Bienvenue à Gattaca

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
Jonquille57
Forcené
Messages : 10811
Enregistré le : samedi 14 juin 2008 à 5:39

#31 Message par Jonquille57 » jeudi 29 janvier 2009 à 15:12

Emmanuel, j'aime beaucoup votre texte sur la pêche....
Et vous avez bien raison de ne pas suivre les différents conseils que l'on vous a donnés, car ce genre de choses est trop personnel. Chacun a sa propre expérience, et finalement peut donner des conseils en fonction de son vécu. Je ne pense pas que cela ait un rapport avec le fait que vous soyiez AHN.

Si nous regardons bien, nous avons tous un handicap, physique ou psychique. Certes, vous êtes AHN, mais vous avez certainement beaucoup d'atouts : une intelligence supérieure à la moyenne, de la prévenance, etc, etc...

Moi, je ne peux que vous souhaiter de rencontrer prochainement une femme qui saura vous rendre heureux. Après, enfant ou pas enfant, ce sera à votre couple d'en décider... :wink:

Avatar du membre
Murielle
Forcené
Messages : 11099
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 11:05
Localisation : Plougastel-Daoulas

#32 Message par Murielle » jeudi 29 janvier 2009 à 16:15

Moi aussi Emmanuël, j'ai beaucoup aimé ton poème sur la pêche.!
:lol:
Je suis d'accord avec ce que tu dis et je souhaite apporter une précision lorsque j'ai mis dans mon" post" précédent :
C'est au moment où on ne s'y attend pas....
Je ne voulais absolument pas dire: rester chez soi et attendre.!!!! :wink:
Non, c'est plutôt sortir dans des endroits fréquentés (cinémas, théâtres, salles de sport, hobbies...Etc) Et en rencontrant un tas de gens ...parfois LA personne surgit alors qu'on ne s'y attendait pas.!!Ou alors , ça peut aussi se produire en faisant des courses ou en attendant avant un RDV chez le médecin....
Pour l'anecdote: j'ai eu un petit ami (lorsque j'étais plus jeune) que j'avais rencontré en ayant eu .....un accident de voiture avec lui.!!!!!! :lol:
En tous cas, je te souhaite également de trouver le bonheur auprès d'une femme qui te convienne.! :D
Murielle,
Maman de Pauline 21 ans,Léo (asperger) 17 ans et demi .
Savoir profiter du moment présent ,
Savoir vivre pleinement chaque instant et ne pas uniquement penser aux jours à venir, voilà un défi à relever maintenant.

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

#33 Message par bernard » jeudi 29 janvier 2009 à 17:11

Murielle a écrit :Bernard, ta femme a-t-elle tout de suite vu que tu étais "différent"?
Différent des autres, surement.
Différent au sens aspie/AHN, je ne pense pas (mimétisme).
Murielle a écrit :Est-ce avec tes enfants que tu as compris que tu étais comme eux?Ou est-ce l'inverse?
C'est l'inverse.
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
jakesbian
Forcené
Messages : 2933
Enregistré le : vendredi 17 août 2007 à 17:33
Localisation : plounéventer
Contact :

#34 Message par jakesbian » jeudi 29 janvier 2009 à 21:11

il y a 40 ans, les choses étaient tout de même différentes de maintenant...

... un enfant comme les notres n'était pas exclu d'une école pour ce qu'il était... on aurait dit "çà fait parti de sa personnalité"; il n'y avait pas d'AVS, mais nos enfants ayant de grandes qualités, ils étaient reconnus pour leur qualités... et on aurait dit "personne n'est bon partout"...

... dans cette situation, il ne se sentait pas plus défavorisé qu'un autre... et pouvait donc évoluer positivement;

il avait, certe, un certain nombre de difficultés... mais les autres aussi... là où lui n'en avait pas...

