Image de soi et perception des autres

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Répondre
Message
Auteur
Avatar du membre
Allan
Forcené
Messages : 1298
Enregistré le : mardi 23 juin 2015 à 23:14

Image de soi et perception des autres

#1 Message par Allan » jeudi 15 octobre 2015 à 15:37

A force de lire sur le forum que chacun semble conscient de la manière dont les autres peuvent percevoir les bizarreries autistiques qu'on est sensé avoir, je me suis rendu compte que je me vivais comme tout ce qu'il y a de plus "normal" et qu'en aucune façon, on pouvait me voir comme quelqu'un porteur d'un syndrome d'Asperger.

J'avais écouté le témoignage de Josef Schovanec dans "Le cerveau d'Hugo" où il dit :

"Je connais un journaliste qui m'avait expliqué que tant que je restais immobile sans parler, je passais pour normal, quand je bougeais un petit peu, on pouvait avoir quelque doute, et quand j'ouvrais la bouche c'était fini!"

Loin de moi l'idée de ressembler à J. Schovanec, tellement je me sens tout à fait ordinaire, à ceci près que faisant une à deux têtes de plus que la moyenne de l'humanité, je n'ai jamais eu un physique passe partout, mais j'ai du mal à faire croire aux gens que je me vis comme ayant une taille tout à fait ordinaire, je ne sais pas dire par exemple qui est petit qui est grand, ça ne m'évoque rien, tout le monde a la même taille et moi avec. Je peux prendre conscience si je me vois à côté de quelqu'un dans le reflet d'une vitrine, alors là je vois une différence effarante que je ne perçois pas quand je parle avec les gens. Je ne me fais pas prendre en photo au milieu de gens, je fuis les gens, donc je n'ai pas de photo me montrant dans mon état naturel au milieu d'autres personnes. Donc je ne suis jamais en mesure de contempler le spectacle de mon image en comparaison à une norme.
J'en parlais avec une amie qui se dit petite, et qui s'est presque mise en colère parce que je lui soutenais que je ne la voyais pas petite. Elle me dit alors, "mais je t'arrive en en dessous de la ceinture!!!!!!!!" Effarée, je lui explique que notre différence de taille n'était que d'une bonne trentaine de centimètres, et que même quarante centimètres, c'était une distance faible, lui montrant entre mes mains ce que réprésentait à la louche si peu de centimètres, rien n'y a fait. Elle a fini par se lever pour me montrer, qu'elle m'arrivait à la poitrine et non pas ailleurs, ouf :oops: . Mais bon, on voit bien que la perception qu'on a de soi, est très relative.

En lisant "Nova" sur le sujet "Le sentiment de ne pas être aimé(e)", j'ai eu l'idée de ce sujet. Nova disait avoir demandé à quelqu'un "pourquoi d'emblée les gens ne semblaient pas m'aimer?" pour s'entendre répondre que Nova était perçu comme "hermétique".

Je me suis alors demandé quelle image, moi-même je renvoyais, si déjà je ne perçois pas ma différence de taille, qu'en est-il du reste?

Je viens donc de poser la question à mon meilleur ami, par internet, comment les gens me voient et voici sa réponse :

"Je viens de voir ta question. Je ne sais pas trop. Je pense qu'ils voient de l’étrangeté, quelque chose d'atypique physiquement et dans la façon d’être qu'ils n'arrivent pas à définir et donc qui peut soit captiver, intriguer ou déranger."

Premier choc... :shock: :?

Ensuite, je lui ai demandé parce qu'il connait plusieurs asperger, s'il voyait des choses de moi qui pourrait être lié au syndrome d'Asperger :

"oui, il y a beaucoup de choses très typiques de l'autiste chez toi, dans ta façon d’être et de te mouvoir, avant même tes intérêts spécifiques et ta façon de communiquer."

Re-choc :shock:


Et il rajoute :

"L'autisme est comme une aura qui t'entoure. Elle parle avant que de t'entendre, y compris dans ta façon de regarder les autres."


