Pourquoi est-ce si important d'avoir des amis (amitié) ?

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
budakesi
Passionné
Messages : 400
Enregistré le : samedi 7 décembre 2013 à 11:35

Re: Pourquoi est-ce si important d'avoir des amis (amitié) ?

#76 Message par budakesi » samedi 21 octobre 2017 à 16:25

Alceste a écrit :Je n'arrive pas à comprendre comment ça marche cette relation privilégiée, ce qui en est attendu, quelles sont les limites de ce qu'on peut dire ou faire.
L'amitié, c'est avant tout un sentiment. C'est un élan du coeur, et non pas de l'esprit.
Cela ne se pense pas, ne se dit pas, cela s'éprouve et surtout s'incarne.
C'est le plaisir de la présence, c'est ne rien attendre, ne rien demander, c'est écouter.
C'est un sentiment de familiarité immédiate, de reconnaissance, qui ne s'explique ni se démontre:
"Il ne connaîtra pas votre nom ni vos yeux,
Mais il faudra qu'il soit touché comme les autres,
Et loge dans son coeur d'étranges battements,
Qui lui viennent de jours qu'il n'aura pas vécus."
(Les amis inconnus -Jules Supervielle)
Ce n'est pas faire de la lecture de pensée, ce n'est pas prétendre connaître quoi que ce soit des besoins de l'autre.
C'est se sentir bien avec cette personne, dans le silence comme dans les paroles.
C'est ne pas juger, ne pas comparer, ne pas condamner ni justifier.
C'est enfin, être touché par quelque chose d'indéfinissable.
L'amitié n'est qu'un mot, mais la vivre est une joie.
Entre un homme et une femme, l'amitié profonde, est souvent l'autre nom de l'amour.
Mais ceux qui ne connaissent pas l'amitié ignorent aussi souvent tout de l'amour.
HPI, diagnostiquée Asperger en janvier 2016

Avatar du membre
Anahata
Forcené
Messages : 1386
Enregistré le : mercredi 26 juillet 2017 à 17:51

Re: Pourquoi est-ce si important d'avoir des amis (amitié) ?

#77 Message par Anahata » samedi 21 octobre 2017 à 20:43

Tous ces sentiments sont dans le souvenir. Maintenant étant adulte et une femme, il est bien moins périlleux de prendre mon animal de compagnie dans les bras pour avoir un peu d'affection. Il ne pensera pas mariage ni enfants. Ne me dira pas ce que je ne suis pas pour lui pour justifier qu'il ne veut plus me voir. Mon animal sera juste présent la avec moi et ce sera un aller retour d'affection profonde. C'est une autre catégorie du vivant mais qu'importe vu que je l'aime. C'est mon ami aussi. Et en l'état actuel des choses, bien plus que tous ceux et celles que j'ai rencontrés.
:arrow: Diagnostiquée sur le Spectre de l'Autisme :shock: :D :? :cry: :innocent: :wink: :geek: :arrow:

Avatar du membre
Cjay
Fidèle
Messages : 103
Enregistré le : lundi 26 février 2018 à 20:46

Re: notion d'amitié

#78 Message par Cjay » mercredi 23 mai 2018 à 7:42

Benoit a écrit :
potato a écrit :Il ne m'est jamais venue à l'esprit de partager mes interets avec les autres..
C'est pourtant là ce qui me sert de base pour définir l'amitié à vrai dire.

Bon, j'ai des centres d'intérêts pour lesquels on a du mal à trouver des livres, aussi.
Moi aussi et c'est le cas depuis que je suis en âge d'avoir de vrais amis, ils tournent tous autour de mon intérêt spécifique, sinon rien.
En Psychologie spécialisée TSA: ADI-R passé, et diagnostic TSA posé selon DSM + comorbidités.
Il me reste à confirmer ce diagnostic auprès d'un psychiatre (CRA? Libéral, à voir)...

Avatar du membre
Meddio
Passionné
Messages : 418
Enregistré le : jeudi 29 mars 2018 à 7:16
Localisation : PACA

Re: Pourquoi est-ce si important d'avoir des amis (amitié) ?