... et c'est tout çà qu'on ne retrouve plus maintenant, tellement l'exigence d'être dans un moule est grande... sinon, allez voir ailleur :cry: .

ces mêmes enfants, devenant jeunes adultes 15 ans plus tard, conscient d'être dans une bulle, savaient tirer parti de ce qui pouvaient faire leur positivité... même si, marchant sur des oeufs, ils se construisaient un nuage à l'équilibre fragile... une question de survie.

l'ombre d'un ressenti :?
"petits bouts par petits bouts... les bouts étant mis bout à bout."
"en chacun de nous sommeille un dragon... il faut y croire." (devise "bat-toi florent")

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19850
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

#35 Message par Jean » jeudi 29 janvier 2009 à 21:51

emmanuel_dubrulle a écrit :En fait pratiquement aucun des conseils que l'on m'a donné dans se domaine n'a apporté de resultat, il a donc fallu que j'aie une démarche réfléchie et proactive.

Je comprend que cela choque certaines femmes qui me lisent, mais je pense qu'il n'est pas correct de croire que la solitude découle juste de la malchance ou du destin et qu'il faut attendre que le vent tourne. Et ce n'est pas parce qu'il y a des "NT seuls" que je devrais accepter ce genre de situation pour moi même.
Pour moi, dans tout amour qui apparaît, il y a une démarche de séduction qui est plus ou moins réfléchie ou automatique. S'intéresser à ce que dit et fait l'autre, se retrouver sur sa route plus souvent que par hasard, s'habiller d'une certaine façon, essayer d'être intéressant, proposer une sortie, se laver et se raser avant d'aller au rendez-vous etc... Cela vient naturellement. Mais pas naturellement pour tout le monde.

Non seulement il faut le faire, mais aussi il faut s'adapter aux réactions de l'autre. Et ne pas dire, pour montrer à une fille qu'on fait attention à elle, que "la couleur du pull jure avec ses yeux". Ou que "ton manteau me fait penser à une souris blette". :?

Quand le diagnostic de SA a été posé pour Lila, elle était à la fac à Lorient. Chris un jour a décidé de lui apprendre comment commencer une relation sociale avec quelqu'un, chose pour laquelle Lila ne semblait pas manifester d'intérêt très soutenu (hum). Chris a donc cornaqué Lila au téléphone pour qu'elle aborde un étudiant (à choisir), et qu'elle lui propose de faire une partie du chemin en bus avec lui. Cela a marché, et Lila était très contente de la démonstration.

Mais elle n'a pas recommencé. Elle sait maintenant comment faire. Encore faut-il qu'elle en ressente le besoin.

Le jour où elle le voudra, elle utilisera ce qu'elle aura appris. Et s'il faut décrire sa rencontre, elle le fera peut-être comme Emmanuel.

J'ai entendu un autre jeune garçon raconter ses tentatives de conquête, en les numérotant. Cela commençait par la numéro 1 etc... La description manquait de nuance, mais c'était bien le problème. Le manque de respect ne venait pas du garçon, mais pouvait venir de la fille qui, face à la maladresse, pouvait rejeter l'autiste (pensez aux vidéos lamentables sur internet sur le sujet).

J'en profite pour refourguer les références à un article passionnant sur le travail conversationnel.
La répartition des tâches entre les femmes et les hommes dans le travail de la conversation
Contrairement à l’impression première que l’on a, la conversation n’est pas une activité à laquelle on se livre spontanément ou inconsciemment. Il s’agit d’une activité structurée, ne serait-ce que par son ouverture, ses séquences et sa fermeture, et elle a besoin d’être gérée par les participant-e-s. Nous parlerons indifféremment de conversations, de dialogues ou de discussions pour faire référence à tout échange oral. Nous les caractériserons par le fait qu’aucun scénario n’en a été fixé à l’avance et que ces conversations sont en principe égalitaires, à la différence des entretiens dirigés, des cérémonies ou des débats. Nous allons donc nous intéresser à la gestion du dialogue mixte au regard du genre des personnes impliquées. Ainsi, nous verrons que les pratiques conversationnelles sont dépendantes du genre et nous en chercherons les conséquences sur le déroulement de la conversation.

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

#36 Message par bernard » jeudi 29 janvier 2009 à 21:53

Murielle a écrit :Bernard, ta femme a-t-elle tout de suite vu que tu étais "différent"?
Différent des autres, oui elle me l'a confirmé ce soir.
Différent au sens aspie/AHN, elle ne connaissait pas les caractéristiques, donc elle a juste pensé bizarre.