Bon, avec ça je suis habillé, façon J. Schovanec... où alors je ne comprends pas ce qu'on me dit surtout qu'il ajoute, histoire de m’ôter encore un doute :

"ta voix et ton phrasé sont très singuliers"

Il est vrai que j'ai toujours entendu dire les gens que j'avais un accent régional, souvent situé dans les Vosges, certainement au sommet d'une montagne isolée, parce qu'on n'a jamais su me situer l'affaire exactement, mais maintenant, on ne me le dit plus...

Bon alors avec un tableau comme ça, je voudrais savoir comment vous faites, vous, pour savoir l'image que vous renvoyez aux autres, parce que moi je ne maîtrise pas bien, alors à moins qu'on me filme un jour, et qu'on me force à regarder, je ne savais pas toutes ces choses-là.
Il a fallu ce diagnostic pour que je commence à m'interroger sur mon rapport au monde. Et d'ailleurs, quand je suis sorti avec mon diagnostic de chez les Dr L., j'ai eu le sentiment qu'il m'avait envoyé le message que j'étais si typique que c'était difficile de me louper, alors que j'en suis encore ce matin même, à me dire qu'il y avait peut-être une erreur sur mon diagnostic, je suis quand même hyper normal... :roll:

J'ai un chemin à faire pour me percevoir, je crois, enfin je ne suis pas aussi naïf que je le décris, mais tout de même, je ne pensais pas à ce point, et vous?
Modifié en dernier par Allan le jeudi 15 octobre 2015 à 15:53, modifié 1 fois.
ted/asperger/dysexécutif sévère

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4507
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Au pied des Pyrénées

Re: Image de soi et perception des autres

#2 Message par Flower » jeudi 15 octobre 2015 à 15:49

J'arrive assez bien à m'observer et à analyser mes pensées/paroles/comportements, mais cela n'est pas du tout sans failles, puisque j'ai souvent eu comme retour que j'étais "un peu bizarre". Mais c'est quelque chose qu'on ne me dit pas spontanément non plus, seulement si je le demande. Et effectivement, autant je peux parfois me rendre compte de certains comportements (stéréotypies, rituels étranges), autant cela me demande une vraie réflexion et mise en abîme, sinon je ne me rends pas compte du tout. Genre j'ai découvert il y a 10 jours que j'avais un rituel "inutile", vu qu'il me faut boire tous les matins dans les mêmes tasses et dans le même ordre! Et je fais ça depuis des années...

D'ailleurs pour comprendre comment je suis perçue par les autres, il me faut beaucoup d'observation et de réflexion et surtout des retours directs. J'ai eu la "chance" d'en recevoir beaucoup enfant (en gros je me faisais gronder si je n'étais pas dans les clous), du coup aujourd'hui j'ai plus d'outils pour juger moi-même de comment on me voit. Mais je me trompe souvent. D'ailleurs quand j'ai commencé à m'interroger sur l'autisme, un ami m'a dit que pour lui, c'était évident qu'il y avait quelque chose. De manière générale, les quelques personnes à qui j'avais parlé de mes démarches n'ont pas été surprises, et quand j'ai prévenu mon généraliste, il a juste dit "asperger, ah oui". Donc je me dis que ça doit quand même être plus visible que je le pense...
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 27065
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Image de soi et perception des autres

#3 Message par freeshost » jeudi 15 octobre 2015 à 15:54

Et si on te met à côté d'un panier de basketball ? :mrgreen: On sent la différence de hauteur avec le mal à la nuque. :lol: Quand l'armoire est trop haute, on fait appel à ton aide. Quel problème de taille ! :P

Bon, quant à la perception de soi, elle est très subjective (sans forcément donc être pathologique comme chez les personnes anorexiques, qui se perçoivent souvent plus grosses qu'elles ne le sont). Question de référent ?

Il y a pas mal de personnes Asperger et/ou haut potentiel qui ne se rendent pas compte de la différence et/ou qui veulent se fondre dans la masse. Cela dit, même les personnes non autistes peuvent voir la paille de l'autre et ne pas remarquer leur poutre.

