Ruminations, rancœur, ressentiment, pensées envahissantes ...

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Manfromnowhere
Habitué
Messages : 87
Enregistré le : samedi 29 avril 2017 à 18:37

les pensées envahissantes

#46 Message par Manfromnowhere » mercredi 12 septembre 2018 à 19:40

Modération (Tugdual) : Fusion de sujets (début).


Bonjour à tous,

aujourd'hui j'ai vécu une journée assez pénible, je suis assez deprimé depuis qq jours.
Je prépare actuellement un master à la maison, aujourd'hui je faisais un devoir en économie à rendre par internet, et pendant que je le faisais j'ai été pris de plein de pensées parasites et d'envie suicidaires.
Je me suis dis "je retrouverai jamais personne" , "j'aurai jamais de boulot qui me convient" , "j'suis nul et sans intérêt". Et ça m'a tourné dans la tête pendant une heure.

je voulais savoir si ça vous arrivait à vous aussi ce genre de chose.

Avatar du membre
Matou
Occasionnel
Messages : 21
Enregistré le : mardi 11 septembre 2018 à 11:37

Re: les pensées envahissantes

#47 Message par Matou » mercredi 12 septembre 2018 à 20:33

En ce moment je suis en plein dans une phase de cogitation permanente.

Je n'ai pas réussi à bien profiter de mes vacances tant je pensais en boucle à mon avenir.
Je cogite je cogite et je cogite.

Je me pose des question sur mon avenir au lieu de profiter du présent.
Si je dois ou non quitter la région, mon ras le bol de vivre dans un petit logement et si je vais arriver à en changer, et même sur mes choix «childfree»

J'ai beau me dire qu'il faut que je laisse un peu les choses se faire, je n'arrive pas à calmer ses pensées.
2017 début d'un suivi psy pour syndrome anxio-depressif qui court depuis l'adolescence
2019 et un Syndrome cliniquement isolé pour la route (neuro)
objectif 2020 lettre du psy pour rdv en centre de diag TSA + rdv en libéral

Clementine
Occasionnel
Messages : 21
Enregistré le : lundi 27 août 2018 à 22:16

Re: les pensées envahissantes

#48 Message par Clementine » mercredi 12 septembre 2018 à 20:34

Et bien oui, ça m’arrive très régulièrement je crois.
Mais j’ai la chance que ce ne soit pas des pensées négatives ou violentes.
Exemple d’aujourd’hui, je mettais le linge à sécher, une phrase qui expliquait pourquoi et comment je choisissais les vêtements que j’attachais avec une pince, et ceux que je laissais sans, n’ayant pas assez de pinces.

C’est nettement moins gênant que des pensées suicidaires, c’est sur. Mais agaçant tout de même, puisque ça tourne en boucle, et que franchement, je sais bien comment j’ai trié les pinces/pas pinces, pas besoin que mon cerveau me l’explique 14 fois au bas mot.
En questionnement / non-diagnostiquée

Avatar du membre
Controleur
Passionné
Messages : 328
Enregistré le : samedi 27 août 2016 à 18:09
Localisation : France(mobile)

Re: les pensées envahissantes

#49 Message par Controleur » mercredi 12 septembre 2018 à 21:04

Manfromnowhere a écrit :
mercredi 12 septembre 2018 à 19:40
Bonjour à tous,

aujourd'hui j'ai vécu une journée assez pénible, je suis assez deprimé depuis qq jours.
Je prépare actuellement un master à la maison, aujourd'hui je faisais un devoir en économie à rendre par internet, et pendant que je le faisais j'ai été pris de plein de pensées parasites et d'envie suicidaires.
Je me suis dis "je retrouverai jamais personne" , "j'aurai jamais de boulot qui me convient" , "j'suis nul et sans intérêt". Et ça m'a tourné dans la tête pendant une heure.

je voulais savoir si ça vous arrivait à vous aussi ce genre de chose.
Ce qu'il faudrait savoir en fait c'est au delà de ces absolus de pensée tristes ,chercher à quoi ça se rapporte. Es ce que c'est des inquiétudes que t'à ou parce qu'un ancien maître de stage t'a vraiment mal parler, voir du harcelement?

Moi de mon côté quand je suis hyper fatigué, bah je pleure de fatigue . Parfois bah c'est des focus carrément ou certains m'abandonnent. D'autres fois en présence de femmes même quand pourtant je fais juste un peu de conversation, bah go souvenirs n'ayant plus rien à voir avec le réel.


Modération (Tugdual) : Fusion de sujets (fin).
Diagnostique autiste par le CRA en mars 2009

Si vi pacem, para bellum

Traduction Latine: Si tu veux la paix, prépare la guerre

Contrôleur des finances publiques 2ème classe en trésorerie municipale.

