Test - RMET : Savez-vous interpréter les émotions dans le regard ?

Je suis autiste ou Asperger, j'aimerais partager mon expérience. Je ne suis ni autiste ni Asperger, mais j'aimerais comprendre comment ils fonctionnent en le leur demandant.
Message
Auteur
V4V
Passionné
Messages : 308
Enregistré le : jeudi 15 mars 2018 à 22:16

Re: Test : Savez-vous interpréter les émotions dans le regar

#61 Message par V4V » dimanche 18 mars 2018 à 13:11

Message édité
Modifié en dernier par V4V le samedi 5 mai 2018 à 19:26, modifié 1 fois.
Aspie diagnostiqué, nombreuses comorbidités

Carapa
Fidèle
Messages : 180
Enregistré le : dimanche 22 mars 2015 à 20:45

Re: Test : Savez-vous interpréter les émotions dans le regar

#62 Message par Carapa » dimanche 18 mars 2018 à 20:07

V4V a écrit :J'ai eu 31, ce qui est un très bon résultat a priori, mais le neuropsy n'a pas manqué d'écrire dans son rapport "L’analyse du discours du patient durant la passation suggère qu’il utilise des stratégies conscientes et apprises pour résoudre les items, plutôt qu’une lecture intuitive des visages.".
J'aimerais bien savoir si la "lecture intuitive des visages" est quelque chose qui existe réellement, excepté peut-être pour des émotions très basiques. Je pense que la plupart des gens, autistes ou non, se fondent essentiellement sur des "stratégies conscientes et apprises" - lesquelles ne seront pas les mêmes d'une personne à l'autre, et peuvent être d'efficacité très variable. Le fait que les gens soient généralement capables de vous expliquer pourquoi ils considèrent que tel visage exprime telle émotion (à cause du regard, de la position de la bouche, etc...) suggère tout de même fortement que c'est un processus conscient et appris, plutôt qu'intuitif.
V4V a écrit :Il a tout à fait raison : j'ai procédé à 100% par éliminations successives, le schéma classique était qu'il y avait 2 réponses sur 4 abherrantes pour moi, donc en restait 2 entre lesquelles j'arbitrai en verbalisant à chaque fois mon raisonnement. Maintenant, s'il n'y avait pas eu de propositions ou si ça avait été chronométré, mon score aurait été tout autre ! Et d'autre part, souvent, je considérais qu'aucune des 4 propositions ne correspondaient, ce qui fait que je donnais par défaut comme réponse la moins éloignée de ma propre analyse.
Mais n'est-ce pas la manière standard de répondre à un QCM, pour tout type d'examen?? Là aussi, j'attends la preuve que les non-autistes procèdent autrement...
Diagnostiqué SA (septembre 2016).

V4V
Passionné
Messages : 308
Enregistré le : jeudi 15 mars 2018 à 22:16

Re: Test : Savez-vous interpréter les émotions dans le regar

#63 Message par V4V » dimanche 18 mars 2018 à 20:12

Non, souvent sur un QCM, tu as une intuition de la réponse, parfois même en n'ayant que la question et pas les propositions. Mais là il s'agit de notre capacité à deviner une pensée ou une émotion de manière intuitive. Apparemment les neurotypiques le feraient bien mieux par intuition immédiate, c'est vraiment du domaine du réflexe, de l'inné donc, alors que c'est du domaine de l'acquis chez les aspies.

Nous avons en commun d'être aspies, et les neuropsys d'être neurotypiques. Il faut leur faire confiance quand ils affirment qu'un neurotypique a une analyse nettement plus intuitive qu'un aspie. J'irai même jusqu'à dire que notre cerveau n'est pas fait pour comprendre que cela est possible ! :idea:

Tiens, je vais te parler de ma façon de faire : devant une personne, voire l'image d'une personne, me demander ce qu'elle ressent revient à partir de tout le registre que je connais et éliminer au fur et à mesure chaque possibilité jusqu'à n'en trouver qu'une. Pour filtrer le plus vite possible, tu pars effectivement des émotions de base que chacun est censé connaître, et tu affines, affines, affines... Moi je commence avec "la personne semble t'elle positive, négative ou neutre ?". Les émotions positives me sont les plus simples à identifier, les moins nombreuses et les moins inquiétantes. Mais une émotion censée être basique comme la tristesse, je peux passer complètement à côté, et être très surpris quand la personne craque et pleure ou crie.