Parfois, une trop grande discrétion (par rapport à une certaine norme d'un certain groupe) attire l'attention.
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Sapphir
Passionné
Messages : 336
Enregistré le : mardi 15 septembre 2015 à 15:32

Re: Image de soi et perception des autres

#4 Message par Sapphir » jeudi 15 octobre 2015 à 16:13

Je suis en plein dedans..d'ailleurs je l'ai déjà évoqué ici.
Avant je savais que j’étais bizarre, je suis aussi dans l'auto-analyse et la remise en question constante, mais je pensais pouvoir tout camouflé, ma crainte c’était d'ailleurs que le masque se craque lors d'interview professionnels.
Or depuis que j’ai découvert le syndrome d'asperger, j'ai questionné mon entourage, il semblerais que je sois vraiment très différente et qu'en plus ça se vois..
Je me suis aussi rendu compte que quand j'ai parlé à des proches de leurs possible caractéristique autistique et/ou HQI, tous m'ont dit qu'il était dans la norme "juste un peu.." quelque chose.
C'est pareil pour les rituels, car je n'ai pas sur répondre au psy, pourtant j'en ai des tonnes, mais impossible de faire la distinction entre mes rituels et la norme, car je n'ai pas de référence. J'ai aussi une tasse préféré, et j'ai déjà refusé de boire dans certains verre donc la forme ne me plaisait pas. J'ai des choses à faire dans l'ordre avant de dormir, mais ce n'est pas le cas pour tout le monde? Je questionne tout..
Quand au stéréotypies, j'ai aussi réussi a cacher ce qui était pour moi des signes d'anxiété, je trouve des gestes caches, avec les pieds ou je fait des mouvements avec mes doigts dans les poches, ou je dessine tout simplement. Parfois ca se vois, les gens me demande ce qui ne va pas mais en général j'ai toujours une bonne excuse, sauf que maintenant je me demande si vraiment je suis crédible :oops:

Sinon j'aimerai bien savoir quels sont les signes extérieurs?
Moi on m'a dit que je marche comme un pingouin.. :cry: et des proches ont l'air d'avoir le centre de gravité en avant. On a tous le profil "geek" et asocial et/ou bizarre. Par contre personne ne se rend compte de sa difference..
Diag TSA 2017

*Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué*

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 27065
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Image de soi et perception des autres

#5 Message par freeshost » jeudi 15 octobre 2015 à 16:22

potato a écrit :Moi on m'a dit que je marche comme un pingouin...
Il n'y a pas de honte à être un manchot, bien au contraire. Vive la liberté ! :mrgreen:
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Lilette
Forcené
Messages : 10716
Enregistré le : mardi 29 juillet 2014 à 11:15

Re: Image de soi et perception des autres

#6 Message par Lilette » jeudi 15 octobre 2015 à 16:23

Aucune idée de l'image que je renvoie souvent.
Et à vrai dire je ne me suis jamais posé la question.
TSA.

Avatar du membre
Manichéenne
Modératrice
Messages : 4917
Enregistré le : jeudi 24 octobre 2013 à 9:54

Re: Image de soi et perception des autres

#7 Message par Manichéenne » jeudi 15 octobre 2015 à 16:32

Je ne pense pas que nous sommes conscients à la base de la manière dont on est perçu (nous = asperger, je ne m'avancerais pas pour les non autistes). On finit seulement par se poser des questions à force d'accumuler de petits indices.

Je pensais aussi que si j'étais SA alors je devais être parmi les plus invisibles. Du coup, j'ai été pas mal déboussolée quand le psychiatre qui m'a diagnostiqué m'a signalé à la première minute de l'entretien que mon contact était atypique dès le "bonjour + poignée de main" de la salle d'attente.
Et ensuite j'ai eu la même impression que toi, d'être typiquement autiste (donc typiquement atypique :roll: ) au fur et à mesure qu'il me signalait mes erreurs, mes bizarreries, mes gestes, ma prosodie, etc.

Avant ça, j'avais eu quelques rares informations qui me disaient qu'on ne me percevait pas comme n'importe qui. Une fille qui m'avait dit que "au début [je lui] faisais peur", une collègue qui m'avait dit "mais siiii, tu saiiiiis, t'es pas comme nous" alors que non je ne savais pas. Mon cousin que je n'avais pas vu depuis des années et qui m'a reconnu de nuit à ma démarche. :shock:
Ca restait relativement faible comme indices en quelques décennies.

