Quel est votre intérêt restreint ?

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Braisillon
Occasionnel
Messages : 18
Enregistré le : mercredi 15 mai 2019 à 14:27

Re: Quel est votre intérêt restreint?

#316 Message par Braisillon » dimanche 9 juin 2019 à 12:32

Merci à ce forum d'exister !

Ça me permet de mettre à plat tout ça en vu d'un futur diagnostic.

Petite il y avait la préhistoire, les dinosaures, l'astronomie (j'avais accès à peu d'informations malheureusement à cette époque), les pierres, l'archéologie, l'anatomie (sans trop de ressources je passais mes après-midi sur la page des écorchés du dictionnaire), la thanatomorphose.

Après il y a eu quelques séries tv (encore une fois sans internet à l'époque c'était lent d'avoir des informations et pas de binge watching !), a débuté à l'adolescence l'obsession par rapport aux deux guerres mondiales. La première surtout à l'époque du collège.

Au lycée les débuts du cinéma, Tim Burton (mais comme il a laissé tombé tout ce que j'aimais chez lui j'ai eu un grand ressentiment à son égard qui perdure toujours...), les mangas.
Ensuite j'ai découvert les annales du disque monde de Terry Pratchett, une véritable obsession, qui après le big bang m'a suivi pendant plus de 10 ans à lire et relire en boucle ses livres....
Un manga encore une fois, fort mal à propos.

A l'âge adulte

L'anatomie est revenue sur le devant de la scène et la thanatomorphose.
Quelques séries.
La préhistoire notamment la femme préhistoirique.
Avant d'être enceinte la physiologie de l'accouchement, les couches lavables, allaitement, développement de l'enfant....
Le zéro déchet
La couture (grande frustration car en vie martiale avec un travail prenant, je n'ai pas pu aller au bout de ce que je voulais faire)
La première guerre mondiale, spécifiquement les malgré eux ainsi que la situation de l'Alsace Moselle et la voie sacrée.
Et tout récemment les U-boote du IIIème Reich (si quelqu'un a le livre de Alain Delize et qu'il souhaite s'en séparer....)

Je souffre du fait que, en vie maritale, avec un bébé en plus maintenant, j'ai peu de temps à consacrer à ces intérêts ! La liseuse me sauve la mise en ce moment mais je rêve de l'époque où, jeune active dans mon petit appartement, j'y passais des jours et des nuits en mangeant sur le pouce, sans aucune contrainte.
Neurotypique (jusqu'à preuve du contraire)

Miriel
Régulier
Messages : 40
Enregistré le : jeudi 20 décembre 2018 à 15:12

Réalisez vous d’avoir un intérêt restreint ?

#317 Message par Miriel » vendredi 5 juillet 2019 à 22:19

Modération (hazufel) : Déplacement des messages sur ce fil dédié

Ma question est mal formulée, est-ce que vous réalisez par vous même l’intensité de vos intérêts ?
Et est-ce que l’imaginaire peut-être un ir?

Je viens de lire ceci:
Fuir le réel est aussi une des solutions. Le monde imaginaire devient une échappatoire, à moins que ne soit développé un intérêt pour un autre pays, une autre culture, une période de l’histoire, ou pour l’univers animalier.

Ça me parle bien, enfant, mon imaginaire mais aussi le dessin et l’écriture était très prenant. Je passais mon temps à dessiner et écrire et je faisais beaucoup de ce qui est décris comme Maladaptive Daydreaming, que ce soit dans la cour de récré comme n’importe où.
Il paraît que certaines histoires que j’inventais ou dessins animés tournaient à l’obsession, cependant je ne me rappelle pas avoir collectionné des milliers d’informations sur quoi que soit étant enfant, sauf lire des livres sur des thèmes qui m’intéressait comme l’espace où les requins, je ne me rappelle pas du reste.
Bref j’étais surtout tres imaginative et créatrice.
Je me demande si l’imagination et la rêverie peuvent être un ir ?

Jusqu’a L’adolescence ou j’ai commencé à développer une passion pour certains pays, aujourd’hui je dirais que j’ai deux passions prenantes, l’une qui concerne l’histoire et la culture d’un pays (et en ce moment une période de l’histoire bien précise) et l’autre d’un certain univers fictif, ainsi qu’une cause qui me tiens très à cœur. Je reste vague par soucis d’anonymat.