Pour répondre à Emmanuel:
je lui ai demandé ce qui ce serait passé si je lui avais annoncé que j'étais aspie dès le début. Elle a reconnu qu'à l'époque, ne connaissant pas ce trouble, elle aurait hésité à continuer notre relation.
Elle m'a donc dit qu'il ne faut pas révéler trop vite cette différence, mais attendre que chacun apprenne à découvrir l'autre. Quand la relation est devenue plus durable, on peut alors commencer à en parler.
Avec le recul, et maintenant qu'elle voit ce que c'est, si c'était à recommencer, elle referait le même choix. Elle a appris à me connaitre, et a fini par accepter cette différence.
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

#37 Message par maho » jeudi 29 janvier 2009 à 23:42

Avec le recul, et maintenant qu'elle voit ce que c'est, si c'était à recommencer, elle referait le même choix.
Eh oui, j'adhere totalement!
Quand on se "choisit" entre homme et femme, que ca soit pour la beauté, la richesse, l'intelligence, l'entente, c'est un choix a deux.
Je pense que Catherine, comme moi, a eté plongé dedans a chaud, mais on ne fuit pas car l'amour est la, et je me dis que j'ai vecue 27 ans avec, ce n'est pas aujourd'hui que je vais tourner le dos.
Mais je suis quelqu'un de (inquisitive???? c'est quoi le mot?) dés qu'on me dit quelque chose que je ne connais pas, je m'acharne a me renseigner en prenant tous les avis. Mais a la fin c'est mon propre avis qui compte!!
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

Avatar du membre
Murielle
Forcené
Messages : 11099
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 11:05
Localisation : Plougastel-Daoulas

#38 Message par Murielle » vendredi 30 janvier 2009 à 9:41

Quelqu'un de curieux ????(Dans le bon sens.! :wink: )
Tu as raison Sue, c'est une bonne attitude que d'essayer de comprendre ou de savoir....On aborde mieux les choses et les gens ensuite et on sait de quoi on parle.! :wink:
Murielle,
Maman de Pauline 21 ans,Léo (asperger) 17 ans et demi .
Savoir profiter du moment présent ,
Savoir vivre pleinement chaque instant et ne pas uniquement penser aux jours à venir, voilà un défi à relever maintenant.

Avatar du membre
Murielle
Forcené
Messages : 11099
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 11:05
Localisation : Plougastel-Daoulas

#39 Message par Murielle » vendredi 30 janvier 2009 à 11:22

Bernard, en lisant ton dernier "post" sur la réaction de ta femme, je me suis demandé (honnêtement) si j'avais rencontré quelqu'un qui me plaisait il y a 20 ans et qui m'aurait avoué de suite son SA ce que j'aurai fait.... :roll: :shock:

On ne peut sans doute JAMAIS dire sans avoir vécu la chose, mais je pense quand-même que je serai sans doute partie par la peur de l'inconnu....
Par contre, tout comme ton épouse, en ayant pris le temps de se connaître et si nous nous étions appréciés qu'il soit SA ou pas n'aurait pas changé mon intérêt pour cette personne.
De plus, nous avons tous rencontré des gens sympas catalogués de "bizarres"(dans le sens "gentil" du terme) et qui sont peut-être SA sans le savoir???? :wink:
Aujourd'hui, évidemment, je connais mieux le syndrome et je sais que je ne serai pas du tout effrayée.!!!! Je SAIS aujourd'hui que vous êtes tous des personnes attachantes, honnêtes (c'est si rare aujourd'hui et c'est une qualité Ô combien importante.!) et très chouettes.! :D
C'est la raison pour laquelle , je pense au plus profond de moi que notre rôle est de diffuser le plus possible d'infos à ce sujet pour que les gens comprennent que cette "différence" n'est ni meilleure ni pire qu'une autre (différence).
On a du boulot.! :? :lol:
Murielle,
Maman de Pauline 21 ans,Léo (asperger) 17 ans et demi .
Savoir profiter du moment présent ,
Savoir vivre pleinement chaque instant et ne pas uniquement penser aux jours à venir, voilà un défi à relever maintenant.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19850
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

#40 Message par Jean » vendredi 30 janvier 2009 à 21:49

A voir le texte de Brigitte Harrison sur les troubles envahissants du sentiment : Critères diagnostiques chez le neurotypique
Image
http://www.conceptconsulted.com/docs/tr ... timent.pdf