Tu as eu la réponse du psy, et celle de ton ami, maintenant.
Il va falloir intégrer ça à tout ce que tu dois déjà digérer. ;)
Mais bon, est-ce si important si tu n'es pas conscient de la manière dont tu es perçu ?
A trop se poser la question on tombe dans l'anxiété sociale.
Alors qu'au fond, ça ne change pas qui tu es. Bon, il parait tout de même qu'il faut faire un petit effort pour être mieux intégré... (et les pros qui disent ça oublient d'ajouter "si on le souhaite ou qu'on en a besoin").

Remarques tu la façon de parler de J. Schovanec et d'autres intervenants dans le Cerveau d'Hugo ?
Moi, pour certains oui, clairement. Je sens bien que ce n'est pas tout à fait comme tout le monde. Ca m'a fait pareil en café Asperger, ou avec d'autres reportages radio ou télé. Mais je continuais de ne pas me voir comme ça. Jusqu'à ce que je tombe sur quelqu'un qui avait exactement la même voix et la même tonalité que dans les rares enregistrements de moi que j'ai pu entendre, et là j'ai réalisé.
On se perçoit mal, effectivement.
Allan a écrit :j'en suis encore ce matin même, à me dire qu'il y avait peut-être une erreur sur mon diagnostic, je suis quand même hyper normal... :roll:
Je me fais la même réflexion souvent. Quand je suis seule chez moi... Sortir un peu voir du monde est un moyen radical de reprendre conscience de la réalité du diagnostic.
Diagnostiquée Autiste Asperger et TDA.
Mère de 3 enfants : fils Aîné TDAH et TSA, cadet TSA de type Asperger.

Avatar du membre
Allan
Forcené
Messages : 1298
Enregistré le : mardi 23 juin 2015 à 23:14

Re: Image de soi et perception des autres

#8 Message par Allan » jeudi 15 octobre 2015 à 16:33

Flower a écrit :Et effectivement, autant je peux parfois me rendre compte de certains comportements (stéréotypies, rituels étranges), autant cela me demande une vraie réflexion et mise en abîme, sinon je ne me rends pas compte du tout.
J'ai l'impression de ne pas avoir de stéréotypies, ni de rituels, alors que je les ai observé chez ma mère, je les connaissais depuis mon enfance, mais avec mes lectures sur l'autisme, quand j'ai vu ma mère se livrer avec frénésie à ses rituels païens, je l'ai d'un seul coup regardée comme un myrmécologue qui observe le comportement d'une fourmi, et pour la première fois de ma vie, je me suis dit que ce n'était vraiment pas normal ce qu'elle faisait... (ca c'était en juillet dernier, il était temps que je m'en rende compte, ca fait quand même plus de 50 ans que je la connais!)
La seule stéréotypie que j'ai repéré chez moi et depuis longtemps, c'est la répétition inlassable d'un mot ou d'un groupe de mots, entendus, et qui se répète dans ma tête quand je me livre à une activité manuelle, qui ne me pousse pas à réfléchir, comme du jardinage. Je me demandais quelle était cette étrangeté, en découvrant l'autisme, j'ai compris qu'il s'agissait d'une stéréotypie, tout en me rassurant en me disant, oui mais tu n'oralises pas... alors que je venais de le faire :? .
Donc, oui c'est vraiment difficile de se rendre compte, je ne vois aucun rituel chez moi comme tu le décris avec les tasses, je l'ai eu quand j'étais enfant, mais maintenant je ne vois pas, à part que mon ex, avait observé qu'en me levant le matin je fais toujours les mêmes choses et dans le même ordre, mais ca me semblait normal, puisque je ne faisais que des choses utiles et adaptées que tout le monde fait le matin, je ne chante pas la tyrolienne le matin au chant du coq, ca ne m'avait pas semblé insolite.
Flower a écrit :D'ailleurs quand j'ai commencé à m'interroger sur l'autisme, un ami m'a dit que pour lui, c'était évident qu'il y avait quelque chose. De manière générale, les quelques personnes à qui j'avais parlé de mes démarches n'ont pas été surprises, et quand j'ai prévenu mon généraliste, il a juste dit "asperger, ah oui". Donc je me dis que ça doit quand même être plus visible que je le pense...
Oui j'ai eu la même chose que toi avec les plus proches amis, mais tous les autres se sont ébaudis. Je me demande même s'ils ne se sont pas dit, il est déjà taré comme ça, il a besoin d'en rajouter pour attirer l'attention.
Modifié en dernier par Allan le jeudi 15 octobre 2015 à 17:27, modifié 2 fois.
ted/asperger/dysexécutif sévère

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 27065
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Image de soi et perception des autres

#9 Message par freeshost » jeudi 15 octobre 2015 à 16:35

Il me semble qu'il n'y a pas beaucoup d'autistes qui parlent comme Josef Schovanec.