Les problèmes que cela pose :
- ça peut être fort long
- un tel traitement explicite des infos est coûteux mentalement et physiquement
- on peut hésiter entre plusieurs malgré tout (si cela me tient à coeur, je demande clairement à la personne ce qu'elle ressent)
- on peut carrément se tromper (et ça, ça m'arrive bien trop souvent à mon goût !!)
Aspie diagnostiqué, nombreuses comorbidités

Carapa
Fidèle
Messages : 180
Enregistré le : dimanche 22 mars 2015 à 20:45

Re: Test : Savez-vous interpréter les émotions dans le regar

#64 Message par Carapa » dimanche 18 mars 2018 à 21:48

V4V a écrit :Mais là il s'agit de notre capacité à deviner une pensée ou une émotion de manière intuitive. Apparemment les neurotypiques le feraient bien mieux par intuition immédiate, c'est vraiment du domaine du réflexe, de l'inné donc, alors que c'est du domaine de l'acquis chez les aspies.
As-tu une référence sur le sujet? Je pense, au contraire, que cette capacité est pour une très large part acquise par apprentissage - même si celui-ci est certainement, en moyenne, plus aisé et plus rapide chez les non-autistes.
V4V a écrit :Nous avons en commun d'être aspies, et les neuropsys d'être neurotypiques. Il faut leur faire confiance quand ils affirment qu'un neurotypique a une analyse nettement plus intuitive qu'un aspie. J'irai même jusqu'à dire que notre cerveau n'est pas fait pour comprendre que cela est possible ! :idea:
Résolument pas d'accord: il y a tellement de psys qui racontent des bêtises, que je ne peux pas leur faire confiance sans un minimum de preuves. Et cette théorie de la reconnaissance des émotions "innée" vs. "acquise" me rappelle un peu celle de la pensée "en arborescence" des surdoués vs. "linéaire" des non-surdoués (alors que la différence est plus probablement de degré que de nature) ou celle, encore plus caricaturale, du cerveau féminin prétendument "multitâche" face au masculin "monotâche" (pas de preuves à ma connaissance, et divers indices en sens contraire: par exemple, chaque fois que ma mère tente de faire du caramel en parlant au téléphone, une forte odeur de brûlé se répand dans la maison).
V4V a écrit :Tiens, je vais te parler de ma façon de faire : devant une personne, voire l'image d'une personne, me demander ce qu'elle ressent revient à partir de tout le registre que je connais et éliminer au fur et à mesure chaque possibilité jusqu'à n'en trouver qu'une.
Dans ce cas, visiblement, on ne fonctionne pas pareil. Je suis loin d'avoir de telles difficultés. En fait, je pense que je n'arrive pas trop mal à percevoir les émotions des gens - mais que, par contre, leurs motivations profondes m'échappent souvent, parce qu'elles sont très différentes des miennes.

Et puis, ce n'est pas comme si les non-autistes étaient infaillibles en matière de reconnaissance des émotions... Un article intéressant sur le sujet, déjà cité ailleurs sur ce forum:
http://charlatans.info/news/Le-langage- ... -mythes-et
Diagnostiqué SA (septembre 2016).

V4V
Passionné
Messages : 308
Enregistré le : jeudi 15 mars 2018 à 22:16

Re: Test : Savez-vous interpréter les émotions dans le regar

#65 Message par V4V » dimanche 18 mars 2018 à 22:06

J'ai souvenir d'une étude sur la réaction de nouveaux-nés devant certaines expressions faciales d'adultes. Ils réagissaient vite et positivement à celles positives, et idem pour les négatives. La part d'inné est plus grande que tu ne sembles le penser.

Et on parle de neuropsys, les plus proches de la "vraie médecine", ceux qui s'intéressent au cerveau humain en particulier, avec des méthodes scientifiques et statistiques validées. Pas les psychanalystes, psychothérapeutes, psychologues etc... qui pratiquent la masturbation intellectuelle sur de simples théories fumeuses.
Aspie diagnostiqué, nombreuses comorbidités