:D :D :D

Avatar du membre
Mars
Modératrice
Messages : 8315
Enregistré le : vendredi 21 octobre 2005 à 15:02
Localisation : finistère

#41 Message par Mars » vendredi 30 janvier 2009 à 21:54

Au sujet de Lila et du bus, il ne s'agissait aucunement d'attirer l'attention d'un étudiant. Il s'agissait de repérer une personne du cours qui faisait le même trajet et, éventuellement, de s'arranger pour faire le trajet ensemble de temps en temps, histoire de partager quelques minutes avec quelqu'un dans la journée.
Si Lila n'a pas continué, c'était dû au fait que cela lui demandait un très gros effort pour aucune satisfaction (ou si peu). Par ailleurs reconnaître la même personne le lendemain pouvait s'avérer quasi impossible si celle-ci n'avait pas de caractéristique physique très repérable.

En ce qui concerne le fait de dire son handicap tout de suite, je n'ai pas d'avis tranché. Le mieux est certainement d'attendre un peu mais tout est affaire de personnes, de circonstances...
Atypique sans être aspie. Maman de 2 jeunes filles dont une aspie.

Avatar du membre
Jean
Modérateur
Messages : 19850
Enregistré le : lundi 24 octobre 2005 à 22:39
Localisation : Finistère

#42 Message par Jean » vendredi 30 janvier 2009 à 22:33

chris a écrit :Au sujet de Lila et du bus, il ne s'agissait aucunement d'attirer l'attention d'un étudiant.
OK, l'expression était ambigüe. Et Lila ne se souvient pas de cette histoire de bus ... Mais je pense qu'elle a un peu intégré des leçons. Je pense, mais je n'en suis pas sûr.

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

#43 Message par maho » vendredi 30 janvier 2009 à 23:29

Murielle, je me demande aussi maintenant, mais vu qu'on avait aucune idée (surtout on ne sais toujours pas le quel de nous deux est le plus Aspie :lol: ) on prenait les gens tel qu'ils etaient.

Mais je date des années 70 (tres tot dans le 70) et a cette epoque le plus qu'on etait "different" le plus qu'on avait la cote!!

Et juste pour dire... Jean la premiere chose que j'ai vue chez toi est ton TShirt Ché....mes racines profondes de croyances des années 70!!
Et Chris... aussi tes vetements "bien dedans" que j'admire (je ne suis jamais bien dans mes vetements depuis 1979!!) et ta boulloire et café '"toujours prets" qui sont mes racines profondes de croyance de toute ma vie!

Je regarde, ecoute et "analyse" (j'aime pas ce mot) les gens, et je sais tout de suite si ca colle, et ce n'est pas un handicap qui va desoudre cette colle!!

Pour te rassurer (peut etre) Emmanuel, je n'ai jamais eté decue par mes rencontres, mais je ne trie pas par handicap.

Ah j'ai oublié Murielle..... l'entente tout de suite, comme si on se connaissait depuis des années (ca commence a faire des années :lol: )

Et Bernard... (avec Catherine bien sur!) une rencontre, avec toutes nos differences, qui me restera toujours en memoire!

Et Luna (j'ai autant hate que Bernard :lol: ) je sais que ca va coller!!

Bon j'ai l'impression que ca sera mieux dans le "merci au forum" de Brigitte, mais si vous avez les "differences" je ne les ai pas vue, et les differnces que vous avez, me convient!!
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

Avatar du membre
maho
Forcené
Messages : 5139
Enregistré le : samedi 30 décembre 2006 à 22:05
Localisation : Yvelines

#44 Message par maho » vendredi 30 janvier 2009 à 23:30

Qu'est ce que je blatere quand meme :lol:
Suzanne, la vieille qui blatere, maman de Loic 29 ans

Avatar du membre
bernard
Forcené
Messages : 3478
Enregistré le : mercredi 27 février 2008 à 22:34
Localisation : Clermont-Fd, Auvergne

#45 Message par bernard » samedi 31 janvier 2009 à 6:54

C'est toi qui le dit Sue.
Nous, on n'a rien remarqué ! :lol:
Bernard (55 ans, aspie) papa de 3 enfants (dont 2 aspies)

Répondre