Quel est votre intérêt restreint?

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
Grisha
Adepte
Messages : 270
Enregistré le : lundi 13 août 2018 à 19:10
Localisation : Lyon

Re: Quel est votre intérêt restreint?

#241 Message par Grisha » lundi 8 avril 2019 à 19:36

Ailurine a écrit :
lundi 8 avril 2019 à 19:23
Justement, quand je vois les gens passionnés que je connais, ça me semble répondre à la définition des intérêts restreints, du coup j'ai du mal à comprendre pourquoi mes intérêts (que je ne pense sincèrement pas restreints. Pour moi, manquer des repas ou me documenter sur un truc jusqu'à l'overdose, c'est juste normal :\ ) posent autant de problèmes aux gens, et pas les leurs :\
Tu veux dire qu’ils présentent les mêmes attitudes que toi ?
Perso, les gens autour de moi, qui pourtant sont presque tous avides de culture, ont rarement des centres d’intérêt marqués ; et si c’est le cas, ils n’en parlent pas à moins que la conversation les y amène. J’ai un camarade qui adore les mythologies grecque et nordique, il se trimballe toujours avec un magazine sur le sujet. :lol: C’est une passion, indéniablement, mais il n’en perd pas le sommeil et il sera tout au plus « gêné » de devoir la laisser de côté pour un temps.
Pas de diagnostic, en questionnement sur : autisme Asperger, anxiété sociale, douance.

25/03 : entretien d’anamnèse.
10/05 : évaluation de l’efficience intellectuelle.
27/05 : restitution du bilan psy.

Avatar du membre
Ailurine
Fidèle
Messages : 136
Enregistré le : jeudi 21 mars 2019 à 21:19

Re: Quel est votre intérêt restreint?

#242 Message par Ailurine » lundi 8 avril 2019 à 19:49

Alors, quelques exemples concrets :
- j'ai des connaissances très "geek". Et même si je les apprécie, le seul moyen de discuter avec eux, c'est de discuter jeux vidéos. Du coup on ne se voit que pour jouer, sinon c'est vite très long... Ils n'ont cependant aucun problème de communication avec les autres gens (donc je comprends pas pourquoi moi j'ai du mal).
- la vie de ma seule vraie amie irl tourne presque exclusivement autour de la nature (au sens très large). Pourtant, elle arrive à s'adapter à n'importe quelle conversation.
- quand j'ai fait ma formation pour me reconvertir, les seuls intérêts des gens de la formation tournaient autour de leurs familles, de leurs enfants, de leurs maris, des voitures, du shopping/maquillage et compagnie... Et à mes yeux, c'est assez restreint comme intérêts, j'ai eu l'impression qu'elles ne s'intéressaient à rien... d'intéressant, en fait. (bon, rien qui m'intéressait en tout cas^^ Par contre, je m'obligeais quand même à les écouter, alors que dès que je parlais de mes chats ou d'imaginaire, on me riait au nez... Je comprends pas pourquoi un intérêt serait plus acceptable qu'un autre. A la base, c'est pour ça que j'ai fini par faire un blog et une page facebook. Au moins, je peux parler de ce que je veux sans emm***** personne, et des fois, y'a des gens qui viennent me parler \o/).

Ne vivant pas avec ces personnes, je ne sais pas si ça empiète sur leur vie, pour le coup. Moi... il faut bien avouer que c'est un peu le cas, mais je n'arrive pas à comprendre pourquoi ce serait anormal/problématique. Et puis à mes yeux, leurs intérêts sont restrictifs.
Modifié en dernier par Ailurine le lundi 8 avril 2019 à 20:11, modifié 1 fois.
Atteinte d'un syndrome d'ehlers danlos, en plein questionnement sur les TSA.

Avatar du membre
Grisha
Adepte
Messages : 270
Enregistré le : lundi 13 août 2018 à 19:10
Localisation : Lyon

Re: Quel est votre intérêt restreint?