#79 Message par Meddio » mercredi 23 mai 2018 à 8:52

Personnellement, je n'ai rien contre parler à des gens que je connais peu pour parler musique ou littérature, mythologie, ou d'autres sujets que je juge m'intéresser.
Mais ça va s'arrêter à des conversations, je ne vois pas l'intérêt de plus.

(D'ailleurs, encore faut-il que ce soit une vraie conversation. Quand je reviens avec des feuilles rédigées de remarques ou de références ou de questions sur une conversation passée, ça me fait le tri.)

Enfant/adolescent, il fallait avoir des "amis*" pour les mêmes raison qu'un animal doit être en meute - ne pas être la victime solitaire ou isolée. D'où le principal enjeu d'essayer d'être intégré : ne pas se faire taper.

Jeune adulte, il fallait des "ami" pour essayer de rencontrer une fille/femme - des "amis" et beaucoup d'alcool.

Maintenant ça m'est inutile et de plus, tout n'implique plus que de moi (femme, enfant), c'est donc dangereux. Pour préserver ce que j'ai, mieux vaut ne pas laisser n'importe qui y accéder.


*Je mets amis entre guillemets car c'était à chaque fois des relations superficielles dans un but précis et qui impliquaient une grosse prise sur soi.

Néanmoins, il y a eu deux personnes qui se rapprochent le plus de l'image d'un ami (= t'accepte comme tu es, avec qui tu peux échanger plus que superficiellement, dont la présence n'est pas oppressante car ne cantonne pas à une posture) c'était ma grand-mère et une personne que j'ai fréquentée de mes 10 à mes 25 ans (âge auquel j'ai quitté ma ville natale).
Diagnostiqué SA et HPI

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 2087
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Pourquoi est-ce si important d'avoir des amis (amitié) ?

#80 Message par lulamae » mercredi 23 mai 2018 à 10:44

Alceste a écrit :Je m'interroge :
L'amitié est-elle spontanée, ou doit-elle être cultivée ?
Est-elle artificielle ?

Il y a plein de codes qu'on n'explique pas,
on a dit dans un autre post que toutes les relations sociales sont une sorte de jeu (pas un truc amusant, mais un jeu d'acteur, une mise en scène). Et qu'il faut faire semblant d'y croire sous peine d'être exclu, parce qu'on ne "joue pas le jeu".

Alors l'amitié pure, naturelle, qui s'impose comme une évidence, ... Celle dont on rêve et qu'on regrette,
peut-être n'est-elle qu'un mythe ?

L'amitié ne serait-elle qu'une autre mise en scène qui doit être préparée, répétée, organisée ?

Je ne cherche rien à travers ce que j'envisage comme l'Amitié, juste le bien-être de partager, le réconfort de savoir qu'il y a des sentiments communs.

