Aspie: les métiers du social

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
Avatar du membre
Rudy
Forcené
Messages : 1128
Enregistré le : samedi 28 mars 2015 à 18:52

Re: Aspie: les métiers du social

#16 Message par Rudy » lundi 14 décembre 2015 à 18:17

meï a écrit :et bien j'ai tenu 2 ans.(et encore an et demi avant les arrets maladie....)
Je trouve ça déjà hyper courageux de ta part d'avoir tenu si longtemps...
meï a écrit :alors si tu sens déja que c'est pas pour toi, fais en sorte d'orienter tes études vers autre chose raidement ou de te devier un peu, car tu ne tiendrai pas longemps.tu peux faire illusion quelques années certes, et ça marchera même...mais tu sera ereinté et à l'interieur, en surchauffe permanente...(sans parler du mensonge qu'on se fait à soi même, je peux y arriver il suffit de faire un effort...)..donc sur le long terme ça ne passe pas.
D'après ce que je lis de vos expériences et vos ressentis, c'est bien ce que je me suis dis aussi... Ça me fait un peu peur parce que, je n'ai pas beaucoup d'intérêt, et, si je ne me sens pas passionnée par ce que je fais, c'est très compliqué aussi. J'ai pensé peut-être trouver un métier qui me ferait aller davantage sur du théorique "pur", des recherches, de l'enseignement... C'est à réfléchir.
Diagnostiquée avec un TSA léger (anciennement Asperger) par un CRA.

Diana
Occasionnel
Messages : 21
Enregistré le : dimanche 12 mai 2019 à 18:25

Re: Aspie: les métiers du social

#17 Message par Diana » samedi 30 janvier 2021 à 20:16

Bonjour,

Je remonte ce post car je suis en plein questionnement apres un burn out autistique il y a 5 mois.

Je travaille comme assistante sociale depuis une vingtaine d'années et au depart, les études m'ont déjà appris à communiquer (avant j'etais assez mutique, et j'avais été congédié d'un stage car je n'arrivais pas à regarder les gens dans les yeux ni à parler). Le jour où j'ai appris "l'écoute active" je me suis dit euréka, j'ai appris une technique de communication.
Le travail en lui même est dur mais j'avais réussi à trouver un poste qui me convenais : équipe petite, assez autonome, un bureau tranquille et un travail à temps partiel à 80 %.

La psychiatre qui m'a diagnostiquée en mai 2019 m'a conseillé d'anticiper ma fatigue et m'a dit de demander un mi temps et une pension d'invalidité.
J'ai voulu tenir et prouver que j'etais capable mais je me suis ecroulée du jour au lendemain.

Apres un arret maladie, j'ai repris à temps partiel therapeutique mais je sens que ce metier qui etait un interet depuis longtemps devient plus difficile : manque de concentration, difficultés à gerer les conflits et panique devant le stress apres trop d'interactions sociales.

J'ai 48 ans et j'ai peur de ne pas tenir dans la duree.

D'autres personnes dans le social peuvent elles me faire profiter de leurs experiences ?
Diagnostiquée TSA le 19 avril 2019 à l'âge de 46 ans.

Répondre