Il y a même des personnes sourdes non autistes qui parlent un peu comme Josef Schovanec.

Tout ça pour dire que... ça ne me semble pas significatif... hein, ce n'est pas Gilles de la Tourette. :P
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Avatar du membre
Allan
Forcené
Messages : 1298
Enregistré le : mardi 23 juin 2015 à 23:14

Re: Image de soi et perception des autres

#10 Message par Allan » jeudi 15 octobre 2015 à 16:50

freeshost a écrit :Et si on te met à côté d'un panier de basketball ? :mrgreen: On sent la différence de hauteur avec le mal à la nuque. :lol: Quand l'armoire est trop haute, on fait appel à ton aide. Quel problème de taille ! :P
En tout cas chez moi tout est à hauteur, surtout les miroirs, car un miroir pour se voir le ventre, c'est complètement inutile, à moins de se raser le ventre ou la poitrine, m'enfin c'est pas tous les jours, et on ce qui me concerne jamais.

J'ai rarement mal à la nuque quand je parle avec quelqu'un, enfin ça n'arrive jamais d'ailleurs, enfin si ca m'arrive de parler avec quelqu'un, hein... je ne suis pas autiste à ce point, enfin en ce moment comme dit Manichéenne, je ferais bien de sortir de chez moi et faire mal à des nuques, je vais faire un IRL le 24, c'est déjà un objectif, mais assis dans un café, ca devrait préserver les nuques, je n'atteins pas les deux mètres non plus :innocent: .
ted/asperger/dysexécutif sévère

Avatar du membre
Flower
Modératrice
Messages : 4507
Enregistré le : mercredi 8 avril 2015 à 13:13
Localisation : Au pied des Pyrénées

Re: Image de soi et perception des autres

#11 Message par Flower » jeudi 15 octobre 2015 à 16:52

Parfois, c'est justement le fait de jouer un rôle et de vouloir passer comme invisible qui crée une perception déformée chez l'autre. On m'a p. ex. souvent reproché de paraître arrogante, ce que je ne suis vraiment pas, juste parce que je voulais cacher un peu mon manque d'assurance.

(Je dirais que je ne parle pas comme Josef Schovanec, moi, mais je ne sais pas combien d'autistes le font ou pas. ;) J'ai quand même une fois eu droit à un "vous parliez de façon trop monotone" après un exposé, mais même ma mère n'a pas compris ça, donc ça ne doit pas être un gros problème.)
Détectée HQI dans l'enfance, diagnostiquée TSA de type syndrome d'Asperger en juillet 2015.

Avatar du membre
Sapphir
Passionné
Messages : 336
Enregistré le : mardi 15 septembre 2015 à 15:32

Re: Image de soi et perception des autres

#12 Message par Sapphir » jeudi 15 octobre 2015 à 17:01

Je ne trouve pas ça négatif de chercher à comprendre ou se poser des questions, ça peut effectivement engendrer ou aggraver une phobie social, mais ce n'est pas forcement négatif.
Pour moi être différent ce n'est pas négatif.
Je sais que cette question n’était pas négatif, mais quand on demande si c'est important, c'est qu'on remet en doute cette importance.
Il n'y a pas de bonnes réponses, certaines aiment se poser des questions, d'autres non, et pour certains c'est important, pour d'autre non.
On sait tous que ça ne changera rien, c'est juste une information supplémentaire, chacun en fait ce qu'il veux ensuite.
Moi j'aime bien savoir,après ça n'engage que moi, puisque d'une part je suis encore dans le processus de diagnostique et j'essaye encore de savoir qui je suis, d'autre part j'aime bien étudier les comportements humains et que j'aime bien me renseigner sur l'autisme et d'autres particularités du cerveau. En plus j'ai tendance à tous analyser, alors c'est difficile d'ignorer cet angle la.
Je ne pense pas que ce soit systématiquement des questions qu'on se pose pour s'adapter.
Diag TSA 2017

*Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué*

Avatar du membre
Sapphir
Passionné
Messages : 336
Enregistré le : mardi 15 septembre 2015 à 15:32

Re: Image de soi et perception des autres

#13 Message par Sapphir » jeudi 15 octobre 2015 à 17:06

Flower a écrit :Parfois, c'est justement le fait de jouer un rôle et de vouloir passer comme invisible qui crée une perception déformée chez l'autre. On m'a p. ex. souvent reproché de paraître arrogante, ce que je ne suis vraiment pas, juste parce que je voulais cacher un peu mon manque d'assurance.

(Je dirais que je ne parle pas comme Josef Schovanec, moi, mais je ne sais pas combien d'autistes le font ou pas. ;) J'ai quand même une fois eu droit à un "vous parliez de façon trop monotone" après un exposé, mais même ma mère n'a pas compris ça, donc ça ne doit pas être un gros problème.)
J'ai aussi ces remarques la. J'ai remarqué quand je parlait à un proche, que lui aussi l'avait, on parlait normalement, et puis on a abordé un sujet "scientifique" et là c’était comme une encyclopédie avec un phrasé particulier. Moi ca m'arrive surtout si je cherche à cacher mes émotions ou mon stress, lors d'un exposé on me l'a dit plusieurs fois, j'essaye de trop contrôler et de tout bloquer. Ou si je parle d'un sujet que j'aime bien ou que je parle de fait "concret" ou scientifique (surtout en opposition a quelqu'un qui dit des bêtises et des faits non vérifiés)
Diag TSA 2017

*Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué*

Avatar du membre
Allan
Forcené
Messages : 1298
Enregistré le : mardi 23 juin 2015 à 23:14

Re: Image de soi et perception des autres

#14 Message par Allan » jeudi 15 octobre 2015 à 17:12

Manichéenne a écrit :"mais siiii, tu saiiiiis, t'es pas comme nous"
:) :lol: :lol:
Manichéenne a écrit :Remarques tu la façon de parler de J. Schovanec et d'autres intervenants dans le Cerveau d'Hugo ?
(comme tu n'as pas mis le trait d'union entre remarques et tu, j'ai passé plusieurs minutes à me demander quels mots tu avais oubliés, j'étais prêt à te demander de reprendre ta question incompréhensible, je lisais : "Remarques, tu la façon de parler", c'est indécrottable chez moi, tout doit être à sa place, sinon je suis perdu.)

Oui moi j'ai vu que ce n'était pas tout à fait la même chose, et je pense que quand j'ai vu la video la première fois, je n'avais pas le début de l'idée que j'étais concerné, puisque j'avais vu la paille dans l'oeil de l'un de mes amis... je ne regardais pas pour moi!!! :roll:
Manichéenne a écrit :Mais bon, est-ce si important si tu n'es pas conscient de la manière dont tu es perçu ?
Je pense que je m'en fichais largement pour ne pas avoir conscience de ce que je donne à voir, mais mon souci maintenant est de tout de même me connaître un peu, connaître la personne que je suis, et d'arrêter de vivre la fiction épuisante d'une personne NT ordinaire qui socialise très bien.
ted/asperger/dysexécutif sévère

Avatar du membre
Allan
Forcené
Messages : 1298
Enregistré le : mardi 23 juin 2015 à 23:14

Re: Image de soi et perception des autres

#15 Message par Allan » jeudi 15 octobre 2015 à 17:17

Lilette a écrit :Aucune idée de l'image que je renvoie souvent.
Et à vrai dire je ne me suis jamais posé la question.
Bah voilà Lilette, c'est exactement ça, non seulement je ne me posais pas la question, mais en plus je n'avais jamais posé la question à ceux qui me connaissent à la loupe.

L'idée m'a germé hier, et j'ai eu la réponse aujourd'hui.

Donc, en fait ce sujet pour que ça te germe dans la tête. Je partage mes "bonnes" idées! :wink:
ted/asperger/dysexécutif sévère

Répondre