#243 Message par Grisha » lundi 8 avril 2019 à 20:09

Ailurine a écrit :
lundi 8 avril 2019 à 19:49
Alors, quelques exemples concrets :
- j'ai des connaissances très "geek". Et même si je les apprécie, le seul moyen de discuter avec eux, c'est de discuter jeux vidéos. Du coup on ne se voit que pour jouer, sinon c'est vite très long... Ils n'ont cependant aucun problème de communication avec les autres gens (donc je comprends pas pourquoi moi j'ai du mal).
- la vie de ma seule vraie amie irl tourne presque exclusivement autour de la nature (au sens très large). Pourtant, elle arrive à s'adapter à n'importe quelle conversation.
- quand j'ai fait ma formation pour me reconvertir, les seuls intérêts des gens de la formation tournaient autour de leurs familles, de leurs enfants, de leurs maris, des voitures, du shopping/maquillage et compagnie... Et à mes yeux, c'est assez restreint comme intérêts, j'ai eu l'impression qu'elles ne s'intéressaient à rien... d'intéressant, en fait. (bon, rien qui m'intéressait en tout cas^^ Par contre, je m'obligeais quand même à les écoutait, alors que dès que je parlais de mes chats ou d'imaginaire, on me riait au nez... Je comprends pas pourquoi un intérêt serait plus acceptable qu'un autre).

Ne vivant pas avec ces personnes, je ne sais pas si ça empiète sur leur vie, pour le coup. Moi... il faut bien avouer que c'est un peu le cas, mais je n'arrive pas à comprendre pourquoi ce serait anormal/problématique et pas accepté par les autres :\
1. Que la conversation de certaines personnes soit pauvre, ce n’est pas forcément à cause du caractère restreint de leurs intérêts au sens autistique. :wink:
2. Si elle n’est pas autiste, rien ne l’en empêche. :innocent:
3. Tout ça, je ne crois pas que ce soient pas à proprement parler « des centres d’intérêt ». C’est une sorte de structure de vie basique dans notre société, c’est tout. Je suis effectivement incapable d’entretenir une conversation sur de tels sujets... Partager des expériences sur un truc banal, d’accord, mais ça peut très vite devenir totalement creux. Je distingue différents types de small-talk — par degrés de vacuité :lol: — et ça, c’est vraiment le genre pour lequel je suis parfaitement inapte.
Pas de diagnostic, en questionnement sur : autisme Asperger, anxiété sociale, douance.

25/03 : entretien d’anamnèse.
10/05 : évaluation de l’efficience intellectuelle.
27/05 : restitution du bilan psy.

Avatar du membre
Ailurine
Fidèle
Messages : 136
Enregistré le : jeudi 21 mars 2019 à 21:19

Re: Quel est votre intérêt restreint?

#244 Message par Ailurine » lundi 8 avril 2019 à 20:24

Ce que je veux dire, c'est que dans les 3 cas, les personnes ne semblent pas s'intéresser à d'autres choses (C'est donc à mes yeux "restreint"), sans que ce soit considéré comme intérêts restreints pour autant, sans que ça leur pose de problèmes pour communiquer ou avoir une vie sociale avec des gens qui n'ont pas les mêmes intérêts. Donc je comprends pas pourquoi moi je n'y arrive pas :/ je n'ai pas l'impression que mes intérêts soient plus restreints que les leurs (ni que les intérêts des.personnes diagnostiquées le soient davantage. Sur ce fil, les gens semblent s'intéresser a beaucoup de choses justement ! Je crois que j'ai vraiment un problème avec le terme, en fait).
Atteinte d'un syndrome d'ehlers danlos, en plein questionnement sur les TSA.

Avatar du membre
Grisha
Adepte
Messages : 270
Enregistré le : lundi 13 août 2018 à 19:10
Localisation : Lyon

Re: Quel est votre intérêt restreint?