Mais ce concept idéal est peut-être un leurre.
Raison pour laquelle je ne peux pas l'approcher (?!)
Je fais remonter ce message, parce qu'il pose des questions, et comme je n'ai pas particulièrement d'interrogations sur l'amitié, mais quelques ami(e)s, ça m'aide de répondre à des questions déjà posées. Toutefois, j'ai lu aussi les posts qui suivent.
Je ne recherche pas les ami(e)s, c'est une sorte de coup de foudre, d'évidence. Il n'y a pas de dimension physique, mais une attirance, qui ne vient pas de "traits", mais d'une certaine forme d'originalité, la perception que j'ai de quelqu'un d'atypique, et souvent solitaire. J'ai été capable d'aller vers l'autre dans ces cas-là, mais à vrai dire, je ne me souviens pas de qui a fait le premier pas.
Mes amies sont toutes des amies de longue date, je n'ai pas de "copines" dans le sens aller au ciné, faire les magasins, parler de trucs de filles (tout ce que je déteste, sauf le ciné, mais comme je préfère les films étrangers bizarres en VO, je ne trouve pas souvent preneuse, en dehors de personnes qui ont les mêmes intérêts que moi). J'ai deux amies depuis la prépa, donc 30 ans, et 4 ex-collègues (entre 5 et 15 ans de fréquentation). Je n'ai pas plus de 5 ami(e)s récents.
Est-ce que nous avons des intérêts communs ? Pas vraiment, sinon le fait d'aimer des activités comme l'art, les expos, ou d'avoir des intérêts ciblés comme l'anglais, le théâtre, le cinéma d'auteur, les concerts de rock alternatif... Nous aimons aussi analyser, décortiquer les comportements, les motivations et difficultés ou bonheurs existentiels.
Nous sommes toujours en relation dans l'absolu, mais ne nous appelons que pour l'éventualité de nous rencontrer. Toutefois, je sais qu'elles existent, et c'est beau de penser à elle, en sachant que nous partageons le même espace-temps. Quand je les revois, ou que nous parlons au téléphone (pas plus d'une ou deux fois par an chacune), c'est comme si nous nous étions quittées la veille, alors qu'il s'écoule souvent plusieurs année sans que nous nous voyions. C'est dur à dire, mais elles ne me manquent pas, je n'éprouve pas souvent le besoin de les revoir, je suis juste contente de penser à elles, d'avoir des souvenirs avec elles, comme si en parallèle, nous étions toujours dans le même présent (un peu comme les Elfes de Tolkien).
C'est un peu la même chose, quand j'y pense, avec ma famille (frère et soeur, oncles et tantes).
Diagnostic TSA en cours à l'hôpital Sainte-Anne depuis juillet 2018 ; recherches génétiques à l'hôpital Necker (éventuel SED) ; HPI en 2016.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 2087
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Pourquoi est-ce si important d'avoir des amis (amitié) ?

#81 Message par lulamae » mercredi 23 mai 2018 à 11:33

Meddio a écrit : Enfant/adolescent, il fallait avoir des "amis*" pour les mêmes raison qu'un animal doit être en meute - ne pas être la victime solitaire ou isolée. D'où le principal enjeu d'essayer d'être intégré : ne pas se faire taper.

Jeune adulte, il fallait des "ami" pour essayer de rencontrer une fille/femme - des "amis" et beaucoup d'alcool.

Maintenant ça m'est inutile et de plus, tout n'implique plus que de moi (femme, enfant), c'est donc dangereux. Pour préserver ce que j'ai, mieux vaut ne pas laisser n'importe qui y accéder.
Je me souviens avoir fait la même chose au collège : nous étions 4 amies inséparables (plus qu'une bande), et cela se limitait au collège - nous ne nous voyions pas en dehors, sauf une seule, et "faire des choses ensemble" se limitait à nous enfermer dans une chambre, écouter JJ Goldman en boucle et parler de lui. :oops:
Je ne me souviens d'aucun(e) ami(e) en primaire. J'étais essentiellement seule. Je crois que j'essayais de jouer à côté des autres, mais ça ne marchait pas.

Et pour le fait d'impliquer d'autres personnes avec mes filles, c'est la même chose. Ou alors, les circonstances font qu'elles connaissent déjà mes amies par le passé, ou une de mes nouvelles amies est la mère de la meilleure amie de ma fille aînée.
Diagnostic TSA en cours à l'hôpital Sainte-Anne depuis juillet 2018 ; recherches génétiques à l'hôpital Necker (éventuel SED) ; HPI en 2016.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Avatar du membre
Moof
Habitué
Messages : 60
Enregistré le : vendredi 11 mai 2018 à 20:06

Re: Pourquoi est-ce si important d'avoir des amis (amitié) ?

