Page 4 sur 4

Re: [Témoignage] Être AVS (et accessoirement autiste)

Posté : samedi 11 juin 2016 à 11:10
par freeshost
En fait, il existe une chance qu'elle soit comme elle, c'est qu'elle soit elle. :) :mrgreen:

Re: [Témoignage] Être AVS (et accessoirement autiste)

Posté : samedi 11 juin 2016 à 22:38
par gog
freeshost a écrit :En fait, il existe une chance qu'elle soit comme elle, c'est qu'elle soit elle. :) :mrgreen:
Euuuh ok !

Re: [Témoignage] Être AVS (et accessoirement autiste)

Posté : mercredi 28 septembre 2016 à 13:04
par Samfelsouth
Quel témoignage magnifique Loup !
J'ai laissé quelques larmes couler doucement :love:

Je suis prof des écoles, actuellement remplaçant.e je travaille au quotidien avec des AVS, je ne sais pas ce que nous ferions sans vous.
J'essaie de m'impliquer un peu dans mon syndicat et parmi les dossiers prioritaires je suis convaincu.e que c'est à nous, enseignant.es de nous battre pour votre stabilité car vous êtes essentiel.les

Vous êtes tellement merveilleux.ses au quotidien avec les élèves.

Parallèlement, ton témoignage donne des arguments dans ma balance personnelle concernant un choix de carrière.
J'ai très très envie de passer le CAPA-SH pour enseigner en ULIS école (ULIS TSA de préférence ou TFC - trouble des fonctions cognitives et mentales - ou encore en ULIS TSLA soit les troubles DYS, dans mon département, elles sont distinctes)
Mais j'ai peur que mon propre autisme face à l'autisme des élèves complique grandement la communication et les interactions sociales.

J'ai peur aussi de ne pas savoir gérer les crises autrement qu'en me retirant à l'intérieur de moi comme je fais lorsque le monde extérieur devient trop agressif.

Bref beaucoup beaucoup de questions, je me donne jusqu'en janvier pour savoir si je demande une CLIS l'an prochain, sachant que la formation pour le CAPA-SH commence en juin de l'année précédente et que si la 1ère année l'enseignant.e n'est pas convaincu.e, il/elle peut retourner en classe ordinaire.

Encore une fois bravo pour ton travail, ton engagement et merci pour ce témoignage :love: :love: :love:

Re: [Témoignage] Être AVS (et accessoirement autiste)

Posté : dimanche 10 décembre 2017 à 16:05
par anthem
Bonjour,
Sais-tu comment détecter ses collègues qui sont prêt à s'adapter pour recevoir des enfants TSA ?
Il nous reste 1 an et demi pour en trouver un pour l'entrée en 6 ème.

bravo pour ton travail. C'est vraiment une chance pour cet enfant d'être "tombée" sur toi.

Re: [Témoignage] Être AVS (et accessoirement autiste)

Posté : mercredi 16 mai 2018 à 21:17
par Siobhan
(j'écris ici en n'ayant lu rien d'autre que le témoignage de Loup au début du sujet)


Merci beaucoup pour ton retour d'expérience Loup.

Re: [Témoignage] Être AVS (et accessoirement autiste)

Posté : vendredi 17 août 2018 à 18:51
par Grisha
Waow ! Merci pour ton témoignage, il me fait beaucoup de bien. Je suis particulièrement sensible au surnom Grenouille ! :lol: J’ai d’ailleurs souvent l’impression d’être un truc du genre, une petite bestiole affolée en quête d’un peu de douceur... C’est formidable de savoir que cet enfant peut avoir confiance en toi, qu’il est aimé dans sa bizarrerie et sa sensibilité. Moi aussi, j’aurais adoré connaître ça. Un encouragement scolaire précoce, afin d’éviter le décrochage imminent ; et une personne attentive, attentionnée qui aurait été capable de mesurer l’ampleur de la catastrophe psychologique. Témoignage précieux, vraiment. Merci encore !

Re: [Témoignage] Être AVS (et accessoirement autiste)

Posté : lundi 3 septembre 2018 à 10:32
par SPORT-BILLY
Bonjour Loup !
Je vous remercie pour votre témoignage.
Je reconnais mon fils Clément dans votre récit.
Merci pour vos précieux conseils.

Re: [Témoignage] Être AVS (et accessoirement autiste)

Posté : samedi 20 octobre 2018 à 10:16
par Betta splendens
Loup je te remercie profondément pour ton témoignage car il es très enrichissant, comme toi je pense que nous autiste de haut niveau autonome nous devons agir pour aider les autres personne autistes à l'être et surtout sensibilisé à nos particularité comme tu le fais toi même, afin que nous soyons mieux inclus dans la société.