Adepte de la médecine chinoise.

Avatar du membre
Plieur Fou
Passionné
Messages : 360
Enregistré le : lundi 4 juin 2018 à 10:17
Localisation : Planète Zorg/Repli interstellaire en Normandie
Contact :

Re: les pensées envahissantes

#50 Message par Plieur Fou » mercredi 12 septembre 2018 à 21:27

Manfromnowhere a écrit :
mercredi 12 septembre 2018 à 19:40
j'suis nul et sans intérêt".
ABSOLUMENT PAS ! :naugty:
Manfromnowhere a écrit :
mercredi 12 septembre 2018 à 19:40
je voulais savoir si ça vous arrivait à vous aussi ce genre de chose.
Pas ou plus forcement jusqu'à la pensée suicidaire , mais des pensées parasites : régulièrement , à différents niveaux dans différents contextes , c'est pas aisé de décrire cela .
Trouble du Spectre de l'Autisme sans déficit intellectuel ni altération du langage.

Avatar du membre
Plieur Fou
Passionné
Messages : 360
Enregistré le : lundi 4 juin 2018 à 10:17
Localisation : Planète Zorg/Repli interstellaire en Normandie
Contact :

Re: Ruminations, rancœur, ressentiment, pensées envahissantes ...

#51 Message par Plieur Fou » mercredi 12 septembre 2018 à 21:38

Et pour aller jusqu'au bout , je vais encore faire appel à l'age , mais aujourd'hui à 39 , j'arrive à faire fi depuis peu de temps , quelques années de ces pensées .

Avant j’étais d"'une rancune si profonde qu'elle me bouffait la vie terriblement et que les pensées qui y étaient associés étaient vraiment .... :twisted: :twisted: :twisted:
J'en voulais presque au moins à la Terre entière
Quand j’étais enfant j’étais un ange, la confrontation avec le monde , les autres m'aurait bien fait devenir un diable , mais je suis bon au fond de moi et le temps à fait son oeuvre, je me suis assagi et avec cela , les pensées envahissantes ce sont atténuées.
Trouble du Spectre de l'Autisme sans déficit intellectuel ni altération du langage.

2N3055
Forcené
Messages : 677
Enregistré le : jeudi 3 août 2017 à 7:10

Re: Ruminations, rancœur, ressentiment, pensées envahissantes ...

#52 Message par 2N3055 » mercredi 12 septembre 2018 à 21:49

Manfromnowhere a écrit :…je voulais savoir si ça vous arrivait à vous aussi ce genre de chose.
Oui, ça m'est arrivé pendant trop longtemps,
mais maintenant, je sais que c'était à chaque fois que j'étais fatigué.
Alors, je m'en sers d'alarme pour me dire : "Bon, il me faut manger, dormir, me détendre, le moral va revenir et ça ira mieux." :kiss:
Diagnostiqué Asperger par Psychiatre Libéral en Juin 2019

Avatar du membre
PetitNuage
Passionné
Messages : 442
Enregistré le : samedi 28 avril 2018 à 16:37

Re: Ruminations, rancœur, ressentiment, pensées envahissantes ...

#53 Message par PetitNuage » mercredi 12 septembre 2018 à 22:26

Oh que oui ... je rumine énormément ... :(

J'aimerais avoir un bouton on / off
pour déconnecter mon cerveau de temps à autre !

Quand on vit seul, je trouve qu'il est plus difficile
de mettre un terme aux pensées envahissantes
car personne n'introduit d'autre sujet de pensée
qui pourrait chasser celles qui nous obsèdent...

Bon courage à toi Manfromnowhere ... :D

Ma psy pense, depuis qu'elle a découvert le syndrome d'Asperger, que je pourrais être Aspie.
Dossier envoyé au CRA. Délai d'attente annoncé 2 ans :roll: .

Avatar du membre
Jolteon
Habitué
Messages : 71
Enregistré le : mardi 19 septembre 2017 à 20:13

Re: Ruminations, rancœur, ressentiment, pensées envahissantes ...

#54 Message par Jolteon » mercredi 12 septembre 2018 à 23:15

je voulais savoir si ça vous arrivait à vous aussi ce genre de chose.
Oui. Exactement la situation que tu décris (sauf la partie sur le master économie) ça m'est arrivé à plusieurs reprises. Et des pensées envahissantes à propos d'autres choses dont certaines insignifiantes pour les autres mais que je vais ressasser pendant des heures voir des jours.

Courage...
Diagnostiquée TSA.

2N3055
Forcené
Messages : 677
Enregistré le : jeudi 3 août 2017 à 7:10

Re: Ruminations, rancœur, ressentiment, pensées envahissantes ...