#82 Message par Moof » jeudi 24 mai 2018 à 21:55

Sapphir a écrit :Quel est votre définition de l'amitié? Comment la vivez vous? Comment rencontrez vous des amis? Et que faites vous ensemble?
Pour moi, le partage, l'écoute, le souci de l'autre, faire des choses ensemble, comme point de départ.
Sapphir a écrit : Mes amis peuvent donc ne pas savoir que j'ai une passion, même si j'y consacre tout mon temps, puisqu'en fait je ne la partage pas avec eux et je n'en parle pas parce que je part du principe que ca va les saoulé.
Pareil! Mais par exemple quand tu lis un livre, même très spécifique, souvent tu peux trouver quelque chose de marquant, lié à la vie de tous les jours, et qui pourrait intéresser quelqu'un qui n'y connaît rien au sujet. Alors, tu peux raconter la petite anecdote, à un moment oportun et si la personne pose des questions, tu peux raconter un peu plus, et si la personne pose encore des questions, alors vous commencez à avoir un intérêt commun :)
J'ai déjà été surprise quelques fois d'oser parler un petit peu d'un intérêt (j'ai beaucoup de mal). Il m'est arrivée que l'autre commence à me raconter plein de choses à ce sujet. Les autres aussi ont des intérêts cachés parfois.
Je me rappelle d'une collègue qui venait toujours me parler en long et en large des courses, des lessives, etc. ...j'avais peur de la voir arriver... Un jour, ça m'a tellement énervée, je lui ai parlé de but en blanc de la suite de Fibonacci (ça m'intéresse), eh bien, nos conversations ont bien changé tout à coup, le jour et la nuit, finies les discussions ménagères, elle avait plein de choses bien plus intéressantes à raconter, je suis tombée de haut :)
Moof - Probablement asperger ou autisme de haut niveau

pimpoline
Passionné
Messages : 385
Enregistré le : lundi 1 mai 2017 à 20:51

Re: Pourquoi est-ce si important d'avoir des amis (amitié) ?

#83 Message par pimpoline » samedi 9 mars 2019 à 20:36

lulamae a écrit :
mercredi 23 mai 2018 à 11:33
Je crois que j'essayais de jouer à côté des autres, mais ça ne marchait pas.
J'ai l'impression que c'est ce qui m'arrive en tant qu'adulte.

Je ne sais vraiment plus ce que signifie l'amitié pour moi.
Quand je n'ai pas d'attentes spéciales, au final on me prend pour quelqu'un qui n'a besoin de personne.
Quand j'essaie de proposer, de me lier un peu plus, ça ne va jamais bien loin.

Et puis parfois, très rarement, quelqu'un semble s'accrocher un peu à moi, du coup je me sens obligée de répondre présente. Et comme j'ai la fâcheuse manie de ne pas aimer rester sur un malentendu ou rester sur l'impression qu'il y a un malaise, j'ai toujours tendance à vouloir revoir les gens comme pour tenter malgré tout de nouer un lien. Mais bon c'est vraiment rare.

Je ne sais même plus si j'ai envie d'être avec les gens en général ou en particulier, si j'en ai besoin, ou bien si je suis faite pour rester seule.
En attente du RDV au CRA pour fin 2019...

Clovis
Passionné
Messages : 358
Enregistré le : samedi 2 mai 2009 à 20:36
Localisation : Ouest

Re: Pourquoi est-ce si important d'avoir des amis (amitié) ?

#84 Message par Clovis » samedi 9 mars 2019 à 20:54

Ce qui me perturbe le plus dans le fait de ne pas avoir de vie sociale / amicale c'est le fait que, dans certaines situations sociales, justement, on pourrait s'en rendre compte...

Je vis en couple depuis 7 ans, pour moi c'est une vie sociale qui pourrait largement me suffire ! (Et encore on a bien besoin chacun de passer du temps "séparés" à la maison)
Pré-diagnostic entamé (mai-juin 2019)

pimpoline
Passionné
Messages : 385
Enregistré le : lundi 1 mai 2017 à 20:51

Re: Pourquoi est-ce si important d'avoir des amis (amitié) ?

#85 Message par pimpoline » samedi 9 mars 2019 à 21:03

Moi aussi ça me perturbe quand l'extérieur peut se rendre compte que je n'ai pas de vie sociale, car il s'en rend compte. Je ne cache pas le fait que je sois plutôt casanière et que je n'ai pas un tempérament extraverti, mais je ne pense pas que les gens se rendent compte de mon désert.
Et du coup ça me perturbe d'autant plus de voir que le monde continue de tourner, comme s'ils avaient vécu leur vie pendant que moi je reste au même stade. En une année, ils ont eu plus d'occasions d'échanger que moi dans toute ma vie. Je ne cherche pas à tout prix la présence des gens ni les échanges etc, mais le fossé est tel que ça me fait forcément mal.
Bref... l'amitié qu'on disait? Hum... je sais pas, vraiment. Je crois par contre que vivre des expériences communes assez fortes peut souder des personnes (non je n'ai pas l'intention d'aller faire Koh Lanta).
En attente du RDV au CRA pour fin 2019...

