a commis la semaine, et qui recommence la semaine prochaine...

A priori je garderais le pardon pour moi et pour le reste je tenterai d'être neutre et de bien faire sans grands discours :?:
« La vie, c’est très drôle, si on prend le temps de regarder. »
Jacques Tati>>>>>
Non diagnostiqué et a abandonné ce genre de démarches, être humain quand même :D Présentation

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26739
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Ruminations, rancœur, ressentiment, ...

#15 Message par freeshost » dimanche 17 mai 2015 à 22:11

Il s'agit d'apaiser les esprits, tant le sien que celui des autres. :mrgreen:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Répondre