#245 Message par Grisha » lundi 8 avril 2019 à 20:34

Ailurine a écrit :
lundi 8 avril 2019 à 20:24
Ce que je veux dire, c'est que dans les 3 cas, les personnes ne semblent pas s'intéresser à d'autres choses (C'est donc à mes yeux "restreint"), sans que ce soit considéré comme intérêts restreints pour autant, sans que ça leur pose de problèmes pour communiquer ou avoir une vie sociale avec des gens qui n'ont pas les mêmes intérêts. Donc je comprends pas pourquoi moi je n'y arrive pas :/ je n'ai pas l'impression que mes intérêts soient plus restreints que les leurs.
Parce que intérêt restreint, dans l’autisme, ne veut pas dire je m’intéresse à peu de choses en-dehors du shopping et de mon couple. C’est complètement différent et le second cas de figure, bizarrement, peut faciliter la communication dans de nombreux cercles, tandis que s’intéresser exclusivement aux chats... pas vraiment. :mrgreen: Et en ce qui concerne tes amis qui ont des passions mais peuvent parler d’autres choses sans problème, ils sont tout simplement comme la grande majorité des gens. Ils ne manquent pas d’adaptabilité sociale, si tu préfères.
Pas de diagnostic, en questionnement sur : autisme Asperger, anxiété sociale, douance.

25/03 : entretien d’anamnèse.
10/05 : évaluation de l’efficience intellectuelle.
27/05 : restitution du bilan psy.

Avatar du membre
Grisha
Adepte
Messages : 270
Enregistré le : lundi 13 août 2018 à 19:10
Localisation : Lyon

Re: Quel est votre intérêt restreint?

#246 Message par Grisha » lundi 8 avril 2019 à 20:36

Tu peux aussi parler d’intérêt spécifique.
Pas de diagnostic, en questionnement sur : autisme Asperger, anxiété sociale, douance.

25/03 : entretien d’anamnèse.
10/05 : évaluation de l’efficience intellectuelle.
27/05 : restitution du bilan psy.

Avatar du membre
Ailurine
Fidèle
Messages : 136
Enregistré le : jeudi 21 mars 2019 à 21:19

Re: Quel est votre intérêt restreint?

#247 Message par Ailurine » lundi 8 avril 2019 à 20:46

Je crois que j'ai vraiment un problème avec le terme lui-même en fait, qui me semble tellement péjoratif... Sans parler d'un certain sentiment d'injustice : pourquoi certains sujets sont moins... socialement acceptables disons ? ( c'est une question rhétorique ^^ ). Même le terme spécifique me paraît... non spécifique en fait, parce que la encore, je peux le rapprocher des non tsa (pour mon ex n°1, ils sont spécifiquement attirés par les jeux vidéo).

Bon, après je sais que j'accorde trop d'importance au sens des mots. Je suis du genre à dire au médecin que je ne suis pas stressée, en toute sincérité, parce que l'anxiété n'a pour moi rien à voir avec le stress. Mais je m'égare.

Bref, ce que j'en retiens, c'est le côté très présent du truc. Faut que je discute des passionnés et que j'essaie de savoir s'il y a une différence entre leur façon de vivre leurs passions et la mienne :) je comprends la différence sur le papier, mais j'ai encore du mal à la concevoir concrètement, puisque dans ma tête, la description de l'intérêt restreint est la norme, c'est juste logique pour moi de passer tout son temps sur quelque chose qu'on aime, donc ça me paraît étrange de ne pas le faire^^) merci à toi en tout cas, je vais creuser^^
Atteinte d'un syndrome d'ehlers danlos, en plein questionnement sur les TSA.

Avatar du membre
Flower
Modérateur
Messages : 4223
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Un peu à l'Est (géographiquement parlant)

Re: Quel est votre intérêt restreint?

#248 Message par Flower » mardi 9 avril 2019 à 10:05

Encore que les chats, ça reste un intérêt plutôt socialement acceptable... ;)

Mais je me suis posé le même genre de questions et je ne suis toujours pas convaincue du truc. Je suis passionnée de chevaux et d'équitation, et dans tous les livres que je lisais quand j'étais jeune, les héroïnes passaient tout leur temps avec les chevaux, ne s'intéressaient plus à rien d'autre, et d'ailleurs ça créait pas mal de conflits avec les parents (qui voulaient que leur fille aide un peu à la maison). Franchement je n'ai jamais vécu ça, et du coup je n'ai pas du tout l'impression que c'est chez moi un "intérêt restreint" - d'autant plus que les cavaliers que je connais dans la vraie vie ne sont pas tellement différents de moi sur ce point. Mais apparemment la spécialiste qui a fait mon diagnostic ne le voyait pas tout à fait de la même manière...