#55 Message par 2N3055 » mercredi 12 septembre 2018 à 23:18

…J'aimerais avoir un bouton on / off
pour déconnecter mon cerveau de temps à autre !…
Exactement le même problème,
je n'ai toujours pas trouvé ce fameux bouton On/Off

Mais il est où ce foutu mode d'emploi ! :D
Diagnostiqué Asperger par Psychiatre Libéral en Juin 2019

Avatar du membre
Grisha
Adepte
Messages : 289
Enregistré le : lundi 13 août 2018 à 19:10
Localisation : Lyon

Re: Ruminations, rancœur, ressentiment, pensées envahissantes ...

#56 Message par Grisha » mercredi 12 septembre 2018 à 23:21

Je repars sur le sujet de Crépuscule, qui me parle énormément...
Au collège, j’ai trimballé pendant quatre ans un gros sac de souffrance et de haine — pour la haine pure, surtout 5° —, auquel j’ai ajouté la nuance « rancœur absolue » en 4° & 3°, avec cynisme vilain. La cause : beaucoup d’injustices, effectivement ; la catastrophe de tous côtés. Mais pas besoin d’aller chercher très loin : chaque journée avait sa petite phrase acide, avec son doux moment « je reviens samedi et je mets le feu ». À cette époque, je faisais des crises de larmes à cause de la colère, qui était réprimée, et de la souffrance, qui était travestie en une indifférence provocante. Je me souviens, ces moments étaient extrêmement éprouvants physiquement. Je les redoutais mais ils me faisaient énormément de bien.
Après, je suis passée en mode apathique — sur fond d’hypersensibilité, évidemment —, avec fortes ruminations. J’ai conclu mes analyses et, en arrivant au lycée, je me suis retrouvée face à un joli système personnel. Et d’une belle puissance, je dois dire ! :mryellow: Encore trois années d’école à subir, années durant lesquelles j’ai consolidé tout ça. Les sentiments toxiques, notamment la rancœur vis-à-vis du système scolaire, ont pris des formes élégantes. La violence que je portais a été justifiée rationnellement. Mais malgré le sens que tout cela avait désormais pour moi — tout cela constituait ma précieuse différence —, j’ai senti que j’avais comme un marécage de poison dans la tête. J’ai réalisé que je n’étais plus capable de douceur. :innocent:
Heureusement, cet état a été résolu par la fin de l’école. Anxiété : - 90 % ; plus de sentiments toxiques, plus de souffrance. Je ne passe plus mon temps à subir. Du coup, mon système est encore plus puissant ! Parce que je suis heureuse après avoir été malheureuse, ce qui signifie que je suis invincible ! :D (Mes excuses pour cette naïveté grandiloquente.) Voilà pour ce sujet auquel je tenais à répondre, quitte à digresser. Ces choses que j’ai gardées, pour reprendre les mots de Crépuscule, ne sont plus un poids désormais. C’est comme si j’étais assise [debout] dessus après avoir passé sept ans à les porter...
Pas de diagnostic.
25/03 : entretien d’anamnèse.
10/05 : évaluation de l’efficience intellectuelle.
27/05 : restitution du bilan psy → H. P. I. et « ensemble d’éléments indiquant la présence associée d’un possible T. S. A. ».

pimpoline
Forcené
Messages : 502
Enregistré le : lundi 1 mai 2017 à 20:51

Re: Ruminations, rancœur, ressentiment, pensées envahissantes ...

#57 Message par pimpoline » jeudi 13 septembre 2018 à 10:26

Le sujet de Crépuscule me parlait énormément aussi.
Contente pour toi Grisha que tu aies pu enfin te débarrasser de ton fardeau après toutes ces années de souffrance inutile.

Quant à moi, je rumine et ressasse régulièrement ou davantage selon les périodes. Je peux me détacher de certaines choses sauf quand je ne comprends pas, là c'est bien plus dur. Accepter de ne pas comprendre pourquoi les autres agissent comme ils le font me rend parfois aigrie. Moi aussi je trouve que c'est plus dur de ne pas cogiter quand on est seul. On a vite tendance à s'enfermer dans sa bulle et à considérer l'extérieur comme forcément nuisible.
Mais là en ce moment, depuis quelques semaines, je me heurte à une incompréhension totale du comportement de certaines personnes autour de moi. Du coup je ressasse beaucoup pour essayer en vain de trouver une explication, mais j'en vois pas. En général je me fais tous les scénarios possibles avant de trouver le plus probable. Ou bien je laisse tomber si la personne n'en vaut vraiment pas le coup. Les gens sont contradictoires et moi aussi d'ailleurs, mais j'ai du mal à accepter ça de leur part. Donc oui y'a du ressentiment même si j'ai du mal à l'admettre, parce qu'on ne m'a rien fait de grave mais je déteste les petits faux pas irrespectueux et j'ai du mal à laisser passer ça.
En attente du RDV au CRA pour fin 2019...