Carapa
Fidèle
Messages : 180
Enregistré le : dimanche 22 mars 2015 à 20:45

Re: Test : Savez-vous interpréter les émotions dans le regar

#66 Message par Carapa » dimanche 18 mars 2018 à 22:41

V4V a écrit :J'ai souvenir d'une étude sur la réaction de nouveaux-nés devant certaines expressions faciales d'adultes. Ils réagissaient vite et positivement à celles positives, et idem pour les négatives. La part d'inné est plus grande que tu ne sembles le penser.
Cela revient tout de même à ce que je disais dans mon avant-dernier message: "excepté peut-être pour des émotions très basiques" (je veux bien supprimer le "peut-être", mais le reste est toujours valable). Une autre étude portant sur des enfants de 8 à 12 ans, pas autistes a priori, trouvent qu'ils ont toujours des difficultés à distinguer les émotions réelles et feintes, ce qui montre qu'il s'agit là d'une compétence qui s'apprend:
http://www.anu.edu.au/news/all-news/chi ... ed-sadness
V4V a écrit :Et on parle de neuropsys, les plus proches de la "vraie médecine", ceux qui s'intéressent au cerveau humain en particulier, avec des méthodes scientifiques et statistiques validées. Pas les psychanalystes, psychothérapeutes, psychologues etc... qui pratiquent la masturbation intellectuelle sur de simples théories fumeuses.
Le problème, c'est qu'il y a de tout dans les neuropsys: des gens très sérieux, et d'autres qui le sont à peine plus que les psychanalystes. J'en ai connu une, par exemple, qui était remarquablement incompétente (sauf pour faire tomber de l'argent dans sa poche) et qui m'a fait perdre un temps considérable dans ma démarche de diagnostic.
Diagnostiqué SA (septembre 2016).

V4V
Passionné
Messages : 308
Enregistré le : jeudi 15 mars 2018 à 22:16

Re: Test : Savez-vous interpréter les émotions dans le regar

#67 Message par V4V » dimanche 18 mars 2018 à 22:57

J'ai du mal à te cerner à travers tes réponses.

Peux-tu m'aider à mieux te comprendre à travers ces questions (libre à toi d'y répondre hein ! :) ) :

- tu as une grande méfiance vis-à-vis de tout ce qui contient le mot PSY, pourtant tu as mené à son terme le parcours du combattant du diagnostic de syndrome d'Asperger, donc tu savais bien qu'il y avait un problème du ressort des...psys ; comment expliquer ce qui m'apparaît comme un paradoxe / une ambivalence ? te sens-tu aspie (d'après l'acceptation communément admise) ?
- je pars du principe que ton diagnostic est le bon, et ton score à l'ADOS aussi, et il est énorme ; où situes-tu consciemment tes principales "différences" par rapport aux autres ?

Tu peux me poser des questions du même genre en retour, cela ne me dérangera pas. Cela pourrait même contribuer à ce que les autres membres nous lisant me comprennent mieux.
Aspie diagnostiqué, nombreuses comorbidités

Carapa
Fidèle
Messages : 180
Enregistré le : dimanche 22 mars 2015 à 20:45

Re: Test : Savez-vous interpréter les émotions dans le regar

#68 Message par Carapa » lundi 19 mars 2018 à 22:17

V4V a écrit : tu as une grande méfiance vis-à-vis de tout ce qui contient le mot PSY, pourtant tu as mené à son terme le parcours du combattant du diagnostic de syndrome d'Asperger, donc tu savais bien qu'il y avait un problème du ressort des...psys ; comment expliquer ce qui m'apparaît comme un paradoxe / une ambivalence ?
C'est précisément à force de voir des psys qui me font perdre du temps et ne m'aident nullement à résoudre mes problèmes, que je commence à m'en méfier. Je ne doute pas qu'il y ait dans la profession des gens très compétents (Laurent Mottron, ou Tony Attwood me semblent l'être) mais à l'évidence il y en a beaucoup qui ne le sont pas - bien plus, par exemple, que chez les garagistes.
V4V a écrit :te sens-tu aspie (d'après l'acceptation communément admise) ?
Sur certains points oui, sur d'autres non. Exemples: je déteste la routine (rester une journée à la maison est une épreuve très pénible). Et ma capacité pour reconnaître les visages est excellente, ce qui semble extrêmement inhabituel dans le syndrome.
V4V a écrit : où situes-tu consciemment tes principales "différences" par rapport aux autres ?
A peu près partout, notamment: parcours, goûts, centres d'intérêts.
Diagnostiqué SA (septembre 2016).

V4V
Passionné
Messages : 308
Enregistré le : jeudi 15 mars 2018 à 22:16

Re: Test : Savez-vous interpréter les émotions dans le regar

#69 Message par V4V » lundi 19 mars 2018 à 22:24

Merci pour tes réponses.

Bien trop rares sont les psys à maîtriser le syndrome d'Asperger.
Aspie diagnostiqué, nombreuses comorbidités

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 21509
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: RMET et diagnostic

#70 Message par Tugdual » lundi 11 février 2019 à 13:13

Modération (Tugdual) : Fusion de sujets (début).