Je pense que la différence souvent, c'est que les passionnés "normaux" vont facilement savoir lâcher leur passion pour aller travailler etc., tandis que pour les autistes, ça peut être très difficile. Les autistes peuvent aller jusqu'à mettre leur santé en danger (ne plus dormir ni manger, d'un côté, mais aussi des trucs genre dessiner tellement chaque jour qu'on finit par faire une tendinite).
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
WinstonWolfe
Modérateur
Messages : 3775
Enregistré le : dimanche 8 décembre 2013 à 17:40
Localisation : Deuxième étage
Contact :

Re: Quel est votre intérêt restreint?

#249 Message par WinstonWolfe » jeudi 11 avril 2019 à 18:42

Modération (Winston) : Les messages concernant l'écriture ont été déplacés ici.
(Diagnostiqué aspie en 2013, à 40 ans)

Je sème des cailloux, ils m'échappent des doigts,
Mais je prends bien garde qu'ils ne mènent à moi.

Miriel
Régulier
Messages : 37
Enregistré le : jeudi 20 décembre 2018 à 15:12

Re: Quel est votre intérêt restreint?

#250 Message par Miriel » samedi 13 avril 2019 à 21:13

Mes intérêts depuis toujours; le dessin, l’ecriture, inventer des histoires par écrit ou par le biais de la rêverie compulsive. Mais en grandissant je suis devenue beaucoup trop perfectionniste ce qui me décourage. Adulte j’ai découvert un nouvel intérêt; le jeu de rôle, cela me permets de réguler un peu mieux mon temps de rêverie.
Pour le reste, ça a toujours été soit des pays, soit des univers fictifs.
En pays il y a eu la Suède, le Groenland, le Nunavut (qui n’est pas un pays mais une région du Canada autogérée par les inuits) et donc les inuits en général, j’ai eu une période Japon de deux ans à l’adolescence et ensuite la Chine depuis maintenant huit ans. J’aime toujours les pays du Nord et les inuits même si moins intensément, j’aime toujours regarder un petit reportage de temps en temps. Par contre le Japon ne m’intéresse plus du tout. Je me suis toujours considérée comme citoyenne du monde et j’aime m’intéresser aux autres pays, par contre le sud m’attire moins.

En ce moment mes intérêts sont le médiéval Fantasy et surtout Tolkien, le jeu de rôle et la dynastie Qing notamment le règne de Qianlong.

Pareillement mes intérêts ont toujours été une raison de vivre, cela fait entièrement parti de moi et je ne m’identifie qu’a ça.

Ne pas arriver à lâcher ses passions pour aller travailler ou autre, je m’y retrouve bien, mes passions font parties intégrantes de mon monde, si je m’en sépare je me sens comme si on m’avait envoyé sur une planète où je n’avait pas ma place. Je ne peux travailler uniquement que dans un domaine qui a un rapport avec ça ou bien je finis par déprimer sévèrement et à faire rapidement un burn out.
Pas de diagnostique, en questionnement.

user5754
Adepte
Messages : 202
Enregistré le : vendredi 7 décembre 2018 à 22:39
Localisation : IDF

Re: Quel est votre intérêt restreint?

#251 Message par user5754 » samedi 13 avril 2019 à 22:54

Dans "votre intérêt restreint" cela sous entend qu'on n'a qu'un seul intérêt, donc pour moi je n'ai pas d'intérêt restreint.
J'ai juste des centres d'intérêt cycliques souvent les mêmes ou certains qui m'intéressent de découvrir, mais qui ne m'intéressent plus une fois que j'ai compris le fonctionnement.