Également combien de temps durent ces intérêts ? Car je connais une asperger pour qui cela dure juste un temps tout au plus quelques mois avant de passer à autre chose, pour moi j’ai plutôt l’impression que au contraire ça s’eternise sur des années, avec de temps à autres des lubies éphémères pour certains sujets.

Bien je suis en pleine recherche de moi-même et je me pose peut-être des questions existentielles...
Pré diag en faveur d’un éventuel tsa, en attente d’examens complémentaires pour plus de réponses, se reconnaît davantage dans les tda.

Dehlynah
Habitué
Messages : 69
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: Réalisez vous d’avoir un intérêt restreint ?

#318 Message par Dehlynah » vendredi 5 juillet 2019 à 23:28

ce que tu décris est assez typique des filles ( Atwood en parle),tu cites quel auteur?
pour ma part la lecture, puis très vite la littérature est devenu une passion, de façon plus restreinte la mythologie grecque, latine, nordique, du coup l'étymologie puis les langues -et aussi deux pays dans ma ligne de mire -
les dessins animés beaucoup , je vivais dedans, du coup je dessinais les personnages etc (j'ai toujours eu le besoin de "prolonger" )puis les films, j'ai passé mon adolescence dans les salles obscures, à 15 ans, je me faisais des rétrospectives des maîtres indiens, japonais, russes. Par contre c'était plus une forme de boulimie ( plus typique des HPI a priori), cinéphilie et cinéphagie mêlées.

je n'ai jamais pensé que c'était extrême, ce sont plus les retours extérieurs qui me font dire (maintenant parce que même quand on me disait " oula faut se calmer ..." je ne comprenais pas, je trouvais ça NORMAL - que effectivement quand je vais dans un truc j'y vais à fond, plus que la moyenne en tout cas...)
je ne crois pas que l'imaginaire et la rêverie soient des IR, mais un mode de fonctionnement, une façon de donner du sens à un monde chaotique, une façon de se réfugier lorsqu'on se sent incompris et rejeté, ensuite dans ce domaine on peut développer des intérêts plus spécifiques...A priori si ça s'étend sur la durée, on peut parler de passion.
pré diagnostique confirmé par psychiatre spécialisé TSA en juin 2019 (avec suspiscion HPI par ce dernier)

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10412
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Réalisez vous d’avoir un intérêt restreint ?

#319 Message par Lilette » vendredi 5 juillet 2019 à 23:31

Qu'est-ce qui est typique des filles ?
Les intérêts spécifiques les garçons en ont aussi, je ne comprends pas du coup.
Et comme l'a dit Benoît dans un précédent post, il n'y pas d'autisme masculin ou féminin, il ya l'autisme et c'est tout.
TSA.

Avatar du membre
hazufel
Modératrice
Messages : 3132
Enregistré le : vendredi 17 mars 2017 à 15:06

Re: Quel est votre intérêt restreint?

#320 Message par hazufel » vendredi 5 juillet 2019 à 23:40

Dans Atwood, l’imaginaire est un des quatre modes de compensation (avec le déni / arrogance, la dépression et l’imitation).
Il ne s’agit pas d’un intérêt restreint dans ce cas là.
Un intérêt restreint est rattaché à un sujet, un domaine spécifique.
Voir le billet de comprendre l’autisme à ce sujet :
intérêts spécifiques.
Diagnostiquée TSA type Asperger,
3 fils dont des jumeaux diagnostiqués TSA type Asperger.

Miriel
Régulier
Messages : 40
Enregistré le : jeudi 20 décembre 2018 à 15:12

Re: Quel est votre intérêt restreint?