Avatar du membre
lulamae
Forcené
Messages : 2087
Enregistré le : dimanche 25 février 2018 à 15:10
Localisation : Nantes (44)

Re: Pourquoi est-ce si important d'avoir des amis (amitié) ?

#86 Message par lulamae » lundi 11 mars 2019 à 9:28

pimpoline a écrit :
samedi 9 mars 2019 à 21:03
Moi aussi ça me perturbe quand l'extérieur peut se rendre compte que je n'ai pas de vie sociale, car il s'en rend compte. Je ne cache pas le fait que je sois plutôt casanière et que je n'ai pas un tempérament extraverti, mais je ne pense pas que les gens se rendent compte de mon désert.
Et du coup ça me perturbe d'autant plus de voir que le monde continue de tourner, comme s'ils avaient vécu leur vie pendant que moi je reste au même stade. En une année, ils ont eu plus d'occasions d'échanger que moi dans toute ma vie. Je ne cherche pas à tout prix la présence des gens ni les échanges etc, mais le fossé est tel que ça me fait forcément mal.
Bref... l'amitié qu'on disait? Hum... je sais pas, vraiment. Je crois par contre que vivre des expériences communes assez fortes peut souder des personnes (non je n'ai pas l'intention d'aller faire Koh Lanta).
C'est drôle, pour l'amitié je ne me pose pas cette question du regard extérieur, c'est vraiment un choix libre. Je me la posais autrefois pour le couple, je croyais, avec la pression familiale, que si je n'étais pas en couple c'était la loose. Maintenant, je me dis que j'ai connu cette expérience, et que ce n'est pas mon truc, et je m'autorise à vivre mes relations autrement.
J'ajouterais à ce que j'ai déjà écrit que ce qui m'attire le plus dans l'amitié, c'est de percevoir une personne à travers une discussion, d'analyser ses points de vue, sa façon de percevoir les choses à travers un sujet d'intérêt comme la philosophie, la politique ou la défense de l'environnement, et en même temps de m'ouvrir l'esprit en découvrant des liens, des auteurs ou théories que je ne connaissais pas.
Partager des expériences communes peut se faire d'une manière plus soft, comme marcher en discutant ; il me semble que les expériences communautaires comme Koh Lanta risquent de faire ressortir des aspects de l'humain qu'on n'a pas trop envie de connaître (rivalités et mesquineries). Il est vrai que vivre une galère avec quelqu'un et pouvoir en rire ensuite est aussi une manière de créer des liens. :)
Diagnostic TSA en cours à l'hôpital Sainte-Anne depuis juillet 2018 ; recherches génétiques à l'hôpital Necker (éventuel SED) ; HPI en 2016.

"We're all in the gutter, but some of us look at the stars." Oscar Wilde.

Ogam
Occasionnel
Messages : 23
Enregistré le : lundi 11 mars 2019 à 11:15

Re: Pourquoi est-ce si important d'avoir des amis (amitié) ?

#87 Message par Ogam » lundi 11 mars 2019 à 12:06

Bonjour à tous et à toutes.
Je pense que l'amitié est très importante et permet de s'ouvrir sur le monde. Il me semble important cependant de bien s'entourer. En effet, la mesquinerie et la jalousie sont malheureusement présentes dans notre société.
Dans mon cas, j'ai été trahi de nombreuses fois par des personnes que je pensais proche.

Aujourd'hui, j'ai rencontré des personnes en qui j'ai une confiance absolue, qui ont leurs forces et leurs faiblesses mais je sais qu'elles seront là pour m'épauler comme elles savent aussi que si elles ont des problèmes, je déplacerai des montagnes pour les aider. C'est quand tu es dans la panade que tu peux compter sur tes vrais amis (en général tu peux les compter sur les doigts d'une main voire sur les deux).