Par contre quand je pratique mes activités qui me passionnent, je ne mange pas, je ne vais pas aux toilettes, je ne vois pas le temps passer et il m'est arrivé d'entendre les oiseaux chanter au petit matin et de me rendre compte que je m'occupais depuis l'après-midi.
Ce qui me "sauve" est que j'ai une famille et que je culpabilise. Maintenant, je ne fais rien après le dîner, ça évite de passer la nuit sur mon centre d'intérêt.
THPI, Asperger, dépression sévère et résistante depuis 3 ans

la folie est de toujours se comporter de la même manière et de s'attendre a un résultat different
A. Einstein

Miriel
Régulier
Messages : 37
Enregistré le : jeudi 20 décembre 2018 à 15:12

Re: Quel est votre intérêt restreint?

#252 Message par Miriel » samedi 13 avril 2019 à 22:59

Est-ce que la rêverie compulsive et s’inventer des histoires peut être un intérêt de ce type ?
Pas de diagnostique, en questionnement.

Miriel
Régulier
Messages : 37
Enregistré le : jeudi 20 décembre 2018 à 15:12

Re: Quel est votre intérêt restreint?

#253 Message par Miriel » samedi 13 avril 2019 à 23:10

Et sinon pour les conversations, je comprends mieux pourquoi j’ai plus de facilité à me faire des relations sur internet que dans la vraie vie. Sur internet je rencontre directement des personnes qui partagent mes intérêts alors en parler sans arrêt ce n’est pas bizarre, tandis que en réel ça passerait moins. Au collège j’avais des amies qui n’avaient pas les mêmes intérêts et je passais mon temps à parler de ma passion pour certains pays, je les soûlais sans arrêt avec, c’est d’ailleurs à cause de ça que l’une s’est demandé si je n’étais pas autiste ce qui m’avait blessée à l’époque car j’avais une mauvaise image de ce qu’étais l’autisme. Bon je ne pas si je le suis vraiment, mais pour moi des relations si on ne peut pas parler de nos passions c’est inutile.
Pas de diagnostique, en questionnement.

EmileZ
Occasionnel
Messages : 23
Enregistré le : dimanche 24 mars 2019 à 20:58

Re: Quel est votre intérêt restreint?

#254 Message par EmileZ » lundi 15 avril 2019 à 15:05

Miriel a écrit :
samedi 13 avril 2019 à 22:59
Est-ce que la rêverie compulsive et s’inventer des histoires peut être un intérêt de ce type ?
Je me retrouve bien dans ça et dans ton post précédent Miriel :mryellow: .
Mes intérêts restreints sont la philo, la littérature, l’art sous toutes ses formes, de manière générale toutes les sciences humaines et sociales et ... l’autisme. D’une certaine façon lire le forum ou des articles sur l’autisme et regarder des films ou documentaires sur le sujet me rassure et me permet de mieux me comprendre
Non diagnostiqué, rendez-vous avec une psychiatre en libéral en juillet
HPI

Avatar du membre
WinstonWolfe
Modérateur
Messages : 3775
Enregistré le : dimanche 8 décembre 2013 à 17:40
Localisation : Deuxième étage
Contact :

Re: Quel est votre intérêt restreint?

#255 Message par WinstonWolfe » lundi 15 avril 2019 à 18:39

Miriel a écrit :
samedi 13 avril 2019 à 22:59
Est-ce que la rêverie compulsive et s’inventer des histoires peut être un intérêt de ce type ?
La rêverie compulsive peut relever d'un diagnostic à part. L'intérêt restreint, dans le cadre de l'autisme, relève d'une stéréotypie. Il n'y a pas des sujets ou des types d'intérêts qui sont par eux-mêmes "restreints" au sens de l'autisme. On peut avoir le même intérêt qu'un non autiste pour le même sujet, l'autiste abordera les choses différemment et cet intérêt aura un impact différent sur sa vie et son comportement. Un point de vue extérieur et compétent est nécessaire pour faire la part des choses.
(Diagnostiqué aspie en 2013, à 40 ans)

Je sème des cailloux, ils m'échappent des doigts,
Mais je prends bien garde qu'ils ne mènent à moi.

Répondre