#321 Message par Miriel » vendredi 5 juillet 2019 à 23:49

Ok, je suis encore en questionnement pour ma part car pas de diagnostique officiel donc rien de sûr à 100%.
Dans le cas où il y aurait intérêts restreints donc dans l’enfance ça serait plutôt des histoires que j’inventais moi-même et certains dessins animés...
a l’adolescence des pays.
Mais comme ce sont des passions qui durent plusieurs années ce ne sont pas des intérêts restreints ?
Je ne m’en rends pas compte mais par le passé on m’a fait remarqué que c’était apparemment obsessionnel et également que j’étais complément renfermée là-dedans, comme dans une bulle, du coup je ne sais pas quoi penser et je suis un peu perdue.
Pré diag en faveur d’un éventuel tsa, en attente d’examens complémentaires pour plus de réponses, se reconnaît davantage dans les tda.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 26293
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Quel est votre intérêt restreint?

#322 Message par freeshost » samedi 6 juillet 2019 à 2:41

Je réalise que j'ai plusieurs intérêts spécifiques, qui ont tendance à s'accumuler (au lieu de se succéder), en raison de ma difficulté à renoncer.

Donc non... je préfère parler d'intérêts spécifiques. Accumulation de sources de motivation oblige, je ne qualifierais pas celles-ci de restreintes. Ce serait une représentation restreinte de la réalité, diverse, complexe, changeante.

Chus rendu à organiser (parfois trop ? parfois pas assez ?) précisément mon temps pour essayer de répartir les périodes de mes activités, tout en entretenant la curiosité de celle-ci. Car la curiosité diversifiée est l'un de maîtres mots.

Je n'ai pas encore trouvé la solution (finale) pour gérer.

Mais j'ai trouvé les ressources pour ne pas culpabiliser : à chaque jour suffit sa peine, et, comme Edith Piaf, je ne regrette rien. :lol:

L'important, c'est de trouver du plaisir sur le moment présent.

Exemple freeshostien : lire des pdf tout en écoutant des musique qu'on peut écouter en boucle sans jamais s'en lasser, en tapotant rythmiquement des pieds, voire des doigts sur le clavier (quitte à dactylographier moins vite). :mrgreen:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
MitsyAndgel
Occasionnel
Messages : 27
Enregistré le : lundi 24 juin 2019 à 17:13

Re: Quel est votre intérêt restreint ?

#323 Message par MitsyAndgel » samedi 6 juillet 2019 à 12:21

Je pense en avoir plusieurs. Mais un perdure et ne disparaîtra jamais ce sont les chevaux. Leur présence, leur fonctionnement est tout simplement mon paradis sur terre.
Mais je suis passionnée par tous les animaux. D'ailleurs sans mes chats, mes chiens et mes poules je suis complètement perdue.
Mes autres intérêts sont la couture (j'ai appris seule grâce à des tutos sur internet) et les puzzles qui me détendent beaucoup. Malheureusement ces deux dernières passions ont été mises de côté depuis mon retour aux côtés de chevaux.
Maman avec suspicion de TSA de 2 garçons :
D., 10 ans bientôt, diagnostiqué Aspi avec TDAH
E., 8 ans, en recherche de diagnostic

Dehlynah
Habitué
Messages : 69
Enregistré le : vendredi 22 juin 2018 à 19:45

Re: Quel est votre intérêt restreint ?

#324 Message par Dehlynah » mercredi 10 juillet 2019 à 15:34

Ok Hazufel, je vais relire Atwood :)
euh j'avais cru comprendre par contre qu'il y avait une expression féminine de l'autisme (même si en effet j'ai pu constater ma plus grande proximité intellectuelle et sensible avec des hommes autistes que des femmes nt :))
idem je n'aime pas la notion d'IR, spécifique oui, on m'a souvent fait remarquer que j'étudiais ou retenais des choses qui " ne servent à rien" , point de vue neurotypique ou juste psychonormé, symptomatique d'une société utilitariste- et si ça me plaît à MOI??
pré diagnostique confirmé par psychiatre spécialisé TSA en juin 2019 (avec suspiscion HPI par ce dernier)

Mfifi
Fidèle
Messages : 130
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2018 à 22:21

Re: Quel est votre intérêt restreint ?

#325 Message par Mfifi » jeudi 11 juillet 2019 à 16:29

Mes intérêts restreints sont
L'histoire (plus particulièrement la révolution française)
Les livres
Les films/séries
Les langues
Bref que du très commun
Diagnostiquée HQI en 2005 et Asperger le 28.05.2019

Répondre