Quand j'ai fait un burn-out suite à mon travail, j'ai eu une phase où j'étais plus bas que terre mais j'ai fait des rencontres qui ont ensoleillé ma vie. Un exemple : samedi, j'ai fait six heures de musique et on a fait un boeuf où on a fait danser 200 personnes en transe, pendant plus d'une heure sur la même danse et cela a été un des moments les plus marquants (et heureux) de ma vie et cela s'est fait grâce à mon compère (et ami) qui joue de la bombarde (moi je suis au biniou-kozh breton) ainsi qu'à sa femme. Je n'aurais jamais fait cela si je m'étais renfermé. Ceci ne concerne que moi et en aucun cas je ne critique d'autres manières de faire ou d'agir.

En espérant que mon témoignage peut aider certains.
Ogam
En cours de diagnostique au CRA depuis l'envoi du dossier en décembre 2018 et suspicion d'autisme asperger grâce à des psychologues spécialisés.

pimpoline
Passionné
Messages : 385
Enregistré le : lundi 1 mai 2017 à 20:51

Re: Pourquoi est-ce si important d'avoir des amis (amitié) ?

#88 Message par pimpoline » lundi 11 mars 2019 à 12:57

Koh Lanta c'était bien sûr une caricature... mais je pense que vivre quelque chose ensemble, qui peut aller justement d'une rando partagée à un conflit où on se serre les coudes, ça aide.
Je ne ressens pas de pression, c'est moi qui me sens mal de ne pas avoir une seule personne qui serait effectivement quelqu'un avec qui je peux avoir des discussions intéressantes et parfois un peu plus personnelles.
Je ne me sentirais pas mieux si on me donnait d'un coup 3-4 amis. Je m'en fiche du nombre, mais il y a quand même un distingo entre ne pas avoir besoin de voir du monde et avoir besoin d'un minimum, que je n'ai pas actuellement.
Pour le coup c'est horrible de parler en termes de chiffre, comme si les gens étaient des objets. "avoir", la possession... Je n'arrive pas à "être" avec les autres, je suis toujours "à côté".
Je n'ai pas besoin de m'appuyer sur quelqu'un, non.
C'est vraiment quand je vois le plaisir qu'ont les autres à être ensemble que ça me fait mal... car je n'y arrive pas. Je suis bien dans ma bulle mais il y a quand même tout un pan de vie auquel je n'ai pas accès, je m'en sens privée sans comprendre pourquoi.
En attente du RDV au CRA pour fin 2019...

Ogam
Occasionnel
Messages : 23
Enregistré le : lundi 11 mars 2019 à 11:15

Re: Pourquoi est-ce si important d'avoir des amis (amitié) ?

#89 Message par Ogam » lundi 11 mars 2019 à 15:13

Tu sais Pimpoline, je te dis cela par expérience personelle. Bien sûr que le fait que je dise que l'on a que des amis sur les doigts d'une main quand on est dans le besoin peut paraître caricatural voire offensant mais jamais au grand jamais je ne les traiterais comme des objets: Ils me tiennent trop à coeur pour leur faire cela.

Cependant, la vie fait que parfois, on te poignarde dans le dos. Cela fait d'autant plus mal que je suis quelqu'un de naïf et je crois toujours sincèrement la personne (ou si j'ai un doute je mets du temps avant de lui donner ma confiance) et se faire trahir est la pire des douleurs, d'autant plus que j'ai toujours un sentiment de rejet. J'ai d'ailleurs le dos tout boursouflé vu le nombre de cicatrices que j'ai obtenu.

Mes meilleurs et véritables amis (mis à part mon meilleur ami que je connais depuis plus d'une trentaine d'années sachant que j'en ai 32), je les ai rencontrés soit :

==> lors de mes formations (on est d'ailleurs d'autant plus proche que nous présentons des failles affectives, familliales ou un sentiment d'infériorité ou la peur du rejet par l'autre).

==> Soit lors de mes "activités restreintes" que sont la musique bretonne (je peux jouer du biniou-kozh 10 h par semaine sans que je vois le temps passer) et la danse bretonne. Je prends d'ailleurs des cours pour débutant non pas que je sois débutant mais cela me permet de rencontrer des gens et surtout de pouvoir discuter facilement de sujets qui m'intéresse à savoir la danse, les aider et les encourager (à un moment ou à un autre, on te rend la pareille sans que tu le demandes, par surprise).