AVS c'est d’ailleurs une des options que je me réserve pour après ...... mais il faut encore que je murie mes idées elles sont très nombreuse (, crée une association pour venir en aide au gens,art thérapie, BAFA, AVS, travaillez auprès d'enfants....autiste et pas autiste, il y a des gens qui me réclame des livres de moi aussi, bref ça fait beaucoup :crazy: )

Re: [Témoignage] Être AVS (et accessoirement autiste)

Posté : jeudi 27 décembre 2018 à 20:13
par Azuli
C'est un superbe témoignage

Re: [Témoignage] Être AVS (et accessoirement autiste)

Posté : mercredi 16 janvier 2019 à 10:07
par HasPerger
J'ai été AVS auprès d'un enfant de CM2 porteur du syndrome de l'X fragile, je me suis tout de suite bien entendu avec lui, nous avions en mon sens un lien particulier. On m'avait dit "il n'écrit pas beaucoup et c'est difficile", "les constructions géométriques ce n'est pas la peine d'y penser", "il se met difficilement au travail"... En fait il suffisait de lui lancer des défis, de le rassurer et surtout de lui expliquer les choses autrement. Ce qui m'a le plus marqué : "il ne sait pas tenir une règle il lui en faudrait une spéciale nous étudions cela avec l'ergothérapeute", non en fait personne n'avait pris soin de lui expliquer comment tirer un trait à la règle ! A la fin de l'année ma présence suffisait à le rassurer.

Malheureusement pour moi, rester assise sur une chaise à ne rien faire pendant des heures (à part le relancer de temps à autre) m'a littéralement rendue folle les dernières semaines, c'était temps que cela s'arrête. Aujourd'hui je suis enseignante dans une école spécialisée et je m'y éclate. J'ai toujours un lien aussi fort avec mes élèves autistes, que ce soit Asperger ou d'autres formes d'autisme.

Re: [Témoignage] Être AVS (et accessoirement autiste)

Posté : samedi 19 janvier 2019 à 20:51
par clémence
très beau témoignage !
quelle chance a eu cet enfant...
je me sens bizarre à te lire
je suis AVS, depuis 2 ans, 10 heures par semaine avec 2 enfants dont un qui montre (à mon avis de non professionnelle) des signes de tsa
c'est assez dur depuis le début (un mois de février, en grande section de maternelle)
je riais d'entrer en maternelle à mon âge (cinquantaine bien dépassée) n'étant jamais allée, enfant, en maternelle (je vivais dans un village)
je me suis trouvée dès le début à me demander pourquoi cet enfant était là, j'ai toujours détesté l'école je crois, bien sûr j'évite de projeter mon expérience
peur, gêne avec les enfants, souci de ne pas déplaire, ennui, besoin de bouger, etc
en terminale, où je ne foutais rien (le minimum depuis toujours) je me suis angoissée : impossible de continuer, de devoir redoubler
heureusement j'ai eu le bac de 2 points au rattrapage grâce au dessin
et je ne suis pas allée en fac, ouf !
approcher d'une école a toujours été pénible, le bruit des récrés, la sonnerie
et me voilà AVS, obligée de rester assise et de contempler ces enfants enfermés
j'ai accompagné de mon mieux le gosse, il a passé le cap difficile de socialisation en CP avec mon aide
la classe le rejetait alors, évidemment, à 7 ans ils entraient en société, ce bizarre enfant ne leur allait pas
cette année ça va mieux mais ses stratégies "je t'adore je te hais" m'épuisent
j'ai demandé à changer, je ne suis pas armée pour rester son objet
son intelligence lui permet déjà de comprendre et d'adapter (mais avec de la souffrance manifeste)...
avec le diagnostic que les parents tardent à faire et avec un nouveau visage d'AVS non chargé de "notre passé partagé" de 2 ans ça s'arrangera j'espère
mais surtout à mon avis... ailleurs qu'à l'école, dans un endroit non normatif, indicatif de règles mais pas limitant comme le système actuel
le plus dur est aussi de voir tout ce que j'ai souffert et souffre, et combien j'aurais aimé être aidée
(j'explique dans ma présentation la sensation de trop tard)
alors oui, il a de la chance, cet enfant, de t'avoir
bravo et bonne continuation (ou c'est du passé ?...) :)

Re: [Témoignage] Être AVS (et accessoirement autiste)

Posté : mardi 2 avril 2019 à 21:04
par neige blanche
Beaucoup de résonance aussi :love:
J'ai rempli la fonction d'AVS aussi ..avec plusieurs enfants diagnostiqués TSA et TED, et d'autres sans diagnostic ou sans prise en charge spéciale mais ayant besoin d'accompagnement;
Il y a des liens très forts avec certains, une connexion, une complicité.
Subtile, invisible, sans mots; La présence, l'écoute suffit parfois à faire des miracles

C'est vrai que j'ai aussi du mal à rester assis/passif,
mais il y a toujours un élève à aider (concentration, organisation, ennui, anxiété)
ce qui permet de se déplacer un peu dans la classe et de varier les interventions.

(Une forme de guérison personnelle qui s'opère aussi, comme si un bout d'enfance était réparé à posteriori)