Avatar du membre
Controleur
Passionné
Messages : 328
Enregistré le : samedi 27 août 2016 à 18:09
Localisation : France(mobile)

Re: Ruminations, rancœur, ressentiment, pensées envahissantes ...

#58 Message par Controleur » vendredi 14 septembre 2018 à 5:32

pimpoline a écrit :
jeudi 13 septembre 2018 à 10:26
Le sujet de Crépuscule me parlait énormément aussi.
Contente pour toi Grisha que tu aies pu enfin te débarrasser de ton fardeau après toutes ces années de souffrance inutile.

Quant à moi, je rumine et ressasse régulièrement ou davantage selon les périodes. Je peux me détacher de certaines choses sauf quand je ne comprends pas, là c'est bien plus dur. Accepter de ne pas comprendre pourquoi les autres agissent comme ils le font me rend parfois aigrie. Moi aussi je trouve que c'est plus dur de ne pas cogiter quand on est seul. On a vite tendance à s'enfermer dans sa bulle et à considérer l'extérieur comme forcément nuisible.
Mais là en ce moment, depuis quelques semaines, je me heurte à une incompréhension totale du comportement de certaines personnes autour de moi. Du coup je ressasse beaucoup pour essayer en vain de trouver une explication, mais j'en vois pas. En général je me fais tous les scénarios possibles avant de trouver le plus probable. Ou bien je laisse tomber si la personne n'en vaut vraiment pas le coup. Les gens sont contradictoires et moi aussi d'ailleurs, mais j'ai du mal à accepter ça de leur part. Donc oui y'a du ressentiment même si j'ai du mal à l'admettre, parce qu'on ne m'a rien fait de grave mais je déteste les petits faux pas irrespectueux et j'ai du mal à laisser passer ça.
Pour les incivilités du quotidien, tu as largement moyen de ne pas laisser passer. Quand par exemple quelqu'un traverse sans prévenir, tu klaxone avec un appel de phares en lui disant " Et le passage piéton pour vous c'est négligeable?"



Qu'es ce que tu ne comprends pas chez ces personnes dans leur comportement?

Evidement que le décryptage des intentions de l'autre est plus problématique encore plus quand l'autre met en place moultes stratagèmes plus ou moins conscients qui font que tu ne peux pas savoir ce qui se passe.

C'est une bonne idée de faire plusieurs hypothèses tout comme c'est sain de laisser tomber une personne qui n'en vaut vraiment pas le coup.
Diagnostique autiste par le CRA en mars 2009

Si vi pacem, para bellum

Traduction Latine: Si tu veux la paix, prépare la guerre

Contrôleur des finances publiques 2ème classe en trésorerie municipale.

Adepte de la médecine chinoise.

bidouille
Forcené
Messages : 3052
Enregistré le : lundi 16 janvier 2012 à 7:15
Localisation : region parisienne
Contact :

Re: Ruminations, rancœur, ressentiment, pensées envahissantes ...

#59 Message par bidouille » vendredi 14 septembre 2018 à 8:09

Je pourrais pas si je klaxonne et agresse jne personne c est encore pire. Non seulement la personne m'a agressee en traversant n'importe comment, et en plus elle m'a rendue agressive.
Je refuse cette montee de violence, qui est ce qui me fait souffrir justement. Qui fait que tout le monde s agresse se crie dessus...
Maman bizarroïde d'un grand boud de 11 ans (EIP TDA) et d'un ptit bouyou de 10 ans Asperger TDAH.
En cours de diagnostic pour une myasthenie grave
Tous différents , tous humains!

bidouille
Forcené
Messages : 3052
Enregistré le : lundi 16 janvier 2012 à 7:15
Localisation : region parisienne
Contact :

Re: Ruminations, rancœur, ressentiment, pensées envahissantes ...

#60 Message par bidouille » vendredi 14 septembre 2018 à 8:09

Je pourrais pas si je klaxonne et agresse jne personne c est encore pire. Non seulement la personne m'a agressee en traversant n'importe comment, et en plus elle m'a rendue agressive.
Je refuse cette montee de violence, qui est ce qui me fait souffrir justement. Qui fait que tout le monde s agresse se crie dessus...
Maman bizarroïde d'un grand boud de 11 ans (EIP TDA) et d'un ptit bouyou de 10 ans Asperger TDAH.
En cours de diagnostic pour une myasthenie grave
Tous différents , tous humains!

Répondre