Je sais ce que sait de n'avoir personne avec qui échanger, d'être comme le vilain petit canard et être rejeté parce que tu ne rentres pas dans des cases, d'être la risée des autres parce que tu es différent (au point que l'on te regarde de haut et que l'on te considère comme un débile ou un attardé mental).

La chance que j'ai, c'est que j'ai des amis aujourd'hui qui m'accepte tel que je suis (et là-dessus, je sais combien je suis chanceux), qui acceptent mes particularités et en qui j'ai une confiance absolue. Je peux être libre d'être comme je suis, de ne pas compenser à jouer un rôle afin d'être accepté pour ce que je parais être et surtout je sais que je peux demander de l'aide à mes amis lorsque je bois la tasse (c'est réciproque pour mes amis lorsqu'ils ou elles sont dans le besoin pour qu'elles puissent parler, vider leur sac de noeuds ou tout simplement que je leur donne un coup de main).

Je sais que c'est difficile, j'ai vraiment galéré avec une descente aux enfers mais je savais au fond de moi que quand tu touches le fond, tu ne peux que remonter (même si des fois, on ne s'en rend pas compte). Si tu as des passions comme l'art, la musique que tu souhaites faire partager ou tout simplement avoir des opportunités de rencontres (comme moi j'ai pu avoir par exemple), profite et surtout force-toi à t'ouvrir sur les autres (c'est très dur je le sais on ne peut plus dur) mais ça te permettra, je suis sûr de t'épanouir.

Courage.
Ogam
En cours de diagnostique au CRA depuis l'envoi du dossier en décembre 2018 et suspicion d'autisme asperger grâce à des psychologues spécialisés.

Evie
Habitué
Messages : 89
Enregistré le : dimanche 17 mars 2019 à 12:54
Localisation : Aveyron

Re: Pourquoi est-ce si important d'avoir des amis (amitié) ?

#90 Message par Evie » lundi 18 mars 2019 à 18:18

J'apporte ma petite expérience.

Personnellement je ne sais pas ce qu'est l'amitié dans la vie réelle, les exemples qui me parlent le plus et que je comprends le mieux sont dans la fiction.
Je n'ai jamais eu d'amis, ce n'est pas faute d'avoir essayé plus par mimétisme qu'autre chose, parce que ça ne m'intéresse pas plus que ça en vérité.
Je suis incapable de garder le moindre contact, je ne sais pas ce qu'il faut faire ou non, s'il y a une quête spéciale ou pas, à partir de quel moment on est ami ou non, et une fois qu'on l'est on est censé faire quoi ? que dire, quand, etc ... c'est trop de travail, trop de tout ... je ne ressens pas le sentiment d'amitié en tout cas, je n'ai jamais, jamais compris le concept dans la vraie vie. Quand je lis des trucs comme 'mon ou ma meilleur.e ami.e', je suis vraiment perplexe, ça me dépasse.

Cela peut sembler dur ou cruel vu de l'extérieur mais je ne veux pas d'amitié, avoir des proches m'encombre énormément (tous types de proches, hein), je ne sais pas quoi faire des gens, je ne côtoie qu'une copine avec qui je prend un verre une fois par an et c'est déjà trop à gérer. Je ne comprend pas la nécessité d'avoir des liens et d'ailleurs je suis incapable de citer une seule relation sociale qui ne se soit pas soldée par une dépression dans le pire des cas ou au mieux de l'indifférence.

Par contre je vis des émotions riches et fortes dans la fiction, les livres, les jeux de rôles, l'imaginaire, il n'y a que là-dedans que je comprends ces choses-là et que je les ressens, avec une intensité incroyable d'ailleurs et c'est suffisant, ça me comble :)

A la rigueur, parler de mes passions et centres d'intérêt avec des gens ne me pose aucun souci mais je ne suis pas intéressée par eux, seul compte le sujet dont il est question, je ne veux rien savoir d'eux et la moindre tentative de promiscuité me fait fuir.
Non diagnostiquée. En questionnement, suspicions.
Choses sur lesquelles les psychiatres sont d'accord: phobie sociale, personnalité évitante.

Répondre