Des réserves ici...
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

Avatar du membre
olivierfh
Forcené
Messages : 2195
Enregistré le : mercredi 23 novembre 2016 à 21:00
Localisation : Toulouse

Re: RMET et diagnostic

#71 Message par olivierfh » lundi 11 février 2019 à 14:51

Le RMET en français ("reading the mind in the eyes" task = lecture de l'état d'esprit dans les yeux) est ici sur le forum:
Test : Savez-vous interpréter les émotions dans le regard
Ma présentation - HQI (11/2016), TSA de type syndrome d'Asperger (03/2017).
4 grands enfants avec quelques traits me ressemblant, aucun diagnostic lancé.

Avatar du membre
Tugdual
Modérateur
Messages : 21509
Enregistré le : jeudi 15 novembre 2012 à 0:13
Localisation : Nord-44
Contact :

Re: RMET et diagnostic

#72 Message par Tugdual » lundi 11 février 2019 à 15:12

Je crois qu'une petite fusion s'impose...


Modération (Tugdual) : Fusion de sujets (fin).
Bilan le 24/09/2014 : TCS = trouble de la communication sociale.

bidouille
Forcené
Messages : 3042
Enregistré le : lundi 16 janvier 2012 à 7:15
Localisation : region parisienne
Contact :

Re: Test - RMET : Savez-vous interpréter les émotions dans le regard ?

#73 Message par bidouille » lundi 11 février 2019 à 15:42

je viens de faire le test, je ne suis pas autiste, j'ai obtenu 28. J'ai eu l'impression de répondre au hasard très souvent, car mon impression n'etait pas dans les propositions.
Maman bizarroïde d'un grand boud de 11 ans (EIP TDA) et d'un ptit bouyou de 9 ans Asperger TDAH.
En cours de diagnostic pour une myasthenie grave
Tous différents , tous humains!

Avatar du membre
Matisa
Occasionnel
Messages : 17
Enregistré le : mardi 1 août 2017 à 7:29
Localisation : N'importe où hors du monde

Re: Test - RMET : Savez-vous interpréter les émotions dans le regard ?

#74 Message par Matisa » lundi 11 février 2019 à 19:59

Je viens de faire le test : j'ai eu un score de 29 : je suis super forte !!!
En effet, si on prend en compte les résultats des autistes asperger (21 en moyenne), je suis largement au dessus !! Alors...soit je ne suis pas asperger...soit je suis une asperger super forte en reconnaissance faciale !! Choix n°2 !!
Plus sérieusement, je ne trouve pas ce test super révélateur de nos capacités à lire les émotions sur les visages. J'ai souvent répondu au hasard, et j'ai trouvé ce test difficile.
Dans la vraie vie, les choses sont plus compliquées et j'ai beaucoup de mal à saisir les émotions des gens, même ceux que je connais bien. Je suis même nullissime à cet exercice en 'live'.
Car dans la réalité, les visages des gens ne sont pas figés, les gens ne restent pas pendant 5 secondes avec un regard charmeur ou blagueur ou hostile ou menaçant etc. Les choses vont beaucoup plus vite, les visages bougent, changent très rapidement et pour complexifier notre travail, il faut dans le même temps comprendre les propos de notre interlocuteur, les sous-entendus et l'implicite, l'intonation, la vitesse de la parole, ses gestes etc pour tenter de saisir le message.
Tout cela est très compliqué, voilà pourquoi je me trompe 1 fois sur 2 dans l'interprétation des émotions d'autrui et que je finis parfois (souvent) par me faire enguirlander, faute d'avoir compris le regard, le visage de mon interlocuteur.
Born again in Summer 2017, when God told me I was an aspie.

TSA - type Asperger

Avatar du membre
freeshost
Forcené
Messages : 25636
Enregistré le : lundi 15 juillet 2013 à 15:09
Localisation : CH

Re: Test - RMET : Savez-vous interpréter les émotions dans le regard ?

#75 Message par freeshost » lundi 11 février 2019 à 22:00

Tugdual a écrit :
lundi 11 février 2019 à 13:04
À propos du RMET :
Pardon, humilité, humour, hasard, confiance, humanisme, partage, curiosité et diversité sont des gros piliers de la liberté et de la sérénité.

- Ah ! j'ai été diagnostiqué Asperger Haut Potentiel à Cery (CH) en l'été 2014, mais tu le savais